Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Mer 31 Aoû - 0:19

Nom de Dieu, il venait de passer une journée épuisante, du genre qui lui arrive quotidiennement mais en pire, une vraie montagne russe émotionnelle. Il avait en effet du annoncer sa paternité à Kagame, ensuite il avait enfin finit de recenser ces foutus poissons de ce putain de plan d'eau. Puis il avait été acheter du poil à gratter, en avait mit plein dans les vêtements de Kaname ; afin de réaliser une expérience purement scientifique bien entendu, à savoir est-ce que les vampires étaient sensibles à ce genre de choses ou non...
C'était donc de bonne humeur, mais quelque peu secoué qu'il avait fait en sorte que ces vêtements lui parviennent et qu'ils soient les seuls à être dans son armoire lorsque ce dernier se changerait. Il avait après cela préparé son cours à la va-vite et prit une douche, vous savez, les douches militaires que l'on prend en deux minutes chrono, eh bien une douche comme celles-là.
A peine sortit il alla rejoindre sa classe, un peu plus calme qu'avant. En effet il était en avance, plus en avance que l'avance qu'il avait prévue, mais légèrement en retard pour ses élèves vampires. Bah quoi ? Il ne les aimait pas et ne voulait pas les voir, pourquoi devrait-il en plus se presser ? Ce serait comme courir le sourire aux lèvres afin d'arriver une heure à l'avance à son rendez-vous pour un touché rectal...
Sortant de ses pensées il regarda par l'une des nombreuses fenêtres du bâtiment, il faisait déjà nuit dehors, la lune était haute dans le ciel et brillait de son éclat froid. Il tenait dans une main sa tasse de café et son livre dans l'autre, posé nonchalamment en appui sur son épaule.

Une fois arrivé il tourna lentement la poignée et parcourut la pièce de son regard froid. La salle était presque vide mais les élèves étaient déjà présents, arrivés il y a peu. Tôga devant faire cours à la Day et à la Night il s'arrangeait le plus souvent pour que son cours tombe en début de nuit. Combien séchaient ? Autant que d'habitude visiblement, peut-être un peu plus... Au fond il s'en foutait, et puis il comprenait que se voir donner cours par un hunter ne devait pas être des plus plaisants. Enfin l'inverse était aussi compréhensible, il donnait cours à des vampires après tout !
Il marcha lentement jusque son bureau, posant sa tasse de café puis son livre sur le bois. Ses cheveux gouttaient encore à cause de la douche récente mais cela ne semblait pas le gêner, ça le rafraîchissait même un peu par la chaleur qu'il faisait.
De son œil valide il parcourut la classe, cherchant une tête rouge, une petite et adorable tête appartenant à un rongeur qu'il espérait revoir en cours. Elle allait continuer de l'éviter ainsi longtemps ? A moins qu'elle ne soit cachée sous le bureau... ~ Hem ! Il ne chercha pas plus loin, ne voulant pas se retrouver dans un état de type embarrassant devant ses élèves vampires et leur adressa donc un sourire moqueur, se reprenant au passage.


-Bonsoir chers élèves, j'espère que vous avez profité du soleil aujourd'hui, il faisait un temps magnifique ~

Il chercha du regard Kaname, voulant vérifier si ce dernier souffrait ou non du tour qu'il lui avait joué avant de venir ici. Bah quoi ? Il devait bien se venger au bout d'un moment ! Il avait osé répondre au sang-pur le premier jour et avait du subir diverses vengeances de leur part comme le sel dans son café, un poulet ultra épicé au self, et autres punaises sur sa chaise. Il était temps pour lui d'avoir sa revanche ! Et il n'avait rien trouvé de mieux q'humilier publiquement le sang-pur, bien que ce dernier s'en remettrait probablement très vite et qu'il y avait peu de chances que cela fonctionne... Mais tout de même ! Le simple fait de l'imaginer se retenir de faire le moindre geste serait des plus amusants pour lui, et une vengeance convenable alors que demander de plus ?
Bref, il leur adressa un second sourire, bu un peu de son café et se cala contre le tableau comme il avait l'habitude, croisant les jambes et les bras il regarda tranquillement la salle, faisant fi du fait que ses interlocuteurs étaient, comme il le pensait encore il y a peu, des bêtes sauvages cachés dans un troupeau de mouton.
Cependant il ne pouvait se permettre de changer d'attitude, ce serait beaucoup trop suspect alors il allait être exécrable comme toujours. Et puis d'ailleurs, le fait de devoir être sans nouvelles de Yona le mettait d'humeur exécrable, alors oui, ils allaient douiller, comme une petite fille de dix ans pour sa pre... Nan, oubliez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaname Kuran
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
avatar

Messages : 271
Points d'expérience. : 205

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Lun 12 Sep - 19:40


Kaname n'avait pratiquement rien fait de la journée, en même temps pour un vampire me direz vous. Il avait même dormit, étonnant venant de notre jeune sang pur sachant qu'il avait perdu le sommeil depuis maintenant quelques temps, alors pour s'occuper il lisait sur son canapé ou encore trié certains papier sur son bureau ou ce trouvait son jeu d'échec, enfin "jeu".
Il était dans son lit sous ses couvertures et regarder le soleil ce coucher, il était bientôt l'heure pour lui d'aller en "cours" si on peut appeler ça des cours la plupart du temps ils ne travaillaient pas et les professeurs ne les aidaient pas vraiment ils passaient leurs temps à compliquer leurs "merveilleux" élèves vampires qui sont un exemple pour notre société. Sauf un, bien sur il s'agissait du notre cher hunter bien aimé (ou pas) Tôga Yagari. Cet homme nous détestaient et il n'hésitait pas à nous le faire savoir, comme la première fois qu'il arriva dans notre salle de classe et lança un pique à Kaname.

En parlant de lui, il avait cours avec dans à peu près une trentaines de minutes, sachant que cet homme est constamment en retard nous on peut plutôt dire dans une quarantaines.
C'est alors que Kaname ce leva et prit son uniforme qu'il posa sur son lit et fila sous la douche en prenant son temps. Une fois sortit il allait commencer à mettre ses vêtements cependant il se rendu compte d'une chose et s'approcha de sa chemise.
Il soupira et compris alors qu'il avait du poils à gratter dans ses vêtements. Sérieusement Yagari ? Oui cela ne pouvait être que lui, les garçons de la Day class n'auraient jamais oser par craintes, les filles... Bon elles ne l'auraient jamais fait. Quand à ceux de la Night Class ils le respectaient beaucoup trop pour cela, et le directeur n'était probablement pas assez intelligent pour ça.

Kaname mit donc un jean gris et sa chemise noir et descendit voir une domestique pour lui demander si elle n'avait pas un uniforme propre qui trainer par la ce qui ne fut guère difficile à trouver.
Il remonta alors et ce changea puis partit au merveilleux cour de son professeur préféré.

Kaname sortit de sa chambre et sortit du pavillon, tout ses camarades l'attendaient pour qu'il lance la marche jusqu'à l'autre pavillon. Comme d'habitude il y avait les filles de la Day class qui ne pensait cas voir nos chers vampires, il vit alors Zéro et son humeur massacrante et sa Yuki qui essayait tant bien que mal de contenir toutes ses filles. Il lui lança un sourire puis continua sa marche.

Quand ils arrivèrent dans leurs salles bien sur Yagari n'était pas là, ce serait beaucoup trop beau de le voir à l'heure pour une fois. Kaname partit s'adossait contre la fenêtre comme à son habitude près de son fauteuil rouge.
Quelques minutes après on put voir Tôga arrivait qui lança déjà un pique.

-Bonsoir chers élèves, j'espère que vous avez profité du soleil aujourd'hui, il faisait un temps magnifique ~

Kaname arqua un sourcil et le fusilla du regard n'oubliant pas sa petite "blague" de toute à l'heure. Personne ne prit la peine de lui répondre et continuaient à vaguer à leurs occupations. Le cours serait probablement comme d'habitude, c'est à dire qu'il ni aurait tout simplement pas de cours.

_________________

Qui peux me comprendre, peut être toi ? Invité



Merci Yûki *.* ♥️

Spoiler:
 


Ma tristesse, ne devient que colère.....:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampireknight-rpg.forumactif.org
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Lun 12 Sep - 23:55

Voyant que Kaname avait l'air d'aller parfaitement bien, une moue déçue traversa le visage du professeur l'espace d'un instant. Il aurait tellement aimé savoir si ce genre de choses fonctionnaient sur les sang-purs. Mais il avait bien regardé l'uniforme dans lequel il avait mit le poil à gratter, ce n'était pas celui-ci car celui qu'il portait était légèrement plus court que l'autre et il avait un pli au niveau du col, probablement mal repassé ou alors en toute hâte. Voyant que personne ne semblait décidé à lui répondre, il décida de prendre la parole et de les secouer un peu. Les voir tous amorphes le rendait malade et il en avait assez de débiter son cours devant une armée de zombie.

-Bon eh bien puisque vous n'êtes pas d'humeur à discuter je vais vous parler ! Il se leva et se cala en s'appuyant dos au tableau. Il y a sept ou huit ans, un homme nommé Claude Gueux, pauvre ouvrier, vivait à Paris. Il avait avec lui une fille qui était sa maîtresse, et un enfant de cette fille. Je dis les choses comme elles sont, laissant le lecteur ramasser les moralités à mesure que les faits les sèment sur leur chemin. L’ouvrier était capable, habile, intelligent, fort maltraité par l’éducation, fort bien traité par la nature, ne sachant pas lire et sachant penser. Un hiver, l’ouvrage manqua. Pas de feu ni de pain dans le galetas. L’homme, la fille et l’enfant eurent froid et faim. L’homme vola. Je ne sais ce qu’il vola, je ne sais où il vola. Ce que je sais, c’est que de ce vol il résulta trois jours de pain et de feu pour la femme et pour l’enfant, et cinq ans de prison pour l’homme. Il s'arrêta un instant et les regarda, où il voulait en venir ? Ils le sauraient bientôt. Cet ouvrage s'intitule Claude Gueux, il date de 1834 et a été écrit par un auteur français, il raconte une histoire réelle, celle d'un homme qui a été exécuté. L'auteur se nommait Victor Hugo et se battait contre la peine de mort, il a notamment plaidoyer en faveur de Claude Gueux afin de le défendre. Dans ce livre il nous pose un problème moral aussi bien qu'éthique, la peine encourue pour ce qu'il a obtenu de ce "crime" est-elle correcte ?

Il se pencha un instant et sortit des livres de sous le bureau qu'il posa dessus dans un bruit sourd. Il y en avait un par élève, tous semblaient être en bon état bien qu'un peu vieillot. Il s'adossa alors à nouveau contre le tableau et croisa les jambes avant de désigner la pile d'un geste ample de la main.

-Ces livres sont en français, une langue que l'aristocratie dont vous faites parti devrait connaître je suppose, si vous ne la connaissez pas... Bon courage, le français c'est compliqué ! Je plaisante, la page de gauche est en français, celle de droite en japonais, mais je vous conseille d'essayer de la lire en français et si vous n'en êtes pas capable vous aurez votre aide à côté. Bien sûr un peu plus tard je ferais un questionnaire en français afin de savoir si vous avez triché ou non. Je vous laisse un mois pour le lire et vous avez jusqu'à la fin des vacances pour me rendre une dissertation répondant à cette question "Trouvez-vous cette condamnation morale ?"
Vous rédigerez autant de pages que vous le penserez nécessaires, en cas de questions ou si vous rencontrez des problèmes pour ce devoir vous me trouverez le plus souvent dans mon bureau entre les cours, à la cafétéria le midi et chez le directeur le soir. Si besoin vous aurez également à votre disposition un livret où j'ai répertorié les mots dont vous pourriez avoir du mal à comprendre le sens, oui, je vous ai chouchoutés.
Je sais que je vous en demande beaucoup mais puisque vous semblez vous ennuyer ici alors autant vous instruire, vous êtes ici pour ça à la base, non ? Alors je vous traiterais exactement comme les élèves de la Day Class. Maintenant que l'un d'entre vous se porte volontaire pour distribuer les livres ou bien je me trouverais forcer de demander à Kaname de le faire.


Il leur sourit, semblant satisfait en pensant au fait qu'ils allaient probablement tous se lever en même temps afin que le sang-pur n'ai pas à s'en charger. Peut-être même qu'ils se disputeraient afin de savoir qui serait l'heureux élu qui sauverait son précieux "Kaname-sama". Ces gamins étaient soit-disant élèves mais n'en avaient que le nom, les autres professeur ne leur faisaient même pas cours, ils se contentaient de leur faire des éloges et de lécher le cul de Kaname. Il en avait assez, ça aller changer, au moins avec lui. Alors qu'il était en pleine réflexion intérieure il leva le regard et lança une craie d'une pichenette sur la tête d'un élève qui dormait.

-On ne dort pas pendant mon cours, écoutez ce que j'ai à vous dire, ça vous servira pour la dissertation. Et si vous voulez vous plaindre dites vous que j'aurais pu vous faire écrire un mémoire.

Lâcha sèchement l'hunter. Avant d'afficher un large sourire.

-Oh et tant que j'y pense, j'ai ici le soutien du directeur stipulant que je donnerais un exercice supplémentaire au président de votre pavillon pour chaque dissertation non rendue à la date butoir. Qui est-ce déjà...? Ah oui ! Kaname ! Oh et les faire à sa place ne l'aidera pas, je connais son écriture, qui est très soignée d'ailleurs... Il afficha alors une fausse grimace déçue, il avait quelque chose à ajouter et il avait à présent l'air de vraiment être dégoûté, ce que les autres vampires verraient positivement, puisque ça avait l'air de le faire chier. En revanche mademoiselle Hio est exemptée pour problèmes personnels, déjà qu'elle ne vient plus en cours, Kaien est décidément trop souple...

Tôga était vraiment le pire des connards lorsqu'il s'y mettait mais il n'avait pas vraiment le choix. S'il voulait que ces "élèves" se sortent les doigts du cul il n'avait pas dix mille solutions, il fallait menacer leur précieux sang-pur. Ce qui était certain c'était qu'il n'allait pas du tout se gêner pour en faire baver à Kaname si ses petits camarades continuaient à participer aussi peu, pour ne pas dire jamais. Il allait les dresser ces vampires et ça même si ça devait lui coûter quelques plumes ou lui rapporter une ou deux cicatrice en plus ! Il n'allait pas les laisser être aussi aveuglés par ce que papa, maman ou le Sénat leur dictait. Il était grand temps que l'on fasse rentrer des choses utiles dans leurs crânes autre que l'obéissance absolue et le savoir-vivre. Bordel, allaient-ils un jour réfléchir par eux-même ?! Il l'ignorait mais quoi qu'il en était il se trouvait bien décidé à donner des grands coups de pieds dans la fourmilière afin de les secouer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaname Kuran
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
avatar

Messages : 271
Points d'expérience. : 205

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Mar 12 Sep - 20:42


Une fois que le professeur commença son blabla, Kaname croisa les bras et regarder par la fenêtre, à cette heure ci Yuki n'allait pas tarder à faire sa ronde il pourrait peut être l'observer de loin... Comme à son habitude depuis maintenant bien longtemps.

La plupart des élèves comme d'habitude n'avait pas l'air d'écouter notre professeur préféré. Aido et Ruka ce chamailler encore et toujours pour des broutilles. Takuma comme à son habitude était au côté de notre vampire de sang pur, mais lui il était sérieux et écouter le cours. C'était très rare dans cette classe.

Il entendit son nom sortir plus d'une fois de la bouche de Yagari, bien évidement cela ne fit ni chaud ni froid à notre sang pur mais la classe en fut scandalisé qu'il ose "parler de maître Kaname de la sorte". Kaname lui en était plutôt amuser honnêtement. C'est dans ces moments que Kaname remarquer la loyauté ou soumission... De ses congénères vampires. Aido ce leva donc d'un coup pour aller distribuer les fameux livres à toute la classe.

-[...] En revanche mademoiselle Hio est exemptée pour problèmes personnels, déjà qu'elle ne vient plus en cours, Kaien est décidément trop souple...

Le président du pavillon redressa soudainement la tête en entendant cette phrase et il ne put s'empêcher d'afficher un sourire narquois et pris la parole pour la première fois du cours.

-En effet cher professeur le directeur est décidément bien trop souple dans notre établissement surtout avec les élèves mais aussi certains professeur vous n'êtes pas d'accord ?

Bien sur Kaname faisait référence à la grossesse de sa chère et tendre cousine, qui d'ailleurs était enceinte de notre petit Toga.
 

_________________

Qui peux me comprendre, peut être toi ? Invité



Merci Yûki *.* ♥️

Spoiler:
 


Ma tristesse, ne devient que colère.....:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampireknight-rpg.forumactif.org
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Jeu 14 Sep - 12:09

Alors qu'il faisait tranquillement son cours le professeur constata que personne ne semblait l'écouter. Le pire n'était pas que ses élèves somnolaient, discutaient ou l'ignoraient mais que Kaname le fasse. En effet ce dernier semblait se moquer complètement de son cours et regardait par la fenêtre, comptant probablement fleurette. Ah, Yona n'allait pas tarder à se pointer, ceci expliquait donc cela.
Le professeur fronça les sourcils, il était peut-être amoureux mais tout de même, Tôga contrairement à lui évitait de lancer des regards à Yona lorsqu'elle allait encore en cours. Franchement, les jeunes de maintenant ne savaient pas se tenir.

-En effet cher professeur le directeur est décidément bien trop souple dans notre établissement surtout avec les élèves mais aussi certains professeur vous n'êtes pas d'accord ?

-Et encore, tu l'as déjà vu faire de la gymnastique ?

Taquina le chasseur, se demandant toutefois à quoi il faisait allusion. Il se doutait de quelque chose concernant sa relation avec le directeur ? Il fallait dire qu'il faisait souvent des réflexions dissimulés à ce sujet comme des "Bon, je ne vais pas vous déranger plus longtemps", "Je vous laisse entre vous" et autre "J'interromps quelque chose ?" qu'il déclarait à chaque fois d'un air innocent et dénué de tout sous-entendus alors qu'il en faisait clairement. Il fallait dire qu'il lui était déjà arrivé de toquer à la porte du bureau, d'entendre un Kaien essoufflé lui dire d'entrer et d'y trouver le directeur rougissant, débraillé avec un Yagari fumant une cigarette, assis nonchalamment sur le bureau, la chemise trop entrouverte pour que cela soit légal. Mais tout de même, il n'y avait pas là de raisons de penser qu'il se passait quoi que ce soit entre ces deux-là, ils avaient très bien pu se battre. Surtout que le chasseur pour dissimuler tout doute avait lâché quelque chose du genre "La prochaine fois que tu prétends que je fais mal mon travail ce sera pire." avec une expression furieuse en quittant la pièce, ça avait du suffire non ? D'accord Kaname était plutôt intelligent, mais tout de même...! C'était pas comme s'il les avait surpris s'embrasser après tout, il n'avait aucune preuve !
Tentant ainsi de se rassurer lui même le professeur croisa les bras et s'appuya sur le tableau noir.

-Plus sérieusement, en effet il est parfois trop souple, notamment avec le professeur d'histoire... Si tu faisais cependant référence à moi sache que bien que je sois logé chez lui je ne suis pas payé pour les cours que je vous donne. Alors bien sûr que je pourrais juste m'asseoir et attendre que le temps passe en remplissant des rapports pour la Guilde mais je préfère vous faire souffrir un peu. Quitte à être en votre charmante compagnie, autant que vous travailliez ~

Déclara nonchalamment le professeur, décidant d'ignorer volontairement la petite provocation du Kuran en lui répondant d'un ton complètement détaché. Si Kaname commençait à lui envoyer des piques en cours il n'était pas sortit d'affaire, c'est pourquoi il avait préféré faire comme s'il ne s'agissait que d'une simple question innocente et non pas d'une provocation dissimulée.
Décidément, donner des cours à des vampires était loin d'être son occupation favorite, il regrettait de plus en plus d'avoir accepté ce compromis avec Kaien, un lit en échange de tortures, franchement, il avait connu mieux...
Cependant loin de se laisser décontenancer, Tôga poursuivit son cours comme s'il n'était rien.

-Revenons au sujet principal, puisque tu as pris la parole Kaname, j'imagine que tu as déjà une idée sur la question, j'ai hâte de lire ce que tu écriras. Y a-t-il des questions sur le devoir ?

Les ramener au sujet était la meilleur chose à faire et c'était pourquoi il s'était ainsi adressé à la classe, plus qu'une trentaine de minutes et il pourrait filer, il n'avait qu'à mener la conversation jusque là et tout se passerait sans accroc, il en était certain. Après tout il ne se laisserait pas défier par un sang-pur, c'était hors de question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaname Kuran
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
avatar

Messages : 271
Points d'expérience. : 205

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Dim 19 Nov - 15:23


-Et encore, tu l'as déjà vu faire de la gymnastique ?

Cependant si le professeur ne s’en rendit pas compte, Kaname lui ci, après avoir dit ça phrase il ne put s’empêcher d’avoir mille et une question dans sa tête, même un aveugle l’aurait vue, enfin surtout Kaname. Il excisa un sourire fière de lui. En effet le prince de sang pur ce demander depuis quelque temps si il ne ce passerait pas quelque chose entre son professeur préféré et le directeur.
Il ne ferait pas ça à Yona j’en suis certain.

-Moi personnellement non mais vous avez l’air pas mal renseigner sur ce sujet non ?

-Plus sérieusement, en effet il est parfois trop souple, notamment avec le professeur d'histoire... Si tu faisais cependant référence à moi sache que bien que je sois logé chez lui je ne suis pas payé pour les cours que je vous donne. Alors bien sûr que je pourrais juste m'asseoir et attendre que le temps passe en remplissant des rapports pour la Guilde mais je préfère vous faire souffrir un peu. Quitte à être en votre charmante compagnie, autant que vous travailliez ~

Évidemment Yagari changea de sujet, c’était sur. Kaname pouffa et s’adossa contre la fenêtre ou il lançait quelques coût d’œil.
C’était bientôt l’heure à laquelle Yûki allait passer devant le bâtiment et comme à chaque fois il ne pouvait s’empêcher de l’observer. Il ce ficher pas mal des cours, on ne lui apprenait rien, en même temps avec son âge réel… Pour ces devoirs il ne les faisait presque jamais, Aîdo et Ruka souhaitaient à tout prit faire ses devoirs.
« Kaname-sama vous n’avez pas à faire ça voyons : » « Maître Kaname laissez moi faire c’est un plaisir pour moi de vous rendre service » etc etc.…

-Revenons au sujet principal, puisque tu as pris la parole Kaname, j'imagine que tu as déjà une idée sur la question, j'ai hâte de lire ce que tu écriras. Y a-t-il des questions sur le devoir ?

Le président de la night class sortit de ses pensées en entant Tôga. Personne ne répondit à sa question et beaucoup d’élèves ce levèrent pour sortir de la salle de classe car tout avait été dit.

-Kaname tu viens ? Lui demanda Takuma

-Ne m’attend pas, par devant j’ai une affaire à régler. Seiren toi aussi tu peux y aller. Répondit Kaname d’une voix glaciale et les yeux clos.

Seiren s’inclina devant son maître et disparu pendant que Takuma prenait la sortit. Notre vampire attendit qu’il ni est plus de bruit dans la salle de classe puis il prit la parole étant donner que Yagari rester silencieux.

-Ce fut un cours très intéressant professeur vous ne trouvez pas ?

_________________

Qui peux me comprendre, peut être toi ? Invité



Merci Yûki *.* ♥️

Spoiler:
 


Ma tristesse, ne devient que colère.....:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampireknight-rpg.forumactif.org
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Dim 19 Nov - 16:08

Yagari devait bien avouer que ça l'agaçait profondément de voir qu'aucun élève ne semblait écouter son cours, il allait réellement finir par envoyer Kaien sur les roses et se contenter de la Day Class, parce que là c'était du temps et de l'énergie perdus pour des clous. Les voir se lever et partir alors qu'il n'avait même pas dit que le cours était terminé venait d'être la goutte d'eau qui faisait déborder le vase, à présent il était furieux et nul doute que le directeur allait l'entendre une fois qu'il serait rentré.
C'est très légèrement fébrile à cause de la rage qu'il effaça le tableau et jeta son gobelet de café dans la corbeille, cachant au mieux son énervement. Bien qu'il soit quelqu'un de sanguin et habitué à exploser rapidement, il faisait pour le moment des efforts considérables pour paraître calme. Ainsi, lorsque le sang-pur lui adressa la parole, il ne rencontra qu'un unique œil bleu, furieux comme l'océan en pleine tempête.

-Pas grâce à votre participation. La prochaine fois que Kaien me demandera un service il ira se faire voir.

Grogna le loup qui en avait visiblement ras le cul de ces élèves prétentieux au possible, nombriliste et à l'ego démesuré. Aussi, ce n'était vraiment pas le moment de venir l'emmerder mais il avait la désagréable sensation que Kaname n'était pas resté pour parler de la décadence de sa génération, mais qu'il allait plutôt lui faire la leçon. Savait-il à propos de Yona ? Non, c'était impossible, il était bien trop discret. D'accord, le fait qu'il soit allé au pavillon de la lune en pleine nuit, qu'il soit entré dans sa chambre et ai passé un bon moment à lui parler pouvait paraître suspect. Bon, en fait ça l'était carrément, mais il avait prétendu que c'était Kaien qui l'envoyait et qu'il voulait simplement des explications quant à ses absences répétées.

-Écoutes, si tu as quelque chose à me dire Kaname, dépêche toi, j'ai une élève disparue à rechercher, des copies à corriger et des cours à préparer.

Alors qu'il attrapait son livre de cours, il posa de nouveau son regard sur le sang-pur. Il avait l'air plus calme à ce moment précis, il était simplement las. Depuis combien de temps n'avait-il pas fait une nuit complète ? Beaucoup trop longtemps à son goût, la fatigue se gravait au fur et à mesure sur son visage, et l'âge n'y arrangeait rien... Enfin, trente-six ans, c'est pas si vieux que ça, n'est-ce pas ?
Tandis qu'il attendait sagement la réponse de Kaname le professeur se remémora les indices qu'il avait obtenus pour l'instant sur la jeune Akame.
Il n'avait vraiment pas grand-chose, tout ce qu'il savait c'est qu'il avait déjà croisée cette gamine à l'orphelinat il y a cela des années, qu'il la trouvait très étrange et qu'elle était réapparue ici pour des raisons qu'il ignorait.
Après l'avoir observée du coin de l’œil pendant ses cours il s'était rendu compte qu'elle les passait à dessiner et ne savait visiblement ni lire ni écrire. Il avait également remarqué qu'elle suivait le professeur d'histoire et c'était depuis lors qu'elle avait disparue. Il était donc persuadé qu'il y était pour quelque chose mais ne savait expliquer cet instinct qui le poussait à l'accuser sans plus de preuves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaname Kuran
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
avatar

Messages : 271
Points d'expérience. : 205

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Lun 20 Nov - 20:55


-Pas grâce à votre participation. La prochaine fois que Kaien me demandera un service il ira se faire voir. Écoutes, si tu as quelque chose à me dire Kaname, dépêche toi, j'ai une élève disparue à rechercher, des copies à corriger et des cours à préparer.

-Oh vous ne comptez donc pas rendre visite à ma chère cousine comme vous le faites depuis quelques semaines tout les soirs, pensant que je ne suis qu’un imbécile qui ne vois rien probablement.

Il se décolla du mur et arriva avec sa vitesse vampirique juste devant Yagari, Kaname était en train de perdre son calme, bien trop de chose ce passer dans cette Académie. Dans SON Académie, car oui il y avait corps et âmes avec le directeur pour la créer et il ne supportait guère que l’on y vienne y mettre la zizanie.
Bien trop de chose ce passer dans l’ombre, le conseil, Zéro, les secrets du directeur, sa cousine et sans oublié sa propre ombre à lui… Rido.

Il prit Tôga par le cou et le plaqua contre un mur, ses yeux étaient rouges sangs.

-Tu me prend pour un imbécile ?! Comment tu as pu être aussi inconscient !

Il serra sa prise autour de son cou, puis d’un coup il se rappela sa promesse à Yona, il avait promit qu’il ne ferait aucun mal à son amant. Il se reprit alors rapidement et le lâcha. Il fixa son professeur dans les yeux.
Ses yeux avaient repris leurs couleurs sombre. C’était une des rares fois ou Kaname venait de perde contrôle.

-Tu ne pouvais pas continuer à nous haïr ? Non il a fallut que tu fasses n’importe quoi, tu es professeur dans cette Académie pire encore un hunter et c’est une sang pur ! Et la voilà enceinte !

Le président de la night classe s’écarta définitivement et alla s’adosser à un coin de table en reprenant son calme et sérieux habituel. Il croisa ses bras sur son torse et reprit froidement.

-Je lui est promit que je ne te ferais rien et que je la protégerait.

_________________

Qui peux me comprendre, peut être toi ? Invité



Merci Yûki *.* ♥️

Spoiler:
 


Ma tristesse, ne devient que colère.....:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampireknight-rpg.forumactif.org
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Mar 21 Nov - 4:20

Tôga venait de nettoyer le tableau et de répondre nonchalamment à une question de son vis à vis. Il n'aimait pas vraiment le fait que Kaname soit resté, il n'aimait pas son attitude actuelle, il avait l'impression qu'il allait passer un interrogatoire et cette idée ne lui plaisait décidément pas. Il n'était tout de même pas au courant pour lui et Yona ? Après tout ils avaient étés discrets tous les deux, enfin autant qu'on peut l'être lorsqu'il s'agit de calmer une sang-pure enceinte et en pleine crise tant elle est assoiffée.
Cependant ce que l'hunter craignait finit par arriver, le président de la Night Class lâcha une bombe qui fit louper un battement au cœur du loup.

-Ta cousine ?

Répéta le professeur, feignant l'ignorance. Cependant la fin de la phrase du sang-pur lui provoqua un désagréable frisson le long de l'échine et ses muscles se tendirent brusquement lorsque le vampire se retrouva face à lui en la fraction d'une seconde.
Il allait l'attaquer ? Il comptait se battre, très bien.
Soudainement il se retrouva plaqué par Kaname contre le mur, juste à côté du tableau. Ce dernier l'étranglait mais le chasseur ne paniqua pas, il était même extrêmement calme, son regard glacial fixant les yeux rougeoyants du vampire. Il ne s'en rendit pas compte mais à cet instant il affichait un air fier, presque hautain, alors qu'il faisait de son mieux pour contrôler ses instincts lupins qui lui criaient d'égorger ce foutu vampire d'un coup de griffes bien placées. Son unique œil prenait une teinte ambrée entremêlée d'un bleu froid comme la glace, vibrant de haine. Yagari tendit une main sur le côté, essayant d'attraper du bout des doigts la brosse utilisée pour effacer le tableau. S'il arrivait à en donner un coup contre l'ardoise il pourrait aveugler le vampire avec la poussière, au moins suffisamment pour se dégager.
Au moment où il entama son geste Kaname le lâcha et recula d'un pas, le borgne s'empressa de reprendre sa respiration, l'oeil revulse, la bouche ouverte, dévoilant des crocs. Il cacha sa main droite derrière son dos après avoir lâché la brosse qu'il tenait. Cette dernière semblait déformée, comme animale.

-J'ai faillis te tuer...

Bon, il ne l'aurait pas vraiment tué puisqu'il s'agissait d'un sang-pur mais il avait réellement faillit perdre le contrôle de lui-même.
S'il ne l'avait pas lâché il aurait frappé l'ardoise de la brosse pleine de craie et l'aurait griffé à la tête la seconde d'après. Puis il se serait sûrement jeté sur lui et se serait acharné, réduisant sa chaire en lambeaux de ses griffes aiguisées.
Enfin sauf si le vampire avait eu le temps de réagir, dans ce cas c'est Kaname qui l'aurait tué.
Le professeur posa sa main gauche, complètement normale sur son visage et s'adossa au tableau. Maintenant que la situation semblait plus stable il devait rapidement reprendre ses esprits. C'est ce qu'il fit mais ce fut bien plus long que prévu.
Il redressa ensuite la tête une fois que son œil avait reprit sa teinte normale, ce bleu calme et profond habituel. Visiblement il attendait des réponses, des explications, Tôga allait les lui donner. Après tout, il lui devait bien ça pour s'être autant foutu de lui en le prenant pour un con comme il l'avait fait.

-J'aurais aimé la haïr comme tous les autres vampires. Lorsque je l'ai rencontrée je l'ai prise pour une intruse et j'ai voulu la tuer. Elle s'est laissée faire. Je m'attendais à ce qu'elle m'attaque, à ce qu'elle essaie de prendre ma vie. Mais au lieu de ça elle me donnait la sienne. J'ai alors compris qu'elle était détruite, dans le même état que moi, on lui avait enlevé un être cher.
Vous autres les vampires, les sangs-purs tout particulièrement vous agissez comme des trous noirs, comme du pétrole dans la mer. Vous ternissez tout, vous recouvrez ce qui vous entoure de ténèbres, plongez chaque objet, chaque etre dans l'obscurité... Mais Yona... Elle est différente... Elle n'assombrit rien, elle éclaire ce qui l'entoure d'une douce lumière apaisante... Au début je voulais simplement lui redonner goût à la vie, je l'ai invitée chez moi. Avant que je n'ai pu réaliser quoi que ce soit c'était trop tard...


Il soupira, ses mots pouvaient sembler faux, stupides, pourtant il ne s'agissait que de la vérité. Yagari ne pouvait pas mentir à propos de ses sentiments pour Yona, ils étaient trop forts, trop gravés dans sa chaire pour qu'il puisse les ignorer, les effacer. Cette rencontre avait sauvé son âme qui sombrait jusqu'alors dans un gouffre sans fin, s'enfonçant toujours un peu plus à chaque crime qu'il commettait, à chaque vie qu'il prenait.
Il ne possédait même plus son propre corps. Seule la haine le maintenait vivant, c'était sa rage qui le faisait respirer, qui contrôlait ses pensées, ses gestes et ça faisait déjà plusieurs années que les choses duraient ainsi.
Régulièrement il descendait dans la cave de son chalet qui avait appartenu à ses ancêtres avant lui et la souillait des atrocités qu'il y pratiquait. Chaque geste était calculé, précis et exécuté sans un frisson. Peu importait à quel point ils étaient macabres, cruels, il les faisaient comme un artisan qui effectue chaque jour le même labeur. Stoïque, concentré, froid.
Mais depuis qu'il avait trouvé une autre raison de vivre, cette femme qui avait reconstitué lentement son cœur brisé il avait cessé ces agissements. Il ne pourrait jamais les oublier, il en était conscient et les cauchemars qu'il faisait à ce propos le confortait dans cette idée. Mais cela lui importait peu, tant qu'elle serait là tout ira pour le mieux.

-Ce n'est arrivé qu'une fois, même si l'on s'est revus après. De simples rendez-vous... Puis elle a commencé à m'éviter, à sécher mes cours, puis à ne plus quitter sa chambre.
C'est quand je suis allé la voir que j'ai appris ce qu'il se passait, je lui ai laissé le choix, c'était sa décision et je la soutiendrais quoi qu'il arrive.
Elle m'a sauvé de mes propres ténèbres, je faisais des choses affreuses avant de la rencontrer. J'ai fais couler le sang des tiens par vengeance. Pour courir après un fantôme, pour obtenir des réponses que je n'aurais jamais eues et que je n'obtiendrais jamais.


Il regarda le vampire, calme. Il n'aurait jamais pensé se confier à Kaname sur ses crimes, c'était bien la dernière personne avec qui il aurait pu en parler.
Il savait que sa fille avait probablement des doutes à ce sujet, après tout il lui avait déjà demandé d'aller jouer dehors plusieurs fois pendant qu'il descendait dans sa salle de torture.  
Il pensait également que Kaien savait quelque chose, peut-être même qu'il le protégeait, le lavait de tous soupçons, effaçaient des traces qu'il aurait pu laisser. Il n'avait jamais abordé le sujet avec lui mais ils avaient toujours étés très proches. S'il y avait quelqu'un capable de le relier à ces étranges disparitions, c'était bien Cross.
Aujourd'hui ces choses semblaient loin alors qu'en réalité elles étaient si proches, trop proches. Elles restaient accrochées à lui, rampant dans son dos, comme d'immenses scutigères. Vous savez, ces myriapodes qui ont quinze paires de longues pattes, que l'on trouve dans les maisons et qui peuvent faire jusqu'à dix centimètres de long, imaginez le malaise.
Le professeur quitta cependant ses pensées noires en entendant les derniers morts qui venaient d'échapper aux lèvres du vampires. Il la protégerait ? Vraiment ? A la rigueur le fait qu'il ne comptait rien lui faire, il s'en moquait. Il allait réellement protéger Yona ? A cette idée un doux sourire se dessina sur le visage habituellement fermé du chasseur alors qu'une sensation d'apaisement l'envahit peu à peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaname Kuran
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
☼ Fondatrice~Président de la Night Classe ☼
avatar

Messages : 271
Points d'expérience. : 205

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Mer 22 Nov - 21:08


-Ta cousine ?

Kaname grogna, car oui les vampires grognaient, ce qui arriver très rarement, ses crocs se plantèrent dans sa lèvre inférieur ce qui le fit saigner. Il lécha donc son propre sang, ce n’était absolument pas un problème pour lui.
Il se moque de moi en plus je vais le tuer.

-J'ai faillis te tuer…

Kaname pouffa, bien sûr et puis quoi encore. Cependant, le jeune sang pur fronça les sourcils, la réaction de Yagari n’était pas normal, il avait la tête baisser, une voix légèrement plus grave et il cachait sa main derrière son dos. Que diable lui arrivait-il ? Kaname resta donc à l’observer le temps qu’il ce reprenne tout en l’analysant et ce posant mille et une question dans sa tête.
Au bout de quelques minutes l’hunter, face à lui, releva la tête dévoilant son œil bleu. Il voyait bien que Tôga n’était pas dans son état normal mais il ne dit rien et ne laissa rien paraître, nous réglerons ça une prochaine fois. Et c’était sur, Kaname ne laisserait pas passer ça sachant qu’il allait maintenant le garder à l’œil.

-J'aurais aimé la haïr comme tous les autres vampires. Lorsque je l'ai rencontrée je l'ai prise pour une intruse et j'ai voulu la tuer. Elle s'est laissée faire. Je m'attendais à ce qu'elle m'attaque, à ce qu'elle essaie de prendre ma vie. Mais au lieu de ça elle me donnait la sienne. J'ai alors compris qu'elle était détruite, dans le même état que moi, on lui avait enlevé un être cher.
Vous autres les vampires, les sangs-purs tout particulièrement vous agissez comme des trous noirs, comme du pétrole dans la mer. Vous ternissez tout, vous recouvrez ce qui vous entoure de ténèbres, plongez chaque objet, chaque etre dans l'obscurité... Mais Yona... Elle est différente... Elle n'assombrit rien, elle éclaire ce qui l'entoure d'une douce lumière apaisante... Au début je voulais simplement lui redonner goût à la vie, je l'ai invitée chez moi. Avant que je n'ai pu réaliser quoi que ce soit c'était trop tard…
Ce n'est arrivé qu'une fois, même si l'on s'est revus après. De simples rendez-vous... Puis elle a commencé à m'éviter, à sécher mes cours, puis à ne plus quitter sa chambre.
C'est quand je suis allé la voir que j'ai appris ce qu'il se passait, je lui ai laissé le choix, c'était sa décision et je la soutiendrais quoi qu'il arrive. 
Elle m'a sauvé de mes propres ténèbres, je faisais des choses affreuses avant de la rencontrer. J'ai fais couler le sang des tiens par vengeance. Pour courir après un fantôme, pour obtenir des réponses que je n'aurais jamais eues et que je n'obtiendrais jamais.


Kaname fut étonner de voir Yagari ce confié à lui, il fut d’autant plus étonné de voir qu’il ne mentait pas un seul instant. Il le voyait bien, cet homme face à lui était complètement amoureux de sa cousine, ce qui l’étonna. Yagari avait toujours était un homme froid et sans coeur, comment Yona avait donc t-elle fait pour le métamorphoser de la sorte ?
L’héritier des Kuran resta de marbre, il ne voulait pas lui montrer que son cerveau était actuellement de tourner à mille à l’heure.
Puis il tilta, quelles choses avaient-il donc fait ?
Bien sur Kaname ce douter de la réponse il n’avait pas besoin de demander il était sur que l’hunter avait probablement tuer des vampires qui n’étaient pas sur la liste de la pire des façon possible.
Il ne le reprit cependant pas.

Quand il aperçu un léger sourire sur le visage de son adversaire il tiqua.

-Je te prierais d’enlever ce sataner sourire de ton visage, je ne fait pas ça pour toi. Je fait ça pour elle, elle à déjà perdu sa mère elle n’a pas besoin de perdre son enfant alors qu’elle souhaite juste être avec toi pour avoir sa propre famille.
Même si tu nous déteste, hormis elle, les sangs purs on droit eux aussi au bonheur surtout une personne comme Yona, elle n’est pas comme moi, elle à un coeur.


Et il pensait tout ce qu’il disait. Sa cousine était une bonne personne, puis au fond il lui devait bien ça, il avait tout de même tuer sa mère, même si il n’en avait aucun regret et bientôt il tuerait son père.

- Mais crois moi la maintenant, la seule chose dont j’ai envie c’est de t’arracher la tête, les conséquences de tout ceci seront terribles, il ce passe déjà beaucoup trop de chose dans l’ombre, elle n’est pas en sécurité ici et les autres non plus. Je lui est promit de la protéger mais je vais avoir besoin de ton aide.  

_________________

Qui peux me comprendre, peut être toi ? Invité



Merci Yûki *.* ♥️

Spoiler:
 


Ma tristesse, ne devient que colère.....:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampireknight-rpg.forumactif.org
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 512
Points d'expérience. : 239

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    Jeu 23 Nov - 0:58

Après sa crise le professeur eut du mal à se calmer. Son sang semblait bouillir dans ses veines et son instinct continuer à lui crier de se débarrasser une bonne fois pour toute de ce gêneur. Heureusement pour lui, et pour Kaname un peu aussi, sa raison fut plus forte et il parvint à récupérer le contrôle. Au bout de quelques minutes son corps était redevenu parfaitement normal, il put alors relever la tête et utiliser de nouveau sa main droite qu'il gardait dissimulée jusque-là.
Il savait très bien que le président de la Night Class avait vu ce qu'il s'était passé. Il n'était déjà pas aveugle lorsque les choses se produisaient dans son dos, mais alors juste sous son nez...
Cependant il ne demanda aucune explication à Tôga, ce qui, avouons le, le surprit plus que légèrement. Il sembla même l'écouter lorsqu'il s'expliqua par rapport à sa relation avec la jeune Hio, bon sang, Kaname était malade ? Peu importait, au moins maintenant il savait qu'il ne plaisantait pas, qu'il était sincère et ne jouait pas avec elle comme aurait pu le faire n'importe quel connard désireux de se venger d'un groupe de personnes. Ici, les vampires.
S'il avait pu sembler se dissiper quelque peu pendant qu'il parler, le sang-pur parvint toutefois à capter de nouveau son attention lorsqu'il déclara qu'il comptait protéger Yona. Si cela ne causa qu'un sourire inoffensif sur ses lèvres, Kaname en fut agacé alors le brun le chassa bien vite.

-Du calme, je me foutais pas de toi. Je sais pas pourquoi tu surprotège la fille de Kaien mais t'as sûrement de bonnes raisons qui ne me regardent pas. Tu serais pas soulagé aussi si t'apprenais que quelqu'un t'aiderais à la mettre hors de danger ? Eh bah c'est juste la même chose pour moi. Comme tu l'as dis, tous les sangs-purs n'ont pas de cœur, certains se moquent des gens, s'en servent comme des pions. J'ai déjà perdu ma fiancée à cause d'un level A. T'as du en entendre parler, nan ? Ça avait fait le tour de la Guilde et du Conseil pendant un moment. Le grand Yagari qui se fait défigurer par sa femme et qui l'abat juste après. Ces crétins adorent les drames, quand ça fait couler de l'encre, quand ça entretient la haine.

Sur ses dernières paroles le ton du chasseur s'était fait beaucoup plus dur, voir cassant. Il n'avait pas pu finir de dire ce qu'il souhaitait. Les mots se bousculaient dans sa tête mais l'idée était là, écrites en lettres de sang, gravé dans son cœur et dans ses tripes. "Je serais incapable de revivre ça.
Seulement aucun mot n'avait pu franchir ses lèvres, seule restait un sentiment de rage et d'impuissance face aux événements passés, comme suspendu à un fil funeste.
Il en voulait énormément à tous ces salauds qui avaient profité de son malheur pour faire grandir la discorde. Mais ce n'était pas que ça, il leur en voulait aussi pour l'avoir encourager, pour lui avoir retourné le cerveau avec tous leurs mensonges, créant de faux suspects, sachant pertinemment qu'il irait les capturer, essayerait de les faire parler et les descendrait juste ensuite. Il était devenu l'homme parfait lorsqu'il s'agissait de faire disparaître un vampire gênant. Au fond il s'en doutait probablement, mais sa rage et sa soif de vengeance l'aveuglaient.

-Je t'aurais laissé faire volontiers en échange de ton aide si elle n'avait pas besoin de moi... Ça ne me dérange pas d'aider, peu importe ce dont il s'agit, je ne suis pas du genre à avoir peur de me mouiller. Quant à ma carrière d'hunter, je m'en moque pas mal.

Grogna le loup mais d'une manière qui pouvait presque sembler sympathique. Ses mots bien qu'ils pouvaient passer pour de l'orgueil mal placé avaient en réalité une signification tout autre. Il était prêt à tout sacrifier pour elle. Il était prêt à tout pour la protéger, peu importait le risque ou les conséquences, il ferait ce qu'il aurait à faire. Il leur devait bien ça, à elle et à Kaname, pour les avoir mit dans une position pareille.
Le professeur poussa un profond soupir. Voilà où une nuit inattention les avaient conduits. Lui qui était persuadé que la rouquine n'était pas féconde, selon ses propres mots, et qui s'attendait seulement à la voir de temps à autres pour un restaurant, un cinéma, jusqu'à ce que l'un des deux se lasse et s'éloigne, même si au fond de lui il ne le souhaitait pas.
Mais après tout depuis Hana il avait été incapable de s'engager dans quelque chose de sérieux, surtout avec une femme. A vrai dire, Yona fut même la première avec qui il eut de nouveau une... Relation d'ordre intime. Et à bien y penser, il n'aurait pas souhaité que ce fût avec une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Faites ce que je dis, pas ce que je fais.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faites entrer l'accusé
» Ne vous faites pas de mauvais sang
» Qu'est-ce que vous faites à cette heure ?
» Que faites-vous en ce moment ?
» Comment vous faites vos signature avec les pokemon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: ACADÉMIE CROSS :: Salles de classe-
Sauter vers: