Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivée à bon port

Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 37
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Arrivée à bon port   Ven 10 Nov - 19:16


Life is a butterfly. La vie est un papillon. Jolie métaphore, n'est-ce-pas ? Certes, certains arriveront à y trouver une incompréhension. Certainement les moins cultivés. Les pauvres. Moi, cette phrase, je la trouve tellement vraie. La vie, comme un papillon, peut s'envoler au moindre coup de vent. Une brise peut vous faire rencontrer un bel inconnu qui va changer votre vie. Une tempête peut éloigner les personnes néfastes de vous. La vie, comme un papillon, est éphémère. Nous commençons chenilles, petits et fragiles. Puis nous trouvons notre cocon, l'adolescence, durant la période où on tente de se rebeller, et de trouver sa voie. Et, une fois cette période passée, nous devenons enfin papillon. Grands, majestueux, puissants. Nous nous envolons vers notre avenir, vers notre destin. La vie, comme un papillon, nous emmène, au gré du vent, dans des directions différentes. Un jour on est pauvre, mais on peut tout aussi bien gagner à la loterie et être riche le lendemain. La vie, comme un papillon, est composée de milliers de touches de couleurs, toutes différentes les unes des autres. Ces touches de couleurs, c'est chacun de nous. Ce sont les professeurs, les enfants, les retraités. Mais aussi les architectes, les agriculteurs, les fossoyeurs. La vie est, de bien des manières, l'égale du papillon. Et le papillon est une partie de la vie. Incroyable, n'est-ce-pas ?

Tout aussi incroyable que ma chance. Ce jour-là, il y a plusieurs mois, j'avais tout de même eu de la chance. J'avais entendu cette conversation, entre les deux vampires. Je sais, c'est mal d'écouter les conversations des autres. Je sais que je n'aurais pas dû laisser traîner mes oreilles, mais j'avais tellement pris l'habitude d'être attentive à ce qui m'entoure que cela m'arrivait de capter des choses qui, au fond, ne me regardaient pas. Mais je ne dévoilais mes apprentissages à personne. De toute façon, je n'avais personne à qui raconter ça. Personne pour m'accompagner, dans mes longues marches solitaires, que ce soit en forêt ou en ville. Alors j'écoutais, encore et toujours, les bruits autour de moi. Les cris des bambins, le chant des oiseaux, les bagnoles ou la rivière. Tout dépendait du décor, me direz-vous. J'avais toujours mes sens tournés vers l'extérieur, en étant le plus attentive possible à ce qui était autour de moi. Pour éviter tout accident, bien entendu. Une façon, pour moi, de surtout rester tranquille, de ne pas éveiller l'intérêt des humains. Et comment je me nourrissais ? Bah, de la façon la plus normale qui soit : je chassais. Très peu, par contre. Je faisais en sorte de chasser des personnes dont on ne remarquerait pas la disparition, des SDF, ou des personnes en pleine déperdition. Je leur sautait dessus en pleine nuit, en les bâillonnant avec ma main. Ingénieux, hein ?

Puis, un jour, j'avais vu l'endroit tant cherché. L'imposant bâtiment dédié, je suppose, aux appartements et aux salles de classe. J'avoue avoir été jeter un rapide coup d'oeil, mais sans m'y attarder. Il faisait nuit, et je faisais très attention à ne pas me faire repérer. Je quittais silencieusement le gros bâtiment pour me diriger dans une sorte de cour. Là, il y avait deux allées. En béton, rien de tel pour arriver en faisant du bruit. Enfin, les humains n'entendraient pas, mais j'étais sûre que les vampires, eux, ils sauraient que j'arrivais. Bon, au fond, cela ne m'inquiétait pas. J'avais été préparée à beaucoup de choses dans ma vie. Je connaissais déjà l'indifférence, la douleur, la violence. Ici, si on ne m'acceptait pas, cela ne me serait pas quelque chose de totalement étranger. Finalement en m'approchant, je discernais un autre bâtiment, appelé "Pavillon de la Lune". Certainement le dortoir des vampires. C'est en toute sérénité - bon, d'accord, j'avais quand même un peu d'appréhension - que je poussais la grosse porte en bois qui refermait l'entrée du bâtiment. Mes yeux parcoururent la décoration, que je jugeais assez jolie. Je finis par aller m'asseoir sur un des fauteuils, attendant qu'on daigne enfin remarquer que j'étais là. Tout de même, les vampires vivent la nuit, alors pourquoi est-ce-que j'étais seule ? Oh, attendez, j'entends des pas ! Serait-ce quelqu'un qui vient voir qui amène une nouvelle odeur ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar
Messages : 265
Points d'expérience. : 153

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Ven 10 Nov - 20:43

Lors de son arrivée à l'Académie, Yona n'était encore qu'une chrysalide à moitié fendue. Une aile fripée était sortie du cocon mais si fragile et malingre qu'un coup de vent trop brusque aurait put l'arrancher et condamner le frêle papillon rouge au sol pour l'éternité. Elle n'avait du rang de princesse des Hio que le titre et le sang. Elle était une vampire qui cherchait à refouler sa nature pour paraître la plus humaine possible et c'est une créature dénuée de volonté propre que le professeur Yagari avait trouvé ce soir là.
Heureusement les choses étaient toutes autres aujourd'hui.
Yona n'était pas encore une fleurs éclose aussi magnifiquement que sa mère, mais la fille de Shizuka gagnait en expérience chaque jours. Elle avait Kaname comme modèle et Tôga comme amour et soutiens. Son futur ne promettait pas d'être des plus calmes, aucun vampire venant d'une famille noble ne le pouvait, mais la demoiselle se construisait lentement des bases sûres pour évoluer dans ce monde de prédateurs. C'est ainsi qu'elle avait hérité pour cette soirée de la surveillance du campus en l'absence de son charismatique cousin qui s'était rendu à une réception. Pour l'heure, la rouquine n'avait pas besoin de remplir de tels devoirs officiels, son intronisation auprès de la société vampirique n'avait pas encore été faite si bien qu'elle possédait encore une once d'anonymat pour ceux qui n'avaient pas encore entendu les rumeurs sur l'engeance en fuite de Shizuka Hio et Rido Kuran. Tout en était qu'à l'instant où une aura inconnue était entrée dans le campus, la demoiselle s'était arrêtée dans la rédaction d'une lettre et s'était concentrée sur l'individu étranger. Ce dernier n'avait fait que visiter les lieux avant de rentrer dans le pavillon de la Lune, ne montrant aucune intention hostile à première vue. Les autres élèves étant en cours, la bâtisse était presque déserte si bien que le fantôme écarlage qui hantait les lieux s'était dirigé à pas menus au rez-de-chaussé pour acceuillir l'élément perturbateur. Yona y découvrit une jeune fille confortablement assise dans l'un des canapés. Cette dernière avait une longue chevelure blanche et une peau de porcelaine ce qui ne faisait que souligner la beauté inhumaine commune aux membres de leur espèce. Il ne fallut guère beaucoup d'efforts à la level A pour saisir l'origine noble de celle qui lui faisait face. Cependant Kaien Cross n'avait pas annoncé de nouvel élève, à moins qu'il ne se soit gardé de les prévenir simplement par amusement ? La Hio était perplexe sur la question mais remit ses interrogations à plus tard, préférant se confronter directement à l'aristocrate demoiselle.

-Je vous souhaite la bienvenue ici. Êtes-vous une nouvelle élève ? Quoiqu'il en soit, enchantée, je m'appelle Yona.

La rousse enfant avait accompagné ses paroles d'un sourire aimable, non sans se faire la remarque personnelle et intérieure que sa présentation était pitoyable. Les membres les plus distingués de la Night aurait sans doute été déçus du manque de charisme de la part de cette sang-pure qu'ils avaient appris à considérer comme une personnalité sauvage et peu éduquée. Ne restait plus à la jeune noctambule qu'à espérer que son interlocutrice ne partagent pas ces vieilles mentalités conservatrices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Sam 11 Nov - 1:32


L'observation et l'écoute sont la clé pour n'être surpris par rien, ni personne. Avoir toujours les oreilles qui traînent, et les yeux qui font gaffe au moindre détail, même infime, d'une personne. Un pli d'un vêtement, une lueur dans le regard, un rien suffit pour anticiper. Et, parfois, il faut aussi mêler à la vue et l'ouïe, l'odorat. Sentir les odeurs, cela permet de prévoir l'arrivée de quelqu'un, même si on ne le voit pas et qu'on ne l'entend pas. C'est, sans aucun doute, ça qui m'a trahie. Je n'avais pas pris soin de masquer mon odeur. Peu m'importait qu'on sache que j'arrive ou non, dans tous les cas, la nouvelle se répandrait bien assez vite. Dans quelques heures, tout le monde saurait qu'une nouvelle vampire venait d'intégrer la Night Class. Si ce n'était pas déjà le cas pour tous mes semblables. Finalement, quand j'avais entendu le bruit de pas dans le couloir, qui se rapprochait inlassablement de moi, je ne pus m'empêcher de lâcher un profond soupir de soulagement. Il y avait bien quelqu'un dans ce bâtiment. Je n'aurais pas à attendre des heures, sans personne, non. J'avais fait une entrée raisonnable, marquée par le simple claquement de mes talons sur le sol dur de l'allée qui menait à nos dortoirs, et le frottement continu du lourd tissu de ma robe noble sur le béton. Mais, au fond, cela avait suffit à attirer une personne, heureusement.

Quand mes yeux se posèrent sur la nouvelle venue, j'agissais exactement comme j'en avais pris l'habitude. Ses vêtements n'étaient pas aussi sophistiqués que les miens, je dois l'avouer, mais ils lui allaient parfaitement. Elle avait l'air du genre modeste, et peut-être même qu'elle n'aimait pas montrer sa supériorité. Parce que, je le reconnaissait à son odeur, elle était elle aussi issue d'une famille de nobles. Ses cheveux étaient d'une couleur que je ne parvenais pas bien à définir. Pour tout vous dire, j'hésitais entre le rose, le violet, le rougeâtre. Peut-être que c'était un savant mélange de ces trois couleurs, ce qui me paraissait encore plus incroyable. Mais je ne le montrais pas. Quant à ses yeux, ils étaient violets pâles. Et, je le vis surtout quand elle s'approcha un peu plus, ils étaient assez facile à déchiffrer pour une habituée comme moi. Je la vis sourire, elle était ainsi donc du genre sympathique. Parfait. Elle me fit doucement rire lorsqu'elle me vouvoya, me souhaitant la bienvenue à l'Académie. Elle me questionna aussi sur le fait que j'étais, ou non, une nouvelle élève de l'établissement. Et elle finit par mettre cette question de côté, doucement, en me donnant son prénom. Je lui rendis alors son sourire. Il fallait que je fasse des efforts pour être acceptée ici. Puis, souriant aussi, je pris un ton cependant un peu distant, répondant :

Merci à toi. Je suis... On va dire que je suis un peu... Une invitée surprise. Je ne suis pas officiellement inscrite. Et je me nomme Himaya, Himaya Kyran, enchantée aussi.

Les présentations étaient faites, je m'étais levée pour aller faire un petit signe de tête à son intention. Une façon, simple mais efficace, de la saluer avec la prestance d'une Dame. Finalement, peut-être qu'elle était de la noblesse, et qu'elle était modeste, mais quelque chose me disait que cette jeune femme allait être une amie. Elle avait l'air gentille, amicale, et j'avais envie de lui faire un peu confiance. Finalement, je repris, sur le même ton qu'auparavant :

Pourrais-tu m'indiquer où dois-je m'inscrire ? Je tiens à être dans les règles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar
Messages : 265
Points d'expérience. : 153

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Sam 11 Nov - 13:04

Un bref instant, Yona s'était attendue à ce que la jeune femme ait un lien de parenté avec les Hio comme les Kurenai par exemple. Les cheveux pâles étaient en effet une caractéristique de la lignée en dehors de quelques exceptions comme Yona elle-même. Elle tenait cette couleur inédite d'une grande tante toujours en vie à cette heure, Kanade Shoto, et mariée à un membre de la branche secondaire des Shoto. Mais en dépit de sa chevelure couleur neige, la nouvelle venue n'avait manifesté aucun signe de reconnaissance envers elle et quand celle-ci prit la parole ce fut pour la tutoyer. Ce simple détail avait suffit à rassurer Yona qui comprenait par là que son interlocutrice n'appartenait pas au cercle proche de sa famille maternelle et n'avait aucunement conscience de sa nature de level A. Autrement le comportement de la belle inconnue aurait-ii été le même en sachant quel sang était devant elle ? L'idée de cet anonymat temporaire plaisait à Yona qui allait donc pouvoir apprendre à connaître cette personnalité neuve sur le campus sans que les conventions sociales ne soient trop présentes.

-Alors enchantée de faire ta connaissance. Je me permets de te tutoyer en retour, cela ne te dérange pas ?

La noblesse de son interlocutrice était inscrite dans chacun de ses mouvements ainsi que dans son attitude. Ce n'était pas de ces manières extravagantes et dédaigneuses envers les classes inférieures mais simplement une grâce et une tempérance naturelle. Du moins c'était l'impression que cette aristocrate donnait à Yona qui ressentait un respect tout instinctif pour cette personne.
Ainsi quand cette dernière l'avait salué de la sorte, la rousse l'avait reproduit en inclinant respectueusement le menton. La jeune femme était intriguante mais aussi intimidante et la noctambule ne souhaitait pas froisser inutilement cette enfant de la nuit.

-Actuellement Maitre Kaname n'est pas présent, il te faudra attendre son retour. Il est le président de la Night-Class et un proche ami du directeur. En ce moment Kaien Cross est plutôt occupé donc je suppose que c'est le président ou son second, Takuma Ichijo, qui se chargera des formalités te concernant. Mais je ne pense pas qu'il y aura un quelconque problème, tant que tu n'attaques pas les humains présents sur le territoire.

Les nouveaux venus étaient rarement autorisés en cours d'année puisqu'ils avaient manqué le commencement du programme mais quelque chose soufflait à Yona qu'Himaya ne rencontrerait pas de difficulté particulière sur ce point. Son nom de famille était par ailleurs porteur de prestige, la sang-pure reculée l'ayant entendu au détour de quelques conversations entre ses semblables, si bien que les autres élèves verraient d'un bon oeil l'arrivée d'un membre de ce lignage.

-Il se pourrait qu'ils soient méfiants de premiers abords mais c'est parce que nous avons rencontré un problème avec une élève arrivée en cours d'année il y a plus d'un an. Il s'agissait en réalité de Shizuka Hio qui avait emprunté un corps d'une adolescente noble afin de porter atteinte à maître Kaname. L'affaire a plus ou moins été étouffée mais certains s'en souviennent très bien et je tenais donc à te mettre au courant afin que tu ne te ressentes pas rejetée ou insultée par leurs attitudes.

Kaname ne serait sans doute pas facile à convaincre mais les frasques de Shizuka devaient-elles influer sur l'arrivée de nouvelles recrues ? Certainement pas, c'était purement injuste bien que Yona reconnaisse que la méfiance soit de mise pour éviter ce genre d'incident.
Ne souhaitant pas s'adonner à ce genre de réflexion pour l'heure, la rouquine se tourna vers son interlocutrice et lui fit signe de la suivre en lui adressant un sourire rassurant.

-Mais tu peux évidement rester ici jusqu'au retour de notre président, il est impoli de ne pas accueillir nos invités sur le campus. Nous avons une autre sang-pure ici, la cousine de Kaname-sama, elle penchera sans doute en ta faveur puisqu'elle est une élève arrivée en cours d'année tout comme toi donc tu n'as pas d'inquiétude à te faire, ton inscription est presque faite ! En attendant, tu désires que je te fasse visiter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Dim 12 Nov - 17:01


Alors enchantée de faire ta connaissance. Je me permets de te tutoyer en retour, cela ne te dérange pas ?

Ainsi, la jeune femme qui me faisait face me demandait mon autorisation pour me tutoyer. Pourtant, elle le fit aussi, avant que je n'ai pu lui répondre. Bon, en soi, je ne lui aurais pas interdit de me tutoyer. Non, en réalité, cette façon de discuter, c'était plaisant. Elle aussi mettait mon range de côté, pour me parler normalement. N'était-ce pas une façon de prouver qu'au fond, on était pareilles ? Je n'en savais trop rien, à vrai dire je ne m'attardais pas sur la question. Elle semblait gênée, comme si le fait que je montre d'où je venais la mettait en infériorité par rapport à moi. Alors que non, elle était mon égale. Oui, à mes yeux, je n'étais pas supérieure à elle. J'arrivais dans un endroit où, enfin, j'allais être acceptée, parmi des gens comme moi. Même si, au fond, je venais d'une classe noble. Elle aussi, de toute façon. Je le devinais à son nom, mais je n'étais pas pour autant dédaigneuse. La jolie demoiselle prit la parole, de nouveau, et j'écoutais son monologue avec attention :

Actuellement Maitre Kaname n'est pas présent, il te faudra attendre son retour. Il est le président de la Night-Class et un proche ami du directeur. En ce moment Kaien Cross est plutôt occupé donc je suppose que c'est le président ou son second, Takuma Ichijo, qui se chargera des formalités te concernant. Mais je ne pense pas qu'il y aura un quelconque problème, tant que tu n'attaques pas les humains présents sur le territoire. Il se pourrait qu'ils soient méfiants de premiers abords mais c'est parce que nous avons rencontré un problème avec une élève arrivée en cours d'année il y a plus d'un an. Il s'agissait en réalité de Shizuka Hio qui avait emprunté un corps d'une adolescente noble afin de porter atteinte à maître Kaname. L'affaire a plus ou moins été étouffée mais certains s'en souviennent très bien et je tenais donc à te mettre au courant afin que tu ne te ressentes pas rejetée ou insultée par leurs attitudes. Mais tu peux évidement rester ici jusqu'au retour de notre président, il est impoli de ne pas accueillir nos invités sur le campus. Nous avons une autre sang-pure ici, la cousine de Kaname-sama, elle penchera sans doute en ta faveur puisqu'elle est une élève arrivée en cours d'année tout comme toi donc tu n'as pas d'inquiétude à te faire, ton inscription est presque faite ! En attendant, tu désires que je te fasse visiter ?

J'écoutais tout, sans montrer aucun sentiment. Cependant, en moi, je sentais déjà quelques rires internes naître. Déjà, c'était quoi ce narcissisme ? "Maître" ? En quoi ce sang pur était-il le Maître d'autres vampires ? Je cachais sans difficulté mon amusement, et un peu mon agacement. Ensuite, elle m'expliqua qui se chargerait de moi, je hochais la tête. Peu importe qui le faisait, tant qu'il le faisait bien. Enfin, elle vint à aborder les possibles rejets que j'aurais à affronter, puisque j'arrivais en cours d'année. Mes doigts se serrèrent légèrement. Mais je ne disais rien, restant tout à fait calme. Je comprenais qu'ils aient peur qu'une autre histoire visant "Maître Kaname" se passe, mais en vérité, je n'avais en aucun cas envie de m'attaquer à "Maître Kaname". D'ailleurs, je laissais un petit rire échapper. Puis, comme si je n'étais pas atteinte par le probable rejet que je subirais, je levais les yeux au ciel. Quand elle me proposa de me faire visiter, ce fut un peu le déclic. J'acceptais d'un hochement de tête, la suivant dans les différents couloirs. Cependant, avant qu'elle n'ait commencé à m'expliquer quelles étaient les salles, je me décidais à exposer mes ressentis à la jeune vampire, le tout avec une pointe d'ironie et d'humour :

Eh bien, que "Maître" Kaname se rassure, je n'ai absolument pas envie de lui porter atteinte. Mais... Tout le monde l'appelle Maître ? Non, parce que je n'ai aucun Maître, je suis libre. Et, pour ce qui est du rejet... Faut pas s'en faire pour moi, je connais le rejet, la douleur que ça procure, la solitude dans laquelle ça nous plonge. Où sommes-nous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar
Messages : 265
Points d'expérience. : 153

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Jeu 23 Nov - 13:48

Yona avait prit le risque en effet de la tutoyer. En payerait-elle de lourdes conséquences ? La jeune femme ne lui semblait pas être une de ces adolescentes hautaines qui peuplaient la Night-Class aussi la rouquine avait-elle décidé un peu effrontément de se baser sur sa première impression.

Eh bien, que "Maître" Kaname se rassure, je n'ai absolument pas envie de lui porter atteinte. Mais... Tout le monde l'appelle Maître ? Non, parce que je n'ai aucun Maître, je suis libre. Et, pour ce qui est du rejet... Faut pas s'en faire pour moi, je connais le rejet, la douleur que ça procure, la solitude dans laquelle ça nous plonge. Où sommes-nous ?

C'étaient là presque les premières paroles qu'elles échangeaient et la noctambule écarlate ne put retenir une expression de surprise en constatant que la nouvelle venue possédait une certaine nonchalance. Malgré la grâce toute naturelle qui était sienne, malgré l'honneur de son nom, la noble dame ne paraissait guère hautaine avec de telles paroles. Un brin de rébellion vis à vis de l'ordre établit peut-être ? Loin de s'en offusquer, Yona accueillit de tels propos avec un large sourire soulagé, et avouons-le plus sincère que ceux ayant trôné sur son visage jusqu'ici.

-Non, tu n'es pas obligée de le faire. Les autres élèves le font parce qu'ils sont fidèles à Kaname et reconnaissent en lui le leader qu'ils veulent suivre, mais ne t'en fais pas, jamais il ne te forcera à lui témoigner un respect abusif. L'important est que tu le respectes comme n'importe quel être vivant, il ne demande jamais des honneurs de prince. C'est un tempérament quelque peu froid et distant mais c'est une bonne personne au fond. Par contre je dois avouer que je suis un peu surprise, je m'attendais à ce que tu fasses partie de ces familles qui vouent un véritable culte aux sang-purs avec ce nom qui est tiens.

Le rire sardonique de son interlocutrice avait un peu déstabilisé Yona qui ne parvenait pas à cerner la future élève pour l'instant. Avait-elle des tendances sarcastiques ? Cependant cette dernière lui fit par de sa solitude passée et la rousse préféra supposer que sa compagne de visite avait développé un certain côté libertaire.

-Ils finiront bien par se rendre compte que tu n'es pas une intruse. Cela prendra quelques jours seulement... Le rejet est toujours une sensation désagréable, même si on le supporte, les choses sont nettement plus faciles sans lui.

Et cela la peinerait que les protecteurs de son cousin prennent en grippe leur invitée surprise.
Les tensions dans la Night Class étaient sans cesse présentes, chacun cherchant à s'attirer les faveurs du dernier des Kuran, que ce soit par réelle fidélité ou hypocrisie évidente. Cependant Himaya ne semblait guère partager leur mentalité, une attitude qui risquait d'en froisser certains qui finiront par s'y habituer avec le temps.

-Ici nous sommes à l'étage des chambres. Les chambres peuvent accueillir jusqu'à quatre personnes même si en général les élèves préfèrent être à deux ou trois maximum par pièce. Chaque chambre à sa salle de bain personnelle ainsi que des toilettes. En revanche le repas se prend dans le réfectoire en rentrant des cours. L'Académie est séparée en deux classes, la classe de jour nommée Day-Class qui comporte des humains et suit les cours la journée. Et nous, la Night-Class qui accueillons évidement les vampires et suivons l'enseignement de professeurs de notre espèce. Hormis l'un d'eux. Un chasseur du nom de Tôga Yagari qui est chargé de surveiller notre comportement comme si nous étions de vulgaires animaux qui ne souhaitent que dévorer les humains. Nous n'avons pas eus le choix, la Guilde l'a imposé.

En évoquant le professeur d'éthique, la jeune femme avait opté pour un ton plus dur comme si la colère la gagnait à ce sujet. Il était connu de tous que la fille de Shizuka et l'hunter ne s'entendaient pas du tout voire se haïssaient même. Il n'y avait jamais eut de véritables altercations entre eux mais l'hostilité était palpable quand ils se trouvaient dans la même pièce et les regads qu'ils échangeaient étaient rarement amicaux.
Mais tout cela n'était que couverture.
En vérité, ils entretenaient une relation interdite, connue uniquement de Kaname et du professeur d'histoire de la Day-Class, James Baskerville. Une union entre eux risquant d'attirer les griefs de la Guilde et du Conseil des anciens, ils se cachaient comme ils le pouvaient afin de sauvegarder leur vie. Aussi Yona était-elle obligée de mentir à la belle albinos, bien que cela lui plaisait peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Jeu 30 Nov - 13:54


Ouf, je n'avais aucune obligation de l'appeler "Maître". Enfin, même si je n'avais pas eu le choix, je ne l'aurais pas fait. Bien entendu, j'avais du respect pour Kaname Kuran, mais il n'était pas mon "maître". Cela me fit légèrement sourire quand elle m'apprit que ceux l'appelant ainsi lui témoignaient de la loyauté et de la fidélité. Eh bien, parfait, parce que pour que je sois loyale avec lui, il ne lui suffirait pas d'utiliser son nom. Il me fallait des actes, des preuves qu'il méritait que je le suive. Ce n'était pas de la vanité, mais simplement une façon de penser qu'un nom ne faisait pas tout. D'ailleurs, en parlant de nom, sa remarque ne fit sourire. Elle me confia qu'elle pensait que, avec mon nom, j'étais de ceux qui vouent un culte total aux sang-purs. C'est avec un petit air surpris et une lueur de vide dans le regard que je me contentais de répondre doucement :

Un nom ne fait pas de nous qui on est. Ce n'est pas parce que je suis une "Kyran" que je vais me prosterner devant tous les sangs pur.

J'avais mon petit caractère, j'étais différente de ce à quoi on peut s'attendre. Je n'avais pas l'air différente physiquement, mais malgré mon éducation stricte imposée par mon père, je n'étais pas comme lui. Lui, il se prosternait devant tout les sangs purs, comme si ils étaient des dieux. Moi, je jugeais une personne à ses actes, et non pas à son nom. Je ne jugeais pas au premier regard, mais j'admets que cela comptait. Jamais je n'avais eu besoin de me traîner au sol devant des vampires supérieurs à moi. Un rang ne fait pas de nous forcément ce que cela devrait. En effet, j'étais une noble et pourtant, je ne me comportait pas en supérieur vis à vis de la jeune femme qui me guidait. J'aurais pu, cela aurait été logique, j'étais une noble. Mais au-delà de ça, j'étais aussi une vampire, comme elle. Et c'était, à mes yeux, mon égale dans cet établissement. Nous étions deux étudiantes, deux jeunes femmes, et rien n'était plus important. Je posais de nouveau mon regard rouge-violet sur elle, tout en écoutant de nouveau sa douce voix m'expliquer le comportement de ceux qui vivaient ici :

Ils finiront bien par se rendre compte que tu n'es pas une intruse. Cela prendra quelques jours seulement... Le rejet est toujours une sensation désagréable, même si on le supporte, les choses sont nettement plus faciles sans lui.

Elle avait raison. Et je le savais. Finalement, elle commença son explication du Pavillon :

Ici nous sommes à l'étage des chambres. Les chambres peuvent accueillir jusqu'à quatre personnes même si en général les élèves préfèrent être à deux ou trois maximum par pièce. Chaque chambre à sa salle de bain personnelle ainsi que des toilettes. En revanche le repas se prend dans le réfectoire en rentrant des cours. L'Académie est séparée en deux classes, la classe de jour nommée Day-Class qui comporte des humains et suit les cours la journée. Et nous, la Night-Class qui accueillons évidement les vampires et suivons l'enseignement de professeurs de notre espèce. Hormis l'un d'eux. Un chasseur du nom de Tôga Yagari qui est chargé de surveiller notre comportement comme si nous étions de vulgaires animaux qui ne souhaitent que dévorer les humains. Nous n'avons pas eus le choix, la Guilde l'a imposé.

Je restais de marbre. Je m'attendais bien à ce genre de trucs, ils n'allaient pas mélanger humains et vampires. Ce serait comme mélanger lions et gazelles, mouches et araignées. Ce serait dangereux, risqué. Mes yeux papillonnèrent jusqu'au bout du couloir, avant de demander :

Et Kaname-Kun accepte un chasseur ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar
Messages : 265
Points d'expérience. : 153

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Ven 15 Déc - 11:44

Un nom ne fait pas de nous qui on est. Ce n'est pas parce que je suis une "Kyran" que je vais me prosterner devant tous les sangs pur.

Cette remarque arracha un petit sourire sincère à Yona. La rouquine tenta de le réprimer, ne désirant pas en expliquer les raisons. Mais une question angoissante la saisit. Quand Himaya découvrira le véritable rang de Yona, lui en voudra t-elle de ne pas lui avoir dit la vérité dès le départ ? L'enfant de la nuit préféra ne pas y réfléchir pour le moment. La réaction de la jeune femme n'était de toute manière pas prévisible et avec un peu de chance, elle n'en aurait rien à faire comme elle n'avait cure de la nature de Kaname pour privilégier la personne.
Cette personnalité atypique désarçonnait la Hio qui ne s'était pas attendu à rencontrer un esprit aussi libertaire parmi les noctambules. Yona ne pouvait connaître encore le moral ni même les principes de la future élève mais sentait qu'elle n'était effectivement pas comme les autres. Les apparences étaient trompeuses après tout...

-Tu es bien la première ici que j'entends dire ça. Certes il y en a quelques-uns qui se fichent pas mal du nom mais ils se manifestent rarement aussi clairement que toi.

Shiki et Rima se tenaient hors de toutes ces convenances idiotes, mais obéissaient en revanche aux ordres de leur famille respective quand la situation l'exigeait. Rencontrer une noble contre les mentalités des siens était un fait quasi impossible dans cette société. Comment les Kyran traitaient-ils donc leur fille pour ses idéaux différents ? D'après les rares paroles de son interlocutrice, la rousse en avait déduit que son chemin jusque l'académie n'avait pas dû être un long fleuve tranquille, encore moins avec une arrivée aussi imprévue et sans aucune inscription.

Et Kaname-Kun accepte un chasseur ?[/justify]

La question était complexe. Pouvait-elle lui révéler l'existence de Zero sans qu'elle n'en vienne elle aussi à mépriser le jeune chasseur comme leurs congénères ?

-Il y a un garçon recueilli par le directeur, Zero-kun. Tu le rencontreras sans doute en tant que chargé de discipline... Disons qu'il hait notre espèce car une sang-pure a éradiqué toute sa famille, Shizuka, la même qui s'en est pris à Kaname l'an dernier. Elle l'a mordu... Et depuis il dégénère en level E. Yagari-sensei est ici sur ordre de la Guilde pour surveiller Zero et le tuer avant que ce dernier ne cède totalement à la folie et perde toute raison. Kaname n'a pas vraiment son mot à dire sur cette histoire bien que cela ne lui plaise pas.

Zero...
L'être envers lequel Yona se sentait sans doute la plus coupable. Heureusement leurs routes ne s'étaient encore jamais croisé directement, mais il était clair qu'en apprenant son lien de parenté avec celle qui l'avait plongé dans ce cauchemar, il chercherait sans doute à l'éradiquer. Et combien l'idée de tuer le chasseur était douloureuse pour Yagari... La rouquine préféra ne pas développer sa réflexion sur ce macabre sujet et se força à sourire.

-Il n'est pas là pour nous, donc tu n'as rien à craindre hormis son sale caractère et les devoirs qu'il donne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Lun 19 Fév - 18:50


Tu es bien la première ici que j'entends dire ça. Certes il y en a quelques-uns qui se fichent pas mal du nom mais ils se manifestent rarement aussi clairement que toi.

C'était un peu particulier, comme concept. En soi, je n'avais rien contre les chasseurs, à partir du moment où ils me fichaient la paix. Tant qu'aucun chasseur ne me visait avec une arme, quelle qu'elle soit, ils pouvaient se balader comme ils voulaient. À partir du moment où j'étais menacée... Je pouvais leur être fatale. Sans mettre forcément les autres sangs pur en danger, je n'étais pas là pour foutre le bazar, mais au moins pour me sortir d'une mort certaine. Mais enfin, si Kaname Kuran voyait les chasseurs comme une bonne chose, je n'avais pas à m'en mêler. Bref, j'écoutais la suite de sa réponse avec intérêt, retenant sans peine le nom. "Zero". Très bien, donc ce fameux "Zero" était un orphelin qui nous détestait parce que sa famille avait été tuée par une sang pur, en le mordant, et il était chargé de discipline. Espérons que tout reste dans ma tête, pour que j'ai l'occasion de savoir à qui j'ai à faire si j'avais à le croiser. Ce qui me surprenait légèrement, c'est qu'il soit en train de devenir un level E et que personne ne l'ait déjà éliminé. Peut-être qu'il se conduisait bien. Oui, je pense que ça devait jouer. Ce qui m'arracha un léger sourire, c'est que même le sang pur qui régnait ici n'avait pas les pleins pouvoirs. Eh bien, cher Kaname, cela devait faire tout drôle d'avoir quelqu'un au-dessus de soi, sans rien pouvoir dire. Comme quoi tout était possible.

Il n'est pas là pour nous, donc tu n'as rien à craindre hormis son sale caractère et les devoirs qu'il donne !

J'esquissais un nouveau sourire, cette fois-ci amusé. Un garçon avec un sale caractère ? Parfait, ça risquait de faire quelques étincelles si il essayait de faire son grognon avec moi. Ça mettrait un peu d'ambiance dans ce pavillon qui semblait un peu... Morose, ennuyeux, je ne savais pas quel mot était le plus juste. Je parcourais autour de moi avec curiosité, avant de reposer mes yeux sur la jeune fille. Elle était à l'aise ici, comme si c'était sa seconde maison. En soi, j'espérais que cet endroit devienne un peu mon chez-moi, même si c'est temporaire. Mes mains se posèrent doucement sur ma robe, que je lissais légèrement, puis je reprenais la parole :

Et il y a beaucoup de vampires ici ? Et qui a "imposé" ces chasseurs parmi nous ? Bien que je n'ai rien contre eux, ils ne m'ont rien fait.
HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar
Messages : 265
Points d'expérience. : 153

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Mar 3 Avr - 13:58

Himaya intriguait Yona. Le comportement de cette jeune femme était atypique en son genre, mais pas extravagant comme certains enfants de bonne famille. La demoiselle semblait avoir pris son indépendance d'une quelconque manière et menait sa vie comme elle l'entendait. Yona avait l'impression qu'un souffle de liberté se dégageait de la noble albinos, un voile de mystère aussi. Himaya n'avait évoqué que peu la raison de sa venue à l'académie et n'avait pas formulé d'attente particulière si ce n'est découvrir les lieux si bien que Yona ne savait si les couloirs lui plaisaient ou non.

Et il y a beaucoup de vampires ici ? Et qui a "imposé" ces chasseurs parmi nous ? Bien que je n'ai rien contre eux, ils ne m'ont rien fait.

-Nous sommes environ une cinquantaine d'élèves dans notre classe, l'amphithéâtre est assez important. Les universitaires sont les plus nombreux, les parents de notre espèce ont du mal à se séparer de leurs enfants surtout quand ils sont petits. C'est pour cela que l'école primaire n'en comporte qu'une douzaine, et qu'au collège ils sont à peine vingt. La partie lycée a réussi à composer une classe entière de vingt-sept élèves.

La rouquine avait remarqué le sourire de son interlocutrice mais n'en avait pas compris le sens. Etait-ce par qu'un hunter devait enseigner à une classe de vampires et qu'une telle situation était assez ironique ? La fille de Shizuka ne savait pas trop et décida de passer outre. Elle ne pouvait connaître assez Himaya pour prétendre qu'elle devinait ce que la nouvelle venue pouvait bien penser.

-C'est la Guilde qui a décidé d'envoyer l'un des siens dans l'académie. C'est pour contrôler ce même Zero dont je t'ai déjà parlé. Pour le moment, il est encore à peu près stable et beaucoup sont ceux qui désirent lui laisser une chance, mais certains supérieurs de la Guilde ne sont pas de cet avis. Pour eux l'état de Zero est une menace, alors ils ont envoyé Tôga Yagari ici pour intervenir en cas de problème.

Rester détachée en prononçant de telles paroles était difficile pour Yona. Zero était le garçon que Tôga n'avait pas eus. Et en tant qu'amante du chasseur, la sang-pur ne pouvait pas rester indifférente à la peine de ce dernier. Cependant, montrer trop de compassion pour cette affaire pourrait soulever les doutes de son interlocutrice qui semblait bien plus perspicace que prévu.
Tout en tenant cette conversation, les deux jeunes femmes parvinrent à l'étage des chambres, enfin. Heureusement, certaines étaient encore vides, ce qui donnait à Himaya la possibilité de choisir celle qui lui conviendrait le mieux.

-Nous avons encore quelques chambres qui ne sont pas occupées, si tu préfères être seule. Mais tu peux aussi avoir une colocataire si cela t'intéresse. avait-elle dit en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Points d'expérience. : 27

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Mar 3 Avr - 21:12


Nous sommes environ une cinquantaine d'élèves dans notre classe, l'amphithéâtre est assez important. Les universitaires sont les plus nombreux, les parents de notre espèce ont du mal à se séparer de leurs enfants surtout quand ils sont petits. C'est pour cela que l'école primaire n'en comporte qu'une douzaine, et qu'au collège ils sont à peine vingt. La partie lycée a réussi à composer une classe entière de vingt-sept élèves.

J'écoutais avec grand calme ces informations. Ainsi, l'Académie accueillait différents niveaux, qui étaient peu nombreux. Je passais une main dans mes cheveux, tout en essayant de comprendre. Tous les niveaux, depuis la primaire jusqu'au lycée, étaient logés ici ? Je ne savais pas, j'attendais cependant que la demoiselle ait fini de m'expliquer les choses :

C'est la Guilde qui a décidé d'envoyer l'un des siens dans l'académie. C'est pour contrôler ce même Zero dont je t'ai déjà parlé. Pour le moment, il est encore à peu près stable et beaucoup sont ceux qui désirent lui laisser une chance, mais certains supérieurs de la Guilde ne sont pas de cet avis. Pour eux l'état de Zero est une menace, alors ils ont envoyé Tôga Yagari ici pour intervenir en cas de problème.

J'arrivais alors à comprendre mieux pourquoi un chasseur était là. C'était pour surveiller un probable danger pour les humains. Alors tout prenait sens, et j'arrivais à concevoir que peu de gens ne lui fassent pas confiance. Personnellement, je me disais que si il n'avait rien fait jusqu'alors, c'est qu'il n'était pas méchant. Mais bon, il pouvait dégénérer au level E, rien n'était impossible. Finalement, la jeune rouquine me conduisit dans les couloirs, en direction des chambres. C'est ce que je compris rapidement quand elle reprit la parole :

Nous avons encore quelques chambres qui ne sont pas occupées, si tu préfères être seule. Mais tu peux aussi avoir une colocataire si cela t'intéresse.
Tous les élèves de tous les niveaux sont logés ici ? Et pour ce qui est de la chambre, j'aimerais être seule, si cela ne dérange pas.

Je ne voulais pas qu'ils soient obligés de chambouler les chambres pour que je sois seule. Si je devais avoir une chambre en colocation, je m'y ferais, même si ce n'était pas mon envie principale. Finalement, je me tournais vers la jeune fille :

Et toi, tu en penses quoi, de la présence de ce hunter ?

C'est vrai, un hunter était parmi nous. Même si ce n'était pas pour nous, les vampires devaient rester sur leur garde, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar
Messages : 265
Points d'expérience. : 153

MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   Jeu 5 Avr - 15:52

Les plus jeunes étaient logés dans des bâtiments annexes proches de leur école afin de leur faciliter la vie. Les plus jeunes se perdaient facilement et les auxiliaires de vie qui s'occupaient d'eux ne pouvaient pas se permettre de leur courir après, ces petits bambins étant souvent malicieux. Dans ce pavillon-ci, seuls les lycéens et ceux qui poursuivaient leurs études après leur diplôme avaient une chambre et occupaient les lieux.

Tous les élèves de tous les niveaux sont logés ici ? Et pour ce qui est de la chambre, j'aimerais être seule, si cela ne dérange pas.

A cette question, Yon avait secoué négativement la tête avec douceur.

-Non, seulement qui ont à peu près notre âge. A partir de la seconde je dirai.

La rouquine avait ensuite répondu qu'il n'y avait aucun problème pour la chambre. Si les effectifs étaient plus importants, elles ne pourraient pas se permettre de faire ça mais pour le moment il n'y avait aucun problème.

-Tu préfères une chambre proches des autres ou un peu éloignée ?

Yona n'avouerait pas que la sienne était tout au fond du couloir. Parfois sa soif la rendait instable et donc bruyante. De plus si Tôga venait à nouveau faire une petite visite à l'étage pour la voir, ce grand fou, la sang-pur ne tenait pas à ce qu'il y est de témoin. Elle ne se voyait pas effacer les souvenirs de ses camarades ou leur ordonner de garder le silence. Imposer sa volonté à une créature aussi noble que son interlocutrice ne la tentait pas, malheureusement si une telle chose arrivait, la demoiselle n'aurait pas d'autre choix.
Sa famille avant tout.

Et toi, tu en penses quoi, de la présence de ce hunter ?

Cette interrogation la prenait légèrement au dépourvu. Que répondre ? Devait-elle faire preuve de sympathie sachant que Tôga et elle étaient sensés se détester puisqu'elle la fille de celle qui avait massacré la famille Kiryu, amis du Yagari ?

-Je n'ai rien contre les hunters mais celui-ci est imbuvable. Si l'on ne se montre pas assez coopératif, il charge Kaname de devoirs supplémentaire. Je ne suis pas une adoratrice de Kaname mais je trouve injuste qu'un élève particulier prenne pour les autres alors qu'il est innocent.

Au fond ce n'était pas totalement faux, Yona n'appréciait pas quand Tôga appliquait une tactique aussi radicale sous prétexte de contrôler le reste de la zone. Heureusement parfois la tâche était partagée et il acceptait de la punir à la place du Président sous prétexte qu'elle était aussi une sang-pur. En réalité, la rouquine le prévenait au préalable par un texto que Kaname était épuisé par moment et c'était pour cette raison qu'elle reprenait le relais, assumant secrètement le rôle de « victime ».

-Mais je ne suis pas contre le principe de nouveau assimiler un professeur venant de la Guilde. Ca pourrait calmer les tensions entre nos deux espèces. Je pense que nous pouvons envisager des hostilités moins présentes, nous sommes jeunes et en âge de nous forger notre propre avis. Les adultes sont trop emprunts de haine pour comprendre le projet du Directeur Cross. Et toi, qu'est-ce que tu en penses?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arrivée à bon port   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée à bon port
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La confuse arrivée venue du Port
» Arrivée de Houille
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: PAVILLONS :: Pavillon de la lune :: Hall d'entrée-
Sauter vers: