Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Haine et découverte [x Akame]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 71
Points d'expérience. : 46

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mer 31 Jan - 13:44

-Mais... J'ai cassé une... James ?!

Elle l'avait vu manquer de tomber. Elle l'avait sentit s'agripper à son épaule. Aussitôt elle cessa ses pleurs alors que l’inquiétude envahit ses traits. Elle aurait pu faire comme lui, le laisser se débrouiller et l'observer souffrir mais elle en était incapable. Passant le bras du chasseur sur son épaule, elle le laissa prendre appuie sur elle et le guida jusqu'au fauteuil le plus proche. Là, elle l'aida à s'asseoir avant de lui ramener maladroitement un verre d'eau ainsi qu'un linge humide qu'elle posa sur le front de l'homme, comme le fils de ce dernier l'avait fait avec elle.

-Il n'est pas là, j'étais moi toute seule... Qu'est-ce que ce vous avez fait ?

Demanda l'albinos d'une voix transpirant l'inquiétude. Maintenant qu'elle le regardait il était livide. Il avait l'allure de ceux qu'elle empoisonnait avec son katana, juste avant qu'ils ne meurent. D'ailleurs en y réfléchissant bien, ce serait le moment parfait, non ? Elle pourrait le tuer et s'enfuir, ou simplement récupérer son arme et partir. Il ne serait pas en état de l'en empêcher. Elle se redressa, un instant son visage prit une expression sombre ; elle pouvait partir, le trahir, et le laissa là. Après tout il avait prit plaisir à la faire souffrir, ce serait un juste retour des choses. Elle regarda la porte de sortie puis balaya la pièce du regard. Elle aurait le temps de chercher son bien le plus précieux, celui qu'il avait osé lui prendre. Cependant un gémissement du professeur la fit quitter ses pensées. Non, elle ne pouvait pas faire ça, elle n'en était pas capable. Elle n'était pas aussi cruelle que lui, elle était même très loin d'atteindre son niveau puisqu'au contraire, c'était trop souvent elle qui se faisait avoir à cause de sa naïveté et de sa gentillesse.

-James...

Murmura-t-elle doucement, regardant le bras en écharpe de son vis à vis. Un instant. Quelle était cette étrange odeur qui lui prenait la gorge ? Du sang ? elle regarda le bandage, oui, il en était tâché. Devait-elle le changer ? Sûrement, mais elle ne savait pas trop comment faire ça... Tout ce sang... Elle ne remarqua pas ses iris rubis qui s'embrasèrent mais se tint la gorge la seconde d'après. Elle avait mal, terriblement mal.

-Mes... Médicaments...

Gémit-elle en se dirigeant tant bien que mal vers sa chambre où étaient rangées ses pilules, dans la table de nuit. Pourquoi fallait-il qu'elle fasse une crise maintenant ? Qu'est-ce qui l'avait déclenché ? Et puis pourquoi elle avait fixé le cou de James comme ça ? Qu'est-ce qui tournait pas rond chez elle ?!
Arrivée dans la chambre elle saisit fébrilement la boîte et prit trois cachets qu'elle mit dans un verre d'eau et avala dès que la couleur de ce dernier fut changée. Elle se mit alors sur le pas de la porte de sa chambre et surveilla l'état du chasseur de loin, préférant éviter de l'approcher pour le moment. Elle avait beau s'efforcer, tout faire pour calmer sa crise, elle n'y parvenait pas. La respiration lourde et sifflante, elle avait l'impression que toute sa poitrine se compressait, se serrait. Et ce feu dans sa gorge...
Cependant l'état de James était plus important pour elle que celui dans lequel elle était. Elle n'avait jamais eu de crise aussi forte mais peu importait. Elle avait prit ses médicaments, ça finirait bien par passer, non ?
D'un pas peu assuré elle s'approcha de lui de nouveau, faisant tout son possible pour paraître la plus calme possible.

-J'ai fais du manger... Ça va vous donner du bien...

Elle sentit au même moment une odeur de brûlé dans la cuisine, elle se dépêcha d'y aller, coupa le feu et retira la casserole de celui-ci. Puis elle servit une assiette tout en évitant au maximum de mettre les petits morceaux noirs dedans. Elle la lui ramena ensuite, tremblant comme une feuille et s'accroupit devant le fauteuil. Il devait manger, elle pourrait se reposer après. Il avait l'air si faible, comme s'il risquait de mourir d'un instant à l'autre. Lentement, elle plongea la cuillère dans la purée et la tendit devant la bouche du chasseur sans prêter attention à la douleur provenant de ses doigts brûlés au fer à repasser. S'il mangeait il irait mieux, après tout, manger lui avait toujours permit d'aller mieux à elle, ça devait marcher tout pareil pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 58
Points d'expérience. : 55

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Jeu 1 Fév - 10:49

Le chasseur n'avait plus l'entièreté de son esprit si bien qu'il commençait à plonger dans un état intermédiaire au rêve et à la réalité. Son corps lui paraissait si lourd que sans l'aide d'Akame le Baskerville aurait sans doute rencontré le sol sans s'en rendre compte. Il eut à peine conscience de l'endroit où il se trouvait quand ses épaules heurtèrent le dossier du fauteuil.

-Merci...

Les efforts faits pour prononcer ce simple avaient été considérable. Il glissait lentement vers un état végétatif, l'anesthésiant le renvoyant dans les bras de Morphée maintenant que l'adrénaline était retombée. Il en avait eut plus que besoin sur le chemin du retour qui fut une véritable épopée, surtout dans les souterrains qui parcouraient les sous-sols de la ville puisque l'on ne savait jamais si un level E y traînait ou non. Parfois l'une de ces satanées créatures parvenait à trouver une entrée et s'y réfugiait avec engouement, heureuse d'échapper aux rayons solaires qui agressaient sa peau.

-Il n'est pas là, j'étais moi toute seule... Qu'est-ce que ce vous avez fait ?

Que disait-elle exactement ? La voix de l'albinos était enveloppée dans une brume épaisse, ne parvenant à ses oreilles qu'avec peine comme les restes d'un écho étouffés.
Seule ? Elle était seule ?
Merde.
James avait encore assez de conscience pour comprendre ce que cela signifiait. Elle risquait de profiter de l'occasion pour s'éclipser et se libérer. Voire même pire, l'achever maintenant. Pourquoi avait-il été assez idiot en rentrant à la maison alors qu'un danger de plus y séjournait ? Akame n'était pas une amie malgré ses airs innocents, en elle sommeillait une créature vicieuse et sanguinaire qui ne se contrôlait sans doute pas. L'autre personnalité de la demoiselle pourrait sans doute profiter de l'occasion pour prendre le dessus sur cette mystérieuse conscience humaine et agir à sa place pour courir vers la liberté.

James s'était saisit avec peine du verre d'eau, se forçant à ouvrir ses yeux aux paupières tombantes pour voir la fin en face. Sans doute avait-elle un dernier élan de pitié avant de l'achever. Toutes ces pensées furent interrompues par une douleur fulgurante qui se propagea dans tout son corps quand i eut prit le récipient contenant le liquide transparent et un gémissement pitoyable franchit ses lèvres.
Dieu qu'il était tombé bien bas...
Elle devait se marrer, l'Autre. Le voilà à sa merci, pantelant, loin de sa position dominatrice qu'il avait adopté lorsque les chaînes la retenaient encore. Avec un peu de chance, son bourreau privilégierait une mort rapide pour le bien des enfants et surtout ne pas prendre le risque d'être découverte sachant que Kaien pouvait revenir à toute heure de l'école.


-Mes... Médicaments...

Ironie du sort, il avait fallut que l'anglais comprenne parfaitement le sens de ses paroles. Bordel. Si elle ne le tuait pas de ses propres mains, se serait sans doute de ses crocs. Le voilà exposé, comme offert, à une aristocrate assoiffée qui ne savait pas contrôler ses pulsions. La tête de James bascula en arrière alors qu'un maigre sourire cynique se dessina sur ses lèvres asséchées et molles. C'en était presque risible, mourir dévoré par une noctambule refoulée qu'il hébergeait depuis maintenant quelques semaines. Pourtant rien ne se fit sentir, pas même la moindre éraflure ou simplement la présence de la concernée dans ses parages...

-J'ai fais du manger... Ça va vous donner du bien...

Ah, elle était revenue.
Parlait-elle de « manger » ? Elle avait saisit qu'il pouvait parfaitement servir de repas en cet instant ? Pourtant malgré cette déclaration, que le chasseur encore sous injection avait mal interprété, la jeune femme ne se jeta pas à son cou. Au contraire, une odeur de purée lui parvint aux narines, du moins si il ne se trompait pas. Dans toute cette affaire, il avait toujours le verre contre lui maintenu par une main tremblante et faible. Et pensant pas une seule seconde à l'humiliation que cela allait être de se faire nourrir comme un nourrisson par une vampiresse maladroite qui était dans la position de l'exterminer de la plus rapide des manières, le comte ouvrit la bouche et mangea cette bouchée de... purée. Il ne s'était pas trompé. Enfin il n'en sentait pas vraiment le goût, ses sens étaient totalement endormis mais la matière concordait avec sa précédente supposition sur l'odeur.

-Toi... Tu l'as fait...?

Allez savoir si elle allait comprendre cette phrase prononcée d'une voix pâteuse, mais le chasseur n'était pas en mesure de s'exprimer plus clairement. Bientôt se serait elle qui irait le reprendre sur sa syntaxe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 71
Points d'expérience. : 46

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Jeu 1 Fév - 11:44

L'état du Baskerville était des plus préoccupants pour la jeune femme, elle ne l'avait jamais vu ainsi, lui qui avait toujours l'air animé du feu de la vengeance, constamment furieux et sur ses gardes. Elle aurait pu le tuer et partir. Elle aurait pu céder à cet instant qui semblait vouloir prendre possession de son corps et essayer de mettre sa bouche sur le cou du vampire, cet endroit qui lui faisait tourner la tête depuis que l'odeur du sang du chasseur lui était parvenu aux narines. Mais il n'en était rien, au lieu de ça elle avait décidé de l'aider, au moins pour le remercier de prendre soin d'elle depuis qu'elle était arrivée ici. Enfin, en oubliant la séance de torture et sa cruauté latente qui l'avait fait souffrir plusieurs fois, évidemment. Elle était à présent face à lui, accroupie afin d'être à sa hauteur et venait de lui donner une bouchée de purée. Si elle l'avait faite ?

-Oui ! Toute seule ! Comme une maman !

Elle sembla hésiter quelque peu mais en lui donnant une seconde bouchée elle se lança.

-Elle faisait de ça aussi ? La maman aux garçons...?

Car oui, ça l'intriguait. Elle qui n'avait eu ni mère ni père ignorait tout de ce dont il s'agissait, de ce que l'on faisait. C'était d'ailleurs le sujet principal de discussion entre elle et le plus grand des enfants Baskerville, les parents et plus précisément le rôle de la mère que l'albinos se plaisait à découvrir et depuis le matin-même, à imiter. Un jour aussi elle deviendrait maman, non ? Enfin, si on ne la tuait pas avant. Elle ne savait pas grand-chose du processus mais avait supposé que c'était quelque chose qui résultait de ce que ces hommes avaient voulus lui faire, puisqu'ils en avaient eux-même parlés, avant qu'elle ne les tue, évidemment. La mort, elle ne connaissait que ça, alors penser à créer la vie un jour lui paraissait impossible. Mais du haut de seize ans elle se rapprochait peu à peu de ce stade qui ne l'effrayait pas vraiment, c'était quelque chose qui arriverait bien un jour, le moment importait peu. Enfin seize ans...

-C'était mon anniversaire hier... Enfin mon mien de quand je suis arrivée à l'orphelinat. Je suis encore plus grande maintenant.

Elle avait un doux sourire sur les lèvres, doux mais mélancolique. Une année de plus dans la misère s'était écoulée. Elle se rapprochait de plus en plus de l'âge adulte et était toujours incapable de faire la moindre chose élémentaire comme la cuisine, la lecture ou l'écriture. Même parler était difficile pour elle et bien qu'elle savait que ce n'était pas de sa faute, comme le lui avait dit les enfants de James, elle en avait honte maintenant qu'elle ne vivait plus dans la rue, en parfaite sauvageonne.
Pouvait-on dire que dans son comportement et sa facilité à pleurer elle rattrapait son enfance ? Pas vraiment. Il s'agissait plus d'une quantité de stress et de douleur à évacuer à cause de son passé dans la rue. De ce qu'elle y avait vécu et fait. Là bas elle n'avait pas le droit à de tels relâchements. Elle devait agir comme un prédateur pour ne pas finir en proie. Et c'était pour cela qu'elle avait du se forger cette carapace protectrice, ce faux caractère. Protection détruite en quelques instants par le chasseur qui se tenait maintenant devant elle, livide.
Si seulement elle pouvait tout oublier, passer à autre chose maintenant qu'elle était logée et nourrie... Mais même ce petit rayon de bonheur finirait par disparaître. James pouvait l’exécuter à n'importe quel moment ou la mettre dehors une fois qu'il se serait vengé de ceux qui l'avait envoyée... Elle en était certaine ; un jour ou l'autre la rue l'attraperait par la cheville et la tirerait dans ses entrailles pour la dévorer toute entière.
Avec ce que James lui avait révélé sur les meurtres qu'elle avait commis, elle ne se sentirait peut-être plus capable de tuer pour avoir de quoi manger. A cette époque où le vol est quelque chose de très mal vu et où elle risquerait de violentes blessures si elle se faisait prendre il ne lui resterait qu'un choix si elle voulait subsister. Et à ce dernier, elle ne voulait même pas penser.
Oui, elle se rapprochait bel et bien de plus en plus d'une femme, laissant son adolescence et sa naïveté rassurante derrière elle. Et même si elle n'en avait pas encore la maturité, son apparence ne laissait plus le place au doute.
Elle quitta ses pensées sombres et releva son regard rubis sur le chasseur. L'incandescence de ses yeux ne s'était pas apaisée, la soif non plus, mais elle l'ignorait autant que possible. L'odeur du sang était si forte... Elle constata que le bol était vide, elle lui avait donné cuillère pas cuillère sans vraiment faire attention et espérait au fond qu'elle n'avait pas manqué de l'étouffer en le gavant comme une oie.
Son attention se porta ensuite sur le bandage ensanglanté de ce dernier. Il fallait vraiment le changer mais elle ignorait si elle en serait capable vu le mal de tête que l'odeur sanglante lui provoquait.

-James...

Se contenta de murmurer l'aristocrate déchue en remettant l'une de ses mèche d'albâtre derrière son oreille. Elle ignorait ce qu'il avait, ce qui se cachait là-dessous et il ne voulait sûrement pas que cela se voit ou se sache. Si tel était le cas elle respecterait sa volonté, dans le cas contraire, elle l'aiderait autant que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 58
Points d'expérience. : 55

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Ven 2 Mar - 16:50

-Oui ! Toute seule ! Comme une maman !
-Elle faisait de ça aussi ? La maman aux garçons...?

La maman des garçons ? Quels garçons ? Ah... Ses fils. Kaien et Cain. Mais que devait-elle faire exactement ? James ne savait plus, la phrase de la jeune femme lui avait échappé. Il tenta de faire un effort pour rester concentré sur la situation, saisir ce que la demoiselle racontait mais cela lui semblait de plus en plus impossible au fil des secondes. Il se sentait partir d'une manière désagréable. Peut-être était-il empoisonné finalement...
Mais une insistante odeur de purée brûlée gravitait toujours autour de ses narines.
Ah, la cuisine, c'était ce que voulait savoir cette vampiresse. Est-ce que Cordelia cuisinait autrefois ? Penser à sa défunte femme suffit pour ce que le délicat visage rond se dessina à son tour dans son esprit. Un regard rosé semblait le juger, sans la moindre expression toutefois. Où étaient passés les riantes lueurs qui l'animaient quand son épouse se moquait de lui ? Vide. Un regard vide, morne, mort.

-Oui... Elle cuisinait. Parfois. Avant qu'il ne la détruise.

Cordelia.
Dans son délire, le chasseur pouvait presque sentir son odeur fleurie et entendre l'écho lointain de son rire. Il revoyait sa longue chevelure noire tomber en cascade le long de son dos à la courbe bien tracée. Mais tout cela n'était que chimère. James était encore assez conscient pour se savoir en plein délire, et cette lucidité temporaire était peut-être même une chose cruelle. Il aimerait tant se perdre à nouveau dans les bras de sa femme, ne serait-ce que le temps d'un songe...


-C'était mon anniversaire hier... Enfin mon mien de quand je suis arrivée à l'orphelinat. Je suis encore plus grande maintenant.

Plus grande ? James ouvrit péniblement une paupière pour la fixer d'un air aussi perdu que dubitatif. Elle ne semblait pas avoir changé. Autant dire que l'anglais n'était pas assez réactif pour saisir l'incohérence de ses propres pensées. Pourtant quelques mots lui échappèrent comme un réflexe, une sorte d'habitude au fil des années écoulées :

-Bon anniversaire...

Peu importe que cet événement eut lieu la veille, il se devait de lui souhaiter. C'était ironique de le dire alors qu'il aurait très bien pu être le responsable de la mort de l'albinos et l'empêcher ainsi de gagner un an en plus en ce monde maudit.
Alors ils avaient parlé un peu, le temps qu'elle le nourrisse. James ne savait pas combien de temps l'entreprise avait duré mais assez néanmoins pour qu'il soit presque assoupi. Son corps récupérerait sans doute après plusieurs jours, il avait déjà pris ses congés auprès de Kaien. Mais réussira t-il à survivre d'ici là ? A cette heure présente, l'enseignant avait plutôt l'impression d'être aux portes de la mort. L'anesthésiant l'assommait tellement qu'il s'endormit sans plus de cérémonie, retombant égoïstement dans une inconscience bienfaitrice et laissant la pauvre Akame au milieu de la pièce, proie à sa soif incommensurable.
Peut-être lui sera t-il redevable une fois rétabli, qui pouvait donc le savoir... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 71
Points d'expérience. : 46

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Sam 3 Mar - 4:43

Elle l'écouta parler, au moins quand il répondait il était éveillé, et s'il était éveillé il était vivant. Sa femme faisait la cuisine ? Eh bien elle le ferait aussi, mais en mieux parce qu'elle travaillerait dur pour s'améliorer. Elle s'attendait à entendre de la colère dans sa voix lorsqu'il répondit, mais rien de tout ça, ce n'était que de la tristesse, du désespoir. Au fond le voir ainsi lui faisait de la peine, elle voulait l'aider à se sentir mieux mais venait d'avoir la preuve qu'elle en était incapable. Elle se sentait impuissante, inutile. Mais si elle ne pouvait pas soigner son cœur, elle pouvait au moins essayer de l'aider à surmonter l'état dans lequel il était actuellement.
Alors qu'elle le nourrissait elle vit de nouveau le visage de cette femme apparaître devant ses yeux tant le chasseur pensait à elle. Elle eut un geste de recul, prise de cours mais parvint tout de même à se calmer.
Elle ne comprenait par ailleurs pas pourquoi le visage de cette femme lui venait aussi souvent à l'esprit et à vrai dire cela la perturbait plus qu'elle ne pourrait le reconnaître. La réponse était pourtant simple, la présence et les souvenirs de cette dernière hantaient encore les lieux comme d'une surveillance protectrice, toute sa famille pensait à elle et l'aimait. L'amour, ce sentiment dont elle ignorait tout. Elle avait beau avoir traversé pas mal d'épreuves elle ignorait encore tout des choses de la vie. Du positif plus que du négatif, mais peut-être que vivre ici l'aiderait à en apprendre plus à ce sujet.

-Merci, elle était belle vous savez...

Murmura-t-elle doucement alors qu'il s'endormait juste après lui avoir souhaité un bon anniversaire, c'était étrange mais ses mots venaient de lui réchauffer le cœur, personne ne lui avait jamais souhaité. Elle ne put donc retenir une légère larme d'émotion qui vint s'écraser sur la joue du chasseur sans un bruit. Comment pouvait-il être aussi méchant et gentil à la fois ? Elle l'ignorait, mais il avait l'air si faible, si proche de la mort qu'elle ne pouvait se résigner à l'abandonner, surtout pas après ses mots.
Elle allait prendre soin de lui, coûte que coûte et ce malgré qu'elle se sente d'ores et déjà mal en point. L'albinos mit alors sa décision à exécution, allant chercher de quoi soigner James. A vrai dire, elle avait déjà vu Kaien faire lorsque James avait été blessé, la dernière fois. Elle ignorait ce qu'il s'était passé ce jour-là, elle se souvenait juste avoir entendu Caïn crier, après c'était le trou noir.
A bien y réfléchir, ça lui arrivait quand même pas mal ces temps-ci de perdre la mémoire sur un moment et ses peurs quant à ça augmentaient proportionnellement.

Elle revint vers lui, quittant un instant ses pensées moroses. Prenant son courage à deux mains, elle retira le bandage sur celle de James. D'ailleurs à bien y songer il n'en avait pas avant, si ? Elle était pourtant certaine de se souvenir qu'il avait un crochet... Et pourquoi il y avait autant de sang... Attendez, c'était mécanique ? Elle regarda la main de plus près, pourquoi ce n'était pas de la chaire comme pour le reste ? C'était un espèce de robot bizarre ? Non, ça c'était que dans les histoires que les gens de sa bande lui racontaient... Et puis un robot ça saigne pas d'abord...
La jeune femme préféra couper court à toutes ces allégations, l'odeur du sang la ramenant brusquement à la réalité. Cessant de réfléchir elle épongea soigneusement le sang, désinfecta, pansa et banda plus ou moins correctement. Ça tenait et ne saignait plus, c'était au moins ça. Difficilement elle le souleva comme elle put, le tirant du fauteuil où il était assis jusqu'au canapé pour l'y allonger plus confortablement. Elle prit la couverture de sa chambre et l'en couvrit, s'assurant qu'il soit bien au chaud.

Elle allait jeter les bandages usagés mais quelque chose en elle l'en empêchait. Elle ne pouvait se retenir de fixer le cou du chasseur. Elle qui se demandait il y a peu s'il était encore en vie en avait la preuve hallucinante. De ses yeux incandescents elle semblait distinguer parfaitement les veines du Baskerville, ressentait les battements de son cœur, la circulation de son sang. Inutile de préciser qu'elle n'avait absolument aucune idée de ce qu'il se passait, de ce qu'il lui arrivait et encore moins pourquoi elle s'était redressée et autant approchée de lui.

Elle ne se rendit pas non plus compte qu'elle venait de lécher sa nuque.

Elle ne remarqua même pas qu'elle venait de planter ses crocs dans sa chaire.

Elle ne reprit pas ses esprits alors même que son sang coulait dans sa gorge.

Cependant elle redevint elle-même lorsqu'elle eut finit, alors qu'elle essuyait sa bouche du dos de la main. Elle venait de boire son sang ? Impossible, jamais elle ne ferait ça. Ceux qui faisaient ça c'était des vampires et les vampires ça n'existe pas !

Son cerveau se braqua alors violemment, réfutant tout en bloc, lui provoquant une intense douleur dans le crâne. Elle était fébrile, tremblante et avait la sensation qu'un courant d'air suffirait à la balayer. C'était comme si son âme avait quitté son corps. Sous la panique elle se releva brusquement, jeta les bandages et se précipita dans diverses pièces de la maison cherchant son katana, affolée. C'était depuis qu'elle en était éloignée qu'elle devenait bizarre, tout ça c'était parce que James l'avait privée de son objet porte bonheur, son amulette. Étrangement elle eut la sensation d'être guidée à ce dernier, comme s'il l'appelait. Elle n'eut donc pas grand mal à le trouver et s'en empara. Elle était prête à tout pour l'avoir de nouveau près d'elle, pour qu'il la rassure, la réconforte. Elle le serra contre elle et retourna dans le salon. Elle avait envie de s'enfuir, de partir loin de lui et de cet endroit qui semblait vouloir la rendre folle. Cependant lorsqu'elle posa son regard sur James, ce désir la quitta aussitôt. Au lieu de ça elle s'assura que la porte était bien fermée, la verrouilla à clé comme James lui avait apprit et alla s'asseoir dans le fauteuil afin de veiller sur lui.
Elle ne prit pas la peine de laver sa bouche, de toute manière elle n'assumait pas mentalement ce qu'elle venait de faire et ce même en voyant le sang couler de la morsure qu'elle lui avait laissée. Non, elle n'avait pas pu faire ça.
Toujours autant perdue si ce n'est plus, elle se mit en position foetale dans le fauteuil et serra fort son katana contre elle. Elle ne ressentait plus cette soif étrange, la crise lui était passée. Cependant cette dernière avait eu raison de ses dernières forces et elle s'endormit, monstre innocent, comme une enfant qui câlinerait son doudou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 58
Points d'expérience. : 55

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Dim 25 Mar - 18:45

-Merci, elle était belle vous savez...

Belle ? Oui, Cordelia l'avait été indéniablement, infernalement même.
Trop belle pour son propre bien, trop précieuse par son sang pour que la vie l'épargne. Au fond à quoi avait servi cette beauté sinon la desservir ? Tous les vampires étaient beaux, magnifiques. Ils étaient fait ainsi pour charmer leurs victimes mais parfois il arrivait qu'ils se séduisaient mortellement entre eux et cela ne pouvait toujours conduire qu'à un profond malheur.
Akame elle-même n'était-elle pas superbe ?
Assez grande, elle possédait un corps frêle mais à rendre fou un homme avec les courbes qui étaient siennes. La peau qui composait sa chair devait être des plus douces et sans aucune imperfection hormi quelques cicatrices que la vie lui avait laissé en cadeau alors que sa couleur rappelait la délicatesse des poupées de porcelaine. Elle n'avait rien d'un être marqué par le temps comme James bien qu'il soit figé également. Le long voile blanc qu'incarnaient ses cheveux suffisaient à souligner la grâce de ses mouvements alors que ses courbes menaient naturellement le regard vers le port de son visage arrondi, vers ses lèvres pleines et désirables. Mais quelque chose perturbait le désir que l'on pouvait éprouver pour elle si l'on ne s'arrêtait pas à ces observations : son regard. L'innocence s'y lisait. James avait apprit à la voir autrement suite à tous ses efforts pour s'intégrer. Evidemment il n'oubliait la part sombre et dangereuse qui sommeillait en son sein, mais l'image du monstre assoiffé de sang était troublé par une personnalité plus... humaine.
Le Baskerville était de toute évidence bien loin de pouvoir tenir un raisonnement aussi poussé puisqu'il avait rejoint les bras de Morphée mais il n'en avait pensé pas moins en étant conscient. Parfois cela lui arrivait d'observer la jeune femme quand cette dernière ne se doutait de rien et de se laisser aller à quelques réflexions discrètes sur le compte de sa captive.
Mais pour le moment laissons-le être ignorant de tout et subir en silence la morsure de celle qui était à la fois sa prisonnière et sa protégée...


Le réveil fut difficile, comme le lendemain d'une soirée un peu arrosée.
Si seulement il n'y avait que l'alcool en jeu, peut-être aurait-il pu assumer mais si nausée et mal de crâne étaient présents, ils n'étaient pas la seule douleur qu'il ressentait. Ses souvenirs n'avaient rien de festifs d'ailleurs... La pièce empestait le sang, et un élancement de chair à vif l'avait saisit à la gorge. Par instinct, l'anglais porta une paume à sa gorge et eut le loisir de découvrir une plaie béante. Un satané vampire avait prit plaisir à planter ses crocs dans sa carotide pour lui pomper autant de sang que possible. Kaien ? Certainement pas, son fils contrôlait son envie de sang depuis ses six ans d'âge physique, même si une telle crise risquait d'arriver sous peu avec la puberté. Ce n'était pas Cain non plus, autrement il n'y aurait pas que son bras qui lui provoquerait une telle douleur.
Il restait cependant un autre vampire entre ces murs...

-Akame, bordel!

Ce qu'il avait voulu être un cri de rage n'était qu'un faible râle de mécontentement. Son corps était à bout, James le sentait sans avoir besoin de regarder son visage dans une glace. Le hunter se leva tant bien que mal et manqua de finir sur le sol avec la grâce d'une crêpe abandonnée. Il tituba jusque dans le couloir, se tenant aux murs pour s'aider à évoluer vers le salon. Le chasseur comptait bien y trouver sa jeune résidente, étant dans une humeur bien trop sombre pour se rappeler les bienfaits qu'elle lui avait procuré avant qu'il ne s'évanouisse de faiblesse. Il ne savait même pas si elle était encore entre ces murs, mais le salon était le dernier endroit où il l'avait vu, sans doute y avait-il des indices.
Et mieux que des indices.
La concernée était enroulée autour de son arme, le serrant comme une enfant serrant sa peluche. Bordel. Comment avait-elle fait pour passer outre les sorts anti-vampire qui entouraient pourtant le katana ? Mais le plus hallucinant était que madame dormait paisiblement, comme ignorante de l'acte qu'elle avait commis. La personnalité innocente sûrement. Cette fourbe de vampire se cachait derrière son double mental pour ne pas craindre les représailles. Car soyons honnête, les faits avéraient que James n'avait jusqu'ici plus porté la main sur la plus douce des deux entités. Il l'avait secoué tout au plus mais plus violenté. Et ce n'est pas cette fois-ci que l'anglais allait déchaîner ses nerfs sur l'albinos, les forces lui manquaient grandement.

-La vampire, sale garce, ose te manifester. avait-il grogné en lançant nonchalamment un coussin sur la belle endormie après s'être approché pour saisir l'un des objets moelleux.

Il savait que quoiqu'il se passait, la jeune femme réagirait : que ce soit Akame ou l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 71
Points d'expérience. : 46

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Lun 26 Mar - 0:45

Au moment où elle reçut le coussin en pleine tête l'albinos se releva brusquement, dégainant sa lame la seconde d'après. Elle balaya la pièce du regard, l'air aussi effrayée qu'un petit animal sauvage... Avant de remarquer James.

-Un jour je vais te tuer par... Sans le vouloir... Abruti...!

Accident était un mot trop compliqué pour elle, pas grave, elle l'avait évincé. La créature aux cheveux d'albâtre rangea la lame et se redressa, s'étirant gracieusement avant de se frotter les yeux. En passant sa main sur son visage une drôle de texture retint son attention. Du sang séché ? Elle ferma les yeux, se rappelant les événements de la veille. Son autre personnalité n'avait pas réussi à résister à la soif de sang qu'elles partageaient. Elle l'avait mordu. Merde.
Il allait s'énerver contre elle, c'était certain. Même la frapper, ça ne l'étonnerait pas en tous cas s'il devenait violent avec elle. Cependant il avait l'air encore faible et elle était en pleine forme avec ce qu'elle avait consommé la veille, c'était sûrement grâce à ça qu'elle avait réussi à franchir les sorts qui devaient l'empêcher de récupérer son arme d'ailleurs. Elle serra cette dernière contre elle tout en le regardant, hors de question qu'il la lui reprenne, s'il essayait...
Bah, qu'il essaie, dans l'état où il était il serait incapable de quoi que ce soit de toute façon.
Et puis pourquoi il lui avait jeté ce foutu coussin à la figure ?! Elle n'était pas son chien ! Oui, elle était un peu longue à la détente, mais après tout elle venait de se réveiller alors... Un peu d'indulgence que diable ! Bref, si elle ne voulait pas se faire remonter les bretelles, une seule solution, la fuite ! Ne surtout pas rester là, passer à autre chose, changer de sujet...

-Je vais faire du manger. Bouge pas.

Et elle s'éloigna de lui, le laissant en plan. Qu'il retourne s'asseoir s'il le souhaite, ce n'était pas ses affaires. A vrai dire au fond elle commençait à l'apprécier, au moins un peu... Elle ne voulait pas qu'il se fâche contre elle, elle n'avait rien fait de mal, c'était l'autre qui avait craqué, pas elle après tout ! Pourquoi elle devrait prendre pour l'autre ? D'accord la soif venait d'elle mais même ça elle en était pas sûre ! Tout était si confus, laquelle des deux était-elle ? Laquelle était l'imposteur ? Est-ce qu'elle n'était pas tout simplement complètement folle ? Et si elle s'inventait tout dans sa tête ?
Bien trop prise dans ses pensées pour le moins existentielles, elle renversa maladroitement le café qu'elle venait de préparer sur elle.

-Putain !

S'écria la jeune vampire qui retira aussitôt le vêtement brûlant et le passa sous l'eau froide afin d'éviter la moindre tâche. Eh bien, entendre James jurer lui aura au moins apprit du vocabulaire ! Vraiment, comment pouvait elle être aussi gauche dans tous les domaines ? Parce qu'à part le meurtre elle était la définition même d'une incapable... Bon sang, sa peau la brûlait aussi...!
Tout en grognant elle s'assura que la tâche était bien partie puis sécha immédiatement la zone qu'elle venait de mouiller. James lui avait dit que ce genre de vêtement n'appréciait guère l'eau alors elle fit en sorte qu'il soit parfaitement sec puis le posa délicatement sur le porte manteau avant de se rendre compte qu'elle n'était pas seule et ne portait plus rien à part sa petite culotte en dentelle et en soie. Face à cette révélation elle haussa les épaules, quitte à s'être mise en position gênante autant l'assumer. Elle enfila alors simplement un tablier, histoire de cacher le reste et prépara ses œufs brouillés et son bacon comme si tout était normal. MAIS BIEN SUR QUE CA L’ÉTAIT PAS !!! Et puis elle avait cette cicatrice ideuse au dessus des fesses ! Il était hors de question qu'il la voit ! Hum... Du calme...  Elle était une vampire non ? Une aristocrate d'après ce qu'elle disait, il n'aurait qu'à voir ça comme... Un trait de caractère de sa race ! Si ça se trouve tous les siens n'étaient pas prudes après tout ! Voilà ! Elle faisait juste la vampire, rien de plus !
Bon, le repas maintenant ! Concentration ou ce sera encore raté ! Elle devrait au moins être capable de faire ça, nan ? Elle avait vu Kaien le faire des dizaines de fois et l'enfant lui avait même expliqué étape par étape comment s'y prendre. Bon, un ou deux morceaux de coquille étaient peut-être tombés dans la préparation, mais à vrai dire elle n'y faisait pas attention, trop occupée qu'elle était à se contrôler afin que son visage ne devienne pas aussi rouge que son sous-vêtement. C'est donc avec une expression des plus étranges qu'elle amena l'assiette contenant le petit-déjeuner à son tortionnaire, affichant un sourire forcé et crispé au possible et qui était sûrement censé avoir l'air naturel.

-Hum... B-Bon d'appétit... Mais vas pas t'imaginer des bêtises !

Grogna-t-elle en rougissant. Crétin ! Pourquoi est-ce qu'elle venait de lui préparer à manger d'ailleurs ? Il la détestait et c'était réciproque non ? Il l'avait torturée après tout ! Qu'il s'étouffe avec ! D'ailleurs pourquoi elle n'était pas partie hier ? Et puis elle pouvait encore le faire ! Il n'était pas en état de faire quoi que ce soit pour l'en empêcher ! Ah oui, son kimono n'était pas encore tout à fait sec, elle pouvait pas remettre un vêtement humide après tout, ce serait un coup à attraper froid...
Au fond d'elle-même elle savait que ce n'était que des excuses, mais la créature qu'elle était ne l'avouerait jamais, bien trop fière. Il y avait même cette petite partie d'elle qui espérait que le plat lui plairait, après tout elle s'était donnée du mal pour lui faire ça, ce serait vraiment dommage s'il vomissait tout... Hum... Uniquement parce que ce serait du gâchis, la nourriture est précieuse après tout... Voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 58
Points d'expérience. : 55

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mer 4 Avr - 16:50

-Un jour je vais te tuer par... Sans le vouloir... Abruti...!

En l'entendant parler, James eut la confirmation qu'il n'avait pas face à lui la tendre Akame qui avait réussi à s'attirer un semblant de tolérance. C'était bien l'Autre, cette personnalité endormie dont il avait à présent la certitude de la culpabilité, du moins le pensait-il. Il n'y avait que cette débauchée pour prononcer des mots grossiers, la plus calme des deux jeunes filles était incapable de saisir le sens et l'utilité de telles expressions de bas étage.
Mais ses réflexes suffirent au chasseur pour constater son infériorité bien qu'il se permit une petite remarque cynique comme à son habitude.

-J'ai déjà tuer un sang-pur, ce n'est pas une aristocrate qui ne se contrôle pas qui va me faire défaut.

Il était évidement conscient des risques, mais le Baskerville avait retrouvé assez d'esprit pour savoir quel sort lancer en cas d'urgence. Et assez de prudence pour ne pas pousser la provocation plus loin. La douleur ne le rendait pas plus sympathique cependant, surtout envers cette invité indésirable. La « sombre Akame » comme il l'appelait possédait un avantage physique certain que l'anglais ne pourrait pas contrer si elle décidait de se rebeller soudainement et d'une manière trop brutale pour qu'il ait le temps de déclencher un piège.

-Je vais faire du manger. Bouge pas.

-A manger. Je vais faire A manger. Tu ne sais toujours pas parler, c'est désolant. avait-il rectifié en se laissant choir sans aucune grâce dans l'un des fauteuil.

La nonchalance de son mouvement avait suffit à le faire grimacer de douleur. Il était vraiment idiot parfois... Mais plus que l'idiotie, James possédait une mauvaise foi surdimensionnée. C'était pour cette raison qu'il s'était vengé de cette sangsue en la reprenant sur sa prononciation. L'enseignant savait cependant que son officieuse élève risquait de mal prendre sa critique et profita qu'elle soit éloignée, occupée à faire un quelconque repas assurément immangeable, pour ajouter :

-Ce n'est pas avec ton niveau actuel que tu parviendras à avoir le niveau suffisant pour regagner la Day Class.

-Putain !

-Hey ! Tu écoutes quand on te parle ? J'ai dit que tu pourrais peut-être sortir si tu fais des efforts!

Ces jeunes n'étaient pas possibles.
Lui qui lui annonçait une nouvelle qui lui pesait et au sujet de laquelle il avait mûrement réfléchi se voyant remballer par une insulte. Elle était trop chargée pour faire deux choses en même temps, il était vrai qu'écouter son hôte infortuné était une tâche trop difficile pour une noble. Tsss. James eut un reniflement dédaigneux et porta son regard bleu sur la fenêtre présente dans le salon, obstruée par des barreaux de protection.
Cette maison était une prison après tout.
Depuis combien de temps Cain n'était-il pas sorti ? Plusieurs mois, la dernière fois c'était lors d'une fugue malheureuse à la suite d'une de ses nombreuses crises. Mais depuis l'arrivée de cette imbécile aux cheveux blancs, son second fils n'avait pas cédé de trop à ses pulsions hormis deux ou trois petits incidents. A croire qu'Akame possédait sur l'enfant instable une influence ignorée... L'anglais coupa cependant court à toutes ses réflexions quand elle se posta devant lui en toute impunité. A moitié nue.

-Hum... B-Bon d'appétit... Mais vas pas t'imaginer des bêtises !

-Tu es obligée de te traîner chez moi en exhibitionnisme ? J'ai des enfants je te rappelle. Des fils. Dont l'un commence à entrer dans l'adolescence, tu crois qu'ils vont réagir comment en voyant une femme dénudée entre leurs murs?

La bêtise de cette gamine n'avait aucune limite.
Dans un soupir, le chasseur se pencha vers l'avant pour se saisir du plateau qu'elle lui apportait.

-Mais merci. Tu as fait quelque chose pour toi?

L'hunter jeta un coup d'oeil à l'assiette mais abandonna toute observation trop poussée. Il n'était pas en état de jouer au génie culinaire et se contenterait donc de ce qu'elle lui avait fait. De plus, ça ne semblait pas mauvais en apparence, alors autant tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 71
Points d'expérience. : 46

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mer 4 Avr - 17:39

L'albinos, dans tout son caractère, décida d'ignorer la menace du chasseur. S'il voulait la tuer qu'il le fasse, mais il n'était pas certain qu'elle se laisse faire. Cependant puisqu'elle venait de manquer de l'attaquer et avait bu son sang la veille, elle décida de la jouer fine, s'éloignant de lui en prenant pour excuse qu'elle préparerait le repas. Mais entendre James la reprendre sur sa prononciation lui provoqua un frisson désagréable le long de l'échine. Non mais pour qui il se prenait celui-là ?! Elle mourait d'envie de lui crier que c'était pas de sa faute, juste sa langue qui était trop compliqué et que si de toute façon il avait compris ce qu'elle avait dit ça servait à rien de relever son erreur.
Pourtant elle n'en dit rien, notamment à cause d'une phrase qui échappa aux lèvres du professeur alors qu'elle servait son café. Regagner la Day class ? Le regard rubis de l'albinos devint vague, elle n'avait pas vraiment envie d'y retourner au fond, elle se sentait bien ici, même s'il l'agaçait parfois... Souvent !

C'est en étant plongée dans ses pensées qu'elle se renversa la boisson chaude sur elle, se brûlant au passage et laissant échapper un juron digne de Yagari.
Et maintenant il lui criait dessus ? Et puis encore ! Alors qu'elle retirait et tentait de nettoyer son kimono elle garda sa réponse cachée en elle "Je ne veux pas sortir." Toute persuadée qu'elle était que s'il la laissait sortir elle ne le reverrait plus jamais et au fond elle ne voulait pas que ça arrive alors qu'elle avait l'impression de trouver tout doucement sa place ici, un moyen d'être enfin utile tout en faisant quelque chose de bien.

-Ça va hein ! J'ai mis tout ce que j'ai trouvé ! Et puis je croyais que j'étais rien qu'une gamine ?

Feula la vampire qui se dirigea vers l'étendoir à linge une fois qu'il eut prit l'assiette et chipa une chemise et un pantalon de James qu'elle alla enfiler dans la chambre qu'elle occupait. Qu'est-ce qu'il avait mauvais caractère à râler tout le temps ! Comme si c'était pas assez gênant pour elle ! C'était pas de sa faute si son café était maudis ! Et puis elle était sûre qu'il allait encore la crier parce qu'elle avait prit ses vêtements. Mais s'il était pas content il avait qu'à lui en voler ou utiliser ses sous ! Na ! Et puis de toute façon ses vêtements ils étaient nuls, les manches de la chemise étaient trop grandes, elle avait la poitrine toute serrée et devait même ouvrir les boutons du haut. Le pantalon c'était pas mieux, dès qu'elle l'enfilait il lui retombait en bas des jambes. Elle passa rapidement dans la salle de bain pour laver le sang séché sur son visage puis dut retourner préparer son repas à elle dans cet état. Tenant le haut du pantalon d'une main pour ne pas qu'il glisse, s'empiergeant dans le tissus de ce dernier plusieurs fois, réussissant toujours à garder l'équilibre, de justesse.

-J'ai pas eu du temps.

Pourquoi il était aussi curieux d'un coup ? Il lui avait même dit merci, il devait vraiment être malade... D'habitude il aurait juste mangé sans se soucier d'elle, non ? Elle tourna la tête vers la cuisine, préférant ne pas trop traîner et essaya tant bien que mal de se préparer la même chose. Comment pouvait-il faire avec une main ? C'était impossible ! Ce challenge était trop compliqué pour elle qui avait déjà eu du mal à attraper une tasse en hauteur sans se retrouver les fesses à l'air, alors la remplir de lait, la faire chauffer, préparer les œufs et le bacon alors qu'elle avait déjà du mal en temps normal... Elle soupira et préféra abandonner, se contentant d'attraper une pomme qu'elle alla manger en s'asseyant dans un fauteuil face à lui en baragouinant un : J'ai pas très beaucoup faim. avant de laisser ne serait-ce une seconde au chasseur pour dire quoi que ce soit. De toute façon, elle le détestait. Mais ne pouvait s'empêcher de poser le regard sur le bandage qu'elle lui avait refait hier. Une question lui brûlait les lèvres, pourquoi avait-il fait ça ? Il avait vraiment besoin de mettre une fausse main toute moche ? Elle préférait le crochet, c'était plus drôle, ça pouvait servir de porte manteau au moins... Et puis, son autre elle aimait bien s'amuser à y accrocher des élastiques pour cheveux de toutes les couleurs pendant que James dormait, elle n'allait plus pouvoir faire ça, c'était triste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 58
Points d'expérience. : 55

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Jeu 5 Avr - 17:51

-Ça va hein ! J'ai mis tout ce que j'ai trouvé ! Et puis je croyais que j'étais rien qu'une gamine ?

-C'est ce que tu es mentalement, une gamine mais ton corps est trop développé pour être celui d'une enfant. Tu as déjà vu une gamine avec des formes aussi développées que les tiennes ?

James ne pouvait que répliquer sans grande motivation cependant. Il était encore affaiblit et la lassitude le gagnait vite. Mais heureusement il n'eut pas à lutter trop longtemps, la rebelle était partie mettre une tenue plus convenable. Enfin convenable... Tout était relatif, mais au moins elle ne serait plus offerte à la vue de tous. Kaien avait beau être un sage garçon, il restait un homme en devenir qui connaissait les premiers élans de l'adolescence que ce soit par intérêt ou simplement découverte. James savait bien que l'aîné ne resterait pas prude très longtemps, et que déjà à son âge il devait avoir subit quelques influences d'amis plus âgés au collège mais qu'il fasse ses premières observations sur Akame n'était pas sain.
Ainsi pendant l'absence de la tête brûlée à la chevelure blanche, le chasseur entreprit de manger lentement et avec précaution. Son corps tremblait en raison des violences subies la veille et le manque de sang. Dire qu'il se serait bien passé de nourriture pour se reposer si cette traîtresse ne l'avait pas mordu. Il allait maintenant devoir faire attention à ce qu'un tel incident ne se reproduise pas d'ailleurs. Parfois ça croquait sous ses dents. Ah, il restait des coquilles. Bha, ce n'était pas si dérangeant, il était encore trop mal en point pour faire la fine bouche. Le repas avait presque entièrement disparu dans le ventre de l'anglais quand la jeune femme revint. James l'évalua du regard un court instant.

-Je vais devoir te trouver une ceinture. Attends que je finisse et que mon corps se remette un peu, tu l'as totalement vidé de toute énergie, même si je suppose que ça t'aurait arrangé que j'y reste.

Etre amer était une seconde nature chez lui, ce n'était plus à prouver. Il lui demanda par la suite si elle avait manger.

-J'ai pas eu du temps.

- «Je n'ai pas eus le temps ». la corrigea t-il avant de reprendre Va te chercher quelque chose. Tu n'as que la peau sur les os, ce n'est comme ça que tu vas te remplumer.

Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire de toute façon ? C'était une tueuse professionnelle, elle pourrait le tuer à la moindre occasion. Elle l'avait eu d'ailleurs cette chance, mais ne l'avait pas saisi. Pourquoi ? Avait-elle l'impression d'avoir trouvé un endroit dans lequel se poser, une famille qui l'accueillait ? Au moins, elle était restée et c'est tout ce qui comptait pour le chasseur.
Il était un peu responsable d'elle au fond.

-Tu te demandes pourquoi j'ai fait ça, n'est-ce pas ?

Le regard bleu de James n'avait eu aucun mal à saisir au vol les iris rubis de sa protégée, fixée sur le bandage qui semblait étrangement propre malgré le sang qui l'avait encore imprégné. Elle lui avait donc bien changé hier. Ses souvenirs étaient flous mais quelques brides commençaient à lui revenir. En s'enfonçant dans le fauteuil qu'il occupait, le Baskerville riva ses prunelles sur le visage poupin d'Akame.

-A toi je peux l'expliquer, tu ne nies pas la nature des vampires contrairement à ton double. Tu sais ce que sont les sang-purs ? Les vampires les plus puissants. Ceux juste au dessus de toi si tu veux. Un de ces connards a kidnappé, torturé et violé ma femme. Elle était l'une des leurs, une sang-pur mais elle n'a pas supporté la naissance de Cain et la sage-femme qui l'a accouché était une hunter manipulée par le mec qui lui a fait tout ça. Elle l'a tué avant qu'elle puisse serrer notre fils dans ses bras. J'ai tué cette raclure, mais j'ai perdu ma main, celle avec laquelle je me battais principalement. Je ne suis plus aussi efficace de la gauche... Et comme par hasard une bande de connards t'envoient me tuer. Et un nouveau sang-pur a fait son entrée en ville, un gars du même acabit que celui que j'ai éliminé. Je devais retrouver une main, alors voilà. Il me faudra du temps pour avoir une dextérité suffisante avec elle mais je suis prêt à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 71
Points d'expérience. : 46

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Jeu 5 Avr - 19:05

Akame ne releva pas son énième pique. Elle commençait à avoir l'habitude de ses méchancetés, elle ferait avec, voilà tout...
Elle était partie se changer, l'espace d'un instant ainsi qu'effacer les traces de son attaque de la veille qu'elle avait encore sur le visage. Lorsqu'elle revint le voir, toute débraillée qu'elle était, il parla de lui donner une ceinture, ce qui la fit sourire mais la fin de la phrase changea complètement son expression.
De la douleur, de la colère. Comment pouvait-il prétendre que ça l'arrangerait ? Il ne voyait pas qu'elle avait changé d'avis ? Qu'elle ne voulait plus qu'il meurt et encore moins le tuer ? Elle aurait pu le tuer hier si elle le souhaitait alors pourquoi il lui disait ça ? Alors qu'elle avait cette étrange douleur dans la poitrine dès qu'elle imaginait ça ? Il était vraiment cruel avec elle quand il s'y mettait...

Enfin, le sujet changea, il lui demanda si elle avait fait quelque chose à manger pour elle, pas vraiment et son essaie infructueux à la cuisine l'avait dissuadée d'essayer de cuisiner avec ce pantalon dissident. Lorsqu'elle lui répondit ne pas avoir eu le temps il la corrigea de nouveau ce qui lui ôta un nouveau soupir. C'était pas une grosse erreur non plus hein... Il lui dit ensuite de prendre quelque chose à manger, à ces mots elle leva la pomme qu'elle venait de prendre et croqua dedans négligemment. Elle n'allait pas non plus se laisser mourir de faim, qu'il ne s'inquiète pas, surtout qu'il n'avait aucune raison de le faire pour un monstre comme elle.

Il remarqua ensuite qu'elle fixait son bras, plus précisément le bandage qu'elle avait changé la veille et devina immédiatement ses pensées à ce sujet... Si elle voulait savoir ? Oui. Elle acquiesça donc silencieusement et écouta ensuite chacune de ses paroles, avec un intérêt non dissimulé. Il avait donc vécu tout ça ? Étaient-ils si différents que ça ? Bien sûr qu'il avait sûrement plus souffert qu'elle, mais elle sentait qu'ils avaient une sorte de lien de par le passé, peut-être quelque chose en commun. Elle ne comprenait pas très bien ce qu'il en était mais ne cherchait pas plus à comprendre.

-Tu n'étais pas obligé de faire tout ça... Tu t'es mis du danger... Je fais quoi moi si t'es plus là ? On les tuera tous si il faut, mais on le fera à deux, d'accord ?

Elle ignorait si elle se faisait bien comprendre ou s'il allait croire qu'elle se moquait de lui. Seulement maintenant qu'elle était "éveillée" elle ne se sentait pas capable de retourner là où elle venait. Non, elle ne voulait plus y retourner. Ici elle avait un toit, un lit, de l'eau chaude, à manger... Et puis les enfants de James étaient gentils avec elle... C'était pas vraiment le cas du chasseur, mais elle avait l'impression qu'il essayait de bien faire, de la comprendre et à vrai dire ça lui faisait un peu plaisir même si pour l'instant ses sentiments étaient confus, inexplicables...
L'albinos baissa la tête, un peu gênée et croqua de nouveau dans sa pomme. La seule chose dont elle était certaine c'était qu'elle ne voulait pas partie. Elle voulait l'aider et en apprendre plus sur elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 58
Points d'expérience. : 55

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Ven 6 Avr - 22:49

Il allait véritablement devoir investir dans une ceinture pour elle.
Il est clair qu'en d'autres circonstances la voir ainsi galérer avec le pantalon l'aurait amusé, mais actuellement cela ne faisait que l'agacer un peu plus. Non pas que la demoiselle faisait quelque chose de particulier qui le mettait en colère, mais le chasseur nageait tellement dans la douleur et l'épuisement que son humeur en était grandement affectée. Le Baskerville n'était pas réputé être une âme charitable avec ses victimes, mais dans cet état les choses ne pouvaient être que pires. Il y avait bien une solution mais celle-ci lui faisait grincer les dents à l'avancer.
Lui donner les vêtements de Cordelia.
Bon dieu. Il avait accepté de lui céder une des précieuses tenues de son épouse, mais n'avait pas pensé que cette indésirable allait l'obliger implicitement à lui en fournir d'autres. Autant dans le Hobbit il y avait Smog et ses pièces d'or, autant dans la réalité James protégeait toutes choses qui avait appartenu à Cordelia avec une férocité de démon. Avec un peu de tolérance, ne pouvait-il donc pas lui prêter ceux qu'elle avait mis le moins ? Si. Peut-être. Si ils ne lui rappelaient pas la défunte vampire.

-Tu vas devoir te faire à l'idée que je pourrai mourir à n'importe quel instant. Notre rencontre prouve bien que ma vie ne tient qu'à un fil.

Ces paroles, en réponse au désarroi de la jeune femme, étaient cruelles mais pourtant réalistes. James dansait avec la mort à chaque instant, que ce soit en combat, dans sa vie quotidienne ou même chez lui avec Cain dont la puissance devenait de plus en plus incontrôlable. Son second fils était un sang-pur en croissance, alors que lui n'était qu'un chasseur certes conservé par le temps mais qui avait subit bien des épreuves éreintantes.

-Tu dois peut-être savoir quelque chose. Tu sais pourquoi ils désirent me savoir mort ? La raison de ta venue ici ? Ce n'est pas qu'une question de vengeance. Je ne suis pas le géniteur de Cain.

Pourquoi prendre le risque de lui révéler une information aussi capitale ?
Sans doute parce qu'elle avait parlé de leur collaboration, et qu'une telle alliance reposait sur la confiance et le partage d'informations. Mais celle-ci touchait tellement au point le plus sensible de sa vie... La main valide du professeur de la Day Class se referma sur l'accoudoir du fauteuil sur lequel reposait son bras alors qu'il reprit péniblement la parole pour s'expliquer. De toute manière c'était trop tard, il avait déjà craché le morceau.

-Je ne suis son père que par adoption et parce que Cordelia m'a demandé de le protéger avant de mourir. Ce que je veux dire... C'est que son véritable père est le vampire que j'ai tué, Lord Alistair. Un sang-pur. Cain est donc son héritier unique et légitime. Tu connais peu de choses sur ce monde, mais sache que les sang-purs sont les plus convoités pour leur sang. Toi-même vu ta puissance tu dois en être une descendante proche. Alors ce qu'ils voulaient sans doute en t'envoyant, c'était se débarrasser de moi pour mettre la main sur mes fils.

Le britannique n'était pas certain qu'elle comprendrait toute la situation. Non pas qu'il la prenait pour une idiote encore une fois, mais simplement parce que l'univers de la nuit était très complexe et qu'elle ne devait pas en savoir grand chose. Les codes, les rangs, les convenances... Akame était une aristocrate déchue, ou plutôt inconnue. Quel était son nom ? Celui de ses parents ? James n'avait pas encore trouvé malgré les premières recherches entamées. Sa seule piste était ce katana, ce kimono, et le nom de l'orphelinat dans lequel cette petite princesse sans royaume avait été trouvée.

-Tu ne me dois rien. Mais rester ici signifie protéger les garçons, quelque soit les conséquences. Si tu respectes cette condition, cette maison sera tienne aussi longtemps que tu le voudras.

C'était traître que de tenir pareil argument, mais le chasseur était prêt à tout pour la sécurité de ses enfants, y compris manipuler à son avantage une noble esseulée. En dépit de cette intention peu louable, les propos tenus n'étaient pas moins vrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 71
Points d'expérience. : 46

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Dim 8 Avr - 22:26

La jeune vampire écouta les paroles du chasseur mais ne les accepta pas. Non, elle ne voulait pas qu'il meurt. Elle le protégerait s'il le fallait mais elle ne laisserait personne lui faire du mal. Oui, il l'avait traitée pendant longtemps comme une moins que rien, une incapable. Mais elle s'était faite à cette idée, au fait qu'il avait fait tout ça uniquement parce qu'elle s'en était prise à lui. Même si elle doutait fortement qu'il aurait été plus aimable s'ils s'étaient rencontrés autrement.

Il lui posa ensuite question à laquelle elle du malheureusement répondre à la négative. Il avait commit un meurtre, c'était tout ce qu'on lui avait dit. Puis vint d'autres mots qui firent écarquiller les yeux de la noble. Cain n'était pas son fils ? Un sang-pur ? Elle ne comprenait pas vraiment ce mot, ne connaissant rien du monde d'où elle venait. Mais d'après James il s'agissait des vampires les plus puissants ? Et selon ses mots elle était très puissante aussi ? A vrai dire elle n'y croyait pas vraiment. Elle ne se sentait pas particulièrement forte, même plutôt faible. Mais... Que Cain soit le fils de l'homme qu'il a tué... Elle n'en revenait toujours pas...

-James... Cain... La dernière fois que j'ai fais... Le truc avec l'oiseau... Tu te rappelle ? J'ai parlé avec de lui. Il voulait que je l'emmène voir les rues. Il a besoin de sortir un peu... On pourrait se promener d'avec lui un jour ? Ça le... rendrait peut-être plus calme, non...?

Elle semblait s'être donnée du mal pour parler, cherchant régulièrement ses mots afin de formuler le plus correctement possible ses phrases. Sans grand succès malheureusement mais avec les cours de Kaien, elle finirait par pouvoir s'exprimer comme tout le monde. Même si elle n'aimait pas ça du tout.
Elle acquiesça ensuite à la demande de James, protéger les garçons ne la gênait pas, elle les appréciait beaucoup l'un comme l'autre. Elle se releva, pensive et se retrouva au sol, la tête la première, s'étant empiergée dans le tissus du pantalon. Elle se massa le front en gémissant et se dirigea à quatre pattes là où elle avait mit son kimono. Elle récupéra le tissus qui servait de ceinture et l'utilisa pour serrer le haut du vêtement afin qu'il ne glisse pas. Elle jeta ensuite le trognon de sa pomme à la poubelle et revint dans le salon où elle coinça le fourreau de son Katana dans la ceinture en soie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 58
Points d'expérience. : 55

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mer 11 Avr - 17:05

Quand elle accepté de protéger ses fils en cas de nécessité extrême, James n'avait pu retenir une expression soulagée. Ses enfants ne se retrouveraient pas pleinement démunis. Car James n'était pas idiot, si l'on venait à le tuer, les garçons ne seraient plus en sécurité à l'académie malgré toute la bonne volonté du directeur. Le Baskerville savait que Kaien était énormément sympathique, surtout qu'il l'hébergeait et l'avait même embauché, mais l'ancien hunter ne prendrait sans doute pas le risque d'aggraver la situation en mettant la vie de tous ses élèves en danger simplement pour deux gamins qui n'étaient même pas liés à lui par le sang ou l'adoption. Akame n'était pas la mieux placée pour gérer deux enfants en fuite, elle-même était traquée par les vampires mais aussi les humains pour une raisn que le chasseur ignorait encore. Cependant, avec le temps il lui apprendrait les combines et aurait le temps de monter un plan de secours avant que sa vie ne prenne fin. Il avait déjà commencé d'ailleurs, surtout au niveau des papiers. La seule chose à faire, ou du moins la tâche la plus importante, était de former la demoiselle à une telle éventualité, et donc lui apprendre les civilités de base... Ce qui n'était pas encore une mince affaire.

-Sortir en ville avec Cain ? Tu es consciente que des tas de personnes te recherchent ? J'ai actuellement les Yagari, oncle et nièce, aux fesses parce qu'ils me soupçonnent d'avoir un lien avec ta disparition de la Day Class. Ce n'est malheureusement pas encore possible.

Et il ignorait si Cain serait en état de supporter le soleil, mais aussi une place publique remplie de monde.
Lors de ses fugues, l'enfant visait toujours les moments les plus solitaires, quand la ville était endormie et que les environs étaient à peu près sûrs. Le chasseur n'eut cependant pas l'occasion d'étendre ses pensées sur le sujet qu'une créature imbécile décida de jouer au tapis.
Encore une fois Akame était tombée.
Le professeur se leva alors, bien que ce simple mouvement lui arracha une grimace douloureuse. Toute cette mascarade, la moindre secousse innocente, n'était pas sans avoir des répercussions insupportables au niveau de son bras bandé. Les nerfs étaient à vif, et la chair supportait difficilement ce matériau inconnu et intrusif.

-Viens. Je vais te donner des vêtements, tu les essaieras pour me dire si ils te vont.

Sans attendre que la concernée accepte sa proposition, l'historien ouvrit la marche vers un débarras bloqué par un cadenas anti-vampire. C'était étrange que de voir cela, mais James avait dû prendre ces précautions contre Cain qui aimait piller les souvenirs de cette mère qu'il n'avait pas connut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 71
Points d'expérience. : 46

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mer 11 Avr - 17:53

Elle avait remarqué cette légère expression sur son visage, il était soulagé qu'elle accepte de prendre soin de ses enfants mais pour elle c'était naturel. Ils avaient prit soin d'elle, se montraient gentils à son égard, et le plus âgé l'aidait même afin qu'elle puisse améliorer son langage. Si pour l'instant les résultats n'étaient pas très concluant, elle avait envie de parler correctement, ne serait-ce que pour pouvoir avoir une conversation normale avec James plus facilement et aussi un peu pour qu'il ne la prenne plus pour une enfant. Après tout elle était grande, elle avait eu dix sept ans la veille, c'était plus un bébé.

-C'est pour de ça que j'ai dis un jour...

Précisa l'albinos avec un air sérieux. Cependant ses paroles la troublèrent. Yagari la recherchait ? Pour de vrai ? Elle ne pouvait s'empêcher de se sentir heureuse, cet homme l'avait protégée, enfin son autre personnalité, par le passé d'enfants qui la malmenait et aujourd'hui encore il essayait de prendre soin d'elle. Il était vraiment gentil au fond...
Mais alors qu'elle était dans ses pensées elle trébucha et tomba, tête la première. Elle fit ensuite ses petites affaires dans son coin, trouvant une solution pour le pantalon rebelle qui mine de rien, lui rentrait entre les cuisses de façon désagréable lorsqu'elle le remontait trop.
Puis il lâcha une phrase qui la fit changer de couleur, devenant écarlate. Elle savait très bien à qui ces vêtements appartenaient.

-Non ! C'est très bien tout comme ça ! Regarde ça tient maintenant ! Je suis mala... Je fais que des bêtises James, j'ai déjà renversé du café tout plein sur mon kimono ce matin, je veux pas !

La demoiselle était soudainement toute paniquée. Elle ne voulait absolument pas porter les vêtements de sa femme, décédée ou non. Il y tenait, elle le savait et elle connaissait ses maladresses suffisamment pour savoir que c'était une très mauvaise idée que de lui laisser les avoir. Elle s'estimait déjà chanceuse d'être tolérée ici, elle ne souhaitait pas du tout avoir plus, ce qu'il lui donnait déjà lui suffisait amplement. Elle préférait encore passer ses journées à tomber à cause de vêtements trop grands que risquer d'abîmer un de ceux de Cordélia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Baskerville

avatar

Messages : 58
Points d'expérience. : 55

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Jeu 3 Mai - 17:11

Un jour... Une notion vague dont la demoiselle semblait avoir conscience. Ce n'était pas facile de comprendre certaines subtilités de la langue, mais la vampire y était parvenue. Elle savait qu'un jour, ce n'était pas maintenant, mais que cela arriverait au moins une fois au fil de l'existence. Apporter du crédit à cette simple expression pouvait paraître imbécile, mais James surveillait et supervisait le langage de l'albinos. Akame s'améliorait lentement, à son rythme, mais les efforts du professeur pour l'aider à développer sa communication payaient.
Malheureusement, en ce qui concernait l'habileté des gestes, il y avait encore du travail pour atteindre coordination parfaite.
C'était étonnant qu'une créature si douée pour le meurtre, pour s'infiltrer chez les gens sans bruit ou se montrer discrète afin d'échapper à des gardes du corps, puisse se montrer si maladroite dans la vie courante. James se demandait même si un tel manque d'attention n'était pas une punition de quelques esprits dont les japonais raffolaient tant dans leurs coutumes. Et malgré cette suite de bêtises, qu'assurément la concernée ne cesserait pas de faire avant un moment, il avait eut pitié d'elle et s'était résolu à lui donner quelques vêtements de Cordelia.

-Je ne vais pas pouvoir continuer de te donner mes habits, tu risques de les trouer et je ne suis pas d'humeur à retourner dans les magasins pour faire de l'essayage. Je te les prêterais de façon temporaire, quand la situation sera plus calme, nous irons t'en acheter.

L'anglais savait que s'il se rendait dans une boutique pour acheter des vêtements féminins dans les jours qui suivaient, les Yagari et toutes autres personnes le guettant feraient immédiatement le lien avec la disparition de la demoiselle aux cheveux blancs. Il ne comprenait pas comment Tôga et sa nièce avaient pu remonter jusqu'à lui, mais qu'ils le soupçonnent en disait bien assez sur leur faculté de pistage et leurs méthodes efficaces. James Baskerville avait été un arrogant personnage par le passé, et l'était encore aujourd'hui, mais il n'était pas idiot.

-Et ne pense pas que je vais te donner les plus précieux, je t'ai certes accepté en tant que partenaire mais ça ne veut pas dire que je vais te gâter comme une princesse.

L'ironie du sort était qu'elle en était peut-être une, de princesse, l'héritière d'une quelconque famille puissante, vu la quantité de sang noble dans ses veines. L'identité de sa protégée perturbait le britannique qui en savait pourtant long sur les histoires qui animaient les cercles des sang-purs et de leurs serviteurs. James avait au moins une certitude : elle n'était pas une level A refoulée, autrement sa morsure aurait été fatale.
Chassant ces pensées calculatrices de son esprit encombré, l'homme partit à la recherche des clés pour ouvrir le cadenas. Ce fut au bout d'une poignée de longues minutes qu'il trouva l'objet de sa quête et débarrassa la porte de son lourd fer. La pièce était remplie de cartons entassés avec précaution, mais la poussière fit tousser le hunter, il ne l'avait pas ouverte depuis des années...

-A partir de là, tu ne touches à rien. Je n'ai pas envie que tu casses ce qu'il y a dedans, tous n'abritent pas que des vêtements, d'accord ?

James soupira et poussa du pied un carton esseulé vers le couloir. Il ne pourrait jamais les porter avec son bras en écharpe et cette main encore inutilisable...

-Tu pourras en porter quelques-uns mais fais bien attention, se ravisa t-il à regret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akame Hakahoru
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 71
Points d'expérience. : 46

MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   Mar 5 Juin - 12:25

L'albinos n'en revenait toujours pas, il allait vraiment lui donner des vêtements appartenant à Cordelia ? Non, non et non, hors de question qu'elle les porte, elle savait que c'était des souvenirs précieux pour lui et elle refusait de les lui prendre. Elle avait déjà voulu prendre sa vie puis sa montre qui lui avait été offerte par sa défunte femme, ce serait cruel de toucher ça, de les porter encore plus.

Mais à sa grande surprise il était déjà dans la pièce et cherchait quelque chose, la quantité de poussière provoqua chez la demoiselle un éternuement aussi léger que celui d'un hamster. Elle ne fit cependant pas demi-tour et passa simplement sa tête dans l'ouverture de la porte, observant James avec curiosité.
Ne toucher rien ? Ça elle savait faire, il lui suffisait de rester là, sans mettre un seul pied dans la pièce et elle ne toucherait à rien. C'était une promesse facile à tenir.
La demoiselle regarda distraitement à l'intérieur de la pièce, détaillant sagement ce qui était dans son champ de vision, elle serait parfaitement sage, elle lui avait promis.
Tiens ? Elle baissa la tête, il venait de glisser un carton près d'elle, il voulait lui donner ?
Alors qu'elle réfléchissait à cette éventualité ses yeux s'illuminèrent soudainement, elle entendait un glissement c'était lent mais elle savait d'où ça venait.
Passant rapidement à côté de James, et ce malgré le pantalon qui glissait elle se mit sur la pointe des pieds et retint du bout des doigts un carton qui tombait de l'armoire juste à côté de lui, son poids sur les vieilles planches avait du faire pencher légèrement le meuble et ainsi le carton de ce qui semblait être de la vaisselle.

Elle avait les larmes aux yeux mais faisait de son mieux pour le retenir, ignorant le traître qui lui avait glissé en bas des jambes.

-D-désolée... J'ai touché...

Murmura-t-elle d'une voix triste à l'idée d'avoir rompu la promesse qu'elle lui avait faite silencieusement. Au fond elle savait qu'elle n'avait pas eu le choix, sinon le carton serait tombé, mais il lui avait demandé de ne toucher à rien et elle ne voulait pas entrer dans la pièce...
Et puis quelque chose la perturbait, depuis quand était-elle aussi émotive ? Si l'humaine avait de temps en temps ce genre de réaction ce n'était pas normal pour elle. Elle détestait les humains et les vampires, non, elle haïssait tout le monde. Mais pourquoi son cœur s'apaisait en présence de ses enfants ? Et surtout, en présence de James... Elle devrait le détester plus que quiconque après ce qu'il lui avait fait dans la cave... Pourquoi ce n'était pas le cas...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haine et découverte [x Akame]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Haine et découverte [x Akame]
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» humiliation et Haine [PV]
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» LA " MARSEILLAISE CHANT de HAINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: ACADÉMIE CROSS :: Jardins-
Sauter vers: