Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tranquillité troublée [Toga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Tranquillité troublée [Toga]   Mer 24 Fév - 22:35

Le soir tombait peu à peu, un vent léger mais frais s'abattit sur la ville. Les étoiles, qui normalement, commençaient tout doucement à se faire voir, étaient cachés par des nuages qui recouvraient complètement le ciel. mars n'était pas loin mais l'hiver n'était pas terminé pour autant. Au abord du parc, sur le toit d'une maison, une silhouette sombre se tenait debout face à la verdure du parc. Kamui se tenait là, ayant quitté son repère pour profiter de la nuit et qui sait, peut-être trouvé une proie différente des habituelles et lassantes blood tablet. Soudain, là, dans le parc, une jeune fille s'étant égratignée contre une épine de rose qu'elle avait voulu ceuillir avait attiré l'attention du vampire au loin comme une goutte de sang aurait attiré un requin dans l'immensité de l'océan.

Une autre silhouette fit irruption dans l'atmosphère sombre du soir, venant d'une petite ruelle qui donnait sur le parc. Il bondit d'un coup sur le toit et s'avança vers Kamui. Au moment où ce dernier allait se jeter dans le parc comme un fauve en chasse, Subaru posa sa main sur son épaule comme pour le retenir de commettre l'irréparable.

- Non Kamui...Laisse...fit-il.

Une voix sombre certes, mais aussi calme et douce, on dirait presque qu'il suppliait. Il observait Kamui, un regard à la limite d'un air implorant mais sincère. Il était difficile de penser qu'on pouvait se faire obéir de la sorte alors que l'autre vampire paraissait si froid, cruel et assassin. C'est pourtant ce qui se produisit. Sans en être ravi, Kamui regarda à nouveau le parc jusqu'à apercevoir la silhouette de la jeune fille au doigt piqué qui s'éloignait dans l'ombre des rues.

Sitôt l'humaine partit, les deux vampires sautèrent du toit et atterrirent agilement dans l'enceinte du parc qu'ils savaient déserté de toute présence grâce à leurs sens développé. Seuls les lampadaires éclairaient à présent leur silhouette identique tandis qu'ils s'engagèrent d'avantage parmi la verdure. Tout était calme, serein, rien à voir avec le jour où il y avait foule, vacarme et agitation en permanence. Les lieux publics avaient toujours un visage radicalement différent une fois la nuit tombée.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Mer 24 Fév - 23:32

La nuit, sa tranquillité, l'obscurité. Tout était calme, silencieux. Tôga faisait une de ses rondes de prévention mais également de traque, passant dans chaque petite ruelle afin de vérifier qu'il n'y avait pas de soucis et qu'aucun être vampirique dangereux ne s'y trouvait. Il était déjà tard et il avait un peu froid. Désirant faire une pause il s'arrêta un moment et alluma une clope pour se réchauffer. Sans vraiment y prêter gare il vit un rond de fumé s'échapper de ses lèvres, un mince sourire se dessina alors sur ces dernières. Ça lui rappelait la première nuit qu'il avait passé chez lui avec elle. Il avait tenté de faire ça pour l'impressionner avant de se rendre compte qu'il avait l'air plus ridicule qu'autre chose. Alors qu'il était prit dans ses pensées il ne sentit pas une présence derrière lui et quand enfin il s'aperçut que quelque chose n'allait pas il sentit une violente douleur lui déchirait les côtes. Par réflexe il assainit un coup de poing brutal à ce qui venait de l'attaquer. Analysant rapidement la situation il vit que c'était un level e, d'ores et déjà complètement fou.
Dégainant sa Winchester il le mit en joue, la créature sonnée s'enfuit, il le pourchassa.

Il lui courrait après depuis déjà un moment, il en avait marre. Il décida de lui tirer dessus, s'arrêtant un instant mais le loupa de peu, la créature venant de sauter sur un autre toit pour esquiver. Il tenta de discerner où il se rendait ; le parc. Il y avait peut-être encore des gens à cette heure-ci, il devait l'intercepter. Il reprit alors sa course de plus belle, malgré qu'une large plaie sanguinolente le faisait souffrir.


-Reviens ici trou du cul !

Il accéléra soudainement la cadence en voyant qu'il arrivait au niveau du parc, parvenant par un moyen qu'il ignorait complètement à le rattraper et lui infligea un plaquage digne d'un match de rugby.

-Fais voir ta tronche enculé.

Il le força à montrer son visage et l'identifia rapidement, soupirant en comprenant qu'il était une de ses cibles. Au moins comme ça il remplissait une mission tout en lui apprenant le respect, d'une pierre deux coup, comme on dit.

-T'as vraiment pas de chance, non seulement tu m'attaque, et pour ça faut être sacrément con, mais en plus t'es sur ma liste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Jeu 25 Fév - 23:23

Alors que les deux frères vagabondaient dans le parc avec nul autre but que de profiter de la nuit sereine qui leur était offerte, comme toutes les nuits généralement en ville, Kamui se stoppa soudainement et jeta un regard par-dessus son épaule. Rien ne pouvait passer à côté de lui et surtout pas une soudaine et forte odeur de sang qui venait de pénétrer, d'après lui, dans l'enceinte du parc. Le jeune vampire n'était pas hors contrôle à l'odeur ou à la vue du sang. Bien au contraire, il avait un contrôle total pour cela. Cependant, cela ne l'empêchait pas de trouver ces arômes d'hémoglobine alléchants et d'attirer son attention à la moindre effluve. Subaru s'était complément dénué de tout attraction de cette substance vitale, grâce à son empathie envers les humains et parce qu'il avait toujours été fidèle aux substituts proposés aux vampires. Après tout, les Blood Tablet, ce n'était pas si désagréable que ça. A vrai dire, ça dépendait de chacun. Pour un humain, c'était un peu comme remplacer un steack de bœuf par un steack de soja. Subaru s'arrêta à son tour, remarquant l'immobilité de son frère et tourna un regard interrogateur vers lui. Devait-il encore lui dire de laisser tomber cet humain blessé ? Mais Subaru en vint à penser que l'odeur était vraiment forte et que la blessure de cet humain devait être grave. C'est alors que Kamui fronça légèrement les sourcils en flairant à son tour la présence d'un vampire. Ces odeurs se rapprochaient de plus en plus. Prudent, Kamui se recula auprès de Subaru au cas où les individus viendraient jusqu'ici. Ce qui ne fut pas le cas. Au lieu de cela, une fois au loin se fit entendre :

-Fais voir ta tronche enculé.

C'est alors que les deux frères se décidèrent, sans précipitation néanmoins, à aller voir ce qui se passait, bien qu'ils en aient une légère idée.

-T'as vraiment pas de chance, non seulement tu m'attaque, et pour ça faut être sacrément con, mais en plus t'es sur ma liste.

Par-dessus un taillis, Kamui et Subaru aperçurent alors les deux protagonistes de ce boucan qui rompait le calme qui régnait jadis dans le parc. Il y avait là un vampire, level E à en juger par son comportement, et…

- Professeur Yagari ? s'étonna Subaru devant ce visage douloureusement familier.

Bien que l'homme enseignait dans la Day Class, cela n'empêchait bien sûr pas les deux jumeaux de le connaître malgré tout. Après tout, en plus d'être prof à l'académie, son métier de hunter n'était également plus une surprise. Subaru posa alors son regard vers le vampire que l'homme venait de plaquer au sol avec sans nul doute l'intention de mettre fin à son existence. Kamui tourna un regard vers son frère, espérant que ce dernier ne tentera pas une nouvelle erreur en se mettant entre un hunter et un level E. Mais Subaru savait retenir les leçons et bien que son regard était attristé devant un tel spectacle, il se jura intérieurement de ne pas intervenir. Il fallait se faire à l'idée que ces vampires étaient de toute façon perdu et que s'ils restaient en liberté, des humains le paieraient de leur vie…Kamui, quant à lui, n'était pas plus étonné que ça de voir le professeur en ces lieux et en cette scène. Mais la vue d'un simple hunter, même s'il le connaissait plus ou moins, avait le don de faire montrer la haine en lui, surtout quand il le voyait à l'action. Il fronça d'avantage les sourcils et fit un pas en avant lorsque le bras de son frère lui somma de se tenir tranquille. A la place, ce fut Subaru qui entama le premier pas vers l'homme pour ne pas rester planquer derrière le buisson.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Sam 27 Fév - 1:01

- Professeur Yagari ?

A l'entente de son nom l'hunter se retourna brusquement, pointa son fusil vers eux tout en gardant sa proie plaquée au sol. Il semblait plus que jamais sur ses gardes et bien décidé à tuer quiconque oserait tenter à nouveau quoi que ce soit sur lui. Il remarqua cependant que ces visages lui étaient familiers et en se concentrant reconnu les jumeaux qui avaient quitté l'académie il y a quelque temps déjà.

-Kamui et Subaru, c'est ça ?

Comme s'il sentait qu'il ne craignait rien en leur présence il abaissa son arme en grimaçant néanmoins à cause de la douleur causée par les griffes du vampire plus ou moins écrasé sous sa poigne.

-Je sais bien que vous défendez les autres vampires, je lui ai laissé plusieurs semaines mais là il est foutu et si je traîne plus la Guilde va encore me taper sur les doigts.

C'était étrange de sa part, comme s'il voulait justifier son geste ce qui était bien incongru de sa part. A vrai dire même s'il n'avait rien à voir avec cette dernière sa race lui rappelait indéniablement Yona et cette dernière avait réussi à l'adoucir vis à vis des vampires ces derniers temps. Il était donc plus souple, et moins intransigeant. Il leur laissait le maximum de temps pour se battre, comme il le faisait pour Zero car pour lui ça ne faisait que retarder l'inévitable, la mort au bout de son canon.
Affichant un air navré pour ce qui était autrefois un humain, il pointa alors l'arme vers le level e il appuya sur la détente et n'en laissa qu'un tas de poussières.

Il se redressa ensuite assez péniblement, il pissait le sang et c'était peu dire et recula par réflexe, voulant se garder hors de portée de ses deux anciens élèves, connaissant particulièrement l'attrait de son liquide vital pour l'un d'entre eux. Il se demandait ce qu'ils faisaient ici, espérant qu'ils ne chassaient pas car se farcir deux vampires avec la blessure qu'il avait... Il en serait peut-être capable mais y périrait également alors...
Retirant son manteau qui était bien abîmé par l'attaque, il ôta sa chemise et la déchira en lambeaux, utilisant le tissus pour panser plus ou moins la plaie au moins le temps d'aller à l'infirmerie de l'Académie et d'avoir du meilleur matériel. Il se contenta de remettre son manteau, se disant que tout de même l'Académie n'était pas à côté et qu'il en aurait pour un bon moment en supposant qu'il ne comate pas avant d'y être et le pauvre se sentait déjà fiévreux. Le problème avec les levels e c'est qu'il ne se faisaient rarement manucurer les griffes et que ces dernières étaient sûrement couvertes de saloperies.


-Tout va bien pour vous ?

Demanda-t-il plus pour meubler qu'autre chose le temps qu'il finisse de se mettre dans un état plus ou moins correct pour marcher. Ce n'était pas qu'il ne s'y intéressait pas, bien sûr qu'il s'était déjà demandé ce qu'ils devenaient. Non, c'était plutôt qu'après avoir tué un de leur semblable, même éloigné, sous leur yeux ; il préférait de loin dévier le sujet, au moins le temps d'être en état d'aller se soigner ce qui à y réfléchir formait un sacré paradoxe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Sam 27 Fév - 17:10

Lorsque l'homme pivota vers les deux frères, canon sur eux, Kamui réagit tout aussi rapidement en bondissant devant Subaru. Il avait, durant son geste, sortit ses longues griffes et l'une de ses mains s'était abattu en direction du hunter, ne brisant au passage que l'extrémité du canon de son fusil, tranchant net comme si ce n'était qu'une feuille de papier. Mais Subaru intervint avant que la situation ne dégénère rapidement en agrippant les poignets de son frère pour stopper un nouveau geste d'attaque contre l'humain.

- Non Kamui ! Arrête ! s'exclama t-il en même temps.

- Mais Subaru…!

- Ne t'en fais pas…


Sentant que Kamui n'opposa plus de résistance, l'autre vampire finit par le lâcher. Cependant, Kamui maintenait ses griffes acérées en place tandis que Subaru se tourna à nouveau vers le hunter, prenant les devant sur son frère avant de s'excuser :

- Je suis vraiment désolé pour ce qui vient de se passer, fit-il en espérant que cela n'ait pas éveillé la colère de l'hunter.

Non pas que Subaru le craignait, loin de là. Mais il n'avait pas envie de se faire haïr, surtout par quelqu'un qui ne portait déjà pas les vampires dans son cœur. Mais l'homme sembla reconnaître les deux jumeaux.

-Kamui et Subaru, c'est ça ? demanda t-il alors.

Subaru hocha ainsi la tête pour confirmer. Il fut soulager de voir le professeur baisser son arme.

-Je sais bien que vous défendez les autres vampires, je lui ai laissé plusieurs semaines mais là il est foutu et si je traîne plus la Guilde va encore me taper sur les doigts.

Subaru baissa alors les yeux vers le Level E qui se débattait sous le poids de l'hunter. De ce fait, la force de l'homme ne pouvait qu'être admirable, capable de tenir tête ainsi à un vampire aussi fou que celui-là. Mais d'un autre côté, les hunters ne seraient pas aussi efficaces s'ils ne savaient pas faire face à ce genre de problème aussi commun que la force incroyable des vampires. Subaru observait ce vampire jadis humain comme le hunter qui l'écrasait. Subaru en était désolé et cela se lisait dans son regard. Mais il répondit néanmoins à l'homme :

- Détrompez-vous. Nous savons bien qu'il ne reste plus vraiment de solution pour ces vampires…C'est hélas leur vie contre celle de nombreux humains…

Le jeune vampire détourna cependant le regard lorsque le hunter appuya sur la détente et élimina ainsi le Level E, contrairement à Kamui qui observait tout cela sans lâcher la haine pour le hunter qu'il avait dans ses yeux. Il suivit du regard la traînée de poussière qui s'envola sous une brise légère et fraîche qui la fit disparaître dans les ténèbres de la nuit. Il reprit néanmoins sa position défensive lorsque Yagari se redressa, bien que salement abimé. Subaru reporta également son attention sur la sévère blessure qui hantait le flanc de l'homme, inquiet pour ce dernier.

-Tout va bien pour vous ?
finit par demander le hunter.

- Vous devriez plutôt vous inquiéter de votre état professeur, répondit alors Subaru, ce vampire ne vous a pas fait de cadeau.

Subaru s'approcha alors de l'homme, bien qu'il avait remarqué que ce dernier cherchait à maintenir ses distances avec les jumeaux. A vrai dire, le vampire espérait que ce dernier allait se laisser venir en aide. Kamui arrêta néanmoins son frère d'une main sur l'épaule, ses griffes ayant enfin été rangé.

- Qu'est-ce que tu fais ?! lança t-il.

- Mais Kamui…Il faut l'aider.

- Certainement pas. Ne t'approche pas de lui !


Mais Subaru posa une main sur celle de son frère pour lui faire lâcher prise.

- S'il te plaît, laisse-moi faire, d'accord…?

Kamui émit un soufflement insatisfait et mécontentant, mais également résigné. Subaru s'approcha alors d'avantage du hunter blessé.

- Laissez-moi vous aider professeur, vous avez perdu beaucoup de sang…Permettez-moi que je vous soutienne jusqu'à l'académie.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Dim 28 Fév - 10:18

-Ma Winchester...!

Le regard de Tôga passa par l'incompréhension puis par la colère. Il allait vraiment les tuer ces deux-là ! Et ce gamin, il avait osé détruire l'arme à laquelle l'hunter tenait énormément. Cependant il ne pouvait se permettre de causer un tel incident, encore plus s'il voulait qu'on lui confie la garde de Yona. Il soupira profondément, essayant de se calmer et s'alluma une cigarette ayant perdue celle d'avant lorsqu'il s'était fait attaqué.

-Mais t'es complètement con ! J'ai cette arme depuis que je suis capable de la tenir et toi tu me la bousille simplement parce que je la pointe sur toi ?! J'ai le droit d'être méfiant bordel de merde ! Je viens de me faire déchiqueter par un de tes potes là ! Putain ! J'espère que t'es pas gay parce que si tu découpe tout ce qu'on pointe sur toi je plains ton futur mec !

Ouais bah visiblement il n'avait pas réussi à vraiment se calmer, il tenait beaucoup trop à son fusil pour ça ce qui du coup semblait plutôt évident. Alors qu'il maugréait, grommelait et déversait sa haine sur le vampire, sa blessure lui rappela qu'il valait mieux qu'il se calme dans son état.

-Vous avez de la chance que mes objectifs actuels ne me permettent pas de vous foutre une balle dans vos jolies têtes, j'espère pour vous que je pourrais trouver un moyen de le réparer.

Peut-être que Yona en serait capable comme elle l'avait fait avec la vitre. Ou bien il devrait faire marcher ses contacts à la Guilde et espérer pouvoir le reforger.

- Je suis vraiment désolé pour ce qui vient de se passer.

-Moi je suis désolé de ne pas pouvoir me venger, j'en ai tué pour moins que ça.

Il grognait comme un loup à qui on venait de voler sa proie. Il était passablement agacé, ce qui était un faible mot pour décrire l'état actuel du hunter. Une fois sa rage peu à peu évacuée, il se concentra et reconnu les jumeaux à qui il précisa l'état du vampire pour s'assurer qu'ils ne recommenceraient pas. Il afficha même un sourire en voyant que l'un d'entre eux avait l'air soulagé lorsqu'il baissa son arme.

-Fais pas cette tronche, si je tira avec ça ça m'explose à la gueule. J'ai le visage assez dégommé comme ça, merci bien.

Il soupira alors et sortit alors lentement un pistolet anti-vampire d'un holster qu'il avait à la ceinture.

- Détrompez-vous. Nous savons bien qu'il ne reste plus vraiment de solution pour ces vampires…C'est hélas leur vie contre celle de nombreux humains…

-C'est ce que je m'évertue à expliquer la plupart du temps mais beaucoup d'entre vous n'ont pas cette logique.

Il baissa alors le cran de sécurité et tira, balayant la vie de cet homme qui était autrefois un humain. Puis, semblant vouloir détendre plus ou moins l'atmosphère, il demanda des nouvelles aux deux vampires alors qu'il effectuait sur lui-même ce que l'on pourrait considérer comme des premiers soins.

- Vous devriez plutôt vous inquiéter de votre état professeur, ce vampire ne vous a pas fait de cadeau.

-La personne qui m'en a fait le moins ici c'est pas ce pauvre bougre.

Lâcha-t-il en bougonnant tout en regardant le frère de Subaru. Rancunier ? A peine, il lui en tiendrait simplement rigueur pendant un bon moment, c'est tout.
Il assista ensuite à une scène "émouvante" ou l'un voulait l'aider alors que monsieur le destructeur de fusil le refusait. Il adressa même un regard blasé à Kamui, refuser de l'aider alors qu'il venait de ruiner son arme, il en avait une sacrée paire pour oser dire ça face à lui alors qu'il venait déjà de passablement l'irriter.


- Laissez-moi vous aider professeur, vous avez perdu beaucoup de sang…Permettez-moi que je vous soutienne jusqu'à l'académie.

-D'accord mais faudra passer le plus loin possible du dortoir de la Night. Si elle le sens...

La deuxième phrase était à peine murmurée, à vrai dire c'était plus une réflexion faite à lui même qu'aux jumeaux. Il se demandait réellement comment réagirait Yona si l'odeur de son sang lui parvenait, sachant que c'était la seule chose dont elle désirait se repaître et il n'avait pas vraiment envie qu'elle se jette sur lui, forçant alors l'hunter à plus ou moins expliquer les choses ce qui le mettrait dans une posture encore plus délicate que l'actuelle.
Acceptant l'aide de Subaru, il rangea son pistolet, remit son fusil cassé dans son étui tout en prenant soin de ramasser le bout et se mit doucement en route bien qu'un peu chancelant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Dim 28 Fév - 16:52

-Ma Winchester...!

Inutile de se demander si l'incident allait mettre en rogne de Hunter ou non. Subaru craignait beaucoup la suite des événements et s'il avait arrêté Kamui aussitôt, c'était bien parce qu'il avait peur que les deux s’entretuent. En tant que hunter, Yagari savait y faire avec les vampires, mais Kamui savait y faire avec les hunter...Ca aurait été un carnage affreux dont Subaru aurait sans doute participer si Kamui s'était avéré être en mauvaise posture et dans ce cas là...Hum...Bref ! Inutile d'y penser en fait car fort heureusement, le désastre avait pu être éviter ! Enfin, Subaru l'espérait...Mais Kamui, qui s'attendait à la moindre représailles, restait sur ses gardes.

-Mais t'es complètement con ! J'ai cette arme depuis que je suis capable de la tenir et toi tu me la bousille simplement parce que je la pointe sur toi ?! J'ai le droit d'être méfiant bordel de merde ! Je viens de me faire déchiqueter par un de tes potes là ! Putain ! J'espère que t'es pas gay parce que si tu découpe tout ce qu'on pointe sur toi je plains ton futur mec !

Bon, heureusement également que Kamui ne répondait pas à la provocation. Il ne répondait qu'à ses instincts. Et le fait qu'on lui hurle dessus n'était pas considérer comme une menace potentiel. Subaru était assez étonné des paroles du professeur. Il en venait à se demander s'il était comme ça lorsqu'il donnait un cours. Cependant, il comprenait bien que le fait de ne plus avoir de fusil en état l'avait mis en rogne, surtout si, effectivement, il traînait cette arme depuis des années. Subaru se sentait d'ailleurs un peu mal à l'aise face à ça. Ce n'était pas lui qui serait capable de réparer les dégâts.

-Vous avez de la chance que mes objectifs actuels ne me permettent pas de vous foutre une balle dans vos jolies têtes, j'espère pour vous que je pourrais trouver un moyen de le réparer.

Kamui jeta un regard meurtrier à l'homme tandis que Subaru s'excusa de ce qui venait de se produire. Mais le hunter répliqua :

-Moi je suis désolé de ne pas pouvoir me venger, j'en ai tué pour moins que ça.

Subaru émit un faible soupire. Le hunter ne le croyait peut-être pas après tout. Ce dernier finit par sourire devant le visage du vampire face à l'arme qu'il venait d'abaisser.

-Fais pas cette tronche, si je tira avec ça ça m'explose à la gueule. J'ai le visage assez dégommé comme ça, merci bien.

Bah, raison de plus pour être soulagé qu'il ne s'en serve plus non ? Mais maintenant, comment allait-il abattre le level E qui se débattait toujours sous lui ? La réponse à la question apparu presque aussitôt après, lorsque le hunter dégaina une autre arme, plus petite cette fois-ci, sous le regard attentif de Kamui qui s'était de nouveau braqué, bien qu'il se doutait qu'un hunter digne de ce nom ne se baladait pas sans solution de secours. Subaru expliqua alors à l'homme qu'il comprenait malgré tout le fait qu'il faut tuer les level E, même si cela l'attristait.

-C'est ce que je m'évertue à expliquer la plupart du temps mais beaucoup d'entre vous n'ont pas cette logique.


- Ce n'est pas toujours une solution facile à accepter, répondit Subaru.

Ce qui était parfois un peu normal comme réaction. Si l'inverse se faisait, est-ce que les humains accepteraient que l'on tue l'un des leur parce que ce dernier ne pouvait pas contrôler une soif de tuer insatiable ? C'était une acceptation douloureuse. Mais nécessaire. Même si Subaru le savait, cela faisait toujours mal à voir. Ce vampire level E n'était pas un coupable, mais une victime. C'était celui qui l'avait changé ainsi qui était le vrai coupable. Après avoir éliminé le level E qui disparu en un tas de cendre, le hunter demanda des nouvelles des vampires tout en se soignant du mieux qu'il pu.

-La personne qui m'en a fait le moins ici c'est pas ce pauvre bougre, répliqua t-il sous la remarque de Subaru.

Ce dernier suivit le regard du hunter qui s'était dévié sur Kamui, Kamui qui observait avec mépris l'humain sans prendre en compte sa remarque. Il n'avait aucun regret pour ce qu'il avait fait à cette arme, moins encore pour la blessure du hunter. Si ce dernier pouvait crever dans l'instant, ça l'arrangerait. Par ailleurs, il aurait également apprécier que Subaru ne vienne pas en aide à cet homme. D'une part, le hunter devrait savoir se débrouiller tout seul comme un grand et d'autre part, si ce n'était pas le cas, et bien tant mieux aussi. Kamui aurait aimé s'offrir le plaisir de l'achever. Mais bon, Subaru en avait décidé autrement. Ce n'était pas facile d'avoir un frère trop compatissant ! Kamui soupira lorsque son frère s'avança vers le hunter en lui proposant son aide.

-D'accord mais faudra passer le plus loin possible du dortoir de la Night. Si elle le sens...

Subaru hocha la tête bien qu'il ignorait de quoi le hunter parlait lorsqu'il mentionna le "elle". Le jeune vampire laissa le soin au hunter de ramasser et ranger ses affaires avant de se tenir à ses côtés pour le soutenir et l'aider à avancer. Kamui suivait docilement, bien qu'insatisfait de la tournure de la situation. Le petit groupe de trois quitta ainsi le parc pour s'engager dans les ruelles sombres, silencieuses et désertes de la ville, où seuls les lampadaires étaient sources de lumière.

- Professeur Yagari, fit alors Subaru, avant les dortoirs, c'est surtout des salles de classe dont il faudra prendre garde. Les élèves vampires doivent après tout être en cours à cette heure-ci. Malheureusement, il y a des chances pour que votre sang soit repéré lorsque nous nous rendrons à l'infirmerie...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Lun 29 Fév - 12:53

- Ce n'est pas toujours une solution facile à accepter.

-Je veux bien le croire et je le comprends. Moi aussi j'accepte pas qu'on change un humain en l'une de ces créatures. Ne croyez pas être les seuls à être atteints, ces personnes que nous tuons sont souvent des inconnus pour vous. En revanche, pour les hunters il arrive bien souvent que ce soit quelqu'un de notre famille, un ami ou une personne qui nous est extrêmement cher. Mettez vous à notre place un peu.

Son ton n'était pas méchant mais plutôt amer. Combien de proches avaient-ils perdus à cause de ça ? Des tas. Il avait même du en tuer quelques uns lui-même comme ça avait été le cas pour Hana.

-Pour ma part j'ai eu le droit au trois. Ne croyez pas que nous faisons ça par plaisir et ne vous étonnez pas que nous soyons amers.

Il y avait eu en effets son frère et la mère de Kagame qui étaient morts dans une attaque massive de levels e et Zero qui était en plein processus de transformation depuis plusieurs années. Sans compter Kaito qu'il avait eu comme élève quelques temps et qui avait du tuer son propre frère. Les vampires se plaignaient mais avaient-ils seulement idée de la souffrance qu'infligeaient leurs compères aux hunters ? Ces mêmes hunters qui dédiaient leur vie toute entière et la mettaient constamment en danger afin de protéger les humains. Non, la quasi totalité n'y réfléchissait même pas, voyant simplement les chasseurs comme des brutes écervelées qui tirent sur tout ce qui bouge.

- Professeur Yagari, avant les dortoirs, c'est surtout des salles de classe dont il faudra prendre garde. Les élèves vampires doivent après tout être en cours à cette heure-ci. Malheureusement, il y a des chances pour que votre sang soit repéré lorsque nous nous rendrons à l'infirmerie...

-Non, elle sèche encore sûrement les cours et je ne compte pas aller à l'infirmerie, il y a le nécessaire chez Kaien, il sait que je peux rentrer blessé alors il a prit ce qu'il fallait au cas où. Je refuse de m'approcher du bâtiment de la Night ou du bâtiment principal. On fera un détour pour en être le plus loin possible et on ira directement chez le directeur.

L'hunter ne plaisantait pas, il était on ne peut plus sérieux. S'ils s'en approchaient trop il y avait un risque assez conséquent qu'il provoquent une crise à Yona, qu'elle attaque quelqu'un ou même vienne l'attaquer lui. C'était bien trop risqué, il connaissait son état et ne prendrait pas ce risque pour gagner un peu de trajet. Il tiendrait le coup, il n'avait pas d'autre choix. Il avait connu pire, ce n'était pas une plaie comme celle-là qui le tuerait surtout qu'il avait de l'aide. Incongrue, certes, mais de l'aide tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Lun 29 Fév - 21:35

-Je veux bien le croire et je le comprends. Moi aussi j'accepte pas qu'on change un humain en l'une de ces créatures. Ne croyez pas être les seuls à être atteints, ces personnes que nous tuons sont souvent des inconnus pour vous. En revanche, pour les hunters il arrive bien souvent que ce soit quelqu'un de notre famille, un ami ou une personne qui nous est extrêmement cher. Mettez vous à notre place un peu.

Et tac, dans le mille ! Le hunter était bourru et avait l'air sans pitié mais c'était bien quand il disait ce genre de chose que l'on pouvait reconnaître qu'il avait un cœur comme tout le monde. Subaru baissa le regard comme s'il était responsable de tout le mal du monde. Mais en vérité, il ne ressentait que trop bien ce que le hunter avait sur le cœur. Oui, il n'avait pas tort du tout. Déjà que quand c'était des inconnus, c'était difficile de les voir mourir, alors des proches…Devoir appuyer sur la détente pour assassiner un parent ou un ami…

- Vous avez raison, fit alors le jeune vampire, vous portez un bien lourd fardeau.

-Pour ma part j'ai eu le droit au trois. Ne croyez pas que nous faisons ça par plaisir et ne vous étonnez pas que nous soyons amers, ajouta alors l'homme.

- Je suis vraiment désolé. Mais non, loin de là l'idée de penser que vous agissez pour votre plaisir. Je n'approuve pas plus que vous le fait que l'on transforme des humains en vampire.

Mais bon, allez dénicher un level A qui serait à l'origine de tout ça pour lui demander gentiment d'arrêter…Même si Kamui taisait son opinion, il ne passait pas à côté du fait que si effectivement les level A cessaient de transformer les humains en vampire, cela aurait facilité la vie à beaucoup de monde. Mais bon, dans la vie justement, rare étaient les choses qui se passent vraiment comme on le voudrait. Enfin, de toute façon le hunter n'allait pas s'apitoyer sur sa condition maintenant. Subaru savait à quel point s'était difficile pour lui, mais l'homme avait choisi sa voix après tout. C'était un métier hélas nécessaire. Durant leur trajet en direction de l'académie, Subaru fit une remarque à propos du fait que la présence sanglante du professeur risquerait tout de même d'être repérer par la Night Class avant même qu'il ne franchisse la porte de l'infirmerie.

-Non, elle sèche encore sûrement les cours et je ne compte pas aller à l'infirmerie, il y a le nécessaire chez Kaien, il sait que je peux rentrer blessé alors il a prit ce qu'il fallait au cas où. Je refuse de m'approcher du bâtiment de la Night ou du bâtiment principal. On fera un détour pour en être le plus loin possible et on ira directement chez le directeur.

Subaru dévia son regard sur le hunter. Soit, il le conduirait dans le bureau du directeur tel était son désir. Après tout, il avait peut-être raison, c'était plus sûr d'agir ainsi.

- Elle…? répéta le vampire, de qui parlez-vous ?

C'est alors que Kamui arrêta subitement la marche. Son regard se balada un peu partout dans la ruelle sombre dans laquelle le petit groupe s'était engagé. Il y sentait une présence pas nette dans le coin. Devant l'arrêt de son frère, Subaru s'arrêta également tandis que Kamui eut tout juste le temps de sentir la présence plus forte juste au-dessus d'eux. Il leva immédiatement la tête vers les toits au moment où un vampire assoiffé de sang bondit d'une gouttière, les crocs luisants à la lueur de la lune, les rouges emplis de folie. Il allait s'abattre sur le groupe lorsque Kamui l'intercepta en bondissant à sa rencontre et en le repoussant de plusieurs mètres d'un coup de pied bien placé. A vrai dire, le jeune level B se moquait bien qu'il puisse arriver quelque chose à l'hunter déjà blessé mais sait-on jamais que le level E ne s'en prenne à Subaru en tentant de s'approprier de l'humain. Subaru, quant à lui, était resté près du professeur, toujours en simple assistance pour le soutenir malgré sa blessure. Kamui scrutait d'un sombre regard le level E qu'il venait d'envoyer valdinguer plus loin. Mais ce dernier se redressa bien vite, les crocs toujours dévoilés dans un rictus effrayant et les yeux scintillants cette lueur rouge meurtrière. Il était prêt à tout pour obtenir le sang de l'humain dont l'odeur s'était répandu dans tout le quartier tant la plaie été imposante, même bandée.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Mar 1 Mar - 13:54

- Vous avez raison, vous portez un bien lourd fardeau.

-Non. Ce n'est rien à côté de ce qu'on vécu les Kiryu, Zero surtout puisqu'il est le seul survivant. Vous qui êtes jumeaux vous devez comprendre ce que ça doit être de perdre ses parents et son frère jumeau. C'est pour ça qu'il est hostile aux vampires, personne ne peut le blâmer pour ça.

Il était assez compatissant avec Zero là-dessus, surtout qu'il avait pris les deux chez lui assez souvent et les appréciait énormément. Aujourd'hui il se montrait dur avec lui, il avait besoin d'être gardé sur les rails, qu'on le pousse au cul pour qu'il continue de se battre et c'était exactement ce qu'il faisait.
Il regarda les jumeaux un moment. Il avait beau être généralement un gros connard il se souvenait avoir eu un feeling plutôt pas mal avec eux, c'était même étonnant qu'il ai pu les apprécier à l'époque. La seule réponse qu'il avait trouvé à ça c'était qu'ils lui rappelaient les Kiryu alors forcément il était moins chiant avec eux.


- Je suis vraiment désolé. Mais non, loin de là l'idée de penser que vous agissez pour votre plaisir. Je n'approuve pas plus que vous le fait que l'on transforme des humains en vampire.

-Vous non mais d'autres oui. Je ne dis pas que tout est rose de votre côté. Vous êtes surveillés, on choisit votre avenir pour vous, le Conseil, le Sénat, ce ne sont que des mascarades au même titre que la Guilde.

Tôga était grognon. Il savait que ces organisations étaient toutefois nécessaires pour éviter de déclencher une nouvelle guerre mais il en avait ras le cul que l'on contrôle tous ses faits et gestes. Que l'on lui dise quoi faire. Et même si jamais le président actuel de la Guilde venait à mourir et qu'on lui proposait de le remplacer il refuserait. Il faut savoir que le borgne déteste la paperasse et qu'il n'avait pas envie de passer ses journées au chaud derrière un bureau à régler les conneries de ses subordonnés. Surtout qu'en général c'était lui qui en faisait le plus avec son manque constant de respect pour qui que ce soit qu'il estimait trop con pour perdre du temps à expliquer quoi que ce soit ou leur faire rentrer un truc dans le crâne. Il était insultant, arrogant mais doué, c'était la seule raison qui faisait que cette tête brûlée sur pattes avait encore un travail.

- Elle…? De qui parlez-vous ?

-D'une jeune sang pure de l'académie, la fille de Shiuka Hio. Si elle sent l'odeur de mon sang je ne sais pas ce qui va se passer mais je doute que ça soit bon. D'ailleurs si jamais vous la croisez, ce qui m'étonnerais vu qu'elle ne quitte pas sa chambre ne l'attaquez pas, ne soyez pas le moins du monde hostile, je ne sais pas comment elle réagirait.

L'hunter sursauta en voyant un level E voler à travers la ruelle. Il n'avait pas senti sa présence, il était trop faible, ses sens étaient brouillés. Ne comptant toutefois pas le laisser boire son sang, il dégaina son pistolet et le mit en joue, il tira mais la balle passa largement à côté. Il grogna, il était incapable de se battre dans son état actuel et n'arrivait même pas à faire quelque chose d'aussi simple que marcher. Son corps tremblait et il avait un mal de tête atroce, se sentait fiévreux. Les griffes de ce level E devaient vraiment être bien dégueulasses pour qu'il se retrouve dans un état pareil. Décidant de laisser faire les deux vampires, de toute manière il risquait juste de tirer sur l'un d'eux accidentellement, il rangea son pistolet dans son étui après plusieurs essais.

-Je suis navré mais je vais devoir vous laisser gérer ça...

Il décida de s'adosser contre un mur le temps qu'ils s'en chargent. Il voulait juste reprendre son souffle quelques minutes, attendre que sa vision cesse de se troubler. Au fond il savait très bien que plus il tarderait plus son état empirerait mais il n'avait pas vraiment le choix. Il devait tenir encore au moins une heure, le temps de rentrer et de se soigner un peu mieux. Après il devrait s'en remettre. Ouais, il devrait. Il n'était en réalité pas très optimiste mais s'il était doué dans un autre domaine que pour chasser des vampires c'était pour survivre aux blessures qu'il en récoltait. Et ça il en avait eues, des tas. La plupart se situaient dans son dos ou sur les côtés, il en avait quelques unes sur le torse, plus rares car les vampires étaient bien souvent des traîtres et attaquaient par derrière. Avec le temps elles s'effaçaient mais des cicatrices plus ou moins visibles restaient suivant la gravité de sa blessure. La pire étant pour lui celle qu'il avait au visage.
Ce fut et reste encore la plus douloureuse qu'il avait reçue que ce soit physiquement ou psychologiquement. Il la détestait à vrai dire et c'était pour cette raison que les personnes ayant pu le voir sans son bandeau se comptaient sur les doigts d'une main. Il l'enlevait pour se doucher ou dormir mais faisait en sorte de ne pas être vu sans et il tenait énormément à respecter ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Mar 1 Mar - 18:48

-Non. Ce n'est rien à côté de ce qu'on vécu les Kiryu, Zero surtout puisqu'il est le seul survivant. Vous qui êtes jumeaux vous devez comprendre ce que ça doit être de perdre ses parents et son frère jumeau. C'est pour ça qu'il est hostile aux vampires, personne ne peut le blâmer pour ça, répondit le hunter.

Zero Kiryu. Subaru comme la majorité des vampires, n'avaient pas vraiment pu avoir un très bon contact avec cet élève. Qu'advenait-il de lui d'ailleurs ? Oui, ça avait dû être atroce pour ce jeune homme, un véritable enfer que de voir ses proches assassinés et Subaru avait oublié le fait qu'il avait eu un jumeau. En y repensant, il jeta un regard à Kamui derrière lui. Que serait-il sans lui ? Pas grand-chose à vrai dire. Subaru en venait même à se demander s'il supporterait la vie sans son frère et ses sentiments étaient sans nul doute réciproques avec ce dernier.

- Comment va-t-il…? demanda Subaru à Yagari en reposant son regard sur lui.

Même si depuis leur départ de l'académie, il arrivait aux jumeaux d'y retourner en de rares occasions, ils ne prenaient pas la peine de s'informer sur les dernières nouvelles, de savoir comment les choses avaient évolué, l'état de Zero par exemple, ou comment se porter la jeune Yuki. Tout se limitait à ce que le directeur prenait la peine de leur dire lors de leur bref passage mais Kamui n'aimait guère s'attarder dans l'enceinte de l'école et avait toujours préféré abréger les rencontres. Par conséquent, Subaru n'était pas vraiment fier de leur fuite de l'école à tous les deux et préférait tout autant éviter de tomber sur des vampires de la Night Class qui risqueraient d'avoir des commentaires gênants. De ce fait, ils n'en avaient plus vu un seul depuis leur départ. Pas même Kaname.

-Vous non mais d'autres oui. Je ne dis pas que tout est rose de votre côté. Vous êtes surveillés, on choisit votre avenir pour vous, le Conseil, le Sénat, ce ne sont que des mascarades au même titre que la Guilde.

Et oui, parfois la vie pouvait paraître comme une grosse entourloupe. Kamui et Subaru avaient plus ou moins décidé de choisir leur propre avenir, même s'il était miséreux. Il était vrai aussi que pour une personne rebelle comme Yagari, se trouver sous les ordres d'un gouvernement pouvait être véritablement frustrant. Mais il était toujours là, il avait toujours le droit d'exercer et donc son caractère pas forcément appréciable de tous n'était pas tant que ça un problème à diriger. Cela pouvait néanmoins changer, si jamais un beau jour le hunter décide d'agir une fois de trop et d'être la goutte qui fait déborder le vase.

-D'une jeune sang pure de l'académie, la fille de Shiuka Hio. Si elle sent l'odeur de mon sang je ne sais pas ce qui va se passer mais je doute que ça soit bon. D'ailleurs si jamais vous la croisez, ce qui m'étonnerais vu qu'elle ne quitte pas sa chambre ne l'attaquez pas, ne soyez pas le moins du monde hostile, je ne sais pas comment elle réagirait.

Subaru échangea un regard vers Kamui. Tiens ? Curieux, ils ne se souvenaient pas de cette vampire. Ils ne savaient même pas que Shizuka Hio avait une fille. Cette dernière était donc arrivée après leur départ. Mais elle était donc une sang-pur aussi ? Subaru se demandait pourquoi le sang du hunter serait propice à un éventuel désordre avec cette vampire en particulier. Il craignait néanmoins de frôler une certaine intimité en le lui demandant.

- Nous n'avons aucune raison d'être hostile envers elle
, assura alors le jeune vampire.

Subaru de toute manière n'était agressif que sous une seule condition : son frère en danger, ce qui n'arrivait pas souvent tout de même ! Quant à Kamui, lui non plus ne voyait pas de raison de s'en prendre à une vampire, sauf bien sûr si elle-même se montrait hostile. La défense, c'était normal. Mais puisque c'était l'une des siens, le vampire ne voyait pas pourquoi il se montrerait menaçant envers elle. Enfin, de toute manière, comme le disait apparemment le hunter, il y avait peu de chance pour qu'ils la croisent, ce qui intrigua d'ailleurs Subaru.

- Il y a-t-il une raison qui la conditionne dans sa chambre ? demanda t-il.

C'est alors qu'un level E apparu soudainement, heureusement repoussé dans l'immédiat par Kamui. Le hunter s'empressa de dégainer son arme mais malheureusement, son tir échoua. Le vampire empli de folie eut le temps de se relever et de repartir à l'assaut. Il ne semblait pas voir les deux level B aux côtés de l'humain. Une seule chose comptait pour lui : le flux vital qui rougissait le bandage du hunter. Fonçant à nouveau sur lui, Kamui une fois de plus le repoussa avec force contre un mur, mais dans le seul but de l'empêcher d'approcher plus, confectionnant un périmètre de sécurité à chacune des tentatives du level E. Subaru jeta un regard inquiet sur le professeur dont l'état semblait se détériorer à vue d'œil. Ce n'était pas bon du tout. Il fallait se hâter de l'emmener en lieu sûr avant qu'il ne s'évanouisse ou que son cas devienne sérieusement plus grave. Néamoins, le hunter tenta plusieurs fois de se défendre tout seul en visant le Level E, malgré tout, il ne parvenait plus à viser correctement et le level E avait même l'air de le narguer en esquivant ses coups.

-Je suis navré mais je vais devoir vous laisser gérer ça...

- Tenez bon professeur, répondit Subaru en restant à ses côtés tandis que le hunter s'adossa à un mur.

Subaru n'aimait pas se battre, ne le faisant qu'en cas d'extrême urgence. De toute façon, il savait que Kamui s'en sortirait très bien tout seul. Les seuls capable de rivaliser avec lui étant les hunters. Subaru observait avec inquiétude l'état de l'homme avant de se tourner vers Kamui :

- Nous devons nous dépêcher d'atteindre l'académie avant que l'odeur du sang n'attire tous les level E des environs !

Kamui hocha la tête, même si l'idée de venir en aide à un hunter était exécrable. C'était ce que désirait son frère malgré tout. Refaisant face au level E une nouvelle fois, il entendit la voix caverneuse de ce dernier qui s'approchait de lui :

- Laisse-moi…Laisse-moi l'humain…Je veux juste…L'humain…Son sang…

Kamui étira ses longues griffes aussi tranchantes qu'une lame de katana fraîchement aiguisée.

- N'approche pas,
menaça-t-il, si tu essayes…je te détruirais.

Mais même un tel avertissement n'avait pas grande valeur aux yeux d'un level E en proie à sa folie meurtrière. C'était comme tendre un sac de drogue à une victime en manque sans la laisser s'en approcher. Plus la drogue, ici un humain blessé, était balancé sous le nez du vampire, plus ce dernier s'enfoncerait dans sa folie et redoublera d'effort pour l'atteindre. C'est pour cela que le monstre repartit à l'attaque. Cette-fois ci Kamui ne se contenta plus de mener sa barrière de sécurité autour du hunter et de Subaru, il partit également à l'assaut et trancha la chair de son congénère de ses griffes acérées. Subaru observait la scène, la tristesse de voir un nouveau vampire se faire déchiqueter se lisait dans son regard. Kamui n'éprouvait nulle pitié contrairement à lui. Il ne laissa aucun répit au level E et, ne disposant d'aucune arme anti-vampire pour l'abattre d'une traite, s'efforça de le réduire en charpie. Les pavés de la ruelle étaient rougis de sang, tout comme les murs aux alentours. Le combat engagé avait été bref, composé de culbute sur les murs pour chercher à esquiver ou à infliger des coups. Mais l'adresse de Kamui avait été la plus forte. Ramenant ses griffes en simples ongles, le bout de ses doigts étaient couvert du sang de ce level E. Il revint auprès des deux autres où Subaru aida le hunter à se redresser.

- Il faut se dépêcher, lança Kamui.

Qui sait combien de level E sévissaient dans la ville en ce moment même ? Peut être aucun, mais il pouvait en venir de bien plus loin si l'odeur du sang continuait de se répandre, ayant la même propriété qu'une goutte de sang dans l'océan capable d'attirer les requins à des kilomètres à la ronde.



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Mar 1 Mar - 22:42

- Comment va-t-il…?

-C'est compliqué mais il se débrouille...

Tôga comptait bien en dire le moins possible à son sujet, il savait pertinemment qu'il risquait de le mettre en danger en en parlant plus bien qu'il ai plus ou moins confiance envers les jumeaux.

- Nous n'avons aucune raison d'être hostile envers elle.
Il y a-t-il une raison qui la conditionne dans sa chambre ?


-A vrai dire je ne peux pas vous en parler mais sachez juste que dans son état actuel elle est même un danger envers ses camarades. D'ailleurs si jamais elle sort dehors et que vous la voyez attaquer quelqu'un n'hésitez pas à l'arrêter. Sans la blesser bien sûr. Je prendrais ensuite le relais alors amenez la moi. Si elle a besoin de sang je me débrouillerais pour lui en fournir d'une manière moins violente. Enfin, si vous la croisez vous comprendrez, elle ne veut simplement pas que ça se sache pour l'instant.

L'hunter était resté volontairement évasif sur ce sujet. Après tout elle avait très bien pu simplement perdre la tête, ils ne pouvaient donc pas deviner à moins de tomber sur elle, ce qui ne risquait pas beaucoup d'arriver. D'un autre côté si elle venait à aller en ville et à attaquer quelqu'un ils sauraient comment réagir ce qui le soulageait un peu. D'autres vampires auraient pu vouloir profiter de la situation pour la manipuler de quelque façon que ce soit.

- Tenez bon professeur.

-Je vais essayer.

Puis le vampire sembla s'adresser à son frère.

- Nous devons nous dépêcher d'atteindre l'académie avant que l'odeur du sang n'attire tous les level E des environs !

Il vit alors Kamui commencer à se battre contre le level e. Il aurait aimé l'aider mais en était incapable. Il ne pouvait que regarder et c'est ce qu'il fit. Le vampire était impressionnant, il se déplaçait vite, avait des réflexes incroyables et une force au-dessus des autres vampires. Alors qu'il regardait, pas réellement inquiet pour son ancien élève qu'il savait déjà gagnant il eut une légère perte de conscience et lorsqu'il revint à lui il avait terminé et les murs ainsi que le sol de la ruelle étaient recouverts de sang.

-Je suis bien content de vous avoir de mon côté...

Déjà qu'affronter un level B n'était pas facile, la puissance de Kamui le montrait clairement mais les deux à la fois, c'était suicidaire. Il suffisait d'imaginer les mêmes mouvements que Kamui mais coordonnés avec Subaru. Les deux étaient toujours ensembles alors il serait impossible d'en affronter un sans devoir se farcir l'autre aussi. C'était ce qui les rendait quasiment imbattables et ne parlons même pas du fait que leur rage montrait à chaque blessure que subirait l'autre.

- Il faut se dépêcher.

-Je suis désolé, j'aurais pas du courir après ce crétin avec une blessure pareille mais je craignais qu'il attaque un ou plusieurs humains nocturnes.

Ah Tôga et son sens du devoir. Combien de fois il s'était mis en danger à cause de ça ? Plus qu'il ne pourrait compter en tous cas. Il devait sérieusement songer à être plus prudent s'il ne voulait pas que ça finisse mal un jour au l'autre. Il avait toujours été très téméraire et essayer de le faire changer c'était déjà perdu d'avance. Peut-être que Yona pourrait quelque peu refroidir ses ardeurs, peut-être. Mais rien n'était sûr, encore moins avec quelqu'un d'aussi imprévisible que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Mer 2 Mar - 12:27

-C'est compliqué mais il se débrouille...

C'est déjà. Subaru était tout aussi inquiet de comment se passera l'avenir de Zero Kiryu. Ce garçon avait une histoire profonde et le vampire espérait vraiment qu'il ne devienne pas un vulgaire level E. Il devait continuer à se battre contre sa nature comme il l'avait toujours fait jusque là ! Ce n'était pas facile, Subaru en était bien conscient mais…Zero comptait quand même dans le cœur de plusieurs personnes. Il pensait notamment à Yuki et au directeur, mais en déviant son regard vers Yagari, il se disait qu'il en restait d'autres, moins évident. Curieux au sujet de la personne dont parlait le professeur, Subaru voulu en savoir un peu plus.

-A vrai dire je ne peux pas vous en parler mais sachez juste que dans son état actuel elle est même un danger envers ses camarades. D'ailleurs si jamais elle sort dehors et que vous la voyez attaquer quelqu'un n'hésitez pas à l'arrêter. Sans la blesser bien sûr. Je prendrais ensuite le relais alors amenez la moi. Si elle a besoin de sang je me débrouillerais pour lui en fournir d'une manière moins violente. Enfin, si vous la croisez vous comprendrez, elle ne veut simplement pas que ça se sache pour l'instant.

- Je comprends, répondit Subaru.

Il ne pouvait néanmoins pas forcément promettre que rien n'arrivera à la vampire si jamais les jumeaux devaient intervenir pour l'empêcher de tuer un humain. Mais Subaru peut au moins se jurer qu'il sera fait le maximum pour ne pas la blesser. S'il s'agissait bien d'une vampire de sang pur de toute façon, elle devrait pouvoir tenir la distance avec des level B, même s'ils sont deux. M'enfin, rien ne disait qu'ils croiseraient un jour le chemin de cette étrange vampire. Subaru comprit que le hunter ne voulait pas en dire davantage sur le sujet et respecta ce choix. Lorsque le level E apparu, Subaru resta aux côtés de l'humain, laissant le soin à Kamui se régler cette histoire.

-Je vais essayer,
répondit Yagari lorsque le vampire l'encouragea à ne pas se laisser abattre.

Pourvu qu'ils arrivent à temps à l'académie. Plus ils tardaient, plus l'état du hunter s'aggravait et moins il risquait de s'en remettre. Pourtant il le devait ! Il avait tout de même fait face à des situations pires que ça non ? Il ne pouvait pas mourir bêtement ce soir à cause d'un stupide level E ! Subaru imita le hunter qui assista au combat entre Kamui et le vampire fou. Subaru avait une total confiance en son frère et bien qu'il espérait que ce dernier ne se fasse pas blesser par le level E, il était certain qu'il gagnerait de toute façon face à lui. Soudain, il sentit un poids à ses côtés. Le professeur venait de faire un malaise.

- Professeur ! s'exclama le vampire en soutenant l'homme, véritablement inquiet de son état.

Heureusement que ce dernier était toujours en vie. Il avait simplement sombré dans l'inconscience, ce qui était normal vu le sang qu'il avait perdu, ajouté à la douleur de la plaie. Il revient d'ailleurs assez rapidement à lui. Subaru souffla, soulagé.

-Je suis bien content de vous avoir de mon côté...

Oui, on peut dire qu'il pouvait être content en effet. Que serait-il devenu sans eux ? Comment aurait-il pu échapper à ce level E ? Il aurait sûrement trouvé une combine mais pour quel prix ? Subaru eut un léger sourire néanmoins. La confiance du hunter était d'autant plus appréciable quand on savait qu'il n'aimait pas forcément les vampires. Peut-être que le fait d'être d'anciens élèves aidait à cette confiance. D'un autre côté, les jumeaux venaient de prouver qu'ils n'avaient pas de mauvaises intentions envers lui.

-Je suis désolé, j'aurais pas du courir après ce crétin avec une blessure pareille mais je craignais qu'il attaque un ou plusieurs humains nocturnes, ajouta l'homme.

- Vous n'avez pas à vous excuser,
répondit Subaru, vous avez défendu vos valeurs après tout. Ce qui compte, c'est que vous survivez.

Subaru n'allait certainement pas lui reprocher de faire son possible pour empêcher ces meurtres d'arriver. C'était le rôle du hunter et les risques sur sa vie faisaient partis de son métier. Mais bon, pour cette fois, c'est vrai que Yagari avait sévèrement dégusté. Ce n'était pas parce qu'ils étaient fous que les Level E étaient plus simples à abattre. Après, c'est vrai que courir derrière avec une pareille blessure n'était pas la meilleure solution. Le level E serait de toute façon revenu finir sa proie.

- Tâchez de vous en rappeler pour la prochaine fois, répliqua froidement Kamui, il est temps d'y aller.

Subaru reprit son soutien vis-à-vis du professeur pour l'aider à reprendre la route vers l'académie. Le petit groupe laissa derrière lui une ruelle couverte de sang. Ils poursuivirent leur chemin tant bien que mal en ce qui concernait Yagari mais au bout d'un moment, l'académie Cross fut enfin en vue. Pénétrant dans le domaine, les trois protagonistes devraient être normalement en sécurité à partir de maintenant. Il faudrait juste éviter désormais les vampires plus instruits qui étaient en cours à l'heure qu'il est.

- Passons par derrière pour contourner les classes et se rendre chez le directeur,
fit alors Subaru face à Kamui qui approuva silencieusement d'un hochement de tête, encore un effort professeur…

Finalement, ils pénétrèrent l'enceinte du bâtiment.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Mer 2 Mar - 23:04

- Je comprends.

Yagari lui adressa un sourire qui se voulait reconnaissant malgré une certaine crispation due à la douleur. Il était rassuré qu'il ne cherche pas à en savoir plus sur le sujet, ça l'arrangeait même plutôt pas mal vu que ça le concernait tout autant que la demoiselle puisque la faute était partagée et que même si pour l'instant elle était la seule à en subir les conséquences, il savait très bien que ça finirait par lui retomber dessus un jour ou l'autre. Le plus tard serait le mieux, bien entendu car si Yona l'annonçait et que la société vampirique découvrait la vérité non seulement la Guilde allait sûrement le virer pour avoir participé à la mascarade mais aussi pour avoir franchit l'interdit mais en plus le Sénat risquait de leur faire payer cette histoire très cher. Il était donc plutôt inquiet à ce sujet et passait d'ailleurs le plus clair de son temps libre à ruminer ce problème dans sa tête, retournant encore et encore toutes les possibilités dans sa tête. 

- Professeur !

-Ça va, ça va...

Malgré que sa voix était encore vacillante il lui fit signe que tout allait bien. Enfin si on pouvait dire. Il venait de s'évanouir mais la voix de Subaru lui avait permis de revenir dans un sursaut.

- Vous n'avez pas à vous excuser, répondit Subaru, vous avez défendu vos valeurs après tout. Ce qui compte, c'est que vous survivez.

- Tâchez de vous en rappeler pour la prochaine fois, il est temps d'y aller.

-Oui, je vais le faire... Allons y...

A vrai dire ces excuses n'étaient pas destinées aux jumeaux mais plutôt à Yona. Il savait que dans son état si elle le perdait elle ne tiendrait pas le coup et devait donc tenir. Pour elle et les jumeaux il devait se battre. Penser à eux semblait lui avoir donné un coup de fouet. Il se redressa, s'appuyant à nouveau sur eux et reprit la route. Il en aurait encore pour un moment et des levels E pourraient surgir à n'importe quel moment. Il faisait donc de son mieux pour aller le plus vite possible malgré la douleur et réussit plutôt bien pour quelqu'un qui avait le côté déchiqueté.
Bien qu'il trouva le chemin long est difficile il fut heureux de voir qu'ils étaient entrés au sein de l'académie, ce qu'il lui garantissait d'être plus ou moins en sécurité par rapport aux levels E.


- Passons par derrière pour contourner les classes et se rendre chez le directeur, fit alors Subaru face à Kamui qui approuva silencieusement d'un hochement de tête, encore un effort professeur…

L'hunter se contenta d'hocher la tête. Enfin, ils s'approchaient de chez Kaien, il allait s'en sortir finalement. Il se demandait d'ailleurs si ce dernier serait là, ça l'emmerdait de se faire chaperonner par les deux vampires, ils avaient déjà bien assez fait comme ça pour lui et il s'en voudrait s'ils devaient encore s'occuper de lui ou le veiller.

-Je vous en dois une bonne. Si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit n'hésitez pas.

On avait beau dire l'hunter était peut-être une tête de con mais il avait un certain sens de l'honneur parfois même envahissant il devait le reconnaître surtout quand une personne venait réclamer son du au mauvais moment mais avec lui les promesses étaient sacrées, tout comme sa reconnaissance qui n'était pourtant pas si facile à obtenir, lui qui avait plutôt l'habitude que ce soit les autres qui lui doivent quelque chose que l'inverse.


________________
(Vu que personne ne viens prendre Kaien je crois que je vais devoir le faire en PNJ pour l'instant car c'est quand même un perso important xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Jeu 3 Mar - 1:01

Le hunter avait souri à Subaru. C'était une première pour ce soir mais cela faisait plaisir au jeune vampire. Il se sentait à l'aise à partir du moment où l'homme avait confiance en lui. L'un des meilleurs moyens d'obtenir la confiance de quelqu'un était par commencer à respecter les moments où il ne souhaitait rien dire. Peut-être que Subaru le saura un jour, ou peut-être que non. Il n'était pas assez curieux pour insister d'avantage. Mais si jamais l'homme avait un jour besoin d'aide pour une chose quelconque, Subaru sera là pour ça. Parfois, conserver un secret n'était qu'un fardeau de plus et cette histoire mystérieuse avait l'air d'encombrer que de trop l'esprit du professeur. En parlant d'esprit, ce dernier avait l'air de tout doucement succomber. Subaru en était très soucieux mais l'humain reprit rapidement conscience pour le rassurer sur ce point.

-Ça va, ça va...

Subaru n'en était absolument pas convaincu. Mais alors pas du tout et il suffisait d'entendre et de voir l'état de l'homme pour savoir que c'était le vampire qui avait raison. Kamui était impatient de se débarrasser de ce hunter qu'il aimerait mieux cent fois tuer. Il espérait bien que c'était la première et la dernière fois qu'il rendait service à un hunter. Chaque fois qu'il posait un regard sur l'homme, c'était avec ses iris empli de mépris envers lui. Le fait que Yagari était un professeur de l'académie lui importait bien peu. Plus rien n'avait d'importance depuis ce jour là où tout avait basculé pour les jumeaux. Pour Kamui, moins il fréquentait les humains, mieux il se portait.

-Oui, je vais le faire... Allons y...

Une fois à l'intérieur du bâtiment de l'académie Cross, tous se dirigèrent chez le directeur. Par chance, ils ne croisèrent personne en cours de route. Personne pour les interroger sur ce qui s'était passé ou pour flairer cette odeur de sang. Celle-ci était cachée par les bandages que le hunter s'était fait en toute improvisation. Du moins, une partie seulement. Kamui pouvait toujours sentir l'arôme alléchant de l'hémoglobine qui avait coloré le tissu dont Yagari s'était grossièrement servit pour ses soins vite fait. Finalement, le trio arriva devant la porte et s'y arrêta. Avec un peu de chance, Kaien serait là pour prendre la relève. Sinon, cela ne gênerait pas Subaru de continuer à aider le hunter, mais on ne pouvait pas en dire autant de Kamui qui n'avait qu'une envie, le larguer ici et s'en aller. Chose qu'il aurait aimé faire dès le début à vrai dire.

-Je vous en dois une bonne. Si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit n'hésitez pas.

- Aucune situation ne serait assez critique pour que j'envisage l'aide d'un hunter, répliqua sévèrement Kamui, les bras croisés.

- Allons Kamui… fit Subaru en posant une main sur son épaule.

- Humpf, lâcha le frère véritablement frustré en déviant son regard vers le clair de lune qui se reflétait par-delà une fenêtre du couloir.

Subaru se tourna à nouveau vers le hunter et lui afficha un sourire.

- Essayez d'être un peu plus prudent à l'avenir, lui dit-il gentiment, ça ira à partir d'ici ? Si jamais le directeur n'est pas là, nous pouvons toujours rester en cas de besoin.

- Je pense que ce n'est pas nécessaire Subaru.

- Entre ces murs, on ne sait jamais...






(HRP : Vi je crois aussi que c'est mieux x))

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Jeu 3 Mar - 16:56

Yagari leur était vraiment reconnaissant de lui avoir porté secours. Sans eux cette histoire se serait probablement terminé d'une salle manière avec le corps du chasseur retrouvé mort dans une ruelle, vidé de son sang et peut-être même déchiqueté par des levels E. C'est donc fort de sa reconnaissance qu'il leur assura qu'en cas de pépin il leur apporterait son aide si le besoin s'en faisait ressentir.

- Aucune situation ne serait assez critique pour que j'envisage l'aide d'un hunter.

-Tu sais quand je dis ça t'es pas censé le prendre comme une insulte. Vous vous plaignez d'être mis dans le même panier mais vous faites pareil.

Grogna Tôga l'air exaspéré. Qu'avait-on bien pu lui faire pour qu'il se mette à autant haïr les hunters ? Bon d'accord c'était un sentiment partagé par la quasi totalité de son espèce mais le professeur se souvenait d'un Kamui moins fermé. L'incident qui les avait fait quitter l'académie y était probablement pour quelque chose. Malheureusement Yagari ne pouvait pas blâmer l'hunter qui ne faisait que son boulot, les seuls en tord étaient les jumeaux, surtout Kamui qui l'avait tué de rage après que son frère ai prit une balle destinée au level E. Tout n'était qu'affaires de circonstances qui avaient menées à un tel résultat. Bien sûr les deux frères étant très proches, au moment ou Subaru a été blessé la vie du chasseur était d'ores et déjà condamnée. Depuis cet incident il ne les avait plus revus à l'académie. Kaien lui avait confié qu'il les voyait encore de temps à autres mais ils devaient s'arranger pour passer lorsque le borgne n'était pas là.

- Allons Kamui…

- Humpf.


Non seulement il n'était pas causant mais il ne transpirait pas du tout la sympathie, du moins à son égard. L'hunter ne savait plus quoi faire dans cette histoire tant c'était compliqué et décida de n'adresser la parole qu'à Subaru puisque ce dernier était nettement plus ouvert que son jumeau.

- Essayez d'être un peu plus prudent à l'avenir, ça ira à partir d'ici ? Si jamais le directeur n'est pas là, nous pouvons toujours rester en cas de besoin.


- Je pense que ce n'est pas nécessaire Subaru.

- Entre ces murs, on ne sait jamais...

-A vrai dire j'en sais rien, il est pas mal absent ces temps-ci... Kaien ?

L'hunter appela son ami espérant qu'il soit là, ne voulant pas plus embêter les jumeaux qu'il ne l'avait déjà fait.

-Ah Tôga ! C'est à cette-heure ci que tu rentres ? Tu empeste, les douches ça existe voyons !

Yagari grogna en entendant la réponse du directeur. Oui il transpirait mais c'était justifié là et il y pouvait pas grand-chose.
C'est alors qu'une tête blonde apparu dans l’entrebâillement de la porte, il était dans la cuisine et portait son sempiternel tablier rose. Ses yeux noisettes s'écarquillèrent lorsqu'il vit l'état du hunter et il se précipita pour l'aider à s'asseoir, le posant sur une chaise du salon avant de courir à la salle de bain chercher des bandages.


-Tu as encore forcé, quand te monteras tu enfin prudent ? Heureusement qu'ils étaient là ! Dit-il en désignant les jumeaux D'ailleurs c'est gentil de l'avoir aidé les garçons, j'ai fais des cookies, aller en manger le temps que je m'occupe de lui et je vous donnerais des bloods tablets, il ne doit plus vous en rester beaucoup, si ?

Kaien et son habitude à sauter du coq à l'âne tout en déblatérant des âneries à vitesse grand V sans laisser le temps à son interlocuteur de répondre. Néanmoins, trop fatigué pour l'engueuler, l'hunter se laissa sermonner par le blondinet tandis que ce dernier le soignait. Il retira le manteau du chasseur puis le bandage improvisé après avoir toutefois mis des serviettes par terre, il ne faudrait pas tâcher le sol si ça saignait trop, c'est que c'est pas facile à nettoyer du sang sur une moquette ! Donc, après avoir enlevé le dit bandage il ne fut pas étonné de voir un filet de sang couler et l'essuya, désinfectant la plaie au passage. C'était pas joli, la chair à vif l'hunter grimaça mais aucun son de douleur ne franchit ses lèvres si ce n'est un léger sifflement au moment où l'alcool de la compresse entra en contact avec sa blessure. En bon infirmier improvisé, même si à vrai dire c'était surtout pas habitude de s'occuper de Tôga, il savait très bien que même s'il ne disait rien il avait beaucoup plus mal qu'il ne le laissait penser. Une fois la plaie désinfectée il lui fit un bandage bien plus conventionnel et solide.

-Voilà ! Manges des cookies aussi, tu as besoin de sucre et après c'est au lit jusqu'à totale guérison ! Je te ferais des tisanes ~

La tête du brun à ce moment précis était épique. C'était comme s'il aurait préféré qu'on le laisse mourir ou que Kaien soit absent. Se faire coucouner par son ami ne semblait pas le ravir du tout, au contraire. Il flippait même plutôt qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Jeu 3 Mar - 19:12

-Tu sais quand je dis ça t'es pas censé le prendre comme une insulte. Vous vous plaignez d'être mis dans le même panier mais vous faites pareil.

C'est là que l'homme se trompait légèrement. Il ne devait son salut qu'au fait qu'il connaissait les jumeaux déjà avant de les voir au parc et que, de ce fait, avait été tolérant à leur présence. Ça aurait très bien pu être un autre hunter, qui n'aurait pas eu envie de faire la différence entre level E et les autres, et qui aurait sans doute répliqué si Kamui lui avait brisé son arme. Et à partir de ce moment-là, comme Yagari l'avait si bien remarqué, il n'y aurait plus eut grand-chose à faire si une vraie attaque de la part du hunter vers les jumeaux aurait éclaté. Kamui ne se serait pas arrêté à l'arme et Subaru n'aurait sans doute pas pu le dévier de ses principes. Subaru menait souvent son frère, c'était vrai, mais la rage de Kamui pouvait s'agrandir au point de ne plus écouter son frère. N'était-ce pas déjà arrivé lorsque un hunter avait tiré sur Subaru ? Kamui ne pourra-t-il jamais plus faire confiance à qui que ce soit ? Là était le grand mystère. Il n'avait jamais été très enclin à faire ami avec les humains mais son agressivité n'était pas aussi prononcée à l'époque. Cela dit, il s'était toujours méfier du hunter qui servait de professeur à la Day Class. Le directeur l'avait-il fait rentrer parce qu'il n'avait pas confiance en ces élèves vampires ? Voilà la première remarque qui lui était passé par la tête lorsque Yagari avait débarqué à l'académie pour la première fois. En parlant du directeur, il restait probablement le seul homme que Kamui tolérait plus ou moins correctement. Cela ne voulait pas dire qu'il baissait sa garde. Mais Kaien était tout de même celui qui leur donnait des Blood Tablet quand ils le désiraient et savait généralement bien s'y prendre avec les vampires. Et puis de toute façon, Subaru avait une confiance total en lui.

- Une insulte…? répondit Kamui en déviant ses sombres iris sur le hunter, je signalais simplement que vous n'avez pas de dettes envers nous.

Sous-entendu que jamais le hunter ne sera appelé un jour à rendre la pareille aux jumeaux pour l'aide apporté. Qu'est-ce qu'un hunter pouvait pour eux de toute manière ? Subaru l'ignorait également mais comme s'il savait le sens de l'honneur du professeur, il accepterait volontiers n'importe quelle aide. D'ailleurs, comme voulant abaisser la tension que Kamui venait d'imposer par sa remarque, le vampire ajouta :

- Vous ne nous devez rien professeur, c'était normal, nous n'allions pas vous laisser dans cet état.

Subaru tourna son regard vers la porte en face d'eux. Si le directeur était là, il se prendra une sacrée surprise. Quoi que…d'après Yagari c'était presque devenu une habitude à vrai dire.

-A vrai dire j'en sais rien, il est pas mal absent ces temps-ci... Kaien ?

-Ah Tôga ! C'est à cette-heure ci que tu rentres ? Tu empeste, les douches ça existe voyons !

La porte s'ouvrit, laissant apparaître la frimousse tant connu de l'homme qui avait créé cette académie. C'était un soulagement de savoir qu'il était là. Il saura bien mieux s'occuper de Yagari que n'aurait pu le faire Subaru. Ce dernier afficha un sourire tandis que Kamui leva un sourcils en apercevant le tablier rose que traînait le directeur sur lui. Comme prévu, l'état du hunter fit rapidement réagir l'homme qui s'empressa de prendre la relève à Subaru pour le soutenir jusqu'à une chaise. Plus par politesse qu'autre chose, les jumeaux entrèrent à leur tour en fermant la porte derrière eux.

-Tu as encore forcé, quand te monteras tu enfin prudent ? Heureusement qu'ils étaient là ! D'ailleurs c'est gentil de l'avoir aidé les garçons, j'ai fais des cookies, aller en manger le temps que je m'occupe de lui et je vous donnerais des bloods tablets, il ne doit plus vous en rester beaucoup, si ?

- C'était tout naturel monsieur le directeur, répondit Subaru, ravi de constater que l'homme ne changera jamais, ce n'est pas une mauvaise idée de profiter d'être là pour se recharger en Blood Tablet.

Kaien avait l'habitude de soigner Yagari, cela se voyait à vue d'œil. Le hunter était à présent tiré d'affaire, à la satisfaction du jeune vampire.

- Des cookies…marmonna Kamui en observant les petits gâteaux sur la table d'un air un peu blasé, pour qui nous prend t-il…?

Subaru sourit amusé à cette remarque puis se tourna vers les deux hommes en scrutant la façon dont le directeur s'y prenait pour soigner le hunter. Son sourire s'effaça lorsqu'il remarqua les grimaces douloureuses du professeur durant les soins. Il devait souffrir le martyr…Se faire à moitié éventré par un Level E faisait relevé du miracle la survie de l'humain et sa résistance incroyable à ne pas laisser sa douleur terrible s'exprimer haut et fort. Etait-ce le même genre de douleur que lorsqu'il s'était pris cette balle anti-vampire ? En y repensant, le jeune vampire apposa une main sur son épaule à l'emplacement d'une cicatrice cachée par les vêtements qu'il portait. Kamui dévia son regard sur son frère, comme ayant sentit ce reflux d'émotions en lui.

-Voilà ! Manges des cookies aussi, tu as besoin de sucre et après c'est au lit jusqu'à totale guérison ! Je te ferais des tisanes ~

Ce qui devrait être rassurant sembla passer pour une punition de la pire espèce qu'il soit aux yeux du hunter. D'un autre côté, peut-être que ça l'aiderait à être plus prudent à l'avenir s'il ne voulait pas subir à nouveau les soins du directeur ! Voilà une bonne chose de faite. Subaru s'approcha du hunter fraîchement soigné.

- Ravi de vous voir tiré d'affaire, fit-il en souriant, également amusé au fond de lui-même de ce que pouvait ressentir le hunter vis-à-vis de ces prochains jours cloué au lit, comment vous sentez-vous ?

L'odeur du sang était d'avantage apaisé à présent. Kamui ne la sentait presque plus, caché par l'odeur âcre du désinfectant. Ce dernier jeta un œil à la fenêtre face à la nuit noire qui donnait sur une partie du domaine qu'il connaissait si bien jadis. Ce fut tout de même une époque qu'il regrettait.



(HRPG : tu fais trop bien le dirlo XDD)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Ven 4 Mar - 0:29

Alors que Yagari venait de proposer son aide, Kamui lui répondu d'une manière plutôt brutale qui lui valu le mécontentement de l'hunter. Le jeune vampire clarifia néanmoins les choses, d'une manière certes loin d'être diplomate mais néanmoins assez claire et loin de ce à quoi s'attendait le borgne, c'est à dire, une réponse purement méchante voir énervée.

- Une insulte…? Je signalais simplement que vous n'avez pas de dettes envers nous.

- Vous ne nous devez rien professeur, c'était normal, nous n'allions pas vous laisser dans cet état.

-Peu importe, si un jour je vois ou j'apprends que vous avez des ennuis j'interviendrais quand même.

Trop tard, il n'y avait pas plus tête de mule que lui et maintenant qu'il était décidé... Il n'y avait aucun doute sur le fait qu'il le ferait que les jumeaux le veuillent ou non. De toute manière ils avaient beau avoir dérapé par le passé, nombreux étaient les hunter qui tuaient tous les vampires qui avaient le malheur de les regarder de travers, ils n'étaient donc pas des criminels de la pire espèce et avaient été, aux yeux du hunter, jugés un peu trop sévèrement. Vous savez, ces personnes que l'on prend en exemple et à qui on en fout plein la gueule pour dissuader, faire peur aux autres et ne pas leur donner envie d'en faire autant. Pour Tôga c'était exactement ça.

- C'était tout naturel monsieur le directeur, ce n'est pas une mauvaise idée de profiter d'être là pour se recharger en Blood Tablet.

- Des cookies… Pour qui nous prend t-il…?

-Ça tombe bien je viens de refaire les stocks, avec les élèves ça part vite ! Kaien fronça les sourcils à la réflexion de Kamui. Je vous prends pour des adolescents et les adolescents ça aime le sucre ! Manges voyons, les cookies ça fait toujours plaisir d'habitude !

Le blond se tourna ensuite à nouveau vers Tôga, les poings sur les hanches, encore prêt à le gronder d'un moment à l'autre... Avant que son expression ne se change et qu'il se mette à faire la moue en affichant un air tellement triste qu'on pourrait croire qu'il venait d'apprendre une catastrophe comme la mort d'un proche ou pire, le départ de Yuki. Rien qu'en voyant sa tête le brun soupira. Ça faisait à peine un quart d'heure qu'il était là et il mourait déjà d'envie de le frapper. Comment pouvait-il être aussi agaçant, s'en était surprenant à ce point, il avait un don c'était pas possible autrement.

-Moi qui avait préparé une grosse assiette de pâtes à la bolognaise, j'ai du la manger tout seul, il en reste même si tu veux Tôga ~

-Garde ton remake de la belle et le clochard pour toi. Et au passage arrêtes de regarder des disney, ça te réussi pas. Il marqua une pose et comme pour démontrer encore plus la culpabilité du directeur il ajouta : Y a la boîte du DVD sur le lecteur et un tas de mouchoirs dans la corbeille. T'arrives encore à chialer devant des films pour gosse, j'y crois pas.

Il soupira à nouveau, n'en pouvant déjà plus. Comment pouvait-il être aussi fleur bleue, à son âge en plus. N'était-il pas censé être mature ? Le pire c'est qu'en plus il osait lui reprocher son manque d'émotivité ! Bah voyons, lui au moins il ne se mettait pas à pleurer comme un môme à chaque "instant émotion".
A vrai dire pour ceux qui ne connaissait pas Yagari ça pouvait être étonnant, repérer un détail aussi futile dans des circonstances pareilles et dans un tel état mais Kaien y semblait habitué et se contenta de faire la moue, déçu que Tôga ne veuille pas jouer le jeu un peu plus. C'était qu'il l'avait vraiment appréciée, cette scène avec les spaghetti... Comme pour se défendre Kaien ajouta d'une voix plaintive :


-C'est pas de ma faute si c'est triste, il y avait tous ces chiens dans des cages qui étaient malheureux, ça m'a brisé le cœur !

-T'es vraiment une tapette c'est pas possible ! C'est qu'un dessin animé !

Ce Kaien, il allait le rendre fou un jour à se comporter comme un enfant. A son âge il pourrait au moins faire un effort, il était directeur d'une école importante pour la cohabitation entre vampires et humains, il devait être plus sérieux que ça et cesser de faire l'idiot s'il voulait que l'on arrête de le prendre pour un imbécile. Et puis il était énervant quand il se comportait comme ça, Tôga préférait de loin le Kaien qu'il a connu lorsqu'il était hunter. Non pas qu'il ne l'apprécie pas maintenant, il a toujours des qualités mais il l'exaspérait beaucoup trop lorsqu'il se comportait comme un gamin ou comme un papa poule incompris.

(HRP : C'est l'habitude et pis c'est pas le genre de perso dont on oublie le caractère xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Ven 4 Mar - 1:29

Se trouver entre un hunter capricieux et un vampire haineux et espérer que ça ne parte pas en baston, au final, ça donnait l'impression à Subaru de surveiller deux gosses qui se chamaillaient sans arrêt et par moment, il aimerait vraiment que l'un se passe de commentaire sur l'autre et vice versa. Mais fort heureusement, quand il s'agissait de dialogue, Kamui n'était pas une furie, qui hurlait sur les gens, les insultait ou toute autre violence verbal. Sa remarque au hunter s'était d'un ton, certes, méprisant, mais sans haussement de voix et sans colère névrosée. De toute façon, Kamui avait bien comprit qu'il ne pouvait rien faire contre le hunter et que tout ce qu'il lui restait à faire justement, c'était simplement de s'en méfier comme il avait l'habitude de le faire. Ce n'était plus une véritable haine qui l'animait, il ne cachait simplement pas le fait qu'il ne l'aimait pas. Il s'était résigné. Le temps de paix était imposé.

-Peu importe, si un jour je vois ou j'apprends que vous avez des ennuis j'interviendrais quand même.

Kamui soupira, peu ravi de l'idée. Il haussa les épaules et détourna son regard glacial. Subaru gardait son doux sourire en connaissance du caractère du professeur. Il espérait néanmoins que jamais l'homme ne se mette à risquer sa vie pour quoi que ce soit les concernant. Subaru ne voulait surtout impliqué la moindre personne dans d'éventuel problème. Bon, pour le moment, ils n'en avaient pas, mais personne ne savait ce que l'avenir réservait. Le jeune vampire hocha la tête.

-Ça tombe bien je viens de refaire les stocks, avec les élèves ça part vite ! s'exclama le directeur avant de répondre à Kamui, Je vous prends pour des adolescents et les adolescents ça aime le sucre ! Manges voyons, les cookies ça fait toujours plaisir d'habitude !

Le sang sucré à la limite…Mais Kamui se détourna de la table, et croisa les bras.

- Sans façon, répliqua t-il, sauf votre respect, je m'en passerais.

Il serait peut-être temps que l'homme cesse de les prendre pour des enfants en bas âge ou même ses élèves qu'ils n'étaient plus. Mais avec le directeur, c'était une question d'habitude que de tolérer ce genre d'égard. Kaien se tourna par la suite vers Yagari. Les jumeaux posèrent leur regard sur lui en se rendant compte qu'il avait subitement changé de mine.

-Moi qui avait préparé une grosse assiette de pâtes à la bolognaise, j'ai du la manger tout seul, il en reste même si tu veux Tôga ~

Pitoyable. C'était bien le seul mot qui arriva à l'esprit de Kamui qui, finalement, se décida à ignorer ces inepties et de patienter le moment où il quittera cette pièce.

-Garde ton remake de la belle et le clochard pour toi. Et au passage arrêtes de regarder des disney, ça te réussi pas. Y a la boîte du DVD sur le lecteur et un tas de mouchoirs dans la corbeille. T'arrives encore à chialer devant des films pour gosse, j'y crois pas.

Subaru prit un cookie. Au final, les véritables gosses ici, il semblerait bien que c'étaient ceux qu'on entendait en ce moment même. Comment Yagari faisait pour supporter le comportement parfois si immature du directeur qu'on en viendrait à avoir des doutes sur ses vraies capacités.

-C'est pas de ma faute si c'est triste, il y avait tous ces chiens dans des cages qui étaient malheureux, ça m'a brisé le cœur !

-T'es vraiment une tapette c'est pas possible ! C'est qu'un dessin animé !

Les jumeaux restaient de parfaits spectateur de cette scène de ménage à la fois particulière et habituelle. Au bout d'un moment cependant, Subaru prit à son tour la parole.

- Je pense que nous allons vous laisser à présent,
fit-il avec le sourire, je crois que notre aide n'est plus indispensable et nous ne voudrions pas déranger d'avantage.



(hrpg : c'est clair XD)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Sam 5 Mar - 12:18

Alors que Kaien essayait de distribuer ses cookies à qui en voulait, faisant la moue en voyant qu'ils n'en voulaient pas, déçu que personne ne voulait manger ses petits gâteaux qu'il avait mit du temps à préparer et tout son cœur à faire.

- Sans façon, je m'en passerais.

-Tu es toujours aussi bougon...

A vrai dire il l'était plus qu'avant mais Kaien était bien trop gentil pour le lui dire, il ne voulait pas le blesser alors qu'il était déjà assez fermé comme ça et dire quelque chose du genre ne ferait que le bloquer encore plus. Le directeur avait remarqué qu'il avait de plus en plus de mal à s'ouvrir aux autres. Il était devenu méfiant envers tout le monde, sauf son frère bien entendu, et avait l'air de ne plus supporter la compagnie de quiconque.

- Je pense que nous allons vous laisser à présent, je crois que notre aide n'est plus indispensable et nous ne voudrions pas déranger d'avantage.

-Mais vous ne gênez pas voyons ! Au contraire, ça fait plaisir de vous revoir !

Kaien alla néanmoins chercher les blood tablet  et leur donna une boîte à chacun, une moue déçue sur le visage. Il aimait beaucoup les jumeaux et il aurait aimé qu'ils restent un peu plus longtemps mais il n'avait pas beaucoup le choix, les deux frères fuyaient maintenant tout ce qu'ils pouvaient, vivant en ermites. Il était malgré tout rassuré qu'ils soient ensembles, ils avaient besoin l'un de l'autre, c'était important. Il avait apprit à les connaître ces dernières années et il savait pertinemment que si l'un d'eux venait à mourir l'autre serait incontrôlable. Si c'était Subaru il sombrerait probablement dans une immense tristesse. Quant à Kamui, ce serait la colère.
Il étaient réellement diamétralement opposés ce qui était surprenant puisqu'ils se ressemblaient énormément. Leur caractère était réellement différent. Subaru était extrêmement calme alors que Kamui avait tendance à s'emporter facilement.


-Si vous commencez à en manquer n'hésitez pas à revenir surtout, vous êtes toujours les bienvenus.

Dire que le blond leur en voulait serait un mensonge, ils avaient faits une erreur, certes, mais tout le monde en fait. Lui-même s'était acharné sur les vampires pendant bien trop longtemps. Il savait pertinemment que rien ne rendrait la vie de l'hunter tout comme ceux qu'il avait tué ne reviendrait pas malgré ses remords. Ce Kaien du passé, si sombre et sans vie était parti depuis un moment. Il n'était plus le même homme à présent, il avait changé. Un peu trop selon Tôga mais qu'y pouvait-il ? Il en avait eu besoin, il sombrait de plus en plus dans la colère et le désespoir, il n'avait qu'une envie, sortir de cette malédiction qui l'empêchait de vieillir. Mais il avait rencontré Juri qui lui avait donné une chance. Une chance qu'il a alors saisie et qui lui a permis de s'en sortir, de fonder cette école où vampires et humains cohabiteraient, où l'on essaierait de faire taire cette soif de sang, de trouver un compromis. Son idéal n'était pas parfait, vacillant même mais il faisait de son mieux, souvent absent à cause de problèmes à régler un peu partout. Cette académie c'était son petit coin de paradis, où il vivait avec sa petite Yuki, il ne laisserait rien entacher ce lieu et ferait tout pour le protéger.
Tout content, il alla faire une tisane à Yagari et la lui amena tout en lui mettant l'assiette sous le nez.


-Manges, ça va te faire du bien !

-Plutôt mourir.

Tôga fit alors une tête de six pieds de long, semblant déprimer. Il ne supportait pas la nourriture de Kaien qu'il trouvait à peine mangeable et ne parlait même pas de ses tisanes. Ce n'était pas pour rien que d'habitude c'était Yagari qui se chargeait de faire la cuisine, ce dernier avait un certain don pour ça et préparait de délicieux plats par pur instinct. Comme quoi il ne s'en servait pas que pour la chasse, il arrivait à faire de bonnes sauces en mélangeant les épices à une façon qui permettait d'agrémenter la viande ou le poisson d'une manière étonnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Sam 5 Mar - 17:11

Pour Subaru, Kaien était presque à plaindre en le voyant si misérable avec ses cookies en main. C'est vrai qu'il avait un caractère particulier mais c'était quelqu'un de véritablement gentil et qui avait le mérite de savoir détendre les atmosphères. Rien que pour ça, le jeune vampire l'avait toujours apprécié. Kaien laissait déborder autant de sympathie que de confiance et de patience et c'était encore ce qui était essentiel pour diriger ce genre d'école car il ne laissait pas pour autant ses vraies responsabilités à l'écart. Pour Subaru, c'était un homme admirable.

-Tu es toujours aussi bougon...

Kamui ignora sa remarque, comme il avait généralement l'habitude de le faire. On ne reprochait pas le mauvais caractère d'une personne quand on avait la maturité d'un enfant de dix ans d'abord ! Subaru était sincère lorsqu'il pensait être un peu de trop chez l'homme. Il avait amené comme promis le hunter en sécurité ici et songeait à présent qu'il n'y avait plus rien qui le retenait. Mais le directeur pensait différemment :

-Mais vous ne gênez pas voyons ! Au contraire, ça fait plaisir de vous revoir !

- C'est également un plaisir.

Subaru afficha un sourire mais abuser de l'hospitalité du directeur le mettait mal à l'aise surtout en cette heure tardive. De plus, le professeur Yagari aura sans doute besoin de tranquillité pour pouvoir convenablement se reposer et se remettre de ses blessures. Un rétablissement dont le vampire espérait qu'il se passe sans soucis et rapidement. Kaien chercha par la suite les fameuses blood tablet. Une boîte chacun.

- Merci, fit Kamui en rangeant précieusement la sienne dans sa poche.

-Si vous commencez à en manquer n'hésitez pas à revenir surtout, vous êtes toujours les bienvenus.

- Bien sûr. Nous ne vous remercierons jamais assez pour ce que vous avez fait et faites encore pour nous monsieur le directeur, répondit Subaru en jetant un œil à sa boîte, satisfait.

Ils en avaient encore en réserve mais comme ça au moins, ils n'allaient pas en manquer avant un petit moment. La visite habituel chez le directeur aura été plus tôt que prévu mais en était toujours aussi chaleureuse même si Subaru aurait préféré qu'elle se fasse dans de meilleures circonstances. En y pensant, Subaru jeta un œil à Yagari, toujours affalé sur la chaise, puis tourna à nouveau le visage vers Kaien :

- J'espère que tout se passe bien à l'académie, lui dit-il, comment se porte Yûki ?

Les pensées de Kamui se dévièrent surtout sur Zerô en se demandant si ce dernier allait tenir assez longtemps avant de sombrer, si toutefois il sombrerait un jour. Le vampire se moquait bien de son sort, mais il était néanmoins curieux de la tournure des évènements. Il posa également un regard sur Yagari. Est-ce que le professeur parviendra à abattre son élève si jamais celui-ci tournait mal ? Oui…Sans nul doute…Les hunters, c'étaient ça. Ca ne servait à rien de dire qu'il n'avait pas envie de le faire, que cela lui faisait du mal, puisqu'au final, il le faisait quand même. Il pouvait bien balancer toutes les belles paroles qu'il voulait, Kamui savait bien qu'en tant que hunter, c'était le devoir avant tout, point barre. C'était bien pour cela qu'il ne pouvait pas se permettre de leur faire confiance. Ils seraient capables d'abattre leur meilleur ami juste par devoir, même s'il y avait des vies humaines en jeu. De toute manière, il craignait trop qu'il y ai un retournement contre lui et son frère pour pouvoir baisser sa garde. Deux vampires qui traînent en ville ne sera jamais bien vu et pour peu que des hunters mal avisés s'ennuient…

-Manges, ça va te faire du bien !

-Plutôt mourir.

- Vous devriez professeur, fit Subaru en observant la scène, vous avez besoin de reprendre des forces.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Mer 9 Mar - 1:18

Kaien souriait, ravi de revoir les deux frères qui lui avaient manqués au fond. Il les appréciait et les avoir vus partir de l'académie lui avait fait un petit quelque chose qu'il expliquait plus ou moins. Il avait après tout la fâcheuse tendance de considérer tout le monde ici comme ses propres enfants, déjà ça en faisait beaucoup mais augmentait le risque de déception et de départ. Bien que les fiertés diverses et variées étaient également plus présentes, du coup. Cette académie c'était des années de travail, d'autorisation à glaner ça et là. Encore heureux que l'appui des Kuran était là car sinon il n'y serait jamais parvenu, les vampires auraient sans nul doute catégoriquement refusés que leurs descendance se mêle à des humains dans une école dirigée par un ex hunter au passé souillé par le sang et les cendres de ses victimes
Il regrettait ce passé, au fond il aurait aimé avoir toujours été directeur, ne pas avoir vécu ces heures sombres mais il savait bien que c'était ce qui avait contribué à le faire devenir l'homme qu'il est aujourd'hui, sans ce passé il n'aurait probablement même pas connu Tôga ou Juri. Enfin, peut-être bien par hasard, mais leur lien n'aurait pas été aussi fort. Il était d'ailleurs heureux que le brun ait fini par accepter son choix, quand Kaien lui a annoncé sa décision il était fou de rage et se sentait trahi par son ami qui changeait subitement du tout au tout. Ça avait été dur pour Yagari qui par le passé comme par la suite n'avait pas eu la chance d'être gâté par la vie. Il lui avait imposé beaucoup trop de chose et le regrettait. Pourquoi le faire travailler dans la Night et la Day sans le payer ? Car tant qu'il aura de quoi râler et du travail il restera.


- C'est également un plaisir.

- Vous ne comptez pas revenir un jour, hein ?

Et il faisait la moue, les suppliant dans sa question pour qu'ils décident de revenir à l'académie. Ils y avaient toujours leur place aux yeux du directeur, tout le monde fait des erreurs après tout, il avait bien voulu exterminer tous les vampires alors... Il ne s'était de toute façon jamais senti comme quelqu'un ayant plus de valeur qu'un autre, il avait commis ses pêchés et faisait tout son possible pour se rattraper de son mieux, pour expier ses erreurs, cette école était son salut, sa manière de se racheter en essayant de construire un monde meilleur pour les générations futures. Utopiste, il l'était forcément un peu mais il avait quelque chose à faire, un objectif auquel se raccrocher, c'était pour cela qu'il ne laisserait jamais tomber son idéal, son havre de paix.

- Merci

- Bien sûr. Nous ne vous remercierons jamais assez pour ce que vous avez fait et faites encore pour nous monsieur le directeur.

Kaien afficha un sourire presque béa, ravi de rendre service à ces jeunes vampires en détresse. Il se sentait enfin utile et ça le rassurait pas mal de savoir qu'il pouvait aider des gens dans le besoin. Il se sentait limite comme un héros protégeant la veuve et l'orphelin, volant au secours des riches comme des pauvres, distribuant des cookies aux pépites de chocolat et à la nougatine à ceux qui ont faim. Il était presque certain que Juri était fière de ce qu'il avait accompli et mine de rien ça l'emplissait d'une joie particulière et réconfortante.

-Mais c'est normal, les humains et les vampires devraient s'entraider un peu plus.

Il était persuadé de ce qu'il disait, c'était pour lui la meilleur manière d'éviter les conflits et les guerres qui ravageraient les peuples, les poussant à la destruction totale. Il avait fondé cette école pour les réunir, les faire vivre ensemble et faire cesser la peur instinctive que les humains ressentent lorsque l'on parle de ces créatures dans les légendes. Elles étaient bien réelles et vivaient parmi les autres, plus ou moins pacifiquement. Pour l'instant c'était un secret mais un jour... Il était persuadé qu'un jour les humains seraient au courant et vivraient en harmonie avec eux, que les hunters pourraient enfin raccrocher de leur métier si dangereux, enfin, sauf quelques uns pour détruire tous les levels e encore en vie. Il était attristé lorsqu'il pensait à ces pauvres créatures, à Zero. Ils n'avaient pas demandé leur sort, le subissait. C'était injuste. En y songeant ils étaient un peu comme lui qui subissait le fait de ne pas vieillir et ce depuis déjà bien longtemps, trop pour avoir encore goût à la vie la plupart du temps. Mais Yûki, Zero, Tôga ou Kaname... Ses élèves... C'était grâce à eux qu'il souriait à présent, eux et Juri, celle qui avait ranimé son cœur vieillit, durcit par le temps.

- J'espère que tout se passe bien à l'académie, comment se porte Yûki ?

-Eh bien tout va bien, du moins j'essaie de faire en sorte que ça soit le cas. Quant à Yuki... Elle ne me considère toujours pas comme son papa... Répondit l'ancien hunter en faisant la moue.

-Et voilà, il va encore chialer !

Suite à cette réflexion de Tôga, le directeur fronça les sourcils, l'air vexé. Il allait le lui faire payer incessamment sous peu ce qui provoqua une sueur froide au professeur d'éthique. Ils avait pertinemment que ça allait mal se terminer, Kaien allait se venger d'une manière ou d'une autre et il le redoutait, oui, il avait bel et bien peur de la façon dont les choses allaient tourner que ça soit après le départ des jumeaux ou même avant. Cet enfoiré était doué pour faire les choses en douce en affichant son foutu sourire niais. Jouer l'innocent, c'était sa spécialité.

- Vous devriez professeur, vous avez besoin de reprendre des forces.

-Je sais encore ce dont j'ai besoin !

Alors que Yagari râlait, encore, le blond lui fourra un cookie dans la bouche, le forçant à manger malgré lui et s'excusa tout de même un peu en voyant le brun manquer de s'étouffer et virer à moitié au rouge. Kaien pouvait vraiment se comporter comme un enfant en plus d'en avoir les réactions. Tôga haussa un sourcil une fois sa respiration reprise, c'était bon ? Il s'était vengé ? Repris d'une quinte de toux il s'énerva néanmoins et ne put se retenir de l'engueuler.

-Mais putain ! Y a pas idée de me faire avaler des trucs sans prévenir !

A cet instant une expression inhabituelle apparut sur le visage du directeur, limite flippante lorsque l'on ne connait pas l'animal. Il souriait, de l'un de ces sourires en coin et pleins de sous entendus, comme s'il se retenait de dire quelque chose du genre "d'habitude tu ne te plains pas" ou on ne sait quoi du même style. En voyant cette tête Tôga se figea, semblant comprendre ce que ce faciès signifiait et ça n'avait pas l'air d'être quelque chose de bon. Il afficha un sourire crispé et bu sa tisane, comme pour dire "je suis blessé". Il fallait dire que ces deux là se disaient pas mal de choses sans avoir besoin de se parler, une habitude d'hunter peut-être, après tout ils avaient fait équipe un bon moment.
Le blessé avait l'air de vouloir soudainement que les jumeaux restent encore un peu, histoire de... D'être sûr et certain qu'il ne lui arrivera rien avec ce fou de directeur qui semblait prêt à lui sauter dessus d'un instant à l'autre. Bon dieu, dans quoi il s'était embarqué ne serait-ce que la fois où avait accepté de l'avoir pour mentor...
Il aurait sûrement mieux fait de se péter une patte ce jour-là, mais d'un autre côté il savait pertinemment que sans Kaien il n'en serait pas là. Il l'avait formé durement à ce métier difficile, autrefois aussi froid que la pierre, il était peu causant. Il lui montrait comment faire et s'occuper de son travail, lui en déléguant un peu, toujours prêt à rattraper les conneries que pourrait faire l'adolescent rebelle et clairement casse couilles qu'était Yagari.


-Hum...

Ce toussotement gêné, c'était tout ce qu'il avait trouvé pour appeler au secours. Il ne voyait pas trop ce qu'il pourrait dire d'autre après tout... Non sérieusement, Kaien avait des moments où il le faisait vraiment flipper, non pas qu'il était violent, ça non. De tout manière si on faisait chier Tôga ou qu'on l'agressait on se retrouvait bien souvent avec la face d'un panda due à un ou plusieurs coquards, non, c'était pas ça. Simplement le blondinet pouvait être très spécial dans ses moments, comme s'il redevenait l'homme qu'il était avant, celui qui contrôle, qui a le dessus sur n'importe quelle situation et ça ça perturbait un peu le borgne qui n'y était plus vraiment habitué bien qu'il préférait ce Kaien là.

(désolée si j'ai mis du temps et si c'est cours, je suis chez mes parents que je n'ai pas vus depuis 10 mois alors je serais un peu moins disponibles mais j'essaierais de répondre quand même ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Mer 9 Mar - 18:47

- Vous ne comptez pas revenir un jour, hein ?

Cette question pourtant empli d'un certain espoir citait pourtant bien la réponse également. Subaru prenait grandement en considération ce que pouvait ressentir le directeur vis-à-vis de leur refus, et même ce qu'il avait dû ressentir lors de leur départ. Il entendait bien que l'homme souhaitait de tout cœur qu'ils reviennent sur le décision. Si ça ne tenait qu'à Subaru, ce dernier ne serait même pas partit. Ce n'était pas cet accident qui lui avait retiré sa confiance des humains. Bien au contraire, il s'était toujours sentit coupable. C'est lui qui avait fait le mauvais geste. La question du directeur fut un peu comme le couteau qu'on remuait dans la plaie, même si loin était cette intention de sa part et ça, le jeune vampire le savait bien. Ce dernier eut une lueur désolée dans ses yeux envers Kaien et échangea un regard avec Kamui qui avait également écouté la conversation. Mais Subaru reposa ses iris verdoyants sur l'homme avant de répondre :

- Je suis désolé monsieur le directeur.

Il soupira avant d'abaisser un regard attristé vers le sol :

- J'espère ne pas vous avoir trop déçu…

- Tu n'as pas t'excuser Subaru, lança Kamui en s'approchant de son frère, nous n'aurions rien pu en tirer de cette école.

Subaru tourna le visage vers le deuxième vampire, conscient de ce que cette académie représentait pour Kaien.

- Ce ne sont pas des choses à dire Kamui,
s'empressa-t-il de répondre.

- Si, au contraire. Ce n'est pas parce que tout ce passe bien, et encore, dans cette école, que l'idéal de paix tant convoité fonctionne. Les élèves humains ne sont même pas au courant de la nature de ceux de la Night Class. C'est là, la seule raison qui permet d'établir la paix entre humains et vampires. Ce n'est qu'une perte de temps. Pour vivre libre, vivons caché, c'est bien connu.

- Kamui…

- Les humains sont à peine capable de se tolérer entre eux à travers le monde et tout ce qui est considéré comme nuisible est aussitôt exterminé, même quand il existe d'autres manières de faire…Des créatures de la nuit qui se nourrissent de sang…Comment les humains pourront-ils un jour accepter ça ? Ils auront bien trop peur du danger, d'une menace potentielle, même si elle paraît improbable. Ils ne prendront jamais ce risque…


Subaru observa un temps son frère avant de poser une main confiante sur son épaule :

- Nous ne pourrons jamais en être sûr avant d'essayer, répondit-il, ça ne se fera pas rapidement, c'est vrai mais…C'est toujours mieux que de rien faire. Tout est toujours bon à prendre pour éviter les conflits.

Mais Kamui haussa les épaules. Pour lui, les vampires seront tous à la limite au même stade que le rat dans la culture du monde : des parasites, éliminés par la majorité, donc seuls quelques passionnés pourront y trouver une sympathie à les avoir parmi eux. Faire confiance aux humains ne sera plus jamais un risque que le vampire prendra. Et ce havre de paix que Kaien espérait, pour lui, ne verra jamais le jour, sauf peut-être uniquement derrière les murs de cette école. Le reste, l'avenir auquel le directeur aspirait n'était qu'une utopie, une quête spirituelle en vue de purifier son âme. Subaru jeta un œil à Kaien. Pourvu que les paroles de son frère ne l'ai pas blesser. A moins qu'il n'ait l'habitude qu'on lui dise ce genre de chose. Néanmoins, l'homme apporta les blood tablet à ses anciens protégés.

-Mais c'est normal, les humains et les vampires devraient s'entraider un peu plus.

Kamui eut un soupire légèrement blasé tandis que Subaru reprit son sourire et hocha la tête aux dires du directeur. On pouvait dire que c'était la leçon de la soirée, avec ce qui s'était passé avec Tôga et les jumeaux. Subaru pensait que Kamui avait tort sur le fait que la cohabitation humains/vampires soit impossible, mais d'un autre côté, il y avait un point de vérité énoncé par le jeune vampire sur l'habituelle intolérance de l'espèce humaine sur les autres peuples. Des guerres, il y en avait toujours eu au sein de l'humanité et sans vampire dans les rangs. Des génocides, des massacres terribles auprès de peuple sous prétexte qu'ils étaient différents. Les blancs surtout, la majorité du globe, et leur manie d'envahir et de convertir, de rabaisser, d'esclavager. C'était ce qui s'est produit avec les amérindiens d'Amérique du Nord, ou les Africains. Et il suffit qu'un chien soit d'une race dite dangereuse pour l'abattre ou lui infliger le port obligatoire de la muselière. Des comparaisons certes, un peu grossières, mais qui en disaient long néanmoins. Pour changer de sujet, Subaru demanda des nouvelles de Yuki, la fille adoptive du directeur. Il se souvenait très bien d'elle. Une jeune humaine dont on ne cessait de se demander où elle puisait tant d'énergie et qui était toujours là pour veiller au respect des règles et à la paix entre les élèves des différentes classes. Une jeune fille persévérante et étrangement proche de Kaname mais qui attirait aussi beaucoup les convoitises sanglantes des autres vampires.

-Eh bien tout va bien, du moins j'essaie de faire en sorte que ça soit le cas. Quant à Yuki... Elle ne me considère toujours pas comme son papa...

- Oh hum…euh…Ne vous en faites pas voyons,
répondit le vampire, à la fois amusé et embarrassé devant la moue de Kaien, je suis sûr qu'elle vous considère comme tel mais préfère rester euh…professionnelle pour éviter que les autres élèves y voient du favoritisme.

Il valait bien trouver une excuse après tout ! Subaru avait dit ça un peu au hasard et il avait toujours vu Yuki très droite et à fond dans son rôle de chargé de discipline. Kamui leva un sourcil tandis que Yagari en profita pour imposer son grain de sel :

-Et voilà, il va encore chialer !

Kaien fit taire l'homme d'un simple regard. C'était assez étrange de voir ces changements de situation entre ces deux-là. On aurait toujours tendance à dire que c'était le hunter qui en imposait, mais il ne fallait pas oublier qui était le directeur ici et surtout, qui allait prendre soin du hunter pendant plusieurs jours. Et ce n'était pas pour la plus grande joie de l'homme. Subaru recommanda de ce fait au professeur de suivre les conseils du directeur.

-Je sais encore ce dont j'ai besoin !

Mais il ne put rien dire de plus, parole coupée par un énorme cookie enfoncé de force dans sa bouche, manquant de peu de l'étouffer au passage, sous les regards déroutés des jumeaux vampires.

-Mais putain ! Y a pas idée de me faire avaler des trucs sans prévenir !

Les deux frères échangèrent un regard. Yagari n'allait vraiment pas s'ennuyer durant son temps de repos et il était même fort possible que l'homme ne quitte son statut de blessé avant même qu'il ne soit entièrement remis. Avec son sale caractère, il allait passer de biens mauvais moments. Mais bon, Subaru néanmoins ne doutait pas que Kaien prendrait grand soin de lui. Mais…A sa manière disons. Le jeune vampire regarda les deux hommes à tour de rôle. Il décelait tout un dialogue dans leur attitude silencieuse. Yagari aurait mieux fait d'aller à l'infirmerie plutôt…

- Il est temps de partir, lança Kamui pour trancher net l'imposant et oppressant silence qui paralysait la scène.

- Euh oui, monsieur le directeur, ajouta Subaru en se tournant vers l'homme, vous savez que nous repasserons un jour ou l'autre de toute manière.

Kamui venait déjà d'ouvrir la porte tandis que Subaru s'approcha de Tôga.

- Excusez-moi encore du dérangement, fit-il à Kaien avant de se tourner vers le hunter, professeur Yagari, soignez-vous bien surtout et encore désolé pour votre fusil.


(Pas de soucis tkt Very Happy )

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Lun 14 Mar - 22:05

Kaien avait l'air quelque peu déçu en comprenant qu'ils ne reviendraient pas, c'était dommage, il les appréciait ces deux garçons et ça lui faisait de la peine au fond mais il était tout de même content de les revoir régulièrement, même si c'était uniquement car ils avaient besoin de blood tablet. Il était même heureux qu'ils n'aient pas cédés à l'appel du sang et continuent de prendre ces comprimés, c'était au moins une bonne habitude qu'ils avaient prise et gardées. Il leur faisait confiance, il savait qu'ils n'étaient pas dangereux, simplement très protecteurs l'un envers l'autre et il comprenait parfaitement ce sentiment. Qu'une seule personne s'avisait à blesser Yuki, juste pour voir.

- Je suis désolé monsieur le directeur.

-Ce n'est rien, je comprends votre choix. Mais si vous avez besoin de vous cacher quelques temps ou de quoi que ce soit d'autre les portes de l'académie vous sont ouvertes.

Il affichait à nouveau son éternel sourire, ne voulant pas leur plomber le moral, après tout ils n'étaient pas venus ici pour déprimer et ils avaient sauvés Tôga, il serait donc encore plus gentil que d'habitude ! Et vu comme il l'était d'habitude il allait donc devoir crever le plafond de la gentillesse pour pouvoir atteindre l'infini !

- J'espère ne pas vous avoir trop déçu…

-Bien sûr que non ! C'est une école ici, pas une prison ! Les élèves ont le droit de partir peu importe leur raisons, tout comme je les accepte peux importe qui ils sont.

En l'entendant dire ça Tôga soupira. Kaien était trop gentil, il serait capable de laisser entrer quelqu'un qui risquerait de détruire son académie, et de le faire avec le sourire en plus, il ne comprenait pas pourquoi il n'était pas plus méfiant si cette école importait autant pour lui, pourquoi il ne la protégeait pas plus. S'il pensait pouvoir tout régler il avait tord, si un vampire accueillit ici décidait de tout détruire et de massacrer les élèves il ne se gênerait pas et le paradis de Kaien se changerait rapidement en enfer. Cet endroit était loin d'être impénétrable et un vampire puissant pourrait très bien réussir à éliminer Yuki qui n'était qu'une humaine au fond. Tôga se doutait d'ailleurs bien que sans elle le blondinet verrait son courage considérablement réduire, pour ne pas dire être anéanti. Peut-être continuerait-il en son honneur mais rien ne serait comme avant...

- Tu n'as pas t'excuser Subaru, lança Kamui en s'approchant de son frère, nous n'aurions rien pu en tirer de cette école.

-Moi je pense qu'au contraire tu en as déjà tiré deux ou trois, tu as un peu mûri entre ces murs, par exemple ~

Kaien n'étais pas vraiment du même avis que Kamui mais respectait malgré tout son point de vue. Il fut d'ailleurs heureux de voir que Subaru lui apportait sa sollicitude en essayant de faire comprendre à son frère sa maladresse. Mais ce n'était pas grave, le blondinet ne pouvait pas en vouloir au jeune garçon d'être sceptique, Tôga l'était tout autant après tout...

- Ce ne sont pas des choses à dire Kamui.

- Si, au contraire. Ce n'est pas parce que tout ce passe bien, et encore, dans cette école, que l'idéal de paix tant convoité fonctionne. Les élèves humains ne sont même pas au courant de la nature de ceux de la Night Class. C'est là, la seule raison qui permet d'établir la paix entre humains et vampires. Ce n'est qu'une perte de temps. Pour vivre libre, vivons caché, c'est bien connu.

- Kamui…

- Les humains sont à peine capable de se tolérer entre eux à travers le monde et tout ce qui est considéré comme nuisible est aussitôt exterminé, même quand il existe d'autres manières de faire…Des créatures de la nuit qui se nourrissent de sang…Comment les humains pourront-ils un jour accepter ça ? Ils auront bien trop peur du danger, d'une menace potentielle, même si elle paraît improbable. Ils ne prendront jamais ce risque…


- Nous ne pourrons jamais en être sûr avant d'essayer,  ça ne se fera pas rapidement, c'est vrai mais…C'est toujours mieux que de rien faire. Tout est toujours bon à prendre pour éviter les conflits.

-Si les élèves de la Night ne sont pas au courant c'est parce que les humains ne sont pas prêts. Et vous non plus d'ailleurs. Avant de crier aux vampires il faut d'abord que vous cessiez de vous nourrir de sang humain, la peu s'atténuera alors s'ils venaient à découvrir votre identité. Ils doivent vous voir comme des alliés, comme des frères et pas comme des bêtes dangereuses. Ça prend du temps, ce sont des siècles de peur et de mythes à effacer.
Alors non ce ne sera pas pour aujourd'hui mais ce n'est pas grave. Si quelques élèves venaient à être sauvés par un camarade vampire, si je voyais qu'ils ne ressentent aucune peur envers eux peut-être que je ne leur effacerait pas la mémoire. Peut-être qu'ils parleront de ces êtres qui les ont aidés à leur descendance et ainsi de suite. Peu importe les années ou les siècles que ça prendra, je suis sûr que tout s'arrangera et que malgré les différences nous cohabiteront tous un jour.


Subaru demanda ensuite des nouvelles de l'académie, puis de Yûki. Ce sujet était assez sensible, Kaien étant très fleur bleue, il avait tendance à se demander si elle le haïssait à chaque fois qu'elle esquivait un de ses câlins surprise, c'est pour dire...

- Oh hum…euh…Ne vous en faites pas voyons, répondit le vampire, à la fois amusé et embarrassé devant la moue de Kaien, je suis sûr qu'elle vous considère comme tel mais préfère rester euh…professionnelle pour éviter que les autres élèves y voient du favoritisme.

-Mais oui c'est ça ! Oh ma Yûki est devenue une si grande fille !

-Bof... Grande, grande... Elle fais un mètre soixante quoi... Si je veux je peux poser ma bière sur sa tête quand je veux m'allumer une clope.

-Je t'interdis ne serait-ce que d'y penser ! De l'alcool sur ma Yûki ! Fumer à côté d'elle ! N'importe quoi !

-Si on peux plus déconner...

S'en suivit alors un dialogue muet entre les deux amis, l'un semblant avoir une idée, l'autre voulant y échapper. Si eux étaient en grande conversation rien qu'avec leurs regards, les jumeaux qui ne comprenaient rien trouvèrent rapidement ce silence pesant, ce qui était compréhensibles car regarder deux personnes se fixer n'avait probablement rien intéressant ni de passionnant. Et puis ils avaient vécus ici un moment, ce lieu devait être quelque peu oppressant pour eux, il était logique qu'ils veuillent partir.

- Il est temps de partir.

- Euh oui, monsieur le directeur, vous savez que nous repasserons un jour ou l'autre de toute manière. Excusez-moi encore du dérangement, soignez-vous bien surtout et encore désolé pour votre fusil.


-Mais vous ne dérangez pas voyons ! Revenez quand vous voulez et trouvez vous une petite amie, d'accord ? ~

-Je vais le réparer c'est rien, mais ça vous dirait pas de boire un chocolat chaud d'abord ? Il fait froid à cette heure-ci !

-Mais non ils ont l'habitude et puis ils seront vite rentrés, pas vrai les jumeaux ? ~

Voir Tôga essayer de retenir des vampires était tellement rare que Kaien affichait un grand sourire en reconduisant les jumeaux vers la porte, il était bien décidé à ne pas le laisser s'en tirer ainsi. Voyant que pour lui tout était foutu, le brun se leva le plus silencieusement possible et s'approcha d'une fenêtre qu'il ouvrit ensuite sans un bruit. Mais malheureusement, à peine eut-il glissé une jambe à l'extérieur qu'il sentit quelque chose l'attraper par le col. Merde, il ne l'avait même pas entendu venir alors que tous ses sens étaient aux aguets, visiblement il était bien décidé à ne pas le laisser se sauver.

-Je ne savais pas que tu voulais des enfants ~

-QUOI ?!

Kaien le tira ensuite à l'intérieur, refermant la fenêtre, il ne fallait pas qu'il attrape froid après tout ~. Le borgne se retrouva ensuite traîné de force au lit par un directeur qui n'avait plus rien du papa poule de tout à l'heure mais plutôt du camarade de chasse qu'il avait connu par le passé et le brun redoutait que cette fois-ci la proie se serait lui. Sans doute avait-il prit le fait qu'il s'entende plus ou moins bien avec les jumeaux comme une confession ou alors se moquait-il tout simplement de lui, bien décidé à rendre le pauvre hunter complètement fou, dans tous les cas Yagari commençait à regretter le parc où il aurait pu mourir en paix, l'herbe était fraîche et tendre après tout... Peut-être même qu'il aurait du aller à l'hôpital mais il ne se voyait pas expliquer comment il s'était fait ça...
Et ce Kaien, aucune douceur alors qu'il venait d'être recousu à vif, qu'est-ce qu'il se passerait si les élèves apprenaient que leur directeur façon barbe à papa cachait en réalité un homme pareil ?! C'était un monstre bon sang ! Du genre qui faisait regrettait à l'actuel numéro un de la Guilde ses sourires niais et son tablier rose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru/Kamui Shiro
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 51
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   Lun 21 Mar - 2:01

Subaru espérait que le directeur ne pense pas que les jumeaux ne viennent le revoir que par pur intérêt que représentaient les blood tablet. Bien sûr qu'elles étaient leur principale motivation, mais pour Subaru, cela lui permettait justement de ne pas totalement tirer un trait sur cette académie. Le vampire avait toujours été profondément touché de la confiance que l'homme leur portait. Il savait de ce fait qu'il pourra toujours compter sur lui en cas de besoin et ceci étant réciproque bien entendu.

-Ce n'est rien, je comprends votre choix. Mais si vous avez besoin de vous cacher quelques temps ou de quoi que ce soit d'autre les portes de l'académie vous sont ouvertes, affirma Kaien.

Si ça avait été si facile que ça, ils ne seraient même pas partit de l'académie. Ce n'était certainement pas pour y retourner de sitôt. Mais les intentions du directeur était louables et sa sollicitude appréciée et chaleureuse. Tant de générosité…Subaru avait davantage honte de lui avoir fait ainsi faux bond.

-Bien sûr que non ! C'est une école ici, pas une prison ! Les élèves ont le droit de partir peu importe leur raisons, tout comme je les accepte peux importe qui ils sont, assura l'homme.

- C'est vrai, répondit Subaru, néanmoins, cela n'était pas très correct de notre part.

C'est alors que Kamui imposa son grain de sel en affirmant que cette école ne servirait de toute façon à rien. Du moins, pour eux surtout. Il est vrai que Subaru aurait sans doute pu continuer dans la bonne voie sans pour autant fréquenter cette école. Il usait de blood tablet depuis longtemps et ses parents l'avaient éduquer en bonne et due forme. Cependant, Subaru était persuadé que rester à l'académie, en plus de leur ouvrir un meilleur chemin vers l'avenir, soutiendrait après tout l'idéal du directeur.

-Moi je pense qu'au contraire tu en as déjà tiré deux ou trois, tu as un peu mûri entre ces murs, par exemple ~

- Qu'est-ce que vous insinuez par là ? répliqua Kamui en tourna son froid regard sur le directeur.

Il fit par la suite part de la façon dont il percevait ce qu'il considérait comme inutile cette académie qui mêlait humains et vampires, assurant que de toute façon, l'espèce humaine était destinés à rejeté les buveurs de sang et qu'il y aura toujours des vampires pour s'en prendre aux humains. Après tout, puisqu'il n'était pas possible de voir les vampires différemment, pourquoi ces derniers se casseraient la tête à essayer d'être ce qu'ils ne sont pas ? A nouveau, le directeur répondit au jeune vampire. Il lui affirma que les humains n'étaient pas prêt, d'où l'ignorance des élèves de la Day Class. Il disait que seul le temps aura un meilleur effet sur son idéal de paix et s'imaginait déjà des humains secouru par des vampires pour aider les mauvais mythes à disparaître. Que ce genre d'avenir se forme équivaut au splendide hasard qui a permis à la vie d'apparaître sur Terre…Kamui ne répondit rien au directeur, mais n'en pensait pas moins cela dit. De toute manière, rien de ce qu'on pourra dire, ne pourrait faire changer d'avis cette tête de mule et ça, toutes les personnes présents dans cette pièce le savaient grandement !

-Mais oui c'est ça ! Oh ma Yûki est devenue une si grande fille !

-Bof... Grande, grande... Elle fais un mètre soixante quoi... Si je veux je peux poser ma bière sur sa tête quand je veux m'allumer une clope.

-Je t'interdis ne serait-ce que d'y penser ! De l'alcool sur ma Yûki ! Fumer à côté d'elle ! N'importe quoi !

-Si on peux plus déconner...


Kamui rompit rapidement le silence qui suivit cette nouvelle petite querelle entre les deux partenaires. Il avait grande hâte de quitter les lieux, pour le peu voire inexistant plaisir qu'il trouvait à y être. De plus, l'odeur du sang de Toga lui faisait vraiment envie. Ca le frustrait de ne pouvoir y toucher.

-Mais vous ne dérangez pas voyons ! Revenez quand vous voulez et trouvez vous une petite amie, d'accord ? ~

-Je vais le réparer c'est rien, mais ça vous dirait pas de boire un chocolat chaud d'abord ? Il fait froid à cette heure-ci !

-Mais non ils ont l'habitude et puis ils seront vite rentrés, pas vrai les jumeaux ? ~


Est-ce que Kamui avait bien entendu ou alors Yagari venait de leur proposer un chocolat chaud ? Le pauvre homme commençait peut-être à avoir de la fièvre, ce qui ne serait pas étonnant après avoir traîné dans les rues le flanc à l'air. Subaru était tout aussi étonné que son frère et ne pu s'empêcher de regarder les deux adultes à tour de rôle.

- Euh oui en effet, confirma le jeune vampire devant la mine réjoui de Kaien qui raccompagna les deux frères à la porte.

Les jumeaux quittèrent rapidement l'intérieur de l'académie. Ils longèrent le mur et passèrent non loin de la fenêtre de chez le directeur au moment même où le malheureux professeur Toga fut récupéré de justesse par ce dernier. Les deux frères levèrent leur regard vers le corps de l'homme qui disparut de la fenêtre, attiré par une force mystérieuse juste avant que celle-ci ne se ferme subitement, le retenant prisonnier dans son antre.

- Tout va bien pour lui maintenant, fit Subaru avant de poursuivre sa route, il est tiré d'affaire.

Kamui n'avait pas encore lâché la fenêtre du regard.

- Tu crois ? fit-il avant de se lancer à la suite de son frère, je n'en serais pas si sûr à ta place.

Sur ce, les deux vampires décampèrent aussitôt dans la nuit noire pour retourner à la ville un peu plus en contrebas, il était tant pour eux de prendre quelques verres de blood tablet…


(Fin pour moi ! Merci pour ce rp, je me suis bien marré XD On s'y remet quand tu veux Wink )

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Toga]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tranquillité troublée [Toga]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Un bien long voyage...
» Un peu de tranquillité et d'air frais ne fait pas de mal à personne, même en compagnie. [PV Ethel Dawkins]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: VILLE :: 
    Parc
-
Sauter vers: