Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles entre hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Retrouvailles entre hunter   Dim 5 Juil - 12:49

La grande place de la ville, un nom un peu surfait, peut-être, pour cet endroit qui paraissait si pittoresque aux yeux du hunter. Ce dernier, les fesses ancrées sur un banc, fumait une énième cigarette, ce qui était parfaitement visible au vu du petit tas de mégots à ses pieds. Ce qu'il faisait ici ? Il attendait, tout simplement. Qui ? Il vous en pose des questions ? Non. Alors vos gueules et mêlez-vous de vos affaires. Y'a vraiment des gens de nos jours... Etre aussi curieux devrait être puni par la loi.
Et puis qu'est-ce qu'elle faisait cette petit sotte ?! Il poireautait depuis plus d'une heure, jamais vu quelqu'un être aussi en retard que ça.
Bon, c'était pas comme si il n'en avait pas l'habitude, c'était comme maladif, chez elle. Elle ne lui disait d'ailleurs quasiment jamais la raison, il devait la lui demander pour espérer avoir une réponse. Enfin, pour lui soit elle s'était levée en retard, soit elle avait eu des emmerdes en route. Il ne savait pas quel cas il préférait, qu'elle ai pu le zapper ou qu'elle soit en danger... Le premier cas le foutait en rogne, le deuxième l'inquiétait, deux émotions qu'il n'appréciait pas.

En plus, il commençait à avoir sérieusement envie de pisser, s'il n'avait pas été boire cette bière aussi... Nan, c'était pas de sa faute mais celle de cette saleté de gosse ! Si elle était à l'heure il serait parti directement après ! Grommelant pour au moins la centième fois de la journée, il souleva son chapeau pour se gratter la tête, il faisait chaud, il avait soif et voulait pisser, la journée commençait bien.
Un couple de pré-pubères passa devant lui, les deux le fixaient, tournant la tête pour le regarder. Tôga leur adressa alors un regard glacial comme il en avait le secret, visiblement à bout de nerfs.
Pourquoi tous ces gens se tournaient vers lui sans arrêts ? Parce qu'il était habillé bizarrement, à cause du bouquet de fleurs, ou de la boîte de chocolat qu'il avait sur ses genoux ? Oui, bon, elle était en forme de cœur, c'était la seule qui restait dans cette foutue chocolaterie, à croire que tout le monde s'était passé le mot pour le faire chier...
Lui qui voulait lui faire un cadeau, elle l'aurait, mais à moitié entamé, bah oui, à force d'attendre il avait la dalle. Il avait prit ses préférés, lui laissant les autres et les dégueulasses à la liqueur de cerise. Il avait oublié quels chocolats elle appréciait, et s'en foutait un peu au fond, les absents ont toujours tord, après tout.

Réprimant un bâillement qui voulait sortir depuis déjà un bon moment, il s'étira, manquant de faire tomber la boîte qu'il rattrapa de justesse et lâcha un juron. Journée de merde, il était dix heures du matin passé, il en avait ras le cul et aurait volontiers passé cette heure perdue à pioncer tranquillement.
A la place il était là, au milieu de ces gens matinaux qui l'irritaient, à supporter les roucoulements des pigeons, dont un avait d'ailleurs eu la gentillesse de lui laisser un cadeau sur l'épaule. Encore heureux qu'il avait des mouchoirs... Bon sang, s'il restait comme ça une minute de plus il aurait les fesses plates. Qu'est-ce qu'il avait bien pu faire au monde pour mériter ça ? Toutes les gonzesses s'étaient liguées pour lui gâcher l'existence ?
Et ne parlons même pas du fait qu'à la place il aurait pu emmener Yona prendre un petit déjeuner en ville...

Il mit machinalement une main dans sa poche, comme pour vérifier qu'elle y était toujours, cette petite boîte de chocolats.
Il aurait aimé lui en prendre une plus grande mais la retardataire lui auraient sans aucun doutes posé des questions à ce sujet. D'un autre côté elle lui en poserait sur le bouquet de fleurs, il devait trouver une excuse. Bordel, une heure qu'il était là et il n'avait pas pensé à ce détail. Ce gros détail même, vu la taille du bouquet... Que pouvait-il bien lui dire ? Que Zero s'est pété la gueule dans les escaliers et que du coup il lui apporte ça ? Nan, elle saurait rapidement qu'il va très bien, enfin, façon de parler puisque le pauvre bougre se rapprochait de plus en plus du level e...
Lui dire qu'on lui a offert ? Qui serait assez suicidaire pour offrir des fleurs à un type comme lui ?
Merde, il avait beau cogiter, rien ne lui venait à l'esprit... Et cette idiote qui n'était toujours pas là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Dim 5 Juil - 16:19

Yoko était arrivée hier soir à l'académie Cross. Et si elle avait réussi à échapper à un interrogatoire des élèves de la Day Class prétextant être fatigué, elle ne put l'éviter ce matin ! Toujours là à poser des questions inutiles : « Comment t'appelles-tu ? » Alors qu'elle l'avait dit à voix haute devant tout le monde. « Quel âge as-tu ? » Alors qu'elle y avait répondu lors de ma présentation. Yoko eu également le droit à un  « D'où viens-tu ? », alors que la réponse était évidente : du ventre de sa mère ! Comme tout le monde, voyons ! Quoi qu'il en soit, après avoir réussi à s'échapper, après une liste de questions interminables, Yoko avait tout de suite couru en direction de la ville : elle allait être en retard !

Une fois entrée dans la ville, Yoko ne doutait pas qu'elle allait être encore plus en retard. En effet, au coin d'une rue, elle tomba sur un vampire de level E. Étant une Hunter, Yoko se fit un devoir de l'abattre, et elle le poursuivit un moment avant de l'abattre. Comment se faisait-il qu'il y avait un vampire de level E ? Yoko nota ce petit détail dans un coin de sa tête, cela pouvait toujours être utile. Elle regarda sa montre. Zut ! Elle était vraiment en retard cette fois !

Elle marcha donc d'un pas vif vers la grande place de la ville. Une fois arrivé, elle remarqua que la place était bondée. Puis, faisant fi de tout ce monde, elle chercha frénétiquement la personne avec qui elle avait rendez-vous. Non ! Ce n'était pas son petit ami ! Mais une personne l'ayant entraînée quelques temps pour devenir Hunter.  Elle vit plusieurs personnes passer, avant de voir de dos, sur un banc, la personne qu'elle cherchait depuis quelques minutes. Elle sourit du coin des lèvres, et s'approcha à pas de loup. Elle posa ses mains sur les épaules de la personne qui s'était assis là, et cria :

«  Bou ! »
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Dim 5 Juil - 17:36

- Tu ne devrais pas poser ta main là, un pigeon m'a chié dessus.

Déclara d'un ton morne l'hunter. Bah quoi ? La classe ça n'était pas son truc et puis il n'avait fait que relater la triste et dérangeante réalité. Bon, il l'avait essuyé mais c'était pas super niveau hygiène pour autant.
Remuant les épaules pour être certain qu'elle le lâche, il tourna lentement la tête vers elle, les sourcils froncés, le regard irrité, le visage ferme... Il allait l'engueuler.


-J'imagine que tu as oublié que l'on avait rendez-vous à neuf heures et non à dix heures et demi ?

Son ton était empli de reproches, néanmoins, il lui tendis la boîte de chocolat déjà à moitié mangée avec "Tiens." sec.
Il se leva, prenant son bouquet de fleurs en main et s'étira, remettant son jean qui s'était glissé entre ses fesses en place, bah quoi ? c'était plus agréable pour marcher non ? Et puis s'il n'avait pas passé une heure et demie à attendre sur un banc il n'aurait pas eu ce problème...
Quelle ville merdique, qu'est-ce qu'il foutait là ? Il aurait été tellement mieux chez lui à la montagne... Il repensa brièvement à ce week end qu'il y avait passé avec Yona, ça c'était un endroit agréable, au calme où il se sentait bien. Mieux que cette ville pourrie avec tous ces gens qui se bousculaient en affichant leurs grands airs...


- Sinon, tout s'est bien passé, Kiki-chan ? Tu veux aller où ?

Oui, ce surnom était volontaire, il le lui donnait quand il voulait la taquiner ou pour se venger, et là c'était évident qu'il voulait lui faire payer son retard au prix fort, on arrive pas à la bourre quand on a rendez-vous avec Tôga Yagari, ça non.
Voyant que sa cigarette était terminée, il l'écrasa près de son petit tas de mégots et piocha dans ses poches pour en prendre une nouvelle, heureusement qu'il avait fait ses réserves...
La façon de faire de Yagari avec ses cigarettes pouvait ressemblait à celle des rongeurs, il en avait toujours de côté afin de ne jamais être à court. Quand on se retrouve un fois pendant tout un week end sans pouvoir fumer, on fait en sorte que ça ne se reproduise plus.
Sortant machinalement une boîte d’allumette, il gratta l'une de ces malheureuses sous sa semelle et alluma sa cigarette avec, tirant une bouffée de ce poison qui l'apaisait puis tourna la tête vers la jeune fille, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Dim 5 Juil - 19:56

- Tu ne devrais pas poser ta main là, un pigeon m'a chié dessus.

Yoko haussa un sourcil. Vraiment? Elle regarda sa main, il n'y avait rien. Elle regarda alors là où elle l'avait posée quelques minutes plutôt, il y avait quelques traces de saletés, mais rien de bien grave. Et puis, elle pourrait toujours se laver les mains deux fois avant de rentrer au lieu d'une seule fois.

-C'est pourquoi on se lave les mains quand on rentre de l’extérieur, tu sais? Pour te faire plaisir, je me laverais les mains deux fois à la place d'une fois en rentrant à l'Académie. Répondit Yoko, avec sarcasme.

Toga Yagari se tourna vers Yoko, les sourcils froncés et le regard irrité. Elle n'aurait pas besoin de lire dans les pensées ou même d’analyser le comportement du Hunter pour savoir qu'il allait lui passer un savon. Elle déglutie.  

-J'imagine que tu as oublié que l'on avait rendez-vous à neuf heures et non à dix heures et demie ?

Dix heures et demie? Il était dix heures et demi? Alors voilà pourquoi il était en colère! Et puis, ce n'était pas de sa faute si elle était tombée sur une day class surexcitée d'accueillir une nouvelle élève et sur un vampire de level E en chemin! Yoko, irritée, déclara très sérieusement:

-Je n'ai pas oublié. Je suis juste tombée sur un interrogatoire de la day class et sur un level E.

Tôga Yagari lui donna une petite boîte, accompagné d'un "tiens" dit sèchement. Elle l'ouvrit, et y trouva des chocolats. Des chocolats? Pourquoi? Elle regarda suspicieusement Tôga Yagari, et vit qu'il tenait dans sa main un bouquet de fleur. Qu'est ce qu'il me fait là? Pensa Yoko.

-Tu comptes me draguer? Ironisa Yoko. Car si c'est le cas, tu commences mal: on est pas le jour de la Saint Valentin. Et puis, tu peux me dire ce que tu fiches avec des fleurs?

Yoko soupira, exaspérée et dépassée par les événements. En premier un interrogatoire, en second un level E, puis maintenant Tôga Yagari lui offrant des chocolats et tenant des fleurs! Cela ne pouvait pas être une journée normal? Quoi que...Cela pouvait être pire...  

- Sinon, tout s'est bien passé, Kiki-chan ? Tu veux aller où ?

-Je te l'ai déjà dit: mon prénom est Yoko. Tu veux bien l'utiliser? Dit Yoko, passablement énervée.

Yoko avait répondu au quart de tours. Elle avait toujours détesté quand Tôga Yagari l’appelait Kiki-chan. Elle lui avait plusieurs fois demandée d'arrêter, et il faisait exprès de continuer. A croire que cela l'amusait.

-Dans tous les cas, tout s'est bien passé, Yagari-sensei. On peut aller au parc si tu veux: il y a trop de monde ici. Dit froidement Yoko.

S'il y avait bien quelques choses que Yoko n'aimait pas, c'était le monde. Elle avait l'impression d'être une sardine en boîte. Et le volume sonore que cette masse de gens dégageait! Effrayant! De plus, Yoko avait toujours aimé le calme. Et à la grande place, rien était calme. C'était même tout le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Dim 5 Juil - 20:41

-C'est pourquoi on se lave les mains quand on rentre de l’extérieur, tu sais? Pour te faire plaisir, je me laverais les mains deux fois à la place d'une fois en rentrant à l'Académie.

-Quelle preuve de ton immense maturité !

Répondis l'hunter, sarcastique. Si elle essayait de se moquer de lui elle devrait repasser, ce n'était pas le genre de chose qui allait faire basculer le moral de Tôga, et encore moins l'impressionner. Peut-être lui avait-il apprit le sarcasme et la répartie, à force de l'utiliser avec elle, mais il lui faudrait encore du temps et de l'entrainement pour avoir le niveau du chasseur de vampire, qui excellait dans ce domaine. De même que pour lui clouer le bec, il fallait y aller, et sûrement pas avec le dos de la cuillère ou ça risquerait de se retourner contre l'agresseur !

-Je n'ai pas oublié. Je suis juste tombée sur un interrogatoire de la day class et sur un level E.

-Que d'épreuves insurmontables !

Déclara-t-il d'un ton de dramaturge. Effectivement, il se moquait d'elle. Ce genre de choses, il l'aurait réglé en cinq minutes, pas une heure et demie. Elle avait décidément encore beaucoup de choses à apprendre, et qui allait devoir se coller cette sale besogne ? Lui !
Enfin, c'était obligatoire, pour la sécurité de Yoko, surtout, il ne faudrait pas qu'elle meurt car il aurait omis de lui apprendre une chose... Les entraînements d'hunter n'ont strictement rien à voir avec ceux des sportifs, si ce n'est leur fréquences et leur intensités. Si le sportif faisait ça pour la renommé et pour les médailles, les hunter faisait ça pour rester en vie et faire leur travail, rien de plus. Il n'y avait aucune renommée, aucune gloire à faire un travail pareil. On était même détesté, le plus souvent, c'était très loin de l'adulation que provoquait ces "stars".


-Tu comptes me draguer? Car si c'est le cas, tu commences mal: on est pas le jour de la Saint Valentin. Et puis, tu peux me dire ce que tu fiches avec des fleurs?

-Pour commencer c'était un cadeau de bienvenue, ensuite, les fleurs ne sont pas pour toi si tu veux tant savoir.

Pitié, pourvu qu'elle ne lui en demande pas plus ! Cette petite était une vraie curieuse, limite fouine quand elle s'y mettait, il n'avait pas du tout envie de passer à son tour à l'interrogatoire ! Et puis à son âge, il avait encore le droit d'acheter des fleurs si il voulait ? Non ? C'est quoi cette manière de fliquer tout le monde ? Donc, si un homme a des fleurs en mains, c'est forcément pour une femme ? Obligatoirement pour la Saint Valentin ? Pour la draguer, qui plus est ? C'est stupide. Tôga se moquait bien de ces règles instaurées par des gens aux capacités cérébrales diminuées et comptait bien faire à sa guise. Cela dit, c'était vrai qu'en ce moment il dépensait pas mal en fleurs et autres petites attentions, tant que personne ne l'apprenait, il n'aurait rien à craindre des réactions et possibles questions de ses proches, et c'était tant mieux !

-Je te l'ai déjà dit: mon prénom est Yoko. Tu veux bien l'utiliser?

-Faisons un marché... Je l'utiliserais quand tu seras enfin à l'heure. Et que ça t'ailles ou non ça sera comme ça !

Un tel retard, c'était du jamais vu ! Il fallait le marquer dans le livre des records sur le champ ! Non mais sérieusement, qu'elle lui refasse un coup pareil et il la pendrait par les pieds pendant le temps exact de son retard !

-Dans tous les cas, tout s'est bien passé, Yagari-sensei. On peut aller au parc si tu veux: il y a trop de monde ici.

-Là-dessus je veux bien être d'accord avec toi.Répondit l'hunter.

Pour une fois qu'il partageait la même pensée que son élève, c'était assez rare ! Par contre il ne s'en était pas rendu compte plus tôt... Mais elle avait vraiment l'air froide ! On pourrait croire un Zero au féminin ! Attention, question ! Est-ce Yagari qui change ses disciples en chambre froide sur pattes ou est-ce qu'il n'attire que les asociales ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Dim 5 Juil - 23:35



-Quelle preuve de ton immense maturité !

Preuve d’immense maturité? Serte, le sarcasme ne passait pas avec Tôga Yagari, mais il pouvait pas faire semblant d'être impressionné? Quoique...Sinon, Yoko n'aurait rien à apprendre, et cela la chagrinait un peu. Oui, Yoko aimait apprendre de nouvelles choses, surtout en ce qui concerne les folklores et les mythologies. Vous savez ce que les légendes disent les Vampires? Yoko avait bien rigolait en lisant les livres parlant de ceux-ci. Tellement loin de la réalité!

-Que d'épreuves insurmontables !

Yoko fronça les sourcils. Pour une fois qu'elle était sérieuse! Elle était vraiment tombée sur une day class excité et sur un vampire de level E! Il veut une preuve? Il l'aura! Yoko ne rigolait pas avec cela.

-Je ne rigole pas, Yagari-sensei. Je suis vraiment tombée sur un Vampire de level E. Il manque une ou deux balles au pistolet. Rétorqua Yoko d'un voix calme.

Elle sortit son pistolet anti-vampire, semblable au Bloody Rose de Zéro, et le donna à Yagari. Qu'il vérifie par lui même s'il ne la croit pas! Elle était très sérieuse!

-Pour commencer c'était un cadeau de bienvenue, ensuite, les fleurs ne sont pas pour toi si tu veux tant savoir.

-Tant mieux alors, comme ça, personne ne risque de se faire de question quand je rentrerais à l'Académie. Je viens juste d'arrivée, il ne faudrait pas que j'attire les rumeurs. Dit-elle, inquiète non pas pour sa réputation, mais pour le contenu des rumeurs.

Et des rumeurs, Yoko n'en voulais pas autant que dans l'orphelinat où elle était, quelques temps au paravent. Elle y était pratiquement toujours sujette. On l'avait même suspectée d'avoir tuer Aya! Rien qu'en y pensant, elle avait froid dans le dos.

-J'ai oublié, elles sont pour qui les fleurs? Demanda Yoko.

Yagari-sensei n'avait pas eu de petite amie depuis qu'elle le connaissait. Enfin, peut-être, mais ce n'est pas Yagari qui le dira à un de ses élèves. Donc, cela ne pouvait pas être ça. Alors, pour qui était-ce?

-Faisons un marché... Je l'utiliserais quand tu seras enfin à l'heure. Et que ça t'ailles ou non ça sera comme ça !

- Ce n'était pas de ma faute cette fois! Et je ne serais plus en retard si tu arrêtes de m’appeler "kiki-chan". Grommela Yoko.

Qu'est ce qui lui coûter ce marché? Pratiquement rien. Mais ne pas arrivé en retard? C'était possible, mais cela signifiait ne pas voir Tôga Yagari en rogne, et pour ça...Elle n'était pas prête d'abandonner ses vielles habitudes! Quoique...Quand Tôga Yagari est en colère, il ne faut pas être dans les barrages...

-Là-dessus je veux bien être d'accord avec toi. Répondit l'hunter.

Yoko hocha vivement la tête. Enfin ils se mettent d'accord! Pratiquement un exploit ! Elle sourit et se tourna en direction du parc de la ville. Là bas, il y avait moins de gens, donc moins de bruit, par conséquent plus de calme, en conclusion le paradis !

-Alors allons au parc! J'aimerais être loin de cette marée humaine le plus vite possible!
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Lun 6 Juil - 0:35

-Je ne rigole pas, Yagari-sensei. Je suis vraiment tombée sur un Vampire de level E. Il manque une ou deux balles au pistolet. Rétorqua Yoko d'un voix calme.

-Je ne doute pas de ta parole, seulement tu n'aurais pas du être si longue, même pour ça. Plus tu mets de temps à l'éliminer plus tu augmentes tes chances de te faire tuer ou d'être vue par un humain. Et ne sort pas ton arme en publique, petite sotte.

Si pour Tôga ça tombait sous le sens, il semblerait que pour cette tête de linotte ça le soit moins. Il devait vraiment lui apprendre à exécuter ses cibles plus rapidement, pas le temps d'une course poursuite à travers la ville, ça intriguerait non seulement les habitants mais augmenterait également les chances qu'il appelle du renfort, ça n'était pas des détails négligeables, loin de là.
Et puis sortir son arme devant tout ce monde... Pour cette fois il mettrait ça sur le compte de la fougue de la jeunesse, elle avait le dos large, la pauvre...


-Tant mieux alors, comme ça, personne ne risque de se faire de question quand je rentrerais à l'Académie. Je viens juste d'arrivée, il ne faudrait pas que j'attire les rumeurs.

-Si tu écoutes les rumeurs, tu ferais mieux d'arrêter de vivre, il y en aura toujours, quoi que tu fasses...

Voici ce qu'il se passe quand le Sensei lâche une parole sage, absolument rien de spécial, mis à part que l'on ne s'y attend pas forcément. Pourtant lorsqu'il est sérieux il peut donner de bons conseils souvent bien nécessaires et saura toujours quoi dire pour remonter le moral des troupes, surtout lorsque la situation est un peu catastrophique.

-J'ai oublié, elles sont pour qui les fleurs?

-Ça ne te regarde pas !

Lâcha Yagari, directement sur la défensive alors qu'il retenait difficilement un léger rougissement au niveau de ses joues. Non mais de quoi se mêlait-elle celle-là ! Il offrait des fleurs à qui il voulait ! Il pouvait même les offrir sans raison particulière juste à quelqu'un qu'il apprécie, même si c'était pas vraiment son genre...
Les jeunes de nos jours, ils veulent tout savoir sur tout alors qu'ils sont incapables d'utiliser leurs connaissances efficacement, ça l'exaspérait vraiment et l'irritait un peu plus légèrement.
Une question vint alors se promener dans l'esprit de Yagari, comment allait-il pouvoir remettre ses fleurs sans se faire avoir ? Se glisser dans le dortoir de la Night Class ? Voilà qui relevait de l'improbable... Improbable mais pas impossible toutefois, surtout pour lui.
Il ne pouvait même pas la contacter, il faudrait qu'il pense à lui acheter un téléphone portable, ça serait plus pratique pour pouvoir se rejoindre plutôt que les petits mots qu'il posait discrètement sur la table de la jeune fille pendant les cours...
Surtout qu'elle avait tendance à rougir quand elle les lisait, cette idiote. Idiote mais sacrément mignonne tout de même...
Et voilà que les rougissements du pauvre hunter s'accentuèrent, bon sang, il devait arrêter de penser à elle immédiatement, mais ce n'était pas si facile que ça !
Pour se changer les idées, il se concentra sur le fait de devoir se souvenir de lui acheter un portable puis en pensant à l'endroit où il pourrait effectuer cette tâche. Si cette méthode semblait plus ou moins fonctionner, pour son interlocutrice ça lui mettait un Yagari complètement ailleurs et rêveur sous le nez.


- Ce n'était pas de ma faute cette fois! Et je ne serais plus en retard si tu arrêtes de m’appeler "kiki-chan".

-Menteuse.

Lâcha placidement Yagari, c'était juste une excuse pour qu'il arrête mais elle serait tout de même en retard la prochaine fois, il la connaissait par cœur, à force, fallait pas non plus se foutre de sa gueule, merde à la fin ! De toute manière, ça faisait déjà un moment qu'il ne la croyait plus quant à ses promesses, et puis, ça n'était pas facile de faire gober un truc pareil à Tôga, ça relevait presque de l'impossible...

-Alors allons au parc! J'aimerais être loin de cette marée humaine le plus vite possible!

-C'est par ici.

Il marcha alors, d'un air nonchalant vers le parc en question tout en expirant la fumée de sa cigarette. Là-dessus au moins ils se ressemblaient, tout deux détestaient la foule. Au fond c'était peut-être lui qui rendait ses élèves asociales...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Lun 6 Juil - 12:00


-Je ne doute pas de ta parole, seulement tu n'aurais pas du être si longue, même pour ça. Plus tu mets de temps à l'éliminer plus tu augmentes tes chances de te faire tuer ou d'être vue par un humain. Et ne sort pas ton arme en publique, petite sotte.

-Pour ta gouverne, on est tellement sur cette place que personne ne fera attention à nous, et encore moins au pistolet. Et sache que je pouvais éliminer le level E plus rapidement mais, il y avait quelques humains dans les barrages. En conséquent, j'ai décidé de l'abattre dans un endroit où il y a personne. Pour ça, il fallait que je le fasse bouger. J'ai donc décider d'être sa proie quelques minutes. Et à la fin, je l'ai tué, comme ça! Dit Yoko en imitant son pistolet avec ses mains.

En y repensant, Yoko se disait être tomber au bon moment. Qu'est ce qui aurait pu se passer si elle était arrivée plus tard? Oui, c'est vrais, elle était peut-être longue, mais cela aurait été pire si elle l'avait abattu sous les yeux d'un humain normal!
 
-Et tu n'as pas dû subir un interrogatoire d'une de quarante-cinq minutes d'élèves de la day class!

Elle se souvenait encore comment cela s'était passé. Elle allait sortir de son pavillon quand une troupe d'élèves est venu vers elle pour l'interroger. Ses futurs camarades de classe posaient tellement de questions qu'elle ne savait plus où donner de la tête! Quel étrange façon d'intégrer quelqu'un!

-Si tu écoutes les rumeurs, tu ferais mieux d'arrêter de vivre, il y en aura toujours, quoi que tu fasses...

-A l'orphelinat, les rumeurs me concernant tournaient toujours de façon étrange. La dernière fois, j'ai reçu un sceau d'eau glacé sur la tête! J'ai bien le droit de m'inquiéter un peu, non?

L'orphelinat était un lieu très animé, où chaque jours, il y avait forcément un pensionnaire pour faire des farces. Elle même, elle y avait beaucoup participé, avec Aya. Cela avait donc crée tout de sorte de rumeurs. L'un des dernières en date, c'était un fantôme qui logeait au grenier.

-Ça ne te regarde pas !

Yoko haussa les épaules. Si Yagari-sensei ne voulait pas lui dire, ce n'était pas son problème. Mais pourquoi était-il autant sur la défensive? Il avait une petite amie? Si c'était le cas, c'était une première! Et si elle poussait le bouchon un peu plus loin? Que se passerait-il?

-Tu as une petite amie? Tu me la présenteras si tu en as une, hein? Je ne voudrais pas que tu ais une cruche comme femme. Dit Yoko, d'un air innocent.

-Menteuse.

Yoko sursauta, et lui fit les gros yeux. S'il le prenait comme ça aussi...Quoique, à force...Elle dit d'un air suffisant:

-La prochaine fois, j'aurais deux minutes et trente cinq secondes de retard, si tu veux. Il suffit de demander. Mais en échange, tu m'appelles plus "Kiki-chan".

Être en retard était l'une des seule chose qui la liait à la défunte Aya, car celle-ci était constamment en retard. Alors jamais elle serait à l'heure, peu importe ce que les gens disent ou pensent.

-C'est par ici.

Yoko suivit Tôga Yagari, et marcha en direction du parc d'un pas pressé. Soudain, Yoko s'arrêta, et se tourna vers son professeur. Dans un parc, il y a des enfants, et les enfants...font beaucoup de bruit! Et le bruit ne signifie pas le calme.

-Dis, Yagari-sensei, il risque d'y avoir des enfants au parc. Et les enfants sont très bruyants. Tu es sûr que c'est une bonne idée d'y aller?
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Lun 6 Juil - 14:41

-Pour ta gouverne, on est tellement sur cette place que personne ne fera attention à nous, et encore moins au pistolet. Et sache que je pouvais éliminer le level E plus rapidement mais, il y avait quelques humains dans les barrages. En conséquent, j'ai décidé de l'abattre dans un endroit où il y a personne. Pour ça, il fallait que je le fasse bouger. J'ai donc décider d'être sa proie quelques minutes. Et à la fin, je l'ai tué, comme ça!

-D'accord, d'accord... De toute façon tu es comme moi, tu aimes avoir raison et je n'ai aucune envie d'une bataille sur ce sujet jusqu'à ce que l'un de nous l'emporte.

Yagari disait cela car c'était déjà arrivé et que cela pouvait être vraiment éprouvant. Les deux camps restaient à cheval sur leur position, n'écoutant même pas ou juste un peu les arguments de l'autre et le premier qui lâchait l'affaire avait perdu. Il se souvient que plusieurs fois ils y ont passé la journée, juste pour savoir qui avait raison sur un sujet aussi débile que "crêpes ou gaufres ?"

-Et tu n'as pas dû subir un interrogatoire d'une de quarante-cinq minutes d'élèves de la day class!

-C'est vrai, moi je l'ai subit en cours, c'est clair que c'est nettement mieux quand tout une classe lève la main et parle en même temps pour savoir si je suis célibataire, si j'ai une petite amie, si elle est jolie et toutes ces questions à la con.

C'était une journée de merde aussi cette fois-là, Yagari était très bien placé pour connaître le genre de questions que ces idiotes de gamines pouvaient poser et les avait même subies. Aujourd'hui, plus rien ne l'étonnait, encore moins le fait qu'elle puisse harceler une nouvelle de questions toutes plus diverses et variées les unes que les autres et parfois même sans aucun sens particulier...
Les jeunes filles et leur curiosité, c'était toujours pareil...


-A l'orphelinat, les rumeurs me concernant tournaient toujours de façon étrange. La dernière fois, j'ai reçu un sceau d'eau glacé sur la tête! J'ai bien le droit de m'inquiéter un peu, non?

-Ça sert à rien de s'inquiéter de ça voyons ! D'ailleurs, on dit des trucs sur moi à la Guilde ? Comme je suis censé m'occuper de Zero ça fait un moment que j'y ai pas mit les pieds.

N'allez pas croire qu'il s'inquiétait de ce que l'on peut dire sur lui, ce n'est pas du tout le cas ! Seulement il aime bien connaître les rumeurs qui circulent à son sujet, question de prévention, c'est tout.
Et puis ça lui permettait de retourner les rumeurs contre ceux qui les lançaient, bah quoi ? Chercher Yagari était une mauvaise idée, surtout qu'il n'hésitait pas affirmer être gay pour faire taire une rumeur et la semaine d'après, se déclarer hétérosexuel. Leur brouiller un peu les neurones ne leur ferait pas de mal et il adorait torturer ses collègues après tout !


-Tu as une petite amie? Tu me la présenteras si tu en as une, hein? Je ne voudrais pas que tu ais une cruche comme femme.

-Une petite amie ? Moi ? Tu me vois vraiment avec une petite amie ? Il lâcha un rire forcé et gêné à la fois. Non ! C'est le directeur qui veut que je lui ramène des fleurs pour décorer son bureau, enfin tu le connais quoi !

Pauvre directeur, il avait le dos large, à force il ne passerait plus les portes. Enfin de toute manière il ne pouvait pas présenter Yona à Yoko, une sang-pure devant une chasseuse de vampires, c'était vraiment à éviter... Et puis il ne comptait pas du tout en parler et encore moins rendre ça officiel, c'était leur secret à tous les deux, personne ne devait l'apprendre, surtout que les relations entre un professeur et son élève son très souvent mal vues...
Au fond, il se foutait de l'avis des autres, mais il ne voulait pas causer des ennuis à Yona et préférait éviter les conflits qui en découdrait entre hunters et vampires, les deux tourtereaux risquant même de se faire rejeter de leur communauté respective...


-La prochaine fois, j'aurais deux minutes et trente cinq secondes de retard, si tu veux. Il suffit de demander. Mais en échange, tu m'appelles plus "Kiki-chan".

-Aucun retard ! Tu comprends ce que je dis ? T'es limitée quand tu t'y mets ! Si une fois tu arrives en avance je te paies même un resto !

Et il le ferait mais il savait bien qu'il n'y avait aucune chance que ça arrive, cette tendance était bien trop ancrée dans la demoiselle pour qu'elle s'en débarrasse, c'était devenu comme un mauvais vice !

-Dis, Yagari-sensei, il risque d'y avoir des enfants au parc. Et les enfants sont très bruyants. Tu es sûr que c'est une bonne idée d'y aller?

-C'est toi qui a proposé idiote ! Bien sûr qu'il va y en avoir, on est pas à la montagne là ! Si tu as une meilleure idée vas-y, n'hésite pas !

Non mais elle était vraiment blonde celle-là des fois ! Proposer un parc et ensuite se plaindre de la potentialité d'enfants présents ! Sérieusement, ça tombait sous le sens pourtant ! Il ne lui avait donc pas appris la logique ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Mer 8 Juil - 14:20

-D'accord, d'accord... De toute façon tu es comme moi, tu aimes avoir raison et je n'ai aucune envie d'une bataille sur ce sujet jusqu'à ce que l'un de nous l'emporte.

-Dis tout de suite que tu n'as plus d'arguments en ta faveur.

Yoko était tenace. Quand elle pensait avoir raison, elle pouvait sortir un à un tous les arguments qu'elle avait pour le prouver. Le seul problème, c'était que Tôga Yagari était pareil sur ce point-là. Par conséquent, quand ils se confrontaient pour savoir qui avait raison et qui avait tort, cela pouvait prendre des heures, parfois même une journée entière.

-C'est vrai, moi je l'ai subit en cours, c'est clair que c'est nettement mieux quand tout une classe lève la main et parle en même temps pour savoir si je suis célibataire, si j'ai une petite amie, si elle est jolie et toutes ces questions à la con.

-C'est dans ces moments là que je commence à regretter l'orphelinat. Là-bas, pour la plupart, on se connaissait depuis l'époque du bac-à-sable, alors personne ne posait de question idiote.

Yoko détestait devoir se répéter, ou répondre à des questions inutiles ou bien idiotes, et à l'orphelinat, on l'avait bien compris. Voilà pourquoi, elle regrettait l'orphelinat: elle ne voulait pas faire deux fois la même chose, avec des gens qui n'étaient pas tombés dans la même galère qu'elle. En effet, à l'orphelinat, ils étaient tous plus ou moins pareil: soit ils ne connaissaient pas leurs parents, soit ils les avaient perdus.

-Ça sert à rien de s'inquiéter de ça voyons ! D'ailleurs, on dit des trucs sur moi à la Guilde ? Comme je suis censé m'occuper de Zero ça fait un moment que j'y ai pas mit les pieds.

Yoko haussa les épaules avec désinvolture. Cela ne servait à rien de répondre à cela: elle n'avait jamais aimé les rumeurs, et ceux depuis toute petite. En effet, à l'orphelinat, on pouvait entendre diverses rumeurs à glacer le sang. Celles-ci circulaient dans l'établissement depuis plusieurs générations, et étaient composé pour la plupart de faits complètement fantastique. La rumeur du fantôme du grenier en faisait partie de celles-ci.  

-Une petite amie ? Moi ? Tu me vois vraiment avec une petite amie ? Il lâcha un rire forcé et gêné à la fois. Non ! C'est le directeur qui veut que je lui ramène des fleurs pour décorer son bureau, enfin tu le connais quoi !

Yoko leva les yeux au ciel et soupira. Tôga Yagari ne savait pas mentir, et ses dernier mots sentaient le mensonge à plein nez: le rire était trop nerveux.

-Tu ne sais pas mentir, tu le sais ça, n'est ce pas? Alors, qui est l'heureuse élu?

Yoko était curieuse, c'était un fait. Elle était consciente que si Yagari ne lui cachait qui était sa petite amie, c'était qu'elle ne devrait pas le savoir. Mais sa curiosité l'avait remportée sur sa raison.  

-Aucun retard ! Tu comprends ce que je dis ? T'es limitée quand tu t'y mets ! Si une fois tu arrives en avance je te paies même un resto !

Yoko fit "non" de la tête. Elle serait toujours en retard, que se soit de quelques heures, quelques minutes ou quelques seconde. Jamais elle se permettrait d'être en avance ou à l'heure. Après tout, c'était l'un de ses dernier liens avec Aya.

-C'est toi qui a proposé idiote ! Bien sûr qu'il va y en avoir, on est pas à la montagne là ! Si tu as une meilleure idée vas-y, n'hésite pas !

-Justement, Yagari-sensei. Je veux savoir où tu veux aller. A quoi ça sert d'aller au parc, si tu n'en as pas envie? Tu vas t'ennuyer, et les cries des enfants ne va rien arranger.

Yoko aurait dû se douter de la réaction de Tôga Yagari sur la potentialité de bruit fait par les enfants dans un parc. Mais elle n'y pouvait rien si sa logique différait de celle de son professeur!  
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Mer 8 Juil - 16:45

-Dis tout de suite que tu n'as plus d'arguments en ta faveur.

-Ce n'est pas ça, la dernière fois on y a passé la journée, je n'ai aucune envie de revivre ça.

De toute manière il était évident pour Yagari que les gaufres étaient meilleures que les crêpes, surtout avec du nutella et la de la chantilly ! Bah quoi ? Ah oui, c'est vrai, il ne montrait à quasiment personne qu'il appréciait le sucre, de ce fait, beaucoup pensaient qu'il ne jurait que par la nourriture salée alors qu'en fait il appréciait tout autant un bol de ramen qu'une part de tarte et faisait d'ailleurs d'excellents desserts, et de très bons plats, cela va de soit !

-C'est dans ces moments là que je commence à regretter l'orphelinat. Là-bas, pour la plupart, on se connaissait depuis l'époque du bac-à-sable, alors personne ne posait de question idiote.

-Eh bien tu vas être servie, c'est la spécialité des filles d'ici, toutes des gamines !

Qu'est-ce qu'elles pouvaient l'agacer avec leurs questions, c'était d'une stupidité sans borne ! Il ne se souvenait pas avoir été comme ça à leur âge et heureusement pour son entourage ! Ce serait insupportable ! Enfin, il avait eu de la chance, la question posée sur son bandeau et sa réaction avaient suffit pour calmer leurs ardeurs, il aurait pu y passer la totalité de son cours sinon !
Yagari ne fut pas étonné de l'absence de réponse lorsqu'il a demandé ce que l'on disait sur lui à la Guilde et décida de simplement passer à autre chose. En vérité, il craignait à chaque instant que sa relation avec Yona soit découverte, c'était principalement pour cela qu'il avait tenté de se renseigner.


-Tu ne sais pas mentir, tu le sais ça, n'est ce pas? Alors, qui est l'heureuse élu?

-Si je ne t'en parle pas c'est que j'ai mes raisons et il peut y en avoir plusieurs. Je ne veux pas, je ne peux pas ou alors tu te fais des idées et je t'interdis d'aller essayer de trouver la réponse, je n'ai pas envie de me sentir épié ces prochains jours.

Le pire c'est que malgré son interdiction elle en était capable, en plus. Il se doutait bien qu'elle serait l'une des premières personnes à l'apprendre, si ce n'est la première. A vrai dire il craignait assez sa réaction, même si au fond, qu'elle soit favorable ou non, il ne laisserait pas Yona pour autant.

-Justement, Yagari-sensei. Je veux savoir où tu veux aller. A quoi ça sert d'aller au parc, si tu n'en as pas envie? Tu vas t'ennuyer, et les cries des enfants ne va rien arranger.

-Je ne me suis pas plaint tu parc c'est toi qui a fait la remarque ! grogna le professeur. -Je n'ai aucune préférence de lieu, je me moque bien de l'endroit où on peut être tant que tu ne m'embarque pas au concert d'un boys band !

Bon sang, il avait vraiment l'impression qu'elle se payait sa tête des fois ! Ou alors elle était bipolaire ? Soupirant, il repensa au portable qu'il devait acheter et fit une liste mentale des magasins où il pourrait en trouver. Seulement, il ne pouvait pas faire ça devant Yoko où elle se poserait et lui poserait de plus en plus de questions. Bon sang, quelle journée décidément. Dire qu'en plus ce soir il comptait inviter la sang-pur à dîner, si ça stalkeuse d'élève ne le lâchait, il y avait de grandes chances que tout tombe à l'eau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Dim 12 Juil - 10:40


-Ce n'est pas ça, la dernière fois on y a passé la journée, je n'ai aucune envie de revivre ça.

-Si ce n'est que pour ça...Dans ce cas, on reprendra la prochaine fois! Ceci est une promesse!

Yoko tenait toujours ses promesses et ses dires, ou du moins, essayait suivant les circonstances. C'était pour cela qu'elle n’oubliera pas de reprendre leurs débats une autre fois. Que cela énervait les gens ou pas, elle avait toujours été comme ça. Espérons qu'elle retienne sa parole! Mais cela avait toujours été le cas, alors ne nous faisons pas de soucis.  

-Eh bien tu vas être servie, c'est la spécialité des filles d'ici, toutes des gamines !

-Tu peux me donner des conseils? Je n'ai pas envie de me taper une crise de nerf à cause d'elles. Demanda Yoko, en grimaçant.

Des vampires ayant classe la nuit au sein de l'académie, et en plus, des filles ne savant pas voir plus loin que le bout de leurs nez? Non merci! Mais c'était trop tard maintenant, elle allait devoir faire avec. De quoi faire une crise de nerf! Et ça, c'était à éviter!


-Si je ne t'en parle pas c'est que j'ai mes raisons et il peut y en avoir plusieurs. Je ne veux pas, je ne peux pas ou alors tu te fais des idées et je t'interdis d'aller essayer de trouver la réponse, je n'ai pas envie de me sentir épié ces prochains jours.

-Je savais que tu ne dirais rien! Dit Yoko, d'un air défaitiste, pourquoi j'ai voulu insister? Et tu m'interdis de trouver la réponse...Que dois-je faire?  

Yoko savait déjà ce qu'elle ferait: elle espionnerait Tôga Yagari, jusqu'à avoir la réponse. Elle n'aimait pas les questions sans réponse. Bien que cela pouvait être utile, cette fois-ci, Yagari s'en mordra les doigt! Lui qui n'aime pas qu'on touche à sa vie privée, le pauvre!  


-Je ne me suis pas plaint tu parc c'est toi qui a fait la remarque ! grogna le professeur. -Je n'ai aucune préférence de lieu, je me moque bien de l'endroit où on peut être tant que tu ne m'embarque pas au concert d'un boys band !

-Un concert de boys band? Tu es fou ou quoi? Jamais je ne mettrais les pieds dans ce genre d'endroit! C'est complètement impensable! Je préfère largement aller au parc ou poiroter dans un magasin! Dit Yoko, affolée.

Mais à quoi pensait son professeur? Les Boys Band faisaient partie des choses qu'elle détestait! Et puis, elle ne s'était jamais plain du parc, c'était quoi ces insinuations? Elle avait juste demandé son avis! De façon un peu spécial, surtout la façon d'aborder le sujet, mais elle avait demandé son avis!
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Lun 13 Juil - 14:48

-Si ce n'est que pour ça...Dans ce cas, on reprendra la prochaine fois! Ceci est une promesse!

-Oses faire ça et tu me le paieras très cher !

Lui aussi, il tenait ses promesses et si elle osait l'embêter il n'hésiterai pas à lui infliger une punition à la hauteur de son crime !
Une certaine sang-pur en avait déjà subit une ou deux et même si ce genre de punition ne pourrait pas être reproduite sur sa disciple, il en trouverait d'autres ! C'était quelqu'un d'imaginatif, au grand damne des personnes sur qui il utilisait cette imagination fertile, certes, mais il n'était jamais en panne d'idée, surtout quand il s'agissait d'être sadique ou sarcastique !


-Tu peux me donner des conseils? Je n'ai pas envie de me taper une crise de nerf à cause d'elles.

-Et puis quoi encore ? Tu veux jouer ta grande, ton indépendante, bah démerde toi !

Non mais, elle le prenait pour qui ? Il était son maître pas sa nounou ! Il pouvait bien dispenser quelques conseils mais uniquement s'il en avait envie ! Il s'appelait Tôga Yagari, pas mamie Tôga alors qu'elle se débrouille ! Déjà que son retard l'avait mit de mauvaise humeur, il valait mieux pour elle qu'elle arrête de l'emmerder rapidement. Sans vraiment savoir pourquoi, il lui prit l'envie soudaine de poser son regard sur la jeune fille pour la détailler du regard. Elle avait un peu grandit, commençait à faire femme, même si à ses yeux elle était encore une gamine... Pourtant leur dernière rencontre remontait à quelques mois seulement, à croire qu'à cet âge là on évolue vite, trop vite...
Il baissa son regard sans vraiment le vouloir, elle commençait à se développer là aussi, merde, il allait devoir la surveiller pour éviter que des pervers ne viennent la draguer. Hors de question que les jeunes cons de l'académie ne l'approchent.
Il allait devoir s'arranger pour leur faire comprendre que c'est "pas touche". Cette petite n'avait plus de parents, lorsqu'il l'a prise pour élève, il s'est rapidement attaché à elle et la considérait maintenant comme sa propre fille même s'il ne le montrait pas. C'était donc logique qu'il veuille la protéger.
Il afficha alors un sourire en repensant à leur relation tumultueuse au début, qui l'est encore maintenant mais d'une autre manière et lui ébouriffa les cheveux.


-Je savais que tu ne dirais rien! Dit Yoko, pourquoi j'ai voulu insister? Et tu m'interdis de trouver la réponse...Que dois-je faire?  

-T'occuper de ton cul ? Ma vie privée, si j'en ai une parce qu'entre toi et Kaien c'est pas facile, ne regarde aucun de vous deux.

Non mais c'est vrai, il en avait ras-le-cul à force, si c'était pas Kaien c'était elle qui lui posait des questions et vice versa, merde à la fin ! Qu'on lui foute la paix, il voulait être tranquille, TRANQUILLE ! Pourquoi fallait-il tout le temps que l'on vienne lui prendre la tête pour un oui pour un non, qu'on vienne lui briser les noix, le coller aux santiags ou tout un tas de trucs tout aussi chiant ! Voilà qu'il avait envie de fumer maintenant... Il baissa le regard et se rendit compte qu'il fumait déjà, décidément, elle avait vraiment le don de le foutre sur les nerfs...

-Un concert de boys band? Tu es fou ou quoi? Jamais je ne mettrais les pieds dans ce genre d'endroit! C'est complètement impensable! Je préfère largement aller au parc ou poiroter dans un magasin!

-C'était une expression imagée, idiote. Et dépêche-toi de choisir avant que je ne change d'avis et ne rentre à l'académie !

Tôga grogna, comme il en avait l'habitude, agacé par son apprentie au caractère aussi trempé que lui... Il y avait vraiment des jours où il aurait préféré faire la grasse mat', mais bon ils se revoyaient enfin depuis plusieurs mois, il ne voulait pas l'accueillir en cours avant de l'avoir revue au moins une fois, question de politesse, car oui, Yagari est poli bien qu'il n'en donne rarement l'impression !
A vrai dire, il est le cas typique et étrange des hommes qui cachent leurs qualités au lieu de les montrer, pourquoi ? Lui-même ne le savait pas, il était comme ça, c'est tout... Le principal pour lui c'est que si pendant des années ça n'avait attiré aucune femme, ce qui l'arrangeait au fond, ce n'était pas qu'il ne voulait pas en rencontrer, seulement qu'il n'était pas près à faire table rase de son passé douloureux, qu'une chose restait bloquée, formant une sorte de barrage aux sentiments qu'une jeune vampire avait réussi à retirer comme on retire une balle d'une épaule blessée. Ça avait été douloureux, ça lui avait lancé, retourné le cœur, mais au final il était guéri de son mal, de sa culpabilité qui le faisait tant souffrir et l'empêchait d'aimer à nouveau.
Non pas qu'il ne repensait plus à son ex fiancée et que cette pensée ne lui faisait plus mal, ce n'était pas ça, il arrivait simplement à avancer malgré ça, il avait cessé de faire du sur place et, pour ça, il était extrêmement reconnaissant envers cette petite idiote aux cheveux rouges, ce petit écureuil roux, comme il aimait l'imaginer quand elle s'empiffrait au lieu de manger correctement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Lun 20 Juil - 11:55


-Oses faire ça et tu me le paieras très cher !

Yoko ne répondit pas à la réplique de son professeur, et eut un sourire énigmatique. Elle remettrait à plat cette discussion. Ses promesses, elle les tenait, peu importe le prix. Cela avait toujours était comme cela avec Yoko, et ce n'était pas près de changer.  

-Et puis quoi encore ? Tu veux jouer ta grande, ton indépendante, bah démerde toi !

Yoko soupira, et haussa les épaules. S'il ne voulait lui donner un petit tuyaux, tant pis. Soudain, elle se senti analyser au scanner par Tôga, qui lui ébouriffa les cheveux. Elle lui lança un regard de travers qui pourrait bien vouloir dire "Mais qu'est-ce que tu fous?", mais se retient de le dire à voix haute.  

-T'occuper de ton cul ? Ma vie privée, si j'en ai une parce qu'entre toi et Kaien c'est pas facile, ne regarde aucun de vous deux.

-Le grand Tôga Yagari en a forcement une, de vie privé! Dit Yoko d'un air théâtrale.

C'était vrais que Yoko fouinait un peu trop parfois, mais elle n'y pouvait rien! Elle aimait les mystères et les énigmes, et faisait tout pour les élucider. Mais cette fois, vu comment il s'était braqué, il y avait peu de chance de découvrir ce qui se cachait Yagari. Cependant, cela ne voulait pas dire qu'elle ne le résoudra pas! Elle aimait les difficultés. A quoi cela servait si s'était trop difficile?    

-C'était une expression imagée, idiote. Et dépêche-toi de choisir avant que je ne change d'avis et ne rentre à l'académie !

-Ok ok, ne t'énerve pas! On va au parc! Dit Yoko avec énergie.

Yoko fit un grand sourire. Enfin un endroit ou elle n’étoufferait pas! Elle marcha en direction du parc avec plis ou moins de précipitation. Elle ne voulait pas que Yagari change d'avis! Elle voulait aller au parc!
[HORS RP] Désolé pour le retard!
C'est que j'étais plutôt occupé...
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Mer 22 Juil - 3:28

Yagari avait bien remarqué qu'elle s'abstenait de dire certaines choses car quand elle se retenait, elle faisait une drôle de moue qu'il reconnaissait facilement, à force, il était habitué et la connaissait comme s'il l'avait faite.
Il savait désormais qu'il devrait être sur ses gardes s'il voulait que son secret le reste et ferait tout pour y parvenir, quitte à user de stratagèmes auxquels il aurait renoncés en temps normal.
Oh, il aurait pu lui dire une énième fois qu'il lui interdisait de s'en mêler mais il savait très bien que plus il dirait non, plus elle mettrait de moyens en oeuvre pour faire oui. C'était comme mettre une sucette devant un enfant et de lui dire de ne pas la manger, en somme.


-Le grand Tôga Yagari en a forcement une, de vie privé!

-Je vois pas ce qui m'y oblige...

Lâcha Tôga, l'air grognon. De quoi elle se mêlait ? C'était pas ses oignons, non mais. Malheureusement comme dit plus haut, il ne pouvait pas s'exprimer clairement et se contenta donc de jouer l'énervé, espérant qu'elle lâche prise, du moins, pour le moment...
Nul doute que cette diablesse reviendrait à la charge, encore pire que cette fois et ne cesserait pas tant qu'elle n'aurait pas sa réponse.
Mais lui aussi avait son caractère, il était une vraie tête de mule et s'était promis que ça resterait secret afin de protéger Yona des répercussions. Bien sûr qu'il en aurait aussi si cela venait à se savoir, plus, peut-être, mais la jeune femme passait en priorité peu importe le sujet.


-Ok ok, ne t'énerve pas! On va au parc!

-Franchement, choisis l'endroit et je te suis, je m'en moque moi.

Comme si il allait se prendre la tête sur le lieu où ils iraient...
Peu importe l'endroit, il s'en accommoderait, après tout, ça faisait parti de ses habitudes en tant qu'hunter. Et ce portable qu'il devait acheter...
Il grogna, soupira et prit la main de Yoko, la traînant jusqu'à un magasin de téléphones et entra dans la boutique sans lui donner aucune précision. Une fois à l'intérieur il sillonna les rayons, à la recherche de quelque chose qui lui conviendrait.
Il regarda plusieurs portables, semblant réfléchir un bon moment sur chaque, écarquillant parfois son œil valide en voyant un portable immonde à un prix faramineux puis posa son regard sur un téléphone de taille moyenne, à clapet, rouge à l'extérieur et rose pâle à l'intérieur. Il s'assura qu'il avait de bonnes capacités, même si de toute manière il devait juste leur permettre de discuter mais prit tout de même soin de vérifier l'appareil photo, on sait jamais.
L'air satisfait il alla alors en caisse, y rentra son numéro, prit un forfait passe partout et demanda de l'emballer avant de retourner voir Yoko, son sac en main.


-Bah quoi ?

[HS : ce n'est rien, moi-même j'ai été assez occupée ces derniers temps ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Ven 31 Juil - 19:34

-Je vois pas ce qui m'y oblige...

Tôga grognonnait: il était énervé. Yoko était sans doute allée trop loin, beaucoup trop loin pour le moment. Elle soupira: elle n'obtiendrait rien de plus aujourd'hui. Qu'est ce que c'était frustrant!  Elle qui aimait toujours avoir une information en plus sur les autres...

-Franchement, choisis l'endroit et je te suis, je m'en moque moi.

Yoko regarda Tôga d'un air dubitatif, avant de hocher la tête. Elle s’apprêtait à aller au parc, quand son professeur lui pris la main, et l'emena de force devant un magasin. Et pas n'importe qu'elle magasin! Une boutique qui vendait des téléphones!

Il  la laissa là, à l'entré de la boutique avant d'y entrer. Elle hésita à pénétrer dans le magasin, mais y renonça. Elle décida de l'attendre, et s'adossa sur le mur de la boutique. Yoko attendit. Une minute, deux minutes, quatre minutes, huit minutes, douze minutes, vingt-quatre minutes...Et bientôt une heure! Mais que pouvait-il faire à l’intérieure de cette fichu boutique? Elle jura.

Quand elle Tôga fut à nouveau dans son champ de vision, elle regarda sa montre. Une heure et quinze minutes, qu'elle l'attendait, à la porte de la boutique! Quand il fut plus près, elle remarqua une sac en plastique à l’effigie de magasin dans sa main. Yoko le regarda de travers, en colère.

-Bah quoi ?
-Non, mais tu te rands compte! Une heure et quinze minute que je t'attends devant cette putin de boutique! Tu aurais pu me prévenir que tu y voulais acheter quelques quelques choses, que je me prépare à poiroter comme une idiote! Et puis même, tu ne mets jamais si longtemps: tu détestes les magasins. Ne me dit pas que ça à changé? Pesta Yoko contre son maître.

Et, pour la deuxième fois, elle grommela des mots pas très convenable à l'encontre de Tôga Yagari. Après avoir vidée son sac, elle se calma. Et pour reprendre un semblant de dignité, qu'elle avait perdu quelques secondes plutôt, elle repris avec ironie:

-Quand je te demandais si tu voulais vraiment aller au parc, il faut y répondre plus clairement et sincèrement!

Yoko prit d’autorité le sac dans ses mains et vit un paquet à l’intérieur. Elle fronça les sourcils. Pour qui était-ce? Pourquoi? Son cerveau bouillonnait et proposait des hypothèses plus improbables les unes que les autres avant que l'une retienne son attention. Elle le regarda incrédule:

-Ne me dit pas que c'est pour ta femme, je te croirais pas!
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Sam 1 Aoû - 22:54

Après avoir acheté son cadeau, il ressortit et alla voir sa disciple, tout souriant, soulevant alors un sourcil en voyant l'expression de Yoko, lâchant un "bah quoi ?", s'il qu'il n'avait pas du tout compris ce qu'elle pouvait bien encore lui reprocher.

-Non, mais tu te rends compte! Une heure et quinze minute que je t'attends devant cette putain de boutique! Tu aurais pu me prévenir que tu y voulais acheter quelques quelques choses, que je me prépare à poiroter comme une idiote! Et puis même, tu ne mets jamais si longtemps: tu détestes les magasins. Ne me dit pas que ça à changé?

-Désolé, je n'ai pas vu le temps passer... Je déteste toujours autant les boutiques, je n'y vais que lorsque c'est nécessaire...

Et il ne mentait pas là-dessus, s'il ne voulait pas acheter un moyen de communiquer avec elle, il n'y serait jamais allé. C'était une perte de temps et d'argent mais il voulait lui faire plaisir, il voulait pouvoir lui parler à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, lui envoyer des messages, l'appeler ou pourquoi pas même lui envoyer des photos et surtout en recevoir. C'était son moyen de la garder constamment près d'elle, même s'ils ne pourraient pas se voir très souvent, à cause des cours et de leurs natures différentes.
Il avait tellement envie d'insulter ces crétins qui mettaient les vampires ou les hunters dans le même panier, mais il faudrait pour cela qu'il insulte également celui qu'il était il y a quelques temps encore, quand il était acre et froid, quand il avait envie de plomber le moindre vampire qui avait le malheur de lui passer sous le nez.


-Quand je te demandais si tu voulais vraiment aller au parc, il faut y répondre plus clairement et sincèrement!

-C'est pas ça, je me suis simplement rappelé que j'avais un achat à faire et tant qu'à être en ville, autant le faire non ?

Le temps était précieux, surtout quand on est hunter, on ne sait pas si on vivra demain, c'était l'une des raisons qui pourrait faire croire à Yona qu'il précipitait les choses. En réalité il voulait profiter de chaque moment, tout faire avant qu'il ne soit trop tard. Et puis c'était une question de pratique, il ne voyait pas l'intérêt d'aller se faire chier dans un parc, à se regarder dans le blanc des yeux sans rien se dire s'il pouvait à la place essayer de préparer le rendez-vous du soir.

-Ne me dit pas que c'est pour ta femme, je te croirais pas!

-Quelle femme ?

Il sourit, voulant visiblement esquiver le sujet avant que son expression ne redevienne sérieuse. Il hésitait, pouvait-il lui en parler ? Comment elle allait réagir ? Est-ce qu'elle le prendrait mal ?
Alors qu'il commençait à marcher dans les rues tout en fixant le sol, il l'emmena dans un petit café où il commanda une crêpe au nutella et un café avant de la laisser choisir. Une fois fait il alla à une table, posa le plateau et s'assied face à elle, regardant maintenant la table. Au bout d'un moment, assez long tout de même, il leva le regard vers elle, signe qu'il venait de sortir de sa réflexion et prit la parole.


-Écoutes... T'as raison... J'ai rencontré quelqu'un...

Il sembla hésiter à poursuivre mais c'était trop tard, il en avait déjà trop dit. Il devait continuer ou sinon elle l’assommerait de questions jusqu'à avoir sa réponse, il la connaissait trop bien, elle aussi, à force, il n'avait plus le choix.

-J'ai besoin de ton aide car je veux lui faire un cadeau, un bijou et comme tu t'en doutes sûrement, depuis le temps je ne sais plus quelle genre de bijou plairait à une femme, j'ai déjà galéré pour le portable, ce qui explique le temps que j'ai pris, mais là je suis complètement perdu.
Je ne peux pas te dire grand-chose sur elle, j'ai peur que tu ne l'apprécie pas, non pas que ce ne soit pas une fille bien, au contraire, mais quelque chose pourrait bloquer... Je peux simplement te dire qu'elle a à peu près ton âge, me regarde pas comme ça, je l'ai pas choisie pour son âge, les cheveux cerises et les yeux lilas...


Voilà, il avait tout déballé et ce sentait maintenant stressé, attendant la réaction de sa jeune disciple, légèrement sur les nerfs.
Il fixait son café, comme il le faisait dès qu'il était stressé ou réfléchissait, pouvant se mettre à regarder tout et n'importe quoi, même une poignée de porte, un mégot de cigarette ou un vieux chewing-gum écrasé par terre.
Il espérait avoir utilisé les bons mots, même s'il n'en était pas sûr et n'osait pas prononcer le mot vampire, de peur qu'elle se braque et se mette à le détester.
Quand il fut prêt à entendre sa réponse, il leva le regard vers elle, inquiet, ne pouvant s'empêcher de tripoter la cuillère de son café, la tournant comme si le mélanger lui apporterait la solution à tous ses problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Mar 11 Aoû - 11:45

-Désolé, je n'ai pas vu le temps passer... Je déteste toujours autant les boutiques, je n'y vais que lorsque c'est nécessaire...
-Mais oui, mais oui, je te crois. Pourquoi est-ce nécessaire? Ton téléphone marche, non? Dit-elle, ironique.

Uniquement quand c'est nécessaire? Pourquoi acheter un téléphone était nécessaire? Le téléphone de Yagari fonctionnait toujours, non? Yoko fronça les sourcils. Il y avait aiguille sous roche. Que ce passait-il dans la tête de son professeur? Elle commença à croire que Yagari avait réellement une petite-amie.

-C'est pas ça, je me suis simplement rappelé que j'avais un achat à faire et tant qu'à être en ville, autant le faire non ?

Yoko soupira et acquiesça. Cette fois-ci, elle ne pourrait pas contredire Yagari puisqu'elle pensait la même chose. Mais son instinct lui disait qu'il y avait autre chose. Mais quoi? Yoko ne pensait pas réellement que Yagari avait une petite-amie, ni qu'il était amoureux.  En effet, c'était absolument impensable! Elle disait cela juste pour le taquiner, mais visiblement, elle avait touché juste. Yoko secoua énergiquement la tête. C'était pas possible! Pourtant, elle se promis de surveiller ça de très près.

-Quelle femme ?

Yoko lui lança un regard inquisiteur. Si ce n'était pas une femme, il y avait autre chose! Mais elle était sûr qu'il se passait quelque chose chez son professeur. Jamais Yagari aurait essayé d'esquiver ce un sujet, surtout s'il n'avait vraiment pas de petite-amie. Pour l'avoir taquiné plusieurs fois là-dessus, elle le savait bien.

Yagari l’emmena d'autorité dans un café. Elle demanda un fondant au chocolat et du lait chaud. Puis, elle attendit que son professeur reprenne la parole.

-Écoutes... T'as raison... J'ai rencontré quelqu'un...

Yoko sursauta. Yagari avoué qu'il avait rencontré quelqu'un! Elle savait bien qu'il se passait quelque chose! Elle l’encouragea à continuer. Et puis, il valait mieux pour lui qu'il continu sur sa lancé, car avoir une Yoko curieuse, essayer de savoir ce qu'il se passe, sur le dos...

-J'ai besoin de ton aide car je veux lui faire un cadeau, un bijou et comme tu t'en doutes sûrement, depuis le temps je ne sais plus quelle genre de bijou plairait à une femme, j'ai déjà galéré pour le portable, ce qui explique le temps que j'ai pris, mais là je suis complètement perdu.
Je ne peux pas te dire grand-chose sur elle, j'ai peur que tu ne l'apprécie pas, non pas que ce ne soit pas une fille bien, au contraire, mais quelque chose pourrait bloquer... Je peux simplement te dire qu'elle a à peu près ton âge, me regarde pas comme ça, je l'ai pas choisie pour son âge, les cheveux cerises et les yeux lilas...


Yoko faillie recracher le lait chaud qu'elle était entrain de boire. On ne peut pas dire qu'elle s'y attendait pas, mais l'entendre c'était autre chose. Commença elle n'apprécierait pas cette jeune fille? Et elle avait son âge! Yoko faillie tomber de son siège à ces mots. Elle choisie d'être conciliante: elle ne connaissait pas cette fille, elle ne pouvait pas la juger.

-Tu sais, je ne suis pas sûr d'être d'une grande aide pour le cadeau que tu veux lui offrir: je n'ai jamais été très sociable. Qu'est-ce qu'elle aime? Je me souviens qu'Aya aimait beaucoup tout ce qui est surnaturelle. Du coup, je lui avait fabriqué une amulette pour la protéger, mais je n'ai pas pu lui donné. Elle est morte avant que...

Yoko s'arrêta brutalement, et son expression devint plus sombre: l'amulette n'avait pas fonctionné. Elle se souvenait encore du jours où un vampire de sang-pure l'avait tué. Rien que d'y pensé la faisait frissonné. Néanmoins, elle continua comme si de rien n'était:

-Mais je ne comprends pas. Pourquoi je ne l’apprécierait pas?
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Mar 11 Aoû - 22:11

-Mais oui, mais oui, je te crois. Pourquoi est-ce nécessaire? Ton téléphone marche, non?

-Euh oui... Oui... Mais c'est... Pour une raison d'ordre professionnel... ... ...?

La fin de sa phrase s'était terminée en une question, il ne savait pas lui-même quoi lui répondre et semblait lui demander confirmation, comme s'il lui disait "c'est une bonne excuse ou pas ?"
Yagari était pourtant quelqu'un de doué pour le mensonge et les cachotteries, voir les manipulations mais là il se sentait comme un bleu devant un détecteur de mensonge dernier cri et était complètement paniqué.
Puis il réfléchit longuement et décida d'avouer, pourquoi ? Il avait besoin d'une aide féminine pour quelque chose qui lui tenait à cœur et il savait qu'elle pourrait l'aider mieux que quiconque, il avait énormément confiance en Yoko et prendrait donc son avis en compte lorsqu'il devrait choisir quoi offrir à sa sang-pur.
Une fois à l'intérieur du café, Tôga déballa le strict nécessaire à son élève qui manqua de s'étouffer et le regardait à présent avec une expression de plus en plus étonnée. Yagari se demandait s'il devait se sentir vexé ou gêné, d'un côté il était fautif, ce n'était tellement pas dans ses habitudes de déballer sa vie privée et encore moins de fréquenter des femmes que sa réaction était assez logique, au final...


-Tu sais, je ne suis pas sûr d'être d'une grande aide pour le cadeau que tu veux lui offrir: je n'ai jamais été très sociable. Qu'est-ce qu'elle aime? Je me souviens qu'Aya aimait beaucoup tout ce qui est surnaturelle. Du coup, je lui avait fabriqué une amulette pour la protéger, mais je n'ai pas pu lui donné. Elle est morte avant que...

-Ta sociabilité ne me sera d'aucune aide, en effet, je comptais plus sur tes goûts. Il suffit de regarder la façon dont tu t'habille pour savoir que tu en as... Je vais essayer de t'aider un peu plus... C'est quelqu'un de simple avec un lourd passé et qui a tout perdu. Elle est néanmoins pleine de vie, toujours souriante et taquine, une espèce de sale gosse sur pattes quoi. Je ne connais pas trop ses goûts mais je pensais à une bague, peut-être avec une pierre violette en forme de fleur... Un truc simple et discret...

-Mais je ne comprends pas. Pourquoi je ne l’apprécierait pas?

Il avait tiqué à cette question. Il ne pouvait simplement pas la regarder dans les yeux en souriant et lui dire simplement que c'était une sang-pure, c'était impensable. Ce côté de Yona devrait restait secret le plus longtemps possible, c'était la meilleure chose à faire...
Hésitant sur la manière de lui répondre, Il se remit à mélanger son café, en bu une gorgée puis reprit la parole.


-Disons qu'elle est... Spéciale... Et différente, voilà, ça me semble juste, je sais que maintenant tu veux en savoir plus mais je ne peux pas entrer dans les détails pour l'instant...

C'était la réponse qui lui semblait la plus appropriée. Bien sûr qu'il lui cachait quelque chose mais c'était pour son bien psychologique. Bien que Tôga avait une confiance aveugle en son élève, l'une des meilleures qui plus est, il se doutait bien qu'il y avait une énorme probabilité qu'elle le prenne mal et de ce fait, préférait éviter de prononcer le moindre mot ayant un rapport de près ou de loin au vampirisme. Alors qu'il mangeait tranquillement sa crêpe, du moins essayait d'avoir l'air tranquille alors qu'en fait il était on ne peut plus stressé, il leva le regard vers elle, se demandant si elle était au courant du fait qu'il aimait aussi le sucré, il ne se souvenait pas avoir mangé une seule fois un gâteau ou un cookie devant elle... Dans son dos oui, mais jamais en face... Ou alors c'était avec Kagame... ? Bah, il s'embrouillait et au fond cela importait peu, depuis le temps qu'elle le connaissait, le fait qu'il aime le sucré ou non n'avait aucune importance, même si là on pourrait également parler de gras, heureusement qu'avec tout ce qu'il dépensait il ne prenait pas un gramme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Ven 28 Aoû - 23:56

-Euh oui... Oui... Mais c'est... Pour une raison d'ordre professionnel... ... ...?

La réponse de Yagari était hésitante, et terminait en question. Mais qu'avait-il? Il n'était pas le genre de personne à ne pas avoir confiance en lui, alors que ce passait-il? Yoko le regarda, lassée. Il fallait qu'elle sache ce qui ce passait exactement, de grès ou de force!

Au café, après de s'être à moitié étouffée avec sa boisson à la révélation de son professeur, le regarda choqué. Après tout ce temps, elle commençait à ne plus y croire!  Une idée de cadeaux? Une personne qu'elle apprécierait pas?

-Disons qu'elle est... Spéciale... Et différente, voilà, ça me semble juste, je sais que maintenant tu veux en savoir plus mais je ne peux pas entrer dans les détails pour l'instant...

-Tu sais, à l'orphelinat, il n'y avait pas une personne qu'on pouvait qualifier de "normal". Il n'y a qu'à écouter les rumeurs qui y circule, et connaître les personnes qui y habites! Tu es venu plusieurs fois, non? Tu l'as sans doute remarqué. Et je n'échappe pas à la règle: après tout, être hunter n'est pas "normal".

La rumeurs du fantôme au grenier de l'orphelinat, les vampires, et autres créatures dites surnaturelles était bien présente dans les rumeurs de l'orphelinat. D'ailleurs, si elle même n'était pas hunter, elle ne croirait pas à ces créatures de légendes. A croire qu'elle était tombée chez les fous. Le pire dans tous ça, c'est que tous le monde y croyait! Même les adultes! Et c'était bien peu dire: tous le quartier était terrorisé par ces êtres surnaturelles, notamment les vampires. Tellement, qu'il y avait toute un tas de rituels, coutumes, et de traditions pour les éloigner.

-Si non, pour revenir sur le sujet du cadeau, je ne sais pas si une bague est une bonne idée...On dirait une demande en mariage! Garde la bague quand tu voudras l'épouser. Dit Yoko en grimaçant. Je pense qu'un pendentif avec une pierre violette irait bien... Pas en forme de fleur, c'est trop compliquer et couteux... Une pierre violette quelconque irait bien: c'est beaucoup plus simple. Continua-t-elle, pensive.

Oui, un pendentif avec une pierre violette quelconque. C'était discret et simple. Mais pourquoi devait-elle aider Yagari pour un cadeau? D'accord, elle avait du goût d'après son maître, mais comme même!  Yoko n'en revenait pas: elle faisait la conseillère à Yagari! C'était quelque chose d'impensable en soit. Le grand Tôga Yagari demander conseil? Ce n'était jamais arrivé et cela l'inquiétait, bien qu'elle ne l’avouera jamais.

-Je te conseil d'en faire une amulette de protection: avec les Vampires, je pense que ce serait plus prudent. Presque tous le monde avait une amulette de protection à l'orphelinat. Aya n'en avait pas, et tu connais le résultat... Dit Yoko, sérieusement. Mais en ce qui concerne l'amulette, ce n'est que mon avis, hein? Si tu penses qu'elle n'en a pas besoin, étant donné qu'elle n'est pas "normal"... Continua-t-elle de manière détachée.

Yoko, n'avait pas pu donner l'amulette à Aya à temps: elle avait pensé à cette solution bien trop tard. Le résultat? Aya était morte aujourd'hui. Et elle ne voulait pas qu'une autre personne de son entourage meurt de façon si prématurée. Surtout que si elle suivait son instinct, la mort de la mystérieuse inconnue affecterait beaucoup Yagari. Et qu'elle ne supporterait pas de voir son professeur triste ou même déprimée.
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Dim 30 Aoû - 18:33

-Tu sais, à l'orphelinat, il n'y avait pas une personne qu'on pouvait qualifier de "normal". Il n'y a qu'à écouter les rumeurs qui y circule, et connaître les personnes qui y habites! Tu es venu plusieurs fois, non? Tu l'as sans doute remarqué. Et je n'échappe pas à la règle: après tout, être hunter n'est pas "normal".

C'est vrai que les hunters ne sont pas normaux non plus...

Non, les hunters n'étaient pas normaux. Ils avaient de meilleures conditions physique, étaient plus forts, plus rapides et vivaient un peu plus longtemps que les humains même si bien souvent c'était impossible à vérifier car ils se faisaient tuer jeunes !
Yagari réfléchissait, il ne pouvait de toute manière pas lui dire qu'elle était vampire, c'était inconcevable, pas avec l'histoire d'Aya, elle risquait de le prendre très très mal. Et encore, il ignorait ce qui allait se passer le soir même, lorsque Kagame le surprendra à dîner avec Yona, c'était vraiment le genre de situation qu'il détestait vivre, surtout que ses disciples haïssaient tous les vampires à un degré plus ou moins important ! C'était un de leur principal point en commun d'ailleurs...


-Si non, pour revenir sur le sujet du cadeau, je ne sais pas si une bague est une bonne idée...On dirait une demande en mariage! Garde la bague quand tu voudras l'épouser. Dit Yoko en grimaçant. Je pense qu'un pendentif avec une pierre violette irait bien... Pas en forme de fleur, c'est trop compliquer et coûteux... Une pierre violette quelconque irait bien: c'est beaucoup plus simple.

Yagari s'étouffa lorsqu'elle parla de demande en mariage et rougit, se mettant aussitôt à bégayer. Il lâcha alors un rire forcé avant de lui répondre.

-Haha ! Non, c'est pas du tout mon genre voyons ! Pas si tôt ! Hum... Mais je tiens vraiment à ce que ce soit une bague, même discrète...

Il ne se voyait pas lui dire qu'il comptait bel et bien la demander en mariage, le soir même qui plus est. Elle trouverait ça invraisemblable et elle aurait raison, lui qui avait toujours pris son temps, surtout niveau relationnel allait soudainement beaucoup trop vite. L'explication était simple, il avait loupé sa chance à force d'attendre et cette fois si il ne comptait pas la laisser passer, peu importe les racines de la demoiselle. Il suffisait de voir les réactions de Tôga quand Yoko le questionnait dessus pour comprendre qu'il en était gaga, de sa Yona, à un point qui l'effrayait un peu au début mais maintenant il n'y faisait plus attention.

-Je te conseil d'en faire une amulette de protection: avec les Vampires, je pense que ce serait plus prudent. Presque tous le monde avait une amulette de protection à l'orphelinat. Aya n'en avait pas, et tu connais le résultat... Dit Yoko, sérieusement. Mais en ce qui concerne l'amulette, ce n'est que mon avis, hein? Si tu penses qu'elle n'en a pas besoin, étant donné qu'elle ne soit pas "normal"...

-En effet elle n'en a pas du tout besoin, elle ne risque rien à ce niveau là, crois moi.

Encore heureux, elle était vampire, sang pur qui plus est, elle avait peut-être quelques méfiances à avoir envers sa race mais rien de dramatique non plus. En y réfléchissant peut-être même que donner une amulette anti-vampire à un vampire pourrait se révéler néfaste voir mortel, il n'avait jamais essayé et ne comptait pas du tout tenter l'expérience sur Yona !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Dim 30 Aoû - 20:29

-C'est vrai que les hunters ne sont pas normaux non plus...
-Certains enfants de l'orphelinat étaient plus "anormaux" que les hunter. Parfois, j'avais l'impression d'avoir devant moi des vam...Dit Yoko, savant de s'interrompre brutalement.

Vampires. Elle avait l'impression d'avoir devant elle des vampires. Pourtant, aucun d'entre eux ressemblait de près ou de loin à eux. Ils étaient tous ce qu'il y a de plus humains. Inconsciemment, elle savait s'être éloignés des personnes qui ressemblait le plus aux vampires. Mais, Aya avait un lointain ancêtre vampire, comment ne l'avait-elle pas remarqué avant ses recherches sur Aya? Elle trembla légèrement. Avait-elle fréquenté des vampires à son insu? Yoko pâlit, et décida de faire comme chaque fois qu'elle arrivait à cette conclusion: elle niya tous d'un bloc.  

-Haha ! Non, c'est pas du tout mon genre voyons ! Pas si tôt ! Hum... Mais je tiens vraiment à ce que ce soit une bague, même discrète...

Tôga Yagari rit nerveusement. A croire que c'était un tique chez lui quand il était gênée. Avait-elle touché juste pour le mariage? Elle qui l'avait lancé ça au hasard pour avoir la réaction de son professeur, elle était servie.

-Je me demande si je dois te croire, Yagari. Dit Yoko, avec un sourire désabusé. Tu ment très mal, tu sais? Ah., et si tu tiens vraiment à une bague, prends en une. Mais ne met pas de fleur dessus.

La voilà entrain de jouer à nouveau les conseillères! Vraiment, cela était plus qu'étrange. Mais après voir dû à subir Aya qui lui demandait tous le temps - tu crois que je suis jolie comme ça? Il va être sous mon charme, hein? -, le cas de Yagari était de la rigolade. Seulement, Yoko n'aimait pas le rôle de "conseillère" qu'on lui attribuait.  

-En effet elle n'en a pas du tout besoin, elle ne risque rien à ce niveau là, crois moi.
-Vraiment? Mais pourquoi? Est-ce en rapport avec le fait qu'elle ne soit pas "normal"?

Pourquoi l'inconnue n'avait pas besoin d'amulette anti-vampire? Était-elle Hunter dans ce cas là? Non, sinon il me l'aurait dit, songea Yoko. Quels autres types de personnes pouvait ne pas craindre les vampires? Les vampires eux-même, hurla la conscience de Yoko qui refusait d'y croire.
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Lun 31 Aoû - 14:03

-Certains enfants de l'orphelinat étaient plus "anormaux" que les hunter. Parfois, j'avais l'impression d'avoir devant moi des vam...

-Oui, je sais, c'est dur de les reconnaître quand on est enfant, l'instinct n'est pas encore très développé, surtout quand on en a rarement voir jamais rencontré avant.

Et des fois même adulte un vampire level e vie juste à côté de nous et on ne le remarque même pas. C'est ce qui était arrivé avec son ex fiancée, il n'avait rien vu. Il s'en voulait toujours autant, ces souvenirs étaient amers, durs à se remémorer. Il aurait préféré tout oublier, ça aurait été tellement plus simple comme ça si tout pouvait s'effacer en un claquement de doigts mais c'était impossible, ce serait trop facile, surtout qu'il avait tiré des enseignements de ce drame, même s'il les poussait à l'extrême.

-Je me demande si je dois te croire, Yagari. Tu mens très mal, tu sais? Ah., et si tu tiens vraiment à une bague, prends en une. Mais ne met pas de fleur dessus.

-Ce n'est pas que je ne sais pas mentir, tu n'as qu'à demander mon orientation sexuelle à ceux de la Guilde, personne ne saura te répondre ou à chaque fois ça sera différent de la réponse précédente, seulement ça dépend du sujet... Et Yona est un sujet qui me tient assez à cœur...

Merde, il venait à l'instant de révéler le prénom de la demoiselle sans faire attention. Il était vraiment idiot quand elle était le sujet de la conversation, c'était un truc de dingue qui l'horripilait un peu d'ailleurs, il détestait ne pas contrôler quelque chose lui qui aimait quand tout marchait selon ses prévisions, bien qu'il était capable de s'adapter à n'importe quelle situation.

-Vraiment? Mais pourquoi? Est-ce en rapport avec le fait qu'elle ne soit pas "normal"?

-Ouais, si on veut... Disons que même ses compères ne l'apprécient pas, elle est trop différente...

Une sang pure qui se comportait comme une simple humaine, du jamais vu... Inutile de préciser que cet argument jouait en sa faveur au yeux du hunter, d'ailleurs. Si elle avait été une sang-pure hautaine et supérieure comme la plupart de sa race, nul doute qu'il l'aurait ignorée comme ses congénères, voir tuée. Après tout selon lui, quand il avait encore cette mentalité, tous les vampires méritaient la mort, les sangs-purs encore plus. Le pire c'était qu'il avait quelque peu transmis cette mentalité qu'aujourd'hui il trouvait absurde à ses disciples et le regrettait à présent.

(désolée, c'est piti :/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Ven 25 Sep - 18:54

-Oui, je sais, c'est dur de les reconnaître quand on est enfant, l'instinct n'est pas encore très développé, surtout quand on en a rarement voir jamais rencontré avant.
-Ils ne peuvent pas être des vampires. Ce ne sont pas des vampires, murmura Yoko, comme pour se persuader elle-même de l'impossible.

Yoko essaya de se raisonner. Ce n'est pas possible, ça ne peux pas être vrais, il y a forcément une explication logique et raisonnable n’impliquant pas les vampires, ne cessait de se répéter la jeune fille, pour ne pas paniquer. Malheureusement, cela ne fit aucun effet puisqu'elle était bloquer sur une seule et unique information: ce sont des vampires. Elle n'avait même pas fait attention à ce qu'avait dit Tôga Yagari.

-Ce n'est pas que je ne sais pas mentir, tu n'as qu'à demander mon orientation sexuelle à ceux de la Guilde, personne ne saura te répondre ou à chaque fois ça sera différent de la réponse précédente, seulement ça dépend du sujet... Et Yona est un sujet qui me tient assez à cœur...
-Yona? Alors elle s'appelle Yona! s'extasia Yoko, qui faillit sauter de joie.

Elle connaissait enfin son prénom! Elle qui désespérait à en savoir plus sur l’inconnue, elle était toute contente et ses yeux pétillaient. Yoko fit un grand sourire, mi-espiègle mi-joyeux, qui disait: "Tu vois? Je te l'avais dis!".

-Ouais, si on veut... Disons que même ses compères ne l'apprécient pas, elle est trop différente...
-Mais...Tous le monde est différant, non?. Ce ne serait pas normal si tous le monde était pareille, non? Imagine un monde où tous le monde serait comme le directeur, Zero Kiryu, ou même la directrice de l'Orphelinat...Tu imagines l'horreur?

Yoko ne comprenait pas, et ne voulait pas comprendre. Un vampire? Cela n'avait même pas effleuré l'esprit, ou si c'était le cas, elle avait pris soin d'écarter cette possibilité. En effet, c'était impossible, inimaginable, et inenvisageable. Alors pourquoi ne craignait-elle pas les vampires?

-Ce n'est pas une Hunter, et surement pas une civile. Je commence vraiment à croire qu'il y a quelque chose qui ne va pas avec la fameuse Yona. marmonna Yoko.
Revenir en haut Aller en bas
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   Sam 5 Déc - 19:19

-Ils ne peuvent pas être des vampires. Ce ne sont pas des vampires.

-D'accord, d'accord, si tu le dis.

Il n'osa pas la contredire tant elle semblait persuadée de ce qu'elle avançait. Le problème n'était pas qu'elle en soit sûre, non, ça ce n'était qu'un détail, le vrai problème était qu'il avait clairement compris qu'elle essayait elle-même de s'en persuader et c'était là le danger, l'esprit de Yoko était clairement fragilisé par le passé et il essayait de tout mettre en moyen pour ne pas aggraver les choses, voir même essayer de les arranger, chose qui serait à la fois plus facile et plus dure à la fois. Facile car maintenant il savait que tous les vampires n'étaient pas semblables mais dure car il craignait que dire la vérité à Yoko n'aggraverait les choses. Le soucis c'était qu'en l'apprenant plus tard, soit en le découvrant (c'est une vraie fouineuse) soit par la bouche d'une autre personne, le résultat serait encore plus désastreux. Deux choix s'offraient alors à lui, faire en sorte qu'elle ne l'apprenne jamais, ce qui serait vraiment, vraiment, vraiment, vraiment compliqué ou lui dire la vérité et tenter de contrôler ses réactions du mieux possible.

-Yona? Alors elle s'appelle Yona!

-Oui, t'es pas possible hein...

Il sourit légèrement et tenta d'amener la chose doucement, procédant par devinettes, voulant laisser un côté ludique à cette conversation. Au début de celle-ci il n'aurait jamais pensé lui en parler, mais elle s'approchait de plus en plus de la vérité et ne lâcherait sûrement pas le morceau avant de tout savoir sur elle.

-Mais...Tous le monde est différant, non? Ce ne serait pas normal si tous le monde était pareille, non? Imagine un monde où tous le monde serait comme le directeur, Zero Kiryu, ou même la directrice de l'Orphelinat... Tu imagines l'horreur?
Ce n'est pas une Hunter, et surement pas une civile. Je commence vraiment à croire qu'il y a quelque chose qui ne va pas avec la fameuse Yona.


-C'est une vampire.

L'hunter avait lâché d'une traite, comme s'il voulait se débarrasser de ce fardeau qu'étais la vérité sur l’identité de la fameuse Yona comme l'appelait Yoko. Il ne savait quelle réaction allait avoir son élève, s'attendant toutefois à quelque chose de négatif, bien entendu mais il ne pouvait pas la faire attendre plus longtemps ou la conversation serait devenue vraiment insupportable.  

-Elle est différente de ses congénères, elle est... Humaine. En la regardant je vois une humaine banale, elle n'a pas le comportement prétentieux des autres, elle a une grande humilité et un besoin de rendre les gens heureux, de rendre service tout simplement hors norme.

Il ne savait pas s'il disait cela pour étayer ses propos ou dans un besoin de la défendre. La défendre de quoi ? La réponse était aussi simple que sinistre, il devait la défendre de ce qu'elle était, excuser que sa nature soit celle d'un vampire, celle d'un être du camp ennemi et bien qu'il le faisait naturellement il n'aimait pas ça, cette sensation que quoi qu'il fasse elle serait rejetée à cause de sa condition, et encore plus à cause de son rang. Les seules personnes qui pourraient montrer de l'intérêt ou de la sympathie pour elle seraient sûrement des hypocrites qui ne feraient qu'attendre le moment propice pour lui planter un couteau dans le dos et boire son sang afin de s'approprier sa force.

-Tu me connaît, je suis l'un des hunters qui déteste le plus les vampires, un sang pur m'a tout arraché et d'autres ont détruit les vies de mes proches, si je l'apprécie c'est qu'elle est vraiment spéciale...

Au fond de sa voix résonnait comme une supplication, celle de l'écouter et d'essayer d'être compréhensive. Tôga n'était pas du genre à s'attacher facilement, il essayait de garder au maximum ses distances avec les autres afin que si l'un ou l'autre meurt celui qui vit ne soit pas peiné, également pour éviter diverses trahisons. C'était dur de décrocher sa part d'importance dans le cœur du hunter qui semblait gelé, pour ne pas dire brisé et réduit en poussière.
Même s'il ne laissait pas ses sentiments s'afficher librement, ceux qui étaient proches de lui avaient pu remarquer des changements dans son comportement, que ça soit le fait qu'il se soit enfermé pendant un temps après la perte de sa fiancée ou même le moindre petit changement dans son comportement suite à cette tragédie qui l'avait bouleversé...
Ses élèves avaient tous réussi cet exploit, celui de gagner la considération et l'affection du cow boy, il faut toutefois dire qu'ils partaient avec un avantage puisqu'au fond il adore les enfants.
Kaien aussi avait réussi, mais leur relation actuelle est le résultat d'un chemin long et fastidieux, bordé d'injures, de disputes et de bagarres en tout genres. Il faut dire qu'à l'époque Kaien n'était pas du genre à se laisser faire, le fait qu'il se comporte aujourd'hui en papa gâteau a d'ailleurs tendance à énerver le brun à qui l'hunter revêche qu'il a connu par le passé manque.


(Je suis vraiment navrée de l'attente, j'espère pouvoir répondre bien plus rapidement à présent)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles entre hunter   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles entre hunter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles entre cousins
» Les retrouvailles entre frères [With Fabian]
» Retrouvailles entre amis? [Noah]
» Retrouvailles entre amants [pv Hadès]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: VILLE :: La grande place-
Sauter vers: