Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 4 Mar - 22:38

-Je n'ai jamais prétendu être un ange non plus !

Que pouvait-il bien répondre à cela à part un "C'est pas faux"? Bien sûr que ce n'était pas un ange ! C'était impossible qu'elle en soit un ! Déjà parce qu'elle avait tout l'air d'une chipie, ensuite parce qu'elle ne se comportait pas du tout comme tel, et enfin parce que ça ne lui irait pas, mais alors pas du tout !

-Techniquement je suis une princesse, se sera juste me traiter selon juste rang ! Et puis tous les hommes disent ça, mais une fois que je ressemblerai à une baleine, je sais très bien que vous ferez tout pour vous échapper de la maison... Tous les homme sont comme ça de toute manière !

-Alors là non votre altesse ! Il n'y a rien de plus beau que les courbes d'une femme enceinte ! Surtout pour un hunter ! Je passe mes journées à donner la morte, c'est normal que j'admire la vie, non ? Ne mettez pas tous les hommes dans le même panier, c'est des préjugés tout ça !

A vrai dire il y avait une grosse voir énorme part de vérité dans ce qu'avait dit le professeur, il trouvait ces femmes qui portaient la vie magnifiques, surtout en se doutant de l'épreuve que c'était pour elles. Il s'était également retrouvé attendrit plusieurs fois lorsque l'une de ses connaissances lui présentait son fils ou sa fille âgé d'à peine quelques jours. Même les jumeaux Zero et Ichiru avaient cet effet quelque peu gagatisant sur lui bien qu'il essayait de le cacher.
En effet, à part Kaien et ses disciples, personnes ne se douteraient au premier abord à quel point le borgne pouvait apprécier les enfants tant il s'en plaignait. Il avait tout de même une image de type bourru et grognon à garder !


-Vous êtes un bon comédien, je dois l'avouer. A contre-cœur, vous êtes presque meilleur que moi dans mon rôle de Sa Majesté l'héritière des Hios !

-Merci, merci, ça me va droit au cu... cœur !

Oui bon, les lapsus ça peut arriver à tout le monde non ? A vrai dire, il avait tellement l'habitude de dire "ça me va droit au c**" quand une personne qu'il n'aimait pas le complimentait de manière sarcastique ou l'insultait que c'était sortit tout seul. Le professeur d'éthique n'avait donc à peine eu le temps de se rattraper et de mettre sa main devant sa bouche dans un réflexe qu'il rougissait déjà un peu, gêné par cette erreur stupide qui serait sûrement mal interprété par l'élève, rapport au c** bien sûr...

-C'est dommage, j'en suis presque peinée pour vous, mais non, je suis bien une femme. La preuve, aussi petite soit ma poitrine, au moins elle est présente !

-Si on regarde de très près ouais, mais sinon...

Ouais bon, il exagérait peut-être un peu... Bon, d'accord, beaucoup avec ce sujet mais il n'y avait rien de plus drôle que les réactions qu'il pouvait engendrer tant elles étaient diverses et variées. C'était comme un arc-en-ciel d'émotions toujours différents qu'il déclenchait à chaque fois qu'il en parlait, pourquoi s'en priver alors?

-Je n'ai jamais dit que vous n'étiez pas sexy ! Mais vous êtes mon prof, et vous voyez, je suis sensée être une gentille petite sang-pure toute docile et innocente, il faut bien que je garde mon image et que je ne transgresse pas les règles... Mais bon, je ne peux pas être qu'un agneau blanc, la perfection n'est pas de mon ressort à ce point, j'aime beaucoup vos cheveux...

-Les filles gentilles et innocentes c'est chiant, je préfère celles qui se moquent des règles et sont vilaines... Sinon, puis-je connaître le rapport avec mes cheveux ? Tu fais une fixation ?

Il ne voyait pas du tout ce que ces cheveux venaient foutre là, peut-être que c'était au tour de Yona de prendre son compagnon pour un chat à caresser ? Non, beaucoup trop absurde...

-Vous avez une nièce ? Avec un caractère de merde ? Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit qu'elle doit tenir ça de son oncle... En tout cas, je serai ravi de la rencontrer et de vous voir tous les deux dans une pièce. Je crois que je prendrai du pop-corn en prévision, ça doit être amusant de vous voir vous faire battre par une fille !

-Je vois pas pourquoi tu penses qu'elle tient de moi. Et encore pourquoi je me ferais battre par elle, non mais !
A vrai dire j'ai peur de me la coltiner un peu trop, ses parents sont morts récemment, attaque de level e massive, elle a beau être majeure je sais qu'elle aura besoin de moi, même si elle risque de me repousser.


C'est vrai quoi, leurs caractères n'étaient pas du tout similaires après tout ! Elle était arrogante, hautaine, froide, provocatrice et tout un tas d'autres trucs qui faisaient qu'elle était chiante !
Non, vraiment rien en commun avec Tôga, qu'est-ce qu'elle s'imaginait Yona ?! Qu'ils étaient tous comme ça chez les Yagari? Quelle idée ! C'était pas du tout le cas !


-Le prix à payer parfois c'est d'être mit dans la case des fous !

-Tu as encore raison, ça devient une habitude dis donc, essaies-tu de m'imiter ?

Il est vrai qu'il arrive que des personnes se fasse submerger par leur imagination au point de devenir complètement dingue, à vrai dire l'imagination était un peu comme tout, à utiliser avec précaution.

-Si je n'étais pas une victime de vos railleries, j'éviterai aussi de vous rebrousser le poil, rassurez-vous ! Mais bon, je suis une innocente que doit avoir un jour sa vengeance. Je vengerai ma poitrine un jour, soyez-en certain...
Me laisser embrasser ? Comme si vous le feriez... Vous en serez capable, ça je le sais et le doute ne persiste pas bien longtemps sur le sujet, mais en outre la plaisanterie vous ne me demanderiez certainement pas ça !


-C'est que tu as de la jugeote en plus, bravo !

L'hunter ne se moquait pas du tout d'elle, il était même plutôt heureux qu'enfin quelqu'un le comprenait avec autant d'aisance. Elle était parfaitement au courant qu'il avait tendance à cacher son jeu, se montrant alors glacial et agressif. D'ailleurs, si l'on devait symboliser l'hunter par un animal ce serait sûrement le loup. Féroce, qui a tendance à montrer les crocs mais qui n'hésite pas à se sacrifier pour les siens.

-Il est bon... Mais vous ne faîtes vraiment pas les choses à moitié, à croire que vous aviez prévu le coup !

-Ahahah ! Qui sait ?

Yagari était assez fier de son tour mais ce qu'elle ignorait c'est qu'il avait l'habitude de faire cette blague et s'arrangeait donc pour avoir toujours au moins un cookie sur lui. Quand je vous disais qu'il était beaucoup plus complexe qu'il en avait l'air ! Il cachait juste bien son jeu, il aurait peut-être même fait un excellent joueur de poker vous ne pensez pas ?

-J'espère qu'ils sont de sortie alors, je suis curieuse de goûter un poisson-fruit !

-Quel joli surnom, allons pêcher le poisson-fruit alors !

Se prêtant volontiers au jeu, il l'aida à monter dans la barque et alla ensuite au milieu du lac où il lui apprit rapidement les bases afin qu'elle puisse essayer de pêcher au lieu de juste le regarder faire, ce qui serait extrêmement chiant, on va pas se le cacher.

-D'accord... J'essayerai de le faire moi-même, ce sera plus amusant. Et puis j'ai déjà eut un poisson entre les mains, vous savez. Enfin, dans le cou, Izumi n'avait pas trouvé mieux un jour que d'en glisser un sous ma cape pendant que je dormais !

-Oh sympathique, enfin pour ce qui est du poisson tu fais comme tu veux.

Yagari la regarda faire un moment, observant ses mouvements afin de voir comment elle s'y prenait. Ça n'allait pas du tout, elle connaissait la mécanique mais avait du mal dans la pratique. Il se retint un moment de faire la moindre réflexion puis finit par craquer, déclarant alors du tac au tac.

-T'as un bâton dans le cul ou quoi ? Sois plus souple voyons ! Détends-toi !

Quelle agréable et charmante expression ! La vérité était que le professeur commençait à s'inquiéter à la voir aussi crisper, il y avait un truc qui la tracassait et il aurait tout donné pour pouvoir le savoir et tenter de l'aider. Enfin, elle ne l'avait pas forcé à parler de ses soucis, par respect, il en ferait autant pour la même raison.
Lui accorderait-elle la même confiance s'il la poussait à lui dire quelque chose qu'elle voulait garder pour elle ? Sûrement pas.
La confiance se créer avec du temps, ça n'était pas quelque chose que l'on pouvait réclamer comme s'il s'agissait d'un dû, c'était quelque chose de naturel et qui venait tout seul, nul besoin de brusquer quoique ce soit.


(Pour l'instant elle est en pré-créée après je verrais ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 5 Mar - 0:58

-Alors là non votre altesse ! Il n'y a rien de plus beau que les courbes d'une femme enceinte ! Surtout pour un hunter ! Je passe mes journées à donner la morte, c'est normal que j'admire la vie, non ? Ne mettez pas tous les hommes dans le même panier, c'est des préjugés tout ça !

-Je veux bien vous accorder le bénéfice du doute, mon cher... A vrai dire, ça m'étonnerait mais pourquoi pas ?

De l'amusement, le regard de la jeune femme passa à une certaine sympathie. Certes elle ne se doutait pas que les paroles de son interlocuteur était en grande partie vrai sur son ressenti envers les femmes enceintes, mais la demoiselle trouva néanmoins qu'il ne devait pas les trouver affreuses comme certains. Sinon, il n'aurait pas déclaré les mères vampires courageuses de traverser une telle étape afin de donner la vie. Et intérieurement, bien que ne s'en rendant pas vraiment compte, la rousse refusa de pousser la blague plus loin de peur de mener l'esprit de Yagari à penser à cet enfant qu'il n'aura jamais vu ni même apprit l'existence qu'après la mort de sa fiancée et donc de ce dernier.
Si la rouquine ne désirait pas être mère, cela ne voulait pas dire qu'elle répugnait les petits bouts de choux qu'étaient les enfants. A vrai dire, c'était évident vu son caractère qu'elle pouvait même craquer en les voyant, bien que cela saute plus aux yeux que pour Tôga. Seulement, en tant que sang-pure, si elle donnait la vie, son bébé serait puissant bien qu'aristocrate et cela pourrait mener les autres vampires à se servir de lui pour l'asservir elle. Et condamner un être innocent à vivre dans la fuite et la crainte n'était pas le souhait de Yona.

-Merci, merci, ça me va droit au cu... cœur !

-Charmant labsus, je crois avoir deviné l'une de vos expressions favorites sans que vous n'ayez à le dire complètement ! C'est original je dois dire !

Loin de s'en formaliser, Yona préférait le prendre à la rigolade, nullement dérangée par la grossièreté ou le sens de la phrase. Faut dire qu'elle commençait à être habituée avec le charmant langage de Yagari, même si ce dernier avait de la retenue visiblement !

-Si on regarde de très près ouais, mais sinon...

-L'injustice c'est que je ne peux même pas vous retourner les paroles sans être traitée d'aveugle !

Oh oui, elle aurait aimé remettre la masculinité de notre cher chasseur en cause, mais malheureusement elle avait essayé vainement et ça s'était encore retourné contre elle. La seule chose que l'adolescente pouvait faire, s'était esquisser une moue boudeuse tout en luttant pour ne pas laisser voir que tout cela attisait son amusement, chose difficile puisque les réactions de son interlocuteur la poussait toujours à sourire même malgré elle.

-Les filles gentilles et innocentes c'est chiant, je préfère celles qui se moquent des règles et sont vilaines... Sinon, puis-je connaître le rapport avec mes cheveux ? Tu fais une fixation ?

-Heureusement que je suis un petit ange, j'aurai peur de vous plaire autrement !

Oui, bon là, Yona venait de faire deux en un dans l'erreur : elle se contredisait quant au fait qu'elle n'avait rien d'angélique et en plus tendait une nouvelle perche involontaire à Tôga. Parfois la vampire devrait apprendre à se taire...

-Ils sont aussi rebelles que les miens, c'est la première fois que je trouve leurs camarades. Et puis au moins vous ne pouvez pas vous en vanter trop, les circonstances sont atténuantes !

Avouer qu'elle aimait regarder les cheveux des gens risquait de la faire paraître pour une folle. Non, ce n'était guère une fixette perverse, simplement, ayant une chevelure qui laisse à désirer, la demoiselle s'était souvent demandée en regardant autour d'elle pourquoi elle n'avait pas non plus une tignasse normale. Puis, l'enfant écarlate avait alors découvert que tout type de chevelure prenait des teintes qui lui étaient inconnus au soleil et alors s'était devenu un jeu solitaire que de deviner si telle personne avait des nuances de roux ou de blonds. Châtains ou bruns ? La question l'occupait parfois pendant une ou deux heures quand elle s'ennuyait. Et puis c'était plus discret que de fixer les prunelles des gens, ces derniers finissant toujours par se demander ce qu'on pouvait leur vouloir. Et finalement les cheveux de Yagari s'était révélés agréable au regard...
Oui, je vous l'accorde, Madame avait des étranges passe-temps et de critères d'observation.

-Je vois pas pourquoi tu penses qu'elle tient de moi. Et encore pourquoi je me ferais battre par elle, non mais !
A vrai dire j'ai peur de me la coltiner un peu trop, ses parents sont morts récemment, attaque de level e massive, elle a beau être majeure je sais qu'elle aura besoin de moi, même si elle risque de me repousser.


-Je ne sais pas, peut-être la notion "caractère de merde" qui me rappelle étrangement quelqu'un ? Et puis seule une personne de votre famille pourrait rivaliser avec vous, ça doit être un véritable divertissement de vous voir vous affronter l'un et l'autre !

Si la nocturne se révélait un brin moqueuse, ce n'était en aucun cas par méchanceté. Ses traits prirent cependant une nuance sérieuse quand il évoqua les parents de la jeune femme. Apprendre que ses congénères de la nuit avaient encore fait des victimes ne réjouit pas la sang-pure, cette dernière ressentant véritablement une angoisse naissante. Ce n'était pas de la pitié, peut-être de la compassion ? Dans tout ce foullis de sentiments, une pointe de culpabilité était clairement reconnaissable.

-Je suis désolée pour elle... Je ne souhaite à personne de perdre des proches et j'espère que ceux qui ont fait ça payeront. Après un tel acte, ils ne méritent aucunement la pitié ou la rédemption...

Ils avaient sombré dans la folie, certes, mais c'était bien la première fois que la fille de Shizuka entendait parlé d'un rassemblement ainsi de Level E. Etait-ce volontaire ou une plus grande force se cachait derrière tout cela ?

-Les levels E sont solitaires normalement, ils ne peuvent pas rester en horde sans chercher à s'entre-dévorer. Ce qui m'inquiète c'est que cela signifierait la présence d'un sang-pur derrière tout ça. Et c'est tout à fait la signature de Rido, sensé être disparu. Les autres se tiennent à carreau même si j'ai quelques doutes sur Sara Shirabuki, mais généralement cette femme est plus fourbe et s'arrange pour éliminer les autres de manière plus discrète...

A force de fuir, de chercher ceux qui s'en prenait à Izumi et elle, la rouquine avait finit par découvrir véritablement le sombre monde et la guerre que se faisaient les sangs-purs entre eux, étant parfois témoins directe ou non de leurs manigances.
Et par conséquent se faire une idée du profil de chaque membre...
Mais l'hunter releva sa remarque sur l'imagination, ce qui changea le sujet de la discussion :

-Tu as encore raison, ça devient une habitude dis donc, essaies-tu de m'imiter ?

-Si j'essayais, ça vous dérangerait ?

La concernée accompagna ces mots d'un sourire amusé. Même en sachant qu'elle ne parviendrait pas à valoir les commentaires de Yagari, elle pouvait tout de même répliquer, non ? Question de fierté, s'avouer vaincue n'était pas de son ressort, même si sa lutte était inutile.

-C'est que tu as de la jugeote en plus, bravo !

-Comme quoi, je ne suis pas qu'un cas désespéré !

Si la vampire semblait se familiariser plus ou moins avec le caractère de son hôte, bien que ce dernier ne lui dévoile ces facettes que de façon volontaire, c'était avant tout grâce à leur jeu et sa manière à elle tester le comportement de son "adversaire". Si Yagari se révélait en réalité insaisissable, Yona parvenait tout de même à se faire une idée, bien que très floue en vérité, des potentielles réactions réactions de ce dernier malgré le fait que le plus souvent ses suppositions étaient fausses.

Puis il fut question du cookie, face à quoi la demoiselle ne releva pas, trop occupée à manger le gâteau. Rappelons que Madame appréciait particulièrement tout ce qui n'était pas bon pour la ligne et en particulier les choses sucrées, aussi un cookie faisait parti de la nourriture avec laquelle il était facile de l'apprivoiser. Ensuite, après le poisson-fruit et les instructions sur la pèche, ils commencèrent à pêcher, mais son compagnon de barque sembla remarquer son attitude crispée.

-T'as un bâton dans le cul ou quoi ? Sois plus souple voyons ! Détends-toi !

-J'ai peur de l'eau...

Se sentant stressée sur l'instant, Yona avait laissé échappé ces mots, plus sous le coup de l'émotion que par réelle envie de l'avouer. Mais c'était trop tard, les choses étaient faîtes et elle ne pouvait pas revenir en arrière. Baissant les yeux, les joues rougissant sous la honte, sa prise sur la canne se fit plus ferme, signe que si elle avait put le faire à la place, elle aurait serré les points.

-Au point où prendre un simple bain me paraît impossible, je ne supporte pas si je suis entourée d'eau... C'est idiot, voire totalement incongru pour une vampire, je l'avoue, mais c'est plus fort que moi. Je ne peux pas mourir, mais j'en ai fait l'expérience...

Hésitant longuement, la jeune femme ne voulait pas encore lâcher une longue histoire à Yagari, surtout ce les faits pouvaient totalement la discréditer aux yeux de ce dernier, sa peur étant totalement inutile et même lâche.

-Une nuit je suis tombée d'une falaise. Ils me poursuivaient, Izumi venait de mourir, je ne savais pas encore comment me transformer en chauve-souris... Une tempête s'était levée, il pleuvait à verse si bien que même pour les vampires la visibilité était restreinte. Tout en était que je me suis retrouvée sur le bord, ils étaient juste devant et je n'avais donc pas d'autre issue... Mes idées n'étaient pas très claires non plus... La peur a réveillé mes pouvoirs et sans le vouloir j'ai provoqué un tremblement de terre, j'ai voulu éviter de tomber mais la terre était boueuse, mon pied a dérapé et mon corps a basculé vers l'arrière... L'eau aurait dû amortir ma chute, mais l'océan était déchaîné et les rochers en bas n'avaient rien de plats... Je dois dire que même si ce ne sont pas des armes anti-vampire, ça fait mal, très mal au point où je me demande si je n'ai pas frôlé la mort sur le coup... Enfin passons, tout en est que j'étais ballotée dans tous les sens sans pouvoir regagner la surface, je perdais souvent connaissances, la plupart du temps les vagues me projetaient contre la falaise avec violence, autant dire que mes os étaient broyés et le reste en sale état... Je crois que ça a duré plusieurs heures mais mon jugement peut être faussé, à ce moment là je ne parvenais pas à penser correctement... Tout en est que la mer m'a craché sur une plage quelques kilomètres plus loin mais les lieux étaient déserts, j'y suis restée sans bouger pendant plusieurs jours, le temps que mon corps s'en remette mais ma soif était trop importante à cause de l'effort qu'il avait fallu pour me remettre en état... Un humain est passé à ce moment là, ça devait être un joggeur à en juger par ses vêtements...

Aller plus loin lui paraissait trop dur, sa respiration même se faisant lourde. Laissant supposer ce qui s'était passé, la vampire ne pouvait désormais plus affronter le regard de Yagari, s'apprêtant à avouer l'un des actes les plus proscrit par le Sénat et les hunters. S'enfermant dans une bulle de silence, la conteuse releva la tête pour fixer le soleil, quitter à s'en brûler les rétines et si deux larmes se formèrent au coin de ses yeux, cela lui permit de continuer au moins.

-Je l'ai mordu. Il se penchait pour m'aider, il n'y avait aucune animosité dans ses yeux mais pourtant je l'ai condamné... Sans aucune précaution, je l'ai totalement vidé de son sang... Vous les hunters, vous nous voyez comme des animaux, vous avez raison, nous sommes même pires. Si je dois décrire toutes les émotions qui m'ont traversé à ce moment, vous regretterez certainement de ne pas m'avoir abattu hier soir...

Yona se perdait dans ses paroles, ayant finalement réussit à baisser ses prunelles pour planter son regard dans l'oeil unique de Yagari. Si les larmes coulaient à présent sur ses joues, il y avait cette lueur ferme au fond de ses iris qui ne cillait pas, signe qu'elle mesurait toutes les conséquences de ses paroles. Si ses lèvres étaient pincées et sa gorge serrée, ses traits restaient stoïques bien que ses yeux exprimaient ses réelles intentions. Il y avait cette culpabilité que rien ne pourrait jamais effacer comme ses actes. Il lui fallait assumer ce qu'elle avait fait, sous la faim mordante ou non, consciente ou l'esprit embrumé par cette envie de mordre et l'odeur du sang qui l'avait enivré.

-Hiroshi Yamada, 33 ans, marié et une petite fille de deux ans, sa femme attendant un deuxième enfant qui sera un fils ne connaissant jamais son père. J'ai voulu oublié, puis je me suis résigné... Cet homme que j'avais tué, comme d'autres avant d'avoir conscience de la portée de mes actes, au moins lui je voulais savoir son nom, voir ce que j'avais fait. L'assassin revient toujours sur les lieux de son crime... J'ai déposé le corps à l'hôpital avant de disparaître, guettant sa famille de loin... J'ai déjà sombré une fois, je ne me le pardonne pas, je sais ce qu'est être un monstre en connaissance de cause... Enfin, tout cela pour dire que l'eau me rappelle tout ça...

(Désolée, là on peut dire que je me suis "lâchée" >.<'
En tout cas sa présentation est très bien faîtes, on se fait une bonne idée du personnage ! ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 5 Mar - 3:42

-Je veux bien vous accorder le bénéfice du doute, mon cher... A vrai dire, ça m'étonnerait mais pourquoi pas ?

-Les hommes qui trouvent les femmes enceintes laides sont des idiots, certains prétendent même que ça les répugne au point de ne plus les toucher de manière... Vous voyez ce que je veux dire ? Ceux-là mériteraient une bonne correction surtout qu'enceinte ou non elle a aussi ses envies et même souvent des pulsions liées à cela ! Tous des ignorants !

Oui il avait déjà entendu un hunter dire ça au sujet de sa femme mais de façon grossière et déplacée en plus, Yagari s'était simplement retourné et lui avait collé une bonne droite avant de continuer son chemin, l'hunter en question n'osant même pas répondre. Depuis ce jour, il évitait Tôga et au final ça l'arrangeait. Entendre quelqu'un parler ainsi de la femme qu'il est censé aimer CORPS et âme, oui, le corps est important dans la situation présente, l'avait foutu en boule. Pour lui c'était inconcevable de manquer de respect à son ex femme que ça soit devant elle ou dans son dos car à ses yeux s'il n'y a pas de respect c'est qu'il n'y a pas d'amour, c'est donc quelque chose de primordial pour lui, tout comme la confiance bien qu'il ai tendance à être un peu jaloux. Je vous l'avait dit, il est comme un loup, si on s'approche trop de sa femelle il mord.

-Charmant lapsus, je crois avoir deviné l'une de vos expressions favorites sans que vous n'ayez à le dire complètement ! C'est original je dois dire !

-Oui bon ça va, j'ai pas fais exprès c'est sortit tout seul.

Il aurait pu agrémenter la fin de sa phrase de tout un tas de choses à double sens tant le "sortit tout seul" lui offrait de possibilités mais il préféra s'en tenir là. Oui il aimait la taquiner mais le but n'était pas non plus de la choquer à vie, il devait donc se fixer des limites.

-L'injustice c'est que je ne peux même pas vous retourner les paroles sans être traitée d'aveugle !

-C'est pas faux, à toi d'être plus maligne alors !

Malgré les apparences en ce moment même le professeur exerçait son métier secondaire, lui donnant un cours dissimulé de répartie qui lui servirait beaucoup plus qu'un cours de maths d'ailleurs !
Comme ça elle pourrait envoyer tout le monde promener avec classe, ce crétin de prof de maths compris et aurait la paix quand ça lui chanterait.


-Heureusement que je suis un petit ange, j'aurai peur de vous plaire autrement !

Là l'hunter préféra ne rien relever, jugeant qu'elle s'était déjà assez enfoncée toute seule et la laissa passer gentiment à la suite, ne souhaitant pas la vexer en lui lançant une réponse cynique.

-Ils sont aussi rebelles que les miens, c'est la première fois que je trouve leurs camarades. Et puis au moins vous ne pouvez pas vous en vanter trop, les circonstances sont atténuantes !

-Je les aime bien mes cheveux, ça me donne un côté sauvage que les femmes adorent ! Et puis tu sais, apprends tes défauts, sait qui tu es et plus rien ne pourra t'atteindre. On m'appelle le borgne ? Et alors ? Je le suis, où est le problème ?
Tu dois en faire autant avec toi, soit fière de ne pas avoir une énorme poitrine mais une plus petite, en plus ce qui est petit est mignon, c'est bien connu et tu ne ressentiras plus rien quand quelqu'un d'autre que moi osera te traiter de planche à pain ! En plus c'est ma moquerie ça, si quelqu'un me copie je le descend.


Yagari était quelqu'un qui s'était rapidement endurcit. En effet, que ce soit à l'école ou quand on est hunter, c'est la même chose, avoir du talent déplaît aux autres, soyez bon dans un domaine et l'on vous rabaissera, les gens sont jaloux de ce qu'ils n'ont pas, c'est bien connu. Tôga était l'un des meilleurs hunter de la Guilde, sportif accompli, possédant beaucoup de force, de la rapidité, de l'agilité et une précision exceptionnelle au tir, il attirait forcément la convoitise et donc la jalousie. Au début il s'en moquait, il ignorait. Jusqu'au jour où il est devenu borgne et que lorsqu'il se sentit enfin capable de retourner à la Guilde ses "collègues" ne s'étaient pas gêner pour lui adresser des remarques des plus désagréables. Allant du simple "salut le borgne" aux réflexions du type "Maintenant tu ne vas plus pouvoir tirer tu sais, avec un œil c'est très compliqué surtout que d'habitude tu vises du droit !" ça le foutait en rogne. Il en avait déjà choppé un et l'avait tabassé, ça n'était pas du tout le moment de le faire chier après tout, il traversait une dure période.
Il voulait leur montrer à tous ce dont il était capable, leur montrer que sa carrière n'était pas finie et qu'il continuerait à leur faire de l'ombre. Il s'était entraîné durement pour réussir à tirer de l’œil gauche et avec la moitié de sa vision en moins mais il y était arrivé. A l'heure actuelle il tire aussi bien qu'avant et est devenu insensible aux remarques des autres, il s'est forgé une grosse carapace que seules les personnes qu'il apprécierait seraient en mesure de percer.


-Je ne sais pas, peut-être la notion "caractère de merde" qui me rappelle étrangement quelqu'un ? Et puis seule une personne de votre famille pourrait rivaliser avec vous, ça doit être un véritable divertissement de vous voir vous affronter l'un et l'autre !

-Boarf, tu verras bien.

-Je suis désolée pour elle... Je ne souhaite à personne de perdre des proches et j'espère que ceux qui ont fait ça payeront. Après un tel acte, ils ne méritent aucunement la pitié ou la rédemption...
Les levels E sont solitaires normalement, ils ne peuvent pas rester en horde sans chercher à s'entre-dévorer. Ce qui m'inquiète c'est que cela signifierait la présence d'un sang-pur derrière tout ça. Et c'est tout à fait la signature de Rido, sensé être disparu. Les autres se tiennent à carreau même si j'ai quelques doutes sur Sara Shirabuki, mais généralement cette femme est plus fourbe et s'arrange pour éliminer les autres de manière plus discrète...


-A vrai dire la seule chose que je sais c'est que mon frère et sa femme avaient tendance à fouiner un peu trop. Enfin ça c'est de famille seulement je suis plus discret.

En effet Yagari aussi avait l'habitude de farfouiller un peu partout quand quelque chose lui semblait louche et nul doute qu'il enquêterait sur la mort de son frère et de sa femme. Pour être exécutés, car ne nous mentons pas, comme l'a dit Yona les level e n'agissent jamais seuls, cela devait venir d'autre part, mais d'où ? Le Sénat ? Nul doute qu'ils en seraient capables. La Guilde ? Elle se fait manipuler par le Sénat donc c'est tout autant plausible seulement si c'était le cas ils auraient aussi assassiné Kagame au lieu de la sauver sauf s'ils l'ont fait dans le but de brouiller les pistes... Quand à ce qu'un level A soit à l'origine de l'attaque c'était tout autant plausible bien qu'un peu plus irréel.

-Si j'essayais, ça vous dérangerait ?

-Non car tu aurais choisi le meilleur modèle possible !

Ventard Tôga ? Non, ça n'était pas son genre habituellement, seulement là il profitait de pouvoir se lâcher pour le faire tant que c'était possible et il ne comptait pas y aller doucement.

-Comme quoi, je ne suis pas qu'un cas désespéré !

-C'est vrai que j'ai rencontré bien pire !

Ahlala, des idiots aux incompétents, Tôga avait déjà tout testé, c'était incroyable le nombre de crétin qui existaient en ce monde ! Vraiment ! S'en était désolant !

-J'ai peur de l'eau...

Tout d'abord Yagari fut surpris, comment une vampire pouvait avoir peur de l'eau? Mais au final il écouta longuement son discours en silence. Il aurait parfaitement pu profiter de la situation, prendre ça comme un aveu de son crime et l'abattre sur le champ mais il n'y fit rien. Il avait compris que cette expérience des plus désagréables l'avait traumatisée, les vampires ont beau être différents, ils sont fait quasi comme des humains, les traumatismes existent donc aussi...
Il connaissait très bien ces moments où l'on aurait préféré mourir que d'avoir à vivre la suite, il avait vécu cela avec son ex fiancée mais avait tenu bon.
Lâchant sa canne à pêche qui tomba mollement dans la barque, il se leva avec aisance, ce qui malheureusement fit tanguer un peu cette dernière, avança doucement jusqu'à elle, s'accroupit et la prit dans ses bras.


-On fait tous des erreurs... Je sais très bien que parmi les vampires que j'ai abattus il y avait des familles que j'ai brisée... Il faut apprendre à vivre avec et ce n'est pas facile...

La serrant contre lui sans toutefois lui briser les os, il lui caressa les cheveux d'une main et le dos de l'autre, tentant tant bien que mal de la réconforter. Même si la situation était gênante, il ne rougit pas le moins du monde, il savait qu'elle souffrait, il ne pouvait pas hésiter où elle risquait de voir cela comme du dégoût de sa part ou un truc du genre et ça n'était pas du tout son but...
Il était professeur, cette élève avait besoin de lui, en un sens on aurait pu dire qu'il faisait simplement son travail mais non, c'était autre chose. Il ressentait de la compassion, comprenait ses souffrances sûrement mieux que quiconque et, connaissant la fragilité émotionnelle du sexe féminin, n'y voyez là aucun propos machiste, se sentait obligé de la consoler, de l'aider à se changer les idées en bon gentleman qu'il était.
Il savait qu'en plus le fait de s'être renseignée n'arrangeait pas les choses, elle savait que sa femme était enceinte et avait un autre enfant, étant une femme également elle s'était sûrement imaginé sa souffrance même en sachant qu'elle serait sans doute loin de la réalité et aurait ainsi augmenté sa culpabilité.
Yagari se sentait mal à l'aise à l'idée qu'elle se voit comme un monstre, elle n'était pas comme ça. C'était plutôt une pauvre créature qui venait de traverser une épreuve horrible où des centaines d'autres auraient préféré mourir. Elle était affaiblie, sous le choc et assoiffée. Elle avait simplement cédé à ses instincts, à une pulsion impossible à repousser. L'hunter était parfaitement conscient à quel point ce genre d'envie était dure à refréner étant lui-même accroc à la nicotine. Il connaissait cette sensation désagréable de brûlure dans la gorge, ces tremblements incontrôlables, cette agressivité que l'on pouvait avoir lorsque l'on était en manque, il la comprenait mieux que n'importe qui et voulait donc l'aider à aller mieux.


-Laisse toi aller, pleure un bon coup s'il le faut, ça ira mieux après... Évite juste de détremper ma chemise, après tu verras mes muscles, tu tomberas amoureuse de moi et on devra faire l'amour dans la barque, comme je suis un bourrin je vais aller trop fort, la barque va se retourner et je vais devoir nager en te serrant contre moi pour te ramener à la berge et te faire du bouche à bouche. Le pire dans l'histoire tu sais ça serait quoi? Je pourrais pas récupérer mon matos, je suis radin et c'est pas donné, tu vois un peu tout ce qui pourrait se passer ?

Il sera là pour elle, pour toutes les fois où il a été absent pour ses proches, pour tous les vampires qu'il a exterminé, il essaierait au moins d'en aider une. S'il pouvait la soulager, peu importe la façon, il essaierait de le faire. On avait beau dire qu'il avait un cœur de glace, qu'il repoussait tout le monde, elle savait que ce n'était qu'une image qu'il donnait. Elle savait qu'il l'appréciait et en ce moment même, il espérait qu'elle sache qu'il ferait tout pour la consoler et en l'instant présent il avait préféré essayer l'humour, c'était ce qui les avait rapproché après tout, ce qui leur avait permit de se parler, peut-être que c'était aussi la solution.

(Merci et c'est pas grave ça m'a inspirée du coup !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 5 Mar - 15:05

-Les hommes qui trouvent les femmes enceintes laides sont des idiots, certains prétendent même que ça les répugne au point de ne plus les toucher de manière... Vous voyez ce que je veux dire ? Ceux-là mériteraient une bonne correction surtout qu'enceinte ou non elle a aussi ses envies et même souvent des pulsions liées à cela ! Tous des ignorants !

-Si c'était par crainte que ce soit mauvais pour le bébé, je comprendrai, mais si elles les répugnent, je suis d'accord avec vous... Je n'ai jamais été enceinte, mais j'en sais assez sur le sujet pour savoir qu'effectivement les futures mères sont plus sensibles ou voit leurs envies décuplées, même si elles peuvent avoir un comportement différent de la normale...

La vampire n'avait que rarement croisé des individus rejetant leurs femmes, mais savait la maternité des femmes vampires étaient parfois lourdes pour les futurs pères. Une vampiresse, même au bout des deux premiers mois, développait une soif qui la dépassait et qui la rendait dangereuse, encore plus quand cette dernière était une sang-pure. Bien que la grossesse de Shizuka lui fut passée sous silence, Yona avait put récolter quelques renseignements, notamment celui que la princesse aux cheveux argentés, malgré toute sa docilité, aurait plongé dans la folie pour cette raison en plus du poids des âges. Une rumeur courait que la protégée des Hios avait essayé plusieurs fois de se débarrasser de cet enfant qu'elle n'avait pas spécialement désiré.

-C'est pas faux, à toi d'être plus maligne alors !

-C'est sur qu'avec vous, je suis à la bonne école !

La concernée avait répondu cela dans un mélange d'amusement et de véracité. En effet, malgré toutes leurs piques, aucun être nocturne ne pourrait rivaliser avec le professeur d'éthique, ce dernier étant certainement passé maître en la matière depuis des années. Savoir que c'était lui qui occupait le poste d'hunter parmi les vampires n'étonnait guère la rouquine. En dépit de sa haine, il enseignait vraiment même si ses élèves nocturnes ne se révélaient pas les plus gentils, et réussissait à les surveiller du coin de l'oeil en même temps. La demoiselle devait reconnaître qu'assumer deux emplois presque contraire n'était pas la chose la plus facile mais pourtant l'homme au bandeau s'en sortait parfaitement.

-Je les aime bien mes cheveux, ça me donne un côté sauvage que les femmes adorent ! Et puis tu sais, apprends tes défauts, sait qui tu es et plus rien ne pourra t'atteindre. On m'appelle le borgne ? Et alors ? Je le suis, où est le problème ?
Tu dois en faire autant avec toi, soit fière de ne pas avoir une énorme poitrine mais une plus petite, en plus ce qui est petit est mignon, c'est bien connu et tu ne ressentiras plus rien quand quelqu'un d'autre que moi osera te traiter de planche à pain ! En plus c'est ma moquerie ça, si quelqu'un me copie je le descend.


-Même avec vos cheveux vous arrivez à vous faire des compliments ! S'exclama la rousse en riant avant de reprendre avec un peu plus de sérieux, hochant la tête aux dires de Yagari. Dans ce cas je suis une démone rouge avec une chevelure indomptable, nulle en maths, qui parle beaucoup et qui a encore des choses à apprendre sur la répartie... Je crois que la liste de mes défauts est longue, y compris si on rajoute que je ne rentre pas du tout dans les critères de la société vampirique, ce qui fait tout de même ma petite fierté personnelle, même si ce n'est guère reluisant dans un sens...
Faîtes attention, je pourrai ne retenir que ces paroles gentilles sur ma poitrine et oublier toutes les autres remarques qui ne sont pas si agréables !


Le menaçant gentiment, sachant très bien que de toute manière il arriverait toujours à la piéger avec ça, la demoiselle esquissa un sourire amusé. Contrairement à ce qu'on pouvait penser, son humour (toujours laissant à désirer) n'était une manière de changer de sujet parce qu'elle n'en aurait rien à faire. Non, c'était même en total contraste avec ses intentions. La vampiresse notait bien toutes les paroles de son interlocuteur dans un coin de son cerveau. Cerveau qui les cogiterait assurément pendant un petit temps avant d'essayer d'appliquer ces principes, ne se dénigrant plus autant, apprenant de ses erreurs, mais n'allant pas non plus jusqu'à se vanter. Yona aurait toujours cette part de faiblesse, dont l'origine était son malaise vis à vis de sa nature de vampire, et si elle ne pouvait pas changer d'espèce, elle limiterait au moins la casse pour ne pas paraître plaintive.

-Boarf, tu verras bien.
A vrai dire la seule chose que je sais c'est que mon frère et sa femme avaient tendance à fouiner un peu trop. Enfin ça c'est de famille seulement je suis plus discret.

-Malheureusement les vampires ou gens de haute société ont toujours des choses à cacher. Ils suffit que votre frère et sa femme aient trouvé une information compromettante sur l'un d'eux ou sur la société pour qu'on cherche à les éliminer... Enfin, je sais que vous le savez déjà, mais la vérité sur la mort de votre famille risque fortement de vous élire comme prochaine proie à exterminer parce que vous en saurez trop...

Tôga était sans aucun doute capable de découvrir ce qui se cachait derrière cette étrange attaque, mais à quel prix ? Si effectivement c'était la faute du Sénat, ces derniers ayant la Guilde à leurs pieds, nul doute que le professeur se révélera un danger pour leur machination...

Puis, sans réellement y penser sur le fait, la vampire révéla sa phobie, ce qui fut les prémices d'un long monologue.
Sur l'instant, prise dans cet enfer liquide, la jeune femme avait tant désiré mourir que son esprit embrumé par la douleur et la lassitude avait finit par le croire, la plongeant parfois dans un état de somnolence entrecoupé par de nouveaux coups. Si Yona était encore vivante aujourd'hui, c'était uniquement en raison de ce qu'elle était, et non de sa volonté, il fallait le dire. Au contraire de Yagari, à la mort d'Izumi, la rouquine avait de nombreuses fois baissé les bras, n'ayant pas le courage de continuer le chemin seule et désorientée sans son aimé. Mais sa nature, sa presque immortalité, l'avaient maintenu en vie jusqu'à ce que cela ne devienne un fardeau. Avec le recul, la rousse pouvait ressentir une certaine honte. Elle aurait dû se battre plus tôt pour rester en vie au lieu de se laisser aller, ayant les souvenirs de son amant à faire perdurer pour qu'il ne disparaisse pas, mais aussi pour ne pas gâcher cette vie qu'il avait perdu pour elle.
Aussi, quand le chasseur laissa tomber sa canne à pêche avant de s'avancer vers elle. Ses mains ayant depuis longtemps quitté la tige métallique pour se saisir des rebords du banc, la rouquine serra le bos sous l'appréhension, craignant la réaction, qu'elle pensait négative, de son compagnon de barque. Aussi, lorsqu'il la prit dans les bras, la rousse écarquilla les yeux sous la surprise mais resta silencieuse, redoutant toujours un peu ce qui se passerait.

-On fait tous des erreurs... Je sais très bien que parmi les vampires que j'ai abattus il y avait des familles que j'ai brisée... Il faut apprendre à vivre avec et ce n'est pas facile...

Fermant les yeux, la vampire hocha doucement la tête, aquiesçant. C'était vrai, peu importe si c'était volontaire ou non, qu'ils soient responsables directs ou non, ils n'avaient d'autres choix de continuer à vivre avec le poids de la culpabilité sur les épaules. Peu importe le malheur qui tombait, le monde ne cessait pas de tourner d'autres gens inconscients, cruellement aveugles face à la souffrance des autres, étaient heureux. Mais malgré tout ceci, les actes demeuraient parfois difficiles à porter, atteignant plus l'âme que ce qui était prévu. Seuls les fous prenaient plaisir à tuer, alors en quelque sorte protégé par cet égoïsme qui était le leur.

-Mais même si vous êtes l'incarnation de la mort à leurs yeux, ce n'est pas vous le juge, celui les a condamné à subir cet enfer. Au final vous souffrez vous aussi à cause des actions égoïstes d'un autre... Dans cette histoire, ces situations, ce n'est pas vous le bourreau...

Alors que Tôga lui caressait les cheveux, Yona s'abandonna totalement à lui. Qu'il décide soudainement de la tuer ne l'effrayerait, la vampire était trop lasse pour fuir encore une fois. C'était un risque à prendre, peut-être une preuve involontaire de confiance, mais son mental totalement épuisé par tout cela n'était pas en mesure de se battre encore. Pour l'instant du moins...
La jeune femme finit par ouvrir doucement les yeux après quelques minutes, en partie apaisée grâce aux gestes du professeur, la vampire resta néanmoins immobile. Elle n'avait pas raconté tout cela pour s'attirer les bonnes grâces de son interlocuteur, pensant plutôt éveiller les foudres de ce dernier, mais même si la culpabilité d'être ainsi consolée alors que la femme de sa victime n'avait eut presque personne pour l'aider à tenir le coup, la créature nocturne n'avait aucune envie de bouger.

-Laisse toi aller, pleure un bon coup s'il le faut, ça ira mieux après... Évite juste de détremper ma chemise, après tu verras mes muscles, tu tomberas amoureuse de moi et on devra faire l'amour dans la barque, comme je suis un bourrin je vais aller trop fort, la barque va se retourner et je vais devoir nager en te serrant contre moi pour te ramener à la berge et te faire du bouche à bouche. Le pire dans l'histoire tu sais ça serait quoi? Je pourrais pas récupérer mon matos, je suis radin et c'est pas donné, tu vois un peu tout ce qui pourrait se passer ?

A l'entente de ces paroles, un sourire sincère se dessina sur les lèvres de la fille de Shizuka qui ne retint pas un petit rire qui vint naître dans sa gorge encore serrée par l'amertume des larmes. Bien que l'eau salée coulait encore silencieusement de ses prunelles violettes, la rousse passa le dos de sa main pour les essuyer, même si ça se révélait inutile.

-Je ne vais pas pleurer autant, rassurez-vous, à vrai dire ça faisait longtemps que je n'avais pas craqué comme ça, même quand je le voulais les larmes ne voulaient pas venir... Elles sont comme mes cheveux, elles n'en font qu'à leur tête, ce sont des vilaines filles...

Avec un petit reniflement qui n'avait rien de gracieux pour une sang-pure, la concernée reprenait doucement contenance, la tristesse passant lentement. Sans aucun doute parce que Yagari maintenant sa bonne humeur en surface parce son humour particulier, sans quoi la vampire se serait laissée submergée par la mélancolie comme souvent.

-Et puis même si vous avez votre charme et que vous êtes sexy, je ne tombe pas amoureuse comme ça, non mais... Muscles ou pas, c'est l'âme qui me plaît avant le physique... Et puis franchement, avec ce soleil là, je finirai par m'endormir en plein acte ou finir aussi rouge qu'une écrevisse, ça serait pas pas très glorieux, quand même !

A cette remarque, son rire se prononça à nouveau, moins étranglé que le précédent et un peu plus vif. Oui, Madame n'avait aucune honte à être direct, ne tournant pas autour du pot. Bha quoi ? C'était le chasseur qui avait commencé !
Soudainement, un mouvement léger de sa canne attira son attention. Tendant le bras pour se saisir de la tige métallique, la demoiselle la ramena à elle et remonta la ligne comme le lui avait dit Tôga. Bien qu'un peu lente, Yona réussit à remonter sa prise... Qui était une minuscule sardine trop petite pour être mangée...

-Pourquoi je tombe toujours sur les plus petits trucs ? C'est ma taille, je suis maudite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 5 Mar - 16:21

-Si c'était par crainte que ce soit mauvais pour le bébé, je comprendrai, mais si elles les répugnent, je suis d'accord avec vous... Je n'ai jamais été enceinte, mais j'en sais assez sur le sujet pour savoir qu'effectivement les futures mères sont plus sensibles ou voit leurs envies décuplées, même si elles peuvent avoir un comportement différent de la normale...

-Même si le comportement est différent on a qu'à s'y habituer, c'est facile de critiquer sa femme alors qu'on ne fait rien pour elle.

L'hunter n'était vraiment pas d'accord avec les paroles que pouvaient avoir les autres hommes. Dans l'histoire c'était la femme qui supportait tout. Quand elle est malade le matin, quand elle a mal au dos, quand elle voit son corps changer, quand elle est épuisée etc. L'homme n'avait qu'à l'assister, la soutenir et lui apporter ce dont elle avait besoin. Si elle réclamait de la soupe à quatre heures du matin et bah tant pis, fallait s'y coller, point.

-C'est sur qu'avec vous, je suis à la bonne école !

-La meilleure !

Ça n'était pas vraiment un mensonge, si quelqu'un voulait apprendre le cynisme et la moquerie, il valait mieux se tourner vers Yagari où une personne lui tenant tête ! Il savait aussi bien parler pour blesser que pour plaisanter et maîtrisait cet art d'une façon qu'il était même capable de rendre la reconnaissance de ces derniers quasiment impossible.

-Même avec vos cheveux vous arrivez à vous faire des compliments ! Dans ce cas je suis une démone rouge avec une chevelure indomptable, nulle en maths, qui parle beaucoup et qui a encore des choses à apprendre sur la répartie... Je crois que la liste de mes défauts est longue, y compris si on rajoute que je ne rentre pas du tout dans les critères de la société vampirique, ce qui fait tout de même ma petite fierté personnelle, même si ce n'est guère reluisant dans un sens...
Faîtes attention, je pourrai ne retenir que ces paroles gentilles sur ma poitrine et oublier toutes les autres remarques qui ne sont pas si agréables !


-Bah oui, ils ne me gênent pas tant que ça, je les ai apprivoisés ! Ne t'avises pas à oublier mes mauvaises paroles !

Le professeur n'avait pas vraiment à se plaindre de ses cheveux, ça lui allait plutôt bien et il ne se voyait vraiment pas avec une autre coiffure. Il avait certes un mal de chien à les démêler mais une fois fait il les laissait s'installer où ils voulaient et puis c'était tout bon.
Quant à ces paroles gentilles, il aurait peut-être mieux fait de ne jamais les prononcer puisque cette sale gosse en profitait mais tant pis, c'était trop tard de toutes façons et puis ça avait l'air de lui faire plaisir alors c'était peut-être mieux comme ça !


-Malheureusement les vampires ou gens de haute société ont toujours des choses à cacher. Ils suffit que votre frère et sa femme aient trouvé une information compromettante sur l'un d'eux ou sur la société pour qu'on cherche à les éliminer... Enfin, je sais que vous le savez déjà, mais la vérité sur la mort de votre famille risque fortement de vous élire comme prochaine proie à exterminer parce que vous en saurez trop...

-On ne m'élimine pas aussi facilement.

Ahlala, le nombre de fois où il était censé mourir... Yagari était de ces types increvables qui, une fois qu'ils ont trouvé quelque chose à quoi s'accrocher, une raison de survivre, sont tout simplement impossible à buter. Pour l'instant il se battait pour Zero, son petit disciple à qui il avait sauvé la vie, il voulait s'assurer qu'il ne la gâcherait pas et se battrait jusqu'à la mort contre le mal qui le rongeait sans baisser les bras un seul instant. Il ne voulait pas qu'il tente d'y échapper, qu'il prenne la fuite comme un lâche en préférant la mort. La vie est précieuse, il ne faut pas la gâcher. Peu importe le temps qu'il nous reste, il faut en profiter pleinement.

-Mais même si vous êtes l'incarnation de la mort à leurs yeux, ce n'est pas vous le juge, celui les a condamné à subir cet enfer. Au final vous souffrez vous aussi à cause des actions égoïstes d'un autre... Dans cette histoire, ces situations, ce n'est pas vous le bourreau...

-Ce boulot je l'ai choisi, je connaissais les enjeux et ce que je devrais faire, je sais que ce n'est pas le boulot le plus gratifiant mais les hunters sont nécessaires dans ce monde pour protéger les humains.

Les hunters étaient un peu comme les policiers de ce monde. Protégeant les humains qui ne connaissent pas les vampires contre cette menace persistante qui rôde autour d'eux. Ils doivent être discrets, la meilleure protection pour ces fables humains et leur ignorance presque salvatrice. S'ils venaient à apprendre l’existence des êtres de la nuit, tout risquait de très mal tourner, les hunters devaient protéger le secret afin de les protéger eux.

-Je ne vais pas pleurer autant, rassurez-vous, à vrai dire ça faisait longtemps que je n'avais pas craqué comme ça, même quand je le voulais les larmes ne voulaient pas venir... Elles sont comme mes cheveux, elles n'en font qu'à leur tête, ce sont des vilaines filles...

-Je connais ça, ce sont des traîtresses.

Yagari l'avait vécue, cette impression que vos larmes sont asséchées tant elles ont coulées. Il n'avait presque jamais pleuré depuis ce jour et lorsque c'était arrivé il lui semblait avoir versé toutes les larmes que son corps contenait et était persuadé de ne plus pouvoir pleurer. Jusqu'à présent cela s'était révélé juste, une larme coulait de temps en temps quand ses pensées devenaient trop sombres mais il n'arrivait pas à faire plus.

-Et puis même si vous avez votre charme et que vous êtes sexy, je ne tombe pas amoureuse comme ça, non mais... Muscles ou pas, c'est l'âme qui me plaît avant le physique... Et puis franchement, avec ce soleil là, je finirai par m'endormir en plein acte ou finir aussi rouge qu'une écrevisse, ça serait pas pas très glorieux, quand même !

-Tu sais que tu es vraiment unique Yona ?
Ça me vexerait de te voir pioncer dans un moment pareil ! T'as déjà fais le coup à quelqu'un ? J'imagine la tête qu'il a du faire si c'est le cas !


Il n'alla pas plus loin dans sa première phrase, pensant que le silence en dirait bien plus que s'il avait poursuivit. Une aristocrate qui se moque du physique, qui s'intéresse au cœur des autres... C'était rare. Il y avait peut-être d'autres vampires dans son cas, peut-être même plus qu'il le pensait, mais ceux qui sont capables de déclarer ça avec une telle simplicité ne devaient pas être nombreux. Peut-être le Kuran mais lui on sait jamais ce qu'il a en tête...
Vraiment étrange ce type.
Puis elle parla du fait qu'elle risquerait de s'endormir pendant l'acte...
Cette fois-ci Yagari ne put contenir un rire franc, imaginant la scène malgré lui. Yona en petite écrevisse dormeuse et un pauvre type la fixant, se demandant ce qu'il avait fait de mal pour qu'elle se mette à dormir en plein milieu de l'acte. Il essaierait de la réveiller, lâchant peut-être même des "Yona?", "Je suis nul que ça ?"
Il se mit à rire de plus belle devant se tenir les côtes, ça pourrait carrément être une scène d'un film comique. Au bout d'un petit moment, il arriva enfin à se calmer, essuya une larme du coin de la main et pouffa dès que son regard se posa sur Yona. Il mourait d'envie de l'appeler l'écrevisse dormeuse ou un truc du genre mais se retenait, il se moquait déjà assez d'elle comme ça, pas la peine d'en rajouter !


-Pourquoi je tombe toujours sur les plus petits trucs ? C'est ma taille, je suis maudite !

-Je la trouve mignonne moi ta sardine, on pourra la faire griller aussi si tu veux !

Tandis qu'il regarda sans savoir pourquoi dans la direction de sa canne il vit cette dernière se faire tirer, glissant vers le bord de la barque, il eut à peine le temps de se retourner et l'attrapa de justesse, manquant de passer par-dessus bord, il remonta rapidement sa proie avec dextérité. Le poisson visiblement vexé, ne se gêna pas pour l'éclabousser grassement, c'était une prise moyenne, il se tourna alors vers Yona, attrapa le poisson et le plaça dans le sceau avant de retirer l'hameçon.

-J'avais complètement oublié de remonter la ligne, ce que je peux être con des fois. Bref ! Ce poisson est un ayu, tu vois à quoi ça ressemble ? L'enfoiré, il m'a trempé...

L'hunter jeta rapidement un œil à sa tenue, son jean était foncé par endroit et sa chemise collait sur sa peau. Il était habitué à ce genre de chose, se faire éclaboussait ne le dérangeait pas plus que ça mais s'adressa tout de même au pauvre poisson.

-Je n'oublierais pas ta sale face d'anguille, tu seras le premier à frire !

Prenant un air vexé, il mit un nouvel appât sur son hameçon et lança à nouveau sa ligne le plus loin possible. Dans un élan d'inquiétude pour Yona, il tourna le regard vers elle, se demandant si elle allait bien. Il l'avait un peu secouée en attrapant la canne, faisant involontairement bien bouger l'embarcation, connaissant maintenant sa peur de l'eau, il s'en serait voulu de l'avoir effrayée. Il pourrait lui apprendre à nager s'il le fallait, Le professeur était un bon nageur et encore une fois il ne ferait qu'exercer son travail, en plein week-end certes mais il était du genre à ne jamais s'arrêter.
Lui qui comptait l'emmener à une séance de méditation sous une cascade du coin... C'était râpé maintenant ! Bah, tant pis, il irait seul en la laissant bouquiner, ce petit exercice tonifiant lui faisait bien trop de bien pour qu'il le sèche, il trouvera une autre activité à lui faire essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 5 Mar - 17:26

-Même si le comportement est différent on a qu'à s'y habituer, c'est facile de critiquer sa femme alors qu'on ne fait rien pour elle.

Suite à ces mots, les lèvres de Yona s'incurvèrent en un sourire doux.

-Vous voyez, vous êtes plus attentionné que ce que vous êtes prêt à avouer...

Si le chasseur s'en tenait à son image de bourrin, il aurait très bien put faire comme tous ces autres hommes. Mais ce n'était pas le cas, l'homme au bandeau se révélant bien trop complexe pour être placé dans une seule catégorie. Yona l'avait comprit rapidement, bien qu'au début elle l'avait crut sur paroles quand ce dernier lui avait déclaré qu'il lui visitait les lieux uniquement pour ne pas se faire voler dans le chapeau par Kaien, qui semblait être l'instigateur de leur rencontre d'ailleurs.
Et voilà, ce directeur insaisissable revenait dans les sujets des pensées. C'était comme un cauchemar, quand on essaye de s'en débarrasser, il revient toujours au galop sur un des châles volants...

-La meilleure !

-Ca, croyez-moi, je n'en doute pas du tout !

D'ailleurs, la vampire en vint à se demander combien d'élèves de la Night Class avait été victimes du cynisme du professeur, l'un de rares capables de clouer le bec à ces créatures dont les tendances hautaines n'étaient plus à prouver. A vrai dire, cela encouragea indirectement la rouquine à aller en cours (bien qu'elle ne fut jamais une lumière scolairement parlant même si elle se révélait forte dans quelques matières parfois), au moins pour faire la différence entre l'enseignant et le pêcheur qui était à cet instant à ses côtés. Encore une fois, c'était l'humour du traqueur de créatures nocturnes qui calma ses appréhensions, lui donnant même un but. Car, au vue de sa méfiance envers ses congénères et la peur qu'ils lui inspiraient, la rousse n'était pas sans craindre sa future scolarité...

-Bah oui, ils ne me gênent pas tant que ça, je les ai apprivoisés ! Ne t'avises pas à oublier mes mauvaises paroles !

-Un exploit que je n'ai pas encore réussi pour les miens ! Ah que si, je vais les oublier, je ne garde que le meilleur, voyons !

En réalité, encore voudrait-elle effacer toutes ces remarques sur sa pauvre poitrine qu'elle ne le pourrait pas, des nouvelles remplaçant aussitôt les nouvelles. Mais bon, à quoi bon s'avouer vaincue quand ce n'était guère amusant ?

-On ne m'élimine pas aussi facilement.
Ce boulot je l'ai choisi, je connaissais les enjeux et ce que je devrais faire, je sais que ce n'est pas le boulot le plus gratifiant mais les hunters sont nécessaires dans ce monde pour protéger les humains.

-Ca, je le sais, vous me l'avez prouvé à plusieurs reprises. Et vous êtes une tête de mule aussi, vous ne vous laisserez jamais guérir facilement... Pas le plus gratifiant certes, mais l'un des plus honorables...

Peut-être que ses paroles étaient maigres comparé à ce qu'elle ressentait vraiment vis à vis des hunters à force de découvrir les différentes facettes de Yagari et de ce métier. Si à la mort d'Izumi elle les avait craint voir haït sur le coup de la colère, maintenant cette rage s'était muée en un certain respect silencieux. Un individu ne faisait pas l'espèce, heureusement. Du moins dans ce cas là, la vampire souhaitant que quelque part il existe d'autres vampires aux tendances pacifistes comme celles du Directeur ou des siennes. Pour le moment, la rouquine n'en avait pas rencontré, traînant peu avec ses camarades si ce n'est en se faisait poursuivre... Seulement, tout comme Kaien, les hunters se prêtant à croire en la paix étaient rares, ce qui était tout à fait compréhensible quand on voyait les individus qu'ils devaient chasser.

-Je connais ça, ce sont des traîtresses.

Yona hocha alors à nouveau la tête doucement, son regard violet se perdant sur l'eau. Aussi effrayante cette dernière soit-elle, la fille de Shizuka ne pouvait s'empêcher de ressentir une admiration discrète pour la beauté des reflets qu'elle renvoyait. Et l'eau était aussi source de vie, le lac illustrant parfaitement se fait puisque permettant à toute espèce vivante des alentours de s'altérer. Mais, ce symbole liquide était aussi l'origine de ces traîtresses dont chacun d'eux parlait à leur manière...

-Tu sais que tu es vraiment unique Yona ?
Ça me vexerait de te voir pioncer dans un moment pareil ! T'as déjà fais le coup à quelqu'un ? J'imagine la tête qu'il a du faire si c'est le cas !


-Aha, qui sait ?

Prenant un air mystérieux, la rouquine laissa planer le doute avant de rire, s'imaginant elle aussi la scène. Mais au fond, c'était véridique, et se connaissant elle était capable de plonger en plein sommeil si le soleil brillait trop fortement, la pauvre vampire étant alors assommée par la lumière. Et puis ne le cachons pas, c'était avant une grande dormeuse adepte de l'inconscience et un brin paresseuse, surtout quand il fallait sortir du lit le matin. Si dans la matinée la demoiselle s'était levée avec brusquerie, c'était avant tout parce qu'elle avait crut que son hôte était blessé. Autrement dit, et si la faim n'avait pas titillé ses narines, Madame serait bien restée dans les draps, bien au chaud, se rendormant paisiblement et en dépit de tout.

-Plus sérieusement non, je ne me suis jamais endormie dans un moment pareil. Et si ça avait été le cas, Izumi ne se serait pas gêné pour se venger en me balançant de l'eau froide en pleine figure ou une autre de ses idées farfelues... Mais je ne vais pas le cacher, nous étions toujours en pleine nuit, mais si le soleil tape un peu trop sur ma tête, je sombrerai sans aucun problème à n'importe quel moment...

Entraînée par le rire de Yagari, l'expression de la jeune femme se plus légère, la tristesse disparaissant peu à peu au fil des secondes. C'était la première fois que le chasseur se lâchait ainsi, chose que Yona ne releva pas, le prenant comme une petite victoire silencieuse. Et puis, connaissant le professeur, il serait capable de se refermer comme une huitre si elle en faisait une remarque. Au fond, l'entendre rire ainsi était agréable, surtout quand on avait connaissance de sa froideur et de sa retenue habituelle. Mais si la vampire ne fit aucun commentaire, retenir un sourire presque doux lui était impossible alors qu'une lueur de sympathie brillait dans ses prunelles améthystes.

-Je la trouve mignonne moi ta sardine, on pourra la faire griller aussi si tu veux !

-Il doit pas y avoir beaucoup de chose à manger mais pourquoi pas ?

Sardine qui resta ainsi à frétiller dans les airs encore un petit moment, Yona l'oubliant totalement en voyant que la canne du maître des lieux filer à grande vitesse vers l'eau avant que ce dernier ne la retienne au dernier moment, sortant ensuite un poisson de l'eau. Un charmant Ayu d'après ce qu'elle apprendrait la minute suivante, qui ne se gêna pas pour tremper l'homme au bandeau. La scène, presque amusante, arracha une expression amusée à la demoiselle qui ne put retenir quelques mots.

-J'avais complètement oublié de remonter la ligne, ce que je peux être con des fois. Bref ! Ce poisson est un ayu, tu vois à quoi ça ressemble ? L'enfoiré, il m'a trempé...

-Je n'aurai pas à mouiller votre chemise, il s'en est chargé à ma place ! J'aurai dû me douter que les poissons de ce lac était vicieux...

Puis le pêcheur fit une magnifique déclaration d'amour vengeur à sa prise :

-Je n'oublierais pas ta sale face d'anguille, tu seras le premier à frire !

-Je ne suis pas sûr qu'il en ait quelque chose à faire, à mon avis il va plutôt essayer de s'échapper de sa prison !

Riant un peu, la rouquine se pencha sur le seau pour fixer le poisson-fruit avec curiosité. Enfin, l'interrupteur "futur repas" c'était allumé dans son cerveau si bien que son ventre gargouilla un peu. Une dormeuse gourmande qui ne se gêne pas pour faire ses réserves... C'était du Yona tout craché !
Lorsque la barque s'était mise à bouger avec une certaine violence, la vampiresse s'était fermement agrippée aux bancs, ayant tout de même fait l'effort de poser sa canne sur le sol de l'embarcation pour ne pas que cette dernière ne tombe dans l'eau. Aussi, c'est un petit sourire hésitant qu'elle présenta à Yagari pour lui signifier que ça allait. Son coeur battait la chamade et son corps était crispé par réflexe, mais ça s'arrêtait là, la demoiselle ayant définitivement accordé sa confiance au traqueur.
Enfin, s'occupant enfin de sa propre proie, Yona décrocha sa petite sardine qui avait cessé tout mouvement et la déposa dans le seau, imitant Tôga pour remettre un hameçon avec cependant moins de dextérité que lui.

-Il en faut combien environ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 5 Mar - 18:42

-Vous voyez, vous êtes plus attentionné que ce que vous êtes prêt à avouer...

-Je vois pas de quoi tu parles.

Merde, maintenant elle le trouvait attentionné... Bah... Limite tant qu'elle garde ça pour elle... Manquerait plus que ça se sache, on le prendrait pour un mou du genoux... Oh et puis merde, qu'est-ce qu'il en avait à foutre de ce qu'on pensait de lui ? Pour la plupart des gens il était un pauvre con, un chieur qui l'ouvrait beaucoup trop et toujours pour dire ce qu'il fallait pas, il était franc, si ça faisait chier quelqu'un qu'il aille se faire foutre, il allait pas s'emmerder pour les autres tout de même, il n'avait à plaire à personne que ça soit physiquement ou mentalement et ne comptait pas changer pour satisfaire une bande de crétins aux airs supérieurs.

-Ça, croyez-moi, je n'en doute pas du tout !

Ah, le cynisme, une arme efficace et redoutable, elle pensait qu'il était le meilleur en la matière, elle avait peut-être pas tord mais il ne connaissait pas tout le monde sur cette planète, il devait forcément avoir pire que lui quelque part, non ? On trouve toujours quelqu'un qui nous est supérieur dans notre domaine de prédilection, ça n'était pas une honte loin de là.

-Un exploit que je n'ai pas encore réussi pour les miens ! Ah que si, je vais les oublier, je ne garde que le meilleur, voyons !

-Boarf, fais comme tu veux, na !

A vrai dire Yagari préférait qu'elle ne garde que le meilleurs, qu'elle fasse cela sans cesse, ça l'aiderait à oublier les moments sombres et triste. Il ferait en sorte de remplir sa petite tête de tout un tas de bons souvenirs afin d'effacer le reste et ce peu importe le nombre de temps que ça prendrait, il trouverait bien du temps à lui consacrer.

-Ça, je le sais, vous me l'avez prouvé à plusieurs reprises. Et vous êtes une tête de mule aussi, vous ne vous laisserez jamais guérir facilement... Pas le plus gratifiant certes, mais l'un des plus honorables...

Le professeur d'éthique ne savait pas quoi répondre à cela, c'était un mélange de reproches et de compliments tous plus vrais les uns que les autres. Oui il n'en faisait toujours qu'à sa tête, détestant qu'on lui impose quoi que ce soit, il aimait garder le contrôle sur ce qu'il faisait à chaque instant. Le fait qu'il ne se laisse pas guérir facilement ? Pourquoi se faire soigner si l'on en ressentait pas le besoin ?
Et quant à son métier c'était vrai qu'il était honorable mais uniquement si on le faisait correctement et sans tenter de profiter de quoi que ce soit.


-Aha, qui sait ?
Plus sérieusement non, je ne me suis jamais endormie dans un moment pareil. Et si ça avait été le cas, Izumi ne se serait pas gêné pour se venger en me balançant de l'eau froide en pleine figure ou une autre de ses idées farfelues... Mais je ne vais pas le cacher, nous étions toujours en pleine nuit, mais si le soleil tape un peu trop sur ma tête, je sombrerai sans aucun problème à n'importe quel moment...


-Je vois, je me serais peut-être bien entendu avec lui !

Comment apprendre d'une manière détournée si une femme a déjà eu des rapports en trois leçons par Tôga Yagari, ça ferait un bon bouquin non ?

-Il doit pas y avoir beaucoup de chose à manger mais pourquoi pas ?

-C'est vrai mais on s'en fout un peu.

Peu importait ce qu'il y avait à manger dessus, une prise c'est une prise et celle-ci était la première de Yona il était donc important de la garder pour qu'elle puisse manger le fruit de son travail.

-Je n'aurai pas à mouiller votre chemise, il s'en est chargé à ma place ! J'aurai dû me douter que les poissons de ce lac était vicieux...

-Y a pas que ma chemise, on croirait que je me suis pissé dessus !

Oui bon la classe et Tôga ça faisait quarante-deux, fallait pas s'attendre à ce qu'il sorte un truc intelligent et poétique, c'était pas du tout son genre, encore une fois il avait clairement exprimer le fond de sa pensée.

-Je ne suis pas sûr qu'il en ait quelque chose à faire, à mon avis il va plutôt essayer de s'échapper de sa prison !

-En attendant il m'a agressé cet espèce de pervers à écailles !

On pouvait aisément mettre en doute l'agression du poisson-fruit, après tout, n'avait-il pas fait que se défendre face au pêcheur? Le fautif des deux c'était bien sûr Tôga mais il semblait qu'il s'en moquait complètement. Ce poisson n'avait pas été assez gentil avec lui, il le paierait.

-Encore un ou deux devrait suffire, c'est assez consistant surtout avec des légumes grillés ! A part si tu n'attrape que des sardines bien sûr !

-Patientant alors calmement qu'un poisson vienne mordre à l'hameçon, l'hunter s'installa aisément, les jambes allongées sur l'avant de la barque et rabaissa un peu son chapeau sur son visage. Qui aurait crû qu'un homme comme lui pouvait être aussi patient ? Il faut dire aussi que ce n'est pas le genre de chose qui saute aux yeux chez lui alors c'est parfaitement pardonnable.
Il se mit alors à siffloter un air qui serait sûrement inconnu à l'élève et s'alluma une cigarette qu'il fuma tranquillement. Cet endroit lui permettait de se poser, se détendre, de ralentir le rythme effréné auquel il vivait habituellement.
Voyant alors sa canne bouger, il se redressa et remonta un peu plus difficilement un autre ayu, plus gros que le précédent et manqua à nouveau de tomber quand ce dernier s'agita au dernier moment, remuant dans tous les sens.


-Putain !

Il se rattrapa de justesse au bord et s'empressa de le foutre dans le sceau avant de retirer l'hameçon et posa sa canne dans la barque. Il ne les avait jamais vu ainsi, il se demandait si ce n'était pas l'aura de Yona qui les effrayait, c'était possible après tout, les animaux aussi ressentent ce genre de choses, peu importe lesquels. En tout cas ça expliquerait pas mal de choses mais il préféra ne pas lui en parler, elle risquerait de se sentir encore coupable et franchement, pour des poisons ça n'en valait pas le coup.

-Moi j'arrête là, je sais pas ce qu'ils ont les poissons mais ils sont excités aujourd'hui. Quand tu auras attrapé quelque chose on pourra rentrer, il faut faire à manger on peut pas trop s'éterniser.

En voyant que sa chemise était encore plus trempée qu'avant il la retira et la mit dans un coin pour la faire sécher, s'installa dans un coin de la barque et fuma comme si de rien n'était. Faire ce genre de choses ne le gênait pas, il en avait l'habitude et que ça soit devant un homme ou une femme, il ne voyait pas ce qui pourrait être gênant, après tout à la plage c'était comme si tout le monde était en sous-vêtements alors qu'est-ce qu'il y avait de mal à se mettre torse-nu ? En tous cas si jamais ça la faisait rougir elle avait intérêt à vite s'y faire car la pudeur était un mot inexistant pour Yagari. Bon il n'était pas non plus du genre à se balader à poil mais en caleçon ça le gênerait pas plus que ça. S'il devait citer une chose qu'il n'aimait pas c'était ses nombreuses cicatrices. Bon il y avait celles de son œil en première position mais même son torse, son dos, ses bras, ses jambes il en avait partout. C'était encore une conséquence de son travail, enfin heureusement il n'en était pas non plus recouvert, c'était plutôt éparses, par endroit on voyait une trace de griffures, ailleurs une morsure qui avait du être repoussée, arrachant la peau au passage. Le métier du borgne n'était pas que de la stratégie et tous ces trucs secondaires, il baignait dans la violence et le sang et à force il s'y était habitué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 5 Mar - 20:08

(Cette fois c'est moi qui vient de tous perdre, je ne sais pas ce qu'il lui a prit, mon ordi vient de fermer tous mes onglets d'un coup T.T
Je me dépêche pour recommencer >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 5 Mar - 21:11

(bon courage, je compatis Sad )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 5 Mar - 21:30

-Je vois pas de quoi tu parles.

Comme elle l'avait prévu, le chasseur niait tout en bloc, prétendant ne pas comprendre ce dont Yona parlait. Loin de s'en offenser, la jeune femme esquissa un petit sourire amusé, l'homme au bandeau restant définitivement la référence tête de mule en puissance. Et dire qu'à une époque Izumi était le plus buté du monde à ses yeux... Il venait de se faire battre à plat de couture. Si le concerné était encore présent, nul doute qu'il dirait à la vampiresse qu'encore une fois elle s'était trompée et qu'elle devait cesser de toujours s'entêter dans ses erreurs. Oui, il ne serait pas vexé le moins de monde de se faire battre sur ce point, jugeant que c'était même un honneur de croiser quelqu'un aussi fermement accroché à ses idées et ses principes.

-Boarf, fais comme tu veux, na !

-Je vais marquer ce jour d'une croix rouge dans un calendrier et le garder toujours sur moi, je viens de vous faire lâcher prise sur quelque chose !

Si la demoiselle afficha un sourire victorieux, ce n'était en rien moqueur, à croire qu'elle ferait réellement le coup de l'agenda. Ses nerfs lâchaient après leur coup de pression sur à son aveu, et autant dire que la concernée était limite enthousiaste pour un rien.

-Je vois, je me serais peut-être bien entendu avec lui !

-Peut-être... Dans tous les cas, il aurait reconnu votre manière me charrier et aurait profité du spectacle ! C'est à la limite si il n'aurait pas été heureux que quelqu'un me remette à ma place sans que je ne puisse répliquer sans me ridiculiser ! En d'autres termes il compensait son manque de répartie par la gestuelle...

Oui, Izumi n'aurait décidément rien fait pour contredire Tôga, se contentant de rester un peu à l'écart, silencieux, tout en regardant attentivement la scène. Son caractère était plutôt aimable, bien qu'il soit très à cheval sur les principes, essayant de les inculquer à Yona. Chose que de toute évidence, la rouquine s'évertuait à contrecarrer, revêtant un comportement plus qu'énervant. Il avait fallut de la patience au vampire pour tolérer les agissements de son "élève" indocile. Une patience qui céda dès qu'il craqua, se mettant à se venger de toutes les misères qu'elle lui avait fait étant enfant.

-Je crois même qu'il vous aurait apprécié ! dit-elle avec un rire joyeux.

Fermant les yeux un instant, elle se souvint du regard étrangement doré de ce dernier, souvent sévère mais qui cachait une certaine tendresse malgré tout. Très tôt, il avait été assigné à la jeune sang-pure pour la servir, mais leurs relations étaient chaotiques au point où adultes qui les entouraient, pensaient sérieusement à les séparer. Mais en l'apprenant, ils avaient décidé d'un commun accord de faire des efforts et de cacher leur querelle.
Enfin, balayant ces vieux souvenirs, la jeune femme reporta son attention sur le présent et son compagnon de barque.

-Y a pas que ma chemise, on croirait que je me suis pissé dessus !

-Et bien au moins personne ne le voit, surtout pas le directeur, vous ne serez pas la cause de moquerie comme ça ! Et puis dans quelques heures, ça sera sec. Il faut juste que vous ne attrapez pas un coup de froid en attendant...

En ayant passé une soirée entière avec lui, la rouquine s'était habituée au langage du professeur. Si cela pouvait en choquer quelques uns, notamment de nombreux vampires, la demoiselle ne s'en formalisait pas et trouvait même que c'était rassurant dans un sens. Au moins Yagari tenait toujours le fond de ses pensées sans les cacher, et donc n'avait rien d'un menteur ou d'un manipulateur.

-En attendant il m'a agressé cet espèce de pervers à écailles !

-Techniquement c'est vous qui êtes en tord dans cette affaire ! Mais bon, je ne crois pas que Poséidon va sortir du lac pour vous mener à son tribunal aquatique...

Oui, allez savoir ce que venait faire le Dieu de la mer dans une telle conversation, mais en tant qu'adoratrice des légendes antiques, la jeune femme ne manquait jamais de passer quelques références dans ses phrases. Peut-être était-ce pour cela qu'elle avait un humour qui n'avait rien de foudroyant ?

-Encore un ou deux devrait suffire, c'est assez consistant surtout avec des légumes grillés ! A part si tu n'attrape que des sardines bien sûr !

-D'accord... Des légumes ? Ca doit faire une éternité que je n'en ai pas mangé des vrais ! Enfin, qui ne sont pas en conserve je veux dire... Hé ! C'était ma première prise, je suis sûre que j'attraperai un truc plus gros la prochaine fois !

Guettant le bouchon avec attention, la demoiselle apprécia le silence de l'instant. Parler avec Yagari n'avait rien d'une contrainte, au contraire même, mais l'absence de parole ne dérangeait pas non la pipelette qu'elle était. A la limite, c'était tout juste si elle ne pensait pas que le chasseur devait en avoir de toujours l'entendre parler.
Alors que l'enseignant prenait ses aises, la fille de Shizuka ne bougea pas pour sa part, concentrée pour cette fois avoir la chance d'attraper quelque chose de plus gros qu'une minuscule sardine, même si cette dernière passerait tout de même au grill ! L'air chantonné de l'homme en bandeau  acheva de balayer toute inquiétude ou trace de peur vis à vis de l'étendue liquide, cette dernière se surprenant à fermer les yeux. Laissant son esprit vagabonder au fil des notes, ne retenant pas ce à quoi elle pensait, la jeune femme somnola sans réellement s'en rendre compte, le soleil commençant à faire effet sur son corps, l'amenant sur le chemin du sommeil.
Lorsque la barque se mit à bouger brutalement, la tirant de toute rêverie. Surprise, la demoiselle lança un regard à la fois interrogateur et inquiet au pêcheur.

-Putain !

Finalement, le chasseur en vint à bout de sa prise, la mettant rapidement dans le seau prévu à cet effet.

-Moi j'arrête là, je sais pas ce qu'ils ont les poissons mais ils sont excités aujourd'hui. Quand tu auras attrapé quelque chose on pourra rentrer, il faut faire à manger on peut pas trop s'éterniser.

Suite à quoi l'homme au bandeau retira sa chemise. Si ses joues prirent une légère nuance rosée sur l'instant, cela lui rappelant indirectement le souvenir de la veille, le regard de Yona ne s'attardant pas sur le torse de Yagari aussi bien parce que cela ne la gênait pas plus que ça au final, mais aussi par respect vis à vis des cicatrices. Les fixer aurait été mal venu de sa part, et à vrai dire, même si ce n'était pas les siennes, ça lui aurait rappelé la violence de son espèce.
Surtout que nombreux level E avait été engendré par Rido qui se nourrissait sans limites jusqu'à disparaître il y a exactement dix ans.

-Peut-être l'arrivée d'un orage ? L'air est légèrement plus lourd que tout à l'heure, il devrait avoir lieu dans la soirée ou demain...

La demoiselle ne se doutait pas que son aura pouvait perturber la faune des alentours et également des poissons. Malheureusement, et elle l'apprendra de la bouche de Kaname quelques jours plus tard, la vampiresse avait hérité de l'odeur et la puissance de Rido, cette dernière étant souvent écrasante et causant la mort. La petite Yuki le dira lors de cette nuit tragique qui causa la perte de ses parents, la présence de Rido s'apparente à une effroyable odeur de sang.

-Je crois que j'ai quelque chose...

Le bouchon s'agitait en effet. Remontant la ligne avec un peu plus de vivacité que la première fois, plus en confiance surtout et donc détendue, la sang-pure remonta un petit poisson, cependant plus gros tout de même que sa précédente proie. La sale bête ne se laissa pas faire et gigota, lui envoyant quelques gouttes. Arrivant à venir à bout de l'animal, la rouquine le décrocha pour le mettre dans le seau.

-Bon, c'est déjà mieux !

(Enfin !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Ven 6 Mar - 16:46

-Je vais marquer ce jour d'une croix rouge dans un calendrier et le garder toujours sur moi, je viens de vous faire lâcher prise sur quelque chose !

-Ah oui, merde j'ai pas fais gaffe...

L'erreur du siècle, Yagari venait de céder involontairement face à la menace de la démone rouge ! Maintenant qu'elle avait réussi elle n'hésiterait pas à recommencer et tenterait de tester l'impassibilité du hunter, il devait donc être prudent à l'avenir s'il ne voulait plus se faire avoir de la sorte.

-Peut-être... Dans tous les cas, il aurait reconnu votre manière me charrier et aurait profité du spectacle ! C'est à la limite si il n'aurait pas été heureux que quelqu'un me remette à ma place sans que je ne puisse répliquer sans me ridiculiser ! En d'autres termes il compensait son manque de répartie par la gestuelle...

-Comment ça la gestuelle?

Il ne la frappait pas tout de même ?! Non, à l'entendre parler de son Izumi c'était quelqu'un de plutôt calme et affectueux... Peut-être un brin blagueur mais pas violent. Ça ne devait pas être cela, Yona n'avait pas l'air d'être du genre à se laisser frapper, son caractère l'aurait poussée à se rebeller si c'était le cas. Rassuré suite à sa réflexion neuronale intensive, l'hunter attendit tout de même sa réponse pour pouvoir dissiper totalement ses craintes.

-Je crois même qu'il vous aurait apprécié !

-Vraiment ?

Un hunter qui s'entendrait avec un vampire ? Au premier abord ça pourrait paraître étonnant mais bon à vrai dire il s'entendait déjà bien avec Yona, l'avenir de la cohabitation entre hunters/humains et vampires n'étaient donc pas si impossible que cela. Difficile à mettre en place et à garder oui, mais pas si utopique ce ça, question de volonté.

-Et bien au moins personne ne le voit, surtout pas le directeur, vous ne serez pas la cause de moquerie comme ça ! Et puis dans quelques heures, ça sera sec. Il faut juste que vous ne attrapez pas un coup de froid en attendant...

-Je ne tombe pas malade si facilement !

Yagari ? Malade ? Il avait beaucoup plus de chance d'être blessé ou saoul que malade. Le professeur de morale n'était pas du genre à se soucier d'un rhume ou même d'une grippe, allant tout de même bosser même s'il était quasi mourant. Bien sûr c'était dangereux d'aller travailler dans un état pareil, mais il s'en foutait, il était loin d'être une lopette et fièvre ou pas, se sentait parfaitement capable de faire son job, que ce soit la chasse ou ses cours. D'ailleurs, l'avantage de tuer un vampire c'est qu'une fois mort on croyait que c'était juste la femme de ménage qui avait vidé le sac de l'aspirateur au mauvais endroit...
Par contre ! S'il avait du être prof de maths c'est clair qu'il aurait séché ! Sérieusement, à quoi servent les maths ?!  à quoi sert une fonction dans la vie quotidienne ? "Bonjour monsieur le facteur ! Vous pouvez me donner mes impôts selon une fonction affine de coefficient directeur 3 sachant que ma boîte aux lettres se situe sur l'axe des abscisses ? A quoi sert une fonction dans la vie quotidienne ?! "Bonjour monsieur le facteur ! Vous pouvez me donner mes impôts selon une fonction affine de coefficient directeur 3 sachant que ma boîte aux lettres se situe sur l'axe des abscisses ?" Non mais sérieusement ! (désolée pour cette punchline qui m'a échappée xD)


-Techniquement c'est vous qui êtes en tord dans cette affaire ! Mais bon, je ne crois pas que Poséidon va sortir du lac pour vous mener à son tribunal aquatique...

-T'as vraiment l'imagination fertile toi...

Poséidon et son tribunal aquatique, il en avait entendu des conneries mais là... S'il pouvait il lui donnerait un oscar de la plus grosse idiotie jamais prononcée sans aucune hésitation ! Comment avait-elle pu lui sortir un truc pareil ? Jamais un élève ne lui avait sorti un truc pareil, qu'est-ce que ce serait ensuite ? Elle allait lui raconter qu'elle a tué un martien lors d'un entraînement de course d'autruche avec une mitraillette et qu'elle ensuite avait rencontré un chinois qui avait tenté de l'arnaquer en lui proposant en esclave un vampire norvégien responsable d’une production éolienne au pôle nord, qu'elle avait refusé, un autre avait accepté, ce qui a permit au chinois de cultiver des licornes dans son palais de glace, sur le dos du pauvre esclave qui maintenant passait ses journées à créer en chaîne de la Kryptonite afin de tuer superman ? (journée des phrases à la con bonjour xD)

-D'accord... Des légumes ? Ça doit faire une éternité que je n'en ai pas mangé des vrais ! Enfin, qui ne sont pas en conserve je veux dire... Hé ! C'était ma première prise, je suis sûre que j'attraperai un truc plus gros la prochaine fois !

-On verra bien.

Attraper un truc plus gros ? Avec de la chance peut-être, après tout l'espoir fait vivre non? Quant aux légumes... Il les avait eus du potager juste derrière le chalet dont il s'occupait de temps en temps. Oui, Tôga savait jardiner, c'était si surprenant que ça ? Bon ok peut-être, mais il savait faire tout un tas de chose que les autres ignoraient, comme valser par exemple. Ça n'était simplement pas le genre du hunter de le crier sur tous les toits.

-Peut-être l'arrivée d'un orage ? L'air est légèrement plus lourd que tout à l'heure, il devrait avoir lieu dans la soirée ou demain...

-J'espère que t'as pas peur de l'orage aussi sinon tu vas devoir dormir dans mon lit !

Le professeur s'imaginait déjà la scène. Yona qui venait se glisser dans son lit en pleine nuit, le regard tout embrumé par son sommeil interrompu en marmonnant qu'elle avait peur comme le font les enfants et comme l'avaient déjà fait les jumeaux quand ils étaient petits. Il trouverait sûrement ça adorable et la câlinerait jusqu'au lendemain ou au moins jusqu'à ce que l'orage passe.
En pensant à cette scène Yagari se surprit à rougir et se hâta de l'ôter de ses pensées.


-Je crois que j'ai quelque chose...

-Yokatta ! (= Dieu soit loué, ouais j'ai envie de mettre un peu de japonais, je connais quelques trucs j'en profite xD)

Enfin ! Yagari était patient mais il ne fallait pas exagérer non plus ! Se redressant, il se pencha pour regarder la prise de la jeune fille et se retint de rire, préférant la chambrer plutôt que de se moquer d'elle ouvertement.

-Bon, c'est déjà mieux !

-Chiisai desu ! Kawaii ! L'hunter toussota. Bon allez, ça devrait suffire, on y va ! (= C'est tout petit ! l'autre pas besoin de traduire *délire japonais off*)

Suite à ça Yagari reprit place au niveau des rames et se mit à faire aller ses muscles pour les ramener sur la berge. Inconsciemment, il jeta un œil à son bandage qui était bien rouge mais le saignement semblait s'être stoppé. Une fois sur place il retira ses chaussures, ses chaussettes, les mis dans ces dernières et les posa dans la barque. Il sauta ensuite de l'embarcation, atterrissant dans l'eau et la tira jusqu'au bord avant de la hisser sur la terre ferme. Il attrapa la main de Yona pour la faire descendre et récupéra ses pompes, sa chemise et porta le sceau qu'il alla poser sur la table dehors. Il retira alors son jean sans faire plus de procès et le mit à sécher dans un coin après quoi il rentra à l'intérieur tout en s'adressant à Yona.

-Je vais mettre des fringues secs et j'irais récupérer le matériel, ne t'embêtes pas et va plutôt chercher un truc à boire au frigo, je te trouves un peu rouge.

Il ne savait pas si c'était la chaleur qui faisait ça où le fait qu'il se soit dessapé mais ça n'était pas si important que ça. Une fois à l'étage il passa environ cinq minutes à se doucher, se sécha rapidement et changea de vêtements, même s'il s'agissait encore d'une chemise blanche et d'un jean, à croire qu'il avait tout le temps les mêmes fringues en une quantité d'exemplaire démesurée...
Une fois descendu il récupéra la matériel et le rangea rapidement, il alla laver les poissons, leur coupa la tête, les vida et leva les filets qu'il prépara dans une sauce au saké avant d'aller le faire griller sur le barbecue dehors ainsi que quelques légumes.
Pendant que le tout cuisait il mit rapidement la table sur la terrasse et surveilla ses poissons. Même si Yona devait un peu se douter qu'il savait se débrouiller en cuisine, il ne lui avait encore jamais préparé un plat entièrement et avait donc fait une des recettes qu'il maîtrisait correctement.
Au bout de quelques minutes une odeur de poisson grillé s'échappa du barbecue pour se répandre dehors, Yagari surveilla attentivement la cuisson afin de s'assurer qu'ils soient parfaitement cuits et servit les filets, en mettant quatre dans chaque assiette, deux grands, deux petits. Il servit ensuite des légumes grillés avec un peu de sauce pour que ça ne soit pas trop sec. Il servit également un verre de vin pour lui et Yona et rangea la bouteille, bien décidé à ne pas trop boire cette fois-ci, ne voulant pas tout gâcher comme la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Ven 6 Mar - 19:05

-Ah oui, merde j'ai pas fais gaffe...

Un peu plus et des cornes biscornues pousseraient sur le sommet du crâne de la demoiselle alors que sa peau deviendrait aussi rouge que ses cheveux, ce qui paraîtrait on ne peut plus bizarre... Quoique, pour faire l'écrevisse, Yona n'avait qu'à aller un après-midi sur une plage et là, effectivement, son teint n'aurait plus rien de vampirique. Au contraire, c'était une tomate géante qui se baladerait, lançant certainement des regards furibonds à tous ceux qui oseraient la regarder, et se rendant dans une pharmacie pour une consommation faramineuse de pommade !

-Comment ça la gestuelle?

-Les sales coups, comme toujours m'humilier par exemple... C'était un fourbe, préparant ses vengeances en douces et dans complotant dans mon dos !

La rouquine n'avait pas prit conscience que ses paroles pouvaient porter à confusion, trop axée sur les souvenirs pour l'instant. En effet, comme le devinera Tôga, Izumi n'avait rien de violent. Parfois même, la vampiresse lui reprochera son manque d'activité, souvent lorsqu'elle était dans des situations embarrassantes dont elle n'arrivait pas à se dépêtrer toute seule. Au début, Yona ne savait quasiment rien faire, étant alors une empotée de première. Et si son compagnon de fuite lui apprit beaucoup de choses, il la laissa aussi expérimenter les choses par elle-même pour qu'elle apprenne à se débrouiller. De toute évidence, dans les premiers temps, c'était un désastre, la sang-pure étant encore totalement dépendante de son entourage. Puis peu à peu les réflexes étaient venus et elle apprit de ses erreurs, à commencer par cesser de râler pour un rien comme elle en avait alors l'habitude...

-Vraiment ?

-Oui, il ne l'aurait peut-être pas montré ouvertement, mais si on le connait bien, on aurait voir qu'il vous aurait tenu en sympathie...

Le défunt aux yeux dorés avait l'habitude de rester silencieux et discret, se faisant rapidement oublié, mais le plus souvent, il s'arrangeait pour aider ceux qu'il estimait méritant. Un peu comme une ombre dont on ne se doute pas de la présence. Malgré tout, Izumi pouvait être trop catégorique parfois et il était alors difficile pour lui d'accorder son pardon en dépit de ses idéaux de paix.

-Je ne tombe pas malade si facilement !

-Je m'en doute mais même les vampires peuvent attraper un rhume, vous ne faîtes pas exception à la règle !

La réaction du hunter amusa l'être nocturne qui agissait alors comme une maman, reprenant le rôle de "Mama Yona" qu'elle avait déjà endossé quelques heures auparavant. Si il y avait bien une chose que la rouquine faisait souvent, c'était de faire des références aux précédentes discussions, signe qu'elle n'oubliait pas.
Quant aux maths... Mieux valait ne pas en parler ! C'était comme lâcher un humain dans le désert sans eau ni nourriture, la souffrance ultime ! Et même si les créatures de la nuit n'avaient pas souvent mal au crâne, Yona parvenait quand même à avoir des migraines en raison de tous ces chiffres qui dansaient impunément devant ses yeux. Il fallait de la logique, apprendre simplement des formules, mais bien qu'armée de toute sa volonté, la pauvre restait des heures devant la même opération sans trouver la solution ! Et nul doute qu'elle aurait été d'accord avec la phrase où le facteur apparaissait, applaudissant même !

-T'as vraiment l'imagination fertile toi...

-Je ne vais pas le nier !

Et combien d'histoire farfelues avait-elle sortit à ses précepteurs pour éviter les cours de bonne tenue ? Des centaines. Sauf qu'évidemment, les adultes n'étaient pas très enclins à croire que les souris qui se trouvaient dans le grenier étaient tellement affamées que son devoir à faire pour le jour même avait eut le malheur de passer sous leurs petites dents cruelles. Bien sûr, en bonne princesse, la demoiselle avait vaillamment tout recommencé, mais Winnie l'Ourson était alors sorti de la télé pour lui rendre visite, son pot de miel dans les mains, et avait englué sa pauvre feuille sans faire exprès en se prenant les pieds dans la queue de Bourriquet, lui aussi apparut par magie. Si qu'à cause d'autant de déception, la fillette n'avait pas put tout rattraper...
Bien sûr, personne n'en croyait un traître mot !
Et le résultat de toutes ces fabulations étaient une punition en prime des exercices à rattraper !

-J'espère que t'as pas peur de l'orage aussi sinon tu vas devoir dormir dans mon lit !

-Non, je n'ai pas peur, mais ce n'est pas pour autant que j'irai m'installer sous un arbre ! Et puis c'est affreusement désagréable, toute cette électricité dans l'air et le boucan... Il parait que certaines personnes dorment très bien lors d'un orage, mais moi je ne peux absolument pas !

Il faut dire que pour un vampire, le roulement du tonnerre était le son naturel le plus puissant et ne pardonnait pas leur ouïe fine. Néanmoins, cela n'empêchait pas Yona de se lever en pleine nuit, les mains plaquées sur les oreilles, pour aller admirer le ciel. Souvent, la jeune femme se postait devant une fenêtre et restait pour admirer les éclairs qui zébraient le ciel sombre. Cela l'éblouissait, certes, mais les vibrations qui s'en suivaient, avaient quelque chose de grisant. Les cieux enragés étaient bien la preuve que les vampires n'avait guère le pouvoir absolu sur les autres éléments, les influençant avec leurs pouvoirs, d'accord, mais la nature reprenait toujours le dessus...

-Et puis je vais pas non plus débarquer dans votre chambre comme ça, je ne tiens pas à vous faire peur ou finir avec une balle dans le corps à cause d'un réflexe !

Ce n'était guère une reproche, simplement une constatation. A cause de son métier, Yagari devait sans doute être sur le quai vive de manière permanente, même sans s'en rendre compte, prêt à se défendre si l'ennemi cherchait à le prendre par surprise durant son sommeil. Si une aura vampirique se présentait à lui durant son inconscience, l'instinct de survie ne primerait-il pas sur la raison encore endormie ? Si les vampires étaient dangereux, les hunters pouvaient l'être tout autant pour ces derniers.

-Yokatta !
Chiisai desu ! Kawaii ! Bon allez, ça devrait suffire, on y va !

Face à la réaction du chasseur, la rouquine sourit, un brin amusée mais pas moqueuse. En attendant, elle avait encore à apprendre avant de pouvoir un jour pêcher des ayus comme ceux de son compagnon de barque !
Alors qu'il sauta dans l'eau, la vampire se demanda si elle ne devait pas descendre aussi pour éviter de rendre le petit bateau trop lourd, mais à peine s'était t-elle levée qu'ils étaient déjà sur la rive. Regagnant enfin la terre ferme avec l'aide de Yagari, la rousse sentit ses joues s'enflammer lorsqu'il retira son pantalon. Cependant, elle ne fit aucune remarque et hocha simplement la tête lorsqu'il prit la parole.

-Je vais mettre des fringues secs et j'irais récupérer le matériel, ne t'embêtes pas et va plutôt chercher un truc à boire au frigo, je te trouves un peu rouge.

-D'accord... C'est le soleil, je suis restée exposée un peu trop longtemps je crois ! Je ne mens pas en disant que les vampires cuisent comme des saucisses grillées en étant sous le soleil !

Sur ces mots, essayant de blaguer, la concernée disparut dans le chalet cherchant le frigo des yeux rapidement avant de l'ouvrir, s'emparant d'une bouteille d'eau fraîche. Sa gorge était légèrement irritée, signe que la soif commençait à se faire ressentir. Ouvrant quelque placard, la demoiselle finit par trouver les verres et s'empara d'un, sortant ensuite sa boite de Blood-tablets pour prendre quelques cachets qu'elle mit dans le liquide et laissa diluer. Une fois que l'eau se teinta du rouge si caractéristique et la vampire but d'un coup sec, ne réprimant pas une grimace passagère. Cependant elle fronça légèrement les sourcils, ayant déjà eut du sang ce matin, la soif n'aurait pas déjà dû se présenter. Enfin, parfois le soleil avait cet effet, le corps vampirique réagissant mal à ses rayons.
Ses mains commençant à piquer un peu en raison des légères brûlures laissées par l'astre du jour, Yona les passa sous l'eau froide. Il lui faudrait sans doute moins d'une heure pour se régénérer totalement, sa capacité étant largement ralentie en pleine journée. Puis, une odeur de poisson grillé vint lui chatouiller les narines, attisant sa curiosité si bien que l'intéressée passa la tête par la porte pour voir ce que le chasseur faisait, suivant ses mouvements des yeux.

-Ca sent bon !

N'ayant aucun regret à sortir de nouveau, la curieuse rappliqua aussitôt à la table, regrettant un instant de ne pas avoir été plus rapide pour filer un coup de main au chasseur. Pour faire sortir la rouquine de son terrier, rien de mieux que la bonne cuisine ! Et selon le ventre de cette dernière, l'odeur promettait justement un repas délicieux, puisque le fameux estomac manifesta sa présence par un gargouillement sonore. Visiblement, ce dernier n'hésitait pas un seul instant à trahir sa propriétaire dès que quelque chose d'alléchant était dans les environs ! Prenant place, Yona s'assit sagement, une légère d'impatience et de cet émerveillement presque enfantin brillant dans ses yeux avant qu'elle ne déclare d'un ton sans appel :

-C'est moi qui débarrasse au moins, après !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Ven 6 Mar - 20:08

-Les sales coups, comme toujours m'humilier par exemple... C'était un fourbe, préparant ses vengeances en douces et dans complotant dans mon dos !

-Tu sais ce que je pense de tout ça ? Je pense que tu n'as besoin d'aucune aide, tu es parfaitement capable de t'humilier toute seule !

Le professeur lui adressa un grand sourire moqueur, encore une fois il venait de la chambrer, faisant preuve d'une répartie à toute épreuve. Ce coup-ci avait été asséner d'une façon rapide et directe, sorti du tac au tac à l'instant même où l'idée lui avait traversé l'esprit.

-Oui, il ne l'aurait peut-être pas montré ouvertement, mais si on le connait bien, on aurait voir qu'il vous aurait tenu en sympathie...

-Je ne critiquerait pas, je lui suis un peu semblable là-dessus.

Yagari ? Montrer ouvertement l'affection qu'il avait pour quelqu'un ? A part s'il connaissait bien la personne, comme pour les jumeaux et encore, avec Zero ça se résumait à le décoiffer gentiment ou lui mettre une tape dans le dos... Non, pour ce qui est de montrer ses émotions il était tout le contraire du directeur, d'ailleurs, pour savoir ce qu'il ressentait le mieux était de consulter son œil car s'il savait très bien comment garder une expression neutre, son regard lui ne pouvait pas mentir.

-Je m'en doute mais même les vampires peuvent attraper un rhume, vous ne faîtes pas exception à la règle !

-Nan mais les rhumes c'est rien, t'as quoi ? La reniflette ? Un peu de fièvre ? Franchement, il en faut plus pour m'abattre. Quand je vois tous ces hommes qui se mettent à hurler qu'on va devoir leur amputer la main alors qu'ils ont juste une écharde dans le doigt... Y'a vraiment de ces tapettes de nos jours...

Les pensées du hunter vis à vis de la maladie ou de ce qu'il trouve comme étant une petite blessure était clair, il n'était pas du genre à se faire plaindre, ce qui expliquait qu'il n'ai voulu aucune aide que ça soit pour l'intérieur de son coude ou son genoux, il était parfaitement capable de supporter ce genre de douleur futile. Alors quand il voyait un homme se faire dorloter par sa gonzesse parce qu'il avait choppé un petit rhume ça le rendait malade et lui faisait perdre toute foi envers le sexe masculin.

-Je ne vais pas le nier !

L'hunter lui sourit, se disant qu'il avait de la chance qu'elle ne pouvait pas entendre ou même connaître ses pensées car avec la réflexion qu'il avait eu sur le facteur et celle sur le vendeur d'esclave chinois, elle se serait vite rendue qu'elle n'était pas un cas isolé et avait même un concurrent en la matière ! Enfin peut-être s'en doutait-elle après ce qu'il lui avait raconté dans la barque sur ce qui allait se passer si elle pleurait trop, non ?

-Non, je n'ai pas peur, mais ce n'est pas pour autant que j'irai m'installer sous un arbre ! Et puis c'est affreusement désagréable, toute cette électricité dans l'air et le boucan... Il parait que certaines personnes dorment très bien lors d'un orage, mais moi je ne peux absolument pas !
Et puis je vais pas non plus débarquer dans votre chambre comme ça, je ne tiens pas à vous faire peur ou finir avec une balle dans le corps à cause d'un réflexe !


-Tu ne risques pas de te prendre une balle, t'as cru que j'étais comme ces vieilles qui dorment avec leur chat ? Mon fusil est toujours à portée de main, à côté de ma table de nuit le soir mais je ne vais pas non plus l'attraper et te tirer dessus sans raison, au pire tu te retrouveras neutralisée contre le matelas.

C'est vrai qu'il avait de sacrés réflexes mais de la à tirer sur quelqu'un dans le noir complet... Il n'était pas nyctalope non plus, elle ne risquait donc rien là-dessus. Non... Si jamais elle le surprenait dans son sommeil elle aurait beaucoup plus de chance qu'il l'attrape, lui fasse une prise et l'immobilise et ce en une fraction de secondes. Eh oui, même la tête dans les choux il restait un hunter redoutable !
Bon ensuite il aurait sûrement ouvert lentement son œil valide, baillé et l'aurait regardée pour la reconnaître mais sûrement pas tuée !


-D'accord... C'est le soleil, je suis restée exposée un peu trop longtemps je crois ! Je ne mens pas en disant que les vampires cuisent comme des saucisses grillées en étant sous le soleil !

-Bah déshabille toi et bronze, ça fera de la viande en plus !

Lui tirant la langue comme elle avait osé lui faire plus tôt, il s'empressa de regagner sa chambre puis redescendit après avoir prit une douche et prépara le repas.

-Ça sent bon !

-Encore heureux ! Je suis loin d'être un bleu en cuisine, seulement je cuisine quasi jamais parce qu'entre deux missions ou une mission et un cours, ça va plus vite de faire une boite de ravioli ou un autre truc à la con.

Le temps, c'était ce qui lui manquait le plus. Bien souvent il profitait du week-end, quand il en avait, pour se forcer à cuisiner malgré la fatigue. S'il mangeait des cochonneries, pizzas et autres nourritures grasses en semaine il s'arrangeait pour se rattraper le week-end avec un poisson ou une viande non grasse, des légumes et bien sur du sport. On pourrait lui donner tout un tas de défauts à ce hunter mais bien qu'il ai tendance à fumer et à boire un peu trop, surtout quand ça va pas, il essayait de prendre soin de lui quand il en avait l'occasion comme en mangeant sainement ou en faisant une bonne séance de course à pied, natation, escalade, le genre d'exercice qu'il appréciait car il fallait bouger.
C'est alors que pendant qu'il servait, il entendit un gargouillis sonore, s'arrêta net dans son geste, tourna le regard vers Yona et éclata de rire.


-C'est moi qui débarrasse au moins, après !

-Ahahah ! Si tu veux !

Le professeur n'arrivait pas à calmer son rire tant le bruit qu'avait fait son estomac était fort. Qu'un si gros bruit puisse sortir d'une si petite chose était vraiment hallucinant et donc beaucoup plus hilarant. L'hunter tenta malgré tout de reprendre contenance, toussa un peu, vive le tabac, et ne put s'empêcher de sortir une blague qui se révéla ambiguë.

-Je vais t'appeler Tardis, t'es plus grande à l'intérieur !

Cette phrase pouvait avoir plusieurs significations, et encore, il fallait connaître la série à laquelle il faisait allusion, Doctor Who. Il y avait le sens pseudo mignon raté, où elle était plus grande à l'intérieur par son caractère voir par son cœur, le sens qu'il avait réellement voulu employer, où il ne faisait référence qu'à son estomac et un sens beaucoup plus tordu, où il parlerait d'un endroit précis du corps de la jeune vampiresse, ce dernier étant le plus beauf de tous.
Enfin toujours est-il qu'après avoir sortie sa vanne il se remit à rire et du à nouveau se calmer, une fois son fou rire passé, il lui faut vraiment pas grand-chose pour l'amuser quand on y pense... Il alla s'asseoir à table après avoir ouvert un parasol pour protéger Yona du soleil et attendit qu'elle en fasse autant pour pouvoir commencer à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Ven 6 Mar - 21:39

-Tu sais ce que je pense de tout ça ? Je pense que tu n'as besoin d'aucune aide, tu es parfaitement capable de t'humilier toute seule !

La mâchoire de Yona se décrocha suite à cette déclaration avant que cette expression choquée ne se mut aussitôt en mine boudeuse. De tout ce qu'avait put dire le chasseur, en dehors des remarques sur sa poitrine bien entendu, c'était de loin la pique la plus forte ! Il fallut d'ailleurs quelques bonnes minutes avant que la jeune femme s'en remette totalement, la pauvre chou ! Décidément, Tôga ne cesserait jamais de la surprendre !

-Vous êtes incorrigible !

C'était tout ce qu'elle put lâché dans un élan de colère feinte, prenant un air vexé. Peut-être devrait-elle faire semblant d'en avoir les larmes aux yeux ? Non, certainement pas, non seulement Yagari devinerait la supercherie, et en plus ne se laissant pas aussi facilement attendrir, il serait capable d'en profiter pour l'enfoncer un peu plus au passage. Cet homme était tout simplement redoutable ! Là, il n'y avait pas à dire, ce coup de maître valait bien le respect, même celui de la victime.

-Vous, si vous me dîtes que vous avez déjà fait pleurer un membre de la Night-Class, je ne serai pas surprise...

C'était certain, si quelqu'un pouvait bien réussir cet exploit, c'était sans nul doute ce hunter-ci.

-Je ne critiquerait pas, je lui suis un peu semblable là-dessus.

-Je pense l'avoir remarqué.

Accompagnant ces mots d'un sourire doux, la demoiselle montra ainsi que ce n'était guère une phrase prononcée avec ironie ou amusement. C'était vrai que Yagari était une personne difficilement saisissable et compréhensible, et pour avoir une idée de ce qui pouvait réellement par l'esprit de ce dernier, il fallait savoir lire dans les regards, une capacité plutôt difficile pour de nombreuses personnes. La jeune femme avait apprit à discerner quelques lueurs dans le regard d'Izumi, mais celui de son interlocuteur se révélait bien plus complexe encore.

-Nan mais les rhumes c'est rien, t'as quoi ? La reniflette ? Un peu de fièvre ? Franchement, il en faut plus pour m'abattre. Quand je vois tous ces hommes qui se mettent à hurler qu'on va devoir leur amputer la main alors qu'ils ont juste une écharde dans le doigt... Y'a vraiment de ces tapettes de nos jours...

-Vous êtes un dur à cuire, tout le monde ne l'ai pas aujourd'hui, les valeurs ne sont plus vraiment à qui est le plus fort... Enfin dans la société actuelle qui comporte de nombreux défauts vous me direz !

La vampiresse était d'accord sur ce point, bien que parfois la rouquine ne pouvait pas vraiment parler. Quand il s'agissait de quitter le lit, surtout... C'était sans aucun doute un de ses plus gros défauts, impossible de se lever correctement sans désirer à tout prix de regagner les couettes !

-Tu ne risques pas de te prendre une balle, t'as cru que j'étais comme ces vieilles qui dorment avec leur chat ? Mon fusil est toujours à portée de main, à côté de ma table de nuit le soir mais je ne vais pas non plus l'attraper et te tirer dessus sans raison, au pire tu te retrouveras neutralisée contre le matelas.

-Vous, en grand-mère ? Je crois que c'est pas prêt d'arriver ! Et si vous me dîtes que Kaien a réussi l'exploit de vous déguiser en vieille dame, je rends les armes !

Imaginer Tôga avec des lunettes sur le bout du nez, en train de plisser l'oeil avec attention ce qui lui rendrait un air aigrit, et surtout avec des affreux bigoudis dans les cheveux... Quoique, pour les bigoudis, on passera, il n'en avait certainement pas besoin !

-Je crois que finir dans une position de faiblesse ne sera pas vraiment ce que je préférerai, ça doit être désagréable... dit-elle avec une petite grimace comique.

C'est vrai qu'être totalement à la merci de quelqu'un, surtout Yagari, ne l'enchanterait pas. Si il avait le malheur de découvrir qu'elle était chatouilleuse, qu'est-ce qu'il risquait de faire ? De plus, aussi vampire soit-elle, la rousse n'aurait certainement pas le temps de voir le geste venir, même en le sachant. Pour une personne inconnue, face à cette réaction, elle se transformerait sans doute en nuée volante pour s'échapper, mais parviendrait à rester sagement immobile dans le cas du professeur le temps que ce dernier reprenne ses esprits.

-Bah déshabille toi et bronze, ça fera de la viande en plus !

-Vous le dîtes vous-même, je n'ai que la peau sur les os, il n'y a pas vraiment grand-chose à manger !

Riant, la vampiresse se stoppa net en le voyant lui tirer la langue... Il venait vraiment de le faire ? Ce n'était pas une erreur 404 de son cerveau aux idées bizarres ? Un peu plus et l'adolescente se frotterait les yeux pour voir si elle ne rêvait pas, sauf qu'évidemment le concerné se serait volatilisé depuis longtemps... Et bien ça... Définitivement, l'homme au bandeau était imprévisible !

-Encore heureux ! Je suis loin d'être un bleu en cuisine, seulement je cuisine quasi jamais parce qu'entre deux missions ou une mission et un cours, ça va plus vite de faire une boite de ravioli ou un autre truc à la con.

-Je connais ça ! Pour ma part c'est souvent des nouilles chinoises, c'est pas cher, ça remplit l'estomac, c'est plus ou moins bon et ça va vite à préparer.

C'est vrai qu'en ayant pas beaucoup de moyen, la jeune femme devait parfois manger sur le pouce ou des choses vraiment pas cher. Les nouilles chinoises se révéleront un peu comme l'épée Excalibur de sa condition de fugueuse, l'arme fatale pour ne pas mourir de faim. Et puis au fil du temps, elle s'était habituée au goût parfois trop pimenté.
Puis le ventre de Yona fit un petit concert privé...

-Ahahah ! Si tu veux !
Je vais t'appeler Tardis, t'es plus grande à l'intérieur !

-Merci, dîtes aussi que j'ai une tête de cabine téléphonique !

Amusée par le rire du hunter, la fille de Shizuka sourit avant de se joindre à lui, surprise au passage de découvrir qu'il connaissait Doctor Who. Bon, c'était vrai que cette série était vieille et qu'il l'avait peut-être vu en étant enfant plutôt qu'aujourd'hui, mais de la part de Yagari, cela avait un effet surprenant.

-Et puis ce n'est pas ma faute, j'aime manger... Je l'avoue, c'est pas trop classe pour une sang-pure mais je m'en fiche, j'aime la nourriture, j'aime dormir, les besoins primaires en premier avant tout ! J'osais pas l'avouer mais je suis une femme des cavernes... J'ai dormi au côté d'un mammouth emprisonnée dans la classe depuis très très longtemps et je me suis réveillée il y a peu, quand des chercheurs nous ont découvert dans le Pôle Nord !

Nouvelle preuve de son imagination bizarre, tordue et qui peut en effrayer certain. Certes, le pêcheur lui avait fait une démonstration de ses capacités à inventer des choses incongrues mais c'était resté dans les limites du réalisme... Comment pouvait-elle imaginer que d'une certaine manière il était autant atteint qu'elle ?
Enfin, après que Tôga ait ouvert le parasol, ce dont l'intéressée le remercia d'un sourire, ils s'assirent, Yona le suivant. La jeune femme fixa alors intensément le poisson, son estomac prenant la direction de ses pensées, signe qu'elle avait faim. Seulement, par politesse, elle attendit que Yagari commence.

-Bon appétit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Ven 6 Mar - 23:27

-Vous êtes incorrigible !

-Ouais, et bientôt je corrigerais tes copies !

Le plaisir de donner des dissertations de quatre pages sur un sujet juste pour faire chier ses élèves... Enfin dans un sens après ça le faisait chier aussi, il devait corriger mais il savait qu'ils y avaient passé un bon moment et foutait donc des zéros dès qu'il voyait que la réponse avait été pompées sur un certain site qui commence par un W et dont les deux premières syllabes sont le mot kiwi mais inversé.
De toutes façons avec lui les corrections ne s'attardaient pas, il lisait vite et s'il n'y avait pas au moins les trois quart des points qu'il estimait important, il foutait déjà la moitié de la note, des fautes d'orthographe et la copie se rapprocherait de plus en plus du zéro pointé. Oui il était sévère et sadique mais à force ça commençait à leur rentrer dans le crâne.


-Vous, si vous me dîtes que vous avez déjà fait pleurer un membre de la Night-Class, je ne serai pas surprise...

-Je ne regarde pas à quelle classe font partie les élèves que je fais pleurer malheureusement, je ne peux donc pas te répondre.

Ahlala, traumatiser des élèves, faire pleurer des filles, rendre des élèves incontinents en leur hurlant dessus au point qu'ils en perdent le contrôle de leur vessie... Il avait fait tellement de choses dans sa vie qu'avoir fait pleurer un élève de la Night ne l'étonnerait même pas !

-Je pense l'avoir remarqué.

-Tu trouves que c'est un défaut? Moi je m'en sers comme d'une protection.

Le plus souvent le visage de Yagari restait impassible alors qu'à l'intérieur il bouillonnait, d'ailleurs si l'on voulait voir ce qu'il ressentait à ce moment là, il n'y avait qu'à croiser son regard empli de rage pour le deviner. Malgré tout, le sentiment qu'il exprimait le plus facilement était la colère, ses traits allaient finir par rester bloqués, les sourcils froncés, la mâchoire crispée, s'il continuait à s'énerver autant. Le professeur était quelqu'un qui avait le sang chaud, il lui était malheureusement assez facile de le foutre en rogne et de lui faire perdre ses moyens, le rendant furibond.

-Vous êtes un dur à cuire, tout le monde ne l'ai pas aujourd'hui, les valeurs ne sont plus vraiment à qui est le plus fort... Enfin dans la société actuelle qui comporte de nombreux défauts vous me direz !

-Tu trouves que je suis le plus fort ?

Question rhétorique, la réponse était non bien évidemment mais bon, il avait envie de la taquiner encore un peu et ne s'en priverait pas !

-Vous, en grand-mère ? Je crois que c'est pas prêt d'arriver ! Et si vous me dîtes que Kaien a réussi l'exploit de vous déguiser en vieille dame, je rends les armes !

-Ça n'arrivera pas car déjà je suis un homme et quant à Kaien je ne dirais rien, ce serait dommage que tu rendes les armes si tôt dans la bataille !

Il n'allait tout de même pas tout lui révéler maintenant, qu'il ai fait un défi de ce genre ou non, il comptait bien garder cette choses secrète ! Un homme qui n'a plus aucun secret n'est pas intéressant, il faut toujours savoir garder une part de mystère !

-Je crois que finir dans une position de faiblesse ne sera pas vraiment ce que je préférerai, ça doit être désagréable...

-Tout dépend de ... Non c'est pas une bonne idée en fait, j'ai rien dit...

Heureusement qu'il avait réussit à se taire, il y avait vraiment des jours où l'on ferait mieux de lui couper la langue afin qu'il évite de dire de telles choses. Le pire c'est qu'il n'avait à peine le temps d'avoir l'idée en tête qu'il avait commencé à la sortir, le temps qu'il se dise qu'il devrait se taire il en était déjà la moitié et en avait trop dit. C'était une habitude de plus en plus courante pour lui et quelque peu gênante...

-Vous le dîtes vous-même, je n'ai que la peau sur les os, il n'y a pas vraiment grand-chose à manger !

L'hunter ne lui répondit pas et lui offrit une grimace magnifique avant de filer, ne lui laissant pas vraiment le temps de réaliser ce qu'il venait de faire. Oui, lui aussi il aimait se comporter comme un gosse quelques fois ! Ça faisait du bien de pouvoir se lâcher et retourner en enfance !

-Je connais ça ! Pour ma part c'est souvent des nouilles chinoises, c'est pas cher, ça remplit l'estomac, c'est plus ou moins bon et ça va vite à préparer.

-Plus ou moins bon ? Tu parles des ramens ou des nouilles sautées ? Tu mangeais les toutes prêtes à faire réchauffer c'est pas possible autrement ! Je t'en ferais ce soir et tu verras !

Yagari aimait beaucoup la cuisine japonaise, si elle doutait de la qualité gustative de l'un des plats il devait le lui préparer pour lui prouver que ça n'était pas si mauvais que ça !

-Merci, dîtes aussi que j'ai une tête de cabine téléphonique !

-Ouais, comme ça j'irais te tripoter le combiné !

Yagari ne se rendu compte que trop tard de l'étendue de la connerie qu'il venait de sortir et se mit alors à rougir subitement, il toussota afin de cacher sa gêne et tenta se passer à autre chose.

-Et puis ce n'est pas ma faute, j'aime manger... Je l'avoue, c'est pas trop classe pour une sang-pure mais je m'en fiche, j'aime la nourriture, j'aime dormir, les besoins primaires en premier avant tout ! J'osais pas l'avouer mais je suis une femme des cavernes... J'ai dormi au côté d'un mammouth emprisonnée dans la classe depuis très très longtemps et je me suis réveillée il y a peu, quand des chercheurs nous ont découvert dans le Pôle Nord !

-Ça ne me dérange pas que tu aimes manger et dormir, ça te rends plus humaine et puis aimes les bonnes choses n'est pas un mal en soi.
Ah c'est pour ça que t'es givrée !


Le fait que Yagari ai pu dire quelque chose d'aussi gentil, limite spirituel et enchaîna par une vanne d'aussi mauvais goût pouvait paraître surprenant mais quand on le connaissait bien on découvrait vite que ça n'avait rien d'étonnant, il était en effet capable de sortir la pire et la meilleure des choses dans la même phrase ce qui était un exploit en soi.

-Bon appétit !

-Merci, à toi aussi

Entamant alors le repas, l'hunter coupa un morceau de l'un des filets et le mangea. La chaire était moelleuse, tendre et sucrée, il n'y avait rien de filandreux ou de risque de tomber sur une arrête, Yagari avait levé les filets d'une main de maître, retirant facilement tout ce qui pourrait s'avérer indigeste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Sam 7 Mar - 2:13

-Ouais, et bientôt je corrigerais tes copies !

-J'ai le droit d'avoir peur pour mon futur bulletin ?

Un cours sur l'éthique et la morale... Hum... Qu'avait essayé de faire Izumi durant des années ? Lui inculquer les bonnes manières ? Et bien autant dire que quand on voyait le résultat, il y avait de quoi se poser des questions. Malheureusement, cette fois son esprit rebelle et contre les règles risque fortement d'être un frein à sa scolarité. Bon, peut-être qu'avec un peu de chance, Yona ne serait pas si désespérément nulle que cela, mais aucun doute concernant le fait qu'elle ne serait assurément pas parmi les meilleurs. Si la fortune lui souriant, peut-être échapperait-elle au zéro pointé qui semblait faire la renommée de l'enseignant.

-Je ne regarde pas à quelle classe font partie les élèves que je fais pleurer malheureusement, je ne peux donc pas te répondre.

-Dommage ! Bon, c'est pas grave, il risque d'y avoir d'autres cas intéressant dans l'année, je serai bien là pour voir !

Même si ces derniers risquaient, malheureusement pour la curieuse, de se faire rares puisque les élèves avaient rapidement dû se rendre compte du sadisme de leur professeur et devaient à présent se tenir à carreau. Ce qui était en effet dommage pour la "pauvre" rouquine qui ne pourrait donc pas tester la théorie du "vampire pas si fort que tout". Les choses auraient put la mener à en faire elle-même l'expérience mais pour cela il aurait fallut que la demoiselle soit une personne ayant la classe et l'élégance si caractéristiques de son espèce. Sauf qu'il suffisait de fixer sa chevelure, qui n'avait pas été coiffée de la matinée soit dit en passant, pour comprendre immédiatement que ce n'était pas le cas. Et il faudrait plus d'efforts à Yona pour égaler ses camarades qu'attendre patiemment que l'un deux fasse une faute et ne s'attire les foudres du chasseur. Si bien que penser ainsi pouvait à la limite être fourbe, mais la fille de Shizuka ne pourrait pas s'empêcher de ressentir une petite victoire bien que cela n'ait absolument rien à voir avec ce qu'elle avait vécut.
Pas si sage la Yona !

-Tu trouves que c'est un défaut? Moi je m'en sers comme d'une protection.

-Non non, je n'ai jamais dit ça !

Secouant négativement la tête de droite à gauche, la vampire reprit :

-Simplement vous avez une bonne carapace, et si je parvenais de temps en temps à comprendre les pensées d'Izumi, c'est encore plus difficile avec vous... Il faut dire que vous avez le don pour dire quelque chose auquel on ne s'attend pas à un moment qui ne se prête pas à ce sujet !

Un peu comme la question sur l'acteur... C'est parce que Tôga s'expliqua par la suite, autrement la rousse n'aurait toujours pas comprit ce que faisait cet homme au beau milieu de la conversation. Question qui l'avait totalement désarçonné au point où elle pouvait encore rire sincèrement de sa surprise ressentie sur l'instant (je devrais peut-être mettre le coup de l'acteur dans les phrases cultes XD).

-C'est pour cela que j'ai dis avoir remarqué, parce que votre visage ne laisse pas transparaître ce à quoi vous pensez ! Autant dire que vous avez de la chance, vous êtes l'un des rares propriétaires à posséder un visage fidèle, la plupart des gens râles d'avoir des traîtres !

Encore une fois, l'ancienne princesse s'essayait à l'humour. C'était un miracle que Yagari ne trouve pas cela pompeux pour le moment, Yona restant au même niveau malgré ses tentatives. Malheur à elle si elle ne prenait pas de niveau ni de gagnait aucun point d'expérience, c'est bel et bien le statut définitif de "Noob" qui allait la suivre à vie dans la matière de faire des blagues !

-Tu trouves que je suis le plus fort ?

-Bha il paraît que dans la Guilde des hunters vous êtes le numéro, alors je serai tentée de dire oui ! répliqua t-elle avec un certain amusement.

Il était vrai, et pour l'avoir vaguement entendu en étant alors encore en situation d'être une proie, que plusieurs des collègues de ce dernier l'avait évoqué à plusieurs fois pour ses capacités de chasse. Si cela n'était pas une preuve, Yona se saurait pas à quoi se fier si ce n'est les paroles de Yagari. Paroles qui n'avaient aucune prétention en plus, ce qui conformait la rouquine dans l'idée que les rumeurs étaient donc vraies. Et pour tout dire, la curieuse ne ressentait pas l'envie de tester par elle-même, se retrouver une fois au bout du canon lui ayant largement suffit pour la convaincre de ne pas retenter l'expérience.

-Ça n'arrivera pas car déjà je suis un homme et quant à Kaien je ne dirais rien, ce serait dommage que tu rendes les armes si tôt dans la bataille !

-Il l'aurait fait que ça ne m'étonnerait même pas... Et bien tant pis, même si l'idée aurait été piquée, je tenterai quand même de relever le défi ! Vous ne serez plus le beau et sexy Tôga Yagari, mais la fragile mémère Michelle Yagari qui cherchera son chat...

C'est clair que là, la propriétaire de la tignasse écarlate venait clairement de s'embourber dans un pétrin pas possible. Parce que, dans toute évidence, la question "comment allait-elle faire ?" se poser. Car oui, comment arriver à dessiner des rides sur le visage du hunter sans que ce dernier ne se réveille ? Et puis, ça, c'était presque rien comparé à la chemise de nuit, parce que oui, la bonne vieille chemise de nuit à fleurs s'imposait !

-Tout dépend de ... Non c'est pas une bonne idée en fait, j'ai rien dit...

-Je retiens, je retiens~ Ca fait deux pour l'instant, héhé !

Sale gosse, petit diablotin rouge, oui, là elle pouvait passer par toutes les appellations possibles et innimaginables sur son comportement de petite peste. Finalement, peut-être que les futurs zéros ne seraient que justice rendue !
Puis le sujet dévia sur les nouilles chinoises :

-Plus ou moins bon ? Tu parles des ramens ou des nouilles sautées ? Tu mangeais les toutes prêtes à faire réchauffer c'est pas possible autrement ! Je t'en ferais ce soir et tu verras !

-Exactement, les toutes prêtes à réchauffer... J'avoue que c'était pas les meilleures, mais un sens c'était mieux que manger du pain ou des pâtes simples à répétition !

Et autant dire que ce n'était pas elle qui irait se plaindre d'avoir de la vraie et bonne nourriture dans son assiette le soir-même, aussi l'intéressée ne releva pas mais esquissa un sourire presque suppliant, histoire d'avoir la garantie que ce fameux plat apparaîtrait ce soir sous son nez.
Dès qu'il s'agissait de nourriture, la créature de la nuit ne connaissait aucune limite !

-Ouais, comme ça j'irais te tripoter le combiné !

-Et de trois... Trois ! Et bien, vous les enchaînez~

Yona tête à claque bonjour !

-Ça ne me dérange pas que tu aimes manger et dormir, ça te rends plus humaine et puis aimes les bonnes choses n'est pas un mal en soi.
Ah c'est pour ça que t'es givrée !


-Merci... Vous devez bien être le premier à me dire ça, habituellement on me fait des reproches...
Bon, je dois reconnaître que c'est cherché, quand même, mais je reste sur mes positions : au point où vous en êtes, c'est au point mort, vous êtes totalement irrécupérables !


Yona devait bien le reconnaître, la remarque du traqueur aussi piquante soit-elle avait cette intelligence qui faisait toute la différence. Parce que plus que du cynisme, c'était un véritable jeu de mots, et quitte à être victime de l'ironie, autant que ce soit celle de Yagari !

-Merci, à toi aussi

C'était le fameux signal qu'attendait la vampire pour s'attaquer à son assiette, prenant tout de même soin à ne pas paraître sans manière. A cause de sa légendaire curiosité, la rouquine opta pour un bout d'Ayu en première bouchée. Aussi, l'eut-elle à peine portée à sa bouche que son regard s'illumina comme celui des enfants, un effet qui avait tendance à apparaître à chaque fois qu'elle appréciait quelque chose.

-C'est délicieux ! Je comprends pourquoi vous dîtes que c'est prisé ! Merci d'avoir préparé tout ça !

Son sourire se fit sincère alors qu'elle prit une seconde bouchée, puis une suivante en prenant étrangement son temps, savourant en réalité la saveur nouvelle de la nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Sam 7 Mar - 18:53

-J'ai le droit d'avoir peur pour mon futur bulletin ?

-Hum... Pas forcément.

Il devait se retenir, il ne pouvait pas dire cela, il ne devait pas le dire... "Tu pourrais me soudoyer en passant sous le bureau !" Cette phrase qui commençait à lui brûler les lèvres ne devait absolument pas les franchir s'il tenait à garder un minimum de contenance face à son élève. C'était une question d'honneur, voir de crédibilité, bien que celle-ci ai déjà prit un grand coup dans la face...

-Dommage ! Bon, c'est pas grave, il risque d'y avoir d'autres cas intéressant dans l'année, je serai bien là pour voir !

-Oh ne t'en fais pas pour ça ! Des fois j'ai l'impression d'être dans une académie bourrée de cas sociaux !

Il en avait vu et entendu des choses incroyables, des stupides, des qui mériteraient une vie entière d'heures de colle... Ses nerfs étaient très souvent mis à rude épreuve, secoués, frappés, passés à la moulinette. Ses élèves lui en faisaient voir de toutes les couleurs, faisant des choses idiotes et absurdes mais il le leur rendait bien avec des devoirs supplémentaires ou des heures de colle passées en sa compagnie. Il faut dire que faire une dissertation de plusieurs pages en face de quelqu'un qui les fixait d'un regard glacial avait suffit à calmer plusieurs de ces élèves perturbateurs. Il aimait d'ailleurs à ce que ce genre de colle se passe dans son bureau, un seul élève à la fois, histoire de pouvoir lui foutre la trouille en lui hurlant dessus à la moindre erreur ou au premier écart de comportement. Il avait même réussi à en dresser quelques uns en s'y prenant comme ça, ces derniers étant devenus premiers de la classe de peur de se retrouver à nouveau en tête à tête avec lui.

-Non non, je n'ai jamais dit ça !
Simplement vous avez une bonne carapace, et si je parvenais de temps en temps à comprendre les pensées d'Izumi, c'est encore plus difficile avec vous... Il faut dire que vous avez le don pour dire quelque chose auquel on ne s'attend pas à un moment qui ne se prête pas à ce sujet !
C'est pour cela que j'ai dis avoir remarqué, parce que votre visage ne laisse pas transparaître ce à quoi vous pensez ! Autant dire que vous avez de la chance, vous êtes l'un des rares propriétaires à posséder un visage fidèle, la plupart des gens râles d'avoir des traîtres !


-Oh si, la colère passe très bien sur mon visage ! Et puis si j'étais trop facile à comprendre où serait le challenge d'essayer de me connaître ? Les choses trop simples ne sont pas intéressante.

Si on pouvait voir une expression sur le visage du professeur c'était la colère ou l'amusement. Le reste restait bien caché et se limitait à ses prunelles, ne dépassant pas la limite de son regard.

-Bha il paraît que dans la Guilde des hunters vous êtes le numéro un, alors je serai tentée de dire oui !

-Ce n'est pas parce que je suis le numéro un de la Guilde que j'estime être le meilleur de tous les êtres de ce monde. La Terre sur laquelle nous vivons est vaste, s'il n'y avait pas quelque part une personne plus forte que moins je me ferais vite chier tu ne penses pas ? Surtout qu'un sang-pur comme Kaname devrait pouvoir me tenir tête par exemple.

Yagari n'était pas le genre d'homme à attraper la grosse tête et ce qu'il ai assez de raisons pour ou non. Il pouvait bien être le champion du monde tir qu'il ne se prendrait pas pour quelqu'un de supérieur pour autant.

-Il l'aurait fait que ça ne m'étonnerait même pas... Et bien tant pis, même si l'idée aurait été piquée, je tenterai quand même de relever le défi ! Vous ne serez plus le beau et sexy Tôga Yagari, mais la fragile mémère Michelle Yagari qui cherchera son chat...

-Mémère Michelle Yagari ? Oh mon Dieu...

Si elle osait faire ça nul doute qu'il perdrait toute crédibilité et ce même envers lui-même... Il aura donc intérêt à être encore plus prudent que d'habitude s'il voulait que cela n'arrive pas.

-Je retiens, je retiens~ Ça fait deux pour l'instant, héhé !

-Roh! Espèce de petite démone !

Il devrait vraiment se calmer et bloquer l'accès de son deuxième cerveau à la zone de la parole où alors il allait finir dans le guinness des records catégorie plus gros pervers du monde. Ce qui soit dit en passant ne ferait pas très bel effet dans son CV...

-Exactement, les toutes prêtes à réchauffer... J'avoue que c'était pas les meilleures, mais un sens c'était mieux que manger du pain ou des pâtes simples à répétition !

-Je suis d'accord, ce week-end tu ne mangeras pas ça et tu n'auras qu'à venir en douce chez le directeur de temps en temps et je te ferais un bon repas !

-Et de trois... Trois ! Et bien, vous les enchaînez~

-Tu sais qu'il n'y a pas que les vampires qui peuvent effacer la mémoire des gens ?

Oui c'était bien une menace, une menace gentille et amusée mais une menace quand même. Yagari était un descendant de ces premiers hunter et possédait donc quelques pouvoirs comme celui-d'effacer la mémoire mais ça n'était vraiment rien à côté de ceux des sangs-purs ou des aristocrates...

-Merci... Vous devez bien être le premier à me dire ça, habituellement on me fait des reproches...
Bon, je dois reconnaître que c'est cherché, quand même, mais je reste sur mes positions : au point où vous en êtes, c'est au point mort, vous êtes totalement irrécupérables !


-Te faire des reproches car tu te comportes comme une humaine ? Parce que tu n'es pas monstrueuse comme la plupart des vampires de ce monde ? Tu as beau avoir fait des erreurs tu n'en reste pas moins plus humaine que les trois-quart de ta race.
Oui je sais, mon humour me sert autant que mon fusil si ce n'est plus.


Rabaisser ses ennemis ou collègues désagréables jusqu'à ce qu'ils s'enfoncent dans le sol... Ça c'était un bon passe-temps !

-C'est délicieux ! Je comprends pourquoi vous dîtes que c'est prisé ! Merci d'avoir préparé tout ça !

-C'est... C'est pas grand chose...

Et le voilà qui se mettait à rougir et bégayait comme les éternels ados puceaux de l'académie, pitoyable. Si Kaien le voyait en ce moment même nul doute qu'il se foutrait de sa gueule et le chambrerait. Heureusement qu'il n'étaient qu'à deux... Ou pas en fait, il aurait peut-être été beaucoup moins gêné s'il y avait quelqu'un d'autre, ça lui aurait donné du courage ou au moins un truc qui y ressemble.


Dernière édition par Tôga Yagari le Lun 9 Mar - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Mar - 23:41

-Hum... Pas forcément.

L'adolescente en fut un peu rassurée, loin de se douter que son interlocuteur avait en réalité une phrase bien définie en tête qui ne demandait qu'à être prononcée. Autrement dit, nul doute que la demoiselle aurait sans doute prit peur pour ses notes. Ce qui l'aurait donc forcé à rester concentrée durant les cours du professeur, et à tout marquer voir jusqu'à apprendre par coeur. Si en orientation la vampiresse était nulle, il en était aussi ainsi pour ce qui était scolaire à l'exception de la littérature et de la littérature. Pour tout ce qui était chiffres dans les textes, comme les dates ou les statistiques, elle n'avait aucun mal à les retenir, malheureusement ce n'était pas ainsi pour les noms propres. Si bien que donner des dates de naissance, de mort, de couronnement ou de mariage d'un roi lui paraissait aisé. En revanche, nommer ce roi sans se tromper était plus difficile... Oui, je vous l'accorde, la rouquine avait une étrange mémoire.

-Oh ne t'en fais pas pour ça ! Des fois j'ai l'impresssion d'être dans une académie bourrée de cas sociaux !

La jeune femme ne releva pas mais sourit, s'imaginant des vampires rebelles remit en place par Yagari. Dommage que les créatures de la nuit soient trop coincées pour afficher clairement leur opinion et leurs idées même si ces derniers se révélaient absurdes au bout du compte. Au moins ils auraient eut le mérite de sortir du moule dans lequel leurs parents les avaient forgé, de penser par eux-même et de se battre pour cette cause. Malheureusement, peu avaient une personnalité propre qui n'était pas programmée dès leur naissance. Car dans la société nocturne, les individus avaient tendances à décider du destin d'un des leurs avant même que ce dernier puisse s'exprimer ou même marcher, le condamnant à suivre un chemin déjà tracé depuis des années.
Aussi, lorsqu'une fille naissait dans un couple de sang-purs et que cette dernière possédait un frère aîné, il n'était pas rare qu'elle soit déjà destinée à ce dernier et que ce fait, son éducation faisant tout pour la convaincre que c'était une évidence. Juri Kuran, en revanche, vivra comme une humaine malgré les avertissements de ses frères, refusant cet avenir qu'Haruka lui proposa. Ce fut en vivant par ses propres moyens, voyant le monde extérieur par ses propres yeux que la mère de Yuki tomba amoureuse de celui qui sera son mari, bien que ce dernier soit son frère. Elle aimait librement, purement, pas parce que son esprit était embrumé par les désirs d'autrui.

-Oh si, la colère passe très bien sur mon visage ! Et puis si j'étais trop facile à comprendre où serait le challenge d'essayer de me connaître ? Les choses trop simples ne sont pas intéressante.

-Oui, mais c'est un sentiment à part je trouve ! On ne peut pas la contrôler, elle finit toujours par prendre le dessus... Donc la colère ça ne compte pas vraiment, c'est bien trop puissant pour nous !

Dans les bras de la rage, n'importe quelle personne pouvait faire preuve d'une violence et d'une force que l'on aurait jamais soupçonnée chez elle. Les choses étaient ainsi, une mère pourtant douce pouvant se révéler être une véritable lionne quand son enfant était en danger. C'était le prix des instincts, puissants mais parfois incontrôlables et dangereux. Humains ou vampires, les deux en faisaient les frais, même si pour les créatures de la nuit ce phénomène était plus fréquent et souligné.

-Laissez-moi alors vous dire que c'est tout à votre honneur, vous restez une véritable énigme !

C'était vrai que la demoiselle n'arrivait pas encore à prévoir les réactions de l'homme au bandeau, ces dernières restant un véritable mystère pour la jeune femme qui, à chaque fois qu'elle supposait quelque chose, voyait ses théories tomber misérablement à l'eau.

-Ce n'est pas parce que je suis le numéro un de la Guilde que j'estime être le meilleur de tous les êtres de ce monde. La Terre sur laquelle nous vivons est vaste, s'il n'y avait pas quelque part une personne plus forte que moins je me ferais vite chier tu ne penses pas ? Surtout qu'un sang-pur comme Kaname devrait pouvoir me tenir tête par exemple.

-Je dois bien avouer que si vous vous affrontez, je ne sais pas lequel s'en sortirai le mieux... Je ne l'ai jamais rencontré, et j'espère que je ne le verrai qu'au plus tard, mais il suffit de poser un pied dans l'académie pour sentir son aura...

Une aura qui lui paraissait d'ailleurs étrange, même pour un sang-pur. Malgré quelques-uns de ses congénères de haut rang qu'elle avait rencontré, la rouquine n'en avait pas croisé qui semblait si puissant, comme si les pouvoirs de Kaname Kuran s'étaient développés avec le temps. Mais tout cela n'était qu'une impression aux premiers abords, la rousse n'ayant même jamais rencontré le concerné directement.
Puis il fut question des nouilles chinoises.

-Je suis d'accord, ce week-end tu ne mangeras pas ça et tu n'auras qu'à venir en douce chez le directeur de temps en temps et je te ferais un bon repas !

-C'est vrai ? Merci !

Un sourire enfantin se dessina sur les lèvres de la jeune femme qui venait à peine de finir son assiette que déjà elle imaginait ce à quoi ressemblerait le repas du soir. Irrécupérable ! Un peu plus et c'était à se demander si elle ne deviendrait pas une voleuse professionnelle de frigo comme futur métier. Ou alors goûteuse... Quoique non, l'intéressée serait capable de tout manger au lieu de ne se contenter que d'une petite partie.

-Mais je me demande si j'arriverai à quitter le bâtiment de la Night-Class sans me faire repérer par les chargés de discipline... Enfin, je trouverai bien une solution !

Sur ces derniers, la vampiresse n'en savait que très peu, qu'ils étaient deux et que l'une était la fille adoptive du directeur. C'était une chose dont un pauvre nouvel arrivant était tout de suite mit au courant, Kaien pouvant se lancer dans un discours interminable au sujet de l'adolescente, ne se privant pas pour montrer fièrement l'album photo qu'il avait confectionné tout au long de la croissance de la pauvre Yuki.
Subir un tel père tous les jours ne devaient pas être facile...
Enfin, aussi étrange soit-il, le proviseur aimait sa fille, c'était une chose à n'en point douter. Un peu trop même...

-Tu sais qu'il n'y a pas que les vampires qui peuvent effacer la mémoire des gens ?

-Non, non, non, vous laissez ma mémoire tranquille ! J'y tiens... Promis, je compterai de compter en silence et j'arrête de vous embêter avec ça...

En prononçant ces paroles, la demoiselle posa ses mains sur son front en signe de protection et fixa Yagari d'un air suppliant dans une tentative d'attendrissement vaine.
Et si la jeune Hio venait d'apprendre quelque chose, elle tenta de dissimuler sa surprise. En effet, elle ignorait que les chasseurs de vampires possédaient ce genre de pouvoir. A vrai dire, peut-être était-il temps que sa curiosité se rende utile et qu'elle la pousse à se documenter sur des sujets utiles, comme les traqueurs par exemple... Yona les savait plus forts et résistants que les humains, ainsi que possédant une durée de vie plus longue que ces derniers, mais outre cela, ses connaissances du sujet étaient assez limités. La rousse avait conscience que connaître certaines légendes n'étaient pas suffisant et qu'il lui faudrait approfondir la question.

-Te faire des reproches car tu te comportes comme une humaine ? Parce que tu n'es pas monstrueuse comme la plupart des vampires de ce monde ? Tu as beau avoir fait des erreurs tu n'en reste pas moins plus humaine que les trois-quart de ta race.
Oui je sais, mon humour me sert autant que mon fusil si ce n'est plus.


-C'est justement ce désir de vouloir être plus humaine que ceux de ma race me reprochent... Mais je n'en démordrais, je tiens à vivre comme ces derniers le plus possible, du moins ce que ma nature me permet. Les modes de vies sont plus simples, certes, mais plus passionnants...

Malheureusement peu de vampires en ferait autant. Vivre comme les humains... Pourquoi s'abaisser à être inférieur quand la nature leur donnait la preuve qu'ils étaient fait pour être plus puissants que ces créatures diurnes ? Tel était le mode de pensées de nombreux de ses congénères, chose que ne partageait évidemment pas la rousse. Enfin, tout cela pour dire qu'elle risquait très vite de se démarquer dans la Night-Class. Loin de graviter autour du président de cette dernière, la propriétaire de la tignasse rouge s'appliquerait sans mal à rester distante de son sang-pur de cousin. Non seulement pour ne pas lui causer de problèmes, mais avant tout parce que mettre un être si puissant en colère par erreur, chose que la demoiselle avait le don de faire involontairement, n'était pas ce qu'elle voulait le plus.

-C'est... C'est pas grand chose...

-Mais ce n'est pas tout le monde qui l'aurait fait.

Yona lui adressa un sourire sincère, reconnaissant, avant de baisser à nouveau ses prunelles violettes vers l'assiette pour recommencer à manger. Si les sardines n'étaient pas mauvaises non plus, bien que la part soit nettement plus petites, la rouquine avait toujours une préférence pour l'ayu, se demandant comme elle avait fait pour passer à côtés de quelques choses d'aussi bon...
Enfin, une fois son assiette terminée, la vampire regarda celle de Yagari, prête à débarrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 9 Mar - 1:26

Après avoir retenu de lui sortir une idiotie plus grosse que lui, il lui confia son impression de travailler dans une académie remplie à ras bords de cas sociaux tant ses élèves étaient... Particuliers !
Ensuite, ils dérivèrent sur un tout autre sujet, le fait que Yagari ne laissait paraître ses émotions que difficilement.


-Oui, mais c'est un sentiment à part je trouve ! On ne peut pas la contrôler, elle finit toujours par prendre le dessus... Donc la colère ça ne compte pas vraiment, c'est bien trop puissant pour nous !
Laissez-moi alors vous dire que c'est tout à votre honneur, vous restez une véritable énigme !


-Oh arrêtes de me complimenter où bien je vais me rendre encore plus complexe juste pour tes beaux yeux !

Toujours ce besoin obsédant de la charrier et il en ignorait la raison, il l'emmerdait, ça lui plaisait, il recommençait et hop, le voilà déjà prit dans un cercle vicieux ! Sinon c'était parfaitement vrai qu'elle avait de jolies yeux, ils ressemblaient un peu à ceux de Zero, ceux pour qui il avait sacrifier un des siens, effrayé à l'idée qu'ils deviennent livides et pâles lorsque la vie aurait quittée son corps suite à l'attaque de son ex fiancée. Peut-être serait-il capable de se battre pour ceux-là aussi ?

-Je dois bien avouer que si vous vous affrontez, je ne sais pas lequel s'en sortirai le mieux... Je ne l'ai jamais rencontré, et j'espère que je ne le verrai qu'au plus tard, mais il suffit de poser un pied dans l'académie pour sentir son aura...

-Bah, peut-être qu'un jour il me donnera suffisamment de raisons pour que j'ai "l'honneur" de botter son petit cul de sang-pur ! En attendant méfies toi de lui, je n'aime pas sa façon d'agir, ce vampire est louche, je ne lui fait absolument pas confiance et je déteste encore plus quand il se la joue hautain. Ce sale gosse a pas du recevoir assez de claques dans sa vie c'est pas possible autrement.

Dire que Yagari ne pouvait pas voir Kaname en peinture était en euphémisme ! En effet rien que la présence ici, pire encore, l'existence de ce sang-pur le rendait malade. De plus, il côtoyait Kaien de beaucoup trop près (Jaloux ? Naaan...) et ce crétin lui avait donné une confiance quasi aveugle, du moins, il espérait que ça ne soit qu'en apparence, priant pour que son meilleur ami possède encore un peu de la méfiance qu'on les chasseurs de vampires.

-C'est vrai ? Merci !
Mais je me demande si j'arriverai à quitter le bâtiment de la Night-Class sans me faire repérer par les chargés de discipline... Enfin, je trouverai bien une solution !


-Tu plaisantes j'espère ? Tu es une fugitive et tu es incapable d'échapper à deux idiots qui font toujours leur tour de garde dans le même sens ? Car en plus Zero n'écoute pas ce que je lui ai appris... Ils se chamaillent tellement que j'entends leurs disputes depuis ma chambre ! Sérieusement, si tu échoues je te déshérite et ne t'adresse même plus la parole !

Si elle échouait à une tâche aussi simple, nul doute que tout l'intérêt que l'hunter avait pour la jeune élève en prendrait un coup !
Zero et Yuki... A la fois le pire et le meilleur duo possible mais le moins discret. Le professeur savait parfaitement ce qu'il se tramait entre les deux élèves. Cette gamine idiote lui donnait son sang comme si elle était une boîte de jus de fruit ! Un jour tout ça allait mal finir et ça retomberait sur le dos de Tôga pour ne pas avoir agit plus tôt ! Voilà encore une histoire qui le stressait ! Et après on s'étonne qu'il ai les nerfs en pelote !


-Non, non, non, vous laissez ma mémoire tranquille ! J'y tiens... Promis, je compterai de compter en silence et j'arrête de vous embêter avec ça...

-Hehe j'ai gagné...Voyant qu'elle semblait surprise il ajouta Tu sais il n'y a que très peu d'hunters qui en sont capables et on ne peut pas faire oublier grand-chose, par exemple je pourrais effacer de la mémoire d'une élève une rencontre fortuite avec un vampire mais pas une relation durant sur plusieurs jours. C'est très limité et épuisant pour un hunter de s'en servir. Inutile de te dire que si je devais effacer la mémoire d'une classe entière, même d'une dizaine de minutes je serais mort de fatigue avant d'avoir fini !

Le soucis quand l'on est hunter c'est que l'on est une sorte de mutation entre un humain et un vampire ce qui fait que malgré tout ce temps, il est encore impossible de connaître encore toutes les possibilités que ces gênes leur offrent. D'ailleurs, cette compétence lui avait prit des dizaines d'heures d'entraînement intense pour un résultat plutôt maigre mais qui lui était quelques fois utile. Bien sûr il n'aimait pas s'en servir, d'une part à cause de la fatigue que cela engendre, d'autre part car ce pouvoir est de base vampirique et le rebute donc énormément. Mais parfois lorsqu'un humain le voyait exécuter un vampire qui attaquait le citoyen il n'avait pas d'autre choix que de lui faire oublier ce qu'il a vécu autant pour le bien de l'hunter que pour le bien psychologique de l'humain.

-C'est justement ce désir de vouloir être plus humaine que ceux de ma race me reprochent... Mais je n'en démordrais, je tiens à vivre comme ces derniers le plus possible, du moins ce que ma nature me permet. Les modes de vies sont plus simples, certes, mais plus passionnants...

-Nombreux sont les hunters qui se sentiraient insultés à entendre qu'une sang-pure désire vivre comme les humains tu sais ? Pour eux tu ne le mériterais pas. Tu te bats donc contre ce que penses ta "race" de toi et également contre l'avis de tes ennemis... Intéressant.

Elle était un peu comme lui sur ce point, l'hunter faisant souvent dans le non-conventionnel, détestant au plus haut point qu'on lui dicte ce qu'il doit faire et comment le faire. Est-ce qu'il avait le droit d'embarquer une élève aussi importante avec lui sans en informer le directeur ? Bien sûr que non. Mais pour Yagari les règles ennuyantes sont faites pour être transgressées et ça il adorait le faire et était presque devenu un expert en la matière !
"Yagari ! Repliez-vous ! Ce vampire est beaucoup trop dangereux et imprévisible !" Mon cul ouais! Il le descendait quand même et rentrait en ignorant le demeuré qui avait estimé qu'il n'était pas en mesure de le faire ! A la Guilde on ne l'engueulait même plus, surtout en connaissant les coups de sang qu'il peut avoir s'il voit que l'on commence à le prendre pour un con, il n'était pas né de la dernière plus, parfaitement lucide et de ce fait la Guilde le détestait autant qu'elle avait besoin de lui. Pourquoi il était numéro un ? Parce qu'il n'en avait rien à battre de ces stupides règles qui sont là uniquement pour donner bonne conscience à ces abrutis de bureaucrates si jamais il arrivait un pépin sur le terrain.
Le danger nous guette à chaque instant après tout, on peut très bien avoir un accident de voiture n'importe quand et mourir sur le coup alors pourquoi ne pas prendre de risques, hein ?
La vie est précieuse et fragile, elle s'échappe et se forme en une fraction de seconde dans ce monde et c'est ce qui en fait sa beauté.


-Mais ce n'est pas tout le monde qui l'aurait fait.

Yagari lui sourit à son tour amicalement, finissant son repas en même temps que la vampirette et la laissa débarrasser. Allant alors à la cuisine, il prit deux beignets qu'il coupa en deux et en fourra un morceau dans la bouche de Yona tandis qu'il avait l'autre moitié dans la sienne. Avalant d'ailleurs le bout qu'il venait de manger, il lui adressa un sourire joueur et s'amusa à glisser la moitié du second beignet dans la bouche de la pauvre rouquine, ne lui laissant le temps de ne rien faire ou dire, puis lâcha un rire moqueur, visiblement amusé par la tête qu'elle devait faire.

-Bonne capacité buccale ! Intéressant ! Par contre ça déborde un peu, je te laisse le plaisir de gérer ça hein !
Sinon ! Pour ce soir ramens ou nouilles sautées ?


Oui, il avait fait exprès de lui remplir complètement la bouche avant de lui poser une question, bien décidé à l'emmerder jusqu'au bout. Il rit alors encore un peu, se doutant qu'elle allait galérer à lui répondre voir en foutre partout, et mangea sa seconde part tranquillement, appuyé à la porte qui donnait sur l'intérieur de la bâtisse.

-Tu as perdu ta langue ? Aurais-je réussi à faire taire sa majesté la princesse Yona ? Quel exploit hors du commun !

Moqueur le Tôga ? Naaaaaaaan... Pas du tout voyons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 10 Mar - 0:22


-Oh arrêtes de me complimenter où bien je vais me rendre encore plus complexe juste pour tes beaux yeux !

-Si vous devenez plus complexe, je ne pourrai plus du tout vous comprendre... Vous serez indéchiffrable ! Un peu comme un vieux parchemin... En fait non, ne vieillissez pas, je peux vous dire que vous êtes déjà un mystère à part entière à résoudre !

Si Yagari devenait encore plus insaisissable, la jeune femme ne saurait plus sur quel pied danser, absolument toutes ses suppositions tombant à l'eau alors. Et inutile de dire que le chasseur aurait tout le loisir de pouvoir s'amuser de ses réactions, son visage affichant alors une surprise non cachée ou un étonnement perpétuel. Peut-être même rougirait-elle de s'être trompée dans ses pensées !

-Bah, peut-être qu'un jour il me donnera suffisamment de raisons pour que j'ai "l'honneur" de botter son petit cul de sang-pur ! En attendant méfies toi de lui, je n'aime pas sa façon d'agir, ce vampire est louche, je ne lui fait absolument pas confiance et je déteste encore plus quand il se la joue hautain. Ce sale gosse a pas du recevoir assez de claques dans sa vie c'est pas possible autrement.

-Essayez de donner une claque à un sang-pur, vous finirez rapidement par vous retrouver en petits morceaux, au sens littéral du terme... Quoique, j'avoue que ça peut se révéler plus que tentant quand ce dernier vous regarde de haut. Je connais ça ! Le chef des Tomas est le sale gosse par excellence, un véritable sale type ! Bon, l'avantage avec lui c'est qu'il possède un brin d'honneur qui le pousse à respecter les règles pour éviter les ennuis, mais il reste tout de même fourbe, toujours a faire ses coins en douce...

Néanmoins, ce dernier n'était pas qu'un monstre en dépit des apparences. La rouquine l'avait bien vu avec sa soeur qui n'était encore qu'une enfant, cherchant sans doute à la protéger de ce monde noir qui la guettait. Rien ne pouvait pardonner certaines attitudes trop extrêmes et injustes, Yona le savait bien, cependant une raison se cachait derrière toute chose. Et si on n'accepte pas, que les opinions divergent toujours, on peut au moins essayer de comprendre, de savoir ce qui avait put passer par la tête du coupable pour saisir ce qui avait put le pousser à commettre son crime.

-Je ne fais pas confiance à aucun vampire, pour en être une je sais ce dont ils sont capables... Je ne les hais pas mais presque. Mais je veux même me forger mon propre avis sur Kaname avant de le rencontrer. Il est le fils de Juri et Haruka, peut-être a t-il hérité des valeurs morales de ses parents... Vous pouvez me traiter de naïve, je le fais bien moi-même, mais je veux respecter mon objectif de paix, je dois commencer par ne pas me laisser influencer par les préjugés...

Une idéologie que la rousse avait elle-même du mal à atteindre, ayant souvent tendances à faire rejoindre les actions de ses géniteurs à celles des autres vampires dont cette fois l'innocence était notable.

-Tu plaisantes j'espère ? Tu es une fugitive et tu es incapable d'échapper à deux idiots qui font toujours leur tour de garde dans le même sens ? Car en plus Zero n'écoute pas ce que je lui ai appris... Ils se chamaillent tellement que j'entends leurs disputes depuis ma chambre ! Sérieusement, si tu échoues je te déshérite et ne t'adresse même plus la parole !

-Disons que je suis une fugitive qui préfère se tenir loin de ses poursuivants plutôt que les narguer et que là je me jette littéralement dans la gueule du loup ! Et puis je tiens à dire que ces deux-là ont quand même été formé par Kaien pour l'une et l'autre par vous-même, il y a de quoi se méfier sur leurs apparences ! Humains peut-être mais je ne les ai jamais vu, comment je peux être certaine qu'ils n'ont pas hérités de vos enseignements ?

Sur ces mots, la jeune femme fut bien tentée de lui tirer la langue à nouveau. Mais derrière son air légèrement défiant, on pouvait aussi lire une crainte difficilement cachée. En effet, elle craignait ce Zero dont le simple nom suffisait à éveiller sa méfiance. Il avait été éduqué par Yagari pour devenir un futur hunter, possédait une haine infaillible des vampires et en plus faisait parti des victimes de Shizuka.
Elle, était une vampire de sang-pur en fuite et fille de la princesse des Hios.
Autrement dit, le cocktail monotof des pires critères pouvant la mener à la mort si ce dernier la croisait !

-Mais si Zero est dans l'Académie, s'est fait mordre par Shizuka et s'est fait mordre... Et qu'en plus vous êtes là... C'est parce vous le surveillez ?

Sa question s'était faite hesitante, ses paroles étant alors mal assurée et sa voix légèrement tremblante, signe que ce sujet la perturbait assez. En effet, par ces mots, la vampiresse eut peur de faire remonter cette mélancolie qu'elle avait tant de fois croisées dans l'oeil unique de son interlocuteur.
Et assombrir l'humeur du chasseur n'était pas son but. Pas plus que de le voir souffrir, ce qu'elle aurait du mal à supporter...

-Hehe j'ai gagné... Tu sais il n'y a que très peu d'hunters qui en sont capables et on ne peut pas faire oublier grand-chose, par exemple je pourrais effacer de la mémoire d'une élève une rencontre fortuite avec un vampire mais pas une relation durant sur plusieurs jours. C'est très limité et épuisant pour un hunter de s'en servir. Inutile de te dire que si je devais effacer la mémoire d'une classe entière, même d'une dizaine de minutes je serais mort de fatigue avant d'avoir fini !

-Je vois...

L'attitude de l'élève n'était en rien désintéressée, au contraire, la jeune femme était ravie d'apprendre quelque chose qu'elle ignorait. Sa curiosité se trouvait satisfaite, bien que cela éveillait une certaine inquiétude dont la rouquine se garda bien de faire part.

-Les pouvoirs sont toujours à double tranchant, même pour les vampires. C'est parce que votre corps est plus humain que de ma race et c'est difficile pour lui de supporter, d'où la fatigue... Mais même la puissance des sangs-purs n'est pas illimitée. À vrai dire, si l'on me disait d'effacer la mémoire de toute une classe justement, je crois que j'en payerais le prix par la soif, mon corps devant alors se nourrir pour regagner des forces...

Et c'était aussi une raison pour laquelle la nocturne condamnait fermement cette puissance qui était sienne. Certes, la jeune femme cédait parfois à s'en servir pour de petites choses, ou alors faire une virer dans la nuit sous la forme de chauves-souris, mais outre ces petits excès elle n'en usait guère.
Parce que comme le laissait présager son odeur, ces facultés étaient bien souvent synonymes de mort.
Le sang recouvrait cette aura qu'elle possédait, héritée malheureusement de Rido. Et même celle de Shizuka alors encore pure à l'époque n'avait put défaire cela, l'atténuant juste brièvement. C'était un destin que Yona avait accepté, aussi bien que ce sang dont la prétendue préciosité l'indifférait.

-Nombreux sont les hunters qui se sentiraient insultés à entendre qu'une sang-pure désire vivre comme les humains tu sais ? Pour eux tu ne le mériterais pas. Tu te bats donc contre ce que penses ta "race" de toi et également contre l'avis de tes ennemis... Intéressant.

-Je suis une personne égoïste au fond, je fais ce que je veux... Si des hunters croisent ma route et veulent m'abattre et bien qu'ils le fassent, la mort ne me dérange pas. Si la faucheuse vient à ma porte, c'est qu'il est temps... Mais je veux vivre en suivant mes idées, peu importe si on me hait... C'est idiot et je vais passer certainement pour la naïve de la Night-Class, mais je veux croire qu'une paix est possible, que tout n'est pas encore perdu ou du moins qu'on puisse minimiser les dégâts... C'est assez difficile de m'y tenir comme les vampires n'ont aucunement ma confiance, mais Izumi y croyait, je ne veux pas que ses rêves meurent avec lui... Et puis, entre nous, vous aussi vous agissez contre tous !

Vers la fin de son monologue, la rousse avait esquissé un petit sourire complice, abandonnant cette lueur ferme qui était alors apparut dans son regard pour souligner ses paroles.

-Bonne capacité buccale ! Intéressant ! Par contre ça déborde un peu, je te laisse le plaisir de gérer ça hein !
Sinon ! Pour ce soir ramens ou nouilles sautées ?

-Tu as perdu ta langue ? Aurais-je réussi à faire taire sa majesté la princesse Yona ? Quel exploit hors du commun !

Yona, qui n'avait rien vu venir, le fixait à présent avec de grands yeux étonnés, ne comprenant pas tout se suite pourquoi ses joues étaient si pleines soudainement. Puis, postant aussitôt ses deux mains sur sa bouche pour la dissimuler, consciente que ça n'avait rien de gracieux du tout, la jeune femme fronca les sourcils avant de lui jeter un regard accusateur.
Oui, Madame était privée de parole !
Et puis, aussi sang-pure soit-elle, de haute lignée et tout le tralala... Elle n'était pas Élastic-Girl, c'était que ça tirait toute cette nourriture ! Et puis ses pauvres beignets qu'elle ne pourrait pas savourer pleinement... S'arrangeant pour mastiquer le plus proprement possible, ce qui n'était guère facile, la rouquine lâcha un magnifique :

-Che chais me vencher !

Ce qui, en langue correctement signifiait simplement "Je vais me venger !". Légèrement vexée mais plus amusée qu'autre chose, l'écureuil roux faisant ses réserves se leva et empila les assiettes et couvert pour débarrasser. Se rendant dans la cuisine, une fois tout déposé dans l'évier, la jeune femme alla faire un tour dans le frigo pour piquer toutes les bières fraiches, faisant attention de ne pas les briser et alla les cacher vainement quelque part, sachant très bien que le chasseur les retrouverait bientôt. Par mesure de précaution pour ne pas qu'elles se réchauffent, elle les avait recouverte d'une fine couche de givre.
Ainsi, c'est toute victorieuse qu'elle passa une tête par la porte, tirant magnifiquement la langue à Yagari :

-Vous pouvez me torturer que je ne dirai pas où sont vos bières ~

Ah ! Vicieux ? Bha elle aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 10 Mar - 15:39

-Si vous devenez plus complexe, je ne pourrai plus du tout vous comprendre... Vous serez indéchiffrable ! Un peu comme un vieux parchemin... En fait non, ne vieillissez pas, je peux vous dire que vous êtes déjà un mystère à part entière à résoudre !

-Bon courage alors !

Le professeur ne s'était jamais vu comme un mystère mais si cela pouvait lui faire plaisir... Qu'elle le voit donc ainsi alors !


-Essayez de donner une claque à un sang-pur, vous finirez rapidement par vous retrouver en petits morceaux, au sens littéral du terme... Quoique, j'avoue que ça peut se révéler plus que tentant quand ce dernier vous regarde de haut. Je connais ça ! Le chef des Tomas est le sale gosse par excellence, un véritable sale type ! Bon, l'avantage avec lui c'est qu'il possède un brin d'honneur qui le pousse à respecter les règles pour éviter les ennuis, mais il reste tout de même fourbe, toujours a faire ses coins en douce...

-Bah, je me sens tout à fait capable de te mettre une fessée si tu n'est pas sage, tu sais !

Si frapper un sang-pur était interdit, nul doute que l'hunter se précipiterait pour le faire

-Je ne fais pas confiance à aucun vampire, pour en être une je sais ce dont ils sont capables... Je ne les hais pas mais presque. Mais je veux même me forger mon propre avis sur Kaname avant de le rencontrer. Il est le fils de Juri et Haruka, peut-être a t-il hérité des valeurs morales de ses parents... Vous pouvez me traiter de naïve, je le fais bien moi-même, mais je veux respecter mon objectif de paix, je dois commencer par ne pas me laisser influencer par les préjugés...

-Fais comme tu le sens mais restes prudente.

En tant que professeur de la Day ET de la Night Class, Yagari devait veiller sur les élèves composant ces deux classes, donc sur les vampires également. Kaien avait sûrement eu une idée derrière la tête en faisant ça puisque de cette manière, il ne pouvait pas tirer sur les élèves de la Night sans avoir de gros problèmes. Mine de rien, Kaien essayait de contenir l'hunter en s'arrangeant qu'il ne puisse faire de mal à personne ce qui pour Tôga, il ne le cachait d'ailleurs pas, le faisait profondément chier car ça ne l'arrangeait pas du tout.

-Disons que je suis une fugitive qui préfère se tenir loin de ses poursuivants plutôt que les narguer et que là je me jette littéralement dans la gueule du loup ! Et puis je tiens à dire que ces deux-là ont quand même été formé par Kaien pour l'une et l'autre par vous-même, il y a de quoi se méfier sur leurs apparences ! Humains peut-être mais je ne les ai jamais vu, comment je peux être certaine qu'ils n'ont pas hérités de vos enseignements ?

-Kaien est un crétin et je t'ai dis que Zero appliquait à peine mes enseignements, tu pourras te faufiler facilement, repère juste le sens de leur tour de garde et passe quand ils ne sont pas là ! Tu crois que je fais comment si je veux aller quelque part sans être vu ? C'est très facile avec ces deux idiots comme gardiens.

Lorsque Yagari voulait aller quelque part inutile de dire qu'il n'avait pas besoin de courir pour ne pas se faire remarquer. Il se permettait même de fumer et de marcher lentement, sachant pertinemment que les gardiens ne sont pas encore là et s'il jamais il tombait sur eux il n'avait qu'à dire qu'il se promenait et qu'il n'avait pas de compte à leur rendre et puis basta. Peu importait que Kaien essayait de surveiller le loup qui se promenait tranquillement dans son académie, Yagari s'en foutait complètement puisqu'il n'avait rien à cacher et ne faisait presque rien d'interdit, à part fumer dans l'enceinte de l'école bien sûr.

-Mais si Zero est dans l'Académie, s'est fait mordre par Shizuka et s'est fait mordre... Et qu'en plus vous êtes là... C'est parce vous le surveillez ?

-En effet... La Guilde des hunters m'a donné pour ordre de le surveiller et de l'éliminer s'il devient une menace. Il sombre lentement au stade de level e, j'essaie de l'aider à se reprendre et à se battre, je suis son ancien maître, je ne vais pas laisser mourir le gamin pour qui j'ai sacrifié un œil si facilement.

Le borgne tenait énormément à ce bougon de Zero. S'il venait à mourir nul doute qu'il en serait bouleversé même si à nouveau, il ne laisserait rien paraître. Pour lui Zero était comme son fils, il lui avait tout appris, transmis, comme un père l'aurait fait avec son enfant.
Il avait souvent été dur et sévère avec lui, mais c'était toujours pour son bien. Zero était un Kiryu. Un descendant de l'une des plus puissantes familles d'hunters. Il avait un gros potentiel et c'est à Yagari qu'on demanda de lui apprendre la manière de l'exploiter.


-Je vois...
Les pouvoirs sont toujours à double tranchant, même pour les vampires. C'est parce que votre corps est plus humain que de ma race et c'est difficile pour lui de supporter, d'où la fatigue... Mais même la puissance des sangs-purs n'est pas illimitée. À vrai dire, si l'on me disait d'effacer la mémoire de toute une classe justement, je crois que j'en payerais le prix par la soif, mon corps devant alors se nourrir pour regagner des forces...


-Je sais déjà tout ça, c'est un risque à prendre pour sauver l'esprit de quelqu'un qui ne s'en remettrait probablement pas.

Comme si quelqu'un qui ignorait l'existence de ces créatures pouvait faire comme si rien ne s'était passé et continuer sa vie normalement. Il risquerait de devenir paranoïaque, de soupçonner tout ceux qui l'entourent d'être des vampires, s'enfermerait chez lui, s'isolerait voir se suiciderait. Les humains ne sont malheureusement pas encore prêts pour apprendre l'existence des vampires, il était donc obligatoire de les protéger en les gardant dans l'ignorance la plus complète.

-Je suis une personne égoïste au fond, je fais ce que je veux... Si des hunters croisent ma route et veulent m'abattre et bien qu'ils le fassent, la mort ne me dérange pas. Si la faucheuse vient à ma porte, c'est qu'il est temps... Mais je veux vivre en suivant mes idées, peu importe si on me hait... C'est idiot et je vais passer certainement pour la naïve de la Night-Class, mais je veux croire qu'une paix est possible, que tout n'est pas encore perdu ou du moins qu'on puisse minimiser les dégâts... C'est assez difficile de m'y tenir comme les vampires n'ont aucunement ma confiance, mais Izumi y croyait, je ne veux pas que ses rêves meurent avec lui... Et puis, entre nous, vous aussi vous agissez contre tous !

-Je sais. Est-ce que ça fait de moi un égoïste ? Je ne pense pas. Je suis simplement quelqu'un de méfiant et de désobéissant. Je ne me laisse pas berner par la Guilde ou qui que ce soit d'autre, je me moque des ordres et de ce qui en découle, je fais ce qui me semble juste, peu importe les conséquences.
Les règles existent simplement pour brider les personnes trop libres, c'est pour cela que je les piétine. On a beau m'ordonner de tuer Zero je ne le ferais pas tant que ça ne me semblera pas nécessaire. Pour l'instant il possède un petit garde fou qui ne sera pas efficace encore longtemps mais je lui fais confiance, elle tentera de le calmer aussi longtemps que possible.


Cette idiote de Yuki, nul doute qu'un jour elle se ferait dévorer par Zero si elle ne fait pas plus attention... Enfin, en attendant elle était la seule à pouvoir le "contrôler" bien qu'en réalité elle ne contrôlait rien, étant même complètement dépassée par la situation même si elle tentait de faire croire le contraire. Ce qui la protégeait de Zero, c'était Zero lui-même ainsi que l'amour qu'il lui portait. Sinon, nul doute qu'elle serait morte depuis longtemps.

-Che chais me vencher !

Mouais, pas très convaincant... Avec les femmes c'était toujours pareil, des paroles en l'air encore et encore, elle parlait de vengeance mais n'en ferait rien, n'osant sûrement pas agir quand l'occasion de le faire chier se présenterait. Du moins, c'était ce que pensait l'hunter...

-Vous pouvez me torturer que je ne dirai pas où sont vos bières ~

-Tu as osé faire ça ? D'accord, c'est la guerre.

Elle avait osé, il n'aurait jamais crû qu'elle en aurait le courage !
Yagari avança alors vers Yona, bien décidé à lui faire payer ce geste aussi fou qu'irréel. On peut dire qu'elle aimait jouer avec le feu cette petite vampire mais là elle risquait grandement de ce faire brûler par le professeur. Si jamais il l'attrapait... Allez, plus que quelques mètres et elle serait à sa merci, prête à recevoir son terrible châtiment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 10 Mar - 21:57

-Bah, je me sens tout à fait capable de te mettre une fessée si tu n'es pas sage, tu sais !

-C'est sur que ce n'est pas moi qui irait vous transformer en petits morceaux... Et puis c'est injuste, je suis sage, je subis toutes vos remarques sans me venger !

Sur ces mots, la concernée afficha une petite moue boudeuse, jouons le jeu de l'enfant vexée. Après le rôle de mère poule, la voilà qui endossait le rôle gamine, décidément, la rousse s'amusait à jouer différents comportements si bien qu'on pouvait peut-être la voir dans le théâtre dans l'avenir. Sauf que Madame n'aimait pas les scènes puisque détestant faire l'objet de l'attention de toute une foule !
Quant à la fessée, nul doute que la rouquine prendrait la fuite avant de se faire attraper par Yagari. Non, mais vous la voyez vraiment se laisser faire gentiment ? Certainement pas !

-Fais comme tu le sens mais restes prudente.

Yona hocha la tête avec une expression plus sérieuse, signe qu'elle notait bien le conseil du chasseur. Bien que têtue dans ses idées, la rouquine prenait tout de même en compte les paroles de ses interlocuteurs, y réfléchissant sérieusement avant de prendre la décision si elle les suivait ou non. Dans cette situation, la vampire n'allait pas foncer dans le tas ou se pointer naïvement dans les dortoirs de la Night-Class. Elle resterait prudente, suivant les préventions du chasseur. Ce dernier côtoyait l'académie depuis plus longtemps qu'elle et était même un professeur, ce qui signifiait qu'il connaissait chaque élève. Et si ce dernier disait Kaname dangereux ou du moins être une personne dont il fallait se méfier, la jeune femme le ferait.
D'ailleurs, ses réactions quelques jours plus tard face au sang-pur concerné confirmeront que les paroles de Tôga n'étaient pas tombées dans l'oreille d'une sourde et que la demoiselle avait en effet appliqué une certaine méfiance.

-Kaien est un crétin et je t'ai dis que Zero appliquait à peine mes enseignements, tu pourras te faufiler facilement, repère juste le sens de leur tour de garde et passe quand ils ne sont pas là ! Tu crois que je fais comment si je veux aller quelque part sans être vu ? C'est très facile avec ces deux idiots comme gardiens.

-Merci de l'astuce !

Cela lui éviterait de se transformer en chauve-souris pour être la plus discrète possible. Parce que oui, si elle se pointait en petites bêtes volantes, aussi mignonnes ces dernières puissent se révéler, ce n'était pas certain que le hunter lui ouvre la fenêtre !
En revanche, il lui faudrait peut-être plusieurs observations durant quelques nuits pour bien comprendre le cheminement des deux gardiens. Ce n'était pas tellement, il lui suffirait de demander aux chauves-souris du coin ou simplement d'en créer une, même si elle préférait éviter cette dernière solution, voulant le moins possible utiliser ses pouvoirs comme ses principes l'exigeaient.

-En effet... La Guilde des hunters m'a donné pour ordre de le surveiller et de l'éliminer s'il devient une menace. Il sombre lentement au stade de level e, j'essaie de l'aider à se reprendre et à se battre, je suis son ancien maître, je ne vais pas laisser mourir le gamin pour qui j'ai sacrifié un œil si facilement.

Les traits de Yona se durcirent un peu sur ce sujet. La Guilde n'avait-elle donc aucune pitié ? Yagari avait beau être le meilleur de l'Association, cela ne signifiait pas qu'il était sans sentiments. Enfin, d'une certaine manière cela devait rassurer ce dernier d'une certaine manière que Zero soit surveillé par lui et non une autre personne qui n'hésiterait pas à l'éliminer froidement comme un vulgaire level E ayant sombré depuis longtemps déjà.
De tous les crimes que l'on pouvait attribuer à Shizuka, sa fille ne lui pardonnera jamais cela.
Elle connaissait la douleur de sa génitrice, ayant perdu son amant exactement les mêmes circonstances après avoir vécut des choses similaires, la grossesse en moins, mais même si c'était un hunter qui avait tué Izumi, la rousse ne s'était pas rendu à son domicile pour le massacrer lui et sa famille. En réalité, Yona avait voulu au moins savoir pour quoi Izumi avait perdu la vie, le prix de sa mort. Mais en le suivant jusque chez lui, elle eut tôt fait de se rendre compte que si il avait été corrompu ce n'était pas pour l'argent. La fille de ce dernier était malade et ses origines de chasseuse de vampires ne l'aidaient pas à combattre son mal. En revanche, le sang de l'être de la nuit à l'origine de ce contrat avait permit à la petite de gagner quelques mois de plus. La rouquine s'était retrouvée déstabilisée en découvrant cela, après quoi elle prit la fuite avant de commettre une erreur.
Le prix avait été une vie...

-Je sais déjà tout ça, c'est un risque à prendre pour sauver l'esprit de quelqu'un qui ne s'en remettrait probablement pas.

-Je suis d'avis que ce serait au vampire de s'y prendre, au moins pour qu'il paye son acte si il a traumatisé cette personne. Sous surveillance évidemment, mais peut-être que ça l'en dissuaderait... Malheureusement, ce n'est qu'une idée presque irréalisables. Les miens sont fourbes et seraient capables d'effacer plus que quelques minutes de la mémoire de la victime...

Il était vrai que la morsure était une chose douloureuse et pour son plus grand malheur, rares étaient les Level E qui savaient comment s'y prendre pour planter leurs crocs sans causer trop de dommage psychologique à l'humain attaqué.
Rares pour ne pas dire inexistants...

-Je sais. Est-ce que ça fait de moi un égoïste ? Je ne pense pas. Je suis simplement quelqu'un de méfiant et de désobéissant. Je ne me laisse pas berner par la Guilde ou qui que ce soit d'autre, je me moque des ordres et de ce qui en découle, je fais ce qui me semble juste, peu importe les conséquences.
Les règles existent simplement pour brider les personnes trop libres, c'est pour cela que je les piétine. On a beau m'ordonner de tuer Zero je ne le ferais pas tant que ça ne me semblera pas nécessaire. Pour l'instant il possède un petit garde fou qui ne sera pas efficace encore longtemps mais je lui fais confiance, elle tentera de le calmer aussi longtemps que possible.


-Mais vous, justement, vous avez une vision de justice plus large que celle de vos congénères. La preuve, hier vous ne m'avez pas tué alors que je représentais un potentiel danger. Beaucoup des autres hunters auraient laissé leur haine parler et m'aurait abbattu sans même engager une discussion pour savoir ce que je faisais à l'académie puisque je ne suis pas encore une membre officielle... C'est pour cela que votre comportement envers Zero est juste, j'ai tendance à croire que dès qu'il mordra quelqu'un, si ce n'est pas déjà fait, d'autres hunters chercheront à le tuer immédiatement sans lui laisser la possibilité de lutter encore un peu...

Suite à ces mots, Yona allait rajoute quelque chose mais se ravisa aussitôt, se plongeant dans un court silence. Son sang était issu de celui de Shizuka, mais aussi de Rido, deux sang-purs de familles différentes et c'est en cela qu'il pouvait sauver les futurs level E de la folie. Simplement, même si cela ne semblait pas être personnel, la jeune femme avait clairement remarqué la réticence de l'homme au bandeau face à liquide vital.
Sans compter que ce Zero risquait amplement de la détester en apprenant ses origines...
Malgré tout, brisant ses propres décisions, la rouquine prit tout de même la parole.

-Si un jour il désire échapper à son sort, qu'il me morde... Je n'aurai rien contre... Il lui faudra le sang de Shizuka pour ne pas sombrer définitivement, et en tant que progéniture de cette dernière, j'en ai hérité une partie... Enfin, voilà, c'est ma mère qui a engendré ça, et même si je ne l'ai jamais voulu, en tant qu'enfant il faut que je répare une partie des crimes de mes parents, de cesser qu'ils se perpétuent encore aujourd'hui. Shizuka est morte, je dois prendre sa place...

Puis, la demoiselle s'était éclipsée pour aller faire la vaisselle avant de se venger pour le coup des beignets. Rappelons tout de même que ça faisait deux fois qu'il lui faisait le coup !
Mais comme on dit, jamais deux sans trois...

-Tu as osé faire ça ? D'accord, c'est la guerre.

-Si vous voulez les revoir indemne un jour, il est interdit de trop me faire souffrir... De toute façon, il faudrait réussir à m'attraper~

Sur ces mots, la petite peste rentra aussitôt dans la maison. Elle avait plus de chances de pouvoir se cacher facilement à l'ombre que dehors en plein soleil. Et puis il ne fallait pas se leurrer, dans les deux camps elle finirait par se faire attraper par le chasseur ! Le chalet lui permettrait sans aucun doute de gagner un peu de temps avant d'être découverte.
Courant tout en montant les escaliers, riant par la même occasion, elle se dépêcha d'aller le plus haut possible, se retrouvant dans le couloir de l'étage. En une fraction de seconde elle condamna les chambres, la salle de bain et les toilettes. Il n'y avait pas de place pour qu'elle puisse s'y dissimuler longtemps, à moins de se cacher sous les lits mais sa respiration la trahirait sans doute, de plus c'était trop évident. La rouquine allait se rendre dans la bibliothèque mais son regard se posa sur le plafond.
C'était vrai que le grenier était mal pas...
Yagari lui avait bien déconseillé, mais ce n'était pas comme si elle allait toucher aux armes anti-vampires ou autre, c'était juste pour s'y réfugier le temps que l'enseignant la démasque. Et puis, est-ce qu'il irait penser tout de suite qu'elle allait prendre le risque d'y aller ?
Sachant qu'il montait bientôt, la jeune femme n'hésita pas et continua sa montée, se faufilant dans le grenier sombre avant de refermer la trappe derrière elle, frissonnant légèrement à la vue de toutes les armes qui pouvaient la tuer. Indirectement, ces dernières avaient probablement un lien ancien avec elle. En effet, avant de s'être sacrifiée, l'Originelle avait une relation assez ambigüe avec le "jeune" Kaname, le fondateur des Kurans. Si bien qu'on pouvait se poser des questions sur cette mystérieuse descendance de ce dernier qui n'avait évidement pas put avoir des enfants tout seul...
Enfin, comme le prouvait Haruka mort à cause des armes anti-vampires, l'efficacité de ces dernières n'étaient pas à remettre en cause sur les membres de la lignée Kuran dont l'adolescente était issue.
Parenthèse à part, Yona s'était assise sur un petit coin couvert de poussière et fixait la seule ouverture menant à cette pièce glaciale avec attention, l'adrénaline commençant à laisser place à l'appréhension si familière que ressentait les proies...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 10 Mar - 23:55

-C'est sur que ce n'est pas moi qui irait vous transformer en petits morceaux... Et puis c'est injuste, je suis sage, je subis toutes vos remarques sans me venger !

-Hum... C'est vrai, je devrais peut-être te récompenser alors... Mais comment... ? Je vais y réfléchir.

Récompenser une sang-pure, pas facile. Qu'est-ce qu'elle pourrait apprécier ? Il lui avait déjà offert des pâtisseries, des roses, du sang, des vacances à la montagne, à manger... Qu'est-ce qu'il pourrait lui offrir de plus ? C'est alors que Yagari eut une idée. Oui, il lui offrirait ça si elle se tenait à carreau jusqu'à ce soir, à condition bien sûr qu'elle promette de garder le silence.

-Merci de l'astuce !

-De rien, si je n'aide pas ma protégée, qui le fera ?

Le professeur voyait mal quelqu'un d'autre la conseiller sur la façon de se faufiler dans l'académie. Qui d'autre que lui transgressait les règles ? Zero ? Jamais il n'aiderait une sang-pure. Aido peut-être... ? Mouais... Non, pas son genre s'il n'a rien à y gagner... Vraiment... Il n'y a pas grand monde qui pourrait le faire ou alors c'est qu'il est devenu idiot entre temps.
Ne voulant pas se fatiguer à réfléchir, il décida donc de passer à autre chose.


-Je suis d'avis que ce serait au vampire de s'y prendre, au moins pour qu'il paye son acte si il a traumatisé cette personne. Sous surveillance évidemment, mais peut-être que ça l'en dissuaderait... Malheureusement, ce n'est qu'une idée presque irréalisables. Les miens sont fourbes et seraient capables d'effacer plus que quelques minutes de la mémoire de la victime...

-De ce que je sais les levels E sont incapables d'effacer la mémoire.

Ou alors Yagari avait encore plein de choses à apprendre car il en ignorait totalement l'existence. Enfin, la vie est pleine de surprises non ? Il savait que les sangs-purs en étaient capables, les aristocrates également s'il ne se trompait pas. Mais c'était beaucoup moins certains pour les vampires basiques et les autrefois humains... Il ignorait décidément encore trop de choses sur les êtres de la nuit...

-Mais vous, justement, vous avez une vision de justice plus large que celle de vos congénères. La preuve, hier vous ne m'avez pas tué alors que je représentais un potentiel danger. Beaucoup des autres hunters auraient laissé leur haine parler et m'aurait abbattu sans même engager une discussion pour savoir ce que je faisais à l'académie puisque je ne suis pas encore une membre officielle... C'est pour cela que votre comportement envers Zero est juste, j'ai tendance à croire que dès qu'il mordra quelqu'un, si ce n'est pas déjà fait, d'autres hunters chercheront à le tuer immédiatement sans lui laisser la possibilité de lutter encore un peu...

-Peut-être... Mais maintenant je suis là, je le protégerai de mes collègues s'ils s'avisent à tenter de le tuer. Ils n'oseront pas me défier et si l'un d'entre eux le tente, il recevra vite une correction devant ses petits camarades.

Se mettre en travers de la route du hunter était extrêmement dangereux et aujourd'hui plus personne n'osait s'y risquer. Il y avait bien de temps en temps un petit jeunot qui tentait de l'emmerder histoire de montrer qu'il était balèze mais il se faisait vite rétamer et humilier par le borgne, le plus souvent à mains nues car même s'il détester les vantards, il n'avait nullement volé sa réputation et l'avait acquise au fil du temps et des missions risquées effectuées avec succès.

-Si un jour il désire échapper à son sort, qu'il me morde... Je n'aurai rien contre... Il lui faudra le sang de Shizuka pour ne pas sombrer définitivement, et en tant que progéniture de cette dernière, j'en ai hérité une partie... Enfin, voilà, c'est ma mère qui a engendré ça, et même si je ne l'ai jamais voulu, en tant qu'enfant il faut que je répare une partie des crimes de mes parents, de cesser qu'ils se perpétuent encore aujourd'hui. Shizuka est morte, je dois prendre sa place...

-Je peux toujours essayer de lui en parler.

Si Zero venait à accepter une chose pareille ce serait vraiment qu'il n'aurait pas d'autre choix, qu'il serait sur le point de mourir ou que quelqu'un comme Yuki arrive à l'en persuader...
Tss... Vraiment une tête brûlée ce gosse, on se demande à qui il a piqué ce caractère de merde. Ah, à son mentor, c'est vrai...
Bon bah il a rien dit du coup...


-Si vous voulez les revoir indemne un jour, il est interdit de trop me faire souffrir... De toute façon, il faudrait réussir à m'attraper~

-YONA ! REVIENS ICI TOUT DE SUITE !!!

C'est alors que Yagari la vit s'enfuir en courant et se mit immédiatement à lui courir après. Manque de chance (ou de rapidité) il eut juste le temps de l'entendre monter à l'étage avant d'y aller à son tour et une fois dans le couloir il ne la trouva pas du tout.
Il alla alors fouiller chaque pièce dont la porte n'était initialement pas fermée, regarda dans chaque recoin possible et inimaginable jusqu'à se retrouver dans la bibliothèque où il posa son postérieur sur une chaise en soupirant et en grommelant.


-Pff... Sale gosse... Je l'ai cherchée partout... Me fais perdre mon temps, va être trop tard pour faire un truc cet après-midi...

Alors qu'il ronchonnait et se plaignait il se mit à réfléchir à l'endroit où "cette petite peste" pourrait s'être planquée.
Il avait déjà fouillé, chaque chambre, la salle de bain, les toilettes et il était certain qu'elle n'était pas en bas... Où alors ?

Le grenier où était Yona était rempli d'armes de toute sorte et de tout âge, plus ou moins entretenues. L'endroit était assez poussiéreux et éclairé par une lampe au plafond pour l'instant éteinte. Enfin, ça ne devait pas la déranger si elle était capable de voir dans le noir, non?
L'endroit empestait le sang, des bandages dégageant l'odeur du hunter en emplissait une poubelle, posée dans un coin de la pièce.
Le plus inquiétant était un grand tableau en liège accroché à une poutre avec diverses cordes où l'on voyait tout un tas de photo de vampires reliés à une photo centrale par du fil rouge enroulé autour de la punaise qui retenait chacune d'entre elle, formant ainsi comme une toile d'araignée entourant la photo d'une femme aux cheveux châtains et aux yeux couleur noisette. Certaines des photos de vampires étaient barrées par une croix faite au marqueur rouge, mais pas une croix comme dans un morpion, une croix comme celle que l'on voit sur les tombes.
En face de ce tableau se trouvait un fauteuil avec à côté une table basse sur lequel était posé un cendrier rempli à ras bord et de l'autre côté du fauteuil il y avait une poubelle pleine d'alcool en tous genre.

Alors qu'il était toujours plongé dans sa réflexion, mieux vaut penser que courir bêtement dans tous les sens pour tout revérifier, l'hunter se rendit compte qu'il y avait un endroit qu'il n'avait pas vérifier et se leva brusquement.


-Ne me dites pas que...! Merde !

Montant alors les escaliers quatre à quatre, il souleva brutalement la trappe avant de se hisser à l'intérieur. Le regard du hunter parcouru rapidement la pièce, il était affolé, et énervé, s'il la trouvait là, si elle voyait la chose à ne pas voir, qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire ?

-YONA !?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 11 Mar - 18:33

-Hum... C'est vrai, je devrais peut-être te récompenser alors... Mais comment... ? Je vais y réfléchir.

Nullement conscient qu'il était sérieux, la jeune femme émit un petit rire amusé. Si subir les remarques de Yagari était en échange d'une récompense, nul que la demoiselle ne se considérerait pas comme victime à plein temps ! Malheureusement, pour ce qui était de rester sage jusqu'au soir, cette condition se trouva brisée dès que la rouquine s'était emparée des bières pour aller les planquer quelques parts, histoire de se venger du coup des beignets !

-De rien, si je n'aide pas ma protégée, qui le fera ?

-Votre protégée ? Alors que je suis une vampire ?

C'était avec de grands yeux surprit que la concernée fixa le hunter, ne s'attendant pas à cela. Après tout, un traqueur de vampires qui protégeait une créature de la nuit, une sang-pure en plus, c'était inédit. Mais quelque part, était-ce vraiment si étonnant ? Tôga passait outre les règles, à raison la plupart du temps, et qu'il aille contre les habitudes et les préjugés n'était pas si surprenant que cela au fond. Cependant, la rousse ne se serait jamais avancé à penser ça un jour.

-Je vous le rendrai en bon devoirs pour mes copies ne soient pas trop longues à corriger !

A vrai dire, en attendant d'avoir une idée plus concrète pour le remercier, la fille de Shizuka ne voyait guère d'autre solution. Evidemment qu'elle avait envie de dire que ce n'était pas la peine, qu'à l'académie elle ne risquait rien et qu'avec un peu de temps, son indépendance viendrait. Mais Yona avait passé assez de temps avec l'homme au bandeau pour savoir que rechigner contre ses décisions ne ferait que le rendre bougon et non le faire changer d'avis.
Autant se montrer docile et peut-être qu'avec un peu de chance il décrétera un jour que la rousse n'avait plus besoin de son aide ?

-De ce que je sais les levels E sont incapables d'effacer la mémoire.

-Techniquement ils le pourraient en mordant leurs victimes. Les morsures ne sont pas simplement physiques, beaucoup en sont accros car on ressent les sentiments de sa proie, on peut voir quelques-uns de ses souvenirs. Avec un peu d'entraînement et de retenue, un Level E pourrait se révéler capable de voler certains souvenirs des innocents qu'il mord. C'est la différence avec les aristocrates et les sang-purs... Ce n'est pas effacer à proprement parlé mais plutôt dérober une partie de la mémoire...

Comme pour les plus puissants hunters qui étaient capables d'effacer une partie des souvenirs des victimes, il fallait un véritable entraînement pour se servir ainsi des morsures. Et à vrai dire, sans ses pouvoirs, la jeune femme serait incapable de le faire, n'ayant que peu mordu dans sa vie et donc ne s'étant jamais prêtée à l'exercice.

-Peut-être... Mais maintenant je suis là, je le protégerai de mes collègues s'ils s'avisent à tenter de le tuer. Ils n'oseront pas me défier et si l'un d'entre eux le tente, il recevra vite une correction devant ses petits camarades.

-J'avoue que je n'aimerai pas être à la place de ce dernier ! J'avoue que moi-même ,qui suis sensée être au sommet de la hiérarchie vampirique, je doute être capable de vous faire face. Avec ou sans pouvoirs, vous avez plus d'expérience et outre la fuite, je ne pourrai pas vous affronter directement sans risquer d'essuyer une défaite !

Non, à vrai dire, même une bonne partie des aristocrates seraient incapables de tenir tête assez longtemps à Yagari. A la limite, les plus aptes à réussir cet exploit seraient les sang-purs de la trempe de Kaname ou alors si ils étaient assez nombreux pour l'épuiser, même si là les chances de le vaincre étaient encore minces... Yona n'idolatrait pas le professeur, simplement se rendait à l'évidence. Il avait plus déjà que tous les raffinés de la haute société, et c'était cela et ses capacités qui le rendaient redoutables. Il fallait aussi avouer qu'il était intelligent, ce qui n'était pas pour arranger la situation de ses cibles...

-Je peux toujours essayer de lui en parler.

L'adolescente ne releva pas mais hocha positivement la tête pour confirmer qu'elle avait comprit. La tâche ne serait peut-être pas facile car d'après ce qu'elle avait saisit, l'ancien élève en question de l'enseignant n'avait pas un tempérament facile. Mais l'amante du défunt Izumi n'imposait rien, proposant simplement ses services dans un vain espoir de rétablir un peu les vies que ses parents avaient perturbé.

-YONA ! REVIENS ICI TOUT DE SUITE !!!

En réponse à cet ordre que l'intéressée n'écouta pas, un petit rire joyeux se fit entendre, comme celui d'un enfant, avant que sa propriétaire ne se volatilise purement et simplement à l'étage, comme n'ayant jamais existé.
Du haut de sa cachette, la vampire écouta attentivement les bruits que faisait le hunter, un sourire victorieux sur les lèvres en l'entendant râler entre ses dents.

-Pff... Sale gosse... Je l'ai cherchée partout... Me fais perdre mon temps, va être trop tard pour faire un truc cet après-midi...

Cet argument faillit convaincre la demoiselle de passer la tête par la trappe pour demander ce qu'ils pouvaient bien faire, poussée par sa curiosité. Pourtant, n'entendant plus aucun bruit pendant quelques instants, la petite joueuse retint sa respiration, guettant le moindre mouvement que pourrait faire son poursuivant. Mais finissant par suffoquer, une odeur que l'adrénaline lui avait fait ignorer parvint à ses narines, ses sens plus en alerte puisque d'une certaine manière elle se sentait traquée. Si ce parfum qui avait envahit les lieux depuis longtemps déjà avait les nuances du sang de Yagari, il n'en était pas pour le moins âcre, signe que la fraîcheur n'était plus de mise. Intriguée, la fugitive tourna la tête vers l'arrière du grenier, et ce n'est pas les armes mortelles qui attirèrent son attention, mais bien un étrange tableau suspendu. La jeune femme se leva alors pour mieux voir, plissant les yeux. Si l'envie de faire quelque pas ne lui manquait pas, son instinct eut la bonne idée de l'en empêcher, jugeant les armes trop dangereuses pour que sa propriétaire s'en approche.
Malgré tout, et comme tous les fils menaient à cette photo, comme preuves incontournables que cette dernière était le centre de tout, la sang-pure fixa cette dernière, ne pouvant en détacher le regard. Concentrée sur le portrait de cette belle femme, la rousse se risqua à l'assimiler à la défunt fiancée du chasseur, la description qui lui en avait fait semblant correspondre au cliché accroché. Si cette personne était bien l'aimée de Yagari, alors il avait raison. Cette dernière n'était pas d'une beauté aussi envoûtante et effrayante que celle des vampires, mais cette simplicité la rendant justement plus belle aux yeux de la rouquine qui en oublia totalement la raison pour laquelle elle était venue ici. L'odeur de tabac mêlée légèrement à l'alcool fit naître une grimace inconsciente sur le visage de la nocturne qui ne s'en rendit pas compte, trop absorbée par sa contemplation.

-YONA !?![/quote]

La voix de Yagari fit sursauter la jeune femme qui se retourna brusquement, le coeur battant la chamade et effrayée. Par réflexe, cédant à la peur, la vampire éclata en de milliers de minuscules chauves-souris dont les ailes battirent comme celles des papillons, toutes filant vers la trappe pour s'y faufiler en une nuée noire, Yona réapparaissant dans les marches, désorientée. Levant ses prunelles violettes vers le maître des lieux avec une certaine crainte brillant dans ses iris, la fille de Shizuka déclara quelques mots.

-J'ai eus peur... Mais je n'ai pas fouillé, je vous le promets...

Encore secouée de sa frayeur, elle était incapable d'en dire d'avantage, et encore plus de prendre la fuite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 11 Mar - 21:12

-Votre protégée ? Alors que je suis une vampire ?

-Et alors ? Tu es l'une de mes élèves, des gens te veulent du mal, je te protège, c'est juste mon travail quoi.

Inutile de dire que ça n'était pas très convaincant mais l'hunter ne se rendrait pas sans se battre. Et la bataille de l'instant était celle pour sa crédibilité et pour la sécurité de son secret. Comme s'il allait directement lui dire qu'il la protégeait parce que vampire ou non il l’aimait bien, c'était pas du tout son genre d'avouer un truc pareil !

-Je vous le rendrai en bon devoirs pour mes copies ne soient pas trop longues à corriger !

-Très aimable à toi dis donc !

Quelle gentille attention ~~ Non, en fait qu'elle le fasse ou non ne changerait pas grand chose à la taille de la tâche qu'il avait à faire dès qu'il s'agissait de corriger des copies ou de faire des interros. Enfin, ça partait d'un bon sentiment donc même si la réponse du professeur était un peu moqueuse elle n'en était pas moins gentille.

-Techniquement ils le pourraient en mordant leurs victimes. Les morsures ne sont pas simplement physiques, beaucoup en sont accros car on ressent les sentiments de sa proie, on peut voir quelques-uns de ses souvenirs. Avec un peu d'entraînement et de retenue, un Level E pourrait se révéler capable de voler certains souvenirs des innocents qu'il mord. C'est la différence avec les aristocrates et les sang-purs... Ce n'est pas effacer à proprement parlé mais plutôt dérober une partie de la mémoire...

-Ah ça, oui mais je n'envisageais pas cette possibilité, c'est de ma faute.

Pour Yagari, laisser quelqu'un qui venait de violenter une personne lui voler sa mémoire n'était pas du tout une bonne idée. Surtout qu'un level E, dans un dernier acte de folie pourrait s'emparer de toute la mémoire de sa victime avant d'essayer de profiter du grabuge créé pour se sauver ou tuer encore une ou deux personnes. Non, c'était vraiment une idée inenvisageable.

-J'avoue que je n'aimerai pas être à la place de ce dernier ! J'avoue que moi-même ,qui suis sensée être au sommet de la hiérarchie vampirique, je doute être capable de vous faire face. Avec ou sans pouvoirs, vous avez plus d'expérience et outre la fuite, je ne pourrai pas vous affronter directement sans risquer d'essuyer une défaite !

-Qui sait ?

Yagari lui sourit, il avait beau être fort, si elle se servait de ses pouvoirs, il ne ferait pas long feu... Elle l'avait dit elle-même, ses pouvoirs servaient à tuer, pas à blesser. S'il prenait une seule attaque il risquerait d'y passer alors...

-J'ai eus peur... Mais je n'ai pas fouillé, je vous le promets...

-Non, mais tu l'as vu, sinon tu n'aurais pas réagit comme ça... Pff... Qu'est-ce que je vais faire maintenant...? Ce qui m'emmerde c'est que j'ai décidé de te protéger... Je ne veux pas non plus t'effacer la mémoire... Bon, viens...

L'hunter alla alors au grenier, plutôt que savoir une ou deux choses, il valait mieux tout lui expliquer s'il voulait garder sa confiance. Une fois monté, il alluma la lumière, aida Yona à le rejoindre et lui parla doucement pour ne pas l'effrayer plus.

-Quand je t'ai dis que je ne voulais pas me venger j'ai menti, seulement je n'ai pas agis au hasard, j'ai enquêté, interrogé les vampires qui semblaient être mêlés de près ou de loin, inutile de te préciser que je n'y suis pas allé en douceur, l'avantage avec les vampires c'est qu'à part un peu de sang, enfin tout dépend de la torture appliquée, une fois morts il ne reste plus qu'un tas de poussières qui s'éparpille. J'ai tenté pendant des années de trouver le sang-pur responsable mais pour l'instant je n'ai pas assez d'indices... Parmi les sangs-purs éveillés il y a six ans il y a Kaname Kuran, Lord Ori, Sara Shirabuki, Shizuka Hio et Lord Toma. Je ne vais pas tous les tuer alors je poursuis mes recherches.

Lui qui comptait ne jamais parler de ça... il n'avait pas vraiment eu le choix à vrai dire, elle aurait pu croire qu'il comptait tous les exterminer si il ne lui avait rien expliqué et ça n'était pas du tout son but. Il voulait trouver le coupable et le tuer lentement, lui ôtant toute force pour se servir de ses pouvoirs et le vider de son sang. Il voulait le faire souffrir comme jamais, jusqu'à ce qu'il le supplie de l'achever.
Yagari se tourna alors vers elle, le visage sombre et ferme, il ne pouvait pas perdre la face maintenant, il devait lui montrer sa détermination, pas sa tristesse ou sa douleur.
Il se rendit alors compte des bandages qui traînaient et décida de descendre les jeter. En effet, capturer un level B ou même C n'était pas si facile que ça.
L'hunter attendait sa réaction, impassible avant d'ajouter fermement.


-Par contre, je n'irais pas par quatre chemins cette fois... Je t'interdis d'aller au sous-sol. Il empeste le sang de tes congénères, ça pourrait te faire perdre l'esprit.

Pourquoi le lui avoir dit ? Il voulait être franc, ne plus rien avoir à lui cacher et voir comment elle réagirait. Car non, il n'était pas du tout parfait et gentil. Il était cruel, il n'hésitait pas à torturer des gens qui n'ont rien demander pour satisfaire son besoin de vengeance. Avec le temps il était devenu aussi monstrueux que les créatures qu'il pourchassait, ça l'effrayait mais il vivait tout de même avec.
Fouinant dans les armes, il ramena un poignard et des flèches anti vampires qu'il mit dans un sac avant de les lui donner.


-Comme promit. Fais attention avec le poignard, prends le avec des gants, et encore, il tentera de se rebeller.

Il ne voyait pas quoi dire de plus, ne voulait pas se justifier ni quoi que ce soit d'autre. Bien sûr, il aurait aimé garder cette facette de lui cachée, enfouie à jamais, mais cette idiote l'avait déterrée à la pelleteuse ce qui lui posait maintenant problème et le stressait. S'allumant alors une cigarette, il attrapa l'une des bouteilles encore à peu près pleine et en but une gorgée avant de redescendre les escaliers.

-Tu éteindras la lumière quand tu auras fini de regarder. Avec une info pareille ta race va sûrement t'accepter à nouveau.

Oui, il s'attendait à ce qu'elle aille tout répéter, aussi gentille soit-elle, ce qu'elle venait d'apprendre était loin d'être anodin et en gardant le secret elle risquerait de s'attirer des ennuis. De toute manière si elle en parler il n'aurait qu'à disparaître de la circulation et il serait tranquille, peu importe si ce qu'il avait fait était juste ou non, il n'avait agit que dans son propre intérêt et pour l'instant, ne s'arrêterait pas tant qu'il n'aurait pas été vengé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Libre — Première route
» C'était sa première visite en Haiti
» Première visite à Nandis
» Première visite
» Première visite (pv Leana)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: ACADÉMIE CROSS :: 
    Jardins
-
Sauter vers: