Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Partie de pêche au grand air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kagame Yagari
Humain
Humain
avatar

Messages : 143
Points d'expérience. : 44

Feuille de Personnage
Double-compte : Kaien Cross

MessageSujet: Re: Partie de pêche au grand air   Jeu 18 Aoû - 21:06

_________________________
Depuis combien de temps étaient-ils là, assis dans l'herbe, les rares rayons de soleil qui traversaient le feuillage émeraude dessinant de fines arabesques dorées sur leur peau, à se retrouver, à se redécouvrir l'un l'autre ? Il lui semblait à peine quelques secondes, mais Kagame avait conscience qu'il s'était bien écoulé plus que quelques minutes, quelques heures peut être. Il s'était passé énormément de choses en l'espace de quelques maigres instants, à la lueur du même jour, et peut être que, quand ils y repenseraient plus tard, quand ils se seraient à nouveau séparés et que chacun aurait reprit un train de vie normal... peut être en riraient-ils. Peut être en pleureraient-ils. Peut être le poids de la vérité les écraserait-ils. Mais elle, elle se sentait bien, là, tout de suite, à l'écouter râler, s'insurger, blaguer, et elle avait juste envie de rester là, assise dans l'herbe, sous les minces rayons dorés, à ses côtés.

Elle réceptionna la bière qu'il lui tendait. Sa fraîcheur la fit frissonner imperceptiblement. Elle la fit rouler un instant dans sa paume, rafraîchissant ainsi sa peau, avant de l'ouvrir avec l'aide d'un décapsuleur et d'en boire une petite gorgée, surveillant du coin de l’œil la cigarette allumée dans la main de Tôga. Qui ne tarda pas à reprendre la parole.

-Un homme sans dignité ça sert à être mené à la baguette ! En revanche s'il refuse de prendre ton nom et de se marier en robe mais qu'il te laisse garder ton nom c'est qu'il est assez bien pour toi car ça voudra dire que même s'il ne cède pas totalement à tes lubies, il prend note de tes désirs et de ce que tu ressens pour éviter de te blesser ou que tu te sente mal à l'aise. En résumé il prendra soin de toi sans diriger ta vie car il aura compris ton besoin d'indépendance.

Son visage se déforma en une moue ahurie. Avant qu'un rire ne la secoue. Il avait dit ça avec tellement de conviction que ça en devenait ridicule. Elle ne voulait pas être méchante, mais elle n'avait plus tellement l'habitude de le voir aussi passionné, surtout quand ce n'était pas pour lui-même. Elle ne s'était pas non plus doutée que ce sujet pouvait lui tenir à cœur. Et elle ne savait pas si elle en était heureuse ou tout à fait gênée. Ce n'était très certainement pas le genre de sujets sur lesquels elle aimait débattre pendant des heures, et encore moins avec lui, qui ressemblait à s'y méprendre à tout ce qu'il lui restait de famille véritable.

Pour détourner la conversation, elle n'avait trouvé qu'une seule solution, et ça avait l'air de marcher. En même temps, elle s'en doutait. Le Yagari avait -du moins, dans sa tête- la réputation de toujours répondre à une provocation, quelle qu'elle soit.

-Tout de suite, tu sais c'est pas parce que les femmes qui me plaisent ont du caractère que je vais me laisser bouffer !

-Ça, c'est ce que tu dis maintenant, mon pauvre ! Je crois que t'as pas trop compris les femmes encore. Quand elles veulent quelque chose, elles l'obtiennent, même si elles ont besoin de se salir les mains pour ça. T'as intérêt à faire gaffe aux bêtises que tu leur raconteras à l'avenir...

Un sourire innocent ponctua ses paroles, ainsi qu'une nouvelle lampée de bière déjà plus si fraîche que ça. Foutu soleil. Remarque, il commençait doucement à décliner, sa bienveillante lumière projetait de plus en plus d'ombres allongées, ils auraient peut être bientôt la paix. Peut être. A supposer qu'il tombe rapidement sous l'horizon, ce qui ne risquait pas d'arriver. Foutu été. L'automne, c'est mieux.

Elle se leva doucement, dans un soupir résigné, s'épousseta rapidement et s'étira de tout son long. Elle n'avait plus l'habitude de lézarder au soleil pendant des heures, sans rien faire, juste profiter, et ses muscles ankylosés lui criaient de se remettre en mouvement. Ignorant leur supplication, elle s'adossa contre le tronc de l'arbre, posant un pied dessus pour se maintenir en équilibre. Elle avait besoin de se défouler, ses membres en tressaillaient d'envie, mais elle décida qu'elle ferait ça en rentrant. Un petit jogging sur le chemin du retour ne lui ferait pas de mal. Elle avala une nouvelle gorgée de sa boisson.

En attendant, le sujet avait pas mal dérivé, sombrant dans ses plus sombres abysses.

-Rah mais je parlais pas pour moi espèce de baka des montagnes ! Déjà je suis un homme alors le terme "maman" n'est pas physiquement compatible ! Et puis merde, j'espère que t'as pas imaginé ça comme moi à l'instant parce que ce serait franchement dégueulasse ! Tu me verrais porter une tenue en latex noir hyper moulante ? Pour une nana ça peut limite être sexy, enfin, quand il y a des formes à mouler, n'est-ce pas, Kagu-chan ? ~

Elle venait presque de prendre une claque. Presque. Si les premières phrases l'avaient fait sourire discrètement, elle avait parfaitement saisit l'insinuation sournoise, et elle manqua s'étouffer dans sa bière. Toussant furieusement en se retenant de se frapper la poitrine pour dégager ses poumons, elle fusilla Tôga du regard, lui faisant comprendre qu'il était le seul responsable de son état. Et ce, dans les deux sens, si ce qu'il avait dit plus tôt était vrai.

Une dernière quinte de toux et elle put respirer librement. Elle prit un temps pour reprendre une respiration normale avant de rétorquer.
-Qu'est-ce que j'y peux si j'ai des gênes pourris ? Je te l'ai déjà fait remarqué en plus, nan ?

Elle avait tenté de prendre ça à la légère, mais elle avait sans le vouloir haussé légèrement la voix, et l'impression que l'amertume y avait transparu la tiraillait, même si elle hésitait encore quant à la raison de cette soudaine émotion. Elle savait qu'elle n'avait pas le droit de dire ça, qu'elle devrait être fière de son patrimoine génétique, mais, ces derniers jours, elle s'était souvent demandé à quoi sa vie aurait ressemblé si elle n'était pas née des mêmes parents. Tout le monde passe un jour par cette question, mais elle n'avait pas trouvé de réponse satisfaisante. Peut être sa mère ne serait-elle pas morte, peut être même que Tôga ne serait pas aussi amoché émotionnellement, et elle, elle serait peut être bien au chaud dans les bras d'une famille aimante, complète et vivante.

Elle secoua la tête pour chasser ces pensées douloureuses de son esprit et observa l'homme au chapeau de cow-boy se pencher pour récupérer sa canne à pêche qui trempait depuis un moment déjà et maugréer contre les poissons qui ne voulaient pas s'empaler gentiment sur son hameçon.
-Bon... C'est pas qu'il se fait tard, mais je devrais retourner à mon boulot un d'ces jours, moi...

Elle s'étira à nouveau, arquant le dos et faisant craquer ses articulations. Elle n'avait pas spécialement envie d'y aller, et elle sentait bien qu'elle passerait encore un moment à courir dans les rues pour évacuer le trop plein qu'elle avait -qu'ils avaient certainement tous les deux accumulé, mais elle recommençait à voir le noir des choses au lieu du gris habituel et n'avait pas envie de lui imposer ça.

-T'as pas des trucs à faire, toi, d'ailleurs ? Genre... J'sais pas, des cours à préparer, un truc du genre...
_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Partie de pêche au grand air   Ven 19 Aoû - 18:37

-Ça, c'est ce que tu dis maintenant, mon pauvre ! Je crois que t'as pas trop compris les femmes encore. Quand elles veulent quelque chose, elles l'obtiennent, même si elles ont besoin de se salir les mains pour ça. T'as intérêt à faire gaffe aux bêtises que tu leur raconteras à l'avenir...

-Malheureusement tu as bien raison sur ce point, je ne les connais pas et elles sont bien trop compliquées à mon goût.

Soupira l'hunter dont le visage semblait à présent dépité. Il n'en pouvait déjà plus de ces femmes. ce n'était pas pour rien si lors de ses "breaks" il se tournait vers son ami et ne faisait que de se plaindre de ces femmes qui lui rendaient la vie impossible et allait finir par le rendre fin fou. Il se demandait même s'il n'était pas maso pour y retourner quand même à chaque fois, ce qu'il ne ferait pas lorsqu'il tombait amoureux, prêt à être à nouveau blessé, à en prendre plein la gueule juste pour une histoire qui foire ensuite.

-Qu'est-ce que j'y peux si j'ai des gênes pourris ? Je te l'ai déjà fait remarqué en plus, nan ?

-Hé c'est toi qui a commencé ~

Lâcha-t-il d'un ton amusé afin de lui signifier d'un ton silencieux que ce n'était rien. Il savait très bien qu'il avait abusé et que critiquer le physique de Kagu était suicidaire, tout comme avec Yona d'ailleurs... Mais il n'y pouvait rien, il attirait les filles plates comme la merde attire les mouches, oui, il est toujours aussi classe dans ses pensées, que voulez-vous, c'est pour ça qu'on l'aime non ? Il se demandait d'ailleurs comment le sujet avait pu dévier autant mais s'en amusait d'un autre côté, si elle pouvait rire un peu ça ne lui ferait pas de mal après tout !

-Bon... C'est pas qu'il se fait tard, mais je devrais retourner à mon boulot un d'ces jours, moi...

-Quelle chasseuse sérieuse tu fais, je suis fier de toi !

Lâcha le borgne sincèrement. Il l'avait toujours vue impliquée dans son travail et ce au plus grand plaisir du Yagari. Toujours si efficace, si sérieuse et si compétente, elle était sa fierté, la preuve que les Yagari n'étaient pas encore aux oubliettes comme beaucoup d'autres familles d'hunter. Car non eux n'étaient pas morts, ils survivaient parmi les cadavres toujours plus nombreux et se battaient pour garder cette vie si misérable et pourtant si désirée par ceux qui n'en avait plus.

-T'as pas des trucs à faire, toi, d'ailleurs ? Genre... J'sais pas, des cours à préparer, un truc du genre...

-Ah parce que t'as cru que je prenais ce travail de couverture au sérieux ? Demanda l'hunter en haussant un sourcil. Plus sérieusement, c'est tellement casse-couille que je profite un peu de mon temps libre en rendant service à quelqu'un, ce qui me rapporte plus que mon boulot non payé en tant que prof. Bref, je ne vais pas te retenir plus, va protéger ces humains inconscients de ce qui les entoure, c'est notre devoir après tout...

Et s'il savait comme il allait avoir besoin d'argent ! Enfin, il aurait entre deux et cinq ans pour tout préparer, mais tout de même ! Faire des réserves dès à présent était loin d'être de trop ! Il s'approcha ensuite lentement de Kagame passa un bras derrière son dos et embrassa le sommet de son crâne dans un geste protecteur comme il l'avait fait quelques fois par le passé, il y a longtemps. Il se souvint alors d'une fois où il avait littéralement pété un plomb pendant une de ces séances où il torturait un vampire, il était remonté à l'étage tremblant, chancelant et en voyant le regard perdu de Kagame il l'avait serré si fort dans ses bras qu'il aurait pu la briser en deux. Fort heureusement au bout de six ans il avait enfin abandonné son désir de vengeance qui le détruisait. Quittant ses pensées il lui murmura alors d'être prudente et se recula calmement, retournant à ses affaires.

(désolée si c'est pas très long mais comme je reprends le travail la semaine prochaine j'essaie d'être très réactive maintenant >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagame Yagari
Humain
Humain
avatar

Messages : 143
Points d'expérience. : 44

Feuille de Personnage
Double-compte : Kaien Cross

MessageSujet: Re: Partie de pêche au grand air   Dim 21 Aoû - 17:13

___________________________________________________
Le visage de Tôga se peignait de milles émotions au fil de leurs conversations.

Tout d'abord, le dépit, suivit d'un certain désappointement, et leur couleur bleutée. On disait souvent et partout que les femmes étaient et resteraient un mystère pour les hommes, et Kagame était presque étonnée que cette "rumeur" soit fondée. Elle n'y croyait pas vraiment avant d'avoir vu le trouble avec lequel le hunter tentait maladroitement de comprendre la gente féminine, certainement en vain vu ses paroles. C'en était presque attendrissant, s'il n'y avait pas cet air tracassé imprégné dans ses traits.

Puis, une sorte d'amusement, petite goutte orangée, à peine trahie par un minuscule sourire mutin, simple étirement des lèvres. Ça devenait une habitude de se moquer l'un de l'autre à chaque occasion, que ce soit ouvertement ou plus subtilement. Kagame se plaisait à les imaginer comme deux bêtes, affamées, à l’affût de la moindre ouverture, de la moindre faiblesse, prêtes à se jeter férocement sur le plus petit sujet idéal à une pique bien placée. Même si elle avouait que c'était peut être ridiculement et inutilement grandiloquent.

Vint ensuite une teinte de fierté et son doré si brillant. C'était beau, c'était chaleureux, presque intimidant même. Non pas qu'elle n'ait pas l'habitude d'être félicitée. Simplement, dans le cas présent, c'était encore plus significatif. Rendre fière une personne qui prenait une grande place dans ce petit muscle battant dans la poitrine, ça avait un goût sucré, doux mais amère à la fois. Même si on se donnait à fond pour un sourire satisfait, une parole impressionnée, une éloge ou un geste affectueux, une fois cette maigre mais si attendue récompense obtenue, la peur remplaçait la détermination ; la peur de décevoir, de ne pas arriver à combler les attentes une seconde fois. Mais là, c'était différent ; l’âcreté de la peur ne lui piquait pas la langue, c'était celle du mensonge. Elle n'avait aucune envie de retourner tout de suite à sa mission de surveillance, et elle avait omis la longue promenade qui l'attendait avant de retourner continuer sa dure besogne. C'était plus un mensonge par omission, car elle devrait tôt ou tard s'y remettre, mais elle se sentait sale de lui arracher un compliment comme ça. Elle esquissa néanmoins un sourire, incapable de ne pas savourer la flatterie.

Et, finalement, un brin d'irritation vite balayé par un élan de tendresse, et elle ne put en voir plus. Il s'était trop rapproché, effleurant son crâne de son visage et de ses lèvres tandis qu'un bras enserrait son dos. Elle n'osait pas bouger, la chaleur du contact la faisant étrangement frissonner. Elle n'osait pas lui poser plus de questions sur le type de service qu'il devait rendre et à qui, sa capacité à contrôler ses émotions déjà trop émoussée pour qu'elle prenne le risque d'engager une nouvelle conversation qui finirait en éclats de voix de sa part. Elle l'avait trop blessé, c'est ce qu'elle ressentait. Alors elle laissa couler, hochant à peine la tête quand il lui murmura d'être prudente avant qu'il ne se recule.

Elle chercha ses yeux un instant avant de détourner les siens.

-Je suppose qu'on se reverra. Porte toi bien d'ici là, dit-elle dans un souffle.

Elle se retourna, attrapa ses chaussures qu'elle enfila en vitesse et mit sa veste sous son bras. Elle fit une pause, minuscule.

-En attendant, pas de conneries, OK ?

Un sourire, et elle s'en fut sans plus rien dire, avec à peine un petit geste de la main, entamant sa course en nouant les manches de sa veste autour de sa taille pour ne plus être dérangée.
___________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Partie de pêche au grand air   Mar 30 Aoû - 15:27

Les deux Yagari avaient parlés pendant un long, un très long moment pendant lequel ils avaient échangés diverses blagues pas si drôles, tacles à base de piques bien placées et autres bassesses.
Tôga s'en était amusé, il avait trouvé cette discussion passionnante pour ne pas dire enrichissante même si c'était plutôt lui qui venait d'apprendre sa paternité à la jeune fille plutôt que l'inverse...
Malheureusement comme à chaque fois qu'ils discutaient il y avait eu divers éclats de voix et énervements, ils ne ressortaient jamais vraiment indemnes d'une conversation entre eux, après tout et ils y étaient habitués depuis fort longtemps.


-Je suppose qu'on se reverra. Porte toi bien d'ici là. En attendant, pas de conneries, OK ?

-Ne t'en fais pas pour ça, je dois finir de répertorier les poissons du bassin, j'en ai encore pour une ou deux heures et après j'irais préparer mes cours pour ce soir. Il s'arrêta un instant, souriant. Je suis bien trop occupé pour avoir du temps consacrer à faire n'importe qu'elle connerie, bien qu'aller mettre du poil à gratter dans le lit de Kaname serait tentant ~

Tôga, ce sale gosse en puissance ou vieux taquin, je vous en laisse juge. Aller faire ce genre de choses ne le dérangerait pas, cela l'amuserait même et il devait avouer que voir Kaname se retenir de se gratter en cours serait quelque chose d'exquis. Mais ce genre de choses avaient-elles le moindre effet sur un vampire ? Sang-pur qui plus est... Voilà une question d'une importance capitale ! Suffisante en tous cas pour mener une expérience scientifique à ce sujet !
Il rajouta donc une chose à faire dans sa tête, aller acheter du poil à gratter et en mettre sur les vêtements propres du sang-pur qui doivent être en train de sécher à la blanchisserie. Un large sourire étira ses lèvres à cette pensée, si cela fonctionnait il allait douiller le pauvre... Ce qui serait très plaisant pour Yagari, bien entendu !
Il fit signe de la main à Kagame et poursuivit sa tâche, ah, s'il n'avait pas promis à ce type qu'il l'aiderait... Enfin, tant pis.
Quelques heures plus tard il rangea ses affaires, alla acheter son fameux poil à gratter qu'il mit à l'intérieur de la chemise et du caleçon de Kaname, puis il indiqua négligemment à la dame qui s'occupait du linge que cet élève de la Night n'avait plus rien à se mettre et qu'il fallait lui apporter ces vêtements le plus rapidement possible tout en lavant ceux qu'il avait négligemment laissés dans son armoire.
Une fois sûr que son plan soit parfait il alla dans son bureau, prépara le cours et s'y rendit une fois l'heure arrivée, il avait hâte de voir le résultat !


(Bon retour ! Tu as passées de bonnes vacances ? C'est un petit post mais comme je n'ai plus grand-choses à dire... On s'arrête là où tu finiras avec un dernier post, comme tu veux ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagame Yagari
Humain
Humain
avatar

Messages : 143
Points d'expérience. : 44

Feuille de Personnage
Double-compte : Kaien Cross

MessageSujet: Re: Partie de pêche au grand air   Mar 30 Aoû - 16:08

(Merciiii bien ! Yep, c'était super ! Je propose qu'on s'arrête là, je ne vois pas trop ce que je pourrais rajouter et ça casserait le RP, je trouve. Donc voilà !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Partie de pêche au grand air   Mar 30 Aoû - 17:09

(oki bah je vais m'arrêter là alors Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagame Yagari
Humain
Humain
avatar

Messages : 143
Points d'expérience. : 44

Feuille de Personnage
Double-compte : Kaien Cross

MessageSujet: Re: Partie de pêche au grand air   Mer 31 Aoû - 12:52

(Merci pour ce RP !!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Partie de pêche au grand air   Mer 31 Aoû - 13:17

(De rien, on en fera un autre bientôt puisqu'il aura autre chose à lui annoncer, la pauvre va faire une crise cardiaque xDD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagame Yagari
Humain
Humain
avatar

Messages : 143
Points d'expérience. : 44

Feuille de Personnage
Double-compte : Kaien Cross

MessageSujet: Re: Partie de pêche au grand air   Jeu 1 Sep - 19:09

(Waaah, encore ? Pauvre Tôga... Ce sera avec plaisir !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Partie de pêche au grand air   

Revenir en haut Aller en bas
 
Partie de pêche au grand air
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Partie de plaisir
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: VILLE :: Parc-
Sauter vers: