Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 7 Juin - 10:57


-Bah, c'est pas grand-chose, il faut bien que des personnes se chargent de garder le secret bien enfouis. Une nouvelle guerre pourrait éclater si les humains l’apprenait. Peut-être même qu'ils vous captureraient pour vous étudier ou se servir de vous comme de vulgaires cobayes... Les gens sont imprévisibles... Nous comme c'est notre métier on est plus ou moins surveillés même si comme tu l'as vu je sais passer entre les mailles... Je suis quelqu'un de dangereux, ça m'étonne que tu puisse te sentir en sécurité...

-Je sais ce dont tu es capable, ta réputation de numéro un de la Guilde ne me parait pas exagérée. Et le grenier aussi m'a montré aussi à quel point tu es dangereux pour mon espèce, mais est-ce que je devrai te craindre pour autant ?

Yona leva les yeux vers lui, son visage ayant désormais une expression sérieuse alors qu'elle semblait lui poser sincèrement la question.

-Mais je ne parviendrais pas à le faire, même si tu pointais une nouvelle fois ton fusil sur moi et que tu appuierais sur la gachette pour me blesser. Je te fais confiance et ce qui s'est passé cette nuit le prouve. Pourquoi je n'ai pas fuis en découvrant tout ce que tu caches ? Je ne sais pas mais je n'en ai pas non plus la moindre envie. Quant à me sentir en sécurité, je ne peux pas te donner de réponse claire non plus. Pendant quatre ans ma vie était de fuir et partout où je me réfugiais, la peur ne me quittait jamais. Mais maintenant je ne me sens plus en danger même si logiquement je devrai me méfier de toi et rester sur mes gardes.

Mais en ce qui les concernait, la jeune femme ne trouvait aucune logique. Tous les opposaient par leur nature, leur âge, leur statut ainsi que leur caractère. Pourtant ils étaient arrivés à se rapprocher autant dans une courte durée sans voir les événements s'enchainer les uns à la suite des autres.
Si tout cela n'était qu'une course, Yona serait déjà essouflée.

-Et j'ai beau me dire que tout se passe trop vite ou qu'on est totalement dans une histoire de fous, ça continue de me paraitre naturel. Voilà, pour moi c'est naturel de rester avec toi et je ne m'en sens pas du tout perturbée. Même en sachant que tu as torturé et tué nombreux des miens. Je ne le nie pas, j'ai parfaitement connaissance de ce que cela veut dire et implique, que je ne suis pas forcément d'accord pour que tu continues... Malgré tout ça, et même si je le voulais de toutes mes forces, je ne parviendrai pas à te voir comme un monstre. Et aussi paumée je suis, je fais confiance à mes instincts qui m'ont plusieurs fois sauvés la vie et qui ne s'affolent pourtant pas en ta présence. Alors aussi naïf cela soit-il, j'ose croire que tu n'es pas nocif pour moi er que j'ai raison de rester à tes côtés au lieu de prendre la poudre d'escampette ou oublier...

Suite à sa tirade, la rouquine détourna le regard et fixa un point invisible qui se trouvait à n'importe quel endroit de la pièce mais étrangement étrangement éloigné du chasseur. Après tout un pareil discours, la bavarde demoiselle ne parvenait pas à observer son interlocuteur. Elle était presque dans une posture défensive à présent, guettant la moindre trace de moquerie ou d'ironie dans les futures paroles du maitre des lieux.
Il fallait dire les choses telles qu'elles sont, Yona était un vrai moulin à parole.
Pour chaque sujet qui évellait un peu trop son attention, ou la passionnait, cette vampire-là en faisant toujours des tonnes. Et cela ne jouait pas en faveur de Tôga qui devait regretter ces derniers mots.
De simple petits mots, à peine une phrase, qui lui avaient valut tout un monologue.
Seulement, la rousse s'était sentie obligée de dire ce qu'elle ressentait, ou de se justifier peut-être pour que le traqueur ne se méprenne pas sur son compte.
Si elle était ici, ce n'était pas par pitié ni pour être protégée, mais simplement pour lui...

-Pff... S'pèce d'obsédée...

-Obsédée ? Je ne le suis pas plus qu'un certain papy des montagne au langage qui laisse parfois à désirer !

Se défendit l'accusée après avoir ouvert de grands yeux ronds sous la surprise. Si elle s'était attendue à pareil surnom, nul doute qu'elle aurait cherché à trouver une réplique plus intéressante et consistante.
Cette demoiselle ne faisait pas encore partie des heureux élus qui pouvaient prétrendre tenir tête et contredire intelligemment les paroles de maître Yagari sur sa répartie perché.

-Il y en a beaucoup plus de sa trempe que tu ne le crois...

Si l'élève ne répondit, ne sachant que rajouter puisque le hunter avait parfaitement raison, cela ne la dispensa pas d'avoir l'air attristé par ce fait. Combien de vies partaient-elles trop tôt, des vies innocentes, alors que ces âmes impures sévissaient toujours dans ce monde et répandaient le malheur autour d'elles ? Combien de malfrats échappaient à la mort grâce à leur propre ingéniosité malsaine ?
Parfois, l'étudiante n'arrivait pas à assumer le fait que le sang d'un de ces êtres répugnants coule dans ses veines. Qu'elle devait la vie à un homme qui n'avait que faire d'elle et s'amusait à faire souffrir tout son entourage.
Un homme qui avait tué ses propres frère et soeur à cause d'un amour maladif et poussé à l'extrême. Une soif obsessionnelle d'un sang particulier plus que réels sentiments amoureux, en réalité.

-Et tu sais que je peux faire pire !

-Non, non, c'est bon !

Enfin, essayer d'arrêter Tôga dans sa lancée c'était comme se jeter sur les railles dans l'espoir d'être un super héros et de stopper un train. Sauf que dans le second cas, la personne folle qui avait voulu faire preuve de force absolue finissait toujours par devenir une flaque rouge.
Enfin, heureusement pour Yona, elle n'allait pas finir en confiture de fraises ! Enfin, physiquement, parce que mentalement...

-Bah quoi ? Et puis je me disais, les hommes de ton espèce doivent bien aimer défleurer les pucelles, après tout les vampire ça aime quand ça saigne, non ?

-...

Pour des raisons de préservations de la santé mentale de la demoiselle, nous allons arrêter de parler de confiture de fraises, de sang, de ketchup, de jus de tomate si il le faut mais là Yona était au bord du traumatisme !
Non, plus sérieusement, le cerveau de la nocturne ne crachait pas encore de la fumée par ses oreilles et la seule preuve de honte ou d'embarras étaient ses pommettes qui étaient désormais d'un rose léger. Enfin, pas si léger car au fil des secondes, elles tournaient vers l'écarlate.

-Mais vous n'êtes pas possible ! Heu... Tu... Peu importe. C'est quoi cette généralisation des vampires ? Et puis c'est dégoûtant comme question... Est-ce que je te demande si les hunters s'amusent à traquer leurs femmes comme des proies avant de les mener au lit ?

Tentative de réponse : 0/20.
L'esprit de la demoiselle n'avait associé que "chasseur + traque + lit" pour essayer de trouver une chose à répliquer.
Sans succès, comme d'habitude !

- A-Arrêtes ! Là c'est toi qui raconte des âneries ! Espèce de cinglée du Yaoi !

-Cinglée du Yaoi ? Et je suis sensée t'appeler comment alors... Le pervers des tampons vampiriques ? D'ailleurs, pour ta gouverne, on a que très peu de périodes de règles, une ou deux fois par an, voir parfois pas du tout pendant plusieurs années comme notre cycle est irrégulier...
Oh, tu rougis, c'est mignon ~


La petite peste lui adressa un sourire attendrie, regrettant de ne pas avoir d'appareil photo sous la main pour figet ce moment et le ressortir plus tard au chasseur pour l'embêter un peu.


-Parce que ce que toi tu imagine c'est mieux peut-être ?

-Oui, c'est mieux parce que ça peut être classe ou mignon !

Répondit l'interrogée avec une sincérité qui pouvait être désarmante sur le coup. Et puis quoi ? Ce serait tout a fait normal à ses yeux qu'il ait put se passer des choses de ce genre entre le directeur et Yagari puisqu'ils étaient d'anciens coéquipiers et donc qu'il y avait un lien à ne pas négliger entre eux ~
Mais bon, Yona était Yona et avait des rêves et des espoirs parfois... perturbant quand on apprenait tout juste à la connaitre.

b]-Fais attention... [/b]

-Evidemment, tu me prends pour qui ?

-Pour quelqu'un qui fonce dans le tas ?

La demoiselle lui rendit son sourire mais beaucoup moins assurée malgré la note d'humour qu'elle avait voulu mettre dans ses derniers mots.
Le temps de sa courte absence, la jeune femme fixa son repas d'un air vide, en realité ses sens étant en alerte. Elle avait senti la chose s'approcher et reculer dès que Tôga était sortie.
Lorsque le chasseur revint, la vampire poussa un soupir de soulagement bien que savoir que cette chose pouvait revenir ne l'enchantait guère.

-Je crois que je l'ai fait fuir mais je ne sais pas si ça va revenir... J'aurais pu le pister mais vu que tu es là... Je ne voulais pas te laisser seule... Je me demande ce que cette chose voulait tout de même... On est dans un endroit reculé, seules des personnes de confiance connaissent cet endroit...

-Mais je suis suivie en permanence d'après ce que j'ai compris. Ce n'est pas impossible que ceux qui me traquent aient voulu me rappeler leur présence avec ce qui vient de se passer...
Je suis désolée pour tout ça, je n'aurai jamais dû accepter de venir ici en sachant que je risquais d'amener aussi d'autres personnes, ou du moins les mener à découvrir cet endroit. Je pensais qu'ils me laisseraient en paix en voyant que je me suis inscrite à l'Académie Cross, mais il semble que ce n'était qu'un espoir trop utopique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 8 Juin - 23:20

-Je sais ce dont tu es capable, ta réputation de numéro un de la Guilde ne me parait pas exagérée. Et le grenier aussi m'a montré aussi à quel point tu es dangereux pour mon espèce, mais est-ce que je devrai te craindre pour autant ?

-Oui, tu devrais. Je pourrais te manipuler, me moquer de toi pour gagner ta confiance puis te livrer à ceux qui te traquent ou te tuer... Ne fais pas confiance aux gens comme moi, ça te mettrait en danger et tu le sais très bien...

Il ne voulait pas l'effrayer, seulement la mettre en garde. Il ne voulait pas qu'elle mette sa vie en danger, surtout pour rester près de quelqu'un comme lui. Pour lui il ne méritait pas qu'elle s'intéresse à lui, seule la solitude lui conviendrait, lui était permise comme punition pour ses actes.
Il devait la faire fuir, trouver une solution pour l'éloigner de lui, mais au fond, il n'en avait ni la force, ni l'envie. Il voulait la garder près de lui, pour lui, aussi égoïste que ça pouvait paraître. Il la voulait comme sa chose, comme une pierre précieuse, d'une beauté infinie qu'il garderait secrète avant de la dévoiler peu à peu.


-Mais je ne parviendrais pas à le faire, même si tu pointais une nouvelle fois ton fusil sur moi et que tu appuierais sur la gachette pour me blesser. Je te fais confiance et ce qui s'est passé cette nuit le prouve. Pourquoi je n'ai pas fuis en découvrant tout ce que tu caches ? Je ne sais pas mais je n'en ai pas non plus la moindre envie. Quant à me sentir en sécurité, je ne peux pas te donner de réponse claire non plus. Pendant quatre ans ma vie était de fuir et partout où je me réfugiais, la peur ne me quittait jamais. Mais maintenant je ne me sens plus en danger même si logiquement je devrai me méfier de toi et rester sur mes gardes.
Et j'ai beau me dire que tout se passe trop vite ou qu'on est totalement dans une histoire de fous, ça continue de me paraitre naturel. Voilà, pour moi c'est naturel de rester avec toi et je ne m'en sens pas du tout perturbée. Même en sachant que tu as torturé et tué nombreux des miens. Je ne le nie pas, j'ai parfaitement connaissance de ce que cela veut dire et implique, que je ne suis pas forcément d'accord pour que tu continues... Malgré tout ça, et même si je le voulais de toutes mes forces, je ne parviendrai pas à te voir comme un monstre. Et aussi paumée je suis, je fais confiance à mes instincts qui m'ont plusieurs fois sauvés la vie et qui ne s'affolent pourtant pas en ta présence. Alors aussi naïf cela soit-il, j'ose croire que tu n'es pas nocif pour moi er que j'ai raison de rester à tes côtés au lieu de prendre la poudre d'escampette ou oublier...


-Je ne veux pas que tu fuies ou oublies. Ce qui s'est passé cette nuit est important pour moi, ce n'est pas un amusement. Seulement je n'ai pas l'impression que tu sois en sécurité avec moi... J'ai peur de causer ta perte... Tu as tes ennemis, j'ai les miens, il ne faudrait pas qu'ils se réunissent contre nous car j'ai bien peur qu'on y survive pas...

Tôga qui avait peur, grande première. Il ne savait pas pourquoi il voulait autant la protéger, pourquoi il était d'un coup moins sûr d'y arriver, pourquoi elle avait l'air subitement si fragile...
Elle était à ses yeux comme une petite fille, comme un enfant encore au berceau, elle qui était si douce, si innocente... D'une naïveté sans fond, à toute épreuve. Peut-être qu'il voulait la protéger de sa propre personne, elle était beaucoup trop candide parfois, ça pourrait lui jouer des tours... Ou alors ce n'était qu'une excuse pour pouvoir être protecteur envers elle, il la savait débrouillarde, au fond, elle s'en était sortie par elle-même ces dernières années, rien n'indiquait qu'elle avait besoin de lui... Mais ainsi, elle lui donnait de l'importance, ne serait-ce qu'un peu. Elle lui donnait une infime chance de se racheter, même s'il savait que c'était impossible.


-Obsédée ? Je ne le suis pas plus qu'un certain papy des montagne au langage qui laisse parfois à désirer !

-Il est très bien mon langage !

Bah quoi ? Tôga parlait ainsi depuis un moment, c'était devenu une habitude, ça faisait parti de lui-même, c'était comme... Ancré dans ses gênes, lui faire un reproche à ce sujet n'était pas étonnant, mais la réaction qui en découlait était tout aussi naturelle.

-Non, non, c'est bon !

Trop tard, le mal était fait, Yagari venait de faire pire, sortant sans la moindre élégance ou retenue cette phrase, qui semblait d'ailleurs beaucoup trop naturelle, même venant de lui, mais dans tous les cas, la réaction entraînée chez Yona sembla le satisfaire vu qu'il afficha un sourire en coin tout en écoutant la réponse de la jeune vampire.

-Mais vous n'êtes pas possible ! Heu... Tu... Peu importe. C'est quoi cette généralisation des vampires ? Et puis c'est dégoûtant comme question... Est-ce que je te demande si les hunters s'amusent à traquer leurs femmes comme des proies avant de les mener au lit ?

-Non, mais je peux te montrer ~

Voilà maintenant qu'il affichait un air arrogant, jouant avec la jeune femme comme un chat avec une sourie, à la différence près qu'il ressemblait plus à un loup, un prédateur sans pitié et au flair incroyable pour traquer sa proie.

-Cinglée du Yaoi ? Et je suis sensée t'appeler comment alors... Le pervers des tampons vampiriques ? D'ailleurs, pour ta gouverne, on a que très peu de périodes de règles, une ou deux fois par an, voir parfois pas du tout pendant plusieurs années comme notre cycle est irrégulier...
Oh, tu rougis, c'est mignon ~


-Pas de règles pendant plusieurs années ? Je crois que je suis amoureux, même si ça doit être dur pour tracer une droite ! Et non, je ne rougis pas, c'est tes yeux qui déconnent !

Grogna l'hunter, visiblement vexé par cette réflexion. Lui ? Rougir ?Et puis quoi encore, c'était pas son genre ! Et puis quoi encore ? Qu'est-ce que ce sera après ? Elle va lui dire qu'elle l'a vu rougir en regardant Kaien ? Perverse qu'elle est ça ne l'étonnerait même pas ! Qu'est-ce qu'il avait fait pour mériter ça, franchement ?!

-Oui, c'est mieux parce que ça peut être classe ou mignon !

-Je vois pas ce qu'il y a de classe ou de mignon là-dedans ! T'as vraiment un problème !

Oui, Tôga râlait, encore... Mais il lui fallait bien un moyen d'éviter d'être trop gêné et si possible, de changer de sujet !
Rester sur une discussion pareille ? Très peu pour lui ! Autant esquiver dès que possible ! Pour se faire il tenta de dévier du sujet principal, profitant d'une aura inquiétante qui se promenait un peu trop librement.


-Pour quelqu'un qui fonce dans le tas ?

Il sourit à cette réflexion, l'air amusé. Là-dessus, il ne pouvait pas lui dire non, elle avait tout juste, tapé en plein dans le mille. Oui, il avait un caractère de merde, oui il avait tendance à foncer dans le tas, sans trop réfléchir, mais quand il décidait d'être un peu plus posé, il n'en était pas moins, si ce n'est plus redoutable encore.

-Mais je suis suivie en permanence d'après ce que j'ai compris. Ce n'est pas impossible que ceux qui me traquent aient voulu me rappeler leur présence avec ce qui vient de se passer...
Je suis désolée pour tout ça, je n'aurai jamais dû accepter de venir ici en sachant que je risquais d'amener aussi d'autres personnes, ou du moins les mener à découvrir cet endroit. Je pensais qu'ils me laisseraient en paix en voyant que je me suis inscrite à l'Académie Cross, mais il semble que ce n'était qu'un espoir trop utopique...


-Ce n'est rien, ce lieu est très bien protégé, tu n'y risque rien... Mais je pense qu'il vaut mieux ne pas sortir pour le moment, je vais aller installer quelques autres pièges anti-vampires pour couvrir un peu plus le périmètre et te permettre d'aller dehors sans rien risquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 10 Juin - 18:25

-Oui, tu devrais. Je pourrais te manipuler, me moquer de toi pour gagner ta confiance puis te livrer à ceux qui te traquent ou te tuer... Ne fais pas confiance aux gens comme moi, ça te mettrait en danger et tu le sais très bien...

-Mais il n'y en a pas d'autres comme toi. Peut-être qu'il existe de nombreux chasseurs qui seraient capables d'amadouer un vampire et jouer le jeu pour ensuite le briser, mais ils ne prendraient pas autant de précautions que toi. On peut jouer le faux jusqu'à un certain point mais la comédie ne copie jamais le réel et même le meilleur des acteurs laisse apparaitre une faille sans le vouloir. À plusieurs occasions j'aurai pu te mordre et de nombreuses fois se sont présentées pour que tu me captures ou décide de me tuer. Je suis souvent allée trop loin, comme t'étrangler ou alors finir dans le grenier malgré ton interdiction. Tu m'as dit bien trop de choses pour que je puisse les remettre en doute.
Je me trompe peut-être, je suis certainement naïve, mais pour une fois j'ai envie de faire confiance. La seule personne que j'ai considéré apte pour que je me lie avec elle c'est Izumi. Je n'ai jamais vraiment tendu la main aux autres, habituellement j'essaye de garder des distances... Mais avec toi je n'y arrive pas, même avec tes mises en garde.


Yona savait son comportement, sa façon d'agir, totalement irrationnels à ce qu'elle devrait normalement faire. Le soir de leur rencontre, au lieu de rester stoïque devant l'arme pointée sur elle, au lieu de se laisser à portée sans défense, elle aurait dû fuir. Essayer d'échapper au chasseur plutôt ou encore riposter pour ne plus être dans le viseur du fusil. Mais au lieu de tout cela, cette petite idiote était restée immobile, attendant patiemment que le traqueur baisse cette arme mortelle.
Si Tôga avait tiré, serait-elle seulement encore vivante ?
La demoiselle avait beau être sang-pure, une balle anti-vampire bien placée, voire plusieurs, pouvait la réduire à l'état de cristal aussi facilement qu'un couteau normal bien planté tuait un humain.
Et pourtant, malgré sa peur, Yona n'avait pas bougé.

-Je ne veux pas que tu fuies ou oublies. Ce qui s'est passé cette nuit est important pour moi, ce n'est pas un amusement. Seulement je n'ai pas l'impression que tu sois en sécurité avec moi... J'ai peur de causer ta perte... Tu as tes ennemis, j'ai les miens, il ne faudrait pas qu'ils se réunissent contre nous car j'ai bien peur qu'on y survive pas...

-Ma perte, je l'ai causé moi-même le jour où j'ai refusé de revenir sous la "protection" du Sénat. Plus les années passent et plus je creuse ma tombe, ce qui est assez ironique puisque chez les vampires les morts ne sont pas enterrés. Mais quoiqu'il en soit, si c'est dangereux pour toi alors... Alors je ne veux pas aller plus loin. C'est égoïste, je le sais, mais je ne veux pas causer une nouvelle fois la mort de la personne la plus importante pour moi. Si je me suis inscrite à l'Académie, c'est parce que j'avais le pressentiment que j'aurai une nouvelle vie. C'est le cas... Parce que tu es là. Je suis totalement perdue dans mes sentiments, tout va trop vite peut-être, c'est limite flippant, mais si tu viens à mourir je ne suis pas certaine d'y survivre. Les humains n'ont qu'un grand amour dans leur vie malgré tout ils sont capables d'en aimer d'autres, pas les vampires, et encore moins les sang-purs. On aime une fois, rarement une deuxième, et après il n'y a plus rien sinon la mort.

Elle avait aimé Izumi, commençait à prendre la voie pour apprécier Tôga à la même place que son défunt amant...
Et au fond tout cela l'effrayait.
Yona ne craignait pas le chasseur, elle n'avait aucunement peur de lui, aussi dangereux puisse t-il se révéler. Cependant, la perspective de ressentir des émotions aussi fortes que le fait d'aimer ou même de s'attacher la faisait paniquer. Durant les mois qui suivirent la mort d'Izumi jusqu'à sa rencontre avec le professeur, la rousse n'avait rien sentit, son coeur comme son esprit étant totalement vides outre une peine qui lui arrachait des larmes contre lesquelles elle luttait.
Sauf qu'à présent, le vide se comblait.
Des braises de sentiments se ravivaient à la simple présence du hunter. La jeune femme n'avait pas le temps de s'habitue à cette renaissance que déjà les flammes s'élevaient et la brulait. Ce qui était le plus difficilement supportable s'était justement cette peur de le perdre, de tout perdre, de croire pour qu'au final cette histoire se termine par le néant.

-Il est très bien mon langage !

-Bha voyons ! Je suis certaine que si je me mettais à parler comme ça, tu serais choqué ou dégoûté, déja que tu ne supportes pas que je parle de Yaoi et que c'est limite si je ne deviens pas soudainement une extraterrestre à tes yeux...

La rouquine prit une mine boudeuse, faussement vexée qu'il la considère comme une perverse finie.

-Non, mais je peux te montrer ~

-Je...

Les joues cramoisies, la sang-pure détourna le regard pour ne pas avoir à affronter ce regard qui l'intimidait alors qu'un discret frisson parcourut sa colonne vertébrale.
Bon dieu... !

-Ne joue pas avec ça, c'est traitre. Et non, c'est hors de question que tu me chasses, tu réussirais à coup sûr et se serait injuste puisque tu connais ton chalet et les environs par coeur. Je serai totalement désavantagée !

La potentielle proie prit un air mécontent, gonflant ses joues comme une enfant comme pour faire oublier leur couleur de tomate. Avouer que l'idée ne lui aurait pas déplut ? Certainement pas ! Et encore moins lorsque le dit prédateur avait ce sourire assuré sur les lèvres. Si il devait lui courir après, que ce soit pour une bonne raison et qu'elle lui donne du fil à retordre. Pourquoi devrait-elle se laisser faire gentiment ? Non mais !

-Pas de règles pendant plusieurs années ? Je crois que je suis amoureux, même si ça doit être dur pour tracer une droite ! Et non, je ne rougis pas, c'est tes yeux qui déconnent !

-Droite ?

L'étudiante le regarda sans comprendre durant un long instant avant de se plaquer une main sur le front, rougissant de honte en saisissant le sens de la phrase.

-Et en plus tu places des jeux de mots ! Tu n'es vraiment pas possible.. Et fais attention que je ne tombe pas enceinte un jour, je m'arrangerai pour te faire regretter mes périodes de règles, je serai exécrable, tu verras !

Encore fallait-il qu'elle tombe enceinte ce qui n'était pas gagné vu la situation mais aussi à cause de sa nature vampirique. Et puis ce n'était pas aprés une seule fois qu'elle risquait d'avoir des bébés vampires-hunters... si ? Enfin, c'était vraiment peu probable étant donné que Yona était justement une jeune vampirette et que pour certains couples de la nuit, ils devaient attendre des dizaines d'années avant de devenir parents.
Donc dans tous les cas, un tel événement ne risquait pas de se produire !

-Je vois pas ce qu'il y a de classe ou de mignon là-dedans ! T'as vraiment un problème !

-Un gros problème même, je trouve les couples homosexuels trop mignons Monsieur le psychologue ~

La simple image de voir Toga derrière un bureau avec une paire de lunettes sur le bout du nez et avec une tête de dépressif la fit éclater de rire.
Malheureusement cette joie passagère disparut aussitôt que le chasseur se rendit à l'extérieur. Et même penser au pire psychologue du monde, alias notre cher Yagari, ne parvint pas à la faire sourire. Pourtant dieu sait que le chasseur serait comique si il se voyait dans l'obligation de rester assit durant des jours entiers à écouter les complaintes de pauvres personnes qu'il n'allait certainement pas aider du tout...
Au contraire, a la liste de ses patients, certains morts seraient à la carte !


-Ce n'est rien, ce lieu est très bien protégé, tu n'y risque rien... Mais je pense qu'il vaut mieux ne pas sortir pour le moment, je vais aller installer quelques autres pièges anti-vampires pour couvrir un peu plus le périmètre et te permettre d'aller dehors sans rien risquer.[/quote]

-Merci... Mais je ne compte pas sortir, il fait jour, je risque de m'endormir en faisant à peine quelques pas ou finir en saucisse grillée. Et puis autant dire que de la viande de vampire, même de level A, ne doit pas être très bon alors vive l'odeur de chaire brulée !

La rousse essaya de dédramatiser la situation à sa manière, n'étant pas spécialement drôle mais assez idiote pour changer l'atmosphère. Elle lança ensuite un regard interrogateur sur l'assiette du traqueur comme pour demander indirectement si il avait fini et si, de ce fait, elle pouvait débarasser.

-Et nous n'allons pas tarder à partir, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 11 Juin - 14:23

-Mais il n'y en a pas d'autres comme toi. Peut-être qu'il existe de nombreux chasseurs qui seraient capables d'amadouer un vampire et jouer le jeu pour ensuite le briser, mais ils ne prendraient pas autant de précautions que toi. On peut jouer le faux jusqu'à un certain point mais la comédie ne copie jamais le réel et même le meilleur des acteurs laisse apparaitre une faille sans le vouloir. À plusieurs occasions j'aurai pu te mordre et de nombreuses fois se sont présentées pour que tu me captures ou décide de me tuer. Je suis souvent allée trop loin, comme t'étrangler ou alors finir dans le grenier malgré ton interdiction. Tu m'as dit bien trop de choses pour que je puisse les remettre en doute.
Je me trompe peut-être, je suis certainement naïve, mais pour une fois j'ai envie de faire confiance. La seule personne que j'ai considéré apte pour que je me lie avec elle c'est Izumi. Je n'ai jamais vraiment tendu la main aux autres, habituellement j'essaye de garder des distances... Mais avec toi je n'y arrive pas, même avec tes mises en garde.


-Tu es vraiment idiote...

Il lui sourit avec tendresse, comment pourrait-il lui faire du mal ? On pouvait lui promettre tout l'argent du monde, une vie d'allégresse, il n'accepterait pas. A quoi bon vivre dans le luxe si c'est pour ne pas vivre près de la personne à qui l'on tient ? Surtout que l'argent fait tourner les têtes, il tenait à garder ses valeurs, il ne voulait pas perdre de vue ses principes. Il préférait vivre simplement, quitte à avoir du mal à finir ses mois plutôt que s'abaisser pour de l'argent dont il n'a au fond pas forcément besoin car elle lui suffisait. Elle et rien d'autre, un sourire, un rire, une confidence ou même un regard. Peut-on obtenir ça avec de l'argent ? Peut-être, mais ça ne sera jamais sincère.

-Ma perte, je l'ai causé moi-même le jour où j'ai refusé de revenir sous la "protection" du Sénat. Plus les années passent et plus je creuse ma tombe, ce qui est assez ironique puisque chez les vampires les morts ne sont pas enterrés. Mais quoiqu'il en soit, si c'est dangereux pour toi alors... Alors je ne veux pas aller plus loin. C'est égoïste, je le sais, mais je ne veux pas causer une nouvelle fois la mort de la personne la plus importante pour moi. Si je me suis inscrite à l'Académie, c'est parce que j'avais le pressentiment que j'aurai une nouvelle vie. C'est le cas... Parce que tu es là. Je suis totalement perdue dans mes sentiments, tout va trop vite peut-être, c'est limite flippant, mais si tu viens à mourir je ne suis pas certaine d'y survivre. Les humains n'ont qu'un grand amour dans leur vie malgré tout ils sont capables d'en aimer d'autres, pas les vampires, et encore moins les sang-purs. On aime une fois, rarement une deuxième, et après il n'y a plus rien sinon la mort.

-Ne dis pas ça. Pars et je te retrouverais, je suis un traqueur, tu peux aller à l'autre bout tu monde, je te retrouverais.

Il la regardait, complètement sérieux. Il ne savait pas trop pourquoi il lui avait sorti une telle phrase, qui montrait clairement qu'il s'attachait à elle mais peu importait, au fond, il avait simplement dit clairement sa pensée de l'instant, avec toute la franchise dont il savait faire preuve.

-Bha voyons ! Je suis certaine que si je me mettais à parler comme ça, tu serais choqué ou dégoûté, déjà que tu ne supportes pas que je parle de Yaoi et que c'est limite si je ne deviens pas soudainement une extraterrestre à tes yeux...

-Mais noooon ! Tu lis ce que tu veux, je m'en moque moi, tu peux même en emporter pour l'académie si ça te chante !

Comme ça il pourrait les lui piquer en cachette pour les relire ! Ça l'arrangeait en un sens qu'elle aime ce genre de lecture, il n'aurait pas besoin de prétendre qu'ils sont à quelqu'un puisque c'est vraiment elle qui les aura embarqués !
Ah, l'art de Tôga pour rebondir peu importe les situations, ça lui servait vraiment, beaucoup plus qu'on ne le pensait !


-Je... Ne joue pas avec ça, c'est traître. Et non, c'est hors de question que tu me chasses, tu réussirais à coup sûr et se serait injuste puisque tu connais ton chalet et les environs par cœur. Je serai totalement désavantagée !

-Hehehe, je vais me gêner tiens, surveilles tes arrières, si tu veux un conseil.

Voilà, maintenant il avait envie de la chasser, pauvre Yona, ce qu'elle ne venait pas de lui mettre en tête, elle s'en mordra sans doute les doigts mais bon, c'est pas comme si il s'en souciait. Provoquer Yagari, lui mettre des idées incongrues dans le crâne, voilà bien deux choses qu'il fallait éviter avec lui.

-Droite ? Et en plus tu places des jeux de mots ! Tu n'es vraiment pas possible.. Et fais attention que je ne tombe pas enceinte un jour, je m'arrangerai pour te faire regretter mes périodes de règles, je serai exécrable, tu verras !

-Que tu tombe enceinte ?

Le borgne n'avait retenu que cette partie de la phrase de Yona et rougissait alors qu'il l'imaginait avec les formes d'une future maman, nul doute qu'elle serait adorable mais il effaça rapidement cette idée, déjà parce que la probabilité que ça se produise, comme l'avait expliqué Yona, était quasiment nulle et parce qu'ensuite, ça leur causerait à tous les deux un nombre incalculable de problèmes. Même si dans le cas où la première condition se réalisait, le professeur enverrait balader la deuxième partie, cassant la gueule à ceux que ça dérangerait. On ne plaisante pas sur ce sujet avec Tôga, non mais.

-Un gros problème même, je trouve les couples homosexuels trop mignons Monsieur le psychologue ~

-Kami-sama, qu'ai-je fais pour mériter ça ?

La réponse était évidente, il avait laissé au cerveau de la vampirette trop d'air et de liberté, il semblait à présent incontrôlable et ça commençait à être gênant.

-Merci... Mais je ne compte pas sortir, il fait jour, je risque de m'endormir en faisant à peine quelques pas ou finir en saucisse grillée. Et puis autant dire que de la viande de vampire, même de level A, ne doit pas être très bon alors vive l'odeur de chaire brulée !
Et nous n'allons pas tarder à partir, non ?


-Ah... Eh bien je comptais d'abord faire une séance de méditation sous la cascade, un peu plus loin, je crois que j'en ai besoin, surtout vu que je vais devoir enseigner à des vampires... Y'en a pour une petite heure ou deux, on sera rentrés avant ce soir à l'académie. Tu peux faire ce que tu veux pendant ce temps, même si je pense que ça te serait bénéfique pour ta peur de l'eau, je ne te forcerais pas, tu peux très bien bouquiner et observer depuis le balcon, c'est un exercice difficile pour le mental et le physique, il vaut mieux que tu l'exécute quand tu te sentiras prête.

Ah, la première fois qu'il avait fait ça, il s'en était tiré avec des crampes et des douleurs dans le dos, c'était insupportable mais au final ça lui avait fait un bien fou. Et puis mettre ainsi son corps à l'épreuve l'aidait à l'entretenir et à connaître ses limites, savoir si elles ont changées. Enfin à force d'entraînement il pouvait y rester facilement plusieurs heures sans ciller, malheureusement aujourd'hui il n'avait pas le temps, il se contenterait d'un peu, surtout qu'il devrait conduire après, il valait mieux être raisonnable plutôt que tenter le diable et trop s'épuiser.
Alors qu'il laissait libre choix à Yona, il alla préparer quelques affaires comme des serviettes, mettant le tout dans un sac et laissant volontairement ses paquets de cigarettes à l'intérieur. Déjà parce que sous une cascade, pour fumer fallait s'accrocher et ensuite parce que s'il faisait ça pour soulager son corps c'était pas pour l'empoisonner juste après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 5 Juil - 22:34

-Tu es vraiment idiote...

-A force de te l'entendre dire, je vais vraiment finir par croire que je le suis. Mais dans ce cas, comment une idiote aurait put attirer l'attention d'un si vaillant hunter tel que toi ?

Si ces mots pouvaient paraitre moqueurs ou tout du moins amusés, il n'en était rien. Le sourire qu'elle lui rendit ensuite le prouva nettement, aucune once de plaisanterie ne brillait alors dans ses iris améthystes.
Juste de la douceur.
De la douceur mais aussi une pointe d'incertitude face à la tendresse du hunter, ce qui fit naitre sur ses pomettes un léger rose discret. C'était idiot d'être surprise par ce simple sourire, mais bêta, la vampire ne l'était-elle pas ? Pour Yona, cette marque d'affection, cette simple esquisse sur les lèvres du chasseur, valait plus que n'importe quoi. Il fut un temps où le moindre de ses caprices était comblé, puis un autre où elle n'avait presque rien. Maintenant, si on lui demandait ce qu'elle pouvait bien avoir de précieux, la rouquine répondrait que ce serait le souvenir de ce sourire aussi rare que beau à ses yeux.

-Ne dis pas ça. Pars et je te retrouverais, je suis un traqueur, tu peux aller à l'autre bout tu monde, je te retrouverais.

La créature nocturne le regarda avec beaucoup d'attention, cherchant à dénicher la moindre trace de plaisanterie dans l'œil unique du hunter. Qu'il la retrouve, elle l'en savant capable, mais c'était plutôt l'importance des mots prononcés qui la faisait douter. Serait-il vraiment prêt à endurer des jours voire des semaines de voyage interminable, de traque éprouvante uniquement dans le but de la retrouver ?
Oui, si cet homme avait une idée en tête, ce n'était certainement pas le temps et les efforts qui le feront changer d'avis, au contraire, les choses endurées ne feraient que rendre sa détermination plus ferme.
À cette pensée, la jeune femme sentit un frisson désagréable la parcourir. Un léger frémissement à peine perceptible qui la troubla. Ou du moins ce fut le sentiment d'être une proie potentielle qui la perturba, la rouquine commençant peu à peu à se rendre vraiment compte de qui était Tôga, de jusqu'où il pouvait aller pour finaliser ses buts.
Et si elle ne prit pas pleinement peur, cela ne l'empêcha pas son cerveau de lui intimer la prudence, de ne pas aller trop loin.

-Alors je serai une bonne proie, je ne me laisserai pas attraper aussi facilement que vous pourrez le penser. Une proie rapidement capturée n'a aucun intérêt si ce n'est causer une certaine frustration.

Mais les conseils de sa raison, la vampire avait tendance à les fouler avec une fierté incrédule. Aussi effrontée que la touffe rousse qui lui servait de cheveux, la jeune femme avait toujours cette impulsivité débile à défier les gens pour ne pas avouer sa faiblesse. Et aussi, au fond, la sang-pure se plaisait à jouer avec le feu.

-Mais noooon ! Tu lis ce que tu veux, je m'en moque moi, tu peux même en emporter pour l'académie si ça te chante !

-A l'Académie ? Vraiment ? Mais Zero ne va pas bouder si il revient ici et que ses chers livres ne sont plus ici ~

Demanda la petite plaie d'Egypte avec un sourire amusé, jouant clairement sur le fait que monsieur le chasseur avait déclaré que les fameux mangas appartenaient aux jumeaux Kiryu.

-Quoique, je pourrai aussi les lire pendant ton cours histoire de voir comment cette petite population de coincés va réagir en voyant une de leur fameuses princesses à fond dans ce genre de choses... Et je pourrai même râler en disant que j'étais dans un passage très intéressant !

Ne pas oublier : cette demoiselle au visage innocent cachait un petit diable qui se frottait les mains à l'idée de perturber le cher cours de Yagari, mais aussi chambouler un peu ces règles si prudes de la société des dents-longue.
Sale peste ? Nooon !

-Hehehe, je vais me gêner tiens, surveilles tes arrières, si tu veux un conseil.

-Je n'ai pas besoin de surveiller mes arrières, je sais très bien que tu ne feras rien pour l'instant car on a pas vraiment le temps et je doute que tu sois heureux de te faire disputer par le directeur parce qu'on sera en retard ~

La coupable sans gène agrémenta ses paroles d'une expression amusée, presque moqueuse et tentatrice. Cette petite saleté avait visiblement décidé de tester les limites du maître des lieux, bien curieuse de voir la réaction de Tôga et restant quand même sur ses gardes au cas où, prête à prendre la poudre d'escampette si il le fallait.

-Que tu tombe enceinte ?

-C'est le genre de chose qui n'arrivera pas, ce n'est même pas certain que les hunters et les vampires puissent se reproduire et en plus les sang-pures, les femmes de mon rang du moins, ont des difficultés pour procréer, alors ce n'est pas une jeune comme moi qui y arrivera, surtout à mon âge...

Et Yona se voyait vraiment mal mère. Déjà qu'une vampiresse enceinte était dangereux, sa soif de sang ne cessant de la tirailler jusqu'à en perdre l'esprit, mais en plus la grossesse risquerait de prendre des années. Et ne risquait-elle pas de perdre le bébé, son propre corps rejetant ce dernier, parce qu'il aurait les gènes de son ennemi naturel ?
La rouquine n'osait même pas y penser...

-Kami-sama, qu'ai-je fais pour mériter ça ?

-Je ne sais pas du tout ! Avoir critiqué ma poitrine peut-être ? Ce n'est que que simple vengeance !

Yona rit un peu avant de se calmer petit à petit, peut-être pour le plus grand bonheur de Tôga.

-Ah... Eh bien je comptais d'abord faire une séance de méditation sous la cascade, un peu plus loin, je crois que j'en ai besoin, surtout vu que je vais devoir enseigner à des vampires... Y'en a pour une petite heure ou deux, on sera rentrés avant ce soir à l'académie. Tu peux faire ce que tu veux pendant ce temps, même si je pense que ça te serait bénéfique pour ta peur de l'eau, je ne te forcerais pas, tu peux très bien bouquiner et observer depuis le balcon, c'est un exercice difficile pour le mental et le physique, il vaut mieux que tu l'exécute quand tu te sentiras prête.

Aux paroles du professeur, l'adolescente se figea et un frisson glacial la parcourut, sa peau se faisant plus livide encore malgré son teint déjà pâle de base. La veille, elle avait réussi à braver sa peur pour grimper sur la barque, mais l'eau était calme et paisible, peu de choses étaient venues troubler la surface.
Une cascade en revanche...
Les flots étaient en furies, dévalant dans le vide pour s'écraser avec violence sous le bassin plus bas. Les roulements sourds et violents lui rappelleraient bien trop ceux du tonnerre ce jour où elle était tombée dans la mer déchainée. De plus, la brutalité avec laquelle les gerbes d'eau frapperont son coeur, la difficulté pour respirer... Tour cela formait un tout qui la paralysait sur place à la simple pensée.

-N-non... Je crois que je vais rester ici...

Dit-elle en se resaisissant, forçant son esprit à quitter les souvenirs qui causaient sa frayeur. La jeune femme eut cependant du mal à retrouver sa joie et insouciance habituelle, son corps restant indéniablement figé par des entraves mentales. Néanmoins, la vampire parvint à forcer son visage à afficher un sourire maladroit.

-C'est gentil mais je ne crois pas y arriver... La barque hier, ça allait, l'eau était calme, mais me retrouver avec des vagues en furies... Ce n'est pas vraiment ma tasse de thé. Peut-être que je réussirai un jour, en y allant par étape, mais pour l'instant ça me parait plus comme l'épreuve finale pour vaincre ma peur que comme le commencement. Si le soleil ne tape pas trop, je m'entrainerai peut-être à l'arc si cela ne vous dérange pas, je n'en ai pas fait depuis quelques jours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 6 Juil - 15:14

-A force de te l'entendre dire, je vais vraiment finir par croire que je le suis. Mais dans ce cas, comment une idiote aurait put attirer l'attention d'un si vaillant hunter tel que toi ?

-Tu m'as drogué et depuis je suis aveugle ?

Elle l'avait cherchée, cette pique, c'était comme tendre le bâton pour se faire frapper et quand Yagari frappait il n'y allait pas de main morte, c'était certain ! Pourtant Yona devait le savoir à force, devrait-il y percevoir un certain masochisme de la part de l'élève ?

-Alors je serai une bonne proie, je ne me laisserai pas attraper aussi facilement que vous pourrez le penser. Une proie rapidement capturée n'a aucun intérêt si ce n'est causer une certaine frustration.

-C'est vrai... Et une fois que je t'aurais attrapée je ferais en sorte que tu restes près de moi pour toujours. Tu seras mon trophée, rien qu'à moi...

Possessif le Tôga ? Naaaaan, il aime juste préserver ce qu'il lui appartient avec un instinct à la limite du bestial... Ouais, bon, ça peut s'apparenter à quelqu'un de possessif... Il faut dire qu'à partir de maintenant, si quelqu'un avait le malheur de s'approcher de trop près ou de s'en prendre à sa "femelle" il risquait l'humiliation voir la raclée de sa vie. Il en fallait peut-être beaucoup pour intriguer et plaire à Yagari mais une fois que c'était fait la marche arrière était quasiment impossible. Rien à voir avec un chaud lapin ou un coureur de jupon donc, il était certes un peu possessif mais fidèle...
A une exception près, exception que d'ailleurs il essaierait de tenir à l'écart le plus longtemps possible de lui, sinon ça risquait de mal finir...
Surtout qu'il n'avait pas mit Yona au courant de ce... Détail...


-A l'Académie ? Vraiment ? Mais Zero ne va pas bouder si il revient ici et que ses chers livres ne sont plus ici ~
Quoique, je pourrai aussi les lire pendant ton cours histoire de voir comment cette petite population de coincés va réagir en voyant une de leur fameuses princesses à fond dans ce genre de choses... Et je pourrai même râler en disant que j'étais dans un passage très intéressant !


-Bah, ça fait tellement longtemps qu'il n'est pas venu, il ne s'en rendra même pas compte tu sais...
Si tu fais ça et que je m'en rends compte je devrais te punir, peut-être en te faisant tout ce qu'il y avait dans le manga... ~


Bien sûr que non, puisqu'il ne les a jamais vus. M'enfin bref, moins elle en savait mieux il se porterait. Quant à l'idée de la rouquine de lire ça en cours... Elle fait ce qu'elle veut mais il était sérieux lorsqu'il parlait de la punition, s'étant laissé emporter un cours instant par ses hormones. Bah oui, quand on a pas fréquenté de femmes pendant des années on est un peu perdu au début, forcément. Même quelqu'un comme lui. Il espérait au fond que cette petite phrase sans aucun sous-entendu, allant droit au but ne la ferait pas fuir. Si elle le provoquait elle en paierait le prix, la voilà prévenue. Et si elle venait à vraiment oser jouer avec le feu, il serait ravi de la brûler.

-Je n'ai pas besoin de surveiller mes arrières, je sais très bien que tu ne feras rien pour l'instant car on a pas vraiment le temps et je doute que tu sois heureux de te faire disputer par le directeur parce qu'on sera en retard ~

-Qu'il me dispute, je n'obéis pas au président de la Guilde, Kaien ne me fait pas peur...

Déclara Yagari qui se rapprochait lentement de Yona, comme un prédateur de sa proie tout en affichant un sourire provocateur en coin. Oui, il jouait avec elle, cherchant à la pousser à bout, à tester ses moindres réactions juste pour s'amuser et la découvrir un peu plus, sous toutes ses facettes et ceux qu'elle soit volontaire ou non !

-C'est le genre de chose qui n'arrivera pas, ce n'est même pas certain que les hunters et les vampires puissent se reproduire et en plus les sang-pures, les femmes de mon rang du moins, ont des difficultés pour procréer, alors ce n'est pas une jeune comme moi qui y arrivera, surtout à mon âge...

-Alors n'en parle pas dans ce cas-là, baka !

Grogna Yagari. Non mais quelle idée de lui parler de ça, surtout si ça n'avait aucune chance d'arriver, c'était stupide ! Elle était vraiment bête des fois ! Vraiment, pourquoi elle lui parlait de ça... A force de penser au sujet le professeur se surprit à rougir et tenta de penser à autre chose. Il fallait qu'il arrête de se faire avoir par cette diablesse, elle s'amusait peut-être à le faire rougir, elle avait sûrement dit ça volontairement pour voir sa réaction, il ne se ferait pas avoir une seconde fois, elle n'aurait pas sa peau, hors de question !

-Je ne sais pas du tout ! Avoir critiqué ma poitrine peut-être ? Ce n'est que que simple vengeance !

-Oh ça va, si on peut plus plaisanter !

Lâcha l'hunter, un sourire en coin. Il aimait beaucoup la taquiner là-dessus, même s'il n'en pensait pas un mot. Après tout la seule femme qu'il ai connu avant elle avait une poitrine à peu près pareille, rien à voir avec les modèles voluptueuses, une femme simple lui convenait bien plus même s'il lui était déjà arriver de rougir devant un décolleté trop bien fourni...

-N-non... Je crois que je vais rester ici...

-Comme tu veux...

Il lui sourit, se voulant conciliant même s'il était un peu déçu, enfin avec l'accident qu'elle avait eu aussi, c'était compréhensible, il ne pouvait pas lui en vouloir d'être effrayée maintenant...
Elle allait reprendre la parole, il la laissa faire, si elle voulait en dire plus il ne l'empêcherait pas.


-C'est gentil mais je ne crois pas y arriver... La barque hier, ça allait, l'eau était calme, mais me retrouver avec des vagues en furies... Ce n'est pas vraiment ma tasse de thé. Peut-être que je réussirai un jour, en y allant par étape, mais pour l'instant ça me parait plus comme l'épreuve finale pour vaincre ma peur que comme le commencement. Si le soleil ne tape pas trop, je m’entraînerai peut-être à l'arc si cela ne vous dérange pas, je n'en ai pas fait depuis quelques jours...

-Tu exagères, il n'y a aucune vague, juste de l'eau qui tombe avec des rochers où je m'installe et puis tu n'es pas obligée de participer, je veux simplement te garder près de moi, pour ta sécurité, bien sûr.

Comme s'il allait avouer vouloir la garder près de lui pour autre chose ! Fallait pas rêver non plus ! Bon, d'accord, en réalité il était inquiet par rapport à la présence de tout à l'heure, c'est pour cela qu'il voulait la garder à portée de vue, s'il arrivait quelque chose à Yona alors qu'il était là il s'en voudrait énormément.
Hors de question qu'il soit incapable de la protéger, il le ferait, coûte que coûte mais le plus sage était encore de limiter les risques, surtout si comme elle l'a dit, elle était poursuivie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 6 Juil - 18:28

-Tu m'as drogué et depuis je suis aveugle ?

-Je suis trop idiote pour penser et réussir à droguer quelqu'un, voyons, cette idée ne me frôlerait jamais l'esprit !

La demoiselle avait répondu avec un sourire débile feint alors que ses paroles étaient pourtant empruntées d'une petite trace de cynisme facilement dissimulée derrière son visage innocent. Cette remarque du chasseur, elle ne l'avait pas vu venir, à croire que justement elle tendait le baton inconsciemment, dans sa grande naïveté ! C'était pour cela qu'une pointe d'amertume pouvait être entendue dans sa voix. Et puis, au lieu de bouder, Yona allait soit essayer de rentrer dans son jeu, soit prendre tout à la plaisanterie et ne pas tenter de s'en formaliser. Pourquoi ? Parce que madame était réputée pour sa bonne humeur et peut-être que ces excès de sourires idiots finiront par agacer le traqueur et qu'il cessera de lui envoyer des piques.
Est-ce que ça marchera ? Peut-être pas mais bon, autant essayer plutôt que de rester passive !
Quant aux possibles tendances masochistes de la concernée, allez savoir ce qui se cache sous ce crâne recouvert d'une broussaille rebelle ! Ca se tombe, cette vampire était aussi tordue que les boucles qui tracent des arabesques rouges sur ses joues.

-C'est vrai... Et une fois que je t'aurais attrapée je ferais en sorte que tu restes près de moi pour toujours. Tu seras mon trophée, rien qu'à moi...

-Tu me menotteras à toi pour que je ne puisse plus m'échapper ? Et si quelqu'un doit un jour m'attraper, ce sera toi, je ne laisserai aucune chance aux autres de pouvoir le faire. Je ne veux appartenir qu'à une personne...

L'élève avait toujours fuit de peur de voir sa liberté lui être arrachée, de devenir une prisonnière du Conseil ou tout autre vampire convoitant le liquide vital des sang-purs. Pourtant, si elle devait cesser de voyager à travers le pays pour rester avec Yagair, elle le ferait sans hésiter. Du moins, si ils ne se retrouvaient pas poursuivi tous les deux si leur étrange relation venait à être découverte.
Néanmoins, si un jour la rousse prenait la décision de s'envoler à nouveau dans la nature sans laisser de trace, elle prendrait garde d'être la plus prudente possible pour ne pas que le chasseur ne la retrouve un jour. Certes en cet instant la vampire ne le souhaitait pas, mais pouvait-elle prévoir ce qui se passerait plus tard ? Dans quelques années voire quelques mois si elle sent que les choses deviennent trop dangereuses ? Ce ne sera pas pour sa propre sécurité que la demoiselle filerait à l'anglaise, mais pour celle du traqueur. Le plus raisonné serait de rester à ses côtés, il pourrait la protéger, mais c'était justement cette protection que l'étudiante fuirait.
Elle se refusait à ce que le destin d'Izumi se reproduise sur l'actuelle personne pour qui elle avait des sentiments.

-Bah, ça fait tellement longtemps qu'il n'est pas venu, il ne s'en rendra même pas compte tu sais...
Si tu fais ça et que je m'en rends compte je devrais te punir, peut-être en te faisant tout ce qu'il y avait dans le manga... ~


Qui est prit à son propre piège... La jeune femme manqua de s'étouffer alors que ses yeux s'arrondir sous la surprise, la faisant désormais ressembler à un petit chat en état de choc. Vous savez, quand vous mouillez cette bestiole qui vous fixe ensuite avec de grands yeux remplit d'incompréhension avant de prendre ses pattes à son cou pour éviter d'être à nouveau arrosé. Et bien dans le cas de Yona, c'était exactement cette expression qui se lisait sur ses traits. La choquée manqua d'ailleurs de s'étouffer avec sa propre salive, avalant de travers.

-Je retire ce que j'ai dis, je ne lirai aucun manga en cours, certainement pas du Yaoi... Et encore moins du hard...

De quoi clouer le bec de l'effrontée quand cette dernière avait envie de faire une bêtise. Et heureusement que l'écureuil roux avait énoncé son idée avant de le faire, imaginez ce qui se serait passé si le professeur l'avait prit sur le fait...
En fait non, n'imaginez pas, c'est mieux pour votre santé mentale.

Un instant, Yona avait hésité à le croire, à le faire malgré les menaces, mais l'idée de se faire punir l'en dissuada. Bha quoi ? Peut-être tête brûlée mais certainement pas irréfléchie au point de jouer autant avec l'enseignant puisque c'était évident que Monsieur le ferait réellement.
Au grand damne de la nocturne d'ailleurs...

-Qu'il me dispute, je n'obéis pas au président de la Guilde, Kaien ne me fait pas peur...


Alors qu'il se rapprochait d'elle, la rousse sentit ses joues chauffer, prenant une délicate rosée alors que certains souvenirs de la nuit -qui n'avaient rien d'innocents- lui revinrent en mémoire.
Bon dieu de sensibilité vampirique ! Cet homme était dangereux pour la santé de son esprit qui devait rester sain, non de dieu !
C'est pour cette raison que la jeune femme recula de quelques pas, non pas par crainte, mais voulant s'échapper à l'effet magnétique qui la pousserait à rompre la distance qui les séparait.

-Arrête de jouer avec moi... Tu sais comment je réagis...

Oui, autant elle appartenait à une espèce prédatrice, autant mademoiselle n'avait rien d'une redoutable chasseuse et avait tout de la petite proie innocente, pour son plus grand malheur. Car oui, là, la jeune Hio était clairement en train de demander -pour ne pas dire supplier intérieurement- au hunter de ne pas s'amuser avec ses pauvres nerfs qui étaient mit à rude épreuve.

-Alors n'en parle pas dans ce cas-là, baka !

-C'était une blague, une blageuh !

Répliqua la coupable en instant bien sur la dernière syllabe pour se faire comprendre et prouver à Tôga qu'elle n'avait pas aucune intention sérieuse en en parlant.

-De toute manière je ne compte pas être mère, je n'ai aucune expérience et je ne sais quel avenir il aura. Même si son père serait humain, il serait au moins un level B et ils sont assez rares pour que le Conseil ne se permette pas de vouloir le récupérer lui aussi... Alors un enfant ayant un parent hunter, ils verraient ça comme une menace et voudront l'éliminer.

La jeune femme ne se voyait réellement pas maman un jour. Et encore en viendrait-elle à aimer ce petit, elle aurait trop peur qu'il lui soit arraché comme la seule personne qu'elle avait aimé jusqu'ici.
Yona était naïve, mais pas au point de croire qu'elle pourrait un jour fonder une famille sans danger et vivre heureuse avec cette dernière. Il y avait plus de chance pour que cette dite famille soit déchirée par les Sénateurs que de rester unie et se développer dans le bonheur.

-Oh ça va, si on peut plus plaisanter !

-On ne plaisante jamais avec la poitrine d'une fille, voyous !

Non, non, ce n'est pas une erreur de frappe, la sang-pure venait bien de traiter Yagari de voyous. Pourquoi ? Parce qu'elle se l'imaginait bien en petit délinquant à l'adolescence en train de narguer les pauvres filles qui n'étaient pas encore bien formées, juste pour s'amuser.
Et oui, cette demoiselle voit loin... Mais n'oublions que son esprit reste un concentré d'imagination débordante.

-Comme tu veux...
-Tu exagères, il n'y a aucune vague, juste de l'eau qui tombe avec des rochers où je m'installe et puis tu n'es pas obligée de participer, je veux simplement te garder près de moi, pour ta sécurité, bien sûr.

La fille de Shizuka sembla hésiter, réfléchissant longuement. Et c'était  dans ces moments là qu'on pouvait voir toute la difficulté qu'avait Yona à prendre une décision... Finalement la rouquine finit par céder sous l'argument que lui avait donné son interlocuteur, mais aussi avec ceux que son cerveau lui avait exposé. A savoir "Mais ce n'est pas si dangereux, c'est pas comme si il allait te jeter dans la cascade" et tout un tas de pensées rassurantes.

-D'accord alors... Je resterai à l'écart mais pas loin, juste hors de contact de l'eau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 8 Juil - 17:41

-Je suis trop idiote pour penser et réussir à droguer quelqu'un, voyons, cette idée ne me frôlerait jamais l'esprit !

-Ah oui c'est vrai, y a pas grand chose qui le frôle d'ailleurs...

Bah quoi ? C'était une petite pique gentille et amicale, ça n'allait pas la tuer ! Si ? Boarf, comme si elle n'était pas habituée depuis le temps, les allusions à ses possibilités mentales ainsi qu'à sa poitrine n'ont pas arrêté de fuser de la part de Yagari.
Faut dire aussi qu'elle y est réceptive, ce qui encourage fortement le chasseur à poursuivre, et ce, même si au fond elle avait du s'y habituer ! Et puis franchement, s'ils ne se taquinaient plus ils finiraient par s'ennuyer.


-Tu me menotteras à toi pour que je ne puisse plus m'échapper ? Et si quelqu'un doit un jour m'attraper, ce sera toi, je ne laisserai aucune chance aux autres de pouvoir le faire. Je ne veux appartenir qu'à une personne...

-C'est mignon ce que tu dis, tu sais ?

Lâcha Yagari tout en lui souriant d'un air doux. Quand elle voulait elle pouvait vraiment être adorable ! Tôga ne pouvait pas lui résister, ou difficilement. Il avait immédiatement irrémédiablement envie de la prendre dans ses bras et de la câliner, mais il ne pouvait pas lui avouer ça, jamais. C'était le genre de choses qui devaient rester secrètes, pour son bien-être personnel, déjà, et aussi parce qu'il était hors de question que Yona l'apprenne, sinon elle en jouerait. Vous avez déjà oublié à quel point c'est une sale gosse ?

-Je retire ce que j'ai dis, je ne lirai aucun manga en cours, certainement pas du Yaoi... Et encore moins du hard...

-Hehehe, voilà comment soumettre une vilaine fille !

Il sourit, visiblement amusé à l'idée d'être craint par la demoiselle et, au passage, de lui avoir ôté cette idée saugrenue de l'esprit. Il faut dire qu'il aurait été déçu de la voir lire ça en cours sans pouvoir en faire autant... Ce qui l'aurait bien entendu vexé et aurait provoqué sa cruelle punition à l'égard de la vampirette, tout a un sens maintenant, non ?0

-Arrête de jouer avec moi... Tu sais comment je réagis...

Il s'approcha encore plus, lentement, son regard perçant et envieux posé sur elle et se pencha, pour lui souffler à l'oreille :

-C'est pour ça que je le fais... ~

Yagari ? Taquin ? Carrément ! Voir la jeune femme changer de couleur l'amusait et lui plaisait énormément, d'un côté ça la rendait craquante à un point dont elle n'avait pas idée et de l'autre ça le rassurait sur ses charmes et ses capacités, que demander de plus ?

-C'était une blague, une blageuh !
De toute manière je ne compte pas être mère, je n'ai aucune expérience et je ne sais quel avenir il aura. Même si son père serait humain, il serait au moins un level B et ils sont assez rares pour que le Conseil ne se permette pas de vouloir le récupérer lui aussi... Alors un enfant ayant un parent hunter, ils verraient ça comme une menace et voudront l'éliminer.


-Ce n'est pas une raison, on fait pas de blague là-dessus !
C'est vrai, ça serait compliqué... Et puis c'est pas comme si je voulais un enfant ! Je suis trop vieux maintenant !


Lâcha Tôga sur un ton qui se voulait drôle alors que ses traits se fermèrent quelque peu, inconsciemment. Il se doutait bien que c'était impossible, il n'y avait même pas songé d'ailleurs, mais maintenant qu'elle en avait parlé... Maintenant qu'il avait cette idée dans l'esprit il sentait son cœur se serrer en pensant au passé et à cette chance qui lui avait filé entre les doigts d'une façon injuste et traître...
Lui qui adorait les enfants, qui en voulait voyait à chaque fois cette possibilité lui passer sous le nez... De toute manière, vu son métier, son âge, c'était peut-être mieux ainsi... Rares étaient les hunters qui vivaient mieux, souvent tués au cours d'une mission et dans une famille d'hunters, les parents travaillant à la Guilde était souvent absents et cela faisait souffrir les enfants. Peut-être qu'en restant près de sa petite Yona cette idée disparaître, peut-être qu'elle remplacera ce désir et que ce dernier ne le fera plus souffrir...
Il l'espérait.


-On ne plaisante jamais avec la poitrine d'une fille, voyous !

-Voyou ?

Le professeur haussa un sourcil, elle était sérieuse là ? Le traîter de voyou, lui ? Lui qui l’accueillait, la nourrissait, prenait soin d'elle... Elle était culottée là ! Le professeur réfléchit alors immédiatement à un moyen de la punir, plus tard, lorsque la malheureuse ne s'y attendrait plus. Elle allait voir si elle pouvait lui dire ce genre de choses, comme ça, sans aucune répercussion de la part du hunter.

-D'accord alors... Je resterai à l'écart mais pas loin, juste hors de contact de l'eau...

-Tu peux prendre de quoi lire si tu veux, ou un appareil photo, le paysage est agréable là-bas

Déclara le borgne, heureux qu'elle ait accepté de l'accompagner. D'un coup de tête, il lui indiqua où était l'appareil photo, pris quelques fruits au cas où elle aura faim ainsi qu'un gâteau fait maison qu'il emballa soigneusement. Il attrapa une brique de jus d'orange, fourra le tout dans un sac, mit se dernier sur l'épaule et ouvrit la porte, attendant la demoiselle dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 30 Juil - 22:04

-Ah oui c'est vrai, y a pas grand chose qui le frôle d'ailleurs...

-Parce que le tiens est brillant d'intelligence peut-être ?

Marmonna la jeune femme en guise de réponse, n'ayant aucun regret à afficher une mine renfrognée. Sauf qu'une Yona boudeuse, ça n'a pas l'effet escompté. En effet, la petite chose gonfle les joues sans même s'en rendre compte, rougit légèrement et a même un regard presque attendrissant.
En clair, au lieu d'afficher une froideur digne du pôle nord tel Tôga, la bouille de la demoiselle est encore une fois semblable à celle d'un petit écureuil tout mignon et inoffensif.
Vous conviendrez que ce n'était pas l'expression faciale la plus effrayante du monde !

-C'est mignon ce que tu dis, tu sais ?

-Ce n'est pas mignon, c'est la vérité !

La pauvre bestiole était maintenant en position défensive, mordant à tout va... Sauf qu'elle n'avait pas les crocs pour faire mal. Vous voyez ce genre de petit animal au fond d'une boite, recroquevillé dans un coin en tremblant mais qui a l'air mécontent, et bien c'était la parfaite image pour illustrer la vampire. Sauf qu'elle n'avait pas peur heureusement. Simplement, le simple fait que Tôga lui sourit la faisait rougir contre sa volonté ce qui l'énervait dans un sens.
Et si il l'accusait de chercher à l'attendrir pour avoir des câlins, la rouquine le soupçonnait de le faire exprès pour la gêner en sachant qu'elle ne pouvait pas lui résister.

-Hehehe, voilà comment soumettre une vilaine fille !

-Une vilaine fille ? Soumettre ? Je ne suis pas une soumise !

Oh que oui, cette demoiselle savait se transformer en petite peste, mais hors de question qu'elle se laisse insultée de soumise, non mais ! Bien que pour le moment la nocturne n'avait aucune idéet, elle se vengerait d'une manière ou d'une autre.
D'ailleurs n'avait-elle toujours pas les bières du professeur en otage ? Si il les voulait, qu'il cherche après, car ce n'est certainement pas Yona qui le lui rendra !

-C'est pour ça que je le fais... ~

La demoiselle sentit un doux et frustrant frémissement la parcourir alors que la couleur de ses joues s'accentua un peu plus. Elle se mordit la lèvre inférieure par réflexe alors que ses canines s'étaient légèrement allongées. Puis, faisant un effort pour garder une respiration normale et ne pas récompenser son bourreau en lui montrant l'effet qu'il avait sur elle, Yona recula brusquement.

-Arrete... S'il te plait...

La rouquine lui lança un regard suppliant, cherchant à l'attendrir pour qu'il cesse cette douce torture. Certes, ce n'était pas désagréable du tout, mais cela lui faisait perdre tout ses moyens et le peu de pensées cohérentes qui passaient encore par son esprit fondaient comme neige au soleil.

-Ce n'est pas une raison, on fait pas de blague là-dessus !
C'est vrai, ça serait compliqué... Et puis c'est pas comme si je voulais un enfant ! Je suis trop vieux maintenant !


La jeune Ohio ouvrit la bouche pour répondre à sa blague, voulant faire semblant d'y croire et de faire comme si elle n'avait pas vu la peine se figer quelques instants sur le visage de Tôga, mais elle n'y arriva pas. Des mots qu'elle n'avait même pas restèrent bloqués dans sa gorge et la rousse se contenta donc du silence. L'envie de le réconforter, de lui changer les idées, se faisait plus forte mais elle craignait la réaction de ce dernier.
Pourtant, la vampire finit par s'approcher pour poser délicatement sa paume sur la joue du chasseur avant de caresser sa peau du bout des doigts, un geste doux totalement dénué de pitié.

-Je suis désolé, je n'aurai pas dû en parler...

A vrai dire, l'élève ne pouvait pas comprendre cette douleur. Elle ne voulait pas d'enfant et n'avait jamais faillit en avoir. Mais la simple idée de le voir dans cet état parce qu'elle avait eut l'idée stupide de plaisanter sur le sujet éveillait en elle un sentiment de culpabilité.

-Tu peux prendre de quoi lire si tu veux, ou un appareil photo, le paysage est agréable là-bas

-C'est vrai ? Je vais prendre des photos alors, si ça ne dérange pas !

Elle semblait désormais aussi excitée qu'une enfant et s'empressa de s'emparer de l'objet en suivant la direction que le maître des lieu lui avait indiqué. Puis, tout en revenant, la gourmande fixa le gâteau avec l'intensité d'un chat ayant vu une souris.
Un peu plus et elle ronronnait...
Puis, hypnotisée par le sac où se trouvait la fameuse chose des fantasmes de son estomac, la créature nocturne le suivit comme un serpent au son d'une flûte. Elle eut néanmoins la présence d'esprit de tout de même prendre sa cape et de la revêtir pour ne pas attraper de coups de soleil une fois dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 30 Juil - 23:56

-Parce que le tiens est brillant d'intelligence peut-être ?

-Evidemment !

Il fallait sérieusement qu'elle arrête de lui donner des munitions pour qu'il puisse les lui jeter à la figure, elle était suicidaire ou quoi ?
Elle savait parfaitement qu'il n'hésiterait pas à retourner la moindre de ses paroles contre elle, pourquoi s'entêter ? Elle aimait recevoir des piques ? Elle voulait l'aider à se mettre en avant ? Quoi qu'il en soit, elle devait vraiment cesser de faire ça, maintenant, c'était stupide et inutile ! Mais un jour ou l'autre elle allait bien finir par lui rendre la pareille, non ? Il faudrait qu'elle se grouille avant de finir ko !


-Ce n'est pas mignon, c'est la vérité !

-Une vérité mignonne, alors !

Il lui sourit, mourant toujours autant d'envie de la câliner, de lui ébouriffer les cheveux, bref, tout un tas de trucs qui la gêneraient encore plus ! Son visage quand elle rougissait était on ne peut plus craquant, il ne pouvait y résister et pourtant faisait son mieux pour !
C'était une ignoble tentation pour lui, comme l'empêcher de fumer pendant une semaine, allumer une cigarette, la lui mettre sous le nez et lui dire "pas touche", le genre de chose insurmontable pour lui. Si pour le cas de la cigarette il aurait dit à son interlocuteur d'allait copieusement se faire foutre et aurait fumé sous son nez, Yona ce n'était pas la même chose. Il ne voulait pas lui imposer la moindre chose et essayait en conséquence d'être le plus tendre possible avec elle mais des fois il devait se retenir de la plaquer contre un mur et de lui montrer à quel point elle le rendait fou, chose dont il essayait bien sûr de s'abstenir, il ne manquerait plus qu'elle prenne peur et s'enfuie !


-Une vilaine fille ? Soumettre ? Je ne suis pas une soumise !

-C'est ce que tu crois !

Il s'approchait d'elle, toujours plus, la dévorant du regard et passa ses bras autour de la taille de la sang-pure, allant déposer un baiser au creux de sa nuque, puis deux et fut grandement surpris en la voyant se reculer et haussa un sourcil d'incompréhension.

-Arrete... S'il te plait...

-Hum ? Je te donne soif...?

Il baissa le regard vers elle, un peu inquiet de sa réaction, imaginant sans mal les conséquences qu'aurait une morsure de la part de la rouquine, même s'il était conscient que ce serait loin très loin de la réalité. Il commençait vraiment à s'inquiéter, se demandant pourquoi elle ne répondait pas, voyant clairement que ses crocs s'étaient allongés mais se détendit rapidement en voyant que ce n'était pas grand-chose et qu'elle allait bien, elle se contrôlait tant bien que mal, il allait cesser de la provoquer le temps que sa soif s'apaise...
Malheureusement son regard se ternit rapidement quand il changèrent de sujet, chose qu'elle sembla remarquer immédiatement. Elle commençait à le connaître, ça allait finir par l'effrayer, à force, lui qui n'aimait pas se sentir cerné par quelqu'un... Enfin, ça devrait bien arriver un jour si leur histoire continuait, avec le temps elle finirait même par le connaître par cœur, sachant même savoir quand il ment ou non ou deviner ce dont il a envie sans toutefois avoir à prononcer le moindre mot.
Si d'un côté cela l'effrayait, de l'autre il espérait pouvoir un jour en arriver là avec Yona, au jour où ils seraient parfaitement complémentaires, comme deux pièces d'un puzzles qui se cherchaient parmi une multitude d'autres. Peut-être que comme ces pièces il pouvait se lier quatre fois mais quoi qu'il en soit il ne voulait pas laisser filer cette jolie pièce qu'il avait face à lui, il ne voulait pas perdre cette chance et ferait tout pour ne pas la gâcher.


-Je suis désolé, je n'aurai pas dû en parler...

-Hey, ça va, je m'y suis résolu...

Il s'approcha, déposa un tendre baiser sur ses lèvres et la serra dans ses bras, voulant lui faire comprendre que tout allait bien, qu'il ne lui en voulait pas. Certes ça le rendait nostalgique, le faisait culpabiliser et tout un tas d'autres trucs négatifs, mais il devait tourner la page et pour cela, en parler était la meilleure solution, bien que loin d'être la plus simple. Il soupira, dépité. Cela faisait un moment que son sort était scellé à ce sujet, il devait s'y faire, accepter, bref, tout un tas de trucs pas cools mais nécessaire s'il comptait aller de l'avant.

-C'est vrai ? Je vais prendre des photos alors, si ça ne dérange pas !

-Bien sûr que c'est vrai !

Il se mit en marche vers l'endroit où il comptait méditer, posa ce qu'il avait embarqué dans l'herbe, posa une couverture où la rouquine pourrait s'intaller juste à côté, sous un arbre, retira ses chaussures, ses chaussettes et alla s'installer sous la cascade, s'asseyant sur un rocher déjà mouillé. Il avait rapidement fais un cours sur le fonctionnement de son appareil photo à Yona lors du trajet et fermait maintenant les yeux.
Rester concentré en sachant que la petite créature était un peu plus loin en face de lui serait compliqué, ça lui rajoutait du challenge, au fond il aimait ça.
Et puis il devait bien se détoxifier un peu, avec tout ce qu'il fumait et buvait, c'était son purgatoire, en quelques sortes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Libre — Première route
» C'était sa première visite en Haiti
» Première visite à Nandis
» Première visite
» Première visite (pv Leana)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: ACADÉMIE CROSS :: 
    Jardins
-
Sauter vers: