Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enfin de retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 35
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Enfin de retour   Jeu 14 Avr - 0:06

Elle descendit lentement les escaliers avec ses valises en main. Le chauffeur était déjà là devant le porche à attendre. Elle jeta un bref regard à ce dernier, puis déposa ses bagages devant la porte. Il prit ses affaires et alla les porter à la voiture. Ruka se retourna et sursauta en voyant ses parents qui se tenait debout devant elle. Ces derniers l'accompagnèrent à l’extérieur de la demeure Souen. Ils la serra dans leur bras, puis Ruka entra dans la voiture. Elle fit un signe de la main et le chauffeur démarra. Elle regarda par la fenêtre et soupira. Le chemin de retour vers l'académie Cross allait prendre entre quatre et cinq heure.

" Je déteste faire ce trajet. Je ne comprend toujours pas pourquoi je m'oblige à faire ça à chaque fois. " pensa-t-elle.

Elle tomba, alors, dans ses pensées. Cela faisait déjà plusieurs mois qu'elle avait quitté l’académie Cross pour prendre un peu de repos.  Au fond d'elle, Ruka savait très bien pourquoi elle revenait à l’académie. Elle n'avait pas prévenu Kaname de son départ hâtif. Elle craignait que peu-être ce dernier allait lui reprocher de n'avoir rien dit. Son regard était triste, puis elle secoua la tête brusquement. Elle fouilla dans son sac à main, puis sortit un porte document. À l'intérieur, elle avait rangé les nouvelles partitions qu'elle voulait apprendre durant ses temps libres. Elle commença à lire les premières lignes et murmura la mélodie pour passer le temps. Soudainement, ses paupière s’alourdissent et sa tête commença à pencher vers l'avant. Elle rangea ses notes dans son sac et profita de se moment de fatigue pour faire un petit somme... Le chauffeur donna un coup de volant pour éviter quelque chose sur la route. Ruka se cogna la tête contre la fenêtre. "Aï !"cria-t-elle en se frottant le côté de la tête. "Désolé Mademoiselle Souen, quelque chose était sur la route, je n'ai pas voulu la heurter..." s'excusa le chauffeur. Ruka referma les yeux espérant être capable de se rendormir. Hélas, il n'y parviendra pas. Elle regarda sa montre et sourit. Plus que 30 minutes avant d'arriver enfin à l’académie Cross. Elle se redressa sur la banquette arrière et regarda à nouveau par la fenêtre. Plus que 10 minutes ! Elle commença à apercevoir l’académie au loin. Alors mademoiselle Souen, êtes-vous contente d'être de retour ici? ", demanda-t-il. "Hum? oui je suppose...", lui réponda-t-elle. La voiture s'immobilisa, puis le chauffeur ouvra la porte pour faire sortir Ruka. Il prit les valises et les déposa devant elle. Elle le remercia et se dirigea vers le Pavillon de la lune. Elle passa le portail et entra dans le pavillon. Épuisée, elle laissa tomber ses valises au sol et prit son aise dans l'un des sofas du hall d'entrée. Elle regarda autour d'elle et fût surprise d’apercevoir personne.

Où sont passé tout le monde?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Jeu 14 Avr - 2:28

Il était tard le soir et Yagari profitait qu'il n'y ai personne pendant les vacances pour rester près de sa protégée et prendre soin d'elle. Ils avaient le pavillon pour eux seuls, il y avait peut-être Kaname mais il ne l'avait pas croisé, ce dernier devait être devenu un vrai ermite, d'un côté tant mieux, ça lui évitait pas mal d'ennuis. Bref. Toujours était-il qu'il restait encore quelques jours avant que les cours ne reprennent et qu'il n'avait pas du tout hâte que cela n'arrive.
Cette nuit comme toutes les précédentes Yona l'avait réveillé, elle avait faim et elle voulait des fraises. Et comme Yagari les lui préparait si bien avec de la chantilly et un peu de sucre elle le laissait faire, probablement ravie d'être dorlotée ainsi.
Peut-être qu'elle voulait surtout en profiter avant qu'ils ne doivent recommencer à se voir seulement de temps à autre...


-Bon sang, je vais encore devoir acheter des fraises...

Grommela le brun à moitié endormi. Il tenait une assiette de fraises dans une main, passait la deuxième dans ses cheveux ébouriffés et se promenait en caleçon tout en baillant. C'était à la fois mignon, parce que le voir comme ça n'était pas donné à tout le monde mais aussi gênant en prenant en considération le fameux problème masculin quand on se lève immédiatement sans attendre que la pression ne redescende.
Le pauvre bougre était tellement dans les vapes, ou la tête dans le cul, s'il devait s'exprimer qu'il n'avait même pas entendu le bruit que la nouvelle venue avait fait, s'il on pouvait l'appeler ainsi puisqu'elle avait déjà étudié ici, n'avait encore moins senti sa présence ou remarquée quand il passa à côté d'elle d'un pas à la fois nonchalant et silencieux.


Où sont passé tout le monde?

L'hunter se figea, ses poils se hérissèrent comme un chat que l'on surprend alors qu'il sembla se raidir brutalement. Il y avait quelqu'un juste à côté de lui et ce n'était pas du tout prévu. Trèèèèèèèèès lentement, il tourna la tête tout en faisant une poker face à la différence que son œil unique transmettait parfaitement sa stupeur.
Il déglutit et pâlit à vue d'oeil en reconnaissant Rukia, que diable faisait-elle ici ? Elle s'était trompée de semaine ? Possible mais ça faisait plusieurs mois qu'il ne l'avait pas vu, elle n'avait même pas du rencontrer Yona, c'est pour dire ! Et lui qui pensait avoir la paix encore une semaine qu'allait-il bien pouvoir faire ou dire pour sa défense ? Non, il n'avait aucune manière d'expliquer sa présence ici et encore moins son état actuel. Si seulement elle n'avait pas eu sa petite fringale nocturne, il ne serait probablement pas tombé sur elle ainsi, enfin c'était aussi de sa faute si l'état de Yona réclamait de la nourriture, ils étaient d'ailleurs tous deux coupables à vrai dire mais il fallait que leur relation secrète le reste le plus longtemps possible. Seules les personnes de confiances pourraient éventuellement être mises au courant comme sa nièce/fille/c'est compliqué qui les avait surpris ensembles mais là... Ce n'était pas un problème de confiance, il savait Ruka assez mature pour tenir sa langue, seulement plus de personnes seraient mises au secret plus il y aurait de chances que tout ça s'ébruite et il n'en était pas question.
Désirant éviter les questions gênantes, il opta pour reprendre tranquillement sa marche, certes beaucoup plus crispée à présent en feignant de ne pas l'avoir vue, ce qui était bien entendu un mensonge aussi éhonté qu'évident. Il se doutait bien qu'il ne s'en tirerait pas ainsi, déjà parce qu'elle n'apprécierait sans doute pas d'avoir été ainsi ventée mais également car elle était une femme et que les femmes sont naturellement curieuses alors...
Bon sang, il était vraiment dans la merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 35
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Jeu 14 Avr - 5:24

Au même moment où elle se posa cette question, elle s'était mise en tête qu'elle était seule à l’académie. Cela faisait bien son bonheur. Alors, elle sourit bêtement et allongea ses pieds. Elle en profita, donc pour fermer ses yeux et se plonger encore une fois dans ses pensés. En fait, elle ne se réjouissait pas autant d'être la première arrivée parmi les élèves de la Night Class. Au fond d'elle, Ruka aurait aimé voir Kaname et lui expliquer les raisons de son départ, mais, en réalité elle ne savait même pas s'il avait quitté l'académie pour les vacances. À quoi bon se questionner avec cela, elle le découvrira bien assez tôt. Pour l'instant, elle s'était donné pour mission de se reposer un peu avant que le hall devienne trop bruyant. Au même moment, elle senti une présence suivie de bruits de pas en sa direction. Elle n'était peut-être pas seule finalement. Elle ré-ouvrit les yeux et tourna la tête vers cette personne pour, ensuite, découvrir que c'était bien YAGARIIIII ! Non seulement, il était dans le hall du pavillon de la lune et qu'il était tout simplement un hunter, il fallait, en plus, qu'il soit en caleçon. Elle sursauta comme si on venait de lui faire la plus grande peur de sa vie. Un instant, est-ce que c'est bien ce qu'elle croyait... oui, c'est bien ça. Il  avait une certaine activité là, juste en bas de la ceinture.Tout d'abords, elle était gênée, se mit à rougir, pour, ensuite, le fixer avec un malin sourire. Elle vit qu'il tentait de faire comme si de rien était, d'ignorer sa présence et de continuer son chemin. Dommage pour lui, elle se sentait d'humeur taquine, mais encore plus curieuse. Que faisait, donc, Tôga Yagari ici ? se demanda-t-elle. Alors, motivée à en savoir d'avantage, elle se leva et posa sur lui un regard digne de celui d'un détective cherchant des indices.

Bonsoir Yagari

Elle s’approcha encore plus de lui et remarqua qu'il transportait quelque chose dans sa main. C'était une assiette de fraise accompagnée de chantilly qui, ma foi, lui semblait délicieuse. Tout ce voyagement lui avait donné très faim, mais surtout soif. Ce feu brûlant, dans sa gorge, réapparu encore... Elle tenta d'ignorer se léger désagrément. Elle eu très envie d'en prendre une fraise ou deux et se demanda qu'elle réaction il aurait si elle lui en volait une... Elle élabora un stratagème pour l'amadouer... ou peut-être elle pourrait utiliser son pouvoir pour le forcer à lui donner le plats au complet. Elle ne devrait pas faire cela. Elle avait que cela lui causerait des problèmes. La dernière chose à faire lorsque tu es un vampire est de mettre un colère l'un de ces tueurs de vampires. Elle n'avait pas prévu de mettre sa vie en danger à son horaire de la semaine. Son regard se posa à nouveau sur ces fruits rouges. Elles semblaient juteuse...

Elles semblent particulièrement délicieuse tes fraises. Est-ce pour toi tout cela? N'aurais-tu pas envie de partager avec moi ? Ou sont, donc, tes bonnes manières Yagari. Tu essaie de m'éviter peut-être?

Elle se mit devant lui pour lui bloquer le passage puis elle lui lança un sourire pervers et diabolique. Il avait, alors, aucune façon de s’échapper. Ruka adorait l'idée qu'il soit prit au piège. Elle était vraiment curieuse des raisons qui le motivait à être ici, en ce moment, avec cette assiette. Elle se lança dans son rôle de détective.

Que fais-tu, donc, ici mon cher Yagari? Ce n'est pas vraiment l'endroit idéal pour un hunter... Tu comptes nous attaquer dans notre sommeil? Elle se mit à rire légèrement. Sinon aurais-tu oublié tes vêtements à quelque part peut-être? Pourquoi dors-tu ici?

Peut-être qu'il pourrait la renseigner sur la présence de Kaname. Elle ignorait depuis combien de temps, il séjournait à l’académie, mais il était le mieux placé pour l'informer. Elle hésita à lui demander, mais se lança tout de même.

Autrement, as-tu des nouvelles de Kaname? Est-il dans ses appartements ou il a décidé de partir durant les vacances?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Jeu 14 Avr - 8:34

Alors qu'il tentait de s'enfuir, lâchement, avouons le, la voix de la jeune élève le fit sursauter, il espérait tellement qu'elle le laisse, pensant que le voir en caleçon suffirait à la dissuader d'engager une conversation mais apparemment mademoiselle Souen devenait grande et parvenait à passer outre ce genre de choses ce qui n'était pas pour l'arranger, évidemment. Il allait devoir lui répondre, trouver quelque chose pour la déstabiliser et se sauver le plus loin possible de cette petite curieuse.

Bonsoir Yagari

-Bonsoir Ruka, je pensais que tu avais définitivement cessé les cours, ça fait plaisir de te revoir.

Cependant il ne s'arrêta pas pour autant, ses paroles avaient été amicales, son ton un peu grognon bien que ne cachant pas sa malice habituelle et il espérait qu'elle buguerait assez longtemps sur le fait qu'il était content de la revoir pour réussir à se sauver. Mais visiblement ça n'était pas suffisant pour qu'elle fasse demi-tour. Elle avait lancé la conversation, avait sans aucun doute quelque chose derrière la tête et ne comptait pas abandonner avant d'avoir la réponse désirée.

Elles semblent particulièrement délicieuse tes fraises. Est-ce pour toi tout cela? N'aurais-tu pas envie de partager avec moi ? Ou sont, donc, tes bonnes manières Yagari. Tu essaie de m'éviter peut-être?

-Evidemment que je t'évite, tu sais bien que les vampires et moi ça ne fais pas bon ménage. Je serais ravi de partager mais je suis de mauvaise humeur ces temps-ci, si je ne les mange pas je serais encore plus de mauvais poil. D'ailleurs, tu devrais vouvoyer ton professeur, non ? Tu es vraiment devenue une jeune fille malpolie Ruka ~

Ce n'était probablement pas la meilleure réponse mais il était hors de question que le mot Yona ne quitte ses lèvres. Elle ne devait absolument pas savoir qu'il était en train de s'occuper de la jeune femme car au vu de son caractère cela serait plutôt étrange et amènerait donc d'autres questions gênantes qu'il souhaitait par dessus tout éviter. Il espérait que sa réflexion sur le vouvoiement suffirait à lui faire gagner quelques mètres, voir même l'échappatoire désiré mais ce ne fut visiblement pas le cas puisqu'en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "level e" elle lui barrait le passage.

Que fais-tu, donc, ici mon cher Yagari? Ce n'est pas vraiment l'endroit idéal pour un hunter... Tu comptes nous attaquer dans notre sommeil? Sinon aurais-tu oublié tes vêtements à quelque part peut-être? Pourquoi dors-tu ici?

Se retrouvant avec la blondinette aux yeux noisettes, ah ah, ça rime, sur son passage il essaya d'abord de la contourner, puis voyant que c'était vain, grogna comme il en avait tant l'habitude et leva son œil unique au ciel dans un geste aussi désespéré qu'à la limite de l'insolence. Vous savez, ce moment où vous demandez quelque chose à un ado et qu'il soupire voir râle en levant les yeux au ciel. Bah c’était exactement ça.
Arrêtant alors sa marche il posa son regard bleuté sur elle. Elle n'avait pas grandi depuis la dernière fois et avait toujours l'air aussi petite vu d'en haut, enfin, moins que Yona dans tous les cas. Il fallait dire aussi que l'hunter faisait un bon mètre quatre vingt quinze et avait donc l'habitude de dépasser les gens d'au moins une tête.


-Non au contraire, je suis ici car vous n'êtes pas censés être là, justement. C'est grand ici, confortable et il n'y a pas Kaien pour me suivre partout comme un petit chien en me disant de ne pas trop forcer. En fait c'est même la meilleure cachette pour moi, il ira pas me chercher ici, c'est tellement évident que je n'irais pas dans un endroit où il pourrait y avoir des vampires.

Si elle ne comprenait pas elle n'avait qu'à baisser le regard pour y voir de belles cicatrices sur son côté droit plus récentes que les autres qui parsemaient son corps depuis belle lurettes. Depuis qu'il était rentré de patrouille nocturne en ville en pissant le sang, le directeur était devenu encore plus protecteur et Tôga s'en était vite lassé et avait donc choisi de le laisser tout seul, prétextant qu'il avait quelque chose de très important à faire pour rejoindre sa belle pendant les vacances.

Autrement, as-tu des nouvelles de Kaname? Est-il dans ses appartements ou il a décidé de partir durant les vacances?

-Je ne sais pas. Tu dois bien te douter que puisque je squatte ici la dernière chose que je souhaite c'est le croiser. Aux dernières nouvelles il s'enfermait souvent dans son bureau ou sa chambre et désirait être seul. Ça doit être commun aux sangs-purs... Ajouta-t-il en bougonnant. -Enfin, du coup je sais pas s'il est partit faire un road trip ou pas.

Il soupira. S'il ne se dépêchait pas madame l'affamée allait être de mauvaise humeur et ce n'était vraiment pas ce qu'il souhaitait. Ces derniers temps elle reprenait un peu du poil de la bête. Il faisait ce qu'il pouvait pour lui procurer des poches de sang auquel il mélangeait un peu du sien pour en améliorer le goût comme le témoignait les traces de piqûres à l'intérieur de son coude gauche. Il se faisait des prises de sang régulières afin de posséder des stocks plus ou moins suffisants et de pouvoir maintenir la demoiselle dans un état plus ou moins stable.
Ses pensées dérivèrent alors sur Kaname. Il ne l'avait pas vu depuis un bail et à vrai dire n'avait pas hâte de croiser son chemin. D'habitude dans un endroit aussi vide il n'aurait qu'à eu à sentir un peu les auras pour savoir s'il était là ou non mais à vrai dire l'aura ambiguë de Yona était forte et chamboulait un peu ses sens.
Il se demandait si Ruka l'avait ressentie et à vrai dire espérait que ça ne soit pas le cas mais le problème était que l'aura des sangs-purs est facilement reconnaissable, surtout pour quelqu'un de leur race. Il espérait donc que la demoiselle soit trop troublée par le Kaname de Schrödinger pour sentir quoi que soit.
Espérant que la séance de questionnement serait terminée il la contourna et reprit sa marche, il savait qu'il ne s'en tirerait pas à si bon compte mais bon, on peut toujours rêvé non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 35
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Jeu 14 Avr - 20:15

-Bonsoir Ruka, je pensais que tu avais définitivement cessé les cours, ça fait plaisir de te revoir.

-Oui, moi aussi je suis contente de te revoir. Non, bien que j’aimerais bien, toutefois, mes parents tiennent absolument à ce que je poursuive mes cours. Je suis seulement partie pendant quelque temps en vacance chez eux. J'en avais grandement besoin. Il s'est produit tellement de choses avant mon départ, que je trouve une bonne idée de prendre un peu de recul de tout cela. M'éloigne des problèmes que j'ai laissés, derrière moi, a été que positif. De plus, j’avais promis à mes parents de venir leur rendre visite. Cela faisait si longtemps que je ne leur avais pas donné de nouvelle qu’ils ont insisté pour m'envoyer une lettre pour m'inviter à passer les vacances avec eux.  Faut croire, par leur réaction, qu'ils devaient penser que j'étais morte. Maintenant, je suis de retour bien reposée.

Il avait bien dit qu'il était heureux de la voir. De plus, ses dires étaient même amicaux. Cela sonna très étranger aux oreilles de la jeune blonde. Pas que cela lui déplaisait, au contraire, elle se réjouissait de savoir qu'au moins une personne était contente de la voir. Pas qu'elle avait l'habitude de se disputer avec qui que ce soit, mais les gens avaient une curieuse tendance à vouloir l'éviter. Sauf ce cher Akatsuki qui a toujours été présent dans sa vie et qui est toujours là pour elle quand elle avait besoin de lui. D'ailleurs, elle se souvenu que lui, aussi, était parti dans sa famille avec Aido durant les vacances. Elle ignorait quand il allait revenir à l’académie.

-Évidemment que je t'évite, tu sais bien que les vampires et moi ça ne fais pas bon ménage. Je serais ravi de partager mais je suis de mauvaise humeur ces temps-ci, si je ne les mange pas je serais encore plus de mauvais poil. D'ailleurs, tu devrais vouvoyer ton professeur, non ? Tu es vraiment devenue une jeune fille malpolie Ruka ~

Elle se figea, tout d'un coup, comme lorsque quelqu'un nous annonce une nouvelle choquante qu'on n'avait pas venu venir. Comment osait-il dire qu'elle était impolie. Ruka Souen, fille d'une grande famille aristocratique des vampires, elle reçut toute l'éducation pour faire d'elle une jeune femme distinguée. Elle le toisa, alors, du regard. Ses yeux brun noisette se changèrent en rouge tel un rubis brillant de mille feux. Son poing se referma brusquement. Elle serrait si fort que l'un de ses ongles tranchant s'enfonça dans sa main et lui coupa la paume. Elle n'avait pas à vouvoyé un homme comme lui... un tueur de vampire, un meurtrier. Puis, il n'était qu'un simple humain après tout. Toutefois, il avait bien raison sur un point, il était son professeur et elle devait, malheureusement, le respecter pour cela. Cette idée ne l'enchantait pas, mais elle n’avait pas envie d'avoir d'avantage de problèmes, surtout pas avec un hunter. Elle décide, donc, d'agir comme il se doit.

- Navré mmmonsieur Yagari. Veillez accepter mes plus sincères excuses pour ce comportement déplacé. Toutefois, comme vvvous savez, je n'ai pas l'habitude de vouvoyer des assass... des hunters. Qu'est-ce qui vvvous met de si mauvaise humeur?

Elle souri malicieusement. Elle avait fait exprès de mettre beaucoup d'emphases sur les marques de politesse, ainsi que de les dire trèèès lentement, pour qu'il puisse les entendre à la perfection. Elle remarqua qu'il tentait de s'échapper, elle n'allait pas le laisser faire. Elle commença à prendre plaisir à ce petit jeu. Ça l’amusait de voir qu'il tentait de s'échapper comme une souris qui est pourchasser par un chat. Elle avait envie de jouer avec cette petite souris encore un peu. Elle remarqua qu'en lui barrant le chemin, il avait grogné et levé les yeux au ciel. Elle voyait se geste comme une marque d'impatience et d’insolence. Après c'est lui qui lui reproche d'être impolie. Lorsqu'il posa son regard sur elle, Ruka ne pouvait pas s'empêcher de le regarder dans les yeux, façon de parler, car il n'avait qu'un œil.

-Non au contraire, je suis ici car vous n'êtes pas censés être là, justement. C'est grand ici, confortable et il n'y a pas Kaien pour me suivre partout comme un petit chien en me disant de ne pas trop forcer. En fait c'est même la meilleure cachette pour moi, il ira pas me chercher ici, c'est tellement évident que je n'irais pas dans un endroit où il pourrait y avoir des vampires.

- Ah bon? Pourquoi ne suis-je pas sensée être ici? Je me suis, donc, trompé de pavillon ? rigola-t-elle. En effet, vous avez surement trouvé la meilleure cachette dans toute l’académie Cross.

Elle dévia son regard vers son cache œil, qui était, ma foi, bien dissimilé par les cheveux de Tôga. Le regard du vampire descendit sur son cou, elle frissonna et continua de glisser son regard, cette fois-ci, sur son torse. Il était couvert de cicatrice. Un autre frisson. Les vampires avaient la chance de ne pas avoir de cicatrice, car leur peau guérissait très rapidement, presque instantanément. Elle regarda encore plus bas et se ravisa rapidement. Elle avait oublié qu'il était quasiment nu.

-Je ne sais pas. Tu dois bien te douter que puisque je squatte ici la dernière chose que je souhaite c'est le croiser. Aux dernières nouvelles il s'enfermait souvent dans son bureau ou sa chambre et désirait être seul. Ça doit être commun aux sangs-purs... Ajouta-t-il en bougonnant. -Enfin, du coup je sais pas s'il est partit faire un road trip ou pas.

Pendant qu'il lui répondait à sa question, elle réussit à voler une fraise de cette succulente assiette. Elle sourit à Yagari et la croqua du bout des dents. Elle était fraîche et juteuse comme Ruka les aime. Du jus de ce fruit rouge coula sur sa lèvre puis sa langue lécha ses lèvres. Elle était curieuse de voir sa réaction. De toute façon, il était inoffensif sans son arme pensa-t-elle. Elle se disait que peut-être plus tard elle irait voir si Kaname était dans son bureau. À force d’être à côté de Yagari, elle distinguait une odeur… en fait deux odeurs. Elle senti bien l’odeur de Yagari, mais l’autre lui était inconnu. Elle était assez forte pour qu’elle puisse la distinguer et savoir que c’est celle d’un autre vampire. Elle leva la tête, puis, dans les airs, cette odeur était présente. Était-ce celle d’une nouvelle étudiante ou d’un intrus qui a pénétré dans l’académie? Elle trouvait cela intéressant, que fait cette odeur sur lui. C’est alors qu’il l’avait contourné pour se diriger vers les marches.

- Un instant Yagari! Nous ne sommes pas seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Jeu 14 Avr - 22:13

Tôga était actuellement dans une situation problématique. En caleçon devant Ruka, une élève de la Night Class, une assiette de fraises dans les mains et la tête dans le postérieur. Enfin ça c'est une image hein, il a pas vraiment la tête dans les fesses, il est pas assez souple pour ça de toute façon et sinon... Sinon faudrait lui couper la tête au préalable... Bref !
Toujours était-il qu'il n'avait qu'une envie : se sauver. Mais malheureusement la blondinette qui lui faisait face n'était guère de cet avis, bien trop curieuse pour le laisser filer.


-Oui, moi aussi je suis contente de te revoir. Non, bien que j’aimerais bien, toutefois, mes parents tiennent absolument à ce que je poursuive mes cours. Je suis seulement partie pendant quelque temps en vacance chez eux. J'en avais grandement besoin. Il s'est produit tellement de choses avant mon départ, que je trouve une bonne idée de prendre un peu de recul de tout cela. M'éloigne des problèmes que j'ai laissés, derrière moi, a été que positif. De plus, j’avais promis à mes parents de venir leur rendre visite. Cela faisait si longtemps que je ne leur avais pas donné de nouvelle qu’ils ont insisté pour m'envoyer une lettre pour m'inviter à passer les vacances avec eux.  Faut croire, par leur réaction, qu'ils devaient penser que j'étais morte. Maintenant, je suis de retour bien reposée.

-Je vois. C'est vrai que la famille peut être un poids parfois mais de là à ce qu'ils te croient morte... Tu aurais pu donner plus de nouvelles voyons. Profites de ta famille tant que tu en as une, après il sera trop tard.

Et là-dessus il savait de quoi il parlait. A vrai dire il était heureux que Kagame soit dans les parages car elle lui avait beaucoup manqué ces dernières années et qu'à présent elle était la seule famille qui lui restait. C'était pour cette raison qu'il était protecteur, parfois trop, avec elle et qu'il faisait tant attention à elle. Il ne voulait pas la blesser ou la pousser à le détester, il voulait la rendre heureuse et la garder près de lui le plus longtemps possible. Il savait bien qu'elle grandirait et partirait sur une autre mission. Peut-être qu'elle se ferait tuer lors de l'une d'entre elles ou bien qu'elle trouverait l'amour, se marierait et aurait des enfants. L'avenir était incertain et le destin des hunters souvent tragique, c'était pour cela qu'aux yeux du hunter chaque minute passée ensemble était précieuse.

- Navré mmmonsieur Yagari. Veillez accepter mes plus sincères excuses pour ce comportement déplacé. Toutefois, comme vvvous savez, je n'ai pas l'habitude de vouvoyer des assass... des hunters. Qu'est-ce qui vvvous met de si mauvaise humeur?

-Tu es enrouée ? Tu devrais prendre une pastille pour la gorge, on ne sait jamais comment ça peut tourner ces choses là !

Ah, s'il avait eu ses vêtements... Il lui aurait donné un bonbon au miel pour appuyer ses dires et encore plus la taquiner mais n'en avait malheureusement pas sur lui puisque ses vêtements étaient restés dans la chambre où l'attendait sa petite diablesse gourmande, probablement en train de bouder parce qu'il est en train de traîner et ne revient pas assez vite. Enfin, il s'était moqué de la façon dont elle exagérait sa prononciation lors du vouvoiement, c'était déjà assez, non ? De toute manière si elle décidait de continuer à le questionner, nul doute qu'elle ferait encore les frais de la répartie et de l'humour si particulier du hunter.

- Ah bon? Pourquoi ne suis-je pas sensée être ici? Je me suis, donc, trompé de pavillon ? En effet, vous avez surement trouvé la meilleure cachette dans toute l’académie Cross.

-Tu ne t'es pas trompée de pavillon mais de semaine, la rentrée c'est la semaine prochaine. Je sais, je suis très doué à cache-cache ~

Lâcha-t-il avec un sourire triomphant. C'était amusant de se dire que cette jeune fille au cerveau brillant et aux manières impeccables, trop à vrai dire, pouvait être étourdie. Comme quoi il avait à nouveau la preuve que les vampires pouvait être semblables aux humains. Après tout, personne n'est parfait, non ? Yona n'était donc pas une exception, en fait il suffisait de creuser un peu pour leur trouver assez facilement des comportements qui les rendaient un peu plus semblables aux humains, chose que bien sûr, il ne s'était jamais donné la peine de faire, préférant de loin les insulter dès que son chemin croisait celui de l'une de ces créatures.

- Un instant Yagari! Nous ne sommes pas seul...

-Ah oui ? Pourtant il n'y a que toi et moi ici, tu sais, personne d'autre. Sauf peut-être Kaname bien sûr.

Lâcha l'hunter d'une voix qui parvenait difficilement à camoufler son stress actuel. Pourvu qu'elle ne soit pas plus curieuse. Si seulement. Il s'était levé en urgence et avait laissé ses vêtements par terre du côté du lit où il dormait ainsi qu'une rouquine en tenue d’Ève de l'autre. Bon Dieu, comment allait-il se tirer de là ?

-Tu dois halluciner, je ne ressens rien moi. La route a été longue, tu devrais te reposer, je vais retourner me coucher moi, bonne nuit !

Lâcha le borgne comme une sorte de phrase de conclusion avant de tenter de s'enfuir à nouveau. A vrai dire il n'était habitué à prendre la poudre d’escampette, il n'avait rien d'un lâche mais à situation exceptionnelle mesure exceptionnelle, pas vrai ?
D'ailleurs si elle pouvait gober son mensonge ça l'arrangerait pas mal, il pourrait retourner dans la chambre de Yona, lui donner ses fraises et la câliner jusqu'à ce qu'elle s'endorme dans ses bras. Et au matin il la réveillerait par des baisers et des caresses, de plus en plus intimes et... Du calme Yagari, tu t'emporte là.
Le brun avait en effet commencé à afficher un sourire béat voir niais, un peu niais hein, pas trop. Et du donc faire rapidement le ménage dans son esprit s'il ne voulait pas être suspect ou encore pire, réactiver ce fameux mécanisme masculin qui venait tout juste de se calmer. Enfin c'était à se demander si c'était le cas car il fallait dire que le professeur avait été gâté par la nature à ce niveau comme à bien d'autres. Néanmoins il en payait un prix amer, sa vie se résumant à un fiasco et des tas de parts d'ombres éparses. Il échangerait d'ailleurs probablement un ou deux de ses atouts contre un peu de lumière si on en lui offrait la possibilité.
L'esprit enfin un peu plus serein, il jeta un regard distrait à la jeune vampire, se demandant si elle avait gobé son histoire comme un poisson chat goberait un verre attaché à un hameçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 35
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Ven 15 Avr - 4:37

-Je vois. C'est vrai que la famille peut être un poids parfois mais de là à ce qu'ils te croient morte... Tu aurais pu donner plus de nouvelles voyons. Profites de ta famille tant que tu en as une, après il sera trop tard.

- Oui, vous avez sûrement raison. Ils savias que j’étais, ici, à l’academie. Je ne vois pas quoi j’aurais pu leur dire d’autre à part cela.

Elle haussa les épaules puis soupira. Ses parents lui avaient souvent reproché d’être très distante avec eux. Cela était, en grande partie, de leur faute. Ils avaient élève leur fille unique dans un environnement basé sur la performance où le jeu et l’affection parentale étaient quasiment inexistants. C’est seulement plus vieille que la jeune fille a commencé à avoir des émotions et comprendre l’origine de ceux-ci. Son passé lui avait laissé un goût amer.

-Tu es enrouée ? Tu devrais prendre une pastille pour la gorge, on ne sait jamais comment ça peut tourner ces choses là !

-Non, ça va aller.

Elle savait très bien qu’il se moquait d’elle, mais bon, elle jugea qu’elle ne devait pas aller plus loin dans ce jeu. Elle était épuisée, le voyage avait été long et elle avait soif… Elle ne pouvait pas avoir la paix que ce feu lui brûlait l’intérieur de sa bouche et de sa gorge.

-Tu ne t'es pas trompée de pavillon mais de semaine, la rentrée c'est la semaine prochaine. Je sais, je suis très doué à cache-cache ~


- Ah c’est pour cela, alors, que vous me dîtes cela. Je sais que les cours recommencent la semaine prochaine, mais j’aime la solitude et la tranquillité. Chose très rare ici. Puis, à ce que je vois, je ne suis pas la seule qui recherche cela.

-Ah oui ? Pourtant il n'y a que toi et moi ici, tu sais, personne d'autre. Sauf peut-être Kaname bien sûr.

-Non, c’est une autre odeur. Quelque chose de différent de ce que je connais et c’est un vampire.


En se concentrant, elle pu sentir sa présence. Cela venait des dortoirs. Elle soupira en se disant que c’était probablement une nouvelle étudiante. Demain, elle irait voir qui cela pouvait être.

-Tu dois halluciner, je ne ressens rien moi. La route a été longue, tu devrais te reposer, je vais retourner me coucher moi, bonne nuit !

- hum… bonne nuit à vous aussi.

Elle ignorait pourquoi il tentait de la fuir, mais elle commença à être épuisée de se prendre pour une détective. Elle décida d’aller se rasseoir sur le sofa et le regarder se diriger vers les marches. Elle sourit malicieusement. Elle avait eu une idée qu’elle trouva très bonne. Elle fut surprise de ne pas y avoir pensé plus tôt. Elle ferma les yeux, puis attend que Yagari soit rendu au deuxième étage. Dommage pour le professeur, elle en n’avait pas fini avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Ven 15 Avr - 8:02

- Oui, vous avez sûrement raison. Ils savaient que j’étais, ici, à académie. Je ne vois pas quoi j’aurais pu leur dire d’autre à part cela.

-Moi non plus mais ne t'en fais pas, la Guilde doit me harceler encore plus que tes parents. Comme quoi même une fois adulte on continue de nous faire chier.

Oh ça oui, ah la Guilde, quelle plaie ! Toujours à lui demander des rapports, à lui faire parvenir d'autres ordres de missions comme éliminer tel ou tel level E, aller patrouiller en ville de telle à telle heure... Comme s'il n'avait pas assez de boulot comme ça ! Il commençait sérieusement à en avoir plein le cul et laissait donc certains ordres à la trappe, jouant sur les mots. Par exemple la patrouille, ils lui avaient donnés les horaires, certes, mais pas la fréquence à laquelle il devait la faire. D'accord il devait chasser ce level E, mais ce n'était écrit nul part que c'était immédiat, ça pouvait bien attendre quelques heures. A vrai dire il aurait peut-être pu être avocat ou pire, politicien... En fait non, il aurait sûrement frappé ces ordures à la moindre occasion, c'était donc mieux comme ça.

-Non, ça va aller.

-Si tu le dis ~

Il affichait un sourire moqueur, ravi alors que Ruka préférait ne pas entrer dans son jeu. Ce qui était plutôt sage à vrai dire lorsque l'on connait le personnage face à elle car il ne fallait jamais lancer Yagari dans ce genre de pente sous peine de perdre le contrôle du véhicule. Il adorait les jeux de mots et d'esprits, glisser des allusions voilées ou moins prudes, gêner ses interlocuteurs uniquement par les mots et ce genre de choses. Il ne fallait en tous cas surtout pas lui tendre la perche car il irait la saisir à deux mains et tirerait jusqu'à faire tomber son propriétaire.

- Ah c’est pour cela, alors, que vous me dîtes cela. Je sais que les cours recommencent la semaine prochaine, mais j’aime la solitude et la tranquillité. Chose très rare ici. Puis, à ce que je vois, je ne suis pas la seule qui recherche cela.

-Ah mince... Faut dire que je n'avais pas prévu ce détail...

Et pour sûr qu'il l'avait oublié, il était trop rêveur ces derniers temps ce qui lui avait déjà coûté une nouvelle blessure à laquelle il aurait sûrement succombé s'il avait pas croisé Kamui et Subaru. Il cédait au moindre caprice de la sang-pur, elle avait d'ailleurs à peine besoin de prononcer ses désirs qu'il était déjà en train de se plier en quatre pour les réaliser. Certains diraient sûrement qu'il se comportait comme un bon toutou mais ce n'était pas vraiment ça.
Elle lui reprochait souvent d'en faire trop mais il s'en moquait. Il voulait juste la rendre heureuse, que tout soit parfait, ne rien rater comme il avait pu le faire par le passé. Ce n'était probablement pas la meilleure solution, la perfection est quelque chose qui devient vite ennuyant, peut-être qu'il s'en rendrait compte plus tard... Pour l'instant elle avait besoin de repos alors il se chargeait simplement du reste pour qu'elle puisse dormir à sa guise.


-Non, c’est une autre odeur. Quelque chose de différent de ce que je connais et c’est un vampire.

-Tu devrais arrêter de renifler les gens comme ça, respecte leur vie privée voyons ~

Il la taquinait volontairement, sachant que s'il la vexait à se sujet elle cesserait de renifler l'odeur de Yona, ce qui l'arrangerait pas mal, soit dit en passant. Il tenta alors maintes manœuvres pour s'en tirer, plus ou moins efficaces, prétextant au final être fatigué et esquiva Ruka, passant à côté d'elle en baillant volontairement afin de regagner son lit.

- hum… bonne nuit à vous aussi.

L'hunter haussa un sourcil. Ça avait marché ? Bah, il ne s'en plaindrait pas, au contraire ! Tout content de lui il monta les marches et se dirigea vers la chambre de Yona. Il connaissait le chemin par cœur à force de le faire dans un sens et dans l'autre pour satisfaire la demoiselle.
Demoiselle qu'il trouva endormie, blottie contre l'oreiller de Yagari, probablement pour respirer son odeur mais il ne fit pas attention à cela car là chose qu'il retient c'était qu'elle dormait. Il s'était donné tout ce mal et elle s'était endormie. Il posa alors l'assiette sur sa table de chevet et s'assied au bord du lit avant de sentir des bras s'enrouler autour de sa taille. On dirait qu'elle l'avait repéré et était bien décidée à ne pas le lâcher.
Doucement, pour ne pas lui tirer les cheveux ou la brusquer il retira les bras de la rouquine et la fit s'allonger à côté de lui, s'installant à son tour. Il la vit alors immédiatement bouger pour venir poser sa tête contre le torse du hunter ce qui le fit sourire.


-Un vrai aimant hein...

Murmura Yagari avant de se rendre compte qu'il avait envie de fumer. Il ne souhaitait pas fumer à côté d'elle, pas dans son état mais ne pouvait pas se lever pour aller à la fenêtre car elle dormait profondément à moitié sur lui et qu'il ne voulait pas la réveiller.
Il soupira et posa la cigarette avec laquelle il jouait déjà entre ses doigts. Ce vice était tellement installé en lui qu'il ne se rendait même plus compte lorsqu'il en prenait une et les sortait d'ailleurs rapidement. Il y avait plusieurs chose dont il connaissait l'emplacement par cœur, sa tenue d'hunter, sa Winchester, les points sensibles de Yona et bien sûr ses paquets de cigarettes.
Rangeant la cigarette il posa le paquet sur la table de chevet à sa droite et grignota quelque fraises afin de faire passer sa frustration actuelle.
Une fois un peu calmé il regarda Yona, passa sa main gauche dans les cheveux de cette dernière, elle les avait laissés poussés pour lui et il adorait toucher cette douce crinière flamboyante. Son autre main il alla la poser sur le ventre de la jeune sang-pur pour le caresser avec une tendresse qui ferait faire une crise cardiaque à Zero s'il voyait ça. Malheureusement pour lui elle gigota dans son sommeil et écrasa sa main. Il du alors tirer pour la récupérer et grogna, se remettant à manger des fraises.


-T'es pas possible...

Soupira le brun en souriant. Même en dormant elle arrivait à lui faire perdre ses moyens et pourtant réaliser cet exploit était bien assez dur pour y parvenir même éveillé. Elle était cette exception qui confirmait la règle, celle qui arrivait à le faire rougir avec une phrase, lui voler des sourires pourtant si rares sur son visage et à le faire frissonner en le frôlant. Au début ça l'effrayait un peu à vrai dire, il n'était pas ou plutôt plus habitué à se retrouver en état de faiblesse face à quelqu'un, à perdre le contrôle sur une situation, lui qui aimait tant avoir les choses en mains se trouvait vite dépourvu de ses moyens face à cette diablesse rouge. Mais il s'y était fait et au final ça ne le dérangeait pas plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 35
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Sam 16 Avr - 4:32

-Moi non plus mais ne t'en fais pas, la Guilde doit me harceler encore plus que tes parents. Comme quoi même une fois adulte on continue de nous faire chier.

-Je me posais la question. Pourquoi faites-vous cela? Qu’est-ce qui a fait en sorte qu’un matin vous vous êtes levé pour vous dire que vous serai à partir de ce moment un hunter? Ça vous feriez quoi de vous faire mordre par un vampire ou pire transformé?
Sinon, le nombre de level E as-t-il diminé depuis que je suis partie? Je me souviens très bien qu'avant mon départ, la ville était infesté.


Elle ne comprenait pas pourquoi il avait accepté d’être un hunter et de tuer des vampires. Pour la jeune blondinette, il était inconcevable pour elle de tuer qui que ce soit et ce, même si elle était un vampire et que c’était dans leur nature, si on peut dire, de tuer des gens. Ruka s’y restreignait fermement. Elle avait toujours tenu à sa parole, sauf une fois, où le monstre en elle avait pris le dessus sur elle lui donnant l’impression d’être dans un rêve où elle était simplement spectatrice de ses propres actions. Pareil à l’un de ces affreux cauchemars qu’on n’arrive pas à se réveiller. Elle ne voulait plus penser à cela et tentait absolument à oublier ce terrible épisode de sa vie. Toutefois, il n’avait peut-être pas choisi cette vie et lui a été imposé, comme dans le cas de Zero étant né dans une famille de hunter. Elle ne savait pas grand-chose de Yagari. À ses yeux, il lui était inconnu et mystérieux.

-Ah mince... Faut dire que je n'avais pas prévu ce détail...

-oh rassurez-vous, je ne suis pas très envahissante habituellement. Il serait fort peu probable que nous nous recroisons d’ici le début des classes à moins d’un grand hasard comme ce soir. J’aime, plutôt, me faire discrète un peu.


Elle n’avait pas vraiment le choix, malgré elle, elle s’était un peu éloigné et isolé des autres étudiants de la night Class. Puis, son ami Akatsuki ne lui avait pas donné de nouvelle depuis un bon moment. Ils avaient pris l’habitude, avant, de s’écrire des lettres de temps en temps pour prendre des nouvelles de l’autres. Hélas, elle n’avait pas reçu quoi que ce soit de son ami et il n’avait pas répondu à la sien. Sûrement trop occuper à surveiller Aido pour ne pas qu’il fasse trop de bêtise et se mettre les pieds dans les plats comme il a l’habitude de faire.

-Tu devrais arrêter de renifler les gens comme ça, respecte leur vie privée voyons

- En fait, c’est bizarre parce que vous êtes imprégné de cette odeur comme si vous aviez fait un gros câlin à un vampire,
rigola-t-elle.

S’étant assise de nouveau sur le sofa, elle avait attendu qu’il soit à l’étage pour qu’elle se relève à nouveau. Son plan avait fonctionné à la perfection. Elle est devenue toute excité comme un enfant qui se prépare à faire un mauvais tour à quelqu’un. Comme une ombre, elle le suivi silencieusement à travers les couloirs. Les vampires avaient cette merveilleuse capacité de pouvons se déplacer en silence comme s’ils flottaient dans les airs. Cela était l’une des choses que Ruka adorait. Elle s’arrêta au coin du couloir et jeta un regard discret de l’autre côté du mur. Elle vit Yagari entré dans une des chambres réservés aux étudiants de la Night Class. Curieusement, c’était la chambre voisine de Ruka. C’est à cet instant, qu’elle réalisa qu’il lui cachait quelque chose. Elle allait sûrement l’interroger plus tard sur ce drôle d’adon. Du coup, elle redescendit en bas chercher ses valises et alla dans sa chambre. Elle les fît tomber au sol comme si elle pesait des tonnes. Elle se jeta sur son lit et poussa un soupir de soulagement. Elle était enfin dans son lit pour se reposer. La voix de Yagari retentît mais les murs était trop épais et l’empêchaient d’entendre clairement ce qu’il avait dit. La seule chose qu’elle avait comprise était : un vrai... Ensuite, il dit autre chose qu’elle ne put entendre puis le silence s’installa. Elle tomba rapidement dans les vapes pour faire à nouveau ce rêve qui lui est si familié.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Sam 16 Avr - 15:37

-Je me posais la question. Pourquoi faites-vous cela? Qu’est-ce qui a fait en sorte qu’un matin vous vous êtes levé pour vous dire que vous serai à partir de ce moment un hunter? Ça vous feriez quoi de vous faire mordre par un vampire ou pire transformé?
Sinon, le nombre de level E as-t-il diminué depuis que je suis partie? Je me souviens très bien qu'avant mon départ, la ville était infesté.


-On va dire que je suis tombé dedans, c'est un peu le cas d'ailleurs. J'étais en vacance avec mes parents, ce qui est plutôt rare, les hunters sont rarement avec leur parents. On faisait du camping près d'un lac et on a été attaqués par des levels e. J'ai du me défendre avec eux, je m'en suis plutôt bien sorti, j'étais même doué. C'est ce qui a scellé mon avenir, de toute façon les Yagari étaient hunter, c'était comme ça. Mon père était un Yagari, il a épousé une autre chasseuse de vampires, avant je ne savais pas pourquoi, je l'ai compris moi-même, c'est dur de cacher à la personne que l'on aime notre métier, c'est lui mentir constamment, prétendre avoir été attaqué par une bête lorsque l'on rentre blessé, ne jamais pouvoir lui dire la vérité lorsqu'elle demande pourquoi on rentre si tard, ou pourquoi on est partit pendant plusieurs jours... Prétendre des réunions, un boss qui nous donne tout un tas de dossiers à rendre rapidement... Toujours des mensonges, la vérité nous ferait passer pour des fous de toute manière. Alors les hunters restent entre eux le plus souvent, un peu comme vous, vous restez avec des personnes de votre rang, quitte à ce que ce soit entre frères et sœurs, nos deux races, si on peut appeler ça comme ça sont complexes.
On a hérités d'un sang maudit, on en paie le prix et on espère juste survivre le plus longtemps possible et avoir quelques moments heureux si c'est pas trop demandé.


Il soupira c'était triste mais c'était comme ça, très peu d'hunters parvenaient à s'éloigner de leur destin, beaucoup n'avaient pas le choix. De toute façon même s'ils parvenaient à le fuir la Guilde les rattraperaient. Leurs ancêtres avaient bu le sang d'un sang-pur, ceux qui ont survécus à sa puissance ont consciemment ou non condamnés leur descendance à un avenir sombre. Ils ont été maudits, ils ne peuvent avoir aucun jumeau sans que l'un des deux ne meurt. Zero et Ichiru ont eu une chance inné de naître tous les deux mais peut-être que ça aurait été plus simple si Ichiru était mort-né. Yagari se sentait dégoûté de lui-même de penser ainsi, c'était horrible, il ne souhaitait pas qu'Ichiru ne soit mort à sa naissance mais venait d'y penser. Il était réellement trop lucide, trop pragmatique, c'était pratique pour le métier qu'il faisait mais ça le gênait parfois pour le reste. A force de ne voir que le côté pratique des choses il en venaient à oublier leur vraie valeur, à la rabaisser qu'à une simple équation de cause à effet. Il calculait le coût et le rendement, on pourrait croire à un employeur qui essaie de savoir quel salarié est le moins rentable pour le virer. Il aurait aimé ne jamais avoir à penser ainsi mais c'était plus fort que lui. Il risquait sa vie quotidiennement et même si elle ne lui avait jamais vraiment rendu la pareille il continuait à la chérir autant que c'était possible pour lui. Il ne voulait pas mourir, il avait encore à faire surtout depuis qu'il avait rencontré Yona. Depuis il avait décidé de s'y accrocher jusqu'à son dernier souffle, il repousserait la mort de toutes ses forces s'il pouvait simplement gagner ne serait-ce que quelques secondes.
Il était déjà dans ses pensées les plus sombres lorsqu'il entendu Ruka parler de levels e.


Ouais, je m'en suis chargé. Ça m'a valut quelques nouvelles cicatrices par-ci par-là mais c'est ce qui fait mon charme, non ? Je comprends pas comment ils ont pu apparaître comme ça, un sang-pur ? Il n'y en a pas tant que ça par ici et de moins en moins dans le monde en général. Il y a vraiment un truc louche avec cette histoire, j'enquête dans mon coin pour l'instant.

Il avait d'ailleurs l'impression de perdre son temps. Il avait fait le tour, trouvé tous les indices possibles mais n'avait pas pour autant trouvé la moindre solution à cette véritable énigme. Des innocents étaient morts, il avait fallu faire croire à une bête folle, un ours ou une bande de loups, il ne s'en souvenait plus très bien. il avait fallu ensuite tuer les levels e le plus discrètement et rapidement possible. Ça avait été un vrai calvaire, il était le seul hunter dans le coin, d'autres sont venus en soutien mais il avait déjà fait les trois quarts du boulot et avait été pas mal amoché. Enfin c'était son travail, les blessures il en avait l'habitude, il avait beau s'occuper d'eux de loin avec sa Winchester, ces saloperies étaient rapides et quand il y en a une dizaine qui attaque de manière presque coordonner il ne pouvait pas tout esquiver ou contrer. Et puis son fusil n'était pas une mitraillette, la cadence de tir était limitée... Enfin, le principal c'est qu'il avait limité la casse autant que possible, il n'était pas satisfait, il était certain qu'il aurait pu faire mieux mais ça c'était une habitude pour lui, il n'était jamais vraiment satisfait de lui même mais avait cessé depuis longtemps à penser aux "si" car les questions du type j'aurais pu les sauver "si seulement" l'avaient beaucoup trop rongés par le passé pour qu'il les laisse encore le torturer.

-oh rassurez-vous, je ne suis pas très envahissante habituellement. Il serait fort peu probable que nous nous recroisons d’ici le début des classes à moins d’un grand hasard comme ce soir. J’aime, plutôt, me faire discrète un peu.

-Je comprends, moi aussi j'ai cette tendance, enfin j'imagine que tu le sais déjà, bien souvent ma réputation me précède.

Il lâcha un rire amer, il ne savait toujours pas si c'était une bonne ou une mauvaise chose que son nom soit connu et encore moins si être le numéro un avait un sens. Il y était arrivé malgré lui et se retrouvait maintenant avec le titre de meilleur hunter sans vraiment l'avoir demandé ni même voulu un seul instant. Il se contentait juste de faire son travail pourtant et avait développé la sale manie de faire passer ce devoir, cet héritage qu'il n'avait pas souhaité avant tout le reste, même avant sa propre vie. Il en avait bien trop souvent subit les conséquences et continuaient d'ailleurs encore à les subir. Il en avait assez, à vrai dire mais ne se sentait pas capable d'arrêter. C'était devenu une habitude, quelque chose d'ancré dans sa vie, son quotidien depuis qu'il est né. Il a grandi entouré d'armes et de vampires, comment s'en détourner ? Il ne pouvait simplement pas, c'était ce qui faisait son existence même, ce rapport étrange avec ceux qui sont censés être ses ennemis jurés car sans eux il n'existerait pas.

- En fait, c’est bizarre parce que vous êtes imprégné de cette odeur comme si vous aviez fait un gros câlin à un vampire

-Ah ah ah ! Tu t'entends ? Moi, un câlin à un vampire ?

Son rire sonnait faux, comme si sa capacité à mentir l'avait soudainement abandonné pour aller se trouver un petit jeune. Il tourna alors les propos de la jeune femme en dérision et se sauva juste après, il avait eu chaud à vrai dire...
Une fois dans sa chambre, après avoir fini ses fraises et câliné Yona il finit par retrouver le sommeil et y plongea rapidement, serrant la rouquine dans ses bras.
Le réveil serait probablement sportif pour l'un comme pour l'autre, elle avait bien raison de se reposer pour l'instant et il était sage pour lui de l'imiter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 35
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Dim 17 Avr - 7:06

-On va dire que je suis tombé dedans, c'est un peu le cas d'ailleurs. J'étais en vacance avec mes parents, ce qui est plutôt rare, les hunters sont rarement avec leur parents. On faisait du camping près d'un lac et on a été attaqués par des levels e. J'ai du me défendre avec eux, je m'en suis plutôt bien sorti, j'étais même doué. C'est ce qui a scellé mon avenir, de toute façon les Yagari étaient hunter, c'était comme ça. Mon père était un Yagari, il a épousé une autre chasseuse de vampires, avant je ne savais pas pourquoi, je l'ai compris moi-même, c'est dur de cacher à la personne que l'on aime notre métier, c'est lui mentir constamment, prétendre avoir été attaqué par une bête lorsque l'on rentre blessé, ne jamais pouvoir lui dire la vérité lorsqu'elle demande pourquoi on rentre si tard, ou pourquoi on est partit pendant plusieurs jours... Prétendre des réunions, un boss qui nous donne tout un tas de dossiers à rendre rapidement... Toujours des mensonges, la vérité nous ferait passer pour des fous de toute manière. Alors les hunters restent entre eux le plus souvent, un peu comme vous, vous restez avec des personnes de votre rang, quitte à ce que ce soit entre frères et sœurs, nos deux races, si on peut appeler ça comme ça sont complexes. On a hérités d'un sang maudit, on en paie le prix et on espère juste survivre le plus longtemps possible et avoir quelques moments heureux si c'est pas trop demandé.


- C’est quelque chose de terrible qui s’est produit. Toute ces pauvre gens massacrés pour aucune raison. C’est triste de savoir qu’ils ont connu une fin aussi tragique. Le vampire qui a fait ça doit être un… monstre.

Elle reçut un choc en disant cela comme si on venait de la frapper. Ses propres paroles lui faisaient souffrir. Elle chassa rapidement ses souvenirs de son esprits. Elle se concentra, plutôt, à ce que Yagari lui avait dit. Il avait raison en disant que nous, en quelque sorte, victime du rôle qu’ils ont à jouer dans leurs race respective. Lui était né dans une famille de hunter très réputé et elle d’une famille noble des vampires. Ni l’un ni l’autre pouvaient échapper à leur destin.

-Ouais, je m'en suis chargé. Ça m'a valut quelques nouvelles cicatrices par-ci par-là mais c'est ce qui fait mon charme, non ? Je comprends pas comment ils ont pu apparaître comme ça, un sang-pur ? Il n'y en a pas tant que ça par ici et de moins en moins dans le monde en général. Il y a vraiment un truc louche avec cette histoire, j'enquête dans mon coin pour l'instant.

-Heureusement, vous n’avez pas été blessé gravement. Une chance que vous étiez là pour les éliminer. J’ai appris, aussi, que Kaname avait été présent avec quelques étudiants pour que tous ces level E soient tous éliminés rapidement. Je doute fort qu’un nouveau sang pur était présent en ville à ce moment-là. Nous, en parlant des vampires évidement, aurions senti sa présence, je crois, qu’on le veuille ou non, hormis les sangs purs comme Kaname, nous devons obéir à leurs ordres en quelque sorte.  

Elle ne devait pas entrer en détails dans ce sujet de conversation, car elle savait que cela pouvait lui attirer des ennuis. Elle se contenta de regarder encore une fois le torse du hunter devant elle et se demandait bien qu’elle était les cicatrices causées par ce monstre. Elle réussisait à voir les veines au travers de sa peau… du sang. Ça suffit Ruka, ne commence pas à te laisser aller, pensa-t-elle. Si elle continueait comme cela, elle n’aura pas d’autre choix que se donner des coups au visage, façon de parler.

-Ah ah ah ! Tu t'entends ? Moi, un câlin à un vampire ?

Avant même qu’il eut fini sa phrase, elle le prit par surprise et le serra contre elle. Elle resserra davantage son étreinte en le regardant dans les yeux en lui souriant satisfaite de son geste. Comme cela, Monsieur Tôga Yagari ne faisait pas de câlin, dommage pour lui. En fait, Ruka avait fait cela dans un but bien précis. Il était imprégné de cette odeur et elle était certaine qu’il devait côtoyer ce vampire depuis déjà un petit moment ou très récemment. Elle avait, donc, laissé son odeur sur lui comme un peu un chien qui marquait son territoire. Après tout, il était un humain et les vampires sont très possessifs envers leur protégé. Un exemple parfais est bien Kaname avec sa Yuki chérie. Alors, ce vampire en question allait probablement sentir que quelqu’un d’autre avait touché à son précieux humain.

...

Elle eut une longue discussion avec Kaname. En effet, nous étions rendu le matin déjà. Le temps avait passé si vite en compagnie de Kaname. Cela n’avait pas été si mal, car elle est toujours en vie. Cette pensée l’a fit rigoler. Évidemment tout cela l’avait un peu stressé, donc, elle était certaine de ne pas être capable de retrouver le sommeil à nouveau. Elle décida, alors, de faire un mauvais coup à Yagari. Elle se dirigea silencieusement dans les couloirs de l’académie jusqu’à la chambre voisine de la sienne. Elle hésita à poser sa main sur la poigné de porte comme lorsqu’il y a un feu et qu’on doit toucher la pogné pour savoir si les flammes ont envahi la pièce derrière la porte. Elle ouvrit la porte, puis sa bouche tomba vers le sol. Elle n’arrivait pas à croire ce qu’elle était en train de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Dim 17 Avr - 14:17

(Warning choses +18 en bas de ce post 'o')

- C’est quelque chose de terrible qui s’est produit. Toute ces pauvre gens massacrés pour aucune raison. C’est triste de savoir qu’ils ont connu une fin aussi tragique. Le vampire qui a fait ça doit être un… monstre.

-Non, je ne dirais pas ça avant de connaître son identité et ses motivations... J'ai appris des choses depuis que tu es partie, par exemple que parfois même les vampires les plus nobles peuvent perdre le contrôle. Un accident ça arrive, si le coupable a des remords alors il n'a rien de monstrueux... Ne crois pas que parce que je suis hunter je n'ai pas fais d'erreur, j'ai des vies fauchées égoïstement sur la conscience, on peut tous se planter, faire des bourdes, l'âge, le sexe ou la "race", on a tous des sentiments qui peuvent nous pousser à dépasser notre conscience et faire le pire.

Là il parlait clairement en connaissance de cause. Combien de vampires il avait torturé pour obtenir des renseignements sur le sang-pur qui avait condamné Hana. Il avait eu le sang de personnes viles sur ses mains mais aussi celui de tas de personnes innocentes. Tout ça il l'avait fait par vengeance, parce qu'il souffrait mais ça ne lui donnait en aucun cas le droit de tuer pour autant. Au final il avait fait tellement plus de mal que le sang-pur qui avait détruit sa vie...
Il connaissait la gentillesse et la douceur d'Hana, si elle le voyait de là-haut elle aurait probablement était effarée, le suppliant d'arrêter de les faire souffrir mais il n'avait plus personne à ses côtés pour le faire stopper. Toutes ces journées passées au grenier devant un grand tableau avec le visage de chaque sang-pur et ce qui les reliaient à Hana, essayant de trouver l'intermédiaire qu'il l'aurait menée à celui qui l'a mordue. Il n'arrivait à rien, absorbé par l'obscurité de la cave et du grenier, bien trop habitué à l'odeur du sang pour avoir une conscience humaine. Pendant toutes ces années il n'était même plus humain après tout.


-Heureusement, vous n’avez pas été blessé gravement. Une chance que vous étiez là pour les éliminer. J’ai appris, aussi, que Kaname avait été présent avec quelques étudiants pour que tous ces level E soient tous éliminés rapidement. Je doute fort qu’un nouveau sang pur était présent en ville à ce moment-là. Nous, en parlant des vampires évidement, aurions senti sa présence, je crois, qu’on le veuille ou non, hormis les sangs purs comme Kaname, nous devons obéir à leurs ordres en quelque sorte.


-Oui ils sont venus me filer un coup de main, Kain et Hanabusa, j'aillais me faire déchiqueter par ces foutus levels e, je m'était fait encercler malgré moi, ils étaient trop nombreux et moi trop blessé, mon sang attirait leurs petits copains. Je crois même que je les ai remerciés ! Lâcha-t-il amusé avant de revenir un peu plus sérieux. Je connais déjà les pouvoirs des sangs-pur. Ils contrôlent les levels plus bas, Kaname pourrait vous ordonner de vous suicider s'il voulait. C'est ce qui les rend dangereux et séduisants à la fois pour vous. Heureusement que tous les sangs-purs ne sont pas du genre à tuer les leurs pour le plaisir.

Étrangement il avait beau ne pas apprécier Kaname il ne le pensait pas capable d'une telle chose, quant à Yona, n'en parlons même pas, elle était si innocente, elle ne ferait jamais une telle chose.
Soudainement, sortant de ses pensées il leva le regard vers la noble et s'aperçu de la teinte que ses yeux avaient pris.


-J'imagine que mon sang ne pourrait apaiser ta soif ? Il te faut celui de l'être que tu aimes, c'est bien ça ? Après si ça peut t'aider je peux bien t'en filer un peu... De toute manière je ne risque rien avec toi, tu n'es pas sang-pur, je ne serais pas transformé. Je te demanderais juste de faire ça proprement...

Tôga qui proposait son sang à un vampire, du jamais vu ! Il fallait dire aussi qu'il commençait à avoir l'habitude de se prélever du sang pour Yona et aussi de voir l'état de cette dernière lorsqu'elle était assoiffée. Il l'avait vue souffrir et même si cette élève était une vampire elle ne méritait pas de souffrir ainsi et l'aider de cette façon ne le gênait pas. Il était devenu beaucoup plus altruiste ces derniers temps, elle l'avait changé ce qui est un exploit au fond tant il avait de mauvaises habitudes. D'habitude s'il serait tombé sur Ruka et qu'elle l'avait interpellé il lui aurait juste répondu "la ferme" en grognant et aurait poursuivit son chemin en l'ignorant mais il n'était plus le même.
Il fut surpris quand après avoir ironisé sur le fait de faire un câlin à un vampire elle lui en avait fait un. Yona allait le tuer si elle sentait l'odeur de cette vampire sur lui, ça c'était sûr. Il aurait le droit à une crise de colère sans précédent et le pire c'est qu'il savait qu'elle l'avait fait exprès cette diablesse.


-Baka...

Murmura l'hunter un léger sourire aux lèvres. Elle était réellement vicieuse quand elle s'y mettait. Regagnant sa chambre il mit un peu de son parfum pour masquer tout ça et alla s'allonger. Au petit matin il du tout de même s'expliquer à Yona qui était furieuse, ayant tout de même sentit l'odeur de la jeune femme. Il décida alors de lui prouver qu'elle était la seule, d'effacer les doutes et la jalousie de la rouquine de la meilleure façon qu'il connaissait et de la plus agréable.
+18 ici:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 35
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Mer 20 Avr - 0:03

-Non, je ne dirais pas ça avant de connaître son identité et ses motivations... J'ai appris des choses depuis que tu es partie, par exemple que parfois même les vampires les plus nobles peuvent perdre le contrôle. Un accident ça arrive, si le coupable a des remords alors il n'a rien de monstrueux... Ne crois pas que parce que je suis hunter je n'ai pas fais d'erreur, j'ai des vies fauchées égoïstement sur la conscience, on peut tous se planter, faire des bourdes, l'âge, le sexe ou la "race", on a tous des sentiments qui peuvent nous pousser à dépasser notre conscience et faire le pire.[/b]

-Oui, vous avez bien raison Yagari. Vous êtes, surmenait, le mieux placé pour dire cela. Si je me fît, à ce que vous me racontez, les gens sont responsables de leur actes, oui, mais, il ne sont pas pour autant coupables d’avoir fait quelque chose de mal. Je suis, en partie en accord avec vous, mais je crois surtout que chacun d’entre nous apprennent de leurs erreurs pour, justement, faire en sorte qu’ils ne commettent pas les mêmes actes du passé. Sinon, je crois qu’ils méritent d’être puni et pour, les autres, ont leur accorde le pardon.


Quand le hunter lui avait avoué qu’il avait tué des vampires innocents, cela lui glaça le sang, pour que ce sentiment se transforme, ensuite, en frustration. Elle était, en quelque sorte, possessive envers les gens de la même race qu’elle. Cela lui dérangeait d’apprendre que des vampires, qu’elle aurait pu connaître, avaient été abattus. Par contre, Tôga Yagari était un hunter, alors elle réussissait, tout de même, à comprendre les raisons de ses actes. Même si au final, elle ne commaissait pas le passé de Yagari.

-Oui ils sont venus me filer un coup de main, Kain et Hanabusa, j'aillais me faire déchiqueter par ces foutus levels e, je m'était fait encercler malgré moi, ils étaient trop nombreux et moi trop blessé, mon sang attirait leurs petits copains. Je crois même que je les ai remerciés ! Lâcha-t-il amusé avant de revenir un peu plus sérieux. Je connais déjà les pouvoirs des sangs-pur. Ils contrôlent les levels plus bas, Kaname pourrait vous ordonner de vous suicider s'il voulait. C'est ce qui les rend dangereux et séduisants à la fois pour vous. Heureusement que tous les sangs-purs ne sont pas du genre à tuer les leurs pour le plaisir.

-Ce n’était pas trop difficile pour vous ? rigola-t-elle. Oui, en effet, les Sang pur sont des vampires redoutables et craints par la grande majorité des vampires d’un niveau inférieur au leur. De plus, ils ont des pouvoirs qui peuvent être très dévastateurs. Beaucoup plus puissant que ceux des vampires comme moi. Alors, en général, il vaut mieux ne pas les provoquer pour aucune raison, car on peut rapidement regretter d’avoir mis l’un de ses vampires en colère. Je ne parle pas souvent de mon pouvoir, mais il me permet justement de faire obéir qui que ce soit selon mes désir. Un peu comme un Sang pur. C’est souvent pratique lors de combat ou quand je désir quelque chose de bien précis.

En effet, elle était très privilégiée d’avoir le don de contrôler les gens par sa pensé, car à vrai dire la jeune blondinette à souvent dû avoir recourt à ce dernier pour la sortir de situations dangereuse ou embarrassante.

-J'imagine que mon sang ne pourrait apaiser ta soif ? Il te faut celui de l'être que tu aimes, c'est bien ça ?

-Il est certain que le sang de la personne qu’aime un vampire est ce qu’il y a de mieux, mais, dans mon cas, je n’aime personne en particulier, du coup, je n’ai pas d’attachement à un type de sang précisément. C’est mieux ainsi je crois, je ne suis pas vraiment faite pour fréquenter quelqu’un. En fait, je n’ai jamais eu quelqu’un dans ma vie. Peut-être un jour, cela va arriver, mais d’ici là ma vie amoureuse est inexistante.

-Après si ça peut t'aider je peux bien t'en filer un peu... De toute manière je ne risque rien avec toi, tu n'es pas sang-pur, je ne serais pas transformé. Je te demanderais juste de faire ça proprement...

-Vous feriez vraiment ça pour moi. Je veux dire que cela ne vous dérange pas de m’offrir votre sang, vous qui, normalement, est supposé de nous tuer. En temps normal, je ne bois pas de sang humain, mais c’est temps-ci, ma soif à augmenter et je de la difficulté à endurer cette douleur. Alors, j’accepte votre proposition. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous déchiqueter en petit morceau, je fais partie de la noblesse, alors je sais comment me nourrir proprement. Et non, rassurez-vous, je ne peux pas vous transformer en vampire, à moins que je vous vide complètement de votre sang et qu’ensuite je vous donne le mien. Du coup, vous vous transformerez en level E… Mais on ne va pas faire cela ici, il peut y avoir des regards indiscrets. Il ne faut pas que Kaname voit cela, sous risque que je sois sévèrement punie.

Elle n’arrivait pas à croire que le grand brun lui offre son sang de façon, aussi, généreuse. Habituellement, Yagari avait tendance a avoir un comportement un peu froid, comme Ruka. Elle savait qu’elle ne devrait pas faire cela, mais sa soif lui brûlait et lui faisait atrocement souffrir. Faut croire qu’il n’est pas, aussi, facile que l’on peut le croire d’être un vampire. Elle avait envie de boire son sang, et puis, elle était sûre qu’il serait bon. Après tout, c’est du sang humain. L’idée de boire à nouveau du sang lui ouvra l’appétit, si on peut dire cela. C’est idée fît briller ses yeux d’un rouge éclatant. Elle le regarda et attendit sa réponse.

-Baka...

-Maintenant tu pourras dire que tu as réussi à faire un câlin à un vampire sans le tuer, plaisanta-t-elle.

18 + vous êtes avertis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Mer 20 Avr - 4:08

-Oui, vous avez bien raison Yagari. Vous êtes, surmenait, le mieux placé pour dire cela. Si je me fît, à ce que vous me racontez, les gens sont responsables de leur actes, oui, mais, il ne sont pas pour autant coupables d’avoir fait quelque chose de mal. Je suis, en partie en accord avec vous, mais je crois surtout que chacun d’entre nous apprennent de leurs erreurs pour, justement, faire en sorte qu’ils ne commettent pas les mêmes actes du passé. Sinon, je crois qu’ils méritent d’être puni et pour, les autres, ont leur accorde le pardon.

-C'est ça... Pour ma part je regrette ce que j'ai fais mais ça n'efface rien, la culpabilité restera et la douleur que je ressentait n'excuse rien, aucun geste, aucun acte. Cependant il faut continuer d'avancer et éviter de répéter ses erreurs, vivre avec, inutile de préciser que ce n'est pas facile...

Il soupira, le visage un peu terne, comme hanté par de sombres pensées qui refusaient de le quitter quand bien même il pouvait s'efforcer de penser à autre chose ou se saouler. Rien ne pouvait effacer ce sentiment qui le hantait corps et âmes. Il avait mal agit et en avait honte. Mais se morfondre ne changerait pas les choses non plus. Yona lui avait donné une chance de passé outre après l'avoir tiré de là, l'avoir sortit de ce gouffre où il s'était lui-même jeté. Il ne voulait pas la gâcher, elle lui était bien trop précieuse et une telle chance ne se reproduirait sans doute jamais.

-Ce n’était pas trop difficile pour vous ? rigola-t-elle. Oui, en effet, les Sang pur sont des vampires redoutables et craints par la grande majorité des vampires d’un niveau inférieur au leur. De plus, ils ont des pouvoirs qui peuvent être très dévastateurs. Beaucoup plus puissant que ceux des vampires comme moi. Alors, en général, il vaut mieux ne pas les provoquer pour aucune raison, car on peut rapidement regretter d’avoir mis l’un de ses vampires en colère. Je ne parle pas souvent de mon pouvoir, mais il me permet justement de faire obéir qui que ce soit selon mes désir. Un peu comme un Sang pur. C’est souvent pratique lors de combat ou quand je désir quelque chose de bien précis.

-Oh que si, tu n'imagine pas à quel point c'est honteux pour un hunter de se faire sauver le cul par des vampires. M'enfin j'avais pas de renforts parmi les miens alors je leur ai pas craché dessus quand même ! Alors comme ça tu es une sorte de manipulatrice ? Intéressant je ne savais pas.

Il ignorait jusqu'alors le pouvoir de Ruka et devait avouer que c'était quelque chose de puissant et d’intéressant qui devait bien l'aider en cas de problèmes. Ah, avec un pouvoir pareil il serait bien plus tranquille, enfin libéré de toutes ces contraintes car il n'aurait qu'à ordonner à tous ceux qui l'emmerdent de lui foutre la paix une bonne fois pour toute et hop ! La liberté totale ! Ce serait le paradis et donc forcément trop beau pour être vrai. C'était probablement le genre de pouvoir dont il ne fallait pas abuser en plus sous peine d'avoir de gros retours de bâtons.

-Il est certain que le sang de la personne qu’aime un vampire est ce qu’il y a de mieux, mais, dans mon cas, je n’aime personne en particulier, du coup, je n’ai pas d’attachement à un type de sang précisément. C’est mieux ainsi je crois, je ne suis pas vraiment faite pour fréquenter quelqu’un. En fait, je n’ai jamais eu quelqu’un dans ma vie. Peut-être un jour, cela va arriver, mais d’ici là ma vie amoureuse est inexistante.

-Ne t'en fais pas, on a tous une chance, il faut juste la saisir, ne pas avoir peur au moment d'agir au risque de passer à côté une bonne fois pour toute. Et si vraiment tu ne trouves pas, le délégué de la classe de Yuki a l'air fou de toi. Lui et quelques dizaines d'autres garçons.

Et il parlait en connaissance de cause, il avait déjà perdu la mère de Kagame, sa précieuse Hana, et avait faillit louper Yona. Peu importe le nombre de chance qu'on lui donnait il arrivait à tout gâcher d'une manière ou d'une autre même si souvent il n'était pas fautif, il n'avait simplement pas de chance et la vie lui prenait ce qu'elle lui offrait d'une façon cruelle. Quoi qu'il en soit là il ne comptait pas laisser pas cette chance, il avait enfin la possibilité de refaire sa vie et d'être heureux, il n'allait pas s'en priver. Tout ce qu'il avait à faire c'était croire en elle, lui faire confiance et profiter de chaque instant qu'ils passaient ensembles, pour le moment c'était tout ce qui comptait à ses yeux, le plus important.

-Vous feriez vraiment ça pour moi. Je veux dire que cela ne vous dérange pas de m’offrir votre sang, vous qui, normalement, est supposé de nous tuer. En temps normal, je ne bois pas de sang humain, mais c’est temps-ci, ma soif à augmenter et je de la difficulté à endurer cette douleur. Alors, j’accepte votre proposition. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous déchiqueter en petit morceau, je fais partie de la noblesse, alors je sais comment me nourrir proprement. Et non, rassurez-vous, je ne peux pas vous transformer en vampire, à moins que je vous vide complètement de votre sang et qu’ensuite je vous donne le mien. Du coup, vous vous transformerez en level E… Mais on ne va pas faire cela ici, il peut y avoir des regards indiscrets. Il ne faut pas que Kaname voit cela, sous risque que je sois sévèrement punie.

-C'est vrai que je n'aime pas ça. A vrai dire je ne me suis encore jamais laissé mordre, je vous trouvais trop monstrueux pour ça et puis nous sommes censés être ennemis et se détester... Mais quelqu'un m'a fait ouvrir les yeux sur une autre manière de voir les choses. Bien sûr les vampires qui sont des connards le restent mais je sens qu'en temps qu'hunter mon devoir est aussi d'aider ceux qui en ont besoin. Ça... Doit être ridicule d'entendre ça...

Il lui sourit légèrement et la suivit là où elle désirait l'emmener pour boire son sang. Il n'était pas à l'aise et appréhendait, légèrement effrayé. les morsures faites à son insu par des levels e étaient douloureuses, il ne savait pas si celle-ci le serait aussi et il la redoutait. Il n'avait pour l'instant pas laissé Yona le mordre, tenant trop à son humanité pour rejoindre le côté des vampires, il était un hunter après tout mais il avait bien remarqué que Ruka semblait assoiffée et en souffrir et ne pouvait simplement pas la laisser ainsi. Avant il aurait fermé les yeux et l'aurait laissée se démerder mais maintenant il se rendait de plus en plus compte que chaque petit geste fait pour un vampire pouvait sauver un humain. Par exemple en lui donnant son sang il limitait les risques qu'elle ne tue un humain par mégarde, une sorte de mesure de prévention en somme.

-Maintenant tu pourras dire que tu as réussi à faire un câlin à un vampire sans le tuer

-C'est vrai mais fais attention tu recommence à me tutoyer, ce n'est pas parce que j'accepte de te nourrir un peu que tu dois devenir familière, tu sais ~

Il lui sourit, peut-être que l'idée de le mordre la stressait, il en profitait donc pour la taquiner un peu, peut-être que ça la détendrait après tout ! D'un autre côté il comprenait qu'elle puisse être stressée puisqu'il l'était tout autant. Il fallait dire que ce n'était pas le genre de situation qui se produisait souvent. D'ailleurs il ne fallait pas que cela devienne une habitude car il devait déjà mettre un peu de son sang dans les poches de Yona alors si en plus il devait servir de distributeur à Ruka il ne tiendrait probablement jamais le coup !

+ 18 Attention:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 35
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Jeu 21 Avr - 23:10

-C'est ça... Pour ma part je regrette ce que j'ai fais mais ça n'efface rien, la culpabilité restera et la douleur que je ressentais n'excuse rien, aucun geste, aucun acte. Cependant il faut continuer d'avancer et éviter de répéter ses erreurs, vivre avec, inutile de préciser que ce n'est pas facile...

Oui… je comprends parfaitement ce que vous ressentez, en fait, nous allons être torturés par notre conscience le reste de nos jours. C’est un fardeaux qu’on doit accepter et vivre avec. Je conçois qu’il soit difficiles de ne pas répéter les même erreurs, mais l’important c’est, d’au moins, essayer.

Rien de plus terrible qu’une âme torturée par les remords. Elle n’a, malheureusement, pas pu sauver la sienne et était condamnée à se remémorer ses actes honteux qu’elle a commis dans le passé. Elle abordait, comme le hunter, une mine mélancolique mélangé à de la rancœur. Ils n’étaient pas si différents au fond, les deux vivaient en quelque sorte la même chose. Ruka avait l’impression de mieux le connaitre maintenant. Elle trouvait la vie injuste, parfois, et sadique. Surtout en sachant, qu’elle vivait dans le monde obscur des vampires.

-Oh que si, tu n'imagines pas à quel point c'est honteux pour un hunter de se faire sauver le cul par des vampires. M'enfin j'avais pas de renforts parmi les miens alors je leur ai pas craché dessus quand même ! Alors comme ça tu es une sorte de manipulatrice ? Intéressant je ne savais pas.

-Malgré le fait que nous ne sommes pas tous des tueurs sadiques buveur de sang. Je crois, profondément, que cette guerre dure depuis trop longtemps et qu’elle devrait cesser pour le bien-être de tous. Hélas, il aura toujours des level E incontrôlables et toujours des hunters sans principe et honneur. Je me réjouis à savoir que les miens soient venus vous porter renfort. Il aurait été dommage de sacrifié une vie humaine de plus. Et puis, vous n’est pas comme les autres hunters selon moi. Il vous reste, à mes yeux, une humanité que plusieurs d’entre vous ont, tristement, perdue ou oublié avec le temps. Je crois qu’à force de côtoyer de vampire, il ne serait pas surprenant que certains hunters commencent à nous apprécier et vice versa, puis que des couples se forment. Nous avons évolué chacun de notre côté, les vampires et les hunters, il temps que toute cela change pour le mieux. Autrement, pour répondre ta question, oui, je peux contrôler les gens, mais c’est rare j’utilise ce pouvoir et, encore plus rare, lorsque j’en parle à quelqu’un. Alors vous ne devez pas en parler avec personne. On ne sait jamais comment cela pourrait finir. Je pourrais vous forcer à mettre fin à vos jours, qui sait?, rigola-t-elle.

Elle n’était pas certaine si ces mots venaient réellement de sa bouche. Elle avait parlé franchement, car elle ignorait pourquoi, mais elle avait confiance en lui. Il était rare qu’elle donne son opinion comme cela, toutefois, ce fût plus fort qu’elle. Autre fait surprenant, elle avait complimenté un hunter, sans même hésiter. Intérieurement, cela lui faisait rire. Elle avait même parlé de son pouvoir. Qu’est-ce qui lui prenait au juste? Elle n’en avait aucune idée. La route avait été longue et épuisante, alors son esprit semblait avoir moins de filtre et de retenu qu’à son habitude. Elle souriait naïvement à cette pensée.

-Ne t'en fais pas, on a tous une chance, il faut juste la saisir, ne pas avoir peur au moment d'agir au risque de passer à côté une bonne fois pour toute. Et si vraiment tu ne trouves pas, le délégué de la classe de Yuki a l'air fou de toi. Lui et quelques dizaines d'autres garçons.

La jeune blonde soupira de dégout en entendant parler de ce délégué. Elle le trouvait déjà trop envahissant, puérile et inutile. Ah! Les humains! Ils ont toujours eu des réactions qui paressaient complètement immatures et illogiques selon la jeune aristocrate. Elle qui avait un comportement quasiment irréprochable. Comme un vampire noble pouvait fréquenter un humain sans manière distinguée. C’était peut-être pour cela que les vampires ont été créés? Pour tuer ceux qui n’ont jamais pu contrôler leurs émotions et réactions sur-exagérées. Elle eu trouvait cette idée sadiquement amusante.

-C'est vrai que je n'aime pas ça. A vrai dire je ne me suis encore jamais laissé mordre, je vous trouvais trop monstrueux pour ça et puis nous sommes censés être ennemis et se détester... Mais quelqu'un m'a fait ouvrir les yeux sur une autre manière de voir les choses. Bien sûr les vampires qui sont des connards le restent mais je sens qu'en temps qu'un hunter mon devoir est aussi d'aider ceux qui en ont besoin. Ça... Doit être ridicule d'entendre ça...

- Non, au contraire, c’est même à la limite adorable. En tout cas, cette personne en question à probablement un grand cœur et grand talent de persuasion pour vous avoir faire changer d’état d’esprit envers les vampires. Suivez-moi je connais un endroit plus discret. Et ne vous inquiétez pas, vous ne sentirez presque rien.

-C'est vrai mais fais attention tu recommence à me tutoyer, ce n'est pas parce que j'accepte de te nourrir un peu que tu dois devenir familière, tu sais ~

- Oui, veillez m’excuser, cela m’a échappé sans que je m’en rendre compte, rigola-t-elle.

Elle l’amena dans un petit salon connexe au grand hall d’entrée possédant une unique porte pouvant se barrer. C’était une bonne chose, car, comme cela, il ne pouvait pas avoir d’intrusion de quelqu’une façon. Elle le fit s’assoir sur un canapé, au cas où, il aurait une faiblesse Elle n’avait pas envie de le trainer jusqu’à sa chambre. Si au moins, elle le savait. Elle s’assît à côté de lui, elle sentît qu’il était stressé par tout cela, et elle devait admettre qu’elle l’était aussi. Elle ne savait pas comment s’y prendre, tout lui était différent des fois qu’elle avait mordu un humain. Elle hésita, puis s’approcha du cou de Yagari. Son regard était sombre, puis se changea en rubis flamboyant. Elle approcha ses lèvres doucement de la gorge du hunter, puis lécha doucement l’endroit qu’elle allait mordre. Le goût était irrésistible, elle se retenait pour ne pas lui sauté à la gorge pour le vidé de son sang. Tout ce débat intérieur et cette hésitation la faisaient trembler. Elle ferma les yeux, car elle ne voulait pas voir la scène qui allait se produire comme lorsqu’on écoute un film d’horreur et on veut éviter de voir une scène terrifiante. Elle transperça la peau avec ses canines le plus doucement possible. Le contraire de ce qu’elle avait dans le passé, lorsqu’elle s’était nourrie de sang humain. Elle aspira le délicieux et précieux élixir chaud sans qu’une goutte tombe sur la chemise de Yagari. Sans se rendre compte, elle avait empoigné le col de la chemise de ce dernier. Cela dura quelques minutes, puis quand elle sentit qu’elle devait arrêter pour ne pas trop l’affaiblir, elle se redressa. Elle lécha ses lèvres en regardant dans les yeux de son professeur cherchant voir sa réaction. Elle lui était si reconnaissante, elle ne savait pas quoi lui dire.

18 et +:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Sam 7 Mai - 10:49

Oui… je comprends parfaitement ce que vous ressentez, en fait, nous allons être torturés par notre conscience le reste de nos jours. C’est un fardeaux qu’on doit accepter et vivre avec. Je conçois qu’il soit difficiles de ne pas répéter les même erreurs, mais l’important c’est, d’au moins, essayer.

-C'est exactement ça. Mais dis moi, j'ai l'impression que toi aussi tu as fait de grosses bêtises, c'est étonnant je ne m'attendait pas à ça de toi, tu as toujours eu un comportement si parfait que j'avais l'impression d'interagir avec une poupée coincée.

La franchise légendaire de Yagari et sa fâcheuse habitude à toujours dire ce qu'il pense. Cela pouvait blesser, énerver mais c'était dans son caractère, il détestait l'hypocrisie et avait donc cette manie de dire ce qu'il voulait dire sans retenue aucune. Il y avait toutefois quelques personnes qui appréciait cette façon de faire comme Yona ou Kaien mais elle était toutefois bien souvent critiquée, par ses collègues ou autre.

-Malgré le fait que nous ne sommes pas tous des tueurs sadiques buveur de sang. Je crois, profondément, que cette guerre dure depuis trop longtemps et qu’elle devrait cesser pour le bien-être de tous. Hélas, il aura toujours des level E incontrôlables et toujours des hunters sans principe et honneur. Je me réjouis à savoir que les miens soient venus vous porter renfort. Il aurait été dommage de sacrifié une vie humaine de plus. Et puis, vous n’est pas comme les autres hunters selon moi. Il vous reste, à mes yeux, une humanité que plusieurs d’entre vous ont, tristement, perdue ou oublié avec le temps. Je crois qu’à force de côtoyer de vampire, il ne serait pas surprenant que certains hunters commencent à nous apprécier et vice versa, puis que des couples se forment. Nous avons évolué chacun de notre côté, les vampires et les hunters, il temps que toute cela change pour le mieux. Autrement, pour répondre ta question, oui, je peux contrôler les gens, mais c’est rare j’utilise ce pouvoir et, encore plus rare, lorsque j’en parle à quelqu’un. Alors vous ne devez pas en parler avec personne. On ne sait jamais comment cela pourrait finir. Je pourrais vous forcer à mettre fin à vos jours, qui sait?

-Des couples ? Sérieusement ? Tu es peut-être un petit peu trop optimiste. Lâcha le borgne en riant l'air un peu gêné. Faudrait oser, ce serait probablement une condamnation à mort pour l'hunter et un emprisonnement, ou une également une mise à mort pour le vampire. Je vois, c'est un puissant pouvoir, il vaut mieux ne l'utiliser qu'en dernier recours. En revanche ne me menace pas petite, surtout que je ne suis pas le genre de personne à crier les secrets des autres sur tous les toits.

Lorsqu'elle parla de former des couples l'hunter ne pu s'empêcher de rire afin de retenir certaines rougeurs. Il allait vraiment falloir qu'il s'habitue rapidement à sa situation avec Yona car pour l'instant il était incapable de penser à elle tout en gardant un visage neutre. Décidément cette sang pure ne faisait que lui faire connaître des sentiments étranges trop longtemps oubliés et ce n'était pas facile pour lui de tout digérer et encore moins de rester neutre face à ça. Alors imaginez un peu l'effet produit lorsqu'il y pense en pleine conversation, ces fameux moments ou son esprit bien trop éveillé à son goût et qu'il se met à divaguer. Il allait vraiment devoir cesser de penser si cela continuait.

- Non, au contraire, c’est même à la limite adorable. En tout cas, cette personne en question à probablement un grand cœur et grand talent de persuasion pour vous avoir faire changer d’état d’esprit envers les vampires. Suivez-moi je connais un endroit plus discret. Et ne vous inquiétez pas, vous ne sentirez presque rien.

-Son cœur est si grand que je suis sûr de pouvoir y rentrer tous les habitants du Japon. Je te suis.

C'est qu'il savait être poète le Tôga, enfin, tout dépend de la définition que l'on a du mot "poète". Quoi qu'il en soit, il exécuta ses paroles et suivit calmement l'élève. Il savait ce qui allait suivre, il le redoutait un peu mais n'avait pas vraiment le choix. Déjà car il lui avait donné son accord et avait été le seul à le lui proposer et ensuite car il ne pouvait pas décemment la laisser ainsi, elle avait soif, c'était écrit en gros sur son visage et qui sait ce qu'elle pouvait faire dans un tel état si elle perdait le contrôle ?

- Oui, veillez m’excuser, cela m’a échappé sans que je m’en rendre compte.

-Ce n'est rien.

Il lui sourit légèrement, un sourire sincère qui changeait de ceux qu'il affichait habituellement, les mesquins, les moqueurs. Au fond cela ne le dérangeait pas plus que cela mais il ne pouvait pas se faire tutoyer par toutes les filles de la Night, de quoi aurait-il l'air sinon ? Il perdrait toute crédibilité et tout sérieux, et il en avait besoin afin de se faire respecter de ses élèves. Une fois dans le petit salon il s'assied sur le canapé où elle l'avait guidé et la regarda en faire autant, ressentant néanmoins un peu d'appréhension. Elle s'approcha, il sentit son souffle chaud caresser sa peau et ne put retenir un frisson. Il écarta ses cheveux, si elle devait le mordre autant qu'il puisse en cacher la trace. Elle lécha son cou, nouveau frisson, il ne pouvait dire si c'était désagréable ou non, il sentait ensuite son souffle plus fort sur sa peau légèrement humide. Puis ce fut le tour de ses crocs qui la transpercèrent doucement. Il grimaça, surveillant ce qu'elle faisait du coin de son œil valide. Elle tremblait, il pensa alors qu'elle regrettait ce qu'elle faisait ou quelque chose comme ça. Il passa alors un bras autour d'elle et caressa le haut de son dos afin de la calmer. Il n'y avait pas de raison de s'en vouloir ou de regretter, cela faisait partie d'elle et il lui avait assez donné de cours pour savoir que si elle avait soif de la sorte il y avait une bonne raison.
Il ne lui demanderait pas, il respectait sa vie privée. Il ferait simplement ce qu'il pourrait pour l'aider à surpasser ça, au moins le temps qu'elle aille mieux. Elle se redressa et le regarda une fois qu'elle eu fini. Il posa sa main sur la plaie par pur réflexe. Il ne devait pas perdre trop de sang, il avait besoin d'être en forme pour Yona. Il avait l'air un peu perdu, engourdit probablement mais pas en colère ou dégoûté pour un sou. Il s'était fait à l'idée que c'était un besoin vital depuis un moment, depuis qu'il avait vu Yona souffrir à cause de la soif. Les vampires étaient victimes de ce qu'ils étaient, pas responsables.


18 et +:
 

(Désolée de l'attente, comme je travaille ces temps-ci j'ai très peu de temps pour moi, enfin normalement j'en ai encore pour une semaine après celle-ci et je devrais reprendre un rythme plus régulier ^^")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 35
Points d'expérience. : 21

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Ven 15 Juil - 7:45

-C'est exactement ça. Mais dis moi, j'ai l'impression que toi aussi tu as fait de grosses bêtises, c'est étonnant je ne m'attendait pas à ça de toi, tu as toujours eu un comportement si parfait que j'avais l'impression d'interagir avec une poupée coincée.

- En fait oui, peut-être… C’est difficile à expliquer, disons que c’est un souvenir douloureux que je tente, par-dessus tout, effacer de mon esprit. Sinon, c’est vraiment l’image que vous vous êtes imaginée de moi? Une poupée coincée… Je suis si ennuyeuse que cela à vos yeux? Je sais que parfois, dû à mon éducation, j’ai tendance à agir différemment des autres.

La jeune vampire avait tenté d’étouffer le sujet en changeant de sujet subtilement. Elle n’était pas certaine si elle pouvait révéler son secret à Yagari. Peut-être serait-il dangereux de lui dire...  Ruka savait que c’était naturel dans la personnalité de son professeur d’être très direct et de manquer, par moment, de filtre lorsqu’il discutait avec d’autres personnes. C’était sûrement un pré requis pour postuler au poste de professeur de la Night Class. C’est pour cette raison que ne s’était pas senti insultée par cette comparaison peu flatteuse.

-Des couples ? Sérieusement ? Tu es peut-être un petit peu trop optimiste. Lâcha le borgne en riant l'air un peu gêné. Faudrait oser, ce serait probablement une condamnation à mort pour l'hunter et un emprisonnement, ou une également une mise à mort pour le vampire. Je vois, c'est un puissant pouvoir, il vaut mieux ne l'utiliser qu'en dernier recours. En revanche ne me menace pas petite, surtout que je ne suis pas le genre de personne à crier les secrets des autres sur tous les toits.

- Trop optimiste, non, je ne crois pas. Je suis persuadée qu’ils en existent. Ils sont simplement très discret et sur leurs gardes. En effet, les risques sont multiples et les conséquences très graves. Toutefois, quand une personne rencontre l’âme sœur, rien au monde ne peut la séparé de sa douce moitié. N’est-ce pas? Pourquoi me semblez-vous gêné de parler de ce sujet? Vous vous sentez concerné peut-être? De plus, vous avez un rire plutôt nerveux. Dites, donc, aurait-il une jolie vampire qui aurait réchauffé votre cœur de pierre?, dit-elle en rigolant.

-Son cœur est si grand que je suis sûr de pouvoir y rentrer tous les habitants du Japon. Je te suis.

… Pendant qu’elle s’abreuvait du sang chaud et divin qui coulait des veines de l’homme qui était à ses côtés, elle senti sa main se poser sur le haut de son dos. Elle ressentit, alors une sensation très étrange en elle. Une sorte de chaleur qui s’était enracinée en elle. La belle blonde ignorait ce que cela signifiait, mais elle se sentait, maintenant, rassurée.  Le grand brun, toujours en caleçon, semblait bien aller, quoi que peut-être un peu étourdi. Le regard de Ruka dévia vers le bas… en direction du seul vêtement que Tôga portait pour cacher l’essentiel. Elle se ravisa rapidement.

-Vous allez bien? Je vous remercie sincèrement pour tout cela. Vous ne pouvez-vous imaginer l’importance de ce service à mes yeux… merci infiniment.

La jeune blonde se leva devant le hunter, puis d’une façon très distinguée qui était propre aux habitudes de la jeune blondinette, elle lui tendit la main. Elle pensa que peut-être il aurait besoin d’aide pour se lever après qu’elle lui avait, en quelque sorte, prélevé une bonne quantité de sang. Ensuite, elle commença à se dirigé vers le hall d’entrée, puis se rassis sur le sofa, satisfaite et rassasiée.

-Hey, Ruka...

Ruka avait sursauté lorsque la voix de Yagari avait retentit de l’autre côté de la porte. Elle était paniquée, mais elle reprit le contrôle d’elle-même comme une jeune aristocrate se doit de faire. Elle ouvrit la porte d’environ trois centimètre uniquement pour qu’elle puisse voir le grand brun de l’autre côté. Du coup, on voyait seulement l’œil droit de Ruka. C’était une très bonne chose, car on ne pouvait pas voir à quel point son visage était rougît par la gêné.

-Oui… j-j-je suis désolé Yagari. Je ne croyais pas tomber sur ÇA!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Enfin de retour   Lun 18 Juil - 10:42

- En fait oui, peut-être… C’est difficile à expliquer, disons que c’est un souvenir douloureux que je tente, par-dessus tout, effacer de mon esprit. Sinon, c’est vraiment l’image que vous vous êtes imaginée de moi? Une poupée coincée… Je suis si ennuyeuse que cela à vos yeux? Je sais que parfois, dû à mon éducation, j’ai tendance à agir différemment des autres.

-Si c'est un souvenir douloureux alors n'en parlons pas. Hum... Oui, tu as toujours eu cet air hautain avec moi, encore plus lorsque je m'en prenais à Kaname.

Il n'avait nullement l'intention de la pousser à parler de ce dont elle ne voulait pas et avait donc accepté ce changement de sujet sans broncher, ce qui pouvait être étonnant de sa part mais il était de bonne humeur alors... Quoi qu'il en soit ils en vinrent à parler de cette destruction constante qui lie les hunters aux vampires. Qu'il était peut-être temps de construire, de créer la vie plutôt que de la faucher. Malheureusement Ruka ignorait que c'était déjà le cas, du moins pour lui et Yona. Et Yagari comptait bien se garder de le lui dire. C'était ce genre de secret dangereux qu'il détestait, ceux qui prouvaient que même encore aujourd'hui il y avait des interdits, des choses qui bien que paraissant innocentes pouvaient mettre notre vie en danger.

- Trop optimiste, non, je ne crois pas. Je suis persuadée qu’ils en existent. Ils sont simplement très discret et sur leurs gardes. En effet, les risques sont multiples et les conséquences très graves. Toutefois, quand une personne rencontre l’âme sœur, rien au monde ne peut la séparé de sa douce moitié. N’est-ce pas? Pourquoi me semblez-vous gêné de parler de ce sujet? Vous vous sentez concerné peut-être? De plus, vous avez un rire plutôt nerveux. Dites, donc, aurait-il une jolie vampire qui aurait réchauffé votre cœur de pierre?

-Mon cœur n'est pas de pierre déjà, seulement je préfère montrer la colère, la haine et le dédain que le reste. C'est beaucoup plus simple de se moquer ou de lâcher des blagues idiotes que de parler à cœur ouvert à quelqu'un, c'est quelque chose que l'on apprend avec le temps, à force de déception, quand on se rend compte que quelqu'un à qui l'on avait confiance nous a trahi. Ensuite, je pense en effet que s'il y en a ils doivent être TRÈS discrets. Et enfin, je ne vois pas du tout pourquoi je devrais me sentir concerné. Franchement, un vampire ? Tu penses que je suis gay aussi tant qu'on y est ?

Le borgne tentait d'être de le plus évasif possible, moins elle en saurait, mieux ce serait, surtout que la mettre dans la confidence pourrait la mettre en danger car elle serait probablement vue comme complice de cette ignominie sans nom qu'était l'amour entre deux êtres différents. Tout comme l'amour entre deux personnes du même sexe n'étaient pas si bien vu que ça ou bien celui entre deux personnes de différentes couleur de peau. Il trouvait ça idiot, bien sûr, les gens n'avaient décidément pas l'esprit assez ouvert, mais qu'est-ce que l'on pouvait faire face à l'ignorance et au mépris ? Pas grand-chose malheureusement, il ne le savait que trop bien pour avoir mit pendant si longtemps tous les vampires dans le même panier, celui de tueurs sanguinaires et sans pitié.

-Vous allez bien? Je vous remercie sincèrement pour tout cela. Vous ne pouvez-vous imaginer l’importance de ce service à mes yeux… Merci infiniment.


-Oui, je vais bien... En revanche tu as les yeux bien baladeurs petite, tu devrais voir quelqu'un pour ça ~ Ce n'est pas grand-chose, j'espère t'aider à tenir un peu le temps de trouver quelqu'un qui te laissera te nourrir plus souvent.

Eh bien... Sa première morsure avait été désagréable mais il n'avait pas bien le choix, il n'allait pas la laisser attaquer tout le monde à tour de bras lorsqu'elle serait à bout. Et puis une fois la sensation de douleur passée, ça n'était pas non plus si horrible.
Une fois qu'elle eut obtenu sa petite collation, elle alla se rasseoir sur le sofa du hall et Yagari quant à lui, récupéra l'assiette de fraise avant de se diriger vers l'étage où il rejoignit Yona. La belle dormait et à peine réveillée eut à faire aux ardeurs du hunter qui demandait rétribution pour sa peine, après tout elle lui avait réclamé à manger et s'était endormie entre temps. Bien sûr il y avait sa part de responsabilité puisqu'il avait perdu du temps à discuter avec Ruka et l'avait même nourrie. Ruka qui, trop curieuse, avait ensuite assisté à quelque chose qu'elle n'aurait sans doute jamais du voir. Le chasseur ayant reconnu la voix de l'élève qui s'enfuit ensuite, il décida de faire comme s'il ne s'était rien passé et attendit que la rouquine s'endorme avant d'aller trouver l'autre demoiselle.


-Oui… j-j-je suis désolé Yagari. Je ne croyais pas tomber sur ÇA!

-Ne t'excuse pas, c'est rien. Tu dois juste garder ça pour toi, sinon elle aura de gros problèmes. Je me suis embarqué là-dedans sans vraiment le vouloir mais maintenant je ne peux plus faire marche arrière, et à vrai dire je ne le veux même pas. Enfin, c'est compliqué...

Il se voyait mal lui dire directement qu'une relation d'une nuit avec la sang-pure avait suffit à lui faire attendre des jumeaux. Même si à la base il n'avait fait que vouloir lui redonner l'envie de vivre, puisqu'elle l'avait tout de même presque encouragé à la tuer pour finalement lui dire qu'elle ne tenait que pour le souvenir de son défunt amant. Rien qu'en pensant à cet homme qui l'avait connu avant lui il en eut de l'urticaire. Il était extrêmement possessif et avait une jalousie maladive. Il voyait Yona comme lui appartenant et le simple fait qu'elle souhaite faire passer leurs enfants comme ceux d'Izumi lui déplaisait au plus haut point. Seulement, au-delà de son égoïsme, il savait bien que dire la vérité la mettrait en danger et il était prêt à se mettre de côté si ça pouvait la préserver. Il devrait faire tête basse et être le plus discret possible s'il ne voulait pas que les congénères de la rouquine ne se doutent de quoi que ce soit et décident de lui faire passer un test, du genre lui mettre une arme anti-vampire dans les mains, puisqu'à présent ces dernières ne grésillaient plus en entrant en contact avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin de retour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin de retour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin de retour (Agnès)
» Enfin de retour... (Idril - Danaë)
» Enfin de retour! [FINI]
» [2 septembre 1997] Enfin de retour
» Enfin tu es de retour ... [ Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: PAVILLONS :: 
    Pavillon de la lune.
 :: Hall d'entrée.
-
Sauter vers: