Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Sam 28 Fév - 22:57

(Et bien non ! x)
C'est pas grave, surtout passe une bonne soirée ! ^^ et puis si c'est bizarre, ça reflétera les pensées d'un Yagari un peu pompette ? x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 1 Mar - 4:57

Alors qu'il était assis à côté de la jeune vampiresse, Tôga lui conta le fait que des albums photos avaient été confisqués à la Day Class, ces derniers portant sur les élèves de la Night Class et du professeur de morale. Il y avait peut-être d'autres profs voir des élèves de la Day mais ça, Yagari s'en foutait royal.

-C'est assez effrayant ce que vous dîtes... Je sais que beaucoup de vampires aiment être au milieu de l'attention, mais là, si il est question d'album... De qui, du Directeur ou des élèves, sont les plus psycopathes ? A moins que la folie Kaien Cross ne soit contagieuse ? Je crois que je vais me rendre en cours avec un masque sur le nez et en combinaison de décontamination... Ca me donnerait un style particulier au passage, de quoi arracher quelques grimaces des vampires coincés, vous ne pensez pas ?

-Bah, elle trouvent les types de la Night Class trop trop beaux, c'est des pucelles en chaleur, elles en voient un de trop près elles se jouissent dessus.

Le ton tranchant de Tôga, ainsi que le fait qu'il avait prit une voix niaise pour prononcer le "trop trop beau" indiquait clairement qu'il était agacé de ce genre de comportement beaucoup trop puéril à son goût. L'hunter, comme il l'avait dit plus tôt aimait les femmes fortes et avec du caractère, pas les petites jeunettes qui inondent leur jean en voyant les one direction, et encore, heureusement qu'il ne connaissait pas ce groupe, il se serait soit suicidé soit les aurait retrouvé pour les tuer, les faire disparaître de la surface du globe, les effacer complètement.

-Je pense que c'est plus à prendre comme un compliment, il est plutôt pas mal... On peut dire qu'il vous ressemble un peu ? Enfin, je pense que c'est pour ça que vos élèves vous assimilent à lui, il doit y avoir un faux-air de ressemblance aux premiers abords ? Si vous voulez je chercherai et je vous montrerai une image, je sens que si je ne le fais pas, vous n'irez pas voir par vous-même...

-Là-dessus tu a tout à fait raison, si tu ne le fais ne compte pas sur moi pour m'en charger, ça serait juste une perte de temps.

Ainsi donc ses élèves le comparaient à un type que la vampirette trouvait "pas mal", c'était toujours bon à savoir, il irait se coucher moins con comme ça. Ahlala... Toutes ces célébrités, personnes connues ou admirées... Ce genre de chose lui passaient complètement par-dessus la tête, l'hunter n'y prêtant pas la moindre attention.

-oh, vous savez, tant qu'à acheter mon silence, vous pouvez le faire d'une manière plus sûre... Les beignets, comme les pâtisseries en tout genre, sont ma nourriture humaine favorite, quelques gâteaux feront largement l'affaire ! Au moins cela vous évitera de salir la moquette de son bureau avec son sang... En tant que victime de tout cela, je ne tiens pas à me retrouver avec une brosse pour laver les tapis dans les mains et frotter à terre pour enlever les tâches. Non merci, j'en mange déjà assez comme ça du ménage, pas la peine de m'en rajouter !

-Tu ne m'embobineras pas, j'ai déjà compris ton petit jeu.

Si elle pensait qu'il allait lui refiler des gâteaux à l’œil elle se fourrait le doit dans le sien, justement. Il avait déjà du mal à se payer ses clopes, c'était pas pour avoir des frais supplémentaires...
De toutes façons, les femmes coûtent cher, entre leurs vêtements, leurs paires de chaussures, les fleurs, les bijoux, les restaurants et toutes les autres dépenses qu'elles engendrent... Yagari n'était même pas sûr d'avoir les moyens de sortir avec une femme à vrai dire, son salaire d'hunter n'étant sûrement pas suffisant et encore moins s'il comptait avoir une famille un jour.
Enfin il s'était toujours débrouillé jusqu'à présent pour trouver de l'argent, il arriverait peut-être à en faire autant s'il venait à devoir nourrir plusieurs personnes.


-Oui, dans votre nature de vieil ermite des bois ! Enfin, c'était gratuit et je suis ravie si ça va vous servir !

-Ermite des montagnes, même si à la montagne y a des bois mais bon, je m'égare là.

Tôga pouvait avoir l'air d'être de ceux qui chipotent parfois mais cette fois-ci cela avait été plus fort que lui, il fallait qu'il corrige cette erreur impardonnable qui mériterait sûrement la peine de mort dans une vingtaine de pays. Et puis, s'il ne le faisait pas, qui s'en chargerait? Sûrement pas ce crétin de Kaien... Non, il était le seul à pouvoir faire ça en cet instant précis.

-Qui sait ? Peut-être que j'en ai actuellement mais que je ne le dis pas ?

-Attention, je suis capable d'aller vérifier tu sais.

Bien que le ton de Yagari était à la plaisanterie, nul doute qu'il en était parfaitement capable. De la lingerie féminine il en avait déjà vu dans sa vie et bien qu'il serait probablement gêné, il le ferait malgré tout si on le lui en défiait. D'ailleurs, Tôga lui avait déjà fait comprendre qu'il était capable d'un tas de choses insoupçonnées et ce, sans forcément avoir quelque chose en échange, surtout si l'on mettait ses capacités en doute.
Non pas qu'il avait quelque chose à prouver à qui que ce soit ou qu'il était de ces idiots qui feraient n'importe quoi pour avoir leur "moment de gloire", ce dernier se révélant d'ailleurs bien souvent ridicule, non, il aimait juste réaliser les défis que l'on savait correctement lui proposer. Si c'était Kaien, il accepterait bien plus facilement que s'il s'agissait de l'un de ses collègues, hunters comme professeurs, en fait, il n'acceptait pratiquement que les défis de ce dernier, le directeur étant le seul pour l'instant à savoir comment s'y prendre pour qu'il le réalise.


-Hum... Non, je pense définitivement que c'est le Directeur qui serait la gentille femme toute douce... cachant un côté dominatrice démoniaque. Mais bon, parfois il est bon dans les couples d'échanger les rôles pour redynamiser un peu tout... Peut-être que vous auriez été versatile ?

Le professeur de moral préféra ne pas répondre, cette gamine avait vraiment de l'imagination pour penser à des choses pareilles et il préférait éviter de trop parler sur ce sujet, question de sécurité.
Il fut alors prit d'une grande inquiétude en la voyant s'étouffer et du même boire un peu de vin pour se calmer.


-Vous savez en tant que sang-pure je ne meure que très difficilement... A moins que ce ne soit l'une des capacités de sale gosse accomplie ? Enfin, tout en est, que même qu'en tombant d'une falaise je reste toujours dans le monde des vivants...
Alors considéré que je serai morte de nombreuses fois ! Je suis assez tête en l'air et mes années de fuite n'ont rien changé... Déplorable en orientation et possédant une mémoire de poisson rouge, ironique pour un vampire !


-C'est pas une raison...

Abusant à nouveau de la bouteille, l'hunter la regarda gentiment tandis que l'alcool accumulé depuis le début de la soirée commençait à faire effet, le professeur d'éthique rougissant mais cette fois-ci ça n'était pas par gêne. Il commençait à avoir comme des bouffées de chaleur, ça n'était pas forcément agréable puisqu'il n'avait qu'une envie, se déshabiller mais ne pouvait pas le faire ici mais il décida qu'il s'en accommoderait, ne voulant pas se prendre la tête pour un petit coup de chaud.
Il lui répondit alors en grommelant lorsqu'elle le remercia, visiblement embarrassé par ce geste.


-Ne gâchez pas mes remerciements, c'était une attention purement et simplement gentille de ma part ! Ralala, vous êtes vraiment cynique, c'est moi qui devrait demander ce qu'on va faire de vous ! Un petit sourire ne ferait pas de mal, allez, Tchiiizzz !

-Pff... Fais chaud...

Ne prononçant pas un mot de plus, l'hunter bu à nouveau, écoutant ce qu'elle avait à dire avec une patience qu'il n'avait plus poussé si loin depuis longtemps. D'une main distraite, il déboutonna quelques un des boutons de sa chemise et se passa la main dans les cheveux comme s'il avait besoin de les relever pour aérer son front.
Il posa un regard quelque peu morne et fatigué sur la jeune femme, la vivacité du professeur s'étant quelque peu éteinte au fur et à mesure, il ne semblait pas en forme pour rire et avait même l'air las. Yona du alors le remarquer car au même instant elle lui parla d'aller se reposer.


-Vous devriez aller dormir si vous êtes fatigué, vous en aurez bien besoin... Le sommeil est toujours réparateur, même pour quelques heures. Vous le méritez, c'est une chose que l'on ne peut gère nier...

-Tu parles trop...

Yagari posa sa bouteille au sol sans ménagement et plaça sa main droite sur la tête de l'élève qu'il caressa avant de l'allonger au sol, avec d'ailleurs beaucoup plus de tendresse qu'avec le vin.
Tout en l'allongeant il se pencha au-dessus d'elle et approcha son visage du sien de sorte qu'à peine quelques centimètres les séparaient l'un de l'autre.
Les doigts de l'homme s’entremêlaient dans les cheveux de Yona qui pouvait clairement sentir les souffle chaud du hunter caresser sa joue ainsi qu'une légère odeur de tabac froid et d'alcool s'échapper de ses lèvres qu'il approcha lentement.
Il s'arrêta alors, net, semblant reprendre conscience de ce qu'il faisait et se leva immédiatement sans lui adresser un regard.


-Tu as raison, je ferais mieux d'aller me coucher. Tu n'as qu'à finir les beignets.

Se dirigeant vers sa chambre, il laissa tout en plan ne lui indiquant même pas quelle chambre elle devait prendre et ferma la porte, sans pour autant le faire à clé. Là, il retira complètement sa chemise avant de s'asseoir sur son lit où il prit sa tête entre ses mains et resta comme cela un moment à réfléchir sans savoir où cela allait le mener.
Connaissant Tôga, il était capable de rester ainsi pendant des heures à se triturer le cerveau, du moins la partie qui fonctionnait encore, le reste étant altérée par l'alcool, jusqu'à peut-être même passer la nuit assis sur son lit dans cette même position, se demandant pourquoi avoir fait ça, qu'est-ce qui ne tournait pas rond chez lui et des centaines d'autres questions qui arriveraient probablement pas flopées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 1 Mar - 13:33


-Bah, elle trouvent les types de la Night Class trop trop beaux, c'est des pucelles en chaleur, elles en voient un de trop près elles se jouissent dessus.

À l'Entente de ces mots, la demoiselle esquissa une légère grimace. Cette fois, le Chasseur n'avait pas mâché ses mots... Le vocabulaire utilisé ne la gênait pas personnellement, ayant même dû parfois parler comme ça durant pour faire qu'elle venait de n'importe quel milieu sauf celui coincé des nobles, simplement si le Directeur venait à l'entendre, il rsiquait de ne pas être content de la manière dont Yagari traitait ses élèves !
Oui, Yona était encore persuadée que Kaien Cross se trouvait en ce moment même dans un coin de la salle avec son appareil photo diabolique...
Et il était vrai aussi que le comportement de la Day-Class pouvait paraitre puérile, mais heureusement tous les élèves ne devaient pas être des fois furieux de la beauté... Ou du moins, c'était ce que la rousse espérait en secret, sachant très bien que les humains n'étaient pas tous comme ça. Après, comment les vampires ne ressentiraient pas un comportement hautain et ne se considéreraient pas comme supérieurs avec tout ce qui se passait au sein de la classe humaine ? Nul doute que les nocturnes allaient réellement finir par dédaigner les individus vivants le jour en ayant le comportement affolant de la Day-Class en tête lorsqu'ils rencontreraient un humain...
Aussi, la vampiresse n'avait pas relevé.

-Là-dessus tu a tout à fait raison, si tu ne le fais ne compte pas sur moi pour m'en charger, ça serait juste une perte de temps.

-Je me chargerai de vous montrer une photo un jour alors. Répondit-elle avec un petit sourire.

À vrai dire, si la jeune femme avait un temps soit peu de culture cinématographique, c'était avant tout parce que parfois elle passait des jours entiers dans des chambres d'hôtel lorsqu'elle sentait que ses ennemis étaient aux alentours. Sauf que ces derniers ne pensaient pas que leur proie était prête à pousser le vice jusqu'à s'entourer d'humains pour couvrir sa propre odeur qui devenait de ce fait banale. Ça et se parfumer à mort même si ça signifiait une véritable torture pour ses narines, là au moins, elle ne sentait plus le vampire... Bref, donc passant parfois des jours recluse dans une unique et petite pièce, la rouquine comblait alors son ennui en regardant des films. Et si au début c'était pas contraintes, peu à peu elle y avait prit goût, tombant dans le piège de la télévision... Parce oui, madame appréciait les bons films, ayant même développé une petite préférence pour ceux à tendances historiques... Ses préférés restant sur l'égypte, évidemment, quoique l'époque gréco-romaine n'était pas mal non plus.
Bref !

-Tu ne m'embobineras pas, j'ai déjà compris ton petit jeu.

-Dommage, je n'aurai pas été contre quelques pâtisseries en plus !

L'adolescente ne s'était alors pas dérangée une moue déçue, comme ayant réellement crut que le professeur allait céder. Sauf que Yona savait que ce n'était pas avec cette technique qu'elle roulerait le grand Yagari Tôga, le même qui était un peu trop perspicace pour la rousse.
Quoiqu'il représentait lui aussi un défi intéressant, même si la rouquine n'avait pas un esprit de compétition si développé que cela.

-Ermite des montagnes, même si à la montagne y a des bois mais bon, je m'égare là.

-Voilà, c'est presque pareil pour moi ! Se défendit la demoiselle un brin boudeuse.

Bha quoi ? Elle venait de se faire reprendre comme une enfant, c'était assez humiliant ! Bon, en réalité la nocturne ne l'avait pas mal prit et feignait la comédie, mais quand même, elle se devait être convainquante dans son rôle !

-Attention, je suis capable d'aller vérifier tu sais.

-... D'accord, je n'en ai pas...

Elle savait Yagari capable de le faire et ne voulait certainement pas tester cette théorie ! D'ailleurs, par mesure de précaution, la jeune femme s'était levé pour enrouler sa robe autour de ses jambes et de s'assoir à nouveau, les genoux sur le coussin et le derrière sur les talons. Oui, ce n'était qu'une maigre défense face au hunter, mais ainsi la demoiselle affirmait ses positions défensives. Du moins, si on pouvait appeler ça de la défense...

-Pff... Fais chaud...

Voyant qu'il n'avait pas sourit, et changea même carrément de sujet, la vampire esquissa une expression légèrement enfantine, mais n'insista pas plus que cela. C'était Yagari, et si il avait envie de faire quelque chose, il le faisait, autrement vé n'était pas la plein d'essayer ne serait-ce que lui faire esquisser un rictus, quand ce dernier n'était pas decidé, on ne pouvait rien en tirer ! À part de la mauvaise humeur peut-être si on se révèle trop ennuyant à ses yeux...

-Je ne trouve pas pourtant...

En effet, côté température, avec sa couverture sur les épaules et ainsi placée devant le feu, Yona était parfaitement installée, trouvant même la chaleur agréable contrairement au chasseur qui déclara avoir trop chaud. Cependant, cela ne l'inquiéta pas plus que ça, jugeant que chacun avait une perception différente de ce qui les entourait. Aussi, quand ce dernier déboutonna quelques boutons de sa chemise, Yona ne prêta pas attention à ce détail, remarquant cependant que les traits de ce dernier n'affichait plus du tout d'expression enjouée. C'est alors qu'elle lui avait proposé d'aller se coucher. Face à quoi il eut une réaction totalement imprévue de la rouquine...

-Tu parles trop...

À la suite de ces mots, l'enseignant lui caressa la tête, ce qu'elle prit d'abord comme un geste d'au revoir comme on me ferait à un enfant puisque depuis leur rencontre ce dernier ne cessait de la traiter de gamine. Cependant, une sincère lueur de surprise put se lire dans ses yeux violets quand il exerça une pression avec sa main, ce qui la fit basculer en douceur en arrière. Malgré tout, la jeune femme était figée, incapable de faire autre chose que de le fixer avec incompréhension dans un premier temps.
Par réflexe, elle referma son point, prête à l'envoyer dans la mâchoire de son interlocuteur et de se débattre, mais la raison l'emporta sur l'instinct et alors leurs visages étaient proches, Yona guetta avec appréhension ce qui se passerait par la suite. La rouquine resta donc immobile, les joues rouges tandis qu'elle sentait le souffle proche de Yagari sur son visage, essayant de garder une respiration calme alors que son coeur battait la chamade en raison d'une certaine peur. Ayant ouvert à nouveau sa paume, la vampire laissa néanmoins le bout de ses doigts s'effriter doucement en minuscules chauve-souris, prête à se dégager sans blesser pour autant Yagari si les choses dérapaient.
Seulement, ce dernier se redressa bien vite et partit s'enfermer dans sa chambre, laissant Yona totalement perdue et sous tension.

-Tu as raison, je ferais mieux d'aller me coucher. Tu n'as qu'à finir les beignets.

-Je crois que je n'ai plus faim...

Alors qu'elle murmurait ces mots, son esprit mesurant toute la portée de ce qui s'était passé, la jeune femme.était déjà seule. Se relevant à son tour, la fille de Shizuka s'emparant faiblement de la boite de pâtisseries qu'elle referma aussitôt, cette dernière marcha à pas tremblants jusqu'au frigo dans lequelelle rangea les gâteaux pour éviter qu'ils ne s'assèchent. Enfin, encore secouée, Yona commença à ramasser la vaisselle et les verres dans l'optique de nettoyer un peu tout cela, ne se sentant pas du tout en état de glisser dans le sommeil pour le moment.
Pourtant, à la respiration encore trop rapides pour quelqu'un qui est sensé dormir, la vampiresse comprit que l'homme au bandeau ne dormait toujours pas. Un instant, elle hésita à lui dire de dormir mais se ravisa, jugeant qu'il valait mieux le laisser seul pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 1 Mar - 16:01

Le professeur d'éthique la voyait grimacer lorsqu'il parla de ses élèves d'une façon presque dénigrante et compris alors que ça n'était pas vraiment approprié, qu'il avait encore une fois parlé d'une façon trop crue et préféra donc ne pas en reparler pour éviter de s'enfoncer un peu plus dans les limbes de la méchanceté gratuite.
Il parla alors du fait que si elle ne lui montrait pas une photographie de ce fameux Hugh Jackman, il n'irait pas voir de lui-même ce qui était une vérité éclatante.


-Je me chargerai de vous montrer une photo un jour alors.

-Si tu veux...

Yagari n'avait pas l'air très emballé par cela, à vrai dire, en ce moment même, pas grand-chose ne semblait le tenter si ce n'est de taquiner la sang-pure avec qui il avait l'air de bien s'entendre.
C'était d'ailleurs inédit pour lui, parler sans animosité, sans menaces dissimulées avec une personne de la nuit, il ne l'avait jamais fait avant et si on lui aurait prédit qu'un jour il le ferait il ne l'aurait pas cru. Lui-même était surpris qu'une telle entente puisse être possible, ainsi donc le rêve au semblant si utopique de Kaien Kurosu serait donc réalisable? L'hunter était déboussolé, il n'avait jamais rencontré avant un vampire qui n'était pas hostile envers lui, à vrai dire, à chaque fois qu'il en rencontrait un il le menaçait de son arme, question de survie pour lui mais ce genre de "détail" n'aidait pas à tisser des liens...
Heureusement, celle-ci ne lui en avait pas tenu rigueur et s'était avérée être très sympathique. Dire qu'il associait ce mot à une sang-pure, c'était tout simplement incroyable.


-Dommage, je n'aurai pas été contre quelques pâtisseries en plus !

-Bah... Peut-être de temps en temps alors...
Et puis peut-être qu'un peu de poids t'aiderais à prendre de la poitrine, je pense à ton futur petit ami, tu vois !


Oui, elle avait réussi à faire céder l'hunter, ce qui était une grande première, mais ce dernier en profita pour se moquer à nouveau d'elle, insinuant à nouveau qu'elle était déficiente poitrinement parlant (ouais j'invente des mots des fois xD) alors qu'il ne le pensait pas du tout, son ex-fiancée n'était d'ailleurs pas plus fournie que Yona. En y repensant il aimait aussi la taquiner avec ça puisqu'il voyait à chaque fois qu'elle se faisait avoir, ce serait peut-être la même chose avec l'élève? Attendant de voir comment elle aller réagir face à une telle bassesse du professeur, il la fixa tranquillement en souriant.
Il la reprit alors sur une minuscule erreur de langage qui d'ailleurs n'en était pas vraiment une mais il avait toujours cette envie brûlante de l'embêter toujours plus. Vers l'infini et au-delà, comme dirait un certain Buzz l'éclair dans un dessin animé qu'il avait regardé avec les jumeaux.


-Voilà, c'est presque pareil pour moi !

-Bon, d'accord, comme je suis quelqu'un de gentil, ou pas, je vais passer pour cette fois !

Il était vrai que le côté gentil de Tôga dépendait de la personne qui le regardait et que la quasi totalité du temps... Il était inexistant.
Mais il semblait malgré tout faire quelques efforts en la présence de la jeune femme, tentant de se montrer agréable, chose dont il n'avait pas l'habitude.
Il lui déclara alors être capable d'aller vérifier si elle portait ou non un porte-jarretelle, tentant d'un côté de lui faire peur tout en étant réellement capable de le faire si jamais elle le poussait dans ses retranchements les plus éloignés.


-... D'accord, je n'en ai pas...

-C'est bien ce que je pensais ~

Légèrement moqueur, l'hunter esquissa un sourire en coin, décidant au passage de passer à autre chose. Alors qu'il était assis à côté d'elle, il bu tranquillement son vin et commença à avoir chaud, chose qu'il lui fit remarquer à voix haute tout en déboutonnant un peu sa chemise.

-Je ne trouve pas pourtant...

-Frileuse...

La suite des événements se passa très sans pour autant être si rapides que cela, Yagari manqua d'embrasser la sang-pure et, se rendant compte de son geste, alla rapidement regagner sa chambre, suite à quoi il resta immobile un moment, sans trouver quoi faire ou quoi penser.
Il n'avait jamais osé faire une telle chose par le passé et s'en trouvait donc autant retourné que la pauvre élève qui avait du le subir.
Il resta ainsi silencieux un moment, et écouta le moindre bruit, l'entendant alors faire la vaisselle. Il aurait aimé y aller et la faire à sa place mais il ne se sentait pas la force d'affronter à nouveau son regard, voulant rester le plus loin possible d'elle.
Il passa sa nuit à boire, tapant dans ses réserves et quand il eu assez bu, il finit par s'endormir comme une souche, ne se réveillant que tard dans la matinée.
C'est un Yagari avec la bouche pâteuse et des grosses cernes qui alla se doucher, s'habilla et alla en ville avant de revenir avec tout un tas de pâtisserie et de viennoiseries qu'il posa sur la table avant de préparer un énorme chocolat viennois. Il fit donc chauffer du lait chocolaté sur lequel il posa une tonne de chantilly ainsi qu'une cerise et un peu de chocolat en poudre pour donner un côté classe et le mit sur la table avec ses amis du petit-déjeuner.
Il lui servit également un grand verre de sang frais qu'il avait été piquer dans un camion de collecte installé en ville et jeta la poche à la poubelle.
Il alla alors devant la porte où il sentait la présence de la sang-pure et y déposa un bouquet de rose rouges et noires avant de se préparer une aspirine qu'il laissa fondre dans un verre. Il espérait que sa stratégie fonctionnerait et qu'elle serait réveillée par l'odeur de la nourriture et du sang.
Si ça ne fonctionnait pas, il devrait aller la réveiller lui-même avant que le chocolat ne refroidisse et ça il n'en avait guère l'envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 1 Mar - 21:17

Quant à Yona, si on lui avait juste après la mort d'Izumi qu'elle aurait une telle conversation avec un hunter au point d'aller lui faire du chantage de beignets, la jeune femme aurait sans aucun doute regarder cette personne comme si il était fou et aurait essayé de s'échapper au plus vite de peur d'être tombée sur un psycopathe. Un Kaien Cross ça suffisait, pas la peine d'en rajouter un deuxième ou cette Terre finirait par disparaître avant l'heure malheureusement...

-Bah... Peut-être de temps en temps alors...
Et puis peut-être qu'un peu de poids t'aiderais à prendre de la poitrine, je pense à ton futur petit ami, tu vois !


-Mais voyez comme vous êtes généreux de vous occuper de moi pour un futur inconnu, et après vous ne le faîtes que pour éviter de vous faire engueuler par le Directeur ?

Autant dire que lors des premiers mots de Yagari, la rouquine avait affiché l'un de ses plus beaux sourires, un grand sourire victorieux et vif... Qui s'effaça aussitôt que Môsieur évoqua la petitesse de sa poitrine. Aussitôt sa moue se fit boudeuse, presque vexée alors que dans un réflexe elle croisa les bras pour dissimuler justement son buste, histoire que Yagari ne puisse plus faire de commentaire. sauf qu'évidemment ce n'était certainement pas ça qui allait l'arrêter...

-C'est bas et injuste ! Comment je suis sensée répliquer ? Vous êtes littéralement en train de me martyriser là !

Autre attaque totalement inutile : essayer d'attendrir le hunter pour obtenir des excuses... Enfin, en vérité la jeune femme n'était pas si butée que cela et le prenait au fond avec amusement. Et puis, elle était gagnante non ? Elle aurait ses beignets !

-Bon, d'accord, comme je suis quelqu'un de gentil, ou pas, je vais passer pour cette fois !

-Pas seulement gentil, très généreux et attentif aussi~

La rousse avait remarqué que les compliments avaient tendances à gêner le chasseur. C'était bien, très bien même, car ainsi la demoiselle pouvait se servir de ce "point faible" pour se venger de ses remarques sur sa poitrine... Et bien quoi ? N'étaient-ils pas en guerre ? Tous les coups étaient permit, pas de pitié pour l'ennemi !
Même si, au fond, nous savons tous que Yona ne pouvait faire le poids...

-Frileuse...

Yona avait ouvert la bouche pour répondre, mais c'était finalement ravisé sous l'étonnement et l'appréhension.

A présent, la jeune femme dormait paisiblement, roulée en boule dans un des lits des nombreuses chambres. A dire vrai, si Yagari avait fait attention aux bruits qu'elle avait fait en nettoyant, nul doute qu'il aurait put la trouver longue. Car plus que les couverts, casseroles et poêles, la demoiselle en avait profité pour nettoyer la gazinière, le plan de travail et même les façades des placards, ressentant le besoin de tout laver, de se concentrer sur autre chose. Ses pensées étaient embrouillées, passant sans laisser de trace dans son esprit perdu. Et à dire vrai, Yona  fuyait du mieux qu'elle pouvait ce tumulte mentale, trouvant des tâches là où il n'y avait presque plus...
Au final, l'enfant de Shizuka s'était couchée dans la première chambre venue, totalement épuisée aussi bien physiquement que mentalement et sombrant dans un état endormi comme une masse.

"Réveille-toi..."

Son sommeil vide commençait à céder la place aux rêves, la voix d'Izumi perçant doucement son inconscience. Cependant, n'ayant pas les idées claires, la jeune femme n'avait aucunement conscience que cela n'était pas le reflet de la réalité. Alors qu'elle pensait ouvrir les yeux, dans la réalité ses paupières ne battirent que très légèrement, toujours fermées.

"Ils arrivent...

Aussitôt, alors que son monde imaginaire elle se levait avec précipitation, la vampire ne fit que se retourner lentement, les poings fermés comme un enfant.

Izumi, j'ai soif... Je n'ai pas bu depuis longtemps, ma gorge est sèche...

A partir de cette phrase, le décor changea, les plantes mêmes se teintant de l'écarlate du sang. Le coeur de la demoiselle s'accéléra alors que dans son inconscience elle porta une main à sa gorge, son front commençant à perler de sueur.

Soif...

Sa poigne se fit plus forte alors qu'elle gratta cette fois sa propre peau comme pour faire taire cette douleur aigüe qui commençait à se répandre dans son corps, éveillant un feu si désagréablement familier.

Sang...

Ouvrant brusquement ses yeux qui s'était illuminés de cette lueur rouge si caractéristique, Yona se redressa en même temps, les ongles toujours plantés dans son coup et haletante. Il lui fallut quelques instants pour reprendre ses esprits et se rendre compte du liquide rouge qui coulait sur ses doigts, glissant lentement sur son poignet. Pourtant, l'odeur du sang ne quitta pas ses narines, et ce dernier n'était le sien. La pensée du hunter lui traversa furtivement l'esprit et c'est en grande hâte qu'elle rabattu les couvertures pour se lever avec précipitation, ouvrant la porte en grand une fois debout.

-Vous n'êtes pas... ?!

La rouquine se stoppa nette dans sa phrase en voyant le verre de sang, coupable de son agitation et le toute la nourriture sur la table. Immédiatement, ses joues se colorèrent de rouge en raison de la honte et elle alla regagner sa chambre histoire de s'habiller pour être plus présentable.
Car se traîner en maillot-petite culotte après ce qu'il s'était passé la veille, ce n'était pas la meilleure des choses...
Une fois habillée, Yona sortit, encore légèrement paumée puisque n'ayant pas un réveil immédiat.

-Je suis désolée... J'ai senti l'odeur du sang et j'ai crus que c'était le vôtre parce que vous étiez blessé... Je suis toujours longue à la compréhension...

Passant une main encore poisseuse de sang dans ses cheveux, la demoiselle grimaça en se rendant compte que ces derniers avaient poussés de quelques centimètres dans la nuit.
Ah ces gênes vampiriques...
Tout en était que la rousse s'approcha, un peu hésitante de la table, l'appel de la faim et des pâtisseries bien trop fort pour qu'elle puisse y résister. Et Monsieur son ventre ne se dérangea nullement pour se manifester dans un magnifique gargouillement sonore.

-Hum... Désolée, je crois que j'ai faim... Je peux ?

Quelque peu hésitante, elle tendit sa main en direction des gâteaux, interrogeant Yagari du regard avant de sentir (enfin) une odeur plus légère et parfumée. Tournant le regard vers sa porte, elle remarqua les roses et un sourire naquit sur ses lèvres. Bien que n'étant pas une experte, la rousse avait hérité de sa mère l'amour des fleurs. C'était peut-être bien le seul point commun que les deux vampires pouvaient avoir, en plus d'être des gènes vampiriques et de l'éducation...
D'un pas rapide et presque joyeux, Yona alla s'emparer des fleurs et les porta à son visage qui affichait à présent une expression enjouée, presque enfantine.

-Elles sont magnifiques, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 1 Mar - 22:50

Alors que Yagari venait d'accepter de lui offrir des pâtisseries de temps en temps il soupira intérieurement. Cette connerie allait encore lui coûter cher, il entendait déjà son porte feuille pleurer d'ici. Comme pour se venger, il la taquina alors à nouveau quant à la taille de sa poitrine, ce qui n'eut tout d'abord pas l'effet escompté.

-Mais voyez comme vous êtes généreux de vous occuper de moi pour un futur inconnu, et après vous ne le faîtes que pour éviter de vous faire engueuler par le Directeur ?

-Grumpf.

C'était la seule réponse que la jeune femme pourrait tirer de lui, l'hunter ne désirant absolument pas que l'on sache qu'il ne faisait pas cela par contrainte mais bien parce que cela ne le gênait pas, personne ne devait savoir ça, c'était primordial.

-C'est bas et injuste ! Comment je suis sensée répliquer ? Vous êtes littéralement en train de me martyriser là !

-Et alors?

Oui, il avait à nouveau parlé du sujet qui semblait déranger l'élève et oui il l'avait fait exprès... Mais franchement, est-ce que cela étonne encore quelqu'un qu'il puisse se comporter comme cela?
Changeant de sujet, il la gronda alors pour avoir dit "des bois" au lieu "des montagnes" puis déclara qu'il laissait passer pour cette fois.


-Pas seulement gentil, très généreux et attentif aussi~

-Grumpf.

Deuxième Grumpf du hunter qui devenait grognon, gêné dès qu'elle lui disait un compliment on trouvait quelque chose sur lui qu'il préférerait savoir bien caché.
Après l'incident gênant, le professeur alla se coucher et passa ce qu'il appelait familièrement une "nuit de merde" avant de s'activer dès le réveil.
Il prépara tout un festin, ayant même eu beaucoup de mal à trouver du sang, bah oui, c'est pas le genre de chose que l'on trouve en épicerie...
Il attendit alors patiemment que la vampiresse se réveille, le regard plongé sur son verre où une aspirine fondait doucement, créant une quantité de bulles surprenante dans le verre d'eau.


-Vous n'êtes pas... ?!

-Hein ? Pas quoi ?

L'hunter qui s'était mit dans un coin de la table se cogna violemment le genoux lorsqu'il se releva, surpris de l'entrée fracassante de Yona.

-PUTAIN DE BORDEL DE TABLE DE MERDE !!!

Bon, les premières insultes de la journée étaient donc destinées à la table de Kaien, la pauvre n'ayant rien demandé du tout. Ce dernier s'en voulut rapidement d'avoir hurlé, son mal de tête redoublant d'intensité, il du d'ailleurs prendre sa tête entre ses mains en attendant que ça se calme. Une fois la douleur passée, il leva son regard fatigué vers elle, des grosses cernes sous les yeux, et l'air un peu pâle de ceux qui ont été malades la nuit. En effet, Yagari avait du se relever une fois pour vomir puis été reparti se coucher après s'être rincé la bouche rapidement... Non vraiment, c'était bien une nuit de merde...
Il la vit alors retourner dans sa chambre, se rendant compte au passage de la tenue qu'elle portait, il se sentit rougir et se frappa le front. Il grimaça et jura alors, se frapper le front lorsque l'on a une migraine était loin d'être une bonne idée, cette dernière ne faisant que redoubler. Lorsqu'elle revint, il se tenait encore la tête et grommelait des choses incompréhensible, soudain, il sentit son aura et leva le regard vers elle.


-Je suis désolée... J'ai senti l'odeur du sang et j'ai crus que c'était le vôtre parce que vous étiez blessé... Je suis toujours longue à la compréhension...

- ...Hum... Tu n'as pas à t'excuser... Et puis...Pour moi quand je suis blessé c'est que c'est une hémorragie tu sais... Oh putain...

Fronçant les sourcils, l'hunter grimaça, le sentant visiblement passer. Savoir qu'elle s'était inquiétée pour lui le gênait mais il ne voulait pas qu'elle en sache quoi que ce soit, préférant donc dévier légèrement le sujet.

-Hum... Désolée, je crois que j'ai faim... Je peux ?

-Arrêtes de dire désolée, c'est pas à toi de t'excuser tu ne penses pas...? Et puis tu manges ce que tu veux, tout ça est pour toi...

Même si le début de la phrase du hunter pouvait sembler agressif, c'était en réalité une manière pour lui de s'excuser, se sentant encore mal pour le geste de la veille.
Il bu alors son verre d'aspirine, grimaça encore car le goût était franchement dégueulasse. Sérieusement, heureusement que cette merde était efficace, sinon ça chierait clairement des bulles.
Il la regarda alors se retourner vers les fleurs et les prendre, son air ravi arrachant même un sourire au hunter, elle semblait heureuse, c'était tout ce qu'il lui fallait.


-Elles sont magnifiques, merci !

-De rien, dis toi que j'achète ton silence avec la nourriture tout en te demandant ton pardon avec les fleurs...

L'hunter baissa le regard, stressé en attendant sa réponse. Il espérait qu'elle ne se vexe pas, ayant voulu lui rappeler au passage l'une de ses phrases de la veille, Yona lui ayant proposer de la faire taire en lui offrant des pâtisseries. Ce qu'il avait fait était impardonnable mais il ne voulait pas qu'elle lui en tienne rigueur, il était éméché et par chance, n'avait pas poussé son geste plus loin qu'il ne l'avait déjà fait. Se servant une tasse de café, il retourna s'asseoir calmement, la tête toujours dans les vapes, du moins le temps que le cachet fasse effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 2 Mar - 0:56

-Et alors?

La jeune femme n'avait pas répliqué, se sentant piégée. En effet, qu'est-ce qu'elle pouvait répliquer avec intelligence ? Aucune de ses paroles n'auraient put faire changer le professeur d'avis pour qu'il cesse de la "martyriser"... Et puis au fond, tout cela l'amusait, la rousse n'allait pas le nier !

-Hein ? Pas quoi ?
PUTAIN DE BORDEL DE TABLE DE MERDE !!!

Autant dire que Yona sursauta en l'entendant jurer, mais esquissa un pâle sourire discret en dépit de la douleur qu'il devait ressentir. Non qu'elle soit prise d'une soudaine poussée de sadisme, simplement entendre Yagari déverser tout un flot de juron était rassurant quand on se l'était imaginé gravement blessé la seconde d'avant. En premier lieu, la rouquine aurait voulu lui proposer son aide, mais à quoi cela aurait-il servi ? Alors plus inquiète d'autre chose, la vampire était restée silencieuse durant quelques instants, le fixant avec une certaine angoisse en espérant que ce n'était pas un mal important. Cependant son mal de crane sembla l'emporter sur le coup qu'avait subi son genou et l'enseignant se prit la tête entre les mains. Visiblement, il avait un peu trop forcé sur la bouteille et peu dormi...
La pensée de l'engueuler traversa l'esprit de la nocturne, mais cette dernière se ravisa bien vite, n'ayant pas envie de réveiller la mauvaise humeur sous-jacente du chasseur. Impulsive oui, mais pas suicidaire... Et elle n'aillait pas non lui proposer son sang, ça n'avait étrangement aucun effet sur les gueules de bois. Les vampires aussi, même sang-purs, pouvaient être bourrés malheureusement ! Avec des quantités plus importantes que celles des humains, certes, mais cette résistance n'était pas si excessive que cela et les dents-longues en subissait aussi les effets le lendemain soir ou au réveil... L'organisme vampirique avait aussi ses limites !

-J'espère que ça fera rapidement effet... dit-elle doucement, ne voulant pas provoquer une énième migraine simplement en prenant la parole.

Non, l'adolescente ne ressentait aucune pitié, simplement une certaine culpabilité. En effet, si elle n'avait pas été là, et n'aurait donc pas indirectement provoqué ce qui s'était passé la veille, le hunter n'aurait probablement pas poussé aussi loin sur l'alcool et ne serait pas dans cet état là.
Ne voulant pas laisser apercevoir ses remords, Yagari pouvant très bien le remarquer même en subissant les effets de son excès, et ressentant le besoin immédiat de se couvrir plus, la vampire s'était éclipsée dans sa chambre en faisant attention de ne pas claquer sa porte. Enfin correctement vêtue, la demoiselle était ressortie...

- ...Hum... Tu n'as pas à t'excuser... Et puis...Pour moi quand je suis blessé c'est que c'est une hémorragie tu sais... Oh putain...

Sur le coup, la vampiresse resta silencieuse, ayant peur d'aggraver le mal de son interlocuteur en prenant la parole, ce dernier souffrant déjà juste en prononçant quelques mots.

-Arrêtes de dire désolée, c'est pas à toi de t'excuser tu ne penses pas...? Et puis tu manges ce que tu veux, tout ça est pour toi...

-Merci...

La demoiselle avait tenu ce remerciement dans un souffle, se voulant discrète. Puis, avec les fleurs, son visage n'affichait qu'une expression joyeuse, réellement contente. Aussi, restant un instant immobile, la fille de Shizuka chercha un vase des yeux mais n'en trouva malheureusement pas. Allant dans la cuisine, elle dénicha un morceau d'aluminium et le déroula en essayant de faire le moins de bruit possible. Simplement, si elle le froissait, nul doute que le pauvre Yagari allait souffrir le martyr, raison pour laquelle Yona se contenta de reporter son idée à plus tard et déposa les fleurs dans un verre avec de l'eau pour qu'elle puisse se rafraîchir.

-De rien, dis toi que j'achète ton silence avec la nourriture tout en te demandant ton pardon avec les fleurs...

Alors que le hunter prononçait ces mots, la rouquine revint près de la table et se glissa à sa place, celle définie par la tasse de chocolat. On pouvait d'ailleurs voir un émerveillement presque enfantin s'allumer dans ses iris violettes tandis qu'elle fixait le tout avec appétit. Enfin, en silence, la vampire s'empara d'un beignet au café, ayant noté que Tôga semblait les apprécier particulièrement, et le coupa en deux, tendant l'une des moitiés à son compagnon de table avec un sourire doux ensuite.

-Mon estomac estime avoir été bien payé et donc je ne dirai rien...

Par cette manière de s'exprimer, Yona signifiait qu'elle avait comprit l'allusion et continua dans ce petit "jeu", jugeant que c'était sans doute le meilleur moyen pour lui faire comprendre qu'elle ne lui en voulait pas.

-Quant à mon pardon, il est déjà donné depuis longtemps vous savez, je ne vous en veux pas...

Certes, sur le coup, elle avait été assez secouée, ce qui avait pas mal ébranlé son esprit sur l'instant. Mais après son ménage intensif et sa nuit de sommeil, qui avait été assommante contrairement à celle de Yagari, la rousse en était venu à la conclusion que ça ne servait à rien de lui en tenir rigueur. Il n'était pas dans son état normal et de plus avait révélé que ce n'était guère volontaire en se reprenant bien vite. Des écarts de conduite pouvaient arriver, il suffisait de perdre pieds dans une situation dans laquelle nous n'étions pas habitués pour que cela se produise.
Puis, prenant avec attention la tasse dans ses mains, elle la porta ensuite à ses lèvres et but quelques gorgées, ayant de la chantilly autour de la bouche, mais le regard pétillant.

-C'est vraiment bon !

Consciente qu'elle avait sans doute levé un peu trop la voix, la rousse baissa ensuite le ton pour murmurer un petit "merci" coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 2 Mar - 2:50

Alors que son mal de tête le lancinait, Tôga avala tant bien que mal son aspirine et attendit que ça agisse rapidement.

-J'espère que ça fera rapidement effet...

-T'es pas la seule...

Yagari espérait vraiment que le médicament se déciderait rapidement à faire effet, le priant presque en silence de se bouger le cul.

-Merci...

-Bah je penses à ta poitrine.

Le professeur lui adressa un gentil sourire bien qu'assez faible, préférant la taquiner plutôt qu'être de mauvaise humeur.
Elle lui tendit un beignet qu'il accepta en souriant. Il avait vraiment mal à la tête, la lumière du jour suffisait à lui faire mal aux yeux, il avait aussi mal au genoux et aurait sûrement en bleu d'ici peu de temps. Pour vérifier l'ampleur de la chose l'hunter plaça son beignet entre ses dents, posa son pied sur la chaise et releva son jean pour vérifier. Un énorme bleu se trouvait en dessous, d'une forme à peu près ronde, le genoux du professeur étant un peu gonflé tant il s'était relevé brusquement. Il tenta de le bouger et grimaça, ça le lançait un peu lorsqu'il essayait de le déplier mais il ferait avec.


-Ça va j'ai rien.

A vrai dire l'hunter avait déjà connu bien pire, que ce soit la douleur lorsqu'il a perdu son œil ou celles de ses autres graves blessures, en comparaison, un genoux un peu gonflé c'était rien du tout.
Remettant sa jambe correctement, il lui demanda de ne rien dire, prétextant l'avoir payée pour cela.


-Mon estomac estime avoir été bien payé et donc je ne dirai rien...

-Eh bien je suis ravi pour lui.

L'hunter afficha un sourire sympathique, malgré que cette matinée et la nuit aies été des plus merdiques, il lui suffisait d'un sourire de Yona pour les lui faire oublier. Voir une de ces créatures habituellement si sombres avoir ne serait-ce que l'air d'être heureux lui suffisait. S'il pouvait ne jamais avoir à l'ajouter à sa liste, s'il pouvait préserver son cœur et son âme si purs de la noirceur de ses congénères, il ferait le maximum pour y parvenir.

-Quant à mon pardon, il est déjà donné depuis longtemps vous savez, je ne vous en veux pas...

-Merci... Je pensais que tu... Enfin merci...

Il pensais qu'elle ne lui pardonnerait jamais. Il avait l'habitude des sangs-purs arrogants comme cet enfoiré de Kaname Kuran qui s'amuse à manipuler Kaien, il ne s'attendait pas du tout à autant de compréhension de la part de la vampiresse bien qu'il savait depuis déjà un moment qu'elle était différente des autres et ce, sur bien des aspects.

-C'est vraiment bon !

-J'espère bien vu où je les ai achetés...

Ce que Tôga ne disait pas c'est qu'il avait été dans la meilleure pâtisserie de la ville afin de remplie le coffre de sa deux chevaux de tout un tas de gourmandises. Il avait ensuite fait mine de donner son sang à un camion de don pour finalement récupérer la poche et se casser avec (tout en en prenant une ou deux autres afin d'avoir des réserves). Il espérait d'ailleurs qu'elle ne se douterait de rien, cachant comme il pouvait la bosse que formait le coton au niveau de l'intérieur de son coude droit. Il s'était vraiment donné du mal pour la jeune femme, surtout après avoir vu à quel point elle n'aimait pas les bloods tablets, un peu de sang frais de temps en temps ne lui ferait pas de mal car après tout, elle ne mordait aucun humain en faisant ainsi, c'était le principal. De ce fait, la perte de son sang expliquait pourquoi il était si pâle et affaiblit, surtout que cette crétine de bonne femme avait pas été fichue de réussir du premier coup et avait au moins du s'y reprendre à cinq fois, changeant sa peau en un véritable gruyère, avant d'enfoncer l'aiguille trop loin à un tel point qu'il devrait bientôt changer le pansement tant le bout de coton allait en être imbibé. Enfin, encore une fois il en avait vu d'autre, ça n'était pas ça qui allait le tuer.

-Tu devrais aussi boire ton verre de sang avant que je ne sais qui ne rentre et le voit, c'est du type B je crois, j'espère que ce n'est pas celui que tu aimes le moins...

Il l'espérait car c'était tout de même le sien, manquerait plus qu'il se soit donné tout ce mal pour rien. Il se demandait quel goût il pouvait bien avoir, peut-être un mélange de sucré-salé? Après tout c'était le type de plat préférés du hunter. Le poulet rôti avec une sauce au miel, la dinde aux abricots et tout un tas d'autres plats lui venaient en tête, lui ouvrant alors l'appétit qui jusqu'alors s'était caché en attendant que son hôte aille un peu mieux.
Alors qu'il mangeait et buvait un peu de café, de toutes façons il sentait que s'il ne mangeait rien il allait s'évanouir et ça, ça ne le ferait pas du tout, même si encore une fois, ça n'était rien comparé à ce qu'il avait déjà du perdre en ayant une vilaine hémorragie, Tôga n'était pas du tout une chochote, loin de là. Il la regarda donc un peu fixement, se posant intérieurement une question qu'il osa ensuite prononcer à voix haute.


-Dis, c'est les seuls vêtements que tu as...?

Si c'était le cas ça allait rapidement poser problème, bien qu'elle aurait un uniforme de la Night Class, elle ne pouvait pas n'avoir que cette tenue pour les autres jours...
Comment pourrait-il régler se problème efficacement? Voyons voir... Yona était arrivée un vendredi soir, sûrement une idée de Kaien pour qu'elle ai le temps de s'habituer à son nouveau chez elle avant d'entamer les cours, ils étaient donc samedi matin et s'ils se hâtaient ils auraient le temps de faire une ou deux boutiques pour lui acheter des vêtements. Non pas que ça enchantait Tôga de passer encore du temps avec elle, pas du tout, seulement il était important qu'elle ai de quoi se vêtir surtout en connaissance de son rang.
Alors qu'il continuait de la regarder, il sembla remarquer quelque chose et lui demanda en écarquillant son œil valide.


-Je rêve où tes cheveux sont un peu plus longs qu'hier?

Il ne l'avait pas vu au début, encore trop dans le coaltar mais il était tout de même perspicace le Tôga, un tel changement ne pouvait lui passer inaperçu, c'était son travail après tout de tout voir tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 2 Mar - 12:50

-T'es pas la seule...

Le regard de Yona se porta sur l'aspirine en train de se dissoudre. Les médicaments humains étaient certes efficaces, mais il leur fallait un peu de temps avant d'agir. C'était presque cruel de leur part, comme prenant leur temps pour bien faire regretter à leurs futurs preneurs d'avoir fait la fête la veille ou alors de ne pas s'être couvert assez pour faire face au mauvais temps et de ce fait, d'être tombé malade par manque de vigilance.

-Bah je penses à ta poitrine.

-Tss...

Non, la rouquine n'était pas prise d'une soudaine envie de faire le serpent, mais cela lui permet de manifester son mécontentement amusé. Un instant, pour se venger la demoiselle pensa à hausser volontairement la voix, profitant ainsi du mal de tête du pauvre hunter pour le tourner à son avantage, mais le sourire de ce dernier et son air fatigué l'en dissuada. Il le payait déjà bien assez, ce n'était pas la peine d'en rajouter...

-Un jour je me vengerai vous savez, je ne vais pas oublier...

Ponctuant ces mots d'une expression quelque peu enjouée, la jeune femme signifia par cela qu'elle le prenait à la rigolade, même si elle l'aura réellement un jour sa vengeance.
Son attention se porta ensuite sur le bleu, en profitant pour jeter un coup d'oeil et grimaça légèrement. Mais Yagari déclara que ce n'était rien alors elle ne fit aucun commentaire, restant muette sur son inquiétude. Savoir qu'il s'était blessé par sa faute ne l'enchantait guère et c'était pour cette raison que si l'hunter se déplaçait, la vampire ne manquerait pas de faire attention à sa démarche pour voir si cela était si bénin que ça ou si l'homme au bandeau s'en trouvait gêné pour marcher correctement.

-Eh bien je suis ravi pour lui.

Voir que Yagari souriait détendait la rousse qui se détendait de ce fait, répondant elle aussi par un sourire. La page sur l'incident de la veille se tournait et les choses reprenaient leur déroulement habituel ce qui rassurait Yona qui ne voulait pas quitter le professeur sur de mauvaises bases en raison d'une chose qui n'était pas tellement de leur faute l'un à l'autre.

-Merci... Je pensais que tu... Enfin merci...

-J'ai côtoyé malgré moi des personnes mal intentionnées à plusieurs reprises, disons que j'ai rapidement comprit que ce n'était pas planifié ni volontaire, alors à partir de là il n'y a pas de problème ! Et puis je prends le risque de vous faire confiance...

Simplement le petit déjeuner, bien qu'elle n'ait pas conscience des efforts que cela avait coûté au chasseur, prouvait déjà que ce n'était pas un homme mauvais. Comparé à ses congénères de haut rang, la demoiselle pouvait paraître bien naïve, ce que lui reprochera Kaname Kuran quelques jours plus tard à raison, mais elle était ainsi et ne désirait pas changer pour le moment, refusant de se baser sur des préjugés ou de se focaliser sur seulement quelques événements solitaires au lieu de l'ensemble.

-J'espère bien vu où je les ai achetés...

A cette remarque, l'adolescente leva les yeux vers son interlocuteur, lui lançant un regard interrogateur, comme demandant plus d'informations sur le sujet. Cependant, elle n'obtint pas plus de réponse, ce dernier enchaînant déjà sur autre chose.

-Tu devrais aussi boire ton verre de sang avant que je ne sais qui ne rentre et le voit, c'est du type B je crois, j'espère que ce n'est pas celui que tu aimes le moins...

-Je ne sais pas quel goût assimiler à quel groupe, quand on me nourrissait on ne me donnait jamais l'origine du sang... Souvent c'était plus des condamnés à mort comme ceux que l'on apportait à Shizuka, mais je refusais de les mordre ou qu'ils soient tué en étant vidé de leur sang pour moi si bien qu'ils ont fini par me donner leur sang, comme je refusais de blesser des humains. Disons que ça n'a pas arrangé ma situation de sale gosse indisciplinée !

En réalité, c'est à ses six ans qu'elle comprit ce que se passait vraiment pour ceux qu'elle mordait, un ayant perdu la vie sous ses yeux à cause de sa fragilité. La petite Yona avait alors paniqué, le secouant pour le réveiller, pensant qu'il avait simplement fait un malaise. Mais en voyant qu'il avait les yeux ouverts, la petite fut choquée par la scène qui se présentait à elle et pour la première fois, elle se retrouvait confrontée à la mort. Encore aujourd'hui, même si la panique des premiers instants avait disparu, la vampiresse n'avait pas oublié ce regard vide et ressentait toujours une certaine culpabilité même si le destin de cet homme était déjà condamné. Suite à cet événement, l'enfant avait déclaré que le sang humain était moins bon que celui des vampires et qu'elle préférait être nourrie avec celui de ses protecteurs et compatriotes. Ces derniers durent se plier aux désirs de la jeune fille même si ils trouvaient cette idée totalement absurde, ne manquant pas de soupirer une nouvelle fois sur le sort qui leur avait envoyé cette sang-pure capricieuse et regrettant leur précédente maîtresse, la mère de cette dernière.

-Mais vous l'avez eut où ? Ca ne va pas vous apporter des problèmes ?

Par instinct, la demoiselle se montrait sceptique quand à l'origine du sang dans le verre, inconsciente que c'était celui même de Yagari. A vrai dire, si la soif la rongeait au point d'être insupportable, Yona aurait rapidement comprit qui était le mystérieux propriétaire du liquide rouge, assimilant l'odeur du chasseur à celle de ce que le verre contenait. Mais grâce aux Blood-tablets, cette dernière était plus ou moins canalisée et la rouquine ne se rendit compte de rien, l'esprit encore dans les vappes. Certes, elle n'avait pas trop forcé sur l'alcool, mais la journée, un vampire voyait toutes ses capacités, même mentales, ralenties, la lumière ayant un certain effet de somnolence sur leur organisme.
Enfin, laissant tomber sa méfiance en se rappelant le métier de son compagnon du matin, la créature de la nuit porta le liquide à ses lèvres, ses canines s'allongeant sous l'odeur alléchante. Fronçant légèrement les sourcils en raison de la réaction traîtresse de son corps, la rouquine pria pour que ses iris ne soient pas devenues incandescentes, haissant plus que tout cette horrible lueur écarlate qui l'effrayait parfois elle-même. Cependant, la rousse ne pouvait nier que le contact du sang dans sa gorge la soulageait de la quasi incessante impression de sécheresse habituelle. Le goût métallique avait pour les vampires une saveur délicieuse inconnue et insaisissable pour les humains. Si cela ne valait pas la sensation grisante de la morsure, c'était suffisant pour Yona qui luttait contre ses instincts. Pourtant, ces derniers lui firent clairement comprendre que ce n'était la sang que son corps voulait, la sensation de gorge sèche revenant bien vite.
Pour un vampire, seul le sang de l'être aimé pouvait clairement le satisfaire, autrement une constante insatisfaction lui enserrant la gorge.
Chose que éveilla à nouveau la culpabilité de Yona, Yagari s'étant sans doute donné énormément de mal pour lui en procurer. Si elle savait... Cependant, il y avait une nuance qui ne lui était pas familière, du moins pas commune dans le sang humain normal, ce qui rendait le liquide meilleur que la normale. Et si il ne put étancher pleinement la soif de la rouquine, cette dernière le savoura, levant un regard même surprit vers Yagari.

-Je crois que ça va vous paraître étrange mais il est différent du sang humain normal... Je ne sais pas comment dire, il y a quelque chose en plus que je ne parviens pas à reconnaître, ce qui le rend meilleur... Ca ressemble à du sang de vampire mais ça n'en est pas vraiment... C'est assez troublant !

S'amusant de sa propre confusion, Yona esquissa un sourire amusé après avoir finit son verre, son cerveau lui signifiant qu'il aurait aimé en avoir plus. Ignorant cet appel silencieux de son corps, la vampire réprima tant bien que mal sa soif, bannissant toute idée se rapportant au sang.

-Encore merci... Je ne sais pas comment vous rendre la pareille, ça commence à faire beaucoup !

Enfin, recommençant à manger le déjeuner normal, Yona glissa parfois quelques regards inconscients vers le verre à présent vide avant de se mordre la gueule avec ses propres canines, trop distraite.

-PUT...

Se reprenant à temps, la jeune femme se mura dans un silence furieux, ayant lâché son beignet et portant une main à sa bouche. Oui, elle avait faillit jurer comme le chasseur, à croire que ce dernier déteignait sur elle !

-C'est pas pratique ces machins, je devrai aller chez le dentiste et me les faire remplacer, tiens ! Quoique, ça servira à rien, elles repousseront...

Après avoir râlé, la rousse recommença à manger, levant ensuite un sourcil surprit à la question de Yagari.

-Dis, c'est les seuls vêtements que tu as...?

-Non, heureusement, les autres sont à l'hôtel mais je n'en ai pas beaucoup... J'avais pas vraiment les moyens pour en racheter souvent et du coup ils sont souvent reprit ou un peu délavé comme ma robe... J'avoue que ce n'est pas glorieux pour une sang-pure, mais au moins je ne me traîne pas toute nue ! Et puis c'est vraiment plus pratique que les kimonos... Les Hios sont fort portés sur les vieilles traditions japonaises et ma génitrice appréciaient vraiment les vieux vêtements d'époque, les trucs qui valent une fortune... Compréhensible quand on sait qu'elle est née à cette époque, mais pas vraiment pratique pour moi... Pourquoi ?

Si on lui avait demandé son avis, la rousse se promènerait en jean tout les jours, avec un tee-shirt en été et des pulls pas très glamour en hiver. Mais bon, c'était une frileuse ! Malheureusement, en dehors des soldes, une robe était moins cher qu'acheter les deux autres vêtements séparément et la vampire se satisfaisait du nécessaire, n'ayant de toute manière pas un fort intérêt pour la mode, préférant dépenser ses petites économies dans la nourriture... Oui, chez Yona, l'appel de l'estomac et de la gourmandise est plus fort que tout !

-Je rêve où tes cheveux sont un peu plus longs qu'hier?

D'un geste distrait, elle attrapa l'une des mèches les plus longues qui chatouillait sa nuque, la fixant d'un air presque dépressif.

-Non, ils ont réellement poussés. Trois-quatre centimètres chaque nuit, c'est chiant, je dois toujours les couper le lendemain pour les garder courts... Si je les laisse pousser, en quelques semaines ils m'arriveront aux fesses et c'est pas vraiment pratique... Je ne sais pas si autres sangs-purs subissent ça aussi, mais pas les aristocrates du moins pas aussi rapidement... Enfin, Shizuka avait les cheveux argentés et Rido bruns ou noirs, selon les rumeurs, et les miens sont rouges ! Même Izumi n'a pas su me dire d'où ça venait...

La rousse n'appréciait pas vraiment sa chevelure qui ne se gênait pas pour partir dans tous les sens, déjà que l'écarlate ce n'était pas discret, il fallait en plus qu'ils poussent à une vitesse phénoménale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 2 Mar - 14:36

Le professeur était tranquillement installé dans sa chaise et la charia à nouveau sur sa poitrine ce qui était devenu comme un nouveau hobby pour lui.

-Tss... Un jour je me vengerai vous savez, je ne vais pas oublier...

-Eh bien j'ai hâte de voir ça !

L'aspirine commençait à être efficace, tout comme le café que buvait Yagari, ce dernier se réveillant peu à peu, son regard devenant plus vivant. Déjà que d'habitude il avait du mal à se réveiller, aujourd'hui il avait eu la palme.

-J'ai côtoyé malgré moi des personnes mal intentionnées à plusieurs reprises, disons que j'ai rapidement comprit que ce n'était pas planifié ni volontaire, alors à partir de là il n'y a pas de problème ! Et puis je prends le risque de vous faire confiance...

-Tu es beaucoup trop gentille tu sais... Ça pourrait être un défaut mais chez toi c'est une qualité.

En effet, voir des humains trop gentils se faire exploiter arrivait très souvent, ceux-là étaient aux yeux de Yagari des sombres crétins mais voir une sang-pure se comporter avec autant de gentillesse et d'altruisme était tellement rare qu'il en appréciait le spectacle sans en perdre une goutte.

-Je ne sais pas quel goût assimiler à quel groupe, quand on me nourrissait on ne me donnait jamais l'origine du sang... Souvent c'était plus des condamnés à mort comme ceux que l'on apportait à Shizuka, mais je refusais de les mordre ou qu'ils soient tué en étant vidé de leur sang pour moi si bien qu'ils ont fini par me donner leur sang, comme je refusais de blesser des humains. Disons que ça n'a pas arrangé ma situation de sale gosse indisciplinée !

-C'est un choix honorable, surtout quand on sait comment finissent les humains mordus. Personne ne peut t'en blâmer, ils devraient plutôt être fiers de toi mais eux ne peuvent comprendre, les autres vampires vénèrent et haïssent les sangs-purs à la fois, ils les pensent cruels et égoïstes, ils n'ont pas du comprendre ton geste.

Yagari savait très bien la considération qu'avaient les vampires pour leurs supérieurs raciales. En face ils les respectaient, leur faisaient tout un tas de courbettes grotesques mais dès que ces derniers avaient le dos tourné, ils n'hésitaient pas à y planter un couteau anti-vampire ou à les trahir pour leur voler ne serait-ce qu'une goutte de leur précieux sang. Sang que l'hunter avait reçu la veille, une goutte rouge, qui avait l'air extrêmement pure pour le poison qu'elle pouvait être. Par chance, pour cette fois elle avait agit plutôt comme un médicament miracle car elle n'était pas utilisée d'une mauvaise façon.

-Mais vous l'avez eut où ? Ça ne va pas vous apporter des problèmes ?

-Oh ça, ne t'en fais pas, je suis quelqu'un de débrouillard tu sais !

Le professeur posa la paume de sa main gauche sur l'intérieur de son coude droit et lui sourit gentiment, son bras droit était encore engourdi, il espérait que ça passerait vite. Il n'avait jamais donné son sang avant et ne se faisait faire des prises de sang, quand il devait faire des tests, que par quelqu'un qui connaissait les vampires et donc les hunters, ne sachant pas ce que l'on pourrait trouver dans son sang et donc, ce qui pourrait choquer les humains qui se feraient ensuite un plaisir de le traiter comme un cobaye chose que bien sûr il ne supporterait pas. Surtout que rien ne lui prouver qu'injecter du sang d'hunter dans un corps humain n'aurait pas une conséquence néfaste, il préférait donc éviter de prendre le moindre risque.

-Je crois que ça va vous paraître étrange mais il est différent du sang humain normal... Je ne sais pas comment dire, il y a quelque chose en plus que je ne parviens pas à reconnaître, ce qui le rend meilleur... Ça ressemble à du sang de vampire mais ça n'en est pas vraiment... C'est assez troublant !

-Ah bon? C'est vrai que c'est étrange...

Donc le sang d'hunter était bel et bien différent de celui des humains et même des vampires. Tôga s'en doutait un peu mais de là à penser que cela se sentait même au goût...
Retirant sa paume de son bras, il fixa l'endroit du pansement et en voyant que le coton était presque rouge se leva et se dépêcha d'aller dans la salle de bain, boitant un peu à cause de son genoux, il fit malgré tout comme si tout allait bien en serrant les dents.
Là, il retira le pansement et vit que ça continuait de saigner, bon c'était rien de grave mais il préféra utiliser les grands moyens et faire un bandage tout en grommelant.


-Elle m'a arraché la veine ou quoi cette conne ?! Éternuer quand on fait une prise de sang, j'aurais du la frapper direct.

Heureusement pour lui, il avait déjà eu des blessures plus graves ce qui faisait que celle-ci était très simple à soigner pour lui. Il lui suffisait de bien serrer et d'attendre que son corps fasse le reste tout en surveillant que tout se passait bien. Il ne s'inquiétait pas vraiment pour le sang qui sortait de la petite plaie mais plutôt de celui qui passait sous la peau. Encore que, au pire il aurait une légère ecchymose, non vraiment, ce n'était rien de grave, il prierait juste pour que cette gourde se fasse virer.
Une fois soigné il fit couler de l'eau, jeta son pansement sale à la poubelle et se mit de l'eau au visage, comme s'il s'était rafraîchit et retourna avec Yona


-Désolé, j'en avais marre de ma tronche de pas réveillé.

Il retourna alors s'asseoir à sa place tout en faisant tout ce qu'il pouvait pour ne pas boiter et croisa alors les jambes comme il le faisait d'habitude, exécutant un sourire crispé au passage.

-Encore merci... Je ne sais pas comment vous rendre la pareille, ça commence à faire beaucoup !

-Non, c'est rien, vraiment.

Il la vit alors fixer son verre vide et se mordre la lèvre, haussant un sourcil étonné, elle retint un peu trop tard un juron, ce qui le fit sourire.

-PUT...

-T'as pas besoin de te retenir avec moi tu sais, j'en dis tellement que ça ne me gênerais pas du tout, au contraire, je serais moins seul !

A vrai dire il se sentait un peu con et gêné quand il lâchait une bordée d'injure devant la sang-pure. D'habitude il s'en serait moqué mais là il préférerait éviter, ce qui au vu de son caractère se révélerait extrêmement difficile, il tentait donc de l'emmener du mauvais côté de la force pour ne pas avoir à faire d'efforts.
Oui, c'était un peu égoïste mais vu la matinée qu'il avait eu, il avait besoin de pouvoir jurer pour se calmer alors tant pis pour le langage, il n'hésiterait pas à le piétiner de temps en temps.


-C'est pas pratique ces machins, je devrai aller chez le dentiste et me les faire remplacer, tiens ! Quoique, ça servira à rien, elles repousseront...

-Il me reste deux autres poches mais elles n'auront peut-être pas le même goût, je voulais avoir du sang en réserve au cas où tu aurais soif, je les ai planqués au cas où quelqu'un les piquerait.

En disant cela il pensait bien entendu à Zero. Il était d'ailleurs surpris que ce dernier ne se soit toujours pas montré, enfin d'un côté c'était tant mieux, ça lui évitait des ennuis voir à devoir s'occuper d'une blessée car Zero tirerait sans doute en sentant l'aura et l'odeur des Hios, êtres qu'il détestait par-dessus tout.

-Non, heureusement, les autres sont à l'hôtel mais je n'en ai pas beaucoup... J'avais pas vraiment les moyens pour en racheter souvent et du coup ils sont souvent reprit ou un peu délavé comme ma robe... J'avoue que ce n'est pas glorieux pour une sang-pure, mais au moins je ne me traîne pas toute nue ! Et puis c'est vraiment plus pratique que les kimonos... Les Hios sont fort portés sur les vieilles traditions japonaises et ma génitrice appréciaient vraiment les vieux vêtements d'époque, les trucs qui valent une fortune... Compréhensible quand on sait qu'elle est née à cette époque, mais pas vraiment pratique pour moi... Pourquoi ?

-Hum, je vois. C'était juste comme ça, moi aussi je suis curieux tu sais.

Les mots du hunter n'étaient pas forcément très crédibles mais il s'en moquait, espérant juste qu'elle ne chercherait pas à comprendre.
Il lui fit alors part de sa constatation au niveau de sa longueur de cheveux, ravi d'avoir vu une telle chose, ce qui lui permettrait de changer de sujet, de la faire penser à autre chose.


-Non, ils ont réellement poussés. Trois-quatre centimètres chaque nuit, c'est chiant, je dois toujours les couper le lendemain pour les garder courts... Si je les laisse pousser, en quelques semaines ils m'arriveront aux fesses et c'est pas vraiment pratique... Je ne sais pas si autres sangs-purs subissent ça aussi, mais pas les aristocrates du moins pas aussi rapidement... Enfin, Shizuka avait les cheveux argentés et Rido bruns ou noirs, selon les rumeurs, et les miens sont rouges ! Même Izumi n'a pas su me dire d'où ça venait...

-Je me demande à quoi tu ressemblerais les cheveux longs, je vais t'empêcher de les couper.

Yagari la regarda un sourire en coin, il était vraiment capable et l'idée de la voir avec une belle crinière rouge et bouclée lui plaisait, il essaierait donc de la convaincre de les laisser pousser, juste pour qu'il puisse voir, après elle ferait ce qu'elle voulait mais elle avait piqué sa curiosité, c'était trop tard pour faire marche arrière.
Pendant qu'il mangeait un autre beignet, il se demandait comment elle faisait pour faire des réponses aussi longues à de simples questions, enfin d'à côté, il était ainsi certain d'avoir des réponses fournies de tout un tas de détails plus ou moins intéressants, après il n'avait qu'à faire le tri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 2 Mar - 16:48

-Eh bien j'ai hâte de voir ça !

La vampiresse répondit à cette phrase par une expression faussement renfrognée. A vrai dire, il lui faudrait bien se creuser les méninges pour parvenir à piéger le hunter un jour, ne pouvant pas compter sur la technique des déguisements ridicules puisqu'il l'avait déjà subit. Non, pour venger sa pauvre poitrine qui subissait ses remarques moqueuses, la rousse se devait de faire dans l'original. Bon, la réponse à la question "comment faire ?" viendrait certainement avec le temps, mais pour cela il lui faudrait sans doute beaucoup d'imagination. Ce qui était tant mieux, car ce point ne faisait pas défaut à la rouquine. Malheureusement, le point "réalisation" se révélera plus compliqué à mettre en place...
Malgré tout, le chasseur semblait aller un peu mieux, ce qui soulagea la demoiselle dont la lueur ,brillant dans ses iris violettes, semblait plus calme, l'inquiétude se retirant doucement bien que toujours présente au fond.

-Tu es beaucoup trop gentille tu sais... Ça pourrait être un défaut mais chez toi c'est une qualité.

-Je ne sais pas si je suis si gentille que ça... Disons peut-être un peu naïve sur les bords ?

La jeune femme ne le nierait pas, ses rêves pouvaient paraître bien futiles à l'instar de ceux de Kaien Cross. Bien que ce soit malheureux à dire, peu de vampires étaient présents pour épouser les idéaux de paix du directeur, la plupart étant là pour échapper quelques années à la surveillance excessive de leurs parents aux règles strictes. Et si les actes vampiriques étaient interdits, certains ne se gêneraient pas pour le faire si la situation n'était pas gérée par les chargés de discipline...

-C'est un choix honorable, surtout quand on sait comment finissent les humains mordus. Personne ne peut t'en blâmer, ils devraient plutôt être fiers de toi mais eux ne peuvent comprendre, les autres vampires vénèrent et haïssent les sangs-purs à la fois, ils les pensent cruels et égoïstes, ils n'ont pas du comprendre ton geste.

A l'entende ces mots, la nocturne afficha une expression surprise. C'était peut-être idiot de s'étonner de pareils propos quand on savait le métier et les positions de son interlocuteur, mais c'était la première fois que quelqu'un partageait son opinion. Ayant toujours vécu dans un monde où ses morsures en arrangeaient beaucoup, Yona avait longuement  lutté pour ne pas finir par céder. Même Izumi, aussi bon soit-il, avait essayé de la résoudre à mordre les humains qui avaient des crimes pour qu'elle ne se désséche pas.
Le corps des vampires était peut-être fort, mais sans sang il finissait irrémédiablement par faiblir...

-Je pense que c'est cette constante soif de pouvoir qui les poussent à penser aussi égoïstement. Beaucoup de sang-purs sombrent dans la folie après une trop longue solitude. Si je n'avais pas eus à fuir, peut-être aurai-je fini ainsi, rendue folle par l'enfermement et l'éducation fermée...

Après tout, les seuls vampires pacifistes n'avaient-ils pas été contre les principes du Sénat ? Malheureusement, cela leur avait coûté la vie. Les pauvres Juri et Haruka Kuran avait payé leurs idéaux par leur vie... Peut-être qu'un jour Yona finira ainsi, traquée jusque dans l'académie et obligée de se soumettre ou alors devant préférer la mort pour mettre fin à cette misérable vie qui serait sienne. Les choses étaient ainsi chez les puissants, les pions qui se révélaient indociles et qui contrariaient leurs plans devaient être éliminés. En aidant Rido Kuran, le Conseil des Anciens avaient injustement condamné les parents de Kaname.
Pour évoquer son sang, Yona était plutôt dans l'optique de le donner aux plus méritants, comme les gens atteint de maladie grave. Parfois elle se rendait en plus grand secret dans les hôpitaux et échangeait les perfusions contre son propre sang, faisant attention à ce que personne ne se rende compte de rien. En faible quantité, simplement quelques litres, le sang vampirique ne permettait pas de guérir totalement mais au moins allongeait la vie des condamnés de quelques mois...

-Oh ça, ne t'en fais pas, je suis quelqu'un de débrouillard tu sais !

-Mais ça a quand même dû être un sacré risque...

L'insistance de la demoiselle n'était pas une façon de le disputer pour le dissuader de recommencer, simplement une certaine inquiétude pour les conséquences de cela ne cessait d'envahir l'esprit de la sang-pure.

-Ah bon? C'est vrai que c'est étrange...

Suite à ces paroles, le chasseur se leva et partit dans la salle de bain. Effectivement, il boitait... Si bien que Yona avait maintenant réellement envie de lui demander si elle ne pouvait pas se rendre utile et au moins guérir sa blessure à la jambe.

-Elle m'a arraché la veine ou quoi cette conne ?! Éternuer quand on fait une prise de sang, j'aurais du la frapper direct.

Ce râle ne passa pas inaperçu aux oreilles de la demoiselle qui faillit s'étouffer avec son chocolat, toussant durant plusieurs minutes en comprenant le sens de ces paroles. Dieu, naïve oui, mais si idiote que ça ! Oui, le hunter aurait put faire une prise de sang, mais cela expliquait aussi la différence de goût comparé à ce qu'elle buvait habituellement quand la soif devenait insoutenable.

-Il est incorrigible...

Rougissant légèrement à la pensée de ce que cela impliquait, fixant le verre avec embarras, la rouquine cacha sa gène en dévorant plusieurs beignets, si bien que Yagari put trouver un hamster ayant fait ses réserves à la place de Yona.

-Désolé, j'en avais marre de ma tronche de pas réveillé.

-Hum hum !

La bouche encore pleine, la vampire se contenta d'hocher vivement la tête sans prendre le risque de parler. Une fois tout avalé après plusieurs instants à galérer, Yona le regarda et agita un doigt dans sa direction.

-Je suis peut-être à faible poitrine mais mes yeux et mes oreilles ne sont pas déficients, eux ! Je vois bien que vous avez mal... Vous m'avez filé votre sang aussi, je suis en droit de vous proposer d'en faire de même avec le mien pour vous guérir, vous n'allez pas vous trainer comme ça pendant plusieurs jours, surtout que c'est en partie ma faute...

Pour une fois, la jeune femme ne faisait pas dans la délicatesse et s'était lancée, quitte à s'attirer un regard froid ou une mine boudeuse. D'ailleurs, elle était bien décidée à atteindre son but, n'ayant pas envie que sa jambe lui fasse défaut si il se retrouvait devant un Level E. Si la vampire avait bien saisit une chose sur les hunters, c'était que la moindre erreur pouvait se révéler bien trop chère pour ce qu'elle était.

-T'as pas besoin de te retenir avec moi tu sais, j'en dis tellement que ça ne me gênerais pas du tout, au contraire, je serais moins seul !

-J'ai pris l'habitude me retenir, à une époque je me lâchais tellement qu'Izumi me donnait des gages... Et si je le faisais pas, je le payais assez cher alors je n'avais pas vraiment le choix.

A ce souvenir, un sourire amusé se dessina sur ses lèvres. Il faut dire qu'en début d'adolescente, Yona était impétueuse et n'hésitait pas à lancer des défis à son compagnon de fuite et à lui désobéir, ne manquant jamais de se taper les pires honte de sa vie suite à cela.

-Il me reste deux autres poches mais elles n'auront peut-être pas le même goût, je voulais avoir du sang en réserve au cas où tu aurais soif, je les ai planqués au cas où quelqu'un les piquerait.

A cette annonce, le visage de Yona s'illumina. Non pas en raison de se faire un festin sanglant bientôt, mais ces quelques pochettes pourraient lui permettre de ne pas céder face au Day Class si les blodd-tablettes ne devenaient plus suffisante. A vrai dire, si la rousse semblait dominer sa soif, ce n'était qu'une façade car elle finissait toujours par craquer d'une façon ou d'une autre, ne réussissant pas à tenir tête à ses instincts plus de quelques mois.

-Je vais encore vous le dire, mais merci... Ca m'évitera de commettre une erreur ! Si je sais me retenir, parfois les instincts sont plus forts et je pourrai perdre le contrôle, ce que je ne tiens absolument pas à faire...

Ensuite, il déclara être aussi curieux, ce qui amusa la rouquine. Pour une fois, c'était elle qui se sentait moins seule avec toutes ces questions. Cependant, la fille de Shizuka résista à l'envie de taquiner le chasseur avec ça et se satisfaisait de cette réponse.

-Je me demande à quoi tu ressemblerais les cheveux longs, je vais t'empêcher de les couper.

-En cachant tous les ciseaux que je pourrai trouver sur mon chemin ? Dès demain je les aurai aux épaules, ça va être une véritable invasion extra-terrestres ! Ils partent partout, on dirait une petite sauvageonne et c'est impossible de les coiffer... Et je vais paraître encore plus jeune que je ne le suis !

Après réflexion, le hunter était bien capable de tout faire justement pour qu'elle les laisse pousser. Et sa phrase avait sonné plus comme une affirmation qu'une question... Et zut !

-Vous allez faire quoi aujourd'hui, si ce n'est pas indiscret ? En profiter pour rentrer à la montagne comme c'est le week-end ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 2 Mar - 18:14

-Je ne sais pas si je suis si gentille que ça... Disons peut-être un peu naïve sur les bords ?

-Une gentille naïve alors.

L'hunter lui sourit, il ne lâcherait pas le morceau si facilement, bien trop habitué à avoir le dernier mot il comptait bien en faire autant avec elle.

-Je pense que c'est cette constante soif de pouvoir qui les poussent à penser aussi égoïstement. Beaucoup de sang-purs sombrent dans la folie après une trop longue solitude. Si je n'avais pas eus à fuir, peut-être aurai-je fini ainsi, rendue folle par l'enfermement et l'éducation fermée...

L'hunter ne savait pas quoi répondre à cela, elle avait tellement raison. C'était triste de savoir que ces personnes qui baignaient dans l'orgueil et la complaisance finissaient par en devenir fous, se faisant submerger par ces derniers au point d'être engloutis.

-Mais ça a quand même dû être un sacré risque...

-Mais non ! Ça va maman, je suis un grand garçon !

En disant cela il s'attendait clairement à ce qu'elle se vexe ou autre mais voulait surtout lui faire comprendre qu'elle n'avait pas à s'inquiéter pour lui, il ne voulait surtout pas qu'elle le soit, il se considérait comme assez adulte pour se gérer tout seul ainsi que ses problèmes et voulait donc qu'on le laisse s'en charger sans s'en soucier.

-Hum hum !

-Tu fais tes réserves? Sacrées abajoues, je suis impressionné.

Oui il se moquait d'elle, encore, faut dire que la bouille qu'elle faisait était adorable, un peu plus et il en aurait presque rougit, seulement il lui manquait un peu de sang pour ça.
Elle lui rappelait les hamsters tous plus mignons les uns que les autres que l'on pouvait trouver en animalerie, peut-être qu'il lui en achèterait un un jour.


-Je suis peut-être à faible poitrine mais mes yeux et mes oreilles ne sont pas déficients, eux ! Je vois bien que vous avez mal... Vous m'avez filé votre sang aussi, je suis en droit de vous proposer d'en faire de même avec le mien pour vous guérir, vous n'allez pas vous traîner comme ça pendant plusieurs jours, surtout que c'est en partie ma faute...

-Et merde... Je vais bien je te dis, ça va guérir tout seul, ça va pas me tuer. Et puis j'ai fais un test de dépistage du sida, pour savoir si le fait de traîner avec toi m'aurait pas refilé une vacherie.

Yagari? Avouer qu'il avait donné son sang? On parle du meilleur hunter de la Guilde, du type ronchon et chieur qui envoie tout le monde promener, c'est évident qu'il n'avouera jamais même si ça devait lui coûter la vie.
Son excuse était des plus bancales mais en la charriant ainsi, il pensait la faire changer de sujet avec cette pique bien placée.
Et puis, accepter le sang d'un level A? Hors de question, ce genre de trucs c'était toujours à double sens, Tôga s'en méfiait comme de la peste.
Non pas qu'il ne faisait pas confiance à Yona, juste qu'il ne faisait pas confiance à son sang.


-J'ai pris l'habitude me retenir, à une époque je me lâchais tellement qu'Izumi me donnait des gages... Et si je le faisais pas, je le payais assez cher alors je n'avais pas vraiment le choix.

-Heureusement que tu ne m'en donne pas alors...

Avoir un gage lorsque l'on dit une injure, ce type devait être un sadique... Yagari était donc au final assez content de ne pas l'avoir connu sinon il en aurait eu à la pelle et à un moment il aurait sûrement pété un câble et troué sa tête d'une balle bien placée.

-Je vais encore vous le dire, mais merci... Ça m'évitera de commettre une erreur ! Si je sais me retenir, parfois les instincts sont plus forts et je pourrai perdre le contrôle, ce que je ne tiens absolument pas à faire...

-J'en suis conscient, bien souvent les vampires que je chasse sont ceux qui ont perdu le contrôle, je préfère t'éviter ça, j'ai pas envie de devoir te traquer un jour, ça risquerait de durer une éternité.

En effet si avec le temps Yona avait du devenir une experte de la fuite Yagari, lui, était un expert de la traque, si jamais un jour ils se retrouvaient face à face, cela pourrait s'avérer être intéressant mais également très long, l'hunter la louperait sûrement à chaque fois de peu tandis que la vampiresse aurait chaud aux fesses (en plus ça rime xD), manquant de se faire attraper, une sorte de jeu sans fin.

-En cachant tous les ciseaux que je pourrai trouver sur mon chemin ? Dès demain je les aurai aux épaules, ça va être une véritable invasion extra-terrestres ! Ils partent partout, on dirait une petite sauvageonne et c'est impossible de les coiffer... Et je vais paraître encore plus jeune que je ne le suis !

-Comme c'est mignooon, des cheveux mutants ! ~

Il devait vraiment voir ça, il s'était décidé, il planquerait la moindre paire de ciseau existante en ce monde afin de l'en empêcher, ne pouvant pas se retenir de la taquiner plus, il la regarda en souriant l'air charmeur et ajouta d'une voix moqueuse.

-Je te coifferais, tu seras ma petite poupée ~

Bon bien sûr s'il faisait ça il aurait peur de lui faire mal et ça prendrait trois plombes mais au moins si elle était désagréable, il savait comment le lui faire payer. Le professeur savait être sadique de temps à autre pour calmer les ardeurs de ceux qui le dérangent, il n'hésiterait pas à le faire à la pauvre élève.

-Vous allez faire quoi aujourd'hui, si ce n'est pas indiscret ? En profiter pour rentrer à la montagne comme c'est le week-end ?

-La montagne? Excellente idée, je n'y avais pas pensé, à vrai dire je songeais plus à t'emmener faire du shopping, bien que je déteste ça, mais ça pourra attendre, je n'ai pas jeté ses vêtements, s'il te vont tu n'auras qu'à les mettre.

Oui, il insinuait clairement de l'emmener avec lui et alla de ce pas récupérer sa valise, quand il revint quelques minutes après, cette dernière avait l'air de peser deux tonnes. Il la porta malgré tout mais de la main gauche, voulant éviter de forcer avec le bras droit. Il la posa dans le salon et rangea les deux poches de sang qu'il avait récupérée dans les poches de son grand manteau, encore accroché au porte-manteau.

-Je ne défais jamais ma valise, je bouge trop pour ça. Dis, t'as des trucs à récupérer à ton hôtel ou c'est bon?

Il connaissait les femmes, toujours à prendre plus que le nécessaire, avec elles on ne savait jamais à quoi s'attendre et leurs bagages étaient souvent nombreux et pleins à craquer. Il se méfiait donc de ce qu'elle pourrait emporter.
Ouvrant des placards, il prit de la nourriture qu'il mit dans un grand sac et embarqua quelques bières au passage ainsi que des paquets de cigarette. Il ne prit cependant aucune viande, comptant bien la trouver par lui-même, et alla mettre le tout dans le coffre de sa voiture qu'il ferma rapidement.
Bien qu'il boitait encore sa blessure au genoux le faisait moins souffrir, il pourrait conduire, tant mieux.
S'asseyant à nouveau sur sa chaise, il attendit qu'elle ai fini pour emporter le reste de la nourriture avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 2 Mar - 21:17

-Une gentille naïve alors.

La jeune femme ne retint pas un rire amusé, abandonnant la partie pour cette fois. Yagari venait de remporter cette manche, si bien que maintenant ils étaient à égalité. Décidément, quand le chasseur se disait têtu, ce n'était guère des paroles en l'air assurément.

-Mais non ! Ça va maman, je suis un grand garçon !

-A défaut d'être mon père vous êtes mon fils maintenant ? Et bien, les liens familiaux sont vraiment compliqués !

La rouquine sourit, ne se prenant heureusement pas au sérieux. Néanmoins, elle croisa les bras en prenant une moue faussement vexée par la suite.

-Si les mères ne peuvent même plus s'inquiéter pour leur garçon, où va le monde ?

Puis il s'était éclipsé momentanément pour remplacer son pansement par un bandage. La jeune femme s'était alors goinfré d'une manière peu gracieuse... En fait, d'une façon vraiment pas féminine pour tout dire.

-Tu fais tes réserves? Sacrées abajoues, je suis impressionné.

-Che prépafe l'hiber ! Avait-elle lâché distraitement avant de reprendre après, une fois en état de parler correctement. Je voulais dire que je prépare l'hiver ! Je suis une frileuse, vous l'avez vous-même dit, il faut bien que je fasse mes réserves avant d'aller hiberner tranquillement au fond d'une grotte !

Oui, maintenant la vampire voulait faire l'ours et s'enterrer au fond d'un trou naturel bien au chaud, dormant ainsi toute la période froide. Et bien, ils n'étaient pas prêts de la retrouver si elle se mettait à faire ça !
La rouquine ne se vexait que très rarement des remarques du professeur, un peu plus encline à être boudeuse quand on évoquait sa poitrine, certes, mais ça s'était une cause fondamentale et une réaction poussée par son instinct féminin, non mais !

-Et merde... Je vais bien je te dis, ça va guérir tout seul, ça va pas me tuer. Et puis j'ai fais un test de dépistage du sida, pour savoir si le fait de traîner avec toi m'aurait pas refilé une vacherie.

-Vous avez raison, il vaut mieux être prudent, je suis un rongeur rouge capable de véhiculer de nombreuses maladies, vous devrez faire plus attention ! répliqua Yona, un brin moqueuse et marquant ainsi le fait qu'elle ne le croyait pas du tout.

Contrairement à ce que beaucoup pensait, on ne pouvait pas devenir vampire en buvant du sang de ces derniers, il fallait qu'un sang-pur morde pour que ce soit le cas. Au pire, l'humain longuement abreuvé de sang vampirique développerait des capacités d'hunter, comme l'avait fait les premiers chasseurs lorsque la sang-pure surnommée l'Originelle avait voulu donner aux humains un moyen de se défendre contre ses congénères nocturnes. Malheureusement, tous n'avaient pas survécu... Donc au final oui, Tôga avait raison de s'en méfier, même si il était né en ayant un corps plus puissant que la normale.

-Heureusement que tu ne m'en donne pas alors...

-Hum, je pourrai ? Ca ferait une bonne idée de vengeance... Mais il faudrait que je sache déjà quoi vous donner comme gage, visiblement vous en avez déjà fait pas mal à cause du Directeur...

C'était vrai que rivaliser avec l'esprit psycopathe et tordu de Kaien Cross allait se révéler difficile. Mais bon, ça serait peut-être un bon moyen de passer le temps si elle s'ennuyait !
Quant à Izumi, oui, il était assez sadique envers Yona, lui faisant payer tous les sales tours qu'elle lui avait fait durant leur enfance. Mais avec les autres personnes, il se révélait être une personne calme, n'ayant pour seul véritable ennemi que le comportement parfois grossier de celle qu'il essayait tant bien que de mal d'éduquer comme une princesse. Ce qui, au vue de la concernée aujourd'hui, s'était finalement révélé inutile puisque la jeune femme restait aussi indisciplinée que ses mèches écarlates !

-J'en suis conscient, bien souvent les vampires que je chasse sont ceux qui ont perdu le contrôle, je préfère t'éviter ça, j'ai pas envie de devoir te traquer un jour, ça risquerait de durer une éternité.

-Les premiers pertes de contrôle sont souvent suivies d'instant de lucidité, je crois que je me laisserai tuer avant de faire plus de mal. La promesse faîte à Izumi n'est bonne que si je suis moi-même, autrement il n'aurait jamais accepté de laisser vivre un monstre... Il le savait, si je devenais comme Shizuka ou Rido, je ne lui aurait pas laissé le choix. Celui encore lucide devait vivre pour perdurer la mémoire de l'autre à l'époque où ce dernier avait encore toute sa tête... De nous deux, j'aurai certainement été celle qui aurait sombré la première...

Son regard se fit un instant nostalgique, la tristesse s'y lisant. Ils s'étaient entendu très tôt sur ce point, et si au départ il n'y avait pas eut de problème particulier, les choses s'étaient compliquées quand les sentiments étaient apparut. Mais Yona, dont la crainte de finir un jour comme ses géniteurs subsistait depuis des années, avait été restée ferme sur ce point. Si elle perdait les pédales, son amant devrait s'arranger pour la faire mourir avant qu'elle ne devienne un danger potentiel pour les humains...

-Comme c'est mignooon, des cheveux mutants ! ~Je te coifferais, tu seras ma petite poupée ~

-Certainement pas ! Je souffre le martyr quand on essaye de me les brosser... Si je vous vois armé d'une brosse, je vais aussitôt me cacher et vous ne me reverrez qu'en baissant les armes !

Aussi, Yagari venait de rencontrer la meilleure ennemie de la rousse. Si vous voulez la torturer, il n'y avait pas mieux que de l'attraper pour essayer de la coiffer. Mais c'est aussi dans ces cas-là que la sang-pure se révèle difficile à trouver, allant se dissimuler dans les endroits les plus incongrues. Un jour, ses protecteurs l'avaient retrouvé sous le plancher, oui parfaitement, en train de ramper sous les fondations de bois pour échapper à sa nourrice.
Ensuite, dans un élan de curiosité, la demoiselle demanda à son interlocuteur si avait prévu de faire quelque chose.

-La montagne? Excellente idée, je n'y avais pas pensé, à vrai dire je songeais plus à t'emmener faire du shopping, bien que je déteste ça, mais ça pourra attendre, je n'ai pas jeté ses vêtements, s'il te vont tu n'auras qu'à les mettre.

Immédiatement, s'imaginant l'enseignant dans un magasin de vêtements, contraint de porter une tonne de tissus, la demoiselle éclata d'un rire franc.

-Vous, dans un magasin de femme ?

Il lui fallut faire un effort sur-vampirique pour se calmer, des larmes perlant aux coins de ses yeux alors qu'elle réussit à choper une crampe  au ventre. Néanmoins, se redressant avec quelques difficultés tout de même et ressemblant alors à une mémère, la nocturne prit de grandes inspirations en souriant toujours.

-C'est gentil, mais je n'ai pas d'argent pour payer des vêtements, et il aurait été hors de question que je ne puise sur vos économies pour cela. Et puis je n'aime pas non plus tellement les magasins, je préfère encore traîner dans les rues à la limite pour regarder l'architecture des bâtiments...

Et blablabla, oui, la fille de Shizuka était tout le contraire de sa silencieuse mère, un vrai moulin à parole ! Et le pauvre Yagari qui devrait la supporter...

-Mais cela ne vous dérange pas que je vienne avec vous ? Je ne tiens pas à être un poids plus longtemps...

Cela la surprenait quelque peu, une fois l'engouement des magasins disparu, pensant au contraire que Yagari aurait essayé de se débarrasser d'elle pour le week-end. Seulement, le voilà déjà qui avait la valise sous le bras. Valise qui se révéla plus lourde que ce que la rousse n'aurait imaginé.

-Je ne défais jamais ma valise, je bouge trop pour ça. Dis, t'as des trucs à récupérer à ton hôtel ou c'est bon?

-Ca se comprend, vu votre métier... Non, si la question des vêtements peut être réglée alors je n'ai pas grand chose d'important à prendre, mon arc et ma cape sont ici, c'est tout ce dont j'ai besoin ! Je n'ai rien de valeur, la plupart du temps je ne pouvais quasiment rien emporter quand ils arrivaient... Le problème avec les vampires et les hunters, c'est qu'ils sont futés, ils savent cacher leur présence...

Oui, la plupart du temps c'était à peine si ils ne la surprenaient pas dans son sommeil. Certes, elle gagnait quelques minutes en sentant leur aura, mais pour échapper à leur vigilance, la demoiselle ne pouvait pas s'encombrer de beaucoup de choses. Souvent, seuls ses quelques vêtements et ce qu'elle avait sur elle étaient de voyage. Et puis, même transformée en nuée de chauve-souris, la rouquine ne pouvait pas transporter de lourdes charges.
Alors que Yagari alla charger ses affaires, Yona se dépêcha de finir de manger, se servant de la télékinésie pour faire la petite vaisselle en parallèle histoire de gagner du temps. Plus affaiblie en raison de la lumière diurne, la demoiselle devait se concentrer pour ne pas avoir un coup de faiblesse et faire tomber les tasses mais réussit à s'en sortir, rattrapant l'un des couverts de justesse. Puis, une fois que son compagnon du matin s'assit, ce fut au tour de la demoiselle de se lever, ayant empilé soigneusement les boites restantes de pâtisseries et allant chercher sa cape et son arc et ses flèches qu'elle passa sur l'une de ses épaules. Prenant bien attention de rabattre la capuche sur sa tête pour se protéger du soleil, la jeune femme s'empara des boites de gâteau avant Yagari et sortit, plissant les yeux, aveuglée.

-Si je reste exposée trop longtemps, je risque d'être dans un état somnolent, ne vous étonnez pas si je m'endors alors ! Déclara t-elle en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 3 Mar - 1:53

-A défaut d'être mon père vous êtes mon fils maintenant ? Et bien, les liens familiaux sont vraiment compliqués !

-Il faut bien que j'ai un lien avec toi, non ?

Yagari avait décidé de jouer au jeu de la vampiresse, trouvant amusant les réflexions qu'elle pouvait faire, elle avait de l'esprit, il aimait ça, les personnes qui savent réfléchir, penser, faire de l'humour, bien que celui de Yona était loin d'être au point il le trouvait toutefois agréable.

-Si les mères ne peuvent même plus s'inquiéter pour leur garçon, où va le monde ?

-C'est vrai, surtout que ces derniers temps je n'ai pas été sage du tout, vais recevoir une fessée ? ~

Le professeur lui adressa un autre de ses regards charmeurs dont il avait le secret, cherchant à l'intimider vois à la faire rougir. Il aimait bien voir sa peau de porcelaine se teinter d'une jolie couleur rosée et serait ravi de pouvoir le provoquer. Il se leva alors et alla changer son pansement, le remplaçant par un bandage. Lorsqu'il revint la tête de l'élève était à tomber, ses joues toutes gonflées, remplies de pâtisseries qu'elle se hâta d'avaler, le professeur ne pouvant s'empêcher de la trouver mignonne à craquer. Il avait envie de la câliner, de la prendre dans ses bras de lui caresser les cheveux jusqu'à ce qu'elle s'endorme. En se rendant compte qu'il avait de telles pensées, il se mit à rougir fortement. Lui qui voulait faire rougir Yona tout à l'heure... Tel est prit qui croyait prendre...

-Che prépafe l'hiber ! Je voulais dire que je prépare l'hiver ! Je suis une frileuse, vous l'avez vous-même dit, il faut bien que je fasse mes réserves avant d'aller hiberner tranquillement au fond d'une grotte !

-Donc tu comptes vivre dans une grotte?

Yagari la voyait bien hiberner comme un petit rougeur, au fond d'un petit trou, roulée en boule tandis que sa petite fourrure rouge se soulèverait au fil de sa respiration. Comment une sang pure pouvait être aussi Kawaii ? Car oui, "kawaii" était le seul mot qui lui venait à l'esprit lorsqu'il la regardait, elle semblait symboliser ce mot, du moins aux yeux du hunter. Son visage enfantin, ses traits innocents, ses grands yeux expressifs et toutes ces moues qu'elle faisant sans cesse... Elle attendrissait le cœur du professeur et bien qu'il savait que ça n'était pas une bonne chose il s'en foutait royalement et préférait profiter de chaque instant aux côtés de ce petit rayon de soleil, ce qui était d'ailleurs plutôt ironique pour une vampire.
Quand elle déclara qu'elle n'était pas sourde et avait compris ce qu'il avait fait, il lui rétorqua qu'il avait été vérifier si elle ne lui avait pas refilé le Sida chose à laquelle elle répliqua avec humour.


-Vous avez raison, il vaut mieux être prudent, je suis un rongeur rouge capable de véhiculer de nombreuses maladies, vous devrez faire plus attention !

-Me refile pas des puces non plus ! Je serais obligé de couper mes cheveux au plus court !

Encore une méchanceté gratuite comme il en avait l'habitude, couper les cheveux de Yagari, il en ferait des cauchemars si ça venait à arriver et sincèrement, il en avait assez de ceux sur son ex femme pour en rajouter d'autres. Un Tôga avec des cheveux courts...Comme si une chose plus horrible pourrait exister... C'était comme voir un chien sans poils, ça perdait toute sa splendeur pour ne ressembler qu'à une grosse saucisse difforme, et ne voyait pas là un sens caché, s'il vous plait.
Elle lui parla alors des gages que lui donnait Izumi, Yagari s'estimant vraiment heureux de ne pas avoir à souffrir de cette règle qui l'aurait probablement tué.


-Hum, je pourrai ? Ça ferait une bonne idée de vengeance... Mais il faudrait que je sache déjà quoi vous donner comme gage, visiblement vous en avez déjà fait pas mal à cause du Directeur...

-Un nombre incalculable, t'as intérêt à avoir de l'imagination.

Yagari en avait vu de toutes les couleurs avec Kaien, elle ne pourrait plus rien proposer qui surpasserait ce qu'il avait déjà vécu. Il n'avait donc pas à s'inquiéter et puis, si elle instaurait une telle règle il n'hésiterait pas à trouver un truc agaçant qu'elle fait tout le temps et à lui donner un gage à chaque fois qu'elle le fera.

-Les premiers pertes de contrôle sont souvent suivies d'instant de lucidité, je crois que je me laisserai tuer avant de faire plus de mal. La promesse faîte à Izumi n'est bonne que si je suis moi-même, autrement il n'aurait jamais accepté de laisser vivre un monstre... Il le savait, si je devenais comme Shizuka ou Rido, je ne lui aurait pas laissé le choix. Celui encore lucide devait vivre pour perdurer la mémoire de l'autre à l'époque où ce dernier avait encore toute sa tête... De nous deux, j'aurai certainement été celle qui aurait sombré la première...

-Je... Si tu veux je peux prendre la relève... Je suis un hunter, c'est mon travail, je peux accepter ce petit caprice...
Si je ne suis pas mort avant bien sûr !
Si tu deviens dangereuse je te trouverais et mettrais fin à ta vie, d'accord ? Il vaut mieux que ça soit moi plutôt qu'un inconnu qui en profiterait, non ?


Dire cela n'avait pas été facile pour Yagari, penser qu'un jour il mettrait fin à la vie de cette jeune femme souriante lui faisait un peu mal au coeur, mais il préférait qu'elle quitte ce monde si dur en étant lucide et d'une façon digne plutôt que d'apprendre sa mort suite à une chasse au monstre qui aurait mal tournée, où elle aurait tué une dizaine d'hunters avant de se faire cribler de balles anti-vampires.
Il espérait tout de même que la vie de Yona serait la plus longue et agréable possible, surtout après ce qu'elle avait pu vivre si jeune...


-Certainement pas ! Je souffre le martyr quand on essaye de me les brosser... Si je vous vois armé d'une brosse, je vais aussitôt me cacher et vous ne me reverrez qu'en baissant les armes !

-Ne t'en fais pas Yona, moi aussi j'ai des cheveux durs à dompter, j'ai trouvé des astuces avec le temps !

Divers produits, shampoings démêlants, Tôga avait toute une panoplie de trucs différents pour pouvoir coiffer plus ou moins ses cheveux, il savait comment s'y prendre et le lui apprendrait avec plaisir. Il jouerait les professeur de la coiffure s'il le fallait, cela pourrait peut-être même se révéler amusant après tout.
D'ailleurs, il comptait lui apprendre tout un tas de choses pendant ces deux jours, elle allait être surprise et il espérait que ça soit dans le bon sens. Il lui parla alors de l'idée qu'il avait eu de l'emmener dans un magasin de vêtements fut surpris de sa réaction.


-Vous, dans un magasin de femme ?

-Bah oui. Oy, arrêtes de rire un peu !

Yagari fit une mine vexée en la voyant se tordre de rire à en pleurer, l'imaginant sûrement à porter tout un tas de vêtements.
C'était si drôle que cela? Visiblement oui, puisqu'elle aurait pu réaliser l'expression "mourir de rire" si elle ne s'était pas calmée.


-C'est gentil, mais je n'ai pas d'argent pour payer des vêtements, et il aurait été hors de question que je ne puise sur vos économies pour cela. Et puis je n'aime pas non plus tellement les magasins, je préfère encore traîner dans les rues à la limite pour regarder l'architecture des bâtiments...

- Je ne suis pas gentil et tu auras bien besoin de vêtements un jour alors si je t'y emmènes tu te tais et fais ce que je te dis, non mais.

Comme s'il allait céder si facilement, si elle pensait qu'il ne la forcerait pas à se racheter quelques vêtements il rêvait. Et puis il ne comptait pas non plus la laisser payer, offrir quelques vêtements ne le ruinerait pas, il ferait simplement une mission un peu plus dangereuse, le genre que ses collègues évitent, et toucherait une prime qui amortirait largement les dépenses. Il faisait souvent comme cela quand il avait besoin d'argent, il revenait souvent en mauvais état mais c'était le meilleur moyen qu'il possédait.
Il lui proposa alors d'aller à son chalet à la montagne sans vraiment le lui proposer, c'était plus une affirmation en fait et puis, il tenait toujours ses promesses.


-Mais cela ne vous dérange pas que je vienne avec vous ? Je ne tiens pas à être un poids plus longtemps...

-T'es pas un poids, quand je t'ai soulevée l'autre fois tu pesais rien.

Un peu d'humour ne ferait pas de mal, il ne considérait pas du tout Yona comme un poids et ne voulait surtout pas qu'elle pense cela.
Elle se rabaissait beaucoup trop, pensant sans doute que chaque personne qu'elle côtoyait la voyait soit comme un pion soit comme une charge à porter mais ça n'était pas le cas pour Tôga.
Il la voyait comme une personne à part entière, un peu perdue et tourmentée par un passé trop lourd pour ses frêles épaules.
Là-dessus ils se ressemblaient, les épaules du pauvre hunter avaient beaucoup trop soufferts et cela ne s'était pas arrangé avec le temps.
Le poids de la culpabilité était le plus lourd à porter... Il avait beau avoir mit un terme à des centaines de vies, ces deux-là l'avaient profondément marquer, si bien qu'il en avait le visage défiguré...
Enfin, l'heure n'était plus à penser à cela, pour le moment il devait rendre le sourire à la jeune élève vampire.
Se redressant lentement, il remit une des mèches de la vampiresse en place du dos de la main et lui sourit.


-Ne penses surtout pas cela, ça me blesserait, compris ?

Yagari était sincère lorsqu'il lui parlait, il se leva et alla chercher sa valise puis il déclara ne jamais la vider, chose à laquelle elle répondit avec facilité avant d'embrayer sur un autre sujet.

-Ça se comprend, vu votre métier... Non, si la question des vêtements peut être réglée alors je n'ai pas grand chose d'important à prendre, mon arc et ma cape sont ici, c'est tout ce dont j'ai besoin ! Je n'ai rien de valeur, la plupart du temps je ne pouvais quasiment rien emporter quand ils arrivaient... Le problème avec les vampires et les hunters, c'est qu'ils sont futés, ils savent cacher leur présence...

-Je sais, et justement comme c'est mon métier je sais qu'il faut être discret.
Tu fais à peu près sa taille, elle était fine aussi, ça devrait aller.
Bref, si c'est tout bon on y va alors.


Yagari se leva et alla remplir le coffre, en revenant, il eut à peine de poser ses fesses sur sa chaise qu'elle était déjà prête à partir. Il se leva donc une énième fois, enfila son manteau et mit son chapeau avant de s'allumer une clope qu'il fuma rapidement.

-Si je reste exposée trop longtemps, je risque d'être dans un état somnolent, ne vous étonnez pas si je m'endors alors !

-Dépêches toi de me suivre alors.

Le professeur quitta les lieux et contourna la maison du directeur rapidement, c'était facile d'ouvrir la porte une fois à l'intérieur de celle-ci, surtout pour un hunter comme lui, il l'avait fait pour aller remplir le coffre et Yona avait pu sortir facilement car elle n'avait eu qu'à appuyer sur la poignée. Il l'emmena donc à l'arrière cours où une deux chevaux noire était garée.
Il prit alors les boîtes de Yona qu'il mit dans le coffre avec le reste avant de lui ouvrir la porte du côté passager puis de monter de l'autre.


-C'est pas très confortable par contre mais je l'ai depuis longtemps, c'est une coriace, elle a du caractère, je préfère largement ce genre de voitures aux récentes qui se ressemblent toutes.

Sur ces mots il alluma le contact, jeta son mégot par la fenêtre et démarra la voiture, se mettant en route pour rejoindre la montagne et son chalet par la même occasion. La route allait être longue, c'était certain.

(Je me demande où on va faire la suite, y a pas d'endroit pour faire l'extérieur de la ville xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 3 Mar - 15:08

-Il faut bien que j'ai un lien avec toi, non ?
C'est vrai, surtout que ces derniers temps je n'ai pas été sage du tout, vais recevoir une fessée ? ~

L'air charmeur de Yagari s'apparentait plus pour Yona à un air moqueur, ce dernier ne se gênant pas pour essayer de la faire rougir. But atteint puisque les joues de la demoiselle se colorèrent d'un rose léger, réaction qu'elle ne put cacher mais répondit par un air renfrogné.

-Si vous continuez comme ça, je ne suis pas sûre que vous y échapperiez ! Il va falloir être très sage, mon garçon !

Posant une main sur sa hanche, elle agita l'autre en signe d'avertissement comme si elle était réellement en train de le disputer, ce qui n'était heureusement qu'un jeu. Vous voyez vraiment le chasseur se faire sermonner comme un enfant par une jeunette de dix-sept ans ?

-Donc tu comptes vivre dans une grotte?

-Ca pourrait se révéler amusant, j'aurai le loisir de dormir autant que je veux comme ça ! répondit-elle avec une expression enjouée.

Un sourire illuminait ses traits, laissant l'amusement briller dans ses iris violettes. Il fallait dire que derrière ses manières de jeune femme se cachait une adolescente qui aimait bien paresser parfois, appréciant plus que tout de se trouver entourée de draps chauds. Yona était une adoratrice de la chaleur, au point où si on tentait une expérience en mettant une bouillotte non loin d'elle, la vampire se déplacerait dans son sommeil pour se rouler en boule autour de la source de haute température. Aussi, il n'était pas rare pour le pauvre Izumi d'être coincé, obligé d'attendre que Madame se réveille pour pouvoir enfin bouger tranquillement, cette dernière étant fermement agrippée à lui et refusant de laisser partir son chauffage à forme humaine alors qu'elle dormait profondément. Et quand il le lui faisait remarquer, la rouquine répondait avec une mine boudeuse qu'il n'avait qu'à ne pas dégager autant de chaleur.

-Me refile pas des puces non plus ! Je serais obligé de couper mes cheveux au plus court !

-Rassurez-vous, même les puces ne me supportent pas !

Tenant ces propos en riant, la nocturne essaya de s'imaginer le professeur avec des cheveux courts. Non... En fait, ça cassait tout, et oubliant très vite cette image, la rousse se concentra sur la suite de la conversation où Yagari déclara qu'elle devrait avoir beaucoup d'imagination pour avoir un jour une chance de battre Kaien.
Les choses s'avéraient plus compliquées que prévu, mais elle était bien décidée à ne pas baisser les bras !

-Je... Si tu veux je peux prendre la relève... Je suis un hunter, c'est mon travail, je peux accepter ce petit caprice...
Si je ne suis pas mort avant bien sûr !
Si tu deviens dangereuse je te trouverais et mettrais fin à ta vie, d'accord ? Il vaut mieux que ça soit moi plutôt qu'un inconnu qui en profiterait, non ?


-Vous, mort ? Vous êtes la personne la plus butée que je connaisse jusqu'ici, il en faudrait certainement plus que quelques level E pour en venir à bout de vous... Et même un sang-pur ne parviendrait pas à vous avoir sous son contrôle, vous êtes pire qu'un mustang, rien ne pourrait vous forcer à faire une chose que vous ne voulez pas !

Si Yona se révélait parfois inquiète pour lui, elle n'avait aucun doute que celui qui voudrait mener Tôga à l'article de la mort devra réellement bien s'accrocher, ce dernier étant certainement le plus coriace. Aussi bien avec son cynisme ou ses blagues qu'en matière de combat...
Néanmoins, la proposition de son interlocuteur lui arracha un petit sourire triste. C'était vrai que quitte à mourir, elle préférait perdre la vie entre les mains d'un être en qui elle avait confiance, mais ce désir se révélait plus égoïste qu'avec Izumi. En effet, le hunter avait déjà perdu une personne chère, qui portait elle-même une vie innocente que le chasseur n'avait put épargner, et voilà maintenant qui lui demandait presque de tuer quelqu'un qu'il semblait apprécier si la situation dérapait.

-Je ne sais pas si je peux accepter... Je ne crains pas la mort mais de vos mains, ça ne vous fera mal plus de mal ? Si je venais à disparaître, ce serait pour éviter justement de causer des souffrances, par pour l'infliger à mon entourage...

Alors, la vampire s'arrangerait pour devenir la plus détestable possible, quitte à devenir aussi égoïste que ses parents respectifs, mais feindre la folie au lieu de sombrer vraiment. La haine était parfois le remède pour apaiser les souffrances, et la rouquine n'hésiterait pas à réveiller celle de Yagari si cela permettait au hunter de l'éliminer sans trop en pâtir.
Le sujet de la discussion se fit à nouveau plus légers quand elle déclara se cacher si jamais l'homme en bandeau avait le malheur d'entrer dans son champs de vision avec une brosse.

-Ne t'en fais pas Yona, moi aussi j'ai des cheveux durs à dompter, j'ai trouvé des astuces avec le temps !

-Hum... Mais c'est bien parce que c'est vous, autrement je ne me laisserai pas faire ! Et dans tous les cas, vous risquez de les arracher par touffes, j'en perds énormément comme ils se renouvellent vite, ma nourrice avait d'ailleurs l'habitude de s'en plaindre... C'est d'ailleurs la première fois que vous m'appelez par mon prénom...

Si son expression s'était d'abord faîte méfiante, passant ensuite à sceptique, c'est en une bouille distrait que tous ces airs évoluèrent. En effet, en même temps qu'elle parlait, la jeune femme chercha dans sa mémoire si il l'avait déjà appelé ainsi. Et si elle se souvenait bien, la réponse s'avérait négative.
Quant à se laisser faire alors qu'une brosse était dans les parages, la rouquine s'était convaincre après un coup d'oeil à la crinière de Yagari. C'était vrai que des cheveux comme ça ne devait pas non plus se laisser dompter facilement, surtout si ils avaient le caractère de leur possesseur !
Oui, avec Yona, la chevelure était un être à part avec une conscience propre qui faisait vivre un enfer à son propriétaire, toujours en train de  se rebeller contre lui pour lui mener la vie dure !

-Bah oui. Oy, arrêtes de rire un peu !

-Je ris si je veux !

Cette fois le geste était partie tout seul, elle lui tira la langue d'une manière enfantine et grimace. Et après la vampire s'indignait qu'il la traite de gamine ? Elle venait justement de lui donner raison.

- Je ne suis pas gentil et tu auras bien besoin de vêtements un jour alors si je t'y emmènes tu te tais et fais ce que je te dis, non mais.

-Oui Monsieur ? Et si je suis sage, j'aurai le droit à un bon point ?

Cette fois la demoiselle ne se priva pas pour tourner le second métier du traqueur de vampires à son avantage, changeant simplement la section de ce dernier. En effet, il ne faisait désormais plus cours à des lycéens mais. .. Des maternelles, dont Yona ferait volontier partie car là semblait être sa place !
Mais nul doute que si elle apprenait que pour cela il allait faire une mission plus dangereuse, la rouquine s'y opposerait avec toutes ses capacités de sale gosse si il le fallait ! Hors de question qu'il se blesse pour elle directement ou indirectement...

-T'es pas un poids, quand je t'ai soulevée l'autre fois tu pesais rien.

-Izumi disait pourtant que si je continuais à manger trop, je deviendrai un poids lourds !

Elle avait dit cela sur le ton de la plaisanterie, répondant dans une veine tentative à l'humour de son compagnon du matin, futurement (tant pis si ça ne se dit pas xD) son compagnon de voyage.

-Ne penses surtout pas cela, ça me blesserait, compris ?

-D'a... D'accord...

Rendue hésitante sous la surprise, la vampiresse bafouilla un peu, ne s'attendant pas à ces mots et encore moins à ce mouvement. A vrai dire, elle se serait plus préparée à une remarque cinglante comme il en avait le secret, mais certainement pas à un ce geste, ce qui la décontenança sur l'instant.
Puis il était parti avant de revenir pour la retrouver déjà prête à partir.

-Je sais, et justement comme c'est mon métier je sais qu'il faut être discret.
Tu fais à peu près sa taille, elle était fine aussi, ça devrait aller.
Bref, si c'est tout bon on y va alors.


Yona ouvrit la bouche pour lui demander si lui prêter les vêtements de son ex-femme ne risquait pas de lui rappeler de mauvais souvenirs mais se tut, restant muette suite aux paroles qu'il avait tenu plusieurs minutes auparavant. Dans ces moments-là, il valait mieux garder le silence et accepter, même si la vampiresse ne manquerait pas de faire bien attention pour ne pas abîmer les tissus et ferait un effort pour rendre une sorte d'hommage à leur ancienne propriétaire en les portant. La fille de Shizuka pouvait se révéler spéciale concernant les morts, agissant parfois comme si ces derniers étaient toujours là ou pouvaient manifester leur mécontentement, et dans sa solitude elle avait continué à parler à Izumi comme si ce dernier pouvait encore l'entendre.

-Dépêches toi de me suivre alors.

La concernée aquiesça alors, hochant la tête en rabattant sa capuch avec soin, faisant bien attention à ce que cette dernière ne laisse aucune partie de sa peau exposées. En sortant, par la porte et suivant le chasseur, elle esquissa un petit sourire en regardant la fenêtre grossièrement réparée que l'enseignant avait brisé la veille. Abaisser une poignée était vraiment moins risqué que de briser les vitre...
Puis, alors qu'il lui avait ouvert la porte, la jeune femme se glissa dans la voiture les yeux plissés, la lumière du soleil étant toujours un peu trop forte pour elle. En posant son derrière sur le siège, Yona eut le plaisir de découvrir que les ressorts la firent rebondir légèrement, ce qui l'amusa et l'enchanta.

-C'est pas très confortable par contre mais je l'ai depuis longtemps, c'est une coriace, elle a du caractère, je préfère largement ce genre de voitures aux récentes qui se ressemblent toutes.

-Vous rigolez, c'est vraiment mieux et plus cool que les autres voitures ! Je suis déjà montée dans une coccinelle un jour, c'était marrant ! Bon, les bruits du moteur sont un peu fort pour mes oreilles mais c'est tout ce qui fait son charme. Et puis au moins, les deux-chevaux ont une bonne tenue de route, c'est une chose qu'on ne peut pas nier...

Elle avait un jour vu cette vieille comédie française avec une nonne qui conduit une pauvre deux-chevaux comme une vraie... furie. "Les gendarmes à Saint-Tropez" si elle se souvenait bien... Yona était tombée sur une chaîne française en plein milieu dans la nuit, au hasard, et s'était finalement bien marrée en regardant ce film là.
Fermant ensuite la portière et attachant sa ceinture, elle cacha immédiatement ses mains dans ses manches, ces dernières commençant déjà à rougir à cause du soleil. Ce n'était pas pour rien que Shiki et Rima se baladait avec une ombrelle la journée... Posant ensuite son arc sur les genoux, la rouquine esquissa une petite grimace à l'entente du bruit du moteur, ce qui était puissant pour son ouïe fine, mais tout de même plus supportable que la lumière ! Enfin, cela ne l'empêcha pas de poser son front contre la vitre pour regarder le paysage, sentant cependant ses paupières s'alourdir bien qu'elle ne dormit pas pour autant.

(Je ne sais pas du tout x) On continue ici et au pire on passe en MP si vraiment c'est gênant ? XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 3 Mar - 17:10

Yagari, tout content de l'avoir fait rougir, continua de la martyriser verbalement. Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas pris autant de plaisir à discuter avec quelqu'un et il était ravi de pouvoir enfin en avoir. La plupart du temps les discussions l'ennuyaient, il préférait largement celles qu'il pouvait avoir avec la sang pure.

-Si vous continuez comme ça, je ne suis pas sûre que vous y échapperiez ! Il va falloir être très sage, mon garçon !

-Mais je ne veux pas être sage... ~

La suite de cette réplique était censée être "j'adore les fessées" mais il préféra s'en abstenir afin qu'elle évite de croire qu'il est masochiste, avec Yona il fallait mieux éviter ce genre de réflexion sous peine d'être vite catégorisé. Il regarda sa tête, la mimique qu'elle faisait et pouffa un peu, se retenant de rire.
Il afficha ensuite un sourire moqueur eu apprenant qu'elle comptait dormir beaucoup et que du coup elle aimerait bien vivre dans une grotte.


-Ça pourrait se révéler amusant, j'aurai le loisir de dormir autant que je veux comme ça !

Cette fille était vraiment irrécupérable, elle était donc le genre de personne à beaucoup dormir... Bah elle allait être déçu avec Tôga alors... Les journées du hunter étaient en effet assez énergiques, il se levait assez tôt et faisait tout un tas de choses dans la journée, ne s'arrêtant que pour manger et le soir.

-Rassurez-vous, même les puces ne me supportent pas !

M'étonne pas, j'aurais même tendance à les plaindre si elles te côtoyaient !

La réponse du hunter était encore une fois moqueuse, il faut dire aussi qu'elle lui avait tendue une énorme perche, il l'avait donc attrapée à deux mains et avait même tiré violemment dessus pour mettre Yona à terre.

-Vous, mort ? Vous êtes la personne la plus butée que je connaisse jusqu'ici, il en faudrait certainement plus que quelques level E pour en venir à bout de vous... Et même un sang-pur ne parviendrait pas à vous avoir sous son contrôle, vous êtes pire qu'un mustang, rien ne pourrait vous forcer à faire une chose que vous ne voulez pas !

-J'y suis passé à deux doigts de nombreuses fois mais avec moi la mort elle peut s'accrocher pour m'avoir, il faut me mériter voyons. Et puis je parlais plus dans le sens vieillesse tu vois, je te rappelles que de toute façon si on ne te tue pas je vivrais moins longtemps que toi. J'espère au moins que tu viendras à mon enterrement pour déballer les dossiers, sinon y aura que Kaien, Kaito, voir Zero s'il survit jusque là, ça pourrait être chiant.

C'était le prix à payer quand on est aussi solitaire que Yagari et puis de toutes façons comme dans tous les métiers ils ne fallait pas trop compter sur les collègues dans ce genre de situation, seuls les vrais amis et la famille prenaient la peine d'y aller. Et encore, il y a rarement toute la famille. En plus le professeur n'en avait pas et puis si c'était le cas il les aurait tellement envoyés chier qu'ils le détesteraient alors...

-Je ne sais pas si je peux accepter... Je ne crains pas la mort mais de vos mains, ça ne vous fera mal plus de mal ? Si je venais à disparaître, ce serait pour éviter justement de causer des souffrances, par pour l'infliger à mon entourage...

-Tss, tu parles comme si j'étais attaché à toi, je ferais juste mon travail et savoir que ta mort aura été celle que tu souhaitais me suffira, je ne suis pas quelqu'un d'exigent, j'ai tendance à vouloir garder les meilleurs souvenirs des morts.

Si elle pensait qu'il n'avait pas compris ce qu'elle comptait faire elle se trompait. Ainsi, pour qu'elle n'est pas à se rendre détestable il prétendra ne pas l'apprécier. Bon y avait de grandes chances qu'elle n'en croit pas un mot mais il s'en foutait, il était hors de question qu'elle souffre avant de mourir. Qu'elle se fasse attraper par des types cinglés qui la videraient de son sang dans l'espoir de l'utiliser à des fins non recommandables ou des trucs du genre. Après tout, il fallait s'attendre à tout dans ce monde de fous.

-Hum... Mais c'est bien parce que c'est vous, autrement je ne me laisserai pas faire ! Et dans tous les cas, vous risquez de les arracher par touffes, j'en perds énormément comme ils se renouvellent vite, ma nourrice avait d'ailleurs l'habitude de s'en plaindre... C'est d'ailleurs la première fois que vous m'appelez par mon prénom...

-C'est de là que vient le mot crinière, tes cheveux sont un peu comme du crin de cheval, dur à brosser mais beaucoup plus doux une fois ma dure tâche accomplie. Et puis pour ce qui est de ton prénom, je n'ai juste pas fait attention, il est joli, ça serait bête de ne pas le prononcer, tu ne penses pas?

Yagari lui sourit à nouveau, la voyant ensuite éclater de rire il lui demanda de s'arrêter, ce à quoi elle répondit bien entendu négativement avant de lui tirer la langue. A ce geste le professeur écarquilla son œil valide, non pas choqué mais hautement surpris, elle méritait qu'il l'attrape et lui flanque une bonne fessée pour lui apprendre la politesse, non mais.
Ne sachant pas quoi dire, il resta bouche bée devant autant de culot avant d'embrayer sur le fait qu'il ne lui laisserait pas le choix.


-Oui Monsieur ? Et si je suis sage, j'aurai le droit à un bon point ?

-Un bon point et une sucette !

Si elle cherchait à le taquiner sur son métier de professeur elle allait devoir trouver mieux que ça et si elle voulait se comporter comme une maternelle il allait pouvoir arranger ça en l'habillant comme une enfant de quatre ans, les couettes lui iraient peut-être bien quand elle aura les cheveux plus longs, non?

-Izumi disait pourtant que si je continuais à manger trop, je deviendrai un poids lourds !

-Moi je dis que si tu ne manges pas tu vas devenir squelettique et que tu seras moche ! Et encore plus une planche à pain !

Oh que non, il ne comptait pas la lâcher avec ça de si tôt, il avait trouver un point faible et comptait bien l'exploiter au maximum !
Ne voulant pas non plus la vexer, il lui dit ensuite le fond de sa pensée et la fit bafouiller involontairement. Il la trouva mignonne et irrésistible, se retenant de la câliner comme si c'était un chaton, il préféra aller se préparer pour éviter tout débordement.
Il l'amena ensuite à sa voiture et s'excusa de son inconfort chose à quoi elle répondit toute enjouée.


-Vous rigolez, c'est vraiment mieux et plus cool que les autres voitures ! Je suis déjà montée dans une coccinelle un jour, c'était marrant ! Bon, les bruits du moteur sont un peu fort pour mes oreilles mais c'est tout ce qui fait son charme. Et puis au moins, les deux-chevaux ont une bonne tenue de route, c'est une chose qu'on ne peut pas nier...

-"Cool" ? Quel est ce langage voyons, vous n'avez pas honte mademoiselle ?

S'amusant à la taquiner sur un mot aussi insignifiant, alors que lui disait des choses bien pires, il la vouvoya volontairement puis repris plus sérieusement.

-Ça m'étonne que tu connaisse aussi bien les voitures étrangères, je dois avouer que j'en suis ravi. J'aime bien les voitures un peu rebelles, celles qu'il faut savoir apprivoiser si on ne veut pas se planter lamentablement et par chance cette voiture en fait partie.

Sans savoir pourquoi, il imagina Yona comme une voiture qu'il tenterait d'apprivoiser et sourit, ça serait vraiment amusant.
L'hunter se mit alors en route, il passa par des nombreux endroits, se rapprochant de plus en plus de la montagne et de ses sommets enneigés. Les routes étaient étroites et dangereuses mais le professeur n'avait pas l'air du tout gêné par cela et conduisait calmement en évitant d'être trop brusque pour que la pauvre élève ne se cogne pas contre la vitre, elle pourrait l'abîmer, non mais.
Au bout de plusieurs heures, il lui montra un chalet au loin par la fenêtre de l'auto et il lui fallut encore un moment pour arriver et se garer devant.


-Cet endroit se transmet de génération en génération, malheureusement, je crains que cette dernière s'arrête avec moi.

Ouvrant sa portière, il passa devant celle de Yona pour l'ouvrir également puis alla prendre les bagages qu'il posa devant la porte d'entrée dont il chercha un moment la clé dans ses grandes poches.
L'entrée était placée face à un grand lac qui n'était qu'à une centaine de mètres dont l'eau était claire et semblait un peu fraîche.


-La maison est placée à une hauteur idéale, si bien que des fois il y a un peu de neige qui peut tomber en été, le climat y est très agréable aussi et l'air est pur. L'eau du lac est agréable quand le soleil tape et la réchauffe, elle n'est pas aussi froide qu'elle a l'air et grouille de poissons.

Ouvrant enfin la porte, il porta les valises puis les déposa dans un coin d'un spacieux salon. Il y avait une table à manger, une télé et un grand âtre vers lequel étaient tournés des fauteuils et un canapé aux allures confortable. Il y avait des poutres apparentes et un parquet bien entretenu malgré son âge, Yagari trouvait que cela rajoutait du cachet et avait donc tenu aussi à conserver le bois qui couvrait une partie du bas des murs. En regardant un peu plus loin on pouvait voir une cuisine qui était séparée du salon par une sorte de bar qui servait de plan de travail, elle était assez grande et bien équipée malgré qu'assez ancienne.

-Il y a des toilettes juste ici, la porte dans le coin, la grande porte fenêtre parallèle à la table donne sur une terrasse, les escaliers que tu vois au fond mènent à l'étage et donc aux chambres.

Sur ces mots l'hunter qui avait accroché son manteau et son chapeau attrapa sa valise et monta avec, indiquant d'un coup de tête à Yona qu'il pouvait la suivre. Une fois en haut il y avait un couloir qui donnait sur plusieurs pièces, il en ouvrit les portes une à une et indiqua leur fonction à Yona.
La première était une chambre assez petite avec un lit simple, un bureau, une armoire et une grande fenêtre face au lit. La deuxième porta cachait une salle de bain avec douche et baignoire, il y avait une petite pièce juste à côté qui donnait sur des toilettes. La troisième porte, un peu plus loin donnait sur une chambre plus spacieuse que la précédente. Cette dernière contenait un lit double, une grande armoire, un bureau, une petite télévision et... Toute une collection de mangas Yaoi, Yuri et hentai. Se rappelant de ce détail qui n'en ai pas vraiment un Yagari s'empressa de préciser en rougissant un peu.


-C'est la collection de Zero hein !

Peu importe si c'était la vérité ou non, les absents ont toujours tords, n'est-ce pas? Il l'emmena alors dans la chambre en face qui était la plus grande. Il y avait là encore un lit double, une grande armoire, tout un tas de meubles de rangement qui longeaient les murs, une télévision avec console de jeu, un bureau bourré de paperasse et une porte fenêtre qui donnait sur un balcon de bonne taille. Une guitare folk était placée dans un coin de la pièce ainsi qu'un vieux fusil de chasse.
Là il posa sa valise contre un mur, visiblement c'était sa chambre et l'emmena dans la dernière pièce qui était une bibliothèque contenant tout un tas d'ouvrage. Oui, il avait répondu dans le questionnaire qu'il n'avait pas le temps de lire mais rien ne l'empêchait de mentir !


-Dans ma famille on adore la lecture, on commence à lire très jeune et des livres compliqués. D'ici on peut accéder au grenier, il est remplit d'armes anti-vampires, je te déconseille d'y entrer, c'est un peu l'endroit ou ma famille rangeait ses armes quand elle ne s'en servait plus. J'essaie de les entretenir de temps en temps, ça peut toujours être utile.
Je te laisse choisir ta chambre entre les deux premières, j'ai juste une question, viande ou poisson pour ce midi? Il me faut à peu près une demie-heure voir une heure pour trouver de quoi manger, après ça ira vite, profites en pour te détendre et te familiariser avec les lieux.
Ah ! Autre chose, ne t'avise surtout pas de fouiner dans ma chambre ou tu seras punie, compris ?


Yagari attendait patiemment sa réponse, depuis qu'il étaient arrivés, il lui avait balancé une tonne d'informations au visage et lui laissa donc le temps de tout digérer avant d'aller vaquer à ses occupations.

(on continue ici même si le mp aurait permit de faire des choses pas bien (
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 3 Mar - 19:34

-Mais je ne veux pas être sage... ~

La jeune femme ne releva pas mais esquissa une expression amusée, retenant des mots qui risquaient de faire sombrer un peu plus la conversation dans un sujet pas très conseillé. Décidément, ces deux-là étaient fait pour s'entendre et si l'un des vampires coincés de la Night-Class passait par là, il aurait probablement un double choc. Le premier de voir que le professeur qui semblait détester les vampires discutent ainsi avec l'un des leurs, et deuxièmement que ce fameux congénère soit un sang-pur féminin aux cheveux courts qui n'avaient absolument aucune classe. Et, si elle était piquée au vif, la demoiselle ne se gênerait pas sur le coup pour tenter de voir si les crises cardiaques pouvaient fonctionner sur un être nocturne en cassant la belle image de ses compatriotes en haut de la chaîne alimentaire.
Avant de le regretter !
Néanmoins, le chasseur se retint de rire ce qui causa une moue déçue sur le visage de la rouquine. Peut-être que finalement sa vengeance serait de faire éclater Yagari de rire ? Ce n'était pas vraiment démoniaque, mais ce dernier n'avait pas encore rit pleinement, semblant se tenir à son manque d'engouement par fierté. Et l'amener à commettre une petite erreur dans ses principes de ne pas laisser montrer ses émotions, l'amener à rigoler, ça ne serait pas satisfaisant ? Elle devrait essayer peut-être...

-Je crois que j'ai trouvé ma vengeance~ dit-elle d'un air faussement distrait.

Puis la conversation revint sur le sujet de... Des puces, ce qui pouvait vraiment paraître étrange.

-M'étonne pas, j'aurais même tendance à les plaindre si elles te côtoyaient !

Ces mots amenèrent la jeune femme à regretter de ne pas avoir déclaré justement posséder quelques unes de ces bêtes sautillantes avec elle. Non mais ! Quoique... Finalement, avec ou sans puces, l'hunter parviendrait toujours à lui répliquer avec intelligence, lui clouant le bec au passage.

-Alors vous...

La vampiresse ne termina pas sa phrase, ne sachant guère quoi ajouter pour faire "peur" au professeur. C'était le problème, il ne craignait absolument rien ! C'était déjà avec un sacré avantage qu'il partait en "guerre".

-Je trouverai bien un jour, je trouverai...

Un peu plus et on pouvait lui coller l'étiquette "c'est la MAAF !" sur le front si elle avait plutôt "Je l'aurai un jour, je l'aurai...".

-J'y suis passé à deux doigts de nombreuses fois mais avec moi la mort elle peut s'accrocher pour m'avoir, il faut me mériter voyons. Et puis je parlais plus dans le sens vieillesse tu vois, je te rappelles que de toute façon si on ne te tue pas je vivrais moins longtemps que toi. J'espère au moins que tu viendras à mon enterrement pour déballer les dossiers, sinon y aura que Kaien, Kaito, voir Zero s'il survit jusque là, ça pourrait être chiant.

-Je viendrai, en vous en faîtes pas...

Yona était un peu mal à l'aise sur le sujet, ne voulant pas penser à la mort inévitable du chasseur de vampire. C'était la majeur différence entre les sang-purs et le reste des êtres vivants, ces derniers ne subissant pas les effets du temps et pouvant vivre des milliers d'années sans prendre une seule ride.

-Je déposerai toujours un paquet de vos cigarettes préférées à la place des fleurs si vous voulez !

Voulant détendre l'atmosphère, la nocturne n'avait pas put s'empêcher de lâcher ces mots dont le sens pouvait être douteux si on prenait en compte qu'une fois mort, Yagari ne pourrait plus fumer. Mais loin de se moquer, la rousse tentait à sa manière de lui dire que même si il disparaissait avant elle, elle ne l'oublierait pas de si tôt.

-Tss, tu parles comme si j'étais attaché à toi, je ferais juste mon travail et savoir que ta mort aura été celle que tu souhaitais me suffira, je ne suis pas quelqu'un d'exigent, j'ai tendance à vouloir garder les meilleurs souvenirs des morts.

-Vous ne pourrez plus me martyriser, vous allez vous ennuyer ! Plaisanta t-elle avant d'enchaîner : On pense de la même manière alors sur ce sujet...

C'était vrai, plus que l'instant où Izumi était mort, Yona se rappelait plus des moments heureux qu'ils avaient vécu, ne manquant pas de l'évoquer souvent. Bien que sur ce dernier, les choses n'étaient pas vraiment équitables puisqu'en proche, le vampire avait été la seule personne à s'attacher vraiment à elle autrement que pour son sang. Autrement dit, les expériences qui composaient sa courte vie avaient été en partie réalisée avec son aimé ce qui fait que sans lui, elle n'avait pas vécu grand chose, si l'on écarte le temps passé après la mort de ce dernier.

-C'est de là que vient le mot crinière, tes cheveux sont un peu comme du crin de cheval, dur à brosser mais beaucoup plus doux une fois ma dure tâche accomplie. Et puis pour ce qui est de ton prénom, je n'ai juste pas fait attention, il est joli, ça serait bête de ne pas le prononcer, tu ne penses pas?

-Je n'y avais jamais pensé, mais c'est vrai qu'ils s'emmêlent autant que les crins des chevaux... Pas bête comme comparaison !
C'est juste que je n'ai pas l'habitude que l'on m'appelle ainsi, alors ça me fait un peu bizarre, mais vous avez raison...


La demoiselle se demandait si le chasseur réussirait à en venir à bout de ses noeuds. Tout en était qu'elle venait de se faire avoir en beauté et sans s'en rendre compte, puisque leur conversation impliquait qu'elle se les laisse pousser. En clair, la rouquine avait accepté malgré elle et ce, de manière inconsciente. Impossible de faire marche arrière... Bon, ce n'était qu'une question de jour, dans les deux jours prochains ils prendront 8 centimètres ce qui leur donneront une longueur assez conséquente, puis une fois que l'enseignant sera satisfait de les avoir vu et essayé de les dompter, elle les coupera à nouveau.
Outre ce fait, la vampiresse s'était quand même fait avoir comme une bleue !

-Un bon point et une sucette !

-Vous voyez que vous êtes gentil monsieur, vous me donnez une sucette alors que je n'ai rien demandé !

Autant dire que si la concernée avait eut vent de l'idée des couettes, elle aurait immédiatement cessé toute plaisanterie sur le sujet et se serait tenue à carreaux, n'ayant aucunement l'envie de se retrouver déguisée en gamine. Jouer un rôle pendant quelques minutes, d'accord, mais enfiler les habits qui la ridiculiserait... Certainement pas ! Décidément, Yagari était un adversaire à ne pas sous-estimer !

-Moi je dis que si tu ne manges pas tu vas devenir squelettique et que tu seras moche ! Et encore plus une planche à pain !

-Je me fiche pas mal de devenir mo...
...
...
Là c'est bas !


Oui, tout ces points de suspension signifiait bien que la demoiselle avait eut un arrêt cérébrale durant quelques secondes, se figeant le temps de bien comprendre les paroles suivantes de son interlocuteur sur sa poitrine. A moins que ce ne soit pour les digérer ? Tout en était que la rousse avait eut un magnifique blanc. Finalement, ils n'étaient pas prêts d'enterrer la hache de guerre, le chasseur n'abandonnant pas du tout le morceau.

-"Cool" ? Quel est ce langage voyons, vous n'avez pas honte mademoiselle ?

-J'ai l'impression de me retrouver devant l'un de mes précepteurs là... Ca vous vieillit ! dit-elle d'un ton joyeux, riant un peu en imaginant Yagari avec des lunettes et avec une des expressions coincées de ses anciens enseignants.

Ca ne lui irait pas du tout ! Et à moins qu'il ne tombe sur la tête, l'homme au bandeau n'était pas prêt de devenir ainsi. A moins que, voulant faire vivre un cauchemar à la pauvre dormeuse en cours, il ne se transforme en professeur sadique ?

-Ça m'étonne que tu connaisse aussi bien les voitures étrangères, je dois avouer que j'en suis ravi. J'aime bien les voitures un peu rebelles, celles qu'il faut savoir apprivoiser si on ne veut pas se planter lamentablement et par chance cette voiture en fait partie.

-Disons que l'avantage d'être en fuite c'est qu'on croise tout type de personne et que parfois on fait d'agréable surprise ! Et puis les émissions automobiles se révélaient plus intéressantes que les dessins-animé ou les films à l'eau de rose. J'avoue que si je devais apprendre à conduire, ça ne sera pas avec une voiture comme ça, je risque de finir dans un fossé.

Yona en voyage ? Elle serait comme la coccinelle de Taxi, en rouge évidement, toujours à rechigner si on voulait essayer de lui faire faire quelque chose qu'elle ne voulait pas et n'hésitant pas à faire des embarder ou tomber en panne pour manifester son mécontentement.
Si dans les premières heures Yona s'endormit, plongeant dans un sommeil lourd malgré sa bonne nuit, elle finit par ouvrir en sentant le changement d'atmosphère et de la fraîcheur ambiante. Curieuse, la vampire observa en silence tous les paysages, finissant par paraître surprise en voyant les montagnes et l'épaisseur de la forêt.

-C'est beau...

Ces mots n'étaient qu'un souffle à peine audible, la jeune femme étant réellement impressionnée par la vision qui se présentait à elle. Aussi, il lui fallut faire un effort pour décrocher son attention afin de la porter sur le chalet, ce qu'elle ne regretta pas cependant. Ce fut même avec une certaine impatience que Yona attendit qu'ils arrivent enfin, commençant malgré tout à s'agiter un peu pour réveiller son corps engourdis. Néanmoins, puisque le soleil était encore haut dans le ciel, la nocturne réprima un baillement, semblant encore un peu endormie.

-Cet endroit se transmet de génération en génération, malheureusement, je crains que cette dernière s'arrête avec moi.

Yona ne répondit pas, écoutant avec attention et attendant qu'il lui ouvre, une fois dehors, elle détailla tout du regard après avoir remercié le chasseur d'un sourire. Sa réaction pouvait paraître amusante, cette dernière agissant exactement comme une enfant qui découvrait un autre monde, semblant analyser chaque parcelle qui se présentait à elle avec un air émerveillé.

-La maison est placée à une hauteur idéale, si bien que des fois il y a un peu de neige qui peut tomber en été, le climat y est très agréable aussi et l'air est pur. L'eau du lac est agréable quand le soleil tape et la réchauffe, elle n'est pas aussi froide qu'elle a l'air et grouille de poissons.

-C'est magnifique !

Prenant enfin la parole, la rousse se tourna vers Tôga visiblement enchantée de se retrouver dans un pareil lieu. Pour Yona qui n'avait jamais vraiment profité des paysages qu'elle croisait sur sa route, les lieux avaient quelque chose de magique. Ce n'était pas ce qu'elle s'imaginait en étant enfermée dans son palais durant l'enfance, mais la demoiselle devait avouer que cette réalité était pour une fois plus agréable que les rêves. L'air vif et dénué de toute pollution surprit son organisme dont le souffle s'était coupé un bref instant avant qu'il ne s'habitue, comme sortant de la profonde léthargie dans laquelle le sommeil l'avait plongé.

-Merci de m'avoir amené ici !

La gratitude avait allumé une lueur dansante au fond de ses prunelles améthystes que même la vue du lac ne parvint pas à troubler. Si sa peur de l'eau était bien encrée depuis sa chute de la falaise, au point où elle détestait se trouver en face d'une étendue liquide vaste, l'adolescente devait bien avouer que le lac possédait une beauté hypnotisante qui lui donnait presque envie de se baigner.

Finissant par entrer, sa fascination ne régressant pas, si bien que chaque coin passa sous son regard violet. Il fut facile de voir que la jeune femme avait saisit que le parquet n'était pas tout jeune et le contentement qui s'en suivit. En déclarant aimer les choses anciennes, la fille de Shizuka ne mentait pas et c'est en ayant l'impression d'être tombée dans un univers parallèle qu'elle hocha la tête à l'entente des paroles du maître des lieux.

-Il y a des toilettes juste ici, la porte dans le coin, la grande porte fenêtre parallèle à la table donne sur une terrasse, les escaliers que tu vois au fond mènent à l'étage et donc aux chambres.

-En fait j'ai presque l'impression que la télévision n'est pas dans la bonne époque ! lâcha t-elle avec un léger rire.

Suivant son hôte à l'étage, la sang-pure fut surprise de voir qu'il ouvrait toute les pièces, s'attendant plutôt à ce que certaines reste secrète.
Devant la première chambre, la rouquine esquissa un petit sourire, trouvant que la simplicité faisant le charme de l'endroit avant de voir la salle de bain. Puis, en voyant la deuxième chambre, Yona en conclut que ce devait être qu'occupaient les fameux jumeaux vu le lit double. Aussi, les fameux mangas ne passèrent pas inaperçu.

-C'est la collection de Zero hein !

-J'aimerai bien dire que ça ne m'étonne pas de la part de garçon, mais je ne suis pas vraiment en mesure de parler, j'en lisais dans le dos de mes précepteurs il y a plusieurs années. Et j'avoue que voir leur tête en les découvrant était juste hilarant !

Oui, comment définitivement casser l'image de la petite princesse innocente... Appelez Yona !

-Enfin, surtout les Yaois... D'ailleurs pour une maison qui a habité des garçons ça m'étonne d'en voir là !

Un peu plus et elle demandait si elle pouvait les lire... Bha quoi ? C'était toujours de la lecture agréable quand on voulait passer le temps sans se prendre la tête ! Et puis cela ne l'empêchait pas d'aimer des auteurs classiques pour autant.

En découvrant la troisième et dernière chambre, la jeune femme parut étonner d'y trouver une guitare.

-Vous en jouez ?

Au vue du fusil, mais surtout parce que le traqueur posa sa valise dans cette pièce, la créature de la nuit n'eut aucun mal à comprendre que c'était sa chambre. Enfil, ils allèrent dans la bibliothèque et l'émerveillement, qui s'était calmé pour laisser place à la curiosité, s'alluma à nouveau dans ses iris.

-Dans ma famille on adore la lecture, on commence à lire très jeune et des livres compliqués. D'ici on peut accéder au grenier, il est remplit d'armes anti-vampires, je te déconseille d'y entrer, c'est un peu l'endroit ou ma famille rangeait ses armes quand elle ne s'en servait plus. J'essaie de les entretenir de temps en temps, ça peut toujours être utile.
Je te laisse choisir ta chambre entre les deux premières, j'ai juste une question, viande ou poisson pour ce midi? Il me faut à peu près une demie-heure voir une heure pour trouver de quoi manger, après ça ira vite, profites en pour te détendre et te familiariser avec les lieux.
Ah ! Autre chose, ne t'avise surtout pas de fouiner dans ma chambre ou tu seras punie, compris ?


-C'est vraiment la salle au trésor ici ! Je pourrai me permettre d'en lire quelques uns ?

Ouvrant de grands yeux presque suppliants, la rouquine l'interrogea du regard avant d'hocher la tête avec un petit sourire en coin.

-Je suis curieuse mais pas au point de risquer ma vie. Je n'ai pas envie que les armes s'animent en ma présence. Vu l'origine de leur création, je les soupçonne de posséder une conscience propre... Ce n'est qu'une légende qui coure parmi les vampires depuis des générations, mais je ne vais pas tenter le diable, j'ai pas vraiment l'envie de les voir grésiller !

Pour avoir retiré l'épée plantée dans le ventre d'Izumi avant que l'hunter corrompu ne tire une balle, Yona avait saisit la dangerosité de ces armes pour son espèce. Les dents longues avaient raison de les craindre...

-Je ne suis pas une fouine ! se défendit-elle avec une moue boudeuse. Bon, si, d'accord, mais uniquement quand il s'agit de vieux trucs mystérieux oublié du présent... Enfin, non, rassurez-vous, vous ne me trouverez pas dans votre chambre ! Je crois que le lieu que je risque de plus fréquenter c'est la bibliothèque.

Enfin, réfléchissant à la question concernant le repas, Yona se décida rapidement.

-Poisson ?

(Deux heures pour écrire un message, un record XD Désolée de ma longueur à poster le message T.T
Des choses pas bien XD Les pauvres persos x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 3 Mar - 23:05

-Je crois que j'ai trouvé ma vengeance~

-Hein ?

Le professeur ne comprenait pas vraiment où elle voulait en venir et ne chercha pas plus à comprendre, se prendre la tête avec les idées farfelues de cette élève était loin d'être son activité favorite.

-Alors vous...
Je trouverai bien un jour, je trouverai...


-Euh... Ok...

Là encore, il ne chercha pas plus loin, préférant changer de sujet même si ce dernier n'était pas des plus joyeux, on pouvait très bien parler de la mort sans pour autant déprimer, non?

-Je viendrai, en vous en faîtes pas... Je déposerai toujours un paquet de vos cigarettes préférées à la place des fleurs si vous voulez !

-Et moi je sortirais de terre pour les fumer ou je me réincarnerais en un type qui passera son temps à voler les clopes sur les tombes, je les ramasserais et là je les fumerais !

Si ça ce n'était pas avoir une imagination débordante... Tout en disant cela l'homme au bandeau imita un zombie, ce qui s'avéra plutôt amusant à vrai dire et ajouta en affichant un air moqueur.

-Et si je me change en zombie je sortirais de ma tombe, te trouverais et irait te chatouiller pendant la nuit quitte à en perdre des doigts !

Yagari avait vraiment un humour étrange mais bon, on pouvait pas le lui reprocher vu les personnes qu'il côtoyait, non ?
Il avait envie de s'amuser, de rire, cela faisait beaucoup trop longtemps qu'il avait ce regard morne et triste, il était temps de changer.


-Vous ne pourrez plus me martyriser, vous allez vous ennuyer !
On pense de la même manière alors sur ce sujet...


-Oh mon Dieu comment ai-je pu vivre sans toi jusqu'alors ?! Je sais ! On devrait se marier et avoir pleins de bébés vampires ! Je te laisserais me sucer le sang autant que tu voudras, me changer en vampire et on vivra ensembles pour l'éternité !

Bon Yagari exagérait un peu mais il aimait pousser autant la plaisanterie, il se mit donc à genoux devant elle tout en lui faisant sa fameuse déclaration, comme s'il la demandait vraiment en mariage, espérant la faire rire encore une fois tant il aimait entendre son petit rire cristallin, aussi naïf et pure que celle qui le possédait.

-Je n'y avais jamais pensé, mais c'est vrai qu'ils s'emmêlent autant que les crins des chevaux... Pas bête comme comparaison !
C'est juste que je n'ai pas l'habitude que l'on m'appelle ainsi, alors ça me fait un peu bizarre, mais vous avez raison...


-Je te l'ai déjà dit, j'ai toujours raison !

Décidément aujourd'hui il était de bonne humeur même s'il ne savait pas trop pourquoi, il savait juste qu'il comptait la garder le plus longtemps possible, ne voulant pas se prendre la tête avec ses soucis ou autre pensées sombres et désagréables.

-Vous voyez que vous êtes gentil monsieur, vous me donnez une sucette alors que je n'ai rien demandé !

-Peut-être mais tout dépend la su... non en fait oublies, si Kaien entendait ça je me ferais virer !

Il lui sourit alors, imaginant la tête que ferait Kaien s'il était rentré au moment où il aurait sortit cette phrase, se retenant à nouveau de rire.
Il devait tenter de se retenir de dire des choses pareilles, ça n'était pas du tout éthiquement correct même si au fond il s'en moquait un peu. Préférant alors la taquiner sur le sujet le plus sensible qu'il avait trouvé, sa poitrine.


-Je me fiche pas mal de devenir mo...
...
...
Là c'est bas !


-C'est bas uniquement parce que tu es petite, je te trouve très terre à terre des fois et oui, j'adore te prendre de haut !

Et trois jeux de mots sur la taille de suite, Yagari battait des records ! Non pas que c'était des blagues de mauvais goût il en avait l'air assez fier, ce combo avait été bien placé et lui ferait peut-être perdre quelques PV, il faut dire que la compétence "Taquinerie" de Yagari était bien montée et avec ses stats de bravoure ainsi que son xp, il était parfaitement capable de tenir tête à un bosse de fin vampire de niveau A.
(désolée pour le délire jdr je sais pas ce qui m'a pris xD)


-J'ai l'impression de me retrouver devant l'un de mes précepteurs là... Ça vous vieillit !

-C'est une insulte ?

Bien souvent ces gens-là étaient du type coincés et lourds, le genre de personne qui se mêle de tout et surtout de ce qui ne le regarde pas, bien sûr c'était le genre de mecs qu'il était incapable de supporter donc oui, il aurait pu le prendre comme une insulte mais n'en fit rien, préférant le voir comme une taquinerie puisque depuis qu'ils discutaient ils ne s'étaient jamais échangé un seul mot dont le but était de blesser l'autre. Bon sauf peut-être Tôga au début mais faut le comprendre aussi, il venait de voir une sang-pure se promener dans l'académie, pas étonnant qu'il soit agressif, non?
C'est comme une ours qui grognerait, on dirait qu'elle est dangereuse alors que si on cherchait un peu, on apprendrait qu'elle voulait juste protéger ses petits.


-Disons que l'avantage d'être en fuite c'est qu'on croise tout type de personne et que parfois on fait d'agréable surprise ! Et puis les émissions automobiles se révélaient plus intéressantes que les dessins-animé ou les films à l'eau de rose. J'avoue que si je devais apprendre à conduire, ça ne sera pas avec une voiture comme ça, je risque de finir dans un fossé.

-Et un fossé profond comme ça je t'y laisserais et je viendrais te lancer de la viande crue de temps en temps !

C'était cruel de lui dire un truc pareil mais il savait bien qu'elle ne le prendrait pas mal, il n'avait rien dit qu'il la laisserait penser cela en tous cas.

-C'est magnifique !

-C'est vrai, cet endroit m'apaise...

La montagne et ses hauts massifs dont la neige recouvre les sommets, les plaines d'herbe verdoyante comme de l'émeraude, le ciel bleu et clair avec quelques nuages blancs comme du coton, les étendues d'eau d'un bleu profond malgré sa clarté et les bois emplis d'arbres en tout genre et d'animaux.
Même si on ne penserait peut-être pas cela de lui au premiers abords, Tôga était un homme de la nature, il sentait bien à son contact, paisible. Il était d'ailleurs parfaitement capable de vivre en milieu "hostile", comme disent ces idiots, sachant chasser, pêcher, trouver toute la nourriture et l'eau dont il aurait besoin voir même construire en endroit où vivre et ce, sans utiliser le moindre matériaux construit par l'homme (bon à part un couteau ou une machette, faut bien un truc pour couper les arbres !). C'était ce genre de capacités qui avaient fait de lui ce qu'il était, bien que vivre trop loin de la ville impliquait ne plus avoir de tabac et ça, ça serait beaucoup trop dur pour lui.


-Merci de m'avoir amené ici !

-Je tiens toujours mes promesses. Enfin... J'avais promis à ma fiancée que l'on serait ensembles pour toujours, qu'on aurait une famille, je n'ai pas su tenir celles-là... Enfin ce n'est pas grave, elle sait que j'ai fais de mon mieux, je ne pense pas qu'elle m'en veuille.

Le borgne ne voulait pas déprimer, pas aujourd'hui. Il voulait être positif, souriant afin de ne pas assombrir le visage de Yona. Certes il n'avait pas pu tenir sa promesse envers elle, mais elle savait qu'il aurait pu aller à l'autre bout du monde, faire quoi que ce soit voir donner sa propre vie si cela aurait pu changer les choses.
Cela avait été impossible, elle était décédée mais lui vivait encore.
Yona l'avait aidé à se rendre compte qu'il avait encore du temps devant lui et il comptait bien l'utiliser à bon escient, tenter de s'ouvrir un peu plus, peut-être même de retrouver quelqu'un. Vampire, Humaine, Hunter ? Peu importait, il irait peut-être même avec un homme s'il en tombait amoureux. Dit comme ça c'est surprenant mais bien qu'il feignait ne pas apprécier ce genre de relations il ne voyait rien de répugnant là-dedans comme c'était le cas pour la plupart des hommes, c'est qu'il est plus ouvert d'esprit qu'il en l'air le Tôga ! On pouvait le prendre pour un grincheux têtu et tout ce qu'on voulait, il n'en était pas moins quelqu'un qui savait réfléchir et se mettre à la place des autres, bien qu'il ai un peu plus de mal avec les vampires...


-En fait j'ai presque l'impression que la télévision n'est pas dans la bonne époque !

-C'est vrai, je ne la regarde presque pas en plus.

Il préférait largement lire un bon livre ou jouer de la guitare plutôt que regarder des émissions abrutissantes et de bouffer gentiment la merde qu'on lui balançait entre les dents.
C'était peut-être le côté authentique de Tôga mais peu importe, elle découvrirait vite le reste des facettes du professeur surtout s'ils devaient cohabiter ensembles.


-J'aimerai bien dire que ça ne m'étonne pas de la part de garçon, mais je ne suis pas vraiment en mesure de parler, j'en lisais dans le dos de mes précepteurs il y a plusieurs années. Et j'avoue que voir leur tête en les découvrant était juste hilarant !
Enfin, surtout les Yaois... D'ailleurs pour une maison qui a habité des garçons ça m'étonne d'en voir là !


-Et je me demande bien pourquoi il y en a tiens ! Enfin après il lit ce qu'il veut, ce genre de lecture ne m'a jamais intéressé !
Par contre je suis surpris que tu en lise, t'imaginer des garçons faire des choses te plait ? A vrai dire ça ne me regarde pas, tu imagines ce que tu veux tant que je ne suis pas dedans !


Visiblement il avait encore un point en commun mais celui-ci était inavouable pour le professeur qui accusa gentiment Zero, lui faisant porter le chapeau et échappa ainsi à la suspicion de Yona, il était malin n'est-ce pas ? Bien sûr que ces mangas étaient à lui, depuis que Zero ne venait plus il en avait profiter pour les installer là. Yagari était quelqu'un de très curieux et aimait lire des choses éclectique.
Il savait très bien que l'imaginer lire des mangas semblait complètement irréel, son ex-femme les lui avait fait découvrir, mais c'est justement car c'était inimaginable qu'il en profitait et voulait le cacher au maximum.


-Vous en jouez ?

-Hum... Plus ou moins...

Quelle curiosité ! Enfin là-dessus elle était un peu comme lui, lui aussi aimait poser des questions et apprendre des choses même si pour l'instant c'était plus elle qui apprenait des choses que lui.
Bien que ça ne le dérangerait pas tant que cela, il comptait vite inverser la donne et la pousser à parler afin d'en apprendre à son tour sur la petite démone rouge.


-C'est vraiment la salle au trésor ici ! Je pourrai me permettre d'en lire quelques uns ?

-Tu es ici chez toi, tu n'as juste pas le droit de fouiller dans les placards de ma chambre, bon par contre tu peux y aller pour jouer à la console.

Oui il avait bien une console avec des jeux vidéos, principalement du RPG type fantasy, bon il n'y jouait quasiment jamais mais en s'y penchant on pourrait vite penser que le professeur était un geek refoulé mais ce n'était pas le cas, il aimait juste essayer tout un tas de chose, surtout ce que les jeunes ados appréciaient, bien que ça pouvait paraître étrange, il tentait de découvrir les univers de ses élèves, étant un professeur bien plus consciencieux qu'il ne le laissait paraître.

-Je suis curieuse mais pas au point de risquer ma vie. Je n'ai pas envie que les armes s'animent en ma présence. Vu l'origine de leur création, je les soupçonne de posséder une conscience propre... Ce n'est qu'une légende qui court parmi les vampires depuis des générations, mais je ne vais pas tenter le diable, j'ai pas vraiment l'envie de les voir grésiller !

-Elle doit courir vite ta légende car jamais une de mes armes n'a grésillé ou tenté de me parler si ça peut te rassurer et j'en ai de toute sortes au grenier ! D'ailleurs je devrais peut-être te donner en poignard anti-vampire, ça te sera plus utile que ton arc en cas d'agression. Je dois même avoir des flèches dont la pointe contient un poison, une magie contre les vampires, ça te permettra de retarder tes agresseurs sans les tuer, d'accord ?

Oui il comptait refourguer à une sang-pure des armes capables de tuer ses congénères mais de toutes manières elle était parfaitement capable de le faire sans cela, pouvant se contenter de leur ordonner de se suicider par exemple, ça n'était donc pas si grave que cela si quelqu'un l'apprenait. Et puis même, les règles il s'en foutait.

-Je ne suis pas une fouine !
Bon, si, d'accord, mais uniquement quand il s'agit de vieux trucs mystérieux oublié du présent... Enfin, non, rassurez-vous, vous ne me trouverez pas dans votre chambre ! Je crois que le lieu que je risque de plus fréquenter c'est la bibliothèque.


-Oui bah j'ai des vieux trucs qui sont très bien où ils sont !

Si elle savait tout ce qu'il planquait dans ses placards... Non, il valait vraiment mieux qu'elle n'essaie pas de les explorer, il tenait à garder certaines choses privées le plus longtemps possible, question d'honneur et d'essayer de garder une image à peu près correcte aux yeux de la vampiresse.

-Poisson ?

-D'accord, je vais pêcher alors, je crois me souvenir qu'il y a de l'ayu ici, entre autre, si j'en attrape je le ferais griller dehors.

Sur ce Yagari alla prendre son matériel de pêche dans un placard du couloir, ce dernier était assez grand et dissimulé par des portes coulissantes afin de bien le camoufler dans le décor.

-Si tu veux profiter de l'air tu peux aller sur le balcon de ma chambre, il y a des chaises, une table et une vue sur le lac, tu n'as qu'à bouquiner là-bas, Yaoi ou autre, tu fais ce que tu veux. Oh et ne t'en fais pas pour le soleil, il y a un parasol, je vais te l'ouvrir au cas où.
Oh et tu peux venir aussi si tu préfère, je vais pécher en barque, tu as déjà fais de la barque ?


Le professeur alla rapidement ouvrir ledit parasol, la laissant réfléchir et choisir ce qu'elle voulait faire. Il récupéra son matériel et descendit les escaliers. Une fois au bord du lac, il posa son matériel et alla chercher une barque un peu plus loin. Il la poussa et chargea cette dernière avec ce dont il avait besoin, son chapeau de cow-boy sur la tête pour le protéger du soleil qui tapait un peu, il sortit un paquet de cigarettes de sa poche et s'en alluma une avant de regarder en direction du chalet, si elle ne sortait pas dans cinq minutes il pourrait y aller.

(j'ai mis du temps aussi, ils sont longs aussi nos posts xD
Les choses pas bien c'est cool o/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 3 Mar - 23:17

(C'est clair que niveau longueur, on bat les records du forum x)
Du coup je me demande ce que Yagari cache dans les placards XD

Je ne pourrai pas répondre ce soir, mais j'essayerai de répondre le plus tôt possible demain ! En attendant, bonne nuit ^^ Et puis le délire avec Tôga en mode "jeu vidéo" m'a achevé XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 3 Mar - 23:35

(D'accord pas de soucis, bonne nuit à toi aussi et pour ce qui est dans ces placards c'est un secret :3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 4 Mar - 14:54

(Yona le découvrira bien un jour ! 8D x) )

-Et moi je sortirais de terre pour les fumer ou je me réincarnerais en un type qui passera son temps à voler les clopes sur les tombes, je les ramasserais et là je les fumerais !

Alors qu'il imita un zombi, la demoiselle laissa un échapper un rire léger. Que Yagari sorte de terre pour répondre à l'appel ne l'étonnerait même pas, ce dernier ne cessant de la faire aller de surprise en surprise.

-Et si je me change en zombie je sortirais de ma tombe, te trouverais et irait te chatouiller pendant la nuit quitte à en perdre des doigts !

-Vous allez me faire faire une crise cardiaque ! Enfin, je suppose que si je meurs je viendrai me venger et je piquerai tous les paquets de cigarette du cimetière pour que vous n'en ayez plus !

La rouquine se prêta au jeu, s'imaginant déjà la scène. Bon, c'était vrai que cela pouvait paraître glauque mais bon... Et la demoiselle n'avait pas prit en compte que si elle venait à quitter ce monde, son corps viendrait à en faire autant, disparaissant en lumière scintillante qui s'éteignent peu à peu dans l'air et disparaissant totalement avant d'atteindre le sol.

-Oh mon Dieu comment ai-je pu vivre sans toi jusqu'alors ?! Je sais ! On devrait se marier et avoir pleins de bébés vampires ! Je te laisserais me sucer le sang autant que tu voudras, me changer en vampire et on vivra ensembles pour l'éternité !

En le voyant s'agenouiller, ce fut la goutte qui déborda du vase et la jeune femme éclata de rire. Mais dans les instants suivants, elle se força à prendre une expression peinée, portant théâtralement sa main à son front.

-J'en serai heureuse mais je ne le peux, mon devoir de sang-pure m'oblige à me fiancer et donner une descendance de noble sang à mon futur mari, je ne peux échapper à cela !

Puis, une fois ces mots prononcés, un air amusé remplaçant celui faussement peiné, la vampiresse eut un petit reniflement dédaigneux.
Ce que Yona ne disait pas, c'était qu'officiellement elle était promise à la famille Toma, en particulier l'aîné qui ressemblait physiquement pourtant encore à un enfant. Simple question d'entente politique, Rido ne s'étant pas gêné de donner son unique fille pour s'assurer le soutient de cette famille pourtant ennemie des Kurans. Quelques années auparavant, la rouquine avait rencontré le sang-pur en question... Mais le courant n'était absolument pas passé, si bien qu'aucun des deux ne prévoyait de finaliser cette union, le vampire déclarant perdre son temps avec une petite sauvageonne pareille.

-Mais je compte justement y échapper, à cet avenir... Et puis franchement, vous imaginez des mini-mélanges de nous deux ? C'est signer la fin de ce pauvre monde ! Et puis, il est hors de question que je finisse dans une cave si jeune, la maternité ce n'est pas pour moi !

Non, vraiment, vous imaginez des petits Tôgas vampiriques ? Ou alors des mini-furies rouges chassant les vampires ? Alors là, ce serait la fin pour l'espèce de la nuit qui croulerait sous les remarques cyniques.

-Peut-être mais tout dépend la su... non en fait oublies, si Kaien entendait ça je me ferais virer !

-Je n'oublie rien du tout, héhé~

Juste pour taquiner son interlocuteur, la rousse serait capable de lui ressortir quelques années plus tard, ayant une bonne mémoire quand il s'agissait de retenir les conneries des autres. Par contre, dès qu'il était question de se souvenir d'itinéraire pour aller dans tel ou tel lieu, là ses petites cellules grises ne servaient plus à rien, devenant aussitôt inutilisables !

-C'est bas uniquement parce que tu es petite, je te trouve très terre à terre des fois et oui, j'adore te prendre de haut !

Un peu plus et l'adolescente aurait applaudit. Non, pas moqueusement mais bel et bien sérieusement, impressionnée par la performance qu'il venait de faire. Oui, mais voilà, cet exploit avait été réalisé dans le but de la charrier, unique chose qui empêcha la rouquine de le féliciter. Non mais, elle venait de se prendre un magnifique coup auquel elle ne savait pas quoi répondre ! Ba tiens, justement, la concernée allait se complaire dans le silence pour manifester son mécontentement. Quoique, son adversaire le prendrait comme une victoire...

-J'ai remarqué, mais je ne suis pas si petite que ça non plus, j'ai la taille moyenne pour une femme. Répliqua t-elle  avec une mine boudeuse, plus pour la forme qu'autre chose, refusant que Môsieur ait encore une fois le dernier mot.

Puis elle avait déclaré l'impression de s'être retrouvé devant l'un de ses précepteurs, Yagari lui demandant si c'était une insulte. Laissant planer le doute, la demoiselle resta silencieuse mais répondit tout de même par un sourire amusé, signe que ce n'était qu'une plaisanterie. A part de rustre ou de goujat parce qu'il s'attaquait sans cesse au sujet de sa poitrine, la nocturne ne savait pas vraiment de quoi le traiter. De toute manière, ils n'étaient pas vraiment sérieux l'un et l'autre avec tout ça et heureusement. Pour quelle raison irait-elle l'insulter alors que depuis le début il lui avait donné de nombreux services qu'elle ne pourrait peut-être jamais remboursé ?

-Et un fossé profond comme ça je t'y laisserais et je viendrais te lancer de la viande crue de temps en temps !

-C'est comme me traiter de lion... Merci, je vais le prendre comme un compliment !

Yona où l'art de détourner les choses à son avantage quand ça l'arrangeait. Bha quoi, ne valait mieux t-il pas se considérer comme une bête féroce qu'une pauvre créature piégée dans un fossé et à la merci des méchants chasseurs ?

-C'est vrai, cet endroit m'apaise...

La future Night-Class ne pouvait qu'être d'accord avec son interlocuteur, une tranquillité rare se dégageant des lieux. A vrai dire, c'était la nature à l'état pur, ou presque si l'on exceptait la présence du chalet qui semblait être l'unique trace laissé par l'homme dans ce magnifique paysage. Malheureusement, ces environs étaient sans doute l'un des derniers existant qui n'avaient pas été rongeait par la civilisation.

-Je tiens toujours mes promesses. Enfin... J'avais promis à ma fiancée que l'on serait ensembles pour toujours, qu'on aurait une famille, je n'ai pas su tenir celles-là... Enfin ce n'est pas grave, elle sait que j'ai fais de mon mieux, je ne pense pas qu'elle m'en veuille.

Ne voulant pas plonger Yagari dans la tristesse, la jeune femme resta silencieuse, ne voulant pas réveiller sa douleur liée au sujet. Cela ne signifiait pas qu'elle s'en fichait, au contraire une certaine mélancolie s'installa dans son regard violet. Des promesses, des rêves brisés à cause de la morsure d'un de ces stupides sang-purs. La vie était ainsi, cruelle, abattant tous nos espoirs d'un simple coup sans aucune pitié pour ceux qui en souffriraient. Parfois même, elle s'envolait avant l'heure, ne laissant que douleur, amertume et colère derrière elle.

-Et je me demande bien pourquoi il y en a tiens ! Enfin après il lit ce qu'il veut, ce genre de lecture ne m'a jamais intéressé !
Par contre je suis surpris que tu en lise, t'imaginer des garçons faire des choses te plait ? A vrai dire ça ne me regarde pas, tu imagines ce que tu veux tant que je ne suis pas dedans !


A présent qu'ils avaient vu les mangas, la discussion avait dérivé sur ce sujet. Sauf qu'évidemment les paroles de l'homme au bandeau furent la raison de quelques rougeurs sur les joues de la concernée.

-Qu'est-ce que vous allez croire ? Les histoires sont plus mignonnes que dans les Shojos et avec la niaiserie en moins ! Il existe pas que du hard dans les Yaois... Et puis je ne suis pas du genre à fantasmer sur mes profs quand même, j'ai dépassé ce stade !

En ce qui concernait la première partie de ses paroles, c'était vrai que la vivacité de ses propos pouvaient paraître louche. Mais la demoiselle n'irait pas avouer quelque chose de ce genre !
Et la technique de Yagari de tout mettre sur le compte de Zero fonctionnait très bien, simplement une fois qu'elle verra le concerné, nul doute qu'elle remettrait cette affirmation en question ! Parce qu'entre nous, Zero n'avait pas l'air de lire des trucs dans le genre... Quoique, Yagari non plus, mais avec toutes les blagues qu'il faisait, la rouquine serait plus prête à croire que c'était lui le fameux possesseur mystérieux de ces bouquins.

-Hum... Plus ou moins...

Yona voulut demander si elle pourrait entendre un morceau un jour, mais ils arrivèrent dans la bibliothèque, ce qui balaya toutes ses autres pensées.

-Tu es ici chez toi, tu n'as juste pas le droit de fouiller dans les placards de ma chambre, bon par contre tu peux y aller pour jouer à la console.

-D'ailleurs c'est étonnant que vous ayez ça, mais merci ! Je n'y ai encore jamais joué, disons que je n'ai pas vraiment eut le temps...

C'était vrai qu'imaginer le professeur se battre contre des monstres de jeux vidéos, voire rager devant, pouvait se révéler étonnant. Et bien, autant dire qu'elle n'était pas au bout de ses surprises avec lui !

-Elle doit courir vite ta légende car jamais une de mes armes n'a grésillé ou tenté de me parler si ça peut te rassurer et j'en ai de toute sortes au grenier ! D'ailleurs je devrais peut-être te donner en poignard anti-vampire, ça te sera plus utile que ton arc en cas d'agression. Je dois même avoir des flèches dont la pointe contient un poison, une magie contre les vampires, ça te permettra de retarder tes agresseurs sans les tuer, d'accord ?

-Disons que sur ce point notre peur n'est pas si différente de celle des humains. Quand on craint quelque chose, ce n'est pas rare que nos esprits imaginatifs fabulent dessus... Mais c'est peut-être un peu dommage que ce ne soit pas vrai, ça aurait put être intéressant de savoir ce que pense une arme anti-vampire si elle pouvait penser !

Quand le maître des lieux parla de lui donner une de ces armes, la rouquine tomba aussitôt des nues, ses yeux s'arrondissant sous la surprise si bien qu'on aurait put la comparer à un poisson... Rouge évidemment, vu qu'elle possédait la chevelure qui va avec, pourquoi ne pas en profiter ?

-Là, je suis certaine que vous allez avoir des problèmes...

C'est tout ce qu'elle put répondre. Par réflexe, elle effleura le bas de son arc. Posséder un poignard ou des flèches de ce genre, qui lui aurait permit de sauver Izumi sans tuer son adversaire, aurait été utile. Mais comme pour Yagari, elle ne pouvait que regretter de ne pas l'avoir connu avant. Qui sait, peut-être que leurs aimés respectifs auraient toujours été en vie ? Ne voulant pas avoir de penser négatives, la fille de Shizuka lâcha prise et laissa sa paume retomber sur sa robe.

-J'aimerai accepter mais vous en avez fait déjà beaucoup pour moi... Sans que ça n'ait été rendu...

Puis le sujet de sa potentielle exploration dans les placards revint.

-Oui bah j'ai des vieux trucs qui sont très bien où ils sont !

-Je n'irai pas voir dans tous les cas. répliqua t-elle gentiment avec une pointe d'amusement tout de même.

Bien que curieuse accomplie, elle avait trop de respect pour aller fouiller dans les affaires des autres. Peste, oui, mais avec de l'honneur !

-D'accord, je vais pêcher alors, je crois me souvenir qu'il y a de l'ayu ici, entre autre, si j'en attrape je le ferais griller dehors.
Si tu veux profiter de l'air tu peux aller sur le balcon de ma chambre, il y a des chaises, une table et une vue sur le lac, tu n'as qu'à bouquiner là-bas, Yaoi ou autre, tu fais ce que tu veux. Oh et ne t'en fais pas pour le soleil, il y a un parasol, je vais te l'ouvrir au cas où.
Oh et tu peux venir aussi si tu préfère, je vais pécher en barque, tu as déjà fais de la barque ?


-Je vais paraître bête, mais qu'est-ce que c'est, de l'ayu ? Enfin, quel genre de poisson ?

Oui, pour tout ce qui concernait la population aquatique, la vampire ne s'y connaissait pas vraiment. Enfin, c'était un manque de culture qu'elle envisageait de combler avec le temps, surtout si le chasseur était pêcheur. Attention, tonne de questions à prévoir !
Pauvre Yagari...
Alors que ce dernier était parti ouvrir le parasol, Yona hésita longuement. Certes lire tranquillement tout en étant dehors en pleine journée était vraiment tentant, mais la question de la pêche se révélait un peu plus intéressant. Le seul problème était justement liée à la barque, ils allaient donc se retrouver entouré d'eau contrairement à ce qu'elle avait espéré, à savoir être simplement installé sur la berge.
Depuis sa chute et les heures qui s'en suivirent, la rouquine avait développé une véritable phobie des milieux remplit d'eau. Quant à parler de cette peur justement à l'hunter, c'était totalement hors de question. En effet, la rouquine craignait qu'il s'en moque et s'était l'un des rares sujets sur lequel elle n'arrivait pas à plaisanter. Et il y avait aussi une certaine fierté à ne pas l'avouer. Un vampire qui craignait de se retrouver immerger, c'était totalement inédit !
Bien que tremblant légèrement suite à la décision qu'elle avait prise, Yona rabattit sa capuche qu'elle avait poussé en arrière durant la visite avant de sortir.

-Je viens ! C'est bien pour ça que vous m'avez emmené ici au départ, non ?

Esquissant un sourire un peu trop enjoué, la vampiresse regarda la barque, légèrement rassurée en voyant que cette dernière semblait bien solide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 4 Mar - 17:18

(je viens de perdre mon post après avoir écris depuis 15h Sad
Désolée si je suis longue, je dois tout recommencer TTOTT)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 4 Mar - 17:25

(Je connais ça malheureusement T.T Je te souhaite bon courage, c'est le pire truc qui peut arriver ! >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 4 Mar - 18:28

-Vous allez me faire faire une crise cardiaque ! Enfin, je suppose que si je meurs je viendrai me venger et je piquerai tous les paquets de cigarette du cimetière pour que vous n'en ayez plus !

-Tu es vraiment cruelle petite démone rouge !

Oser lui piquer ses clopes, elle n'avait pas honte? C'était vraiment malpoli en plus, non mais ! C'était comme voler une oeuvre d'art dans un musée ou profaner un sanctuaire, les clopes c'est sacré merde !

-J'en serai heureuse mais je ne le peux, mon devoir de sang-pure m'oblige à me fiancer et donner une descendance de noble sang à mon futur mari, je ne peux échapper à cela !
Mais je compte justement y échapper, à cet avenir... Et puis franchement, vous imaginez des mini-mélanges de nous deux ? C'est signer la fin de ce pauvre monde ! Et puis, il est hors de question que je finisse dans une cave si jeune, la maternité ce n'est pas pour moi !


-Je tuerais ton fiancée et t'enlèverais !
Je ne te mettrais pas à la cave puisqu'elle est trop encombrée ! Je te traiterais comme une princesse malgré tous tes caprices de futur maman !
Et puis je me fiche de ce monde ! Il n'est rien à côté de notre amour !


Heureusement qu'il jouait la comédie, il surjouait même (oupas xD) mais il était parfaitement capable de dire ce genre de choses, en moins exagéré et démonstratif bien sûr !
Il était une sorte de romantique caché, il se souvenait d'une fois où il avait écrit une chanson pour sa fiancée. Il l'avait joué et chanté sur ce même lac lors d'une nuit où l'on pouvait voir des étoiles filantes traverser la voûte céleste. Bon, tout ce gnagnantisme poussé à l'extrême avait faillit le faire vomir mais les larmes de bonheur qu'il avait vues dans ses yeux n'avaient pas de prix.


-Je n'oublie rien du tout, héhé~

-Donc j'ai intérêt à faire attention à ce que je dis !

C'était plus une constatation qu'autre chose à vrai dire même s'il savait bien qu'elle était du genre à tenir sa langue et heureusement, vu tout ce qu'il lui avait dit il y avait plutôt intérêt à ce qu'elle ne parle pas ! D'ailleurs en y réfléchissant c'était un peu injuste, elle savait déjà plein de choses sur lui alors que lui non, il devrait vite arranger cela.

-J'ai remarqué, mais je ne suis pas si petite que ça non plus, j'ai la taille moyenne pour une femme.

-Ah parce que tu es une femme ? Merde, moi j'étais attiré par toi parce que je pensais être face à un homme, je suis tellement déçu...

Oui cette blague était à double tranchant, l'élève pouvant le taquiner sur une probable homosexualité qu'il ne se gênerait pas de contester, ou pas, tout dépendait de son humeur à vrai dire.
Il n'était pas du genre à se formaliser à ce que l'on pouvait penser de lui, s'en amusant plus qu'autre chose et l'idée de faire croire des choses totalement opposées à différentes personnes lui plaisait. Ainsi, deux femmes à la Guilde s'était retrouvée à se taper dessus, l'une persuadée qu'il était hétéro l'autre qu'il était homo, il faut dire qu'il sait être un grand acteur quand il le veut !


-C'est comme me traiter de lion... Merci, je vais le prendre comme un compliment !

-Prends-le comme tu veux très chère !

Ça arrangeait bien Tôga qu'elle le prenne comme ça, il ne voulait pas du tout être insultant après tout !

-Qu'est-ce que vous allez croire ? Les histoires sont plus mignonnes que dans les Shojos et avec la niaiserie en moins ! Il existe pas que du hard dans les Yaois... Et puis je ne suis pas du genre à fantasmer sur mes profs quand même, j'ai dépassé ce stade !

-Je ne peux pas savoir puisque je n'en lit pas ! Et tu ne fantasme pas sur moi ? Moi qui pensais te plaire ! Je ne suis pas assez sexy, c'est ça ? En tous cas mon sex appeal vient d'en prendre un sacré coup !

Heureusement qu'aucune personne extérieure à leur conversation ne l'entendait car cela pourrait paraître on ne peut plus étrange et ambiguë. L'hunter s'en amusait d'ailleurs, peut-être qu'un jour il s'amuserait à se la jouer façon couple devant ses élèves de la Day Class histoire de les faire chier ! Enfin en y pensant ça pourrait lui causer des problèmes, il valait mieux ne pas y songer !

-D'ailleurs c'est étonnant que vous ayez ça, mais merci ! Je n'y ai encore jamais joué, disons que je n'ai pas vraiment eut le temps...

-C'est un cadeau de ma nièce, Kagame Yagari. Elle devrait arriver à l'académie bientôt, elle a un caractère de merde et c'est une vraie chipie.

Kagame (dont je vais faire une fiche de pré-créés) était vraiment une jeune fille à part et l'une des seules personnes à être capable de faire tourner son oncle en bourrique à un point inimaginable. Elle avait un caractère très spécifique, une sorte de Tsundere en puissance avec le côté froid voir glacial en plus, c'était vraiment un truc à voir, pour l'instant elle ne se comportait normalement qu'avec son oncle qu'elle aimait surnommer Capitaine ou Albator, rapport à ce corsaire de l'espace borgne auquel il ressemblait d'ailleurs un peu.

-Disons que sur ce point notre peur n'est pas si différente de celle des humains. Quand on craint quelque chose, ce n'est pas rare que nos esprits imaginatifs fabulent dessus... Mais c'est peut-être un peu dommage que ce ne soit pas vrai, ça aurait put être intéressant de savoir ce que pense une arme anti-vampire si elle pouvait penser !

-C'est vrai, notre imagination peut être un atout mais aussi un poids.

L'imagination du hunter lui avait plus d'une fois sauvé la mise, imaginait en une fraction de secondes des plans qui se révélaient d'une efficacité incroyable, il faut dire aussi qu'il avait une imagination débordante bien qu'il préférait le cacher.
En réalité, Yagari était du genre à ne montrer de lui que ce qu'il désirait, s'il ne voulait pas que quelqu'un sache qu'il était blagueur ce dernier l'ignorerait toute sa vie. On ne pouvait pas le forcer à dévoiler une partie de sa personnalité s'il ne le voulait pas mais il avait tendance à se laisser aller plus facilement avec Yona ce qu'il ne trouvait au fond pas si grave que cela. Même si elle venait un jour à connaître toutes les facettes de sa personnalité, tous ses traits de caractères, premièrement, il saurait toujours la surprendre et deuxièmement si elle venait à en parler à d'autres pour une quelconque raison, ils ne la croiraient pas puisqu'elle serait la seule au courant et que la plupart de ces facettes sont on ne peut plus dures à croire.


-Là, je suis certaine que vous allez avoir des problèmes...
J'aimerai accepter mais vous en avez fait déjà beaucoup pour moi... Sans que ça n'ait été rendu...


-Moi ? Avoir des problèmes ? Je ne sais pas pourquoi mais les gens ont tendances à éviter de me chercher des noises, c'est étonnant non? Et puis tu n'auras qu'à me laisser t'embrasser si tu tiens tant que ça à me rendre quoi que ce soit !

L'idée qu'elle puisse l'imaginer comme un pervers pédophile le fit sourire. Il se doutait qu'elle refuserait et ainsi elle n'aurait rien à lui rendre puisqu'il ne voulait pas de quoi que ce soit. Il ne rendait pas service pour qu'on lui doive quelque chose, loin de là. Il préférait largement qu'on ne lui doive rien et obtenir quelque chose car la personne souhaitait vraiment lui offrir, que ce soit un service ou autre chose, plutôt qu'elle se sente forcée.

-Je n'irai pas voir dans tous les cas.

-Que c'est gentil, tiens, un cookie !

La blague aurait pu s'arrêta là, mais Yagari sortit un sachet de sa poche d'où il tira un cookie avant de le lui fourrer dans la bouche en souriant, n'y voyez pas de double sens s'il vous plait.
D'où il avait sortit cela? Nul ne le savait mais comme dit plus haut il était un homme plein de surprise et d'expérience, le genre d'homme mûri par l'âge et tout ce qu'il avait accompli jusqu'alors.


-Je vais paraître bête, mais qu'est-ce que c'est, de l'ayu ? Enfin, quel genre de poisson ?

-C'est un poisson qu'on trouve dans le coin qui a une chaire très douce et sucrée avec un arôme semblable au melon, il est très prisé pour son goût, tu verras c'est un régal !
Allez, monte dans la barque, assieds-toi et tiens toi aux bords, ça va secouer un peu mais c'est du solide ne t'en fais pas !


Le professeur de morale avait bien remarqué que quelque chose clochait. Elle avait eu un sourire crispé qui en disait long, peut-être craignait-elle pour le soleil? Poussant doucement la barque dans l'eau il grimpa ensuite dedans et rama jusqu'au milieu du lac. Là, il prépara et donna une canne à pêche adaptée à la taille de Yona et la guida pour lui montrer le geste à effectuer, lui tenant fermement les mains mais avec douceur toutefois.

-Si tu vois le bouchon couler tire un coup sec et rembobine le fil, je t'aiderais si tu as du mal et je me chargerais de retirer le poisson, je ne sais pas si tu en as déjà touché un mais c'est un peu gluant et ça gigote, enfin après tu peux le faire toi-même si tu veux essayer.

L'hunter prépara maintenant sa canne et la lança facilement à bonne distance, la partie de pêche allait enfin commencer, lequel des deux attraperait en premier quelque chose ?

(Enfin fini, j'ai cru que j'allais me suicider, j'avais tout fini en plus mais la page a planté T.T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 4 Mar - 21:11

-Tu es vraiment cruelle petite démone rouge !

-Je n'ai jamais prétendu être un ange non plus !

Accompagnant ces mots d'un sourire faussement innocent, la vampire aurait bien tenté de lui piquer son paquet dans l'instant même, mais nul doute que le chasseur bien trop entraîné aurait arrêté son geste avant même qu'elle ne puisse l'esquisser.

-Je tuerais ton fiancée et t'enlèverais !
Je ne te mettrais pas à la cave puisqu'elle est trop encombrée ! Je te traiterais comme une princesse malgré tous tes caprices de futur maman !
Et puis je me fiche de ce monde ! Il n'est rien à côté de notre amour !


-Techniquement je suis une princesse, se sera juste me traiter selon juste rang ! Et puis tous les hommes disent ça, mais une fois que je ressemblerai à une baleine, je sais très bien que vous ferez tout pour vous échapper de la maison... Tous les homme sont comme ça de toute manière !

Tournant la tête avec un air hautain et une expression butée, la demoiselle avait croisé les bras pour souligner son attitude décidée. Jouer la capricieuse, c'était presque naturel chez elle, ayant assumé ce rôle durant de nombreuses années. Cependant, il lui parut trop dur de cacher un sourire amusé qui étira lentement ses lèvres, cassant ce masque de tête à claque. Bientôt, c'est un rire franc qui s'échappa de sa gorge, un rire impossible à réprimer.

-Vous êtes un bon comédien, je dois l'avouer. A contre-coeur, vous êtes presque meilleur que moi dans mon rôle de Sa Majesté l'héritière des Hios !

Evidemment, en réalité la rouquine ne jugeait pas plus forte que Yagari dans le domaine du jeu de rôle, mais bon, tenté de ne pas se rabaisser pour une fois changerait ses habitudes ? Dans tous les cas, quand elle déclara son rôle de dame de haut rang, la plus jeune avait mit ce titre à rallonge entre parenthèses.

-Ah parce que tu es une femme ? Merde, moi j'étais attiré par toi parce que je pensais être face à un homme, je suis tellement déçu...

-C'est dommage, j'en suis presque peinée pour vous, mais non, je suis bien une femme. La preuve, aussi petite soit ma poitrine, au moins elle est présente !

Si elle ne releva pas tout de suite les paroles du chasseur concernant le fait que ce dernier aurait été attiré par le garçon que Yona n'était pas, cette phrase avait toutefois trouvé sa place dans sa mémoire. Si ça continuait, elle allait carrément ouvrir un dossier "Tôga Yagari, professeur sensé enseigner l'éthique mais qui n'applique pas ses propres cours". Quoique, c'était un peu trop long, elle raccourcit à "Tête-de-mule-sensei". Parce oui, juste "Tôga Yagari", se serait trop formel et à la limite normal, chose que n'était pas cet enseignant qui était tout sauf banal.

-Je ne peux pas savoir puisque je n'en lit pas ! Et tu ne fantasme pas sur moi ? Moi qui pensais te plaire ! Je ne suis pas assez sexy, c'est ça ? En tous cas mon sex appeal vient d'en prendre un sacré coup !

-Je n'ai jamais dit que vous n'étiez pas sexy ! Mais vous êtes mon prof, et vous voyez, je suis sensée être une gentille petite sang-pure toute docile et innocente, il faut bien que je garde mon image et que je ne transgresse pas les règles... Mais bon, je ne peux pas être qu'un agneau blanc, la perfection n'est pas de mon ressort à ce point, j'aime beaucoup vos cheveux...

Là, ses paroles prouvaient clairement qu'elle ne se prenait pas au sérieux. Vous voyez clairement Yona en petite sainte ? Certainement pas, encore voudrait-on l'emmener à l'église ou dans un temple japonais afin de prier qu'il faudrait l'enfermer à double tour dans une cage transportable histoire que mademoiselle ne s'échappe pas.

-C'est un cadeau de ma nièce, Kagame Yagari. Elle devrait arriver à l'académie bientôt, elle a un caractère de merde et c'est une vraie chipie.

-Vous avez une nièce ? Avec un caractère de merde ? Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit qu'elle doit tenir ça de son oncle... En tout cas, je serai ravi de la rencontrer et de vous voir tous les deux dans une pièce. Je crois que je prendrai du pop-corn en prévision, ça doit être amusant de vous voir vous faire battre par une fille !

Qui dit caractère de merci signifie immanquablement une certaine complicité avec notre cher et très poli (visez l'ironie) ami au bandeau. Ou alors une rivalité et des joutes verbales de haut niveau... Et pour rien au monde la vampire ne manquerait ça, même au risque de se faire attaquer par cette demoiselle au sang de Yagari dans les veines. Car oui, notre miss écarlate était bien décidée d'en apprendre un peu plus sur la façon de manier le cynisme.

-C'est vrai, notre imagination peut être un atout mais aussi un poids.

-Le prix à payer parfois c'est d'être mit dans la case des fous !

Et dans sa classe, si la nocturne ne se contrôlait pas et se révélait trop démonstratif, nul doute que les autres vampires la considéreraient comme tel. Enfin, la fille de Shizuka ne pouvait pas affirmer qu'elle se révélera sous son vrai jour. Il y a de fortes chances pour que sa méfiance en vienne à bout de sa sociabilité et que dans les premiers temps elle se montre distante avec ses congénères, préférant la solitude à l'hypocrisie constante qu'elle redoutait. La rousse ne serait pas nécessairement froide, simplement si certains essayaient de commencer à lui lécher les bottes dans l'intention de s'attirer ses bonnes grâces, Yona risquait certainement de s'enfermer dans sa bulle et de les ignorer. En revanche, si d'autres se révélaient sincèrement sympathique, peut-être serait-elle en mesure d'abandonner sa méfiance pour s'ouvrir comme avec Yagari. Bien qu'avoir les mêmes résultats que l'hunter se révélerait sans doute difficile, ce dernier ayant anormalement réussit à gagner vite la confiance de la concernée.

-Moi ? Avoir des problèmes ? Je ne sais pas pourquoi mais les gens ont tendances à éviter de me chercher des noises, c'est étonnant non? Et puis tu n'auras qu'à me laisser t'embrasser si tu tiens tant que ça à me rendre quoi que ce soit !

-Si je n'étais pas une victime de vos railleries, j'éviterai aussi de vous rebrousser le poil, rassurez-vous ! Mais bon, je suis une innocente que doit avoir un jour sa vengeance. Je vengerai ma poitrine un jour, soyez-en certain...
Me laisser embrasser ? Comme si vous le feriez... Vous en serez capable, ça je le sais et le doute ne persiste pas bien longtemps sur le sujet, mais en outre la plaisanterie vous ne me demanderiez certainement pas ça !


Un instant, l'être de la nuit leva les yeux au ciel en secouant légèrement la tête. Ce ne serait pas comme ça qu'elle pourrait lui rendre service un jour... Enfin, peut-être qu'avec un peu de patience elle saurait se rendre utile dans le futur. Mais elle soupçonnait son hôte d'être buté au point où jamais il ne lui demanderait son aide, si bien que la vampiresse allait être obligée d'être à l'affut de la moindre situation pour "payer sa dette", même si elle le faisait aussi de bon coeur. Plus que par obligation en tout cas.

-Que c'est gentil, tiens, un cookie !

Et c'est ainsi que la propriétaire des cheveux rouges se retrouva avec un cookie dans la bouche, ne l'ayant pas vu venir celui-là. Et, ne se s'étant douté de rien, elle écarquilla les yeux sous la surprise avant de fixer le chasseur d'un regard interrogateur. Puis, porta une main à sa bouche pour saisir le gâteau et le croquer, avalant ensuite pour pouvoir parler, la demoiselle prit la parole.

-Il est bon... Mais vous ne faîtes vraiment pas les choses à moitié, à croire que vous aviez prévu le coup !

Ensuite, son ignorance sur ce fameux poisson trouva de généreux renseignements.

-C'est un poisson qu'on trouve dans le coin qui a une chaire très douce et sucrée avec un arôme semblable au melon, il est très prisé pour son goût, tu verras c'est un régal !
Allez, monte dans la barque, assieds-toi et tiens toi aux bords, ça va secouer un peu mais c'est du solide ne t'en fais pas !


-J'espère qu'ils sont de sortie alors, je suis curieuse de goûter un poisson-fruit !

Oui, encore une plaisanterie qui valait son poids en nullité... Mais que voulez-vous, cette petite vampire était déjà condamnée ! Dans tous les cas, guère rassurée en apprenant que la barque pouvait bouger, la jeune femme suivit les conseils du professeur et fit attention pour monter, palissant à vue d'oeil en sentant la barque s'agiter sous ses pieds. C'est ainsi qu'elle s'assit au plus vite, cachant son trouble en baissant la tête. Finalement, l'embarcation se stabilisa et la rouquine retrouva des couleurs, chassant du mieux possible la pensée que si le petit bateau se retournait, ils finiraient immanquablement à l'eau.
Cependant, alors que Yagari ramait, Yona ne put décrocher son regard des remous, fixant les douces ondulations de l'eau. C'était vrai que le reflet de la lumière, bien qu'il l'éblouissait un peu, sur l'étendue liquide était magnifique, il fallait le reconnaître. Tant qu'elle restait immobile, sa peur ne se fit pas assez forte, l'admiration dépassant la crainte.

-Si tu vois le bouchon couler tire un coup sec et rembobine le fil, je t'aiderais si tu as du mal et je me chargerais de retirer le poisson, je ne sais pas si tu en as déjà touché un mais c'est un peu gluant et ça gigote, enfin après tu peux le faire toi-même si tu veux essayer.

La rousse sortit de ses pensées vagues en l'entendant prendre la parole et parut distraite dans les premiers mots. Malgré tout, elle se rattrapa bien vite et l'attention put rapidement apparaître dans ses prunelles violettes.

-Si tu vois le bouchon couler tire un coup sec et rembobine le fil, je t'aiderais si tu as du mal et je me chargerais de retirer le poisson, je ne sais pas si tu en as déjà touché un mais c'est un peu gluant et ça gigote, enfin après tu peux le faire toi-même si tu veux essayer.

-D'accord... J'essayerai de le faire moi-même, ce sera plus amusant. Et puis j'ai déjà eut un poisson entre les mains, vous savez. Enfin, dans le cou, Izumi n'avait pas trouvé mieux un jour que d'en glisser un sous ma cape pendant que je dormais !

Ce souvenir lui arracha un sourire plus amusé et c'est avec soin qu'elle nota les mouvements de son maître de pèche pour ensuite les reproduire, avec un peu plus de maladresse tout de même. La canne tombant un peu trop près la première fois, la rouquine s'entraîna à rembobiner le fil pour prendre la main avant de relancer la ligne, guettant le moindre mouvement du bouchon. Néanmoins, cela ne l'empêcha pas de rester fermement assise ne bougeant à peine que de quelques centimètres, et ses mouvements avaient toujours cette nuance raide qui n'était pas commune aux vampires habituellement. Sous le soleil, ses mains découvertes prirent une teinte légèrement rouge, mais cela ne sembla pas déranger la concernée qui ne ressentit rien pour le moment. Et contrairement aux légendes, même si ils étaient peu réceptifs à la lumière, les vampires ne se réduisaient pas en cendre en présence de cette dernière. Du moins, ceux qui n'étaient pas des Level E, ces derniers ne pouvaient absolument pas la supporter.

(Quand on finit, c'est encore plus frustrant >.< J'ai eus aussi le coup la semaine dernière, j'étais dégoûtée x) Mais bon, tu as eus le courage de recommencer tout de suite après ! Pour ma part, des fois je remets au lendemain par flemme XD
D'ailleurs, Kagame, tu vas la jouer plus tard ou c'est juste une pré-créée ? ?.?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Libre — Première route
» C'était sa première visite en Haiti
» Première visite à Nandis
» Première visite
» Première visite (pv Leana)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: ACADÉMIE CROSS :: 
    Jardins
-
Sauter vers: