Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Mer 31 Aoû - 0:19

Nom de Dieu, il venait de passer une journée épuisante, du genre qui lui arrive quotidiennement mais en pire, une vraie montagne russe émotionnelle. Il avait en effet du annoncer sa paternité à Kagame, ensuite il avait enfin finit de recenser ces foutus poissons de ce putain de plan d'eau. Puis il avait été acheter du poil à gratter, en avait mit plein dans les vêtements de Kaname ; afin de réaliser une expérience purement scientifique bien entendu, à savoir est-ce que les vampires étaient sensibles à ce genre de choses ou non...
C'était donc de bonne humeur, mais quelque peu secoué qu'il avait fait en sorte que ces vêtements lui parviennent et qu'ils soient les seuls à être dans son armoire lorsque ce dernier se changerait. Il avait après cela préparé son cours à la va-vite et prit une douche, vous savez, les douches militaires que l'on prend en deux minutes chrono, eh bien une douche comme celles-là.
A peine sortit il alla rejoindre sa classe, un peu plus calme qu'avant. En effet il était en avance, plus en avance que l'avance qu'il avait prévue, mais légèrement en retard pour ses élèves vampires. Bah quoi ? Il ne les aimait pas et ne voulait pas les voir, pourquoi devrait-il en plus se presser ? Ce serait comme courir le sourire aux lèvres afin d'arriver une heure à l'avance à son rendez-vous pour un touché rectal...
Sortant de ses pensées il regarda par l'une des nombreuses fenêtres du bâtiment, il faisait déjà nuit dehors, la lune était haute dans le ciel et brillait de son éclat froid. Il tenait dans une main sa tasse de café et son livre dans l'autre, posé nonchalamment en appui sur son épaule.

Une fois arrivé il tourna lentement la poignée et parcourut la pièce de son regard froid. La salle était presque vide mais les élèves étaient déjà présents, arrivés il y a peu. Tôga devant faire cours à la Day et à la Night il s'arrangeait le plus souvent pour que son cours tombe en début de nuit. Combien séchaient ? Autant que d'habitude visiblement, peut-être un peu plus... Au fond il s'en foutait, et puis il comprenait que se voir donner cours par un hunter ne devait pas être des plus plaisants. Enfin l'inverse était aussi compréhensible, il donnait cours à des vampires après tout !
Il marcha lentement jusque son bureau, posant sa tasse de café puis son livre sur le bois. Ses cheveux gouttaient encore à cause de la douche récente mais cela ne semblait pas le gêner, ça le rafraîchissait même un peu par la chaleur qu'il faisait.
De son œil valide il parcourut la classe, cherchant une tête rouge, une petite et adorable tête appartenant à un rongeur qu'il espérait revoir en cours. Elle allait continuer de l'éviter ainsi longtemps ? A moins qu'elle ne soit cachée sous le bureau... ~ Hem ! Il ne chercha pas plus loin, ne voulant pas se retrouver dans un état de type embarrassant devant ses élèves vampires et leur adressa donc un sourire moqueur, se reprenant au passage.


-Bonsoir chers élèves, j'espère que vous avez profité du soleil aujourd'hui, il faisait un temps magnifique ~

Il chercha du regard Kaname, voulant vérifier si ce dernier souffrait ou non du tour qu'il lui avait joué avant de venir ici. Bah quoi ? Il devait bien se venger au bout d'un moment ! Il avait osé répondre au sang-pur le premier jour et avait du subir diverses vengeances de leur part comme le sel dans son café, un poulet ultra épicé au self, et autres punaises sur sa chaise. Il était temps pour lui d'avoir sa revanche ! Et il n'avait rien trouvé de mieux q'humilier publiquement le sang-pur, bien que ce dernier s'en remettrait probablement très vite et qu'il y avait peu de chances que cela fonctionne... Mais tout de même ! Le simple fait de l'imaginer se retenir de faire le moindre geste serait des plus amusants pour lui, et une vengeance convenable alors que demander de plus ?
Bref, il leur adressa un second sourire, bu un peu de son café et se cala contre le tableau comme il avait l'habitude, croisant les jambes et les bras il regarda tranquillement la salle, faisant fi du fait que ses interlocuteurs étaient, comme il le pensait encore il y a peu, des bêtes sauvages cachés dans un troupeau de mouton.
Cependant il ne pouvait se permettre de changer d'attitude, ce serait beaucoup trop suspect alors il allait être exécrable comme toujours. Et puis d'ailleurs, le fait de devoir être sans nouvelles de Yona le mettait d'humeur exécrable, alors oui, ils allaient douiller, comme une petite fille de dix ans pour sa pre... Nan, oubliez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaname Kuran
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
avatar

Messages : 250
Points d'expérience. : 192

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Lun 12 Sep - 19:40


Kaname n'avait pratiquement rien fait de la journée, en même temps pour un vampire me direz vous. Il avait même dormit, étonnant venant de notre jeune sang pur sachant qu'il avait perdu le sommeil depuis maintenant quelques temps, alors pour s'occuper il lisait sur son canapé ou encore trié certains papier sur son bureau ou ce trouvait son jeu d'échec, enfin "jeu".
Il était dans son lit sous ses couvertures et regarder le soleil ce coucher, il était bientôt l'heure pour lui d'aller en "cours" si on peut appeler ça des cours la plupart du temps ils ne travaillaient pas et les professeurs ne les aidaient pas vraiment ils passaient leurs temps à compliquer leurs "merveilleux" élèves vampires qui sont un exemple pour notre société. Sauf un, bien sur il s'agissait du notre cher hunter bien aimé (ou pas) Tôga Yagari. Cet homme nous détestaient et il n'hésitait pas à nous le faire savoir, comme la première fois qu'il arriva dans notre salle de classe et lança un pique à Kaname.

En parlant de lui, il avait cours avec dans à peu près une trentaines de minutes, sachant que cet homme est constamment en retard nous on peut plutôt dire dans une quarantaines.
C'est alors que Kaname ce leva et prit son uniforme qu'il posa sur son lit et fila sous la douche en prenant son temps. Une fois sortit il allait commencer à mettre ses vêtements cependant il se rendu compte d'une chose et s'approcha de sa chemise.
Il soupira et compris alors qu'il avait du poils à gratter dans ses vêtements. Sérieusement Yagari ? Oui cela ne pouvait être que lui, les garçons de la Day class n'auraient jamais oser par craintes, les filles... Bon elles ne l'auraient jamais fait. Quand à ceux de la Night Class ils le respectaient beaucoup trop pour cela, et le directeur n'était probablement pas assez intelligent pour ça.

Kaname mit donc un jean gris et sa chemise noir et descendit voir une domestique pour lui demander si elle n'avait pas un uniforme propre qui trainer par la ce qui ne fut guère difficile à trouver.
Il remonta alors et ce changea puis partit au merveilleux cour de son professeur préféré.

Kaname sortit de sa chambre et sortit du pavillon, tout ses camarades l'attendaient pour qu'il lance la marche jusqu'à l'autre pavillon. Comme d'habitude il y avait les filles de la Day class qui ne pensait cas voir nos chers vampires, il vit alors Zéro et son humeur massacrante et sa Yuki qui essayait tant bien que mal de contenir toutes ses filles. Il lui lança un sourire puis continua sa marche.

Quand ils arrivèrent dans leurs salles bien sur Yagari n'était pas là, ce serait beaucoup trop beau de le voir à l'heure pour une fois. Kaname partit s'adossait contre la fenêtre comme à son habitude près de son fauteuil rouge.
Quelques minutes après on put voir Tôga arrivait qui lança déjà un pique.

-Bonsoir chers élèves, j'espère que vous avez profité du soleil aujourd'hui, il faisait un temps magnifique ~

Kaname arqua un sourcil et le fusilla du regard n'oubliant pas sa petite "blague" de toute à l'heure. Personne ne prit la peine de lui répondre et continuaient à vaguer à leurs occupations. Le cours serait probablement comme d'habitude, c'est à dire qu'il ni aurait tout simplement pas de cours.

_________________

Qui peux me comprendre, peut être toi ? Invité



Merci Yûki *.* ♥

Spoiler:
 


Ma tristesse, ne devient que colère.....:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampireknight-rpg.forumactif.org
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Lun 12 Sep - 23:55

Voyant que Kaname avait l'air d'aller parfaitement bien, une moue déçue traversa le visage du professeur l'espace d'un instant. Il aurait tellement aimé savoir si ce genre de choses fonctionnaient sur les sang-purs. Mais il avait bien regardé l'uniforme dans lequel il avait mit le poil à gratter, ce n'était pas celui-ci car celui qu'il portait était légèrement plus court que l'autre et il avait un pli au niveau du col, probablement mal repassé ou alors en toute hâte. Voyant que personne ne semblait décidé à lui répondre, il décida de prendre la parole et de les secouer un peu. Les voir tous amorphes le rendait malade et il en avait assez de débiter son cours devant une armée de zombie.

-Bon eh bien puisque vous n'êtes pas d'humeur à discuter je vais vous parler ! Il se leva et se cala en s'appuyant dos au tableau. Il y a sept ou huit ans, un homme nommé Claude Gueux, pauvre ouvrier, vivait à Paris. Il avait avec lui une fille qui était sa maîtresse, et un enfant de cette fille. Je dis les choses comme elles sont, laissant le lecteur ramasser les moralités à mesure que les faits les sèment sur leur chemin. L’ouvrier était capable, habile, intelligent, fort maltraité par l’éducation, fort bien traité par la nature, ne sachant pas lire et sachant penser. Un hiver, l’ouvrage manqua. Pas de feu ni de pain dans le galetas. L’homme, la fille et l’enfant eurent froid et faim. L’homme vola. Je ne sais ce qu’il vola, je ne sais où il vola. Ce que je sais, c’est que de ce vol il résulta trois jours de pain et de feu pour la femme et pour l’enfant, et cinq ans de prison pour l’homme. Il s'arrêta un instant et les regarda, où il voulait en venir ? Ils le sauraient bientôt. Cet ouvrage s'intitule Claude Gueux, il date de 1834 et a été écrit par un auteur français, il raconte une histoire réelle, celle d'un homme qui a été exécuté. L'auteur se nommait Victor Hugo et se battait contre la peine de mort, il a notamment plaidoyer en faveur de Claude Gueux afin de le défendre. Dans ce livre il nous pose un problème moral aussi bien qu'éthique, la peine encourue pour ce qu'il a obtenu de ce "crime" est-elle correcte ?

Il se pencha un instant et sortit des livres de sous le bureau qu'il posa dessus dans un bruit sourd. Il y en avait un par élève, tous semblaient être en bon état bien qu'un peu vieillot. Il s'adossa alors à nouveau contre le tableau et croisa les jambes avant de désigner la pile d'un geste ample de la main.

-Ces livres sont en français, une langue que l'aristocratie dont vous faites parti devrait connaître je suppose, si vous ne la connaissez pas... Bon courage, le français c'est compliqué ! Je plaisante, la page de gauche est en français, celle de droite en japonais, mais je vous conseille d'essayer de la lire en français et si vous n'en êtes pas capable vous aurez votre aide à côté. Bien sûr un peu plus tard je ferais un questionnaire en français afin de savoir si vous avez triché ou non. Je vous laisse un mois pour le lire et vous avez jusqu'à la fin des vacances pour me rendre une dissertation répondant à cette question "Trouvez-vous cette condamnation morale ?"
Vous rédigerez autant de pages que vous le penserez nécessaires, en cas de questions ou si vous rencontrez des problèmes pour ce devoir vous me trouverez le plus souvent dans mon bureau entre les cours, à la cafétéria le midi et chez le directeur le soir. Si besoin vous aurez également à votre disposition un livret où j'ai répertorié les mots dont vous pourriez avoir du mal à comprendre le sens, oui, je vous ai chouchoutés.
Je sais que je vous en demande beaucoup mais puisque vous semblez vous ennuyer ici alors autant vous instruire, vous êtes ici pour ça à la base, non ? Alors je vous traiterais exactement comme les élèves de la Day Class. Maintenant que l'un d'entre vous se porte volontaire pour distribuer les livres ou bien je me trouverais forcer de demander à Kaname de le faire.


Il leur sourit, semblant satisfait en pensant au fait qu'ils allaient probablement tous se lever en même temps afin que le sang-pur n'ai pas à s'en charger. Peut-être même qu'ils se disputeraient afin de savoir qui serait l'heureux élu qui sauverait son précieux "Kaname-sama". Ces gamins étaient soit-disant élèves mais n'en avaient que le nom, les autres professeur ne leur faisaient même pas cours, ils se contentaient de leur faire des éloges et de lécher le cul de Kaname. Il en avait assez, ça aller changer, au moins avec lui. Alors qu'il était en pleine réflexion intérieure il leva le regard et lança une craie d'une pichenette sur la tête d'un élève qui dormait.

-On ne dort pas pendant mon cours, écoutez ce que j'ai à vous dire, ça vous servira pour la dissertation. Et si vous voulez vous plaindre dites vous que j'aurais pu vous faire écrire un mémoire.

Lâcha sèchement l'hunter. Avant d'afficher un large sourire.

-Oh et tant que j'y pense, j'ai ici le soutien du directeur stipulant que je donnerais un exercice supplémentaire au président de votre pavillon pour chaque dissertation non rendue à la date butoir. Qui est-ce déjà...? Ah oui ! Kaname ! Oh et les faire à sa place ne l'aidera pas, je connais son écriture, qui est très soignée d'ailleurs... Il afficha alors une fausse grimace déçue, il avait quelque chose à ajouter et il avait à présent l'air de vraiment être dégoûté, ce que les autres vampires verraient positivement, puisque ça avait l'air de le faire chier. En revanche mademoiselle Hio est exemptée pour problèmes personnels, déjà qu'elle ne vient plus en cours, Kaien est décidément trop souple...

Tôga était vraiment le pire des connards lorsqu'il s'y mettait mais il n'avait pas vraiment le choix. S'il voulait que ces "élèves" se sortent les doigts du cul il n'avait pas dix mille solutions, il fallait menacer leur précieux sang-pur. Ce qui était certain c'était qu'il n'allait pas du tout se gêner pour en faire baver à Kaname si ses petits camarades continuaient à participer aussi peu, pour ne pas dire jamais. Il allait les dresser ces vampires et ça même si ça devait lui coûter quelques plumes ou lui rapporter une ou deux cicatrice en plus ! Il n'allait pas les laisser être aussi aveuglés par ce que papa, maman ou le Sénat leur dictait. Il était grand temps que l'on fasse rentrer des choses utiles dans leurs crânes autre que l'obéissance absolue et le savoir-vivre. Bordel, allaient-ils un jour réfléchir par eux-même ?! Il l'ignorait mais quoi qu'il en était il se trouvait bien décidé à donner des grands coups de pieds dans la fourmilière afin de les secouer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Faites ce que je dis, pas ce que je fais.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faites entrer l'accusé
» Ne vous faites pas de mauvais sang
» Qu'est-ce que vous faites à cette heure ?
» Que faites-vous en ce moment ?
» Comment vous faites vos signature avec les pokemon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: ACADÉMIE CROSS :: 
    Salles de classe.
-
Sauter vers: