Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Haine et découverte [x Akame]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mar 12 Juil - 21:45

-Je ne cesserai pas de rire pour ton bon plaisir. Tu es bien spontanée et c'est une chose très divertissante~

-Divertissante ? Vous aimez être diverti ?! Je peux vous racontez une blague ! C'est deux œufs qui sont dans un frigo et l'un dit à l'autre ; "c'est bizarre, t'es marron et tout poilu" et l'autre il lui répond : "Je suis un kiwi moi connard !"

La tête qu'elle faisait après avoir dit sa blague était mémorable, elle étirait un large sourire, les lèvres closes et attendait sa réaction, les yeux tout écarquillés comme si ça allait être la chose la plus importante à voir de sa vie. Elle était persuadée qu'elle allait le faire rire et avait envie de voir ça, de l'entendre rire. Mais s'il n'aimait pas les blagues ? Il allait faire la tête ? Est-ce qu'il avait l'air de faire la tête ? C'était ces deux pensées contraires qui lui donnait cet air d'ahurie, immobilisée, à le fixer intensément.

-Effectivement, je dois reconnaître que c'est un grandiose exploit, ce que vous m'époustouflez madame ! J'en suis tout éblouit !

-Eh oui ! Je l'avais dit que j'étais trop forte ! Je peux tuer quelqu'un pour vous, faut juste qu'il soit méchant et que j'ai des sous en échange !

Cette flatterie, qui en réalité était plutôt une moquerie, l'avait tellement enjouée qu'elle lui proposait déjà de réaliser un contrat pour lui oubliant totalement qu'il l'avait torturée juste avant et qu'elle était là pour le tuer. Enfin tout ça semblait déjà bien loin pour le cerveau de l'albinos qui semblait soudainement s'être mise à rêvasser, imaginant ce qu'elle s'achèterait avec l'argent. Une chambre d'hôtel déjà et peut-être même une brosse ! Elle l'avait jetée sur la tête de l'une des personnes qui la poursuivaient et n'en avait donc plus. Elle aurait voulu aller la récupérer mais n'en avait pas eu le courage, craignant que l'on vienne à nouveau lui courir après. Elle réfléchit un instant, elle ne trouvait pas ça nécessaire d'acheter la brosse, elle n'avait qu'à en voler une ! Elle était trop forte ! Pourquoi s'embêter à acheter quelque chose que l'on pouvait tout simplement prendre ? Les gens étaient idiots !

-Et cette peur est tout à fait normal. Elle s'explique simplement par le fait qu'ils étaient tes ennemis et n'avaient aucune intention amicales envers toi. Et qu'ils avaient assez de puissances justement pour te nuire, sinon tu les aurais neutralisés. Quant à moi, je suis ton ennemi naturel. Crois ce que tu voudras vis à vis de mes paroles, je dis la vérité. Mon rôle est d'ailleurs de tuer les gens comme toi qui transgresse les règles. Et justement, tu les transgresses en tuant des personnes qui devaient être innocentes pour certaines. Et oui poupée, tu ne sais réellement pas dans quelle histoire tu es tombée~

-C'est pas vrai... Je tue que des méchants... Et puis on est pas des ennemis naturels, c'est parce que j'ai voulu vous tuer qu'on est ennemis, sinon ça voudrait dire que tous les hommes sont les ennemis des femmes et y aurait pas de bébés, non ?

Pour elle son raisonnement était le plus logique possible, ne prenant pas en compte la constante vampires qu'il lui rabâchait depuis le début. Si les hommes et les femmes étaient des ennemis naturels ils pourraient pas faire des enfants, ça n'aurait donc aucun sens ! Et tous ceux qu'elle avait vu se tenir la main ou poser leurs lèvres pour faire ce truc dégoûtant... ils se taperaient dessus plutôt donc ça veut rien dire ! Bon d'accord elle avait envie de le taper, mais uniquement parce qu'il avait été méchant avec lui, c'était pas une preuve.

-Les mêmes types qui s'en prennent à toi le pourchassent. Il faut bien qu'il se défende, même si je tempère son entrainement contrairement à celui de Kaien.

-Pourquoi ils l'embêtent aussi ? Ils sont vraiment pas gentils... Mais si il est embêté par les mêmes gens que moi ça veut dire qu'on est dans la même équipe lui et moi ! Alors il a plus besoin d'apprendre à tuer, je vais le faire pour lui, je suis forte pour ça moi !

Elle lui sourit innocemment, elle n'arrivait pas encore à retenir qui était qui. Celui qui était venu tout à l'heure devait être celui qu'il appelle Kaien, du moins elle le supposait.
Quoi qu'il en soit, si ces gens attaquent aussi à ce Cain elle le défendra en les tuant avec son katana et ça sera bien fait pour eux ! Elle était encore énervée qu'ils lui aient couru après la dernière fois, elle avait eu peur et avait perdu une brosse, et elle détestait perdre ses affaires, pour ce qui est de la peur elle n'en avait tout simplement pas l'habitude, elle se montrait habituellement très courageuse peu importe pour quoi, c'était très rare qu'elle ai peur de la sorte.


-Je veux te voir souffrir si tu me causes du tort. Et tu souffriras bien assez sans que je n'ai besoin de t'envoyer dans la salle de torture. Désormais ce n'est pas moi qui te fera connaitre la douleur mais les choses que tu as ignorées durant trop longtemps. Mon seul tort est de te mettre face à la réalité. Sauf si tu persistes à me causer du tort ou à vouloir t'enfuir, dans ce cas je devrai t'en dissuader par la force. Donc tiens-toi tranquille et tu verras que ton séjour entre ces murs ne sera pas aussi désagréable que ce que tu peux imaginer.

-Mais je vous fais plus de... Tort, comme vous dites... Alors vous pourriez me laisser partir, non ? Je vais vous montrer à quoi il ressemble le monsieur, je l'ai vu quand il est parti aux toilettes, il est passé dans une lumière assez forte.

Non elle ne l'avait tout de même pas suivit jusque dans les toilettes, elle est prude, je vous l'ai dit voyons ! Donc, alors qu'elle expliquait gentiment ce qu'elle ferait elle sembla avoir une idée et demanda du fusain et du papier à son geôlier.

-Du fusain ?

-Oui, le petit bâtonnet qu'on utilise pour le dessin, tout le monde sait ça pourtant, non ? Je connais le nom car je l'ai vu écrit au-dessus ! Moi je sais lire ! Un peu...

Elle l'avait cette fois aussi prit au pied de la lettre, pensant qu'il avait répété uniquement car il ignorait ce dont il s'agissait. Elle lui adressait une expression amicale, comme pour lui dire qu'elle ne lui reprochait pas son ignorance, que ça arrivait à tout le monde, surtout à elle. Et cette petite sotte dans son incroyable bêtise venait de révéler à son tortionnaire qu'elle savait à peine lire, nom de dieu, elle allait lui en faire voir de toutes les couleurs. Mais dans son ignorance complète, elle pensait qu'elle accomplissait en lisant quelque chose d'extraordinaire. Pour elle les personnes assises sur un banc avec un journal étaient de vrais érudits. Pourquoi ? Parce que comme les vendeurs passaient leur temps à scander le nom de ce qu'ils vendaient et leur prix elle en avait déduit que les gens ne savaient pas lire ce qui était écrit. Ne savant pas écrire et à peine lire c'était compliqué pour les contrats dont elle ne comprenait pas tous les mots et se contentait de dessiner en bas en guise de signature, ce que James pouvait voir en bas de la feuille qu'elle lui avait donné, d'ailleurs.

-Je peux te ramener une feuille tout de suite mais pour le fusain il faut attendre que Cain se réveille, ce qui ne devrait plus tarder. C'est le seul de la maison qui dessine un temps soit peu, mais se risquer à le déranger pendant son sommeil relève du suicide. Ce n'est pas une plaisanterie, il a de très mauvais réflexes.

-D'accord !

Elle sautilla sur place et lui sourit puis s'arrêta net dans son geste, attendant le fusain patiemment, comme une statue. Elle semblait être sur pause, et le fixait de ses yeux rubis qui scintillaient tout d'abord puis s'éteignirent peu à peu, jusqu'à ne garder q'une teinte rouge maussade. Elle était absente son sourire toujours présent comme figé, elle ressemblait à une poupée sans vie, attendant que quelque chose se passe pour se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 26
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Jeu 14 Juil - 12:42


-Divertissante ? Vous aimez être diverti ?! Je peux vous racontez une blague ! C'est deux œufs qui sont dans un frigo et l'un dit à l'autre ; "c'est bizarre, t'es marron et tout poilu" et l'autre il lui répond : "Je suis un kiwi moi connard !"

Mais au lieu d'en rire comme la jeune femme semblait tant attendre qu'il le fasse, le chasseur n'eut d'abord sur le visage qu'un air surprit. Aussi méfiant était-il et amusé de jouer avec sa spontanéité, le comte anglais ne s'était absolument pas attendu à entendre un juron sortir des lèvres rosées de cette demoiselle. Non, décidément le "connard" qu'elle avait prononcé n'allait pas du tout avec son humeur et son apparence prude.
Cependant, une fois cet étonnement vaincu, le hunter sentit un irrépressible sourire prendre place sur son faciès, révélant légèrement ses dents. Il dut se faire violence pour ne pas donner à cette vampire ce qu'elle voulait, c'est à dire l'entendre rire, mais avec un peu d'observation la concernée pourrait distinctement voir la crispation née des efforts de James pour ne pas céder au rire.

-Si je devais rire, se serait avant tout pour me moquer de votre tête. C'est une blague pitoyable, où est-ce que tu as appris ça ? Dans les bars ? Fais attention ou ta réputation risque d'en prendre un coup si tu y traines trop~

Et le revoilà à nouveau provocateur et insolent. Mais elle l'avait bien cherché avec une blague aussi nulle et son air plein d'espérance qu'il lui donnait l'air d'une idiote. Une adorable idiote mais tout de même.
Et L'Idiote en question ne remarqua pas son ton ironique quand il évoqua ses exploits.

-Eh oui ! Je l'avais dit que j'étais trop forte ! Je peux tuer quelqu'un pour vous, faut juste qu'il soit méchant et que j'ai des sous en échange !

-Au risque de briser tes espoirs, je plaisantais. C'est facile de parvenir à briser ce genre de chose, surtout pour les gens comme toi. Ne te crois pas trop exceptionnelle pour réussir à avoir un compliment de ma personne. Fit-il avec un brin de dédain.

Réponse toute courtoise de James quant à la proposition de l'albinos sur le fait qu'elle pouvait peut-être s'engager pour lui.

-Mais sache que pour tuer quelqu'un, je n'envois pas une autre personne faire le travail. Je le fais par moi-même, alors ne pense pas que je vais m'abaisser à louer tes services. La seule chose de toi dont j'ai besoin est les renseignements que tu possèdes sur ton employeur, pas besoin d'une autre lame que la mienne pour exécuter mes ennemis.

De plus qu'il ne pouvait pas se permettre de perdre de l'argent inutilement.
Pas qu'il soit sur la paille, au contraire. Au fil des années, il avait fait des investissements et des placements sûrs qui lui rapportaient un peu plus tous les ans. On pouvait même le considérer comme riche en réalité, mais ce pécule ne lui était pas destiné. Si quelque chose de malencontreux lui arrivait, le Baskerville devait léguer à ses fils de quoi s'en sortir seuls. Et posséder de l'argent, c'était souvent posséder le monde. Les deux petits, avec habileté, pourraient dès lors assurer leur subsistance jusqu'à l'âge adulte.
Alors que des millions de personnes mourraient de faim, dans le dénuement et la pauvreté, James favorisait ses deux fils. Mais c'était ainsi et cela le serait toujours. Il n'était pas charitable et était même un individu purement égoïste. Et même si il arrivait à l'anglais de faire quelques dons, ce n'était jamais anondin.
En mourrant, Cordelia avait aussi enlevé toute bonhomie du coeur de James.

-C'est pas vrai... Je tue que des méchants... Et puis on est pas des ennemis naturels, c'est parce que j'ai voulu vous tuer qu'on est ennemis, sinon ça voudrait dire que tous les hommes sont les ennemis des femmes et y aurait pas de bébés, non ?

-Tu es si simplette que s'en est désespérant. Es-tu profondément dénuée de la moindre intelligence ? Être un assassin n'est pas seulement bien savoir se servir d'une arme, c'est aussi faire fonctionner son cerveau. La puissance est une chose mais l'intelligence la plus efficace des armes. Je ne parle pas de femmes et d'hommes, idiote. Depuis tout à l'heure je te mets sur la voie et je pense t'avoir donné assez de preuves pour que tu ne négliges pas mes paroles.

Et cette fois, James semblait sincérement excédé, s'abstenant de faire d'autres commentaires pour ne pas tomber le cercle vicieux de la dérision. Elle risquait encore de pleurer autrement.

-Pourquoi ils l'embêtent aussi ? Ils sont vraiment pas gentils... Mais si il est embêté par les mêmes gens que moi ça veut dire qu'on est dans la même équipe lui et moi ! Alors il a plus besoin d'apprendre à tuer, je vais le faire pour lui, je suis forte pour ça moi !

-Oh non, vous n'êtes pas dans la même équipe lui et toi. Si tu penses que je suis méchant et insupportable, Cain n'a que dix ans mais peut l'être tout autant voire même plus que moi. Vous deux, vous chercherez plus à vous entretuer qu'à faire équipe. Et sache qu'il te détestera à la seconde qu'il te verra. Bien que je doute que simplement ta présence le pousse à te haïr. Il ne supporte pas l'aura des vampires, et encore moins de ceux de ton rang.

Car le petit avait conscience que c'était à cause de cette espèce maudite que sa mère était morte. Il ne connaissait pas toute la vérité sur sa naissance, croyant encore que James était son vrai père, mais en savait assez pour savoir que comme il était puissant, des gens avaient empoisonné sa mère pour le récupérer.
Et juste cela suffisait à attiser sa haine viscérale.

-Mais je vous fais plus de... Tort, comme vous dites... Alors vous pourriez me laisser partir, non ? Je vais vous montrer à quoi il ressemble le monsieur, je l'ai vu quand il est parti aux toilettes, il est passé dans une lumière assez forte.

-Te laisser partir ? Alors que tu détiens certains renseignements sur ma personne que tu pourrais vendre au plus offrant pour te faire de l'argent ? Ne me prends pas pour un idiot, je suis loin d'être novice en la matière. De plus je n'en ai pas fini avec toi et je vais trouver qui tu es réellement pour qu'ils te pourchassent de la sorte. Une Noble de ta puissance abandonnée à la naissance, cela me semble bien étrange.

Akame lui fit ensuite la description de ce qu'était du fusain.

-Je sais ce que c'est, merci ! grogna t-il entre ses dents à la pensée qu'elle puisse ainsi le voir comme un ignorant. Et tu crois réellement que c'est une grande prouesse de savoir lire ? Tous les gens savent le faire, dans cette société les enfants apprennent la lecture dès leur six ans à l'école, si ce n'est pas plus tôt par leurs parents.

Puis, peu à peu, la captive perdit de son enthousiasme qui semblait légendaire pour ne devenir plus qu'une statue faite en cire. Aussi proche de la réalité que ces dernières mais absolument dénuée de vie. Si bien que ce sourire qu'elle affichait toujours avait quelque chose d'effrayant. James fronça les sourcils, ayant l'envie de faire un geste dans sa direction pour la réanimer mais n'en fit rien. Cette fille était tout aussi dangereuse et intelligente que ceux de sa race, cela pouvait être une feinte.
Seulement, un bruit provenant de l'étage le tira de ses réflexions. C'était très furtif, mais cela annonçait le réveil de Cain. Une aura plus sombre grandit alors au fur et à mesure que l'enfant émergeait, enveloppant la maison entière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Jeu 14 Juil - 17:05

-Si je devais rire, se serait avant tout pour me moquer de votre tête. C'est une blague pitoyable, où est-ce que tu as appris ça ? Dans les bars ? Fais attention ou ta réputation risque d'en prendre un coup si tu y traînes trop~

-Vous allez bien ? Vous êtes tout crispé... Si vous devez aller au toilettes je ne vous retiens pas hein... Et pour la blague je l'ai entendue dans un des endroits où je dormais, c'est un monsieur qui l'a dit à quelqu'un et il a rigolé...

Il fallait dire aussi que les lieux où elle dormait n'avait rien de luxueux et qu'elle se faisait très souvent avoir. Elle ne connaissait pas souvent la valeur des choses et l'on en profitait pour l'escroquer, lui faisait payer une "chambre" dans un endroit miteux comme si c'était une suite dans un deux étoile. Elle avait donc l'habitude de dormir directement à même le sol dans un endroit qui avait au moins la prétention d'être protégé du vent froid et d'être légèrement plus chaud que dehors. Une simple couverture trouée ici et là et elle pouvait passer une nuit agréable en compagnie de rats et autres bestioles qui à force ne la dérangeaient plus et étaient comme des amis à qui elle prenait plaisir de discuter dans ses moments de solitude. Pour ce qui est de l'hygiène, elle se lavait peu quand il faisait froid mais le faisait beaucoup plus souvent dès qu'il y avait quelques degrés de plus et là avec un savon volé sur un étalage elle s'installait dans une fontaine ou une rivière, le plus possible à l'abri des regards.

-Au risque de briser tes espoirs, je plaisantais. C'est facile de parvenir à briser ce genre de chose, surtout pour les gens comme toi. Ne te crois pas trop exceptionnelle pour réussir à avoir un compliment de ma personne.
Mais sache que pour tuer quelqu'un, je n'envois pas une autre personne faire le travail. Je le fais par moi-même, alors ne pense pas que je vais m'abaisser à louer tes services. La seule chose de toi dont j'ai besoin est les renseignements que tu possèdes sur ton employeur, pas besoin d'une autre lame que la mienne pour exécuter mes ennemis.


-C'est pas joli les mensonges... Je vais vous les donner vos renseignements mais après vous me laisserez tranquille.

La première phrase avait été grommelée mais la seconde ressemblait plus à une supplique qu'à autre chose. Elle n'aimait pas cet endroit, elle s'y sentait mal à l'aise, il lui filait la chaire de poule. A côté d'ici les ruelles les plus mal fréquentées de la ville était plus accueillantes. Elle ne savait pas réellement pourquoi, mais dehors elle pouvait se défendre, ici elle se sentait impuissante, comme s'il pouvait souffler sa vie d'un claquement de doigts. Il avait d'ailleurs faillit le faire plutôt, quand il la fixait avec ce regard effrayant, remplit de haine et de rage dont elle ignorait la provenance. Ce qui était sûr c'est qu'il ne comptait pas mourir et n'hésiterait pas à tuer si ça lui permettait de protéger sa famille.
Dans un sens elle était un peu comme lui, à la différence qu'elle ne se battait que pour elle, pour vivre un jour de plus et peut-être réussir à trouver le chemin d'une vie meilleure.


-Tu es si simplette que s'en est désespérant. Es-tu profondément dénuée de la moindre intelligence ? Être un assassin n'est pas seulement bien savoir se servir d'une arme, c'est aussi faire fonctionner son cerveau. La puissance est une chose mais l'intelligence la plus efficace des armes. Je ne parle pas de femmes et d'hommes, idiote. Depuis tout à l'heure je te mets sur la voie et je pense t'avoir donné assez de preuves pour que tu ne négliges pas mes paroles.

-Hey c'est pas gentil de dire que je suis bête ! Je néglige ce que vous dites parce que c'est n'importe quoi...

Elle ne croyait en effet pas un seul de ses mots, son cerveau agissant comme une barrière naturelle afin de la protéger de la vérité et vu comme cette dernière était improbable, ça n'était pas très compliqué... C'était même trop facile à vrai dire, même si les côtés physiques liés à sa nature étaient plus difficiles à camoufler que les mots que l'on lui disait. Enfin, jusqu'à présent ça devait plutôt bien fonctionner puisqu'elle ne se doutait de rien, persuadée qu'il ne s'agissait que d'une maladie rare dont elle souffrait, ce qui était probablement mieux pour elle ainsi. Mais il fallait que ce chasseur ai décidé de lui ouvrir les yeux, c'était hors de question, elle devait quitter cet endroit au plus vite afin de préserver son esprit.

-Oh non, vous n'êtes pas dans la même équipe lui et toi. Si tu penses que je suis méchant et insupportable, Cain n'a que dix ans mais peut l'être tout autant voire même plus que moi. Vous deux, vous chercherez plus à vous entre-tuer qu'à faire équipe. Et sache qu'il te détestera à la seconde qu'il te verra. Bien que je doute que simplement ta présence le pousse à te haïr. Il ne supporte pas l'aura des vampires, et encore moins de ceux de ton rang.

-Ah non vous n'allez pas recommencer avec ça ! Si vous continuez je vais voir un médecin pour lui dire que vous croyez que les vampires existent et il vous forcera à voir un docteur du cerveau !

Il ne manquait plus qu'un "na" pour que cette pseudo menace soit au plus haut point du ridicule, mais elle le pensait réellement fou et n'hésiterait pas à avoir recours à cette méthode si c'était nécessaire ! Ce type était vraiment barge pour y croire à ce point ! Il avait un sérieux problème ! De toute manière il avait beau dire ce qu'il voulait ça rentrait d'un côté et ressortait par l'autre, elle ne l'écouterait plus comme ça ce sera bien fait pour lui et ses histoires à dormir debout !  

-Te laisser partir ? Alors que tu détiens certains renseignements sur ma personne que tu pourrais vendre au plus offrant pour te faire de l'argent ? Ne me prends pas pour un idiot, je suis loin d'être novice en la matière. De plus je n'en ai pas fini avec toi et je vais trouver qui tu es réellement pour qu'ils te pourchassent de la sorte. Une Noble de ta puissance abandonnée à la naissance, cela me semble bien étrange.

-Mais je dirais rien ! Et puis je suis pas une noble, les nobles ils ont de l'argent, moi je suis pauvre, ça se saurait si j'avais des sous !

Elle ne comprenait pas pourquoi il s'acharnait ainsi sur elle. D'accord elle avait essayé de le tuer mais tout de même ! De toute manière s'il ne la laissait pas partir elle se débrouillerait pour se s'enfuir d'ici et s'il la poussait à de tels extrêmes elle ne lui ferait pas de cadeau une fois dehors, elle le balancerait même volontiers ! Alors il avait plutôt intérêt à la laisser filer s'il ne voulait pas subir son courroux plus tard, une albinos en colère sur le dos c'était jamais agréable.

-Je sais ce que c'est, merci ! Et tu crois réellement que c'est une grande prouesse de savoir lire ? Tous les gens savent le faire, dans cette société les enfants apprennent la lecture dès leur six ans à l'école, si ce n'est pas plus tôt par leurs parents.

-Alors pourquoi les gens crient ce que c'est et combien il faut de sous ? C'est idiot !

Elle gonfla alors ses joues comme celles d'un rongeur et bouda. Visiblement cette remarque l'avait vexée, et pas qu'un peu. Elle n'avait fait que lui expliquer gentiment ce que c'était et lui il s'énervait sur elle ! N'importe quoi !
Enfin, après ça elle se mit à attendre qu'on lui donne du fusain, passant au passage dans un mode off assez creepy. On ne pouvait même pas l'accuser de faire ça volontairement, c'était même totalement indépendant de sa volonté, mais elle était parfaitement ailleurs, comme si son âme avait quitté son corps. Alors qu'elle restait immobile, sa tête se pencha lentement sur le côté lorsque l'aura de Cain commença à se faire sentir, une fois qu'elle était parfaitement sur le côté, appuyée sur son épaule droite ses yeux reprirent vie brusquement et elle se redressa en un instant en frissonnant. Elle ignorait ce qui lui valait cette impression désagréable mais n'essaya pas de chercher plus loin, semblant mal à l'aise. Elle tourna le regard vers le chasseur, lui demandant silencieusement si il allait lui amener du fusain un jour ou si l'hiver allait arriver avant. Après tout, Winter is coming, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Jeu 14 Juil - 23:25

-Vous allez bien ? Vous êtes tout crispé... Si vous devez aller au toilettes je ne vous retiens pas hein... Et pour la blague je l'ai entendue dans un des endroits où je dormais, c'est un monsieur qui l'a dit à quelqu'un et il a rigolé...

-Si j'avais envie d'aller aux toilettes, je ne me retiendrai certainement pas pour une conversation si peu passionnante, ne crois que je te ferai cet honneur. Et encore plus que je te montrerai cette envie purement humaine devant tes yeux. répliqua t-il d'un ton bougon, l'honneur piqué à vif.

Comment osait-elle faire ce genre de remarque devant lui ? Croire ne serait-ce qu'un instant qu'il avait envie de se soulager et qu'il se retenait pour elle ? Non, si quelque envie pressante le saisissait, le chasseur ne se gênerait pas pour quitter la conversation en plein milieu.

-Tu as visiblement le don pour trainer dans les endroits miteux. Ces types devaient être saouls à en mourir, un rien les ferait rire. Si tu veux que quelqu'un éclate franchement à tes blagues, assure-toi que ton interlocuteur à quelques verres dans la culasse avant de leur faire ce petit coup.

Ses mots sonnaient presque d'un ton paternel alors que son sourire se faisait plus amusé que moqueur pour le coup.
Les propos de cette petite laissait deviner qu'elle avait vécu dans des conditions difficiles, sous-entendant justement des lieux peu fameux pour une jeune fille innocente avec ce physique. Et avec la seconde personnalité qu'elle possédait. James la voyait mal s'adonner à la prostitution pour combler le manque d'argent pour subvenir à ses besoins primaires. Et bien innocente comme elle l'était, le Baskerville avait même des doutes concernant le fait qu'elle puisse simplement savoir les potentialités que certaines femmes tiraient de leur corps. A moins qu'au contraire l'albinos cachait une maturité forgée par sa vie dans la rue ? Mais sa vision du monde était bien trop colorée, elle en discernait encore bien trop de beauté pour une personne qui aurait subit des séquelles physionomiques de ce genre...

-C'est pas joli les mensonges... Je vais vous les donner vos renseignements mais après vous me laisserez tranquille.


-Ce n'est pas joli de vouloir tuer un père de famille et honnête professeur même pour de l'argent. Mais de toute manière je ne suis pas un enfant de coeur et mentir voire faire tout autre genre de méfait ne me dérange absolument pas. Dans ce monde, ce n'est pas l'honnêteté qui prime et qui te permettra de survivre. Tôt ou tard ma belle, tu finiras par te faire bouffer par les sociétés si tu restes si naïve. Quant à ta libération... Je verrai. C'est tout ce que je peux te répondre sans mentir.

En effet, il verra au fil du temps. Elle pourrait se révéler bien plus utile que prévu. Mais évidement cette petite cruche ne se tiendrait pas sage trop longtemps. Cependant, avec de la bonne nourriture et un niveau de vie confortable, la demoiselle se montrerait peut-être coopérative. Et si la captive ne présentait pas trop de danger et se révélait docile, le professeur serait même peut-être ouvert quant à une possible opportunité de faire pression sur Kaien Cross pour lui faire intégrer l'Académie afin qu'elle puisse bénéficier de cours.
Tour cela lui permettrait d'avoir la main sur elle au moindre problème ou occasion opportune.

-Hey c'est pas gentil de dire que je suis bête ! Je néglige ce que vous dites parce que c'est n'importe quoi...

-Du n'importe quoi ? Sache que je suis on ne peut plus sérieux et sincère quant à ce sujet que tu aimes tant éviter. Tu t'en rendras rapidement compte, nous sommes sur un territoire propice à ce genre de révélations~

Car la maison de James se trouvait bien sur le territoire de l'Académie, à l'écart certes des bâtiments scolaires et tout autre bâtisse mais parfois quelques élèves vampires venaient roder inconsciemment dans les environs en ayant l'audace de prendre les sentiers battus ou se perdre dans la foret. Heureusement la demeure était entourée de toutes les protections possibles et inimaginables pour que l'on ne puisse la repérer. D'ailleurs cette sale gosse n'aurait jamais pus la trouver si elle ne l'avait pas suivi et que le propriétaire des lieux ne l'y aurait pas volontairement enfermée.

-Ah non vous n'allez pas recommencer avec ça ! Si vous continuez je vais voir un médecin pour lui dire que vous croyez que les vampires existent et il vous forcera à voir un docteur du cerveau !

A l'entente de cette solennelle déclaration, James répondit par un rire réellement méprisant, agrémentant son rictus moqueur d'un regard dédaigneux.

-Ne crois pas que je suis un dérangé mental. Je le suis sans doute, je l'avoue, mais certainement pas au sujet des vampires. Je ne connais le sujet que trop bien, et si vous avez des doutes, demandez à mes fils puisqu'ils en sont. Pose-toi des questions sur ta propre nature et les raisons qui te poussent à faire certains choix. Pourquoi à ton avis tu es si douée dans les domaines physiques avec un corps aussi frêle ? Et si tu ne prends pas tes cachets, tu souffres n'est-ce pas ? Ta gorge qui devient si sèche, les crampes de ron estomac qui réclame satisfaction alors que l'idée de te jeter sur quelqu'un te parait si alléchante. Dans ces moments-là les gens sentent extrêmement bon, hein ? Si bien que tu en perdrais presque le contrôle de ton propre corps...

Cette fois son visage était véritablement cruel alors que l'anglais s'était penché à l'oreille de la jeune femme pour lui susurrer ses mots tel un amant murmurant des promesses salaces mais ô combien excitante à sa partenaire...


-Mais je dirais rien ! Et puis je suis pas une noble, les nobles ils ont de l'argent, moi je suis pauvre, ça se saurait si j'avais des sous !

[b[-Encore une fois j'ai le plaisir de constater que n'use pas assez de tes neurones ! A moins qu'il n'y ait une vraie pénurie sous ta petite tête blanche ? Je vais vraiment commencer par me poser des questions, tu réfléchis si peu ! Il existe des nobles sans argent ma chère. Mais dans ton cas ce n'est qu'un rang vampirique. Les nobles sont ceux qui appartiennent à une lignée puissante dont le sang s'est peu mélangé à ceux des humains si bien qu'ils possèdent encore un pouvoir qui est propre à chaque individu de cette hiérarchie.[/b]

Le professeur avait expliqué cela d'un ton anodin, comme si tout était parfaitement normal et qu'elle assimilerait cela sans rechigner.
Sauf que la demoiselle en face de lui était un esprit rebelle fermement attaché à ses croyances de la réalité. Elle vivait dans la rue mais trouvait encore le moyen de s'attacher à ces illusions dérisoires. Aux yeux du comte, c'était tout aussi remarquable que désolant.

-Alors pourquoi les gens crient ce que c'est et combien il faut de sous ? C'est idiot !

-Bravooo ! Tu viens de résoudre un problrmeu majeur de la société actuelle ! Les rend sont des idiots. Des idiots profonds qui ne savent même pas dans quel genre de monde ils vivent. Ils en ignorent les véritables dangers qui sont pourtant si proches. Ils renient toute chose qui pourrait perturber leur petit quotidien paisible et préfère fermer les yeux. Mais ceux qui meurent dans l'ombre pour les protéger, ils ne les voient pas. Ils sont totalement aveugles face aux guerres qui se déroulent pourtant dans leurs rues. Alors pourquoi crient-ils ? Pour attirer l'attention des autres à moindre effort et se faire voir d'eux. Parce que la société est basée sur les apparences. Si tu n'as pas compris cette base, tu n'iras bien loin dans la société humaine. Ironisa l'enseignant avec véhémence pour ses congénère humain.

Puis la jeune femme tomba dans un état de veille très... effrayant. Telle une poupée désarticulée, sa tête bascula avec lenteur sur son épaule sans que son sourire ne disparaisse.
De quoi faire naitre en James une répulsion supplémentaire.
Mais avec le réveil de Cain, elle sembla reprendre vie et réagit enfin, ce qui fut accueillit par James avec un certain soulagement. Puis, soudainement, la porte que Kaien avait fermé derrière lui s'ouvrit pour laisser passer une main.Une main d'un enfant de dix ans au bout de laquelle se tenait une petite craie noire et rêche...
Un bout de fusain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Ven 15 Juil - 10:57

-Si j'avais envie d'aller aux toilettes, je ne me retiendrai certainement pas pour une conversation si peu passionnante, ne crois que je te ferai cet honneur. Et encore plus que je te montrerai cette envie purement humaine devant tes yeux.
Tu as visiblement le don pour traîner dans les endroits miteux. Ces types devaient être saouls à en mourir, un rien les ferait rire. Si tu veux que quelqu'un éclate franchement à tes blagues, assure-toi que ton interlocuteur à quelques verres dans la culasse avant de leur faire ce petit coup.


-Oh... Alors qu'est-ce qu'il y a ? Oui, à vrai dire je n'ai jamais été dans un lit si confortable... Elle sourit face à sa remarque suivante, comme si elle venait d'avoir une idée. Vraiment ? Je peux essayer avec vous ? Pour voir si je vous fais rire !

Si son visage avait affiché une expression attristée au début elle s'était littéralement illuminée juste après. Oui, elle lui proposait belle et bien de le faire boire afin de voir si une fois saoul il rirait à ses blagues ou non. Si cette demande pouvait sembler folle voir stupide, pour elle ça coulait parfaitement de source et c'était logique. Quoi de mieux que tester cette technique sur un cobaye ? Après tout c'était important de savoir si elle était capable de faire rire quelqu'un ou pas, ça pouvait parfois détendre l'atmosphère !

-Ce n'est pas joli de vouloir tuer un père de famille et honnête professeur même pour de l'argent. Mais de toute manière je ne suis pas un enfant de cœur et mentir voire faire tout autre genre de méfait ne me dérange absolument pas. Dans ce monde, ce n'est pas l'honnêteté qui prime et qui te permettra de survivre. Tôt ou tard ma belle, tu finiras par te faire bouffer par les sociétés si tu restes si naïve. Quant à ta libération... Je verrai. C'est tout ce que je peux te répondre sans mentir.

-Honnête ? Vraiment ? Je sais que l'honnêteté n'aide pas, sinon je n'aurais pas besoin de voler, je demanderai juste... J'essaierais d'être le moins invivable possible en attendant et de vous aider...

Elle lui adressa un sourire amical, elle allait faire des efforts pour ne pas être détestable et qu'il n'ai pas envie de recommencer à l'attacher dans sa cave mais elle ne pouvait rien lui promettre, s'il la poussait trop à bout elle ne répondrait de rien. Mais les mots qu'ils lui disaient pour l'instant n'avait pas vraiment l'air de menaces mais plutôt de conseils. Est-ce qu'il essayait de l'aider Où était-ce juste une drôle d'impression ?

-Du n'importe quoi ? Sache que je suis on ne peut plus sérieux et sincère quant à ce sujet que tu aimes tant éviter. Tu t'en rendras rapidement compte, nous sommes sur un territoire propice à ce genre de révélations~
Ne crois pas que je suis un dérangé mental. Je le suis sans doute, je l'avoue, mais certainement pas au sujet des vampires. Je ne connais le sujet que trop bien, et si vous avez des doutes, demandez à mes fils puisqu'ils en sont. Pose-toi des questions sur ta propre nature et les raisons qui te poussent à faire certains choix. Pourquoi à ton avis tu es si douée dans les domaines physiques avec un corps aussi frêle ? Et si tu ne prends pas tes cachets, tu souffres n'est-ce pas ? Ta gorge qui devient si sèche, les crampes de ton estomac qui réclame satisfaction alors que l'idée de te jeter sur quelqu'un te parait si alléchante. Dans ces moments-là les gens sentent extrêmement bon, hein ? Si bien que tu en perdrais presque le contrôle de ton propre corps...


-Arrêtez avec ça... C'est pas vrai, ils en sont pas, et j'en suis pas... Si je suis douée ça doit être génétique, si je souffre c'est à cause de ma maladie et jamais je me jetterais sur quelqu'un qui n'est pas sur la liste...

Son visage avait pâlit à cause de cette conversation devenue désagréable et elle prit sa tête entre ses mains, cette dernière étant devenue douloureuse et elle semblait souffrir comme à chaque fois que son esprit tentait de garder le contrôle sur elle. Ce genre de chose étaient trop graves, trop importantes pour qu'elle puisse les intégrer aussi facilement, surtout en ayant toujours vécu dans le mensonge en ignorant son identité. Comment réagirait-elle si elle apprenait qu'elle était une créature se nourrissant de sang frais bu directement sur des humains ? Elle en deviendrait probablement encore plus folle qu'elle ne l'est déjà et quand on voit les réactions qu'elle peut déjà avoir, y a de quoi avoir peur.

-Encore une fois j'ai le plaisir de constater que tu n'use pas assez de tes neurones ! A moins qu'il n'y ait une vraie pénurie sous ta petite tête blanche ? Je vais vraiment commencer par me poser des questions, tu réfléchis si peu ! Il existe des nobles sans argent ma chère. Mais dans ton cas ce n'est qu'un rang vampirique. Les nobles sont ceux qui appartiennent à une lignée puissante dont le sang s'est peu mélangé à ceux des humains si bien qu'ils possèdent encore un pouvoir qui est propre à chaque individu de cette hiérarchie.

-ARRÊTEZ !

Elle avait l'impression que sa tête allait exploser s'il continuer à en parler. Elle se recroquevilla lentement sur elle-même et lâcha un gémissement plaintif. Il fallait qu'il se taise, elle avait mal, beaucoup trop mal... Et lui qui continuait de parler de vampires et autres idioties, elle n'en pouvait plus. S'il seulement il pouvait se taire... Elle tenait fermement sa tête entre ses mains et se boucha les oreilles, elle ne voulait plus l'entendre... Elle resta comme ça un moment pour se calmer et une fois qu'elle allait mieux elle releva la tête et se remit à lui parler comme si de rien n'était, parvenant à la conclusion que les gens étaient bêtes, sans même savoir qu'aux yeux de James elle en faisait partie

-Bravooo ! Tu viens de résoudre un problème majeur de la société actuelle ! Les gens sont des idiots. Des idiots profonds qui ne savent même pas dans quel genre de monde ils vivent. Ils en ignorent les véritables dangers qui sont pourtant si proches. Ils renient toute chose qui pourrait perturber leur petit quotidien paisible et préfère fermer les yeux. Mais ceux qui meurent dans l'ombre pour les protéger, ils ne les voient pas. Ils sont totalement aveugles face aux guerres qui se déroulent pourtant dans leurs rues. Alors pourquoi crient-ils ? Pour attirer l'attention des autres à moindre effort et se faire voir d'eux. Parce que la société est basée sur les apparences. Si tu n'as pas compris cette base, tu n'iras bien loin dans la société humaine.

-Dommage que je ne compte pas vivre dans la société des poissons rouges alors...

Elle avait murmuré cette réponse, ignorant volontairement tout le reste de ce qu'il avait dit. Chaque mot trop étrange la faisait souffrir si bien que son cerveau avait fini par la mettre en veille après qu'elle ai fait une dernière tirade stupide. Seule une aura étrange avait fini par la sortir de sa torpeur et elle semblait réagir comme si elle ne s'était même pas rendu compte de l'état second dans lequel elle avait été plongée. Alors qu'elle vit une main apporter du fusain, un sourire crispé se forma sur son visage, comme s'il était commandé par autre chose que ses émotions. Aussitôt elle murmura un merci avec une voix étonnamment enjouée, attrapa une feuille d'un geste trop vif et se prépara à dessiner, n'attendant que le précieux fusain pour commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 26
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Lun 15 Aoû - 20:16

James  la regarda avec méfiance. Était-elle sérieuse lorsqu'elle lui demandait si elle pouvait le faire boire uniquement pour tester ses blagues idiotes ? Le prenait donc t-elle pour le dernier des imbéciles avec en prime des tendances suicidaires ?

-Me prends-tu vraiment pour un con ? Si je me retrouvais saoule devant toi, c'est évident que tu en profiterais pour t'enfuir au plus vite pendant que tous mes réflexes seront ralentis par l'alcool. Tout homme un temps soit peu bourré se retrouve affaiblit. Je ne suis pas aussi stupide que tu sembles le croire. déclara t-il avec nonchalance.

Déjà, l'anglais ne faisant pas preuve d'une froideur tranchante et bougonnait plus qu'il ne la dédaignait. Évidemment le chasseur ne serait jamais contre un verre de rhum mais cela dépendait aussi des circonstances. Le Baskerville n'avait pas abandonné toute prudence au point de se laisser aller devant une suceuse de sang qui avait tenté de le tuer plus tôt dans la journée. Il ne relâchait même jamais sa prudence.

-La moins invivable ? Ce n'est pas comme si tu avais le choix. Il ne me faudrait pas de grands efforts pour te renvoyer dans la cave. Je ne vais certainement pas me faire du soucis pour une gamine des rues qui se permettrait de faire des caprices quand je la nourris.

Son ton et son regard avaient cette fois prit une nuance un brin hautaine qui ne le rendait que plus désagréable. Son élan de sympathie avait visiblement prit fin dès que la demoiselle s'était enjouée à l'idée de le voir sous l'effet de la boisson.

-Arrête de tout nier en bloc. Tu sais au fond de toi que j'ai raison. La bête qui sommeille au fond de ta conscience le sait mais je me doute que cela doit l'arranger que tu nies toi-même son existence. Elle peut ainsi agir uniquement à sa guise et ton innocence li permet de mieux se cacher parmi les humains pour guetter ses proies avec plus de facilité. C'est toute la caractéristique des monstres de ton espèce, la fourberie et agir dans l'ombre. Mais sache que je ne me laisserais pas avoir et que je te prouverais que tu te voiles la face. Ce n'est qu'une question de temps.

Cette fois, les traits de son visage étaient déformés en un rictus cruel. Le James ironique qu'elle avait d'abord rencontré dans les sous-sols de tortures refaisaient peu à peu surface au fur et à mesure qu'elle cherchait à s'enterrer dans ses vaines illusions.

-Non, je ne m'arrêterai pas. Et certainement pas pour une créature comme toi. Tu n'es malheureusement pas en position de me donner des ordres, petite~

Avec un certain sadisme, le chasseur la regarda se replier sur elle-même pour effacer de sa mémoire toutes les paroles qu'il venait de prononcer. Pourtant, les mots étaient gravés au fer rouge et les refouler n'était que retarder le moment de la révélation. Jamais James ne lui laissera de répit, jusqu'à ce qu'elle admette la vérité. Pas de pitié pour les monstres.

-La dite société de poissons rouges ne te demande pas ton avis, tu devras la côtoyer.

James s'était tut ensuite quand son dernier fils manifesta sa présence en donnant du fusain à la captive. C'était assez étonnant que la jeune femme n'irrite pas l'enfant et que ce dernier partagea même quelque chose avec elle. Ce simple geste avait poussé le père à retenir sa respiration durant de longues secondes avant qu'il ne se détendre en sentant Caïn gagner les cuisines snas doute pour se restaurer. Le chasseur vérifia ensuite ce que faisait l'albinos et étudia son dessin d'un œil évaluateur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mar 16 Aoû - 12:49

Tout allait bien, enfin, si l'on peut appeler ça bien, jusqu'à ce qu'elle fasse une blague ratée et qu'il lui explique comment faire pour faire rire des gens avec son humour si pauvre. Chose qu'il n'aurait jamais du dire puisque la bougresse voulu alors tenter l'expérience sur l'hunter afin de savoir si cette technique fonctionnerait dans la vraie vie. Malheureusement cette proposition ne sembla pas plaire du tout au chasseur qui s'emporta immédiatement.

-Me prends-tu vraiment pour un con ? Si je me retrouvais saoule devant toi, c'est évident que tu en profiterais pour t'enfuir au plus vite pendant que tous mes réflexes seront ralentis par l'alcool. Tout homme un temps soit peu bourré se retrouve affaiblit. Je ne suis pas aussi stupide que tu sembles le croire.

-Mais je ne compte pas m'enfuir je veux vous raconter des blagues ! Et puis inutile d'être vulgaire, je vous prend pas comme quelqu'un de bête...

Geignit la jeune femme, vexée qu'il ne la voit que comme une profiteuse de premier ordre. D'accord elle lui avait volé sa montre mais elle la lui avait rendue ensuite alors où était le problème ? Ce n'est pas aussi simple, me direz vous, mais pour elle c'était le cas, ça coulait même de source. Elle ne comprenait donc pas pourquoi il s'énervait autant alors qu'elle coopérait sagement avec lui et qu'elle n'essayait plus de le tuer.

-La moins invivable ? Ce n'est pas comme si tu avais le choix. Il ne me faudrait pas de grands efforts pour te renvoyer dans la cave. Je ne vais certainement pas me faire du soucis pour une gamine des rues qui se permettrait de faire des caprices quand je la nourris.

-Je disais ça pour être gentille moi... Vous n'avez pas l'air de m'aimer, c'est comme si rien qu'en me voyant vous étiez répugné alors... Je disais simplement que je ferais des efforts pour pas vous faire vomir... Ou vous mettre en colère...

Ses yeux rubis brillaient, comme si elle essayait de se retenir de pleurer. Cet homme était vraiment détestable, c'était tout naturel que quelqu'un désire sa mort dans ce cas ! Elle ne pouvait pas blâmer le commanditaire pour ça ! En revanche, là où elle lui en voulait c'était de lui avoir dit qu'elle ne risquait rien et qu'il s'agissait d'une cible facile, ce qui bien sûr c'était avéré faux. Et ça, elle lui ferait payer.
Après ça James emboîta sur un sujet des plus déplaisants pour Akame, sa tête lui devenant alors rapidement douloureuse et elle repoussa alors tout ce qu'il lui disait.


-Arrête de tout nier en bloc. Tu sais au fond de toi que j'ai raison. La bête qui sommeille au fond de ta conscience le sait mais je me doute que cela doit l'arranger que tu nies toi-même son existence. Elle peut ainsi agir uniquement à sa guise et ton innocence li permet de mieux se cacher parmi les humains pour guetter ses proies avec plus de facilité. C'est toute la caractéristique des monstres de ton espèce, la fourberie et agir dans l'ombre. Mais sache que je ne me laisserais pas avoir et que je te prouverais que tu te voiles la face. Ce n'est qu'une question de temps.

-Vous dites n'importe quoi, c'est tout... Pourquoi vous êtes méchant...? Je veux plus vous tuer...

Tout ce qui lui venait étaient ses paroles enfantines tant la douleur de sa tête la faisait souffrir. Pourquoi ne cessait-il pas de dire toutes ces âneries ? Elle n'essayait plus de lui faire du mal, il l'avait sortie de la cave alors pourquoi continuer à la faire souffrir ? Elle n'arrivait pas à comprendre les motivations de cet homme et encore moins pourquoi il parlait autant de ces choses qui n'existent pas, c'était une vraie obsession pour lui.

Non, je ne m'arrêterai pas. Et certainement pas pour une créature comme toi. Tu n'es malheureusement pas en position de me donner des ordres, petite~

-Je ne suis pas une créature... Arrêtez, je ne veux pas vous faire de mal... Ma tête...

Elle semblait réellement souffrir et se recroquevilla sur elle-même. Il enfonçait le couteau toujours plus loin dans cette plaie béante qui lui infligeait déjà tant de douleur. Il croyait dur comme fer à ces sornettes, ces imbécillités qu'il récitait si naturellement comme si c'était réel. Mais ça ne l'était pas, c'était impossible, rien de tout cela ne pouvait exister, elle le savait pertinemment, c'était des histoires pour effrayer les enfants, voilà tout. Et elle n'était plus une enfant alors elle n'y croirait pas, c'était un fait et il devrait faire avec. Mais alors pourquoi elle souffrait tant dès qu'il en parlait ? Est-ce que c'était une drogue qui la rendait ainsi ? Déjà tout à l'heure, quand il lui avait montré le miroir, elle s'était persuadée d'avoir été droguée, ça devait donc être ça.

-La dite société de poissons rouges ne te demande pas ton avis, tu devras la côtoyer.


-Non... Jamais...

Peu après elle se retrouva dans une sorte de mode pause, ne bougeant plus, la tête sur le côté, ce qui était assez effrayant mais de la faute de James, rappelons le. Depuis qu'elle était arrivée chez lui tout s'enchaînait et de pire en pire. Elle n'avait pas du tout besoin que quelqu'un vienne titiller sa folie, elle l'était déjà bien assez comme ça ! Elle sembla enfin reprendre vie quand le petit apporta le fusain et se mit immédiatement à dessiner, représentant un portrait extrêmement fidèle de l'homme avec qui elle avait passé le contrat. Ce dernier avait une tête effrayante, des grandes oreilles pointues, un drôle de visage avec un gigantesque sourire et des yeux de fouine cachés derrière des lunettes. Elle enchaîna ensuite avec un dessin de l'homme en entier, c'était un grand et gros bonhomme qui semblait mesurer deux mètres et portait un chapeau haut de forme ainsi qu'un parapluie et un costume blanc.

-C'est lui, il se fait appeler Sennen Hakushaku. Il y avait une autre personne avec lui, il avait l'air d'être l'un de ses amis mais il lui obéissait au doigt et à l’œil, c'était bizarre... Il l'appelait Joyd.

Elle fit un autre dessin, cette fois d'un homme aux allures de gentleman, dans un costume sombre, avec lui aussi un haut de forme et les cheveux tirés en arrière. Il avait un grain de beauté sous l’œil gauche et des drôles de stigmates sur le front. Elle lui donna alors les trois dessins, qui ressemblaient plus aux croquis d'un artiste et prit une autre feuille avant d'adresser un grand sourire à son interlocuteur.

-La mère de vos enfants, elle ressemble à quoi ?

Oui elle allait belle est bien dessiner la femme défunte du hunter. Bah quoi ? Ça devrait lui faire plaisir non ? En tous cas elle l'espérait car elle n'avait pas envie de se faire à nouveau crier dessus alors qu'elle voulait simplement rendre service et remonter le moral à ce sale type qui ne faisait que la gronder et déblatérer des absurdités. Peut-être que ça le calmera de pouvoir voir son image et qu'il arrêtera de parler de ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 26
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Ven 19 Aoû - 16:45

Lui raconter des blagues...
James avait surtout l'impression qu'elle lui racontait des salades pour mieux apiser sa méfiance. Il les connaissait les vampires, ces vicieuses créatures qui guettaint sans cesse la moindre occasion pour retourner les choses à leurs avantages. Non, il'était bien trop vieux et expérimenté dans le domaine pour se laisser avoir par cette fille à la beauté aussi innocente qu'envoutante. Ne voulant pas continuer sur ce terrain qui l'agaçait, cette gamine le prenant réellement pour un idiot, James ne releva pas et se permit une petite menace vis à vis du comportement de la tueuse.

-Effectivement, j'ai l'étrange manie de ne pas apprécier que l'on attente à ma vie. C'est fou n'est -ce pas ? Je dirai même inattendu ! Qui n'aimerait pas mourir sous la lame d'une épée empoisonnée qui doit causer de grande douleur ? Je me le demande... Hormis ma propre personnes, évidemment, mais je ne compte pas puisque je suis quelque peu extravagant~ minauda le Baskerville d'une voix clairement feinte.

A la suite de ses paroles, l'anglais porta un regard impitoyable sur sa captive. Dédaigneux, moqueur. Les larmes qui brillèrent dans les iris d'un superbe grenat de la jeune femme ne fit que renforcer la répulsion extrême qu'il ressentait pour ceux de son espèce.
James était rancunier. Bien trop rancunier et n'était pas prêt d'oublier que quelques heures auparavant, cette fille avait tenté de le trancher.
Alors que sa prisonnière semblait souffrir, se prenant la tête entre les mains, le britannique sentit un sourire crispé se dessiner sur ses propres lèvres. Un rictus plus amer que cynique.

-Tu ne veux plus me tuer, tu ne veux plus me tuer... Mais penses-tu réellement que je vais oublier si facilement que tu n'as tenté de rendre mes fils orphelins ? Que tu as voulu m'éliminer quand tu pensais que j'avais le dos tourné ? Ce n'est pas comme ça que le monde fonctionne ma grande. Ce n'est pas comme ça que mon monde fonctionne. Estime-toi heureuse de ne plus être dans cette cave car ce que tu as connus n'est rien comparé à ce que je pourrai encore te faire. Dit-il d'une voix suave et d'un ton douceâtre à en donner envie de vomir.

Alors que l'hunter s'était saisit du menton de la nocturne avec une précaution exacerbée, il la relâcha brusquement comme si le simple contact entre leurs peaux le répugnait. Dans un élan de cruauté, il chercha même à forcer le monstre en elle de se manifester, enfonçant toujours un peu plus le clou de la vérité dans sa mémoire braquée.
Seule l'intervention de Caïn l'adoucit un temps soit peu.
Ou tout du moins, il mesula sa rancœur pour se pencher prudemment au dessus de l'épaule d'Akame afin de voir si elle coopérait. Et il ne lui suffit que d'un coup d'oeil pour comprendre qu'elle ne mentait pas. Cette fois, une lueur triomphante et amusée s'alluma dans ses yeux.

-Je crains que ce ne soit pas moi qu'ils voulaient tuer ma belle, mais bien toi. Si ils t'ont précisé que j'étais facile à tuer ils savaient pertinemment que ce n'est pas le cas. Tu n'es pas la première des petits cadeaux qu'ils m'envoient que je mène à l'échec. Ils pensaient certainement que je finirai par te tuer. A moins que ce ne soit un message de leur part pour me dire qu'ils sont de retour ? Si il voulait réellement que je n'apprenne pas de qui venait le contrat, le Comte Millénaire ne serait pas venu en personne mais aurait plutôt envoyé ses sbires. Il s'est même fait accompagner de Tyki Mikk. C'est vrai qu'il est de retour depuis peu.. Ah ma chère ! Tu n'as non seulement aucune idée de qui tu as eus à faire ni de ce qu'ils voulaient faire de toi. Mais pour te rouler dans la farine, ils ont réussi !

Son rire résonna dans la pièce alors qu'il se saisit de son téléphone portable dans l'intention de passer un appel. Cependant, le professeur se figea dans son geste lorsqu'elle lui demanda une description de Cordelia. Aussitôt, toute pseudo sympathie quitta les traits de James, balayée par une froideur qui lui était habituelle.

-Contente-toi de te concentrer sur ta mission et la traque de tes employeurs. Si tu veux de la reconnaissance pour tes dessins, sache que tu n'en as pas besoin et que tu n'as rien à envier aux artistes confirmés, tu as un don dans ce domaine. Cependant ne pense pas que cela va t'atrirer mes faveurs. N'évoque plus ma femme, ne cherche pas à avoir de contacts avec mes fils ou le reste de ma famille et tout ira bien pour toi.

Ses yeux glissèrent ensuite vers le cellulaire et il tapa rapidement quelque chose avant de l'envoyer et de se retourner vers son interlocutrice :

-Sache que leurs noms sont totalement faux. Ce n'est pas la première fois que j'ai affaire à eux et ils sont bien plus dangereux que de simples mafieux. Ils nettement plus que deux d'ailleurs et celui que tu as vu, le plus imposant, est leur chef et se fait appeler le Comte Millénaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Ven 19 Aoû - 19:51

-Effectivement, j'ai l'étrange manie de ne pas apprécier que l'on attente à ma vie. C'est fou n'est -ce pas ? Je dirai même inattendu ! Qui n'aimerait pas mourir sous la lame d'une épée empoisonnée qui doit causer de grande douleur ? Je me le demande... Hormis ma propre personnes, évidemment, mais je ne compte pas puisque je suis quelque peu extravagant~

-Arrêtez de faire du sar... Sarca...truc... Je ne suis pas bête...

Grommela l'albinos, semblant vexée qu'il se moque d'elle de la sorte. Il n'allait plus la lâcher à présent, elle allait en prendre plein son grade encore et encore jusqu'à ce qu'elle craque psychologiquement ou se suicide. Plus elle y pensait et plus elle le trouvait vraiment tordu comme gars... Elle soupira, elle n'en pouvait déjà plus, qu'est-ce que ça allait être plus tard si il continuait ainsi ? Elle allait finir par péter un câble et le tuer, littéralement.

-Tu ne veux plus me tuer, tu ne veux plus me tuer... Mais penses-tu réellement que je vais oublier si facilement que tu n'as tenté de rendre mes fils orphelins ? Que tu as voulu m'éliminer quand tu pensais que j'avais le dos tourné ? Ce n'est pas comme ça que le monde fonctionne ma grande. Ce n'est pas comme ça que mon monde fonctionne. Estime-toi heureuse de ne plus être dans cette cave car ce que tu as connus n'est rien comparé à ce que je pourrai encore te faire.

-Je ne faisais qu'essayer de survivre au dépend des autres. C'est comme ça que ça marche non ? Surtout que je n'attaque que des meurtriers.

Déclara-t-elle, toujours plus vexée. Elle détestait cette façon dont il lui parlait même si elle était habituée à recevoir ce genre de mots, toujours quand la personne face à elle la mettait au pied du mur. Car autrement, peu osait s'en prendre à elle, surtout ceux qui connaissaient ses talents pour le meurtre car aucun d'entre eux n'avait l'envie d'être transpercé dans la seconde où il commencerait à cracher son venin.

-Je crains que ce ne soit pas moi qu'ils voulaient tuer ma belle, mais bien toi. Si ils t'ont précisé que j'étais facile à tuer ils savaient pertinemment que ce n'est pas le cas. Tu n'es pas la première des petits cadeaux qu'ils m'envoient que je mène à l'échec. Ils pensaient certainement que je finirai par te tuer. A moins que ce ne soit un message de leur part pour me dire qu'ils sont de retour ? Si il voulait réellement que je n'apprenne pas de qui venait le contrat, le Comte Millénaire ne serait pas venu en personne mais aurait plutôt envoyé ses sbires. Il s'est même fait accompagner de Tyki Mikk. C'est vrai qu'il est de retour depuis peu.. Ah ma chère ! Tu n'as non seulement aucune idée de qui tu as eus à faire ni de ce qu'ils voulaient faire de toi. Mais pour te rouler dans la farine, ils ont réussi !

-Ça n'a rien de drôle.

Pendant un instant son regard c'était fait noir, énervée mais elle parvint cependant à se calmer peu à peu. Elle savait pertinemment que si elle voulait quitter cet endroit elle devrait jouer le jeu mais c'était beaucoup trop douloureux pour qu'elle n'y arrive... Il l'avait fait volontairement, sans doute...

-Contente-toi de te concentrer sur ta mission et la traque de tes employeurs. Si tu veux de la reconnaissance pour tes dessins, sache que tu n'en as pas besoin et que tu n'as rien à envier aux artistes confirmés, tu as un don dans ce domaine. Cependant ne pense pas que cela va t'atrirer mes faveurs. N'évoque plus ma femme, ne cherche pas à avoir de contacts avec mes fils ou le reste de ma famille et tout ira bien pour toi.

-Je ne cherche aucune faveur et j'ai déjà dis que je ne leur ferait rien...

Déclara-t-elle d'un ton qui était un mélange entre la lassitude et la tristesse. Quand allait-il comprendre qu'elle s'était fait manipulée et ignorait que l'on s'était joué d'elle ? Visiblement jamais, monsieur devait de croire parfait et irréprochable et avait probablement choppé la grosse tête depuis fort longtemps.

-Sache que leurs noms sont totalement faux. Ce n'est pas la première fois que j'ai affaire à eux et ils sont bien plus dangereux que de simples mafieux. Ils nettement plus que deux d'ailleurs et celui que tu as vu, le plus imposant, est leur chef et se fait appeler le Comte Millénaire.

-Ça ne les sauvera pas, je sais à quoi ils ressemblent... Je n'oublies jamais un visage...

Elle fouilla d'une main distraite à l'intérieur de son kimono, et Dieu sait qu'il est dur d'y passer une main, non pas qu'il a essayé hein... Et y prit un vieux dessin dans une poche. Elle l'ouvrit et le regarda, ses yeux rubis s'attristèrent. Dessus était représenté le cow boy qu'elle avait vu étant petite, sur une autre feuille, qui était venue avec, se trouvait l'un de ceux qu'elle avait fait en étant enfant. Dans une sorte de réflexe, comme pour se rassurer elle serra le dessin contre sa poitrine et ferma les yeux.
Lui il l'aurait protégée... Peut-être... Après tout il avait sauvé cette autre enfant de la misère, Yoko... Elle n'avait ensuite plus jamais revu l'un ou l'autre... Elle se recroquevilla, une larme silencieuse roula sur sa joue, elle aurait aimé être sauvée aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Sam 20 Aoû - 12:16

-Sarcasme ma chère petite, ça s'appelle du sarcasme, n'essaie pas de paraître intelligente en usant d'un vocabulaire que tu ne maîtrises même pas~

Bien loin de se taire et de cesser ses moqueries, James continuait vicieusement. C'était un jeu plaisant et les réactions de la vampire le poussaient ainsi dans ce sens, à plonger un peu plus dans la vilainie. Cette poupée aux soyeux cheveux blancs était un divertissement qu'il n'avait pas eut depuis longtemps. Un jouet qu'il n'avait même jamais eut. Un monstre si répugnant derrière l'incarnation même de l'innocence.
Une innocence, une ignorance qui la menait à la bêtise, ce qui alimentait sans mal les intentions joueuses voire presque sadiques de son interlocuteur.
Puis elle déclara ne tuer que des meurtriers ce qui sembla calmer temporairement son bourreau et stopper momentanément ses pulsions cyniques.

-Es-tu certaine que tous étaient des meurtriers ou c'est ce qu'on essayait de te faire croire pour se débarrasser des personnes gênantes sans se salir les mains ? Je ne parle pas de moi évidement, j'admets volontier être un tueur et une ordure de la pire espèce pour les crimes que j'ai commis. Néanmoins sache qu'à mon avis, quelques unes de tes victimes étaient des innocents. C'est obligatoire. On fait tous des erreurs un jour de s'en prendre à des personnes qui ne le méritent pas. Les risques du métier dirons-nous.

Un instant de silence suivit ses paroles pour leur donner plus de poids et laisser l'information grimper et atteindre l'esprit de l'aristocrate des rues pour pourvoir croître et la hanter.
Tuer était une chose, avoir le poids de morts inutiles et injustes en était une autre.
Et James le savait sans nul doute mieux que n'importe qui. Parfois, pour obtenir les informations que l'on désire, il faut commettre des actes irréparables et s'en prendre à des innocents qui n'ont pour crime que d'avoir la connaissance sur tel ou tel monstre qu'il traquait. Combien même de femmes avait-il tué ? Les enfants avaient toujours été les seuls qui lui posaient problème au moment de passer à l'horrible action. Mais il le fallait, pour le bien de ses fils. Il le fallait parfois, pour faire plier le plus dur des scélérats. Et il était toujours facile de se jeter corps et âme dans la haine. C'était une douce amante, qui couvrait de ses bras protecteurs la conscience et la mortalité.
Mais aussi une amante capricieuse et volage qui nous abandonne une fois la chose désirée obtenue.
Ne restent ensuite que les remords et la culpabilité des choses inhumaines perpétrées par sa propre main.

-Se souvenir d'eux est une chose, mais les atteindre en est une autre. Je ne te pense pas être une incapable dans le domaine du meurtre, mais tu es loin d'être prête pour t'en prendre à ceux-là. Tuer des humains est une chose... Mais tant que tu n'auras pas admis la vérité. Que tu resteras un poussin dans l'oeuf, tu ne pourras assurément rien contre eux. Moi-même dans l'état actuel des choses je ne ferai rien seul. Ils ne me tueront certainement pas car j'assure mes défenses, mais il m'est impossible de les attaquer sans que cela ne devienne une mission suicidaire.

Cette fois, Jame sn'avait pas l'air de se moquer de la jeune fille, au contraire. Ses traits étaient on ne peut plus sérieux et il employait le ton de l'égalité. Ils pouvaient bien se parler d'assassins à assassins...
Néanmoins, et pour son plus grand agacement, la demoiselle ne semblait pas prête à parler association entre eux et pleurait en regardant un dessin. D'un geste vif, le chasseur s'en saisit en lui arrachant des mains sans même froisser le papier. Aussi vieux renard etait-il, ses réflexes n'en demeuraient pas moins encore excellents.
En découvrant la silhouette représentée, le professeur d'histoire haussa un sourcil, ne pouvant pas se tromper sur l'identité du personnage représenté. Il n'y avait qu'une seule personne au Japon ayant une allure si atypique.
Et dans les couloirs du bâtiment des cours, James le croisait presque tous les jours.

-Tu connais Yagari ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Sam 20 Aoû - 15:00

-Sarcasme ma chère petite, ça s'appelle du sarcasme, n'essaie pas de paraître intelligente en usant d'un vocabulaire que tu ne maîtrises même pas~

-Je savais le mot ! J'avais juste oublié... Une fille de l'orphelinat le disait souvent à un monsieur qui venait...

Si au début elle avait répondu en haussant le ton, ce dernier était rapidement descendu ensuite lorsqu'elle était partie dans ses souvenirs, l'espace de quelques instants. L'orphelinat n'avait pas été une partie agréable de son existence et à vrai dire il n'y en avait pas vraiment eu du tout. Elle s'était même plusieurs fois demandé s'il y avait un sens à son existence, pourquoi elle s'était retrouvée là, seule parmi tous ces gens qui semblaient vouloir la dévorer, l'écraser pour lui monter dessus et atteindre l'étage supérieur. Elle avait tenté de s'élever une fois mais s'était vite rendue compte que ce n'était pas pour elle. Elle était alors restée en bas, avec les autres insectes qui ne font que ramper pour essayer de survivre.

-Es-tu certaine que tous étaient des meurtriers ou c'est ce qu'on essayait de te faire croire pour se débarrasser des personnes gênantes sans se salir les mains ? Je ne parle pas de moi évidement, j'admets volontiers être un tueur et une ordure de la pire espèce pour les crimes que j'ai commis. Néanmoins sache qu'à mon avis, quelques unes de tes victimes étaient des innocents. C'est obligatoire. On fait tous des erreurs un jour de s'en prendre à des personnes qui ne le méritent pas. Les risques du métier dirons-nous.


-C'est vrai que je l'ignore... Je vérifiais au début, je m'assurais que la personne avait bien commis un crime... Mais quand je travaillais souvent avec les mêmes personnes c'est devenu une habitude... Et puis il y a eu le réseau dans lequel j'étais, eux ne me laissaient pas le choix... Ils me forçaient à attaquer des familles et à les voler... Je ne pouvais même pas le quitter où ils m'auraient tuée... Mais je me suis rendue compte que j'étais plus forte qu'eux... Et c'est moi qui les ai tués...
Cette lame et ce kimono étaient des souvenirs de ma mère... Je les ai souillés pour survivre... C'était eux ou moi... Je ne voulais pas être souillée...


Admis la jeune femme dans un murmure. Il avait l'air plus calme ce qui la rassurait un peu mais l'effrayait dans un autre sens. Elle ne le connaissait pas, elle ignorait si c'était bon signe ou pas et vu le genre caractériel qu'il était elle n'avait pas très envie de connaître la réponse, au contraire ! Elle lui sourit un peu, mal à l'aise. Elle venait après tout de reconnaître qu'il y avait sans doutes des innocents qui étaient passés entre ses mains et qu'elle avait anéanti des familles entières. Elle ne s'était jamais confiée et que ça soit à son tortionnaire ne lui plaisait pas vraiment mais il fallait bien qu'elle le fasse un jour où elle finirait par perdre la tête, si ce n'était pas déjà le cas... Quoi qu'il en soit, le jour où elle avait eu le choix entre se servir de son joli visage pour se prostituer ou prendre des vies elle avait préféré être une criminelle.

-Se souvenir d'eux est une chose, mais les atteindre en est une autre. Je ne te pense pas être une incapable dans le domaine du meurtre, mais tu es loin d'être prête pour t'en prendre à ceux-là. Tuer des humains est une chose... Mais tant que tu n'auras pas admis la vérité. Que tu resteras un poussin dans l’œuf, tu ne pourras assurément rien contre eux. Moi-même dans l'état actuel des choses je ne ferai rien seul. Ils ne me tueront certainement pas car j'assure mes défenses, mais il m'est impossible de les attaquer sans que cela ne devienne une mission suicidaire.

-Ils m'ont manipulée et si ce que vous dites est vrai ils sont pires que vous... Il paieront.

Elle fit ensuite un câlin au dessin du cow boy qui venait à l'orphelinat et sursauta lorsque James prit le dessin, tendant immédiatement la main vers les feuilles, désirant les récupérer le plus vite possible. C'était son trésor, personne n'avait le droit de lui prendre, elle y tenait énormément. Elle le fixa donc, l'intimidant du regard afin qu'il lui rendre son précieux dessin. Elle vit soudainement son expression changer et le regarda simplement, se demandant ce qu'il lui passait par la tête.

-Tu connais Yagari ?

-V-vous le connaissez ? Demanda-t-elle en rougissant et en bégayant un peu avant de retrouver lentement son calme. Il s'appelle Yagari...? Il venait souvent à l'orphelinat, la première fois que je l'ai croisé j'étais toute petite, je lui ai rentré dedans et il m'a grondée... Une autre fois il m'a défendu d'autres filles qui me tiraient les cheveux et se moquaient de moi... Elles disaient que j'étais un monstre, que mes yeux et mes cheveux n'étaient pas normaux... Il leur a crié dessus un bon moment... Depuis qu'il a fait ça je le suivais partout quand il venait, j'étais en sécurité avec lui mais je crois qu'il n'aimait pas trop ça alors ensuite je le dessinait juste de loin...

Avoua-t-elle, rougissante. Elle ignorait pourquoi mais à chaque fois qu'elle pensait à lui une douce chaleur l'envahissait alors que ses joues s'empourpraient. C'était une sensation étrange sans être désagréable et elle ne pouvait se résigner à la repousser, c'était comme naturel et ça revenait à chaque fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 26
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mar 10 Jan - 15:24

-Un monsieur qui venait à l'orphelinat?

James semblait intéressé par cette question. Ce n'était certes qu'un détail sans grande importance mais le chasseur avait eut l'occasion de nombreuses fois dans sa vie de retenir que les choses les plus insignifiantes aux premiers abords pouvaient toujours se révéler des plus surprenantes dans le futur.
Mais la jeune femme était perdue dans ses pensées, son regard sanglant s'était couvert du voile épais des pensées. Seulement, c'était impossible pour le chasseur de deviner quel était justement l'objet de ces profondes réflexions. Son passé ? Un événement en particulier ou alors lié avec cet homme mentionné ?

-Pourtant tu l'es. déclara le professeur d'un ton impitoyable.

Elle était une assassin, une âme condamnée pour avoir prit d'autres vies que la sienne.
Que ce soit les mœurs ou les coutumes les plus anciennes, tuer était signification de perdition. Son innocence était brisée, définitivement perdue malgré son comportement pleurnichard, faible en apparence. Malgré cela, ce qu'il avait en face de lui n'était plus une enfant. C'était un monstre, un vampire somnolent attendant d'être réveillé à la moindre goutte de sang.

-Peut-être sont-ils pires que moi, peut-être pas. Certains crimes sont plus horribles que d'autres, tout dépend du tout de cruauté. A ce niveau, seule toi-même peut juger  cette question puisque tu es la seule qui leur ait fait face. Je connais ce type d'hommes mais il existe tellement de sortes différentes de cette vermine que quelques individus se détachent des autres par leurs pratiques plus sadiques ou alors plus douces. Plus manipulatrices. La vie est faîte ainsi, avec des panels de diversités dans les comportements humains ou de ces créatures dont tu renies l'existence.

Etait-il plus sage que les vampires qui le pourchassaient ? Des alliés du Lord Alistair qu'il avait purement et simplement exterminé ? James ne pouvait y répondre. Pour lui, ces noctambules étaient des monstres, mais lui-même se revendiquait ainsi.
Un monstre remplit de haine qui ne désirait que la vengeance.
Détruire tous ceux qui adulaient ce sang-pur qui avait prit la vie de sa douce Cordélia après avoir joué avec le couple jusqu'à la mort de cette dernière. Pendant des années, des décennies ils en avaient souffert. Ils avaient été séparés puis une fois qu'une nouvelle ère leur offrait la possibilité de vivre dans la tranquillité, Alistair était revenu à la charge pour mieux les détruire après leur avoir donné de l'espérance en se cachant dans l'ombre.
Comment pouvait l'anglais pouvait-il ignorer la rage qui le gagnait un peu plus chaque jour ?

Mais la vampirette chercha à lui dissimuler quelque chose que l'enseignant ne dérangea point pour se saisir de son trésor surr l'esquisse, un autre des professeurs de la Day Class fut nettement reconnaissable : Tôga Yagari.
En expliquant l'origine de sa rencontre avec le fameux personnage qui était un tempérament fort connu de tous les traqueurs de suceurs de sang, finissant par devenir comme ces adolescentes qui bégayaient et rougissaient devant lui en promenant sur lui des regards rêveurs.
Mais il connaissait enfin l'identé de ce fameux inconnu.

-Mais qu'est-ce que Yagari pouvait donc faire si souvent dans cet orphelinat?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mar 10 Jan - 17:58

Akame hocha doucement la tête à sa question, oui, c'était exactement ça. Puis James vint à parler du fait qu'elle soit souillée, elle ne sembla pas le nier, au contraire mais fut envahie par un sentiment des plus désagréables en se rappelant un souvenir douloureux et qui semblait la traumatiser encore aujourd'hui.

-Je sais que je le suis... Quand je me suis retrouvée dehors et que j'ai commencé à avoir faim... Un jour un monsieur m'a invitée à dormir chez lui, pour que je me repose et parce qu'il faisait très froid... Il avait l'air gentil alors... Il m'a donné à manger, j'étais contente, ça faisait longtemps que j'avais pas mangé comme ça... Mais après je me suis sentie bizarre, je voyais tout drôle et j'étais engourdie... Je crois que je suis tombée et quand je me suis réveillée il... Il retirait mon kimono... Je ne sais pas ce qui s'est passé ensuite... Pendant un instant tout s'est figé et quand le temps a reprit il était par terre et il y avait du sang partout... J'ai pris mon katana et je me suis sauvée...

Elle soupira, marquant une pause. Chaque mot qu'elle prononçait semblait lui coûter, lui brûler la gorge. C'était un souvenir douloureux et bien qu'elle avait vécu une expérience similaire par le passé celui-ci l'avait profondément marquée. Cet homme avait faillit la souiller d'une toute autre manière. Ce meurtre qu'elle avait commit ce soir là et dont elle se savait plus ou moins responsable était le premier et elle se refuser de gâcher la pureté qu'elle avait protégée en l'éliminant, bien que des gens lui aient souvent recommandés de faire ce genre de choses afin de gagner de l'argent.

-Je me suis rendue compte que les gens étaient pas aussi gentils qu'ils en avaient l'air... Et comme on m'avait proposé d'avoir de l'argent en utilisant mon arme pour punir les mauvaises personnes... Je voulais juste survivre sans vendre mon corps à des salauds pareils ! Il a mérité de crever et je regrette rien ! Et puis ceux du début c'étaient des crevures du même type ! Je les ai exterminés !

Elle éclata d'un rire amer, fou. Si au début elle était encore effrayée de ces souvenirs, à présent c'était comme si une toute autre personne était à sa place, déchaînant toute la haine qu'elle vouait à ces hommes qui pour la plupart, du moins au début, violaient à tour de bras et abusaient des femmes des plus horribles des façons.

-Je pensais que tu avais compris ! Ils m'ont manipulée, je les tuerais jusqu'au dernier ! Vampires ou pas je n'en ai que faire ! Quand je me tiendrais face à eux je n'aurais aucune pitié !

Ses yeux, son regard, sa posture devenue plus sensuelle, comme une rose aux épines dangereuses. Ce n'était plus elle dès le moment où elle s'était emportée. A présent elle n'était plus regrets mais une haine profonde, viscérale. Ces insectes qui avaient osés jouer avec elle le paierait cher. Elle ne laisserait personne profiter de sa nécessité de survie pour l'utiliser comme un objet. Elle n'était l'objet de personne. Qui plus est elle venait très clairement de lui laisser comprendre qu'elle savait ce qu'elle était, elle et elle seule. Les choses étranges qui s'étaient passées avant étaient de son fait, tous ces moments où elle semblait perdre pied étaient ceux où l'autre personnalité que contenait ce corps frêle prenait le dessus sur la plus douce et innocente.

Lorsqu'elle sembla enfin se calmer, qu'elle redevint la personne effrayée qu'elle était il y a peu, elle serra un dessin contre sa poitrine, effectuant presque un léger mouvement de balancier afin de se rassurer malgré les quelques minutes qui manquaient à sa mémoire.
L'homme face à elle se saisit du dessin et elle le réclama de suite. Pourquoi lui retirait-il son moyen de se rassurer ?
Il prononça cependant le nom de cet homme qu'elle ignorait, celui qu'elle dessinait sans cesse quand elle vivait à l'orphelinat.
James lui posa ensuite une question, elle hésita à y répondre, elle n'était pas sûre, peut-être qu'il lui ferait du mal puisqu'il avait l'air de le connaître...


-Il venait voir une fille... Une qui était comme moi... Il l'emmenait ailleurs et la ramenait plus tard... Parfois il la prenait pendant plusieurs jours ou pendant les vacances... La dame de l'orphelinat disait qu'elle ne s'amusait pas avec lui, qu'il l'entraînait pour un futur métier difficile... Mais les autres enfant ne le croyait pas, moi si... Mais ils en ont tous eu la preuve quand il est revenu avec un bandage, comme ceux qu'on les momies au visage... Yoko a dit à ceux qui lui demandaient qu'il s'était fait ça au travail...
Il a continué à l'emmener de temps en temps... Un jour il l'a pris avec elle, elle avait prit tous ses vêtements, elle n'est jamais revenue, lui non plus... Mais moi j'étais toujours là-bas...


Ses traits se crispèrent. Puisque l'homme qui la protégeait ne revenait plus les enfants recommencèrent à s'en prendre à elle. Vous savez, ceux qui s'amusent à frapper ou à étrangler, juste pour voir ce que ça fait... Et la directrice de cet endroit ne l'aidait pas, elle la prenait pour un monstre, tout ce qui lui arrivait était pour elle une punition divine pour oser avoir des yeux fait de sang.
On venait la frappait même lorsqu'elle dormait alors elle s'était enfuie, pensant qu'elle serait mieux dehors... Mauvaise idée, rapidement elle eut très faim et très froid, sa réserve de pilules qu'on lui avait données disparaissait peu à peu, elle savait qu'un jour elle n'en aurait plus alors elle en prenait de moins en moins. C'est le jour où cet homme dont elle avait parlé plus tôt avait tenté d'abuser d'elle que cette autre partie se réveilla avant d'à nouveau disparaître. Elle ne resurgissait que rarement et à chaque fois pour la protéger tout en la gardant inconsciente de ce qu'il se passait réellement. Mais depuis qu'elle était ici, depuis la séance de torture où il fit craquer toutes les barrières d'un faux caractère qu'elle s'était crées... Depuis qu'elle était redevenue innocente et apeurée l'autre venait plus souvent, réagissant au quart de tour comme si elle voulait protéger son autre elle. Et même si parfois elle semblait provocante comme pour le coup de la montre, elle n'en restait pas moins qu'une défense pour l'albinos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 26
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mer 11 Jan - 18:14

Aussi étrange que cela puisse paraître, James ne l'interrompit pas. Son visage n'arborait aucune expression cynique ou mauvaise. Il l'écouta simplement, comme un élève attentif. En réalité, tout élément sur la vie de cette créature instable était bon à prendre. Il sentait que quelque chose clochait, aussi bien dans son aura que son comportement.
Parfois douce et effrayée ou monstre provocateur.
Un homme avait donc essayé de la toucher en ce sens morbide que lui-même n'infligeait pas à ses victimes, qu'elles soient masculine ou féminine.
Et pourtant malgré l'horreur de la scène qu'il n'eut aucun problème à deviner, en raison la brève description ensanglantée de la pièce que son interlocutrice lui fit, le Baskerville ne ressentit aucune pitié. Cet humain pitoyable l'avait cherché. Une vie ne devait jamais être prise, mais le chasseur n'était pas de ces hunters droits accordant à tout être une vie égale. Les viles pourritures comme le premier assassiné de l'albinos devaient périr, être exterminée.
Après tout, de tels humains ne valaient guère mieux que Lord Alistair.
Ce genre de vices étaient condamnables, que ce soit pour les créatures vivants le jour ou les noctambules.
La jeune femme semblait partager son avis en son fort intérieur. Sa voix devint plus assurée mais surtout pleine d'une haine incontrôlable, presque vibrante sous la colère grandissante. L'innocence même dans les iris sanglantes avait fait place à une rage insoupçonnée l'instant auparavant.
Ce n'était plus la même personne qu'il avait en face de lui.

-Qui es-tu?

Cette question avait fusé des lèvres du professeur qui saisissait que la personnalité qui s'adressait à lui n'était pas la petite idiote qui niait tout en bloc. Cette demoiselle-ci était plus dangereuse et cela s'en ressentait dans aura qui dont l'énergie croissait sans prévenir avant de s'envoler telle une flamme soufflée de bougie.
Aussi vite qu'elle était venue, l'inconnue était repartie au profit de cet animal apeuré qu'était sa véritable captive.
Enfin, l'adolescente s'expliqua sur sa rencontre avec Yagari.
Yoko. Une enfant entraînée pour un métier dangereux... Il n'y avait aucun doute. Cette prénommée Yoko était une hunter en herbe que le chasseur borgne avait sans doute été chargé d'entraîner. Mais pourquoi la Guilde avait laissé l'un de ses précieux futurs pions dans un orphelinat des plus communs ? Et comment cet homme avait put ignorer la nature de la petite fille aux cheveux blancs durant tant de temps alors qu'il était le meilleur selon sa réputation ?
Décidement apportait avec elle plus de mystère que de réponses.

-Et je suppose que tu ne les as plus vu ni l'un ni l'autre après ça?

Le trouble de la jeune fille aurait émut n'importe qui. N'importe qui, mais pas lui. Son âme s'était asséchée de toute compassion depuis longtemps et les démons de sa prisonnière ne le concernaient pas autrement que pour comprendre le mystère qui l'entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Ven 13 Jan - 13:26

Alors qu'elle racontait ce qu"il s'était passé lors de son premier meurtre inconscient quelque chose en son fort intérieur se mit à gronder furieusement, une force qu'elle ressentait parfois lorsqu'elle se sentait menacée, en danger, cette force débattait, hurler et avant qu'elle n'eut le temps d'essayer de la contenir, elle explosa, changea sa voix, sa posture, prenant totalement le contrôle de con corps.
Cette autre elle laissa exploser sa colère, brûlante et dangereuse, pleine de rancœur et avec ce désir de vengeance si facilement reconnaissable. Elle était furieuse, moribonde, on avait osé la toucher, elle, en profitant de la naïveté de l'autre idiote. C'était un crime impardonnable à ses yeux, elle le lui avait fait payer, à cet insecte et nul doute qu'elle n'avait pas été douce, loin de là...

Lorsque James lui demanda qui elle était l'albinos esquissa un sourire, amusée, alors comme ça il s'y intéressait ? Grand bien lui fasse, mais la réponse risquait fortement de ne pas lui plaire...


-Je suis celle que tu as réveillée, le "monstre" qui dormait. Avant je ne pouvais surgir que lorsqu'elle était en danger... Car elle était devenue forte... Mais tu sais avec quelle facilité tu as fais tomber chacune des barrières, elle était de moins en moins sûre d'elle, apeurée... Regarde la à présent, elle est si fragile ! S'en est risible !

Elle sourit et s'approcha de lui, dans une position plutôt suggestive, douce tentatrice aux yeux de velours. Après tout c'était lui qui lui permettait à présent de surgir comme bon lui semblait et pour cela elle lui en était reconnaissante, en quelques sortes... Ce qu'elle ne tarda pas à lui faire savoir, d'ailleurs.

-Merci du coup de main, grâce à toi je peux venir dès qu'elle éprouve une émotion trop forte ~

Elle laissa alors brusquement la main, amusée par la situation et son autre personnalité reprit le dessus. Cette dernière semblait avoir perdu les dernières minutes du temps qui s'était écoulé et en était assez perturbée. A la question de James qui avait reconnu la personne à laquelle elle avait fair allusion plus tôt grâce à un portrait, elle lui raconta alors ce que faisait Yagari dans son orphelinat. Puis il lui demanda si elle l'avait revu depuis qu'il avait emmené Yoko. A ces mots le regard d'Akame se ternit, la réponse était tristement évidente...

-Non, plus jamais... Enfin pas avant que je vienne ici... Comme il revenait plus ils ont recommencés, encore plus fort... Et quand je le disais à la dame elle me répondait que je l'avais mérité... Que je n'étais pas normale...

Elle baissa la tête, attristée, puis pendant un instant une expression de haine et de mépris envahit son visage, manifestant l'émotion de son autre elle envers cette femme. Ses traits redevinrent doux et douloureux la seconde d'après, ces souvenirs là n'étaient pas agréables non plus... Comme beaucoup d'autres à vrai dire...
Elle ne savait plus où elle en était depuis longtemps, elle n'avait par ailleurs jamais suivit une voie particulière, elle n'avait fait que survivre après tout... Mais elle avait cet étrange vide en elle, comme s'il lui manquait quelque chose, comme si on lui avait retiré une part d'elle même... Elle avait l'impression qu'il devait s'agir de son passé, de cette famille qu'elle n'a jamais connue, de ce que l'on appelle "amour" et qui lui est passé à côté. Elle se mit à dresser un portrait rapide de James, presque frénétiquement. Elle voulait oublier ces pensées, les effacer ou les enfouir le plus profondément possible en elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 26
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mer 18 Jan - 18:01

Face à la jeune femme, James plissa légèrement les yeux. Cette émanation de haine, il n'avait besoin de sentir l'aura de sa captive pour comprendre que la vengeance brûlait en elle comme elle le rongeait. A la différence que c'était un concentré de tout ce sentiment négatif qui lui faisait face. Un être prêt à entraîner les autres dans l'enfer qu'on lui avait fait connaître.
Akame n'était donc que le bouclier de cette rage personnifiée ?
Peut-être avait-il commit une erreur. Il aurait dût le voir à l'instant même où les lèvres de l'adolescente s'étaient déformées pour se creuser en un rictus mauvais, presque de folie quand le Baskerville l'avait saisit à la gorge après le coup de la montre.
Le chasseur n'aurait-il pas éveillé un danger imprévisible pour ses fils et lui-même ?
Si la personnalité calme était innocente voire idiote sur les bords, celle qui lui faisait face n'en paraissait que plus terrible et consciente de sa nature. Un monstre qui connaissait sa force et mourrait d'envie de semer la destruction qu'on avait voulu lui infliger.

-Elle est schizophrène. C'est pour cela qu'elle ne se souvenait d'aucun des massacres qu'elle avait put faire par soif de sang. C'est pour cela qu'elle semble souffrir quand j'essaye d'insister sur la nature de nos ennemis. Parce que tu bloques tout de manière à ce qu'elle ne se doute pas de ton existence. En conclut James sur le ton de la constatation.

Avait-il peur ?  Pas consciemment. Ce n'était pas cette crainte viscérale qui prenait les gens à la gorge quand ils se sentent en danger, mais son esprit lui criait simplement de faire preuve de plus de vigilance, d'éloigner ses enfants de cette menace constante que représentait une vampire aussi instable.
La tuer ne serait-il pas mieux ?
L'hunter ne le pourrait pas aisément. Maintenant que ce montre s'était montré, il serait aussi prudent de son côté. Evidente était la supposition que la créature aux yeux sanglants s'attendait à ce qu'il tente quelque chose pour l'éliminer.
Mais pas il ne ferait pas. Pas à présent que cette dernière était si alerte et prête à riposter.

-Si j'avais sus, cela n'aurait pas été avec un tel plaisir que je t'aurai rencontré ~ Répliqua l'anglais avec un sourire vénéneux, le ton aussi sarcastique que possible.

Mais la traîtresse partit avant que la discussion ne puisse être poursuivie, laissant revenir la faible jeune fille. Faible ou au contraire forte pour contenir une telle chose en elle ?
Cette aristocrate était en vérité bien instable et la torturer n'avait pas améliorer la situation...
James n'en ressentait pourtant aucun scrupule. Ce n'était qu'un juste retour des choses, car jamais elle n'aurait put contenir à jamais ses instincts primaires. Son autre personnalité aurait fini par la dévorer peu à peu pour reprendre le dessus.
Lentement, sûrement...
Mais la voilà repartie dans une sorte d'hystérie, dessinant pour évacuer les mauvais souvenirs. La vampire risquait-elle une nouvelle crise ?

-Ils ne te feront plus rien maintenant que tu es ici. Personne autre que les membres de ma famille ne peuvent entrer ou sortir de cette maison, personne ne t'atteindra si tu restes tranquille et que tu ne cherches pas à sortir.

Si ses paroles, lues, pouvaient paraître rassurantes, son ton n'en était rien. James était agacé de cette situation plus que compliquée dans laquelle il était tombé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mer 18 Jan - 19:11

Alors que James réfléchissait à voix haute un sourire étira peu à peu les lèvres d'un rouge sanglant d'Akame. Il savait ce qu'elle était, il l'avait réveillée, tirée d'une léthargie qu'on lui avait imposée.
Elle lui en étant reconnaissante, bien sûr, mais le voir réfléchir de la sorte était bien trop amusant pour qu'elle ne retienne ce sourire. Et puis, c'était dans son caractère, elle prenait plaisir à taquiner autrui. Evidemment ça n'était pas correct, mais elle s'en fichait pas mal. Lorsqu'il eut finit de déclarer son analyse, son rictus s'agrandit, elle allait réellement bien s'amuser avec lui.


-Eh bien ! On dirait que tu es plus intelligent que tu n'en as l'air ~ Oui, je suis la cause de son état, mais nous sommes une seule et même personne... Seulement si j'en suis la cause je ne suis pas la responsable. Je n'ai pas choisie d'être enfermée, c'est un choix que l'on a fait pour moi. J'ignore ce qu'il s'est réellement passé mais les choses sont ainsi depuis toujours. Et même si cette part d'humanité me débecte mais si je me débarrasse d'elle je disparaîtrait en même tant que son corps et ce n'est pas ce que je souhaite. Oh, une dernière chose, je ne la garde pas inconsciente de ce qu'elle est par plaisir, mais par nécessité. ~

A sa seconde réplique elle se contenta d'afficher un sourire avant de disparaître totalement, laissant la partie naïve reprendre le dessus. Cette dernière paniquait, elle avait encore perdu la mémoire et ce James la regardait bizarrement, il avait l'air en colère, contrarié, avait-elle fait quelque chose ? Cependant après une brève discussion il sembla plus calme mais toutefois toujours contrit. Il sentait sa peur et son angoisse.
Le traumatisme de son passé et choisit alors de tenter de la calmer, ce qui heureusement sembla marcher alors que l'esquisse du portrait était terminée.
Elle leva ses grands yeux rouges prêts à laisser fondre sa tristesse vers lui et esquissa un léger sourire.


-Je vous le promet... Je serais sage...

Jura la jeune albinos avant de redescendre le regard sur son travail. C'était très ressemblant, au fur et à mesure que le portrait se dessiner c'était comme avoir James face à soit, mais en noir et blanc. Ses doigts et le côté de ses mains étaient devenus noirs tant elle avait estompé. Alors qu'elle entamait les détail un gargouillis sonore provint de son estomac. Elle avait faim mais ne semblait pas s'en soucier, après tout elle avait l'habitude depuis longtemps de ressentir ces crampes douloureuses dans son ventre, elle n'y faisait plus attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 26
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mer 18 Jan - 22:01

Les paroles de cette vampire étaient chargés d'un mystère qui éveillait les soupçons de James. Qui avait put ainsi l'enfermer dans sa propre conscience au point de changer partiellement sa nature ? Comment était-ce possible ? En plus de cent cinquante années d'existence, jamais le Baskerville n'avait entendu pareil cas.
Jamais il n'avait croisé simplement cette sorte d'hybridation entre vampire et humain.
Car l'innocente adolescente aux larmes faciles ne pouvait être considérée comme une suceuse de sang. Si sa soif se révélait, elle tendait peu à peu vers cette créature sombre qui sommeillait dans les abysses de son propre esprit. Quant à ce vampire dissimulé derrière l'humaine frêle, le professeur n'avait aucun doute sur la dangerosité de ce dernier. Elle l'avait prouvé dans son cours récit des événements passés, la noctambule avait massacré avec hargne celui qui avait essayé d'attenter à son honneur.

-Compte sur moi pour mener mes recherches sur le sujet, je n'ai jamais entendu une telle histoire auparavant. J'en trouverai la raison et je comprendrai ce que tu es, n'ai aucun doute là-dessus. déclara t-il froidement comme si il proférait une menace.

Car quelque part, s'en était une.
Comment laisser vivre pareille monstre capable de se dissimuler au plus apte des hunters, à ce Tôga Yagari ? De tous, on disait de lui qu'il avait l'instinct le plus affiné. Mais ce dernier n'avait rien remarqué, que ce soit pour Akame enfant où la belle fille dans la fleur de l'âge qu'elle était devenue à présent.
Les changements faciaux incessants de l'élève n'était pas pour le rassurer. Le déstabilisait même d'une certaine manière. Il serra les dents, contenant un agacement profond qui le gagnait peu à peu. Cette naïveté qu'elle affichait vis à vis de sa propre personne alors que la pire des bêtes se cachait en son sein l'énervait pour une raison qui le dépassait.
A moins que ce ne soit parce que pour la première fois depuis une décennie il ne savait comment réagir ?

-Je vais te chercher à manger.

Etait-ce par méchanceté qu'il ignora son dessin sur l'instant ? Il avait juste besoin de quitter la pièce un instant, de savoir comment se reprendre et sursauter se ressaisir pour regagner une attitude inébranlable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mer 18 Jan - 23:04

Tandis qu'elle lui parlait, Akame pu facilement déceler l’intérêt de l'homme pour ses mots. Il l'écoutait et semblait réfléchir à chacune de ses paroles. Il n'avait pas l'air d'essayer de les analyser, de déceler le vrai du faux. Il avait même l'air de la croire, sans pour autant boire tout ce qu'elle disait.
Alors comme cela elle l'intriguait ? Tant mieux, peut-être que cet intérêt pour elle pourrait lui être profitable...

Elle réfléchissait à comment l'envoyer sur celle pente lorsqu'il jura d'en découvrir plus. Le rictus amusé de l'albinos se changea soudainement en un sourire plus doux, dénué de toute volonté de nuire. Il allait essayer d'en savoir plus... Non seulement pour la première fois quelqu'un s'intéressait à elle d'un point de vu non dépravé, bien qu'il ne s'agisse là pas de sentiment positif, juste d'une crainte envers elle, mais en plus il avait l'air déterminé. Elle n'aurait pas pu rêver mieux !


-Quand tu en sauras plus, car je sais que tu en sauras plus, tu me le dira ? D'ailleurs peut-être que l'hunter qui venait à l'orphelinat sauras quelque chose...

Cela ressemblait bien plus à une demande qu'à une moquerie, elle l'aiguillait même. Derrière son caractère mesquin et la haine en elle semblait se dissimuler un être qui voulait connaître son passé, savoir comment elle en était arrivé là. Car s'il y avait bien une chose qu'elle ignorait c'était ce qui avait créé cette personnalité humaine qui s'était emparée de son corps. Oui elle en était persuadée, ce corps était le sien et cette intruse l'avait relayée au rang de décoration. Décidément, cette albinos avait bien trop de facettes pour que ce soit facile de la comprendre...

Lorsqu'il parla d'aller chercher à manger le regard de l'albinos s'illumina, elle était affamée et attendait depuis un moment ce repas dont avait parlé le garçon. Elle avait hâte à vrai dire sautillait sur place tout en restant assise, juste en gigotant les fesses de bas en haut. Elle espérait que ça serait bon, et puis même si ça l'était pas, c'était à manger ! D'ailleurs son jugement sur la nourriture était étrange, un pain de mauvaise qualité était bon tant qu'il était chaud. Une boîte de n'importe quoi, au frigidaire depuis trois jours serait bon aussi. C'est stupide me direz vous, mais quand on a faim n'importe quoi ferait un festin. De ce fait elle n'était pas du tout difficile, même capable de manger un aliment brûlé, tant que cela remplissait un peu son estomac elle ne faisait pas la difficile.

Puisqu'elle avait finit son premier dessin elle en fit deux autres, un par enfant. Elle trouvé le petit Cain tout mignon tandis que l'autre avait l'air plus adulte. Peut-être même plus qu'elle...
Elle passa alors un certain temps, seule, à gribouiller tranquillement sur le papier alors que peu à peu les visages prenaient vie. Bien qu'elle ne s'en rendait pas vraiment compte, elle avait une excellente mémoire de ce qu'elle voyait et stockait tout, sans arrêt.
Une fois les dessins terminés elle leva le nez, il n'était toujours pas revenu... Elle avait dessiné vite ou bien il était long ? Elle avait vraiment faim mais il ne lui avait pas encore autorisé à quitter la pièce... Elle essaya de se lever, décidée à aller voir ce qu'il faisait mais alors qu'elle s'approchait de la porte ses jambes la lâchèrent soudainement et elle se retrouva par terre.
Elle n'avait visiblement pas récupéré de ce qu'il lui avait fait subir, même si elle pensait simplement être faible parce qu'elle avait faim...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 26
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Jeu 19 Jan - 16:30

Etait-ce une proposition de pacte ? Si James se mettait à chercher la vérité qu'elle ignorait, que ferait-elle en échange ? Se tiendrait-elle tranquille sans créer plus de problème que son existence ne le supposait ? Car quelque soit le point de vue à porter sur cette situation, la jeune fille représentait un danger dans tous les cas. N'importe quel vampire malveillant serait heureux de se saisir de cette hybride unique en son genre pour s'infiltrer réellement parmi les humains sans craindre d'être repérer par les hunters si vigilants à protéger leurs congénères des monstres qui ne demandaient qu'à planter leurs crocs dans la gorge des innocents.
D'une certaine manière, les deux personnalité de cette adolescente était encore vierge de tout crime que pourrait leur faire faire les individus les plus malfaisants, que ce soient humains comme vampires. Au fond l'un ne valait pas mieux que l'autre.
Les deux espèces comportaient en son sein manipulateurs et esprits brillants mais défaillants.
L'Histoire avec un grand H le prouvait. Celle de l'humanité, des noctambules comme de leurs compères à la vie plus courte.

-Je ne suis pas certain de vouloir mêler Yagari à cette affaire. Il est déjà vu comme un élément dissident aux yeux de la Guilde alors si il venait à rentrer en contact avec l'assassin de Lord Alitsair, je doute que les autres chasseurs restent les bras croisés. De plus je ne suis pas sans avoir remarqué son petit jeu avec la sang-pure.

Il était hors de question que l'un de ces princes de sang, homme comme femme, à priori pacifiques comme des plus malfaisants ne s'approche de ses fils. Que ce soit de Kaien, de rang aristocrate capable de manier les armes anti-vampire sans se faire brûler que Caïn qui détenait des pouvoirs d'autant plus précieux et représentait le dernier descendant d'une lignée que James n'avait eut de cesse dans sa longue vie d'essayer d'éradiquer.
La relation du professeur d'éthique avec cette enfant des Hio ne le rassurait pas non plus.
Si ils étaient découverts, Kaname risquait de devenir plus actif, lui qui ne savait rien de la véritable identité de ses enfants. Ou alors si il le savait, jamais il n'avait eut d'intentions claires vis à vis d'eux et semblaient les ignorer. Mais fricoter d'une manière ou d'une autre avec la fille de Shizuka, qui avait retourné l'académie entière l'année précédente, ne l'intéressait pas.
Ne poussant pas la conversation plus loin puisqu'ils n'en eurent pas l'occasion, James finit par quitter la pièce pour aller chercher de quoi nourrir cette petite idiote. Seulement une affaire le retint au téléphone, l'un de ses contacts lui signifiant du nouveau à propos d'une affaire qu'il craignait justement depuis une dizaine d'années.
C'était bien évident que deux ordures pareilles ne pouvaient crever la même année.
Rido Kuran serait bien vivant et proche de refaire son grand son retour.
Il mit donc plus de temps à revenir, devant se calmer pour reprendre le contrôle de ses émotions et ne pas céder à la haine. L'enseignant de la Day-Class frôlait bien trop la folie, son plus jeune fils aussi. Si il cédait une nouvelle fois à ses atrocités, Caïn ne lui pardonnerait pas.
Mais quand le Baskerville revint avec un plateau sur laquelle était disposé une quiche lorraine et des fruits, lui qui ne savait pas ce qu'elle aimerait, il trouva la vampire sur le sol. Cette imbécile avait donc essayé de se lever durant son absence...

-Ton corps n'est pas encore remis et il ne s'en remettra pas facilement dans cette pièce, je m'en assure bien. Tu n'es pas en état de faire les cents pas comme tu sembles vouloir le faire.

Dans un soupir, le mari de la défunte Cordelia déposa son fardeau sur la table de chevet en poussant quelques feuilles avant de se diriger vers la pseudo humaine afin de la soulever pour la remettre dans le lit.

-La prochaine fois appelle-moi. Depuis combien de temps étais-tu ainsi sur le sol?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Jeu 19 Jan - 20:20

Cela faisait un petit moment qu'ils discutaient, elle sentait que l'autre allait se réveiller et reprendre le dessus d'un moment à l'autre. Elle n'avait plus beaucoup de temps, alors elle s'empressa de le guider vers une piste possible. Il voulait en savoir plus sur elle, ça tombait bien, elle aussi !

-C'est toi qui voit, j'essaie de t'aiguiller...

Marmonna la jeune femme. En effet tout ignorer de son passé était très agaçant alors si quelqu'un était prêt à aller fouiller un peu dans le bazar de son existence, elle serait ravie de l'aider un peu.
Lorsque James s'absenta elle décida de le rejoindre après avoir attendu un moment. Problème, ses jambes n'étaient pas de cet avis et elle se retrouva à embrasser le sol bien vite.
Elle était là, bloquée depuis un moment lorsqu'il arriva, elle lui adressa un grand sourire gêné.


-Je voulais juste voir ce que vous faisiez... Et puis ça sentait bon... Je sais pas combien de temps ça fait que je suis là...

Après tout elle ne savait pas lire l'heure donc elle était incapable de savoir combien de temps s'était passé.
Elle essaya de se relever par elle-même mais n'y parvint pas, elle accepta alors son aide sans faire d'histoire et se trouva très vite à nouveau dans le lit. Elle posa ensuite son regard sur la nourriture et ses yeux s'illuminèrent.


-Qu'est-ce que c'est ?! Ça a l'air bon ! On dirait un gâteau !

Elle en prit une bouchée et grimaça un peu, le goût global ne semblait pas lui plaire, elle le trouvait bizarre mais c'était bien meilleur que du pain dur et elle avait tellement faim qu'elle l'oublia bien vite et engloutit la totalité de la quiche en un instant sans faire la difficile. D'ailleurs s'il y avait un avantage à l'avoir à la maison c'était qu'elle n'était pas regarde sur la nourriture, tant que ça lui remplissait le ventre, n'importe quoi ferait l'affaire. Elle semblait d'ailleurs heureuse et adressa un grand sourire à James avant de se saisir rapidement d'un fruit et de le porter à sa bouche. C'était délicieux, elle adorait les fruits, c'était juteux et sucré et puis ça lui donnait des forces !

A la fin de son repas elle s'essuya la bouche du dos de la main tout en gardant son éternel sourire. Ce plat lui avait plu, bien qu'un peu bizarre elle se sentait beaucoup mieux après avoir mangé et ça lui suffisait.


-Faut que je fasse pipi...

Murmura l'albinos envers l'homme, toute gênée. Comment elle faisait dans la rue ? Ça vous regarde pas ! En fait en général elle se glissait dans les bars en douce et allait faire ses besoins là-bas, parce que dans la rue... Elle était pas non plus un chien quoi...
Bref, elle rougit alors qu'elle attendait la réponse de James, si seulement elle avait pu y aller seule, elle n'aurait pas eu besoin de lui en parler... D'ailleurs à force de constamment se retenir elle avait développé une vessie d'acier, ce qui était plutôt pratique lorsqu'elle devait exécuter quelqu'un et que l'envie lui prenait, ça lui éviter de devoir utiliser les toilettes de sa victime... Ça lui est toutefois arrivé de le faire, mais à chaque fois la cible était déjà éliminée. Comme elle dit, le travail avant le pipi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 26
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Dim 5 Mar - 11:17

Pris dans une telle situation, l'avis de James oscillait entre deux choix : ignorer les paroles de cette diablesse et l'affaire vers laquelle elle le traînait, ou alors adhérer à ses questions et lui proposer son aide.
La raison lui soufflait de ne pas suivre cette vampire dans son passé mystérieux et sans doute houleux.
Son instinct insistait sur le fait que cette demoiselle était la clé pour trouver ceux qui désiraient l'éliminer.
Car ils recommenceraient, c'était certain. Il ne s'arrêterait pas à un échec et cela risquait de leur coûter la vie à tous deux. Lui parce qu'il était un chasseur de vampires dont la réputation n'était plus à prouver, elle parce qu'elle en savait trop sur eux. De plus, James trempait dans des affaires sombres jusqu'au cou et chercherait à se venger par tous les moyens de ces faquins qui désiraient  rendre ses fils orphelins. Voire même les tuer eux aussi.

-Je suivrai tes indications, mais prends garde à ne pas me tromper. Si je meurs, tu partiras avec moi.

Tôga Yagari était un élément imprévisible, contre les noctambules certes, mais ne risquait-il pas de lui tomber dessus et le traîner à la Guilde en découvrant la véritable identité de James ? Et plus encore, celle de ses fils ? Un vampire capable de tenir les armes des hunters et le second fils de sang-pur et sang-pur lui-même, instable qui plus est.
Autrement dit, les plus graves anomalies pouvant renverser la société actuelle.

-Il va me falloir améliorer ton langage au plus vite, c'est un massacre pour les oreilles. Tes phrases sont bancales. grogna t-il au « combien de temps ça fait que ».

Pourquoi le sort avait-il jeté sur sa route une noble analphabète, schizophrène et avec un comportement d'humain se bornant dans ses croyances dogmatiques concernant la non-existence des vampires ? L'anglais n'avait jamais eus la foi malgré la religion qui sévissait fortement encore dans son enfance, mais si un Tout-Puissant existait véritablement là haut, ce dernier devait sans doute se moquer de lui à en faire pleuvoir les nuages de rire.
Le victorien s'absenta ensuite le temps d'aller chercher le plat préparé par son aîné. Ils n'échangèrent pas un mot, l'adolescent retournant déjà ses occupations tandis que James amena ensuite la nourriture à cette idiote albinos... Pour la retrouver à terre. Il l'installa donc correctement dans le lit et la laissa s'enjailler à la vue du plateau. Au début le contenu sembla lui plaire puis rapidement elle déchanta... Pour continuer de manger tout de même.
Tant mieux puisque cette illettrée n'aurait rien eut d'autre.
James nota cependant que la jeune femme avait l'air d'apprécier les fruits, la lueur de plaisir dans ses iris sanglantes semblant prendre plus de vigueur quand elle dévora le fruit. Au moins, il savait quoi lui donner à présent en cas de petites fringales et ce n'était pas les choses les plus chères. Non pas que l'anglais soit pauvre, mais Kaien était un radin niveau salaire et ne lui donnait que le strict nécessaire après avoir déduit la location de la maison.
Le bougre.

-Et je vais devoir te porter jusqu'aux toilettes c'est ça?

L'hunter poussa cette fois un soupir excédé. Mais qu'avait-il fait, sérieusement, pour tomber sur cette fille ? Eliminer des tas de vampires qui n'étaient pas sur les listes, torturer ces derniers pour certains, et tuer un sang-pur... C'était clair que la société nocturne avait de quoi se venger de lui. Mais de là à lui envoyer l'élément le plus étrange de sa composante... Cela paraissait être bien ridicule aux yeux du Baskerville. Sans un mot, ce dernier la porta alors, en prenant bien soit à ce que ça ne soit pas une mascarade. Si bien que sa méfiance était distinguable par ses muscles tendus. Il l'emmena alors aux toilettes sans plus de cérémonie et la posa sur le trône de céramique avant de quitter le minuscule espace... En laissant la porte ouverte.

-Tu fais juste juste tes besoins et tu regagnes la chambre. Ne cherche même pas à t'échapper où c'est le sol de la cave qui te servira de lit cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Lun 20 Mar - 14:07

Akame tentait de guider le Baskerville vers une piste, et cette piste n'était autre que Tôga Yagari lui-même. Jeu dangereux, peut-être mais elle ignorait que ce dernier était à sa recherche, puisque, rappelons-le, elle n'était pas venue en cours et qu'il la gardait à l’œil depuis son arrivée. Cependant, James n'avait pas l'air très emballé à cette idée, ce qui se comprenait, après tout c'est chez lui que la disparue se trouvait, et il lui avait fait faire un tour forcé dans sa salle de torture...

-Pourquoi je ferais ça ?

Grogna l'albinos visiblement vexée d'être prise comme une simple menteuse. Elle ne s'abaisserait pas à ça, elle n'avait besoin de l'aide de personne pour remplir ses missions et n'avait jamais demandé de renfort, ça n'allait pas commencer aujourd'hui alors qu'en plus elle avait complètement effacée l'idée de le tuer.
Cependant il restait méfiant à son égard et bien que cela l'agaçait elle devait reconnaître que ce n'était pas pour rien et qu'elle y avait sa part de responsabilité... Après tout si elle n'avait pas essayé de le tuer elle n'en serait pas là non plus... Ça lui apprendra à accepter les contrats trop vite ! Mais, quand on a faim on est prêt à tout...
En parlant de nourriture, James alla ensuite lui chercher de quoi manger, en revenant il la retrouva par terre. Elle tenta de s'expliquer mais fit grincer les dents du chasseur tant elle faisait de fautes.


-C'est pas de ma faute !

Feula la jeune femme aux cheveux d'albâtre lorsqu'il osa critiquer sa manière de parler. Elle avait appris presque tout toute seule, et lui se permettait de critiquer ! Ah ça non ! Déjà c'était pas poli et puis pas gentil du tout ! Elle sembla alors le bouder, le visage empourpré et les joues gonflées.
Cependant elle cessa vite sa moue devant le repas, elle goûta et dévora ce dernier malgré le goût qui lui déplaisait. Elle avait très faim, elle ne retenait que ça...
Puis elle eut envie d'aller aux toilettes et déclara timidement ce besoin. James lui posa une question à laquelle elle acquiesça silencieusement, bien sûr qu'il devrait l'y déposer, elle était incapable de marcher d'elle même...
Cependant une fois qu'elle fut dans ses bras il émit une recommandation froide, doublée d'une douce menace qui la fit pâlir et déglutir.


-J'ai aucune raison de faire ça...

Soupira-t-elle doucement avant d'essayer de se changer les idées. Elle trouva alors quelque chose d'intriguant, profitant qu'il la portait, elle palpa de ses doigts délicats l'un de ses biceps qu'elle voyait former une bosse. Ses yeux s'écarquillèrent face à cette découverte, c'était tout dur. Elle plia alors son propre bras exactement comme celui de James et compara le sien. Un air déçu traversa alors son regard rougeoyant quand elle s'aperçut qu'elle n'avait rien du tout à cet endroit.
Une fois posée sur le trône qui n'avait rien de royal, elle gigota pour retirer le vêtement qui la gênait. En voyant qu'il gardait la porte ouverte son visage devint écarlate de gêne mais elle n'avait pas vraiment le choix. Elle tenta alors d'être la plus discrète possible, évitant de faire du bruit en faisant... ce qu'elle avait à faire.


-Fini...

Lâcha la petite voix devenue timide à l'intérieur, dont le visage était rouge jusqu'aux oreilles. Si pour d'autres le rougissement était discret pour elle c'était impossible, sa peau était si pâle que cet afflux sanguin ne pouvait pas passer inaperçu et plus elle essayait de stopper cette chaleur qui lui empourprait le visage, plus elle augmentait à cause de la gêne d'être vue ainsi. Dans l'urgence et ne savant que faire elle attrapa du papier toilette sur le rouleau qu'elle mit grossièrement en boule avant de se cacher le visage dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 26
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Ven 24 Mar - 14:41

James se crispa légèrement lorsque la jeune femme testa la dureté de ses muscles. Ce geste ne pouvait être innocent pour l'esprit aiguisé du chasseur qui ne croyait pas réellement à cette candide mentalité que revêtait la vampire alors que cette dernière était capable de prendre une personnalité nettement plus logique et menaçante. En elle sommeillait l'un de ses monstres. Si elle n'était pas une sang-pure, elle demeurait une noctambule de haut rang qui de surcroît possédait un pouvoir puissant à en juger par son aura. Aussi, le Baskerville ne pouvait rester inoffensif et se devait d'assurer son autorité.
Encore à cette heure, si il devait la tuer, il n'hésiterait pas.

-Je m'attends à tout avec ceux de ton espèce. Tu ne fais pas exception.

Car elle pouvait toujours user de son beau visage pour le décontenancer. Ils faisaient tous cela, étaient tous les détenteurs d'une beauté trompeuse qui leur permettait d'attirer efficacement leurs proies et les séduire.
Les séduire pour mieux planter leurs crocs dans la chair tendre des victimes inconscientes.
Aussi, tout le temps qu'elle resta sur le trône de faïence, l'anglais garda la paume sur la garde d'un de ses poignards à défaut d'avoir son épée sous la main. Il ne la portait jamais au sein de son domicile de peur d'effaroucher Cain ou d'effrayer ce dernier. Quand l'on disait cet enfant instable c'était au point que le moindre détail qui ne lui plaisait pas pouvait le perturber et causer des dégâts bien plus irréversibles que ce que l'on pouvait penser. La présence d'un sang-pur énervait déjà le jeune prince anglais. Kaname Kuran demeurait un danger pour toute la famille, lui qui était en plus le dernier descendant d'une lignée puissante, tout comme Cain. Mais cela, le petit vampire l'ignorait. Il ne savait pas encore que James n'était pas son père, et encore moins que les sang-pur qui avait tué sa mère était en réalité son géniteur...

-Tu t'es rhabillée au moins ? grogna James après que sa captive eut déclaré la fin de son activité élémentaire.

Mais le Baskerville n'eut aucune réponse immédiate et dans un élan de crainte, il n'eut besoin que d'une rotation rapide, un demi-tour à peine, pour faire face à son étrange invité. Etrange, car cette dernière avait le visage enfoncé dans le papier toilette à la couleur rose si kitsh et caractéristique.

-Je peux savoir ce que tu fais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 45
Points d'expérience. : 28

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Dim 26 Mar - 9:13

Akame regardait autour d'elle, observant le lieu, notant chaque détail dans son esprit. Elle allait dessiner un plan de cet endroit. Non pas qu'elle comptait s'enfuir, mais s'il venait à essayer de s'en prendre à elle il faudrait bien qu'elle puisse rester en vie et le meilleur moyen pour ça c'était la fuite. Cependant elle ne partirait jamais sans son katana, elle allait donc devoir le retrouver.
Il allait lui falloir fouiller chaque cachette potentielle jusqu'à mettre la main dessus, elle n'avait pas le choix.
Elle était ailleurs, à regarder son environnement lorsque son esprit divagua. Elle décida de toucher l'un des muscles du hunter et bien que ce geste fut totalement innocent ce dernier ne l'entendit pas de cette oreille.


-Vous n'aimez vraiment pas les gens alors...

Murmura l'albinos qui touchait à présent l'un de ses biceps, le comparant à celui du professeur. C'était étrange, ça ne faisait pas du tout comme lui, cette différence l'intriguait au plus haut point. C'est vrai quoi, ils étaient presque tout pareils, alors si l'un d'eux avait une bosse elle devrait en avoir une aussi non ?
Avant même de le vouloir, elle posa alors cette question qui tourmentait son esprit déjà fragile.


-Pourquoi vous c'est dur et moi c'est tout mou ?

Demanda-t-elle d'une voix curieuse sans même se rendre compte de l'énorme double sens de cette phrase. Après tout elle était parfaitement vierge d'actes de ce type, aucune perversion ne l'avait encore atteinte, elle disait donc les choses comme elles venaient sans réfléchir à la façon de les formuler. Qui plus est son vocabulaire était assez limité, elle tentait donc tant bien que mal de se faire comprendre comme elle pouvait.

-Rien du tout...

Lâcha la petite voix étouffée qui ne relevait pas la tête, bien trop gênée pour ça. Elle avait chaud, son visage lui brûlait tant elle était déconcertée face à cette réaction inhabituelle. Sa peau d'habitude si pâle était devenu écarlate et plus elle essayait d'arrêter le processus plus elle rougissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Haine et découverte [x Akame]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» humiliation et Haine [PV]
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» Une larme entre amour et haine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: ACADÉMIE CROSS :: 
    Jardins
-
Sauter vers: