Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~Lune écarlate~

Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 9
Points d'expérience. : 5

MessageSujet: ~Lune écarlate~   Jeu 26 Juil - 0:10

Cela faisait maintenant trois mois pleins que le terrifiant Rido Kuran s'était infiltré dans l'Académie en usant des traits de son ancienne amante, Kagura Hakahoru. Pour des raisons qui lui étaient propres, le sang-pur avait changé le nom de cette dernière en Kagura Miraï afin que les soupçons ne puissent se porter sur lui. Il tenait à approcher Akame d'une approche douce, étant donné le passé difficile de la jeune fille, il lui fallait se montrer diplomate et ne pas la brusquer de peur qu'elle réagisse de manière impulsive.

Ainsi, le vampire se faisait passer pour une bibliothécaire à la personnalité gentille et docile, voire même maternelle avec les élèves qui lui demandaient son aide ou qui avaient le courage -ou l'inconscience- de lui adresser la parole. Ce manège l'irritait parfois, exposant sa patience aux idioties de ces humains qui se croyaient tout puissants. Ils menaient leur vie avec une naïveté aussi charmante qu'exaspérante. A croire que le mal ne grondait pas, qu'ils étaient protégés par la puissante autorité qu'incarnait cet idéaliste malheureux de Kaien Cross. Résister à la tentation de ne pas planter ses crocs dans la gorge tendre de ces brebis offertes était une réelle épreuve pour ce démon faussement angélique qui aimait autant se donner aux plaisirs de la chair que du crime.
Ce qu'aimait avant tout Rido, c'était la puissance.
Or dans ce rôle de simple employée, enfermé dans ce corps de femme, il ne pouvait pas s'adonner aux désirs qui le taraudaient. Le vampire possédait encore quelques aspects de lucidité qui lui criaient que le moindre manquement aux principes qu'il s'était imposé pour cette mission risquait de faire écrouler ses plans. Or, il s'était donné trop de mal pour céder à l'envie et plonger dans la défaite comme un débutant.
Le délicieux sang de sa Juri exigeait quelques sacrifices.
Parfois, le roi de la nuit, comme il aimait tant se proclamer ainsi, retournait auprès de sa véritable enveloppe charnelle et se laissait aller à tous les vices de son âme. Luxure, massacre, manipulation du Sénat, tout cela étaient les résidus d'un esprit autrefois brillant qui avait sombré dans la concupiscence et la débauche des plus totales.

En ce jour, la « belle dame » rangeait des livres dans les rayons alors que les derniers Day Class quittaient la bibliothèque pour gagner le réfectoire, l'heure du repas approchant à grands pas. Les élèves de la Night Class avaient, selon les rumeurs, quartier libre en cette nuit puisque leur précieux prince serait absent pour une réunion du Conseil concernant la recrudescence de Level E dans la région cette dernière année.
Une nuit sans devoir supporter l'insupportable présence de son exécrable neveu.
Rido ne pouvait que s'en réjouir, et peut-être pourrait-il se permettre un petit écart perturbé. Pourquoi pas rendre une petite visite à son corps originel, qui n'avait certes que peu d'autonomie puisque encore en rémission, afin de se permettre un repas sanglant et bien mérité ? Mais bien sûr, cela n'aurait lieu qu'après le travail. Il devait continuer de faire bonne impression et d'assumer son rôle à perfection afin de garder sa fausse identité en sécurité. Il ne lui restait qu'une paire d'heure à tenir encore, après cela il serait libre de faire ce qu'il désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar
Messages : 6
Points d'expérience. : 5

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: ~Lune écarlate~   Jeu 26 Juil - 2:56

Cela faisait déjà deux semaines que la jeune aristocrate était de retour à l’Académie Cross afin de reprendre son cursus scolaire. À son retour, rien n’avait bougé ou changé comme si la pendule d’une horloge s’était immobilisée et le temps suspendu durant son absence prolongée. Au contraire de ce qu’on pourrait s’imaginer de l’étudiante au comportement exemplaire, Ruka n’avais assisté à aucune classe ou activité préférant s’isoler dans ses pensée loin de ses comparses de la Night Class. Elle avait ressenti le besoin de se centrer sur elle-même et l’envie de laisser tomber son masque de la fille obéissante et respectable lui était nécessaire.

Durant ces derniers jours, elle s’est adonné innocemment à des activités et loisirs qui lui avait était proscrit toute sa vie par son père sous prétexte qu’ils pourraient nuire à l’honneur familial. Sans que l’on puisse remarquer sa présence, elle avait erré sur le campus de la Day Class. Elle enviait sans aucun doute leur insouciance du danger qui les guette à tout moment dans ce monde où les créatures de l’obscurité attendent patiemment le feu vert pour sortir de l’ombre et festoyer comme bon leur semble. Ses humains ont cette impression d’être libre et de pouvoir décider de leur destin sans que personne ne puisse se mettre au travers de leur rêve. Rêver… c’est quelque chose qui s’est produit à quelques reprises dans la vie de la jeune fille. Cacher au plus profond de son inconscient, des pulsions sadiques et vicieuses y sont enfouis profondément. Seul au travers du rêve, ces désirs obscurs font surface chez Ruka. Tel un tison rallumant un feu endormi, la soif de sang chaud s’est amplifiée et devenue difficile à satisfaire. Alors, cette proximité avec les humains est en soi une torture pour la belle blonde. C’était la raison principale de son isolement, elle redoutait que les autres vampires de l’académie perçoivent cette faiblesse chez elle. Pour cette raison, elle adoptait une attitude à la fois méfiante et froide afin que personne ne puisse accéder au fond de son esprit.

Le jour tirant à sa fin, Ruka eu envie de sortir question de se dégourdir un peu. Elle avait passé la journée le nez plongé dans ses lectures et avait fini par parcourir tous les livres qu’elle avait sous la main. Elle décida alors de se rendre à la bibliothèque pour rafraichir sa réserve de livre. N’ayant pas envie de croiser quiconque, elle sorti par la fenêtre de sa chambre et entra de la même façon dans la bibliothèque. À l’intérieur, elle prit soin de refermer la fenêtre par précaution et tendis l’oreille pour s’assurer qu’il n’y avait personne dans les environs. Quand elle fût persuadée qu’elle était seule, elle se mit à zigzaguer entre les étagères à la recherche de trésors littéraires s’arrêtant de temps en temps sur une reliure qui piqua sa curiosité. Elle retira l'ouvrage de l'étagère et le glissa sous son bras... puis un autre... deux autres...Elle allait probablement passer une bonne partie de la nuit ici en toute tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Points d'expérience. : 5

MessageSujet: Re: ~Lune écarlate~   Sam 28 Juil - 23:40

La belle vampire se sentait en sécurité, mais c'était sans compter sur la « maîtresse » des lieux qui avait repéré le petit jeu de la princesse des Souen. Rido s'était perdu un instant dans ses pensées lorsqu'il avait vu la chargée de discipline, Yuki Cross, passer sous la fenêtre par laquelle il regardait. Une soif violente s'était incrustée dans sa gorge, la faim tordant alors ses entrailles. C'était dommage qu'elle ait désormais les cheveux si courts, il ne pouvait plus observer les soyeuses boucles brunes de Juri onduler sous les rayons lunaires. En revanche l'adolescente ressemblait tellement à sa défunte aimée, les traits de leurs visages étaient identiques, aussi doux. Le même cou, si fin, à la peau si tendre.
Ce serait un crime que de ne pas y planter ses crocs, de ne pas se délecter du précieux liquide vital qui glisserait alors sur sa langue comme un nectar divin...

Le prince des vampires se plongeait dans de telles pensées malsaines, plus concupiscentes au fil des secondes, lorsqu'un bruit feutré attira son attention. Par réflexe, il avait reculé pour se poster dans le fond de la bibliothèque, entre deux rayons d'où il put admirer l'entrée silencieuse de l'étudiante par un interstice présent entre deux ouvrages.
Qu'est-ce qu'une fidèle de Kaname faisait ici ?
Le petit oiseau imprudent s'était glissé volontairement dans la cage du loup, trop inconsciente pour se douter du danger qui la guettait. Rendu joueur par une telle visite inattendue, le Kuran suivit lentement les mouvements de la noctambule. D'une lenteur calculée, il se déplaçait entre les allées que la demoiselle empruntait, la suivant comme une ombre lointaine. Toute lumière était éteinte, la pièce n'était donc éclairé que par les rayons d'une lune qui revêtait une inhabituelle couleur rousse pour l'occasion. Le phénomène stellaire de Mars passant trop près de l'astre albâtre servait parfaitement les intentions naissantes du prédateur. Car le vampire suivait la délicate aristocrate avec l'adresse et la discrétion d'un charognard attendant patiemment la moindre ouverture dans les défenses ennemis pour se jeter sur la chair convoitée. La longue chevelure immaculée du corps qu'il occupait n'aidait pas à lui donner un air plus rassurant, flottant comme un gracieux voile surnaturel qui soulignait l'attitude fantasmagorique de « la » bibliothécaire.

Rido décida lui-même de mettre fin à cette chasse implicite en émettant un rire léger et sinistre en de telles circonstances. La voix de son enveloppe charnelle était mélodieuse mais paraissait macabre en cet instant. Le sourire de l'employée de l'académie était un peu déformé, un effet des contrastes entre le clair et l'obscur mais quand elle s'approcha pour révéler son faciès à la jeune imprudente, son expression était étrangement plus sympathique.

-Allons, mademoiselle, que faîtes-vous ainsi à voler des livres en catimini dans ma bibliothèque? Vous n'aviez qu'à passer la grande porte pour les emprunter, comme tout élève sage~

A présent, Rido pouvait admirer le beau visage de la jeune femme qui lui faisait face. L'héritière des Souen avait hérité de la beauté délicate typique à leur espèce, elle possédait la grâce des nymphes et une allure envoûtante que beaucoup de Day Class enviaient. Mais la caractéristique principale de cette âme pure était le regard intriguant qu'elle possédait. Le Kuran lui-même pouvait se plonger dans les iris profondes à la couleur quasi noisette de la belle blonde. Parmi les trésors vampiriques, elle était l'incarnation d'une perle rare, le sadique personnage devait bien l'admettre. Il se demanda un instant quelle intensité possédait ce regard lorsque la soif le dévorait pour le pousser vers une folie irréversible et contre laquelle il était difficile de lutter.
Dans la décadence du sang, les lèvres teintées du liquide vital de ses victimes, elle serait d'autant plus belle, il en était persuadé.

-Ne deviendrez-vous pas attendre patiemment le retour de Maître Kaname dans votre pavillon ? demanda le vicieux vampire d'un air faussement innocemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar
Messages : 6
Points d'expérience. : 5

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: ~Lune écarlate~   Dim 29 Juil - 20:50

Cela faisait déjà un petit moment que la jeune Souen avait entrepris cette chasse aux livres. En regardant les quelques bouquins qu’elle avait sous la main, elle conclut que sa quête fût d’une grande réussite. Elle était venue en ces lieux dans l’idée d’y trouver quelques ouvrages de partitions pour piano de la somptueuse période romantique. En fait, l’aristocrate avait eu le luxe d’avoir une passion musicale qui n’était pas proscrit par l’éducation rigide qu’elle avait reçue sous la supervision de Sieur de Souen. Le regard doux et reconnaissant, elle y trouvait une grande liberté lorsqu’elle parcourrait les pages du premier recueil de Schumann, puis en fermant les yeux, elle entendait résonner la douce mélodie dans son imaginaire. La musique avait toujours été une grande source d’inspiration, mais surtout d’apaisement.  Cet état d’esprit détendu lui permettait d’apaiser sur le feu rugissant qui s’amplifiait petit à petit dans sa bouche et sa gorge, ou du moins oublier sa présence pendant quelques heures.

Pendant que Ruka déambulait dans ce labyrinthe d’étagères, elle n’avait pas conscience que quelqu’un s’y trouvait aussi et la traquait comme une proie innocente. Étonnant que ces capacités sensorielles, très développé chez tous les vampires, n’avaient rien remarqué pour l’instant. Continuant à avancer, elle s’arrêta devant l’une des fenêtres de l’immense pièce. Un sourire se dessinait alors sur son visage « la lune était magnifique ce soir », pensa-t-elle. Les rayons de la sphère rougeâtre se reflétant sur la longue chevelure blonde et chacune de ces boucles se teinta de reflet écarlate. À cet instant, un frisson traversa le corps de la jeune fille et les douces prunelles noisette devinrent d’un pourpre vif ressemblant à une princesse ténébreuse sortant tout droit de l’enfer. Ruka se perdit à son tour dans ses pensées lorsqu’elle vit son propre reflet au travers des carreaux de verre. Cette nouvelle apparence lui paraissait à la fois étrangère, mais aussi familière, car cela reflétait en quelque sorte son âme obscure pervertit par ses instincts les plus primaires. L’envie de s’abreuver du doux élixir interdit au lieu des Blood Tablets faisait à nouveau surface.

Un rire à la fois délicat et lugubre brisa le silencieux qui régnait dans la bibliothèque et fît sursauter la belle vampire qui jusqu’ici se croyait seule. Ses yeux redevenus noisette, elle se retourna vers la source d’où venait ce rire, ce qui la mise à l’abris des rayons de la lune et vit la maîtresse des lieux, qui se trouvait tout près d’elle, lui souriait gentiment. Au fond d’elle, Ruka savait qu’elle n’avait pas le droit d’être ici et craignait devoir subir les conséquences de son infraction dans ces lieux, mais elle se contenta d’adopter une attitude calme et légèrement froide comme elle avait l’habitude de faire.

-Allons, mademoiselle, que faîtes-vous ainsi à voler des livres en catimini dans ma bibliothèque? Vous n'aviez qu'à passer la grande porte pour les emprunter, comme tout élève sage~

-Pardonnez-moi… en fait je n’ai pas l’intention de les voler, mais seulement de les emprunter pour quelques jours et les remettre à leur place quand j’aurai fini de les lire. Puisque la fenêtre de mes appartements tombe sur celle de la bibliothèque, il m’est plus accommodant de passer par là… S’il vous plaît, je ne veux pas avoir d’ennuie, n’allez pas informer le directeur de ce que j’ai fait.


La bibliothécaire était d’une grande beauté et dégageait une douceur maternelle que Ruka perçu sans difficulté. De plus, sa longue chevelure blanche, son teint pâle et sa silhouette élancée lui donnait les allures d’un ange. Surprise, Ruka ne l’avait jamais vu auparavant. Contrairement à cette nuit, ses dernières visites nocturnes en ces lieux s’étaient passées sans encombre : elle était entrée, puis ressortit quelques heures plus tard avec une pile de livres à consulter sans que personne ne la voit.

-Ne deviendrez-vous pas attendre patiemment le retour de Maître Kaname dans votre pavillon ?

-Il ne revient pas avant encore quelque temps. Je ne compte pas l’attendre aveuglement comme les autres, sans rien faire… Avec le respect que je dois à Kaname Sama, j’apprécie son absence prolongée.


Ce sujet irritait grandement Ruka, car sans s’en être rendu compte, elle avait développé une sorte d’indifférence amer envers le sang pur au fil des années passées à l’académie et tentait de l’éviter le plus possible. Le rapport de pouvoir et de force qui l’obligeait à se soumettre et servir Kaname Kuran ne lui plaisait pas. Elle espéra que la bibliothécaire ne s’aventure pas trop sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Points d'expérience. : 5

MessageSujet: Re: ~Lune écarlate~   Jeu 16 Aoû - 20:07

Alors qu'il s'adonnait à une filature improvisait, Rido avait eut tout le loisir d'observer les goûts littéraires de la jeune femme. Le regard rouge du vampire avait glissé sur les belles reliures des ouvrages pour en décrypter le titre et ce fut avec un certain ravissement qu'il remarqua que les lettres dorées formaient le nom de compositeurs reconnus et de leurs œuvres.
La demoiselle connaissait donc les classiques musicaux.
C'était amusant de se dire qu'il avait lui-même connu personnellement ces grands hommes dans l'apogée de leur gloire avant que leur fragile vie humaine ne s'éteigne pitoyablement dans la vieillesse, l'assassinat ou la maladie. Mais dans ses moments de lucidité, proche d'une réflexion philosophique, le sang-pur admettait que sans la brièveté de leur vie, les génies ne seraient peut-être pas capables de créer des choses aussi belles et proches de l'immortalité. Plus peut-être que les autres arts, la musique possédait des variations si diverses en son domaine qu'elle pouvait toucher le cœur de chacun et atteindre l'âme des fous.
Rido était fou, mais mélodie et mélopée pouvaient l'apaiser.
Un instant, il se surprit à imaginer les doigts graciles de la jeune femme sur les touches d'un piano, les caressant pour faire naître un son divin. Etait-elle douée ? Il l'espérait... Mieux valait pour la délicate Souen de ne pas le décevoir. Il plaçait peu d'espérance en la jeune génération, trop volatile et naïve à ses yeux, dénuée de talent particulier, mais était prêt à avoir quelques royales exigences dans le cas de cette poupée blonde. Après tout, n'était-ce pas un honneur qu'il lui faisait en s'intéressant ainsi à elle ? A lui accorder le doute sur un don qu'elle ne possédait peut-être pas ? Cette situation d'indécision avait une petite notion existante, un jeu avec une vie qu'il menait depuis bien longtemps. Ce n'était rien, un caprice de vieillard qui s'ennuie dans sa morne existence mais la moindre pincée de sel pouvait rendre un plat meilleur.
Ruka Souen représentait actuellement ce sel fin et savoureux qui romprait son fade quotidien.

Prise en flagrant délit, la demoiselle ne montra aucune peur. C'était amusant que de voir ce que l'arrogance pouvait faire aux jeunes ignorants. Aussi innocente était son envie, l'héritière d'une puissante famille demeurait en effraction, telle une misérable délinquante.
Coupable de ses tendances solitaires.
O Rido savait très bien que c'était faire grand cas pour de si petits livres, un geste mineur sans conséquence sachant que la concernée prendrait des ouvrages, mais la perturber un peu n'était pas de refus. A défaut de pouvoir la tourmenter dans sa solitude, il pourrait néanmoins se faire passer pour la bibliothécaire conscience qui veille à la sécurité des biens qui lui avaient été confiés. Que Ruka soulève elle-même le sujet du directeur était une opportunité à saisir. Fidèle à son rôle, l'être exécrable laissa son visage arborer une expression d'hésitation et de contrariété bénine.

-Je ne sais pas si je peux garder le silence sur ce petit incident, il m'est demandé de relever toute attitude qui sort de l'ordinaire et qui est contraire aux règles, vous savez ? Ce n'est pas que c'est un plaisir mais... Tout manquement aux ordres pourraient me coûter ma place dans cette prestigieuse académie.

Rido se laissa prendre au théâtre de sa propre comédie et enroula une mèche immaculée autour de son majeur en un geste soucieux. Kagura faisait cela autrefois, lorsqu'elle était dérangée par quelques réflexions qui l'amenaient à un dilemme.
Le commentaire de son interlocutrice au sujet du maître des Kuran, cet usurpateur, ne put que ravir le noctambule. Ce fut difficile pour lui de ne pas laisser un sourire ravi fendre ses traits, tel un rictus victorieux. Ces propos étaient étonnants, il ne s'était pas attendu à ce qu'une fervente partisane de son neveu puisse ainsi apprécier l'absence du vampire souverain. Ruka Souen avait pourtant été réputée folle amoureuse du prince au point de lui offrir son sang à mainte reprise sans en attendre autour en retour.
Cet amour pur et sincère aurait-il été brisé par l'égoïsme et l'idiotie infinie de Kaname ?
La prise du fils de Juri et Haruka sur la société vampirique commençait à montrer des failles. Le comportement distant de Sa Gracieuse Majesté se retournait lentement mais irrémédiablement contre son auteur. Le trône de Kaname était chancelant, cette Ruka n'était que la première pièce qu'il lui volerait avant de le mettre à terre en lui dérobant le doux sang de Yuki.

-Alors je ne vais pas causer tant de problème en son absence. Il serait fort contrarié de savoir que des problèmes surviennent lorsqu'il n'est pas en ces lieux. Epargnons-lui cela. Mais accepterez-vous de ne pas recommencer, et surtout, de ne pas faire entendre vos excursions nocturnes après de vos camarades ? Je serai bien désolée de devoir condamner des âmes prometteuses au courroux du directeur...

Sur le ton de la peine, « la » bibliothécaire ne termina pas sa phrase. Laisser une phrase en suspens avait toujours un petit côté dramatique et poussait celui qui l'entendait à imaginer le pire et le plus désagréable pour lui. Les grands yeux rubis de Kagura s'était fixé sur le visage finement travaillé de cette beauté noctambule. L'innocence brillait faiblement dans le regard torturé de la juvénile créature, et dans un élan sadique Rido avait bien envie de la briser. Mais il patienterait, lentement. Il lui serait d'abord primordial de gagner la confiance de cette princesse dont l'importance n'était pas des moindres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Souen
Vampire
Vampire
avatar
Messages : 6
Points d'expérience. : 5

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: ~Lune écarlate~   Mer 5 Sep - 19:58

-Je ne sais pas si je peux garder le silence sur ce petit incident, il m'est demandé de relever toute attitude qui sort de l'ordinaire et qui est contraire aux règles, vous savez ? Ce n'est pas que c'est un plaisir mais... Tout manquement aux ordres pourrait me coûter ma place dans cette prestigieuse académie.

-Si je peux me permettre, Madame la bibliothécaire, vous venez à l’instant de mentionner que c’est un « petit » incident. Je ne crois pas que cela vaut la peine de déranger le directeur pour un événement qui n’a causé aucun bris ni blessée. Comme je l’ai souligné, le verrou de cette fenêtre n’était pas fermé, alors je suis entrée dans ces lieux de la même façon qu’une personne ferait par la grande porte de la bibliothèque. Après tout, j’ai aperçu la chargée de discipline faire la même chose que moi à de nombreuses reprises. Cette chère Yuki n’est-elle pas censée montrer l’exemple? Dans ce cas, je n’ai fait que suivre ses actes.

Ayant redressée les épaules et levé le menton, Ruka avait adopté une posture très confiante. Son manque d’expressivité jouait grandement en sa faveur. En effet, son tempérament calme et distant lui donnait des airs très nobles même si par moment cela frôlait l’insolence. Au fond d’elle, la jeune aristocrate voyait cette remise à l’ordre comme un jeu. Après tout, son interlocutrice n’était qu’une simple bibliothécaire... Il était évident que cette belle créature était  aussi un vampire. Or, il en faut davantage pour pouvoir impressionner ou déstabilisé la belle blonde. Revenant à la réalité, Ruka remit de l’ordre dans les ouvrages qui se trouvaient sous son bras et resserra sa prise afin qu’aucun ne puissent lui glisser entre ses mains. Ce geste avait quelque chose de bestial comme si elle avait fait de ces livres sa possession... sa proie. Son regard noisette brûlait d’envie de consommer la douce saveur cachée des mélodies de ses œuvres qui jadis résonnaient dans tous les salons et concerts.

-Alors je ne vais pas causer tant de problème en son absence. Il serait fort contrarié de savoir que des problèmes surviennent lorsqu'il n'est pas en ces lieux. Épargnons-lui cela. Mais accepterez-vous de ne pas recommencer, et surtout, de ne pas faire entendre vos excursions nocturnes après de vos camarades ? Je serai bien désolée de devoir condamner des âmes prometteuses au courroux du directeur...

- Cette décision est très sage et je l’apprécie. En effet, Kaname ne se réjouirait pas de savoir qu’en son absence certain de la Night Class ont décidé de sortir du rang qu’il chérit tant… Il faut admettre que son départ était inattendu de tous sachant que ce soir c’est l’éclipse lunaire. Les effets de ce phénomène sont bien connus du monde vampirique.

Pensive, Ruka se tourna à nouveau vers la fenêtre faisant face aux rayons de cette lune écarlate. Cet astre avait une emprise indescriptible sur ses envies et ses sens. Lorsqu’elle était enfant, ses parents lui interdisaient de sortir de la demeure des Souen sous prétexte qu’elle était trop sensible aux effets de la lune de sang. Intérieurement, elle se réjouissait d’être enfin libre de ses choix et comptait bien en profiter ce soir. Une promenade nocturne lui ferait surement un grand bien sachant qu’elle s’était enfermée dans ces appartements ces derniers jours. Peut-être allait-elle profiter de la tranquillité de la nuit pour se promener en ville ? Ou bien allait-elle s’adonner à une partie de chasse dans l’épaisse forêt qui entoure l’académie? Son choix n’était pas encore fait. La seule chose qui importe aux yeux de la noble princesse est de ne pas croiser le chemin d’un innocent humain. Au fond d’elle, Ruka savait qu’elle aurait du mal à contrôler sa soif et l’envie de goûter ce doux élixir chaud lui torturait l’esprit… Ruka  remit rapidement de l’ordre dans ces idées, se retourna vers la bibliothécaire et exprima un bref sourire.

-Dans ce cas, je vous promets de garder sous silence ce qui vient de se passer ce soir. Une fois de plus, je vous suis très reconnaissante. Si un jour vous avez besoin d’aide  pour quoi que ce soit, il me fera plaisir de vous donner un coup de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Points d'expérience. : 5

MessageSujet: Re: ~Lune écarlate~   Ven 9 Nov - 21:19

La belle assurance de son interlocutrice ne pouvait qu'amuser Rido Kuran. Elle ne savait guère à qui elle affaire, cette belle colombe. Sous ses traits poupins, sous ce regard presque dédaigneux ne se trouvait rien d'autre qu'une créature encore pleinement innocente face à la vérité de ce monde. Une chenille déjà magnifique, enfermée dans sa chrysalide d'instincts réprimés, qui deviendrait assurément un beau papillon une fois qu'elle aurait éclot entre ses mains.
N'était-il pas le meilleur professeur pour la mener sur la véritable voie que devait emprunter leur race ?
Les aristocrates n'étaient rien d'autres que les descendants des sang-purs qui avaient décidé de corrompre leur précieuse puissance en s'acoquinant avec de frêles humains pour donner naissance à des êtres aux pouvoirs diminués. Ils ne pouvaient même plus asservir les humains d'un regard comme leurs illustres parents. Mais était-ce la faute de la jeune génération ? Non, Ruka Souen n'était en rien responsable de l'idiote et la trahison de ses ancêtres. Elle devait payer l'impureté de son sang en se soumettant aux réels princes des noctambules. Or Kaname n'était pas le plus attentionné des protecteurs, et si elle l'avait aimé follement, il lui prouverait qu'elle s'était trompée en choisissant un roi aussi négligent de ses sujets.
Lui, Rido Kuran, savait chérir ses seconds.

-La fille du directeur ? Hum... Oui, il est vrai que son cas est problématique. Je ne peux la dénoncer en ayant des preuves suffisantes. Elle pourrait arguer qu'elle traverse la bibliothèque seulement pour poursuivre quelques vampires désobéissants et je me retrouverais alors dans une bien mauvaise posture. Mais vous, vous n'avez guère de raison valable pour camoufler votre présence sous une fausse excuse.

Un instant, le macabre personnage manqua à son rôle. Un sourire quasi prédateur s'était peint sur le délicat ourlet des lèvres de Kagura. Ses iris d'un doux incarnat étaient alors apparues comme deux orbes sanglantes luisantes dans la nuit, sous lune d'une même couleur. Il ressentait un plaisir malsain à coincer verbalement cette délicate princesse. Il voulait la réduire au silence, la mettre à genoux, se pencher et s'abreuver de son noble liquide vital...
Non. Il ne devait pas. Ce n'était pas sain, pas sain pour son rôle. En la réduisant en esclavage alors qu'elle était encore consciente et en pleine possession de ses moyens, il ne parviendrait à rien. Il serait beaucoup plus plaisant de la voir entièrement adhérente à sa cause. De la voir protectrice de sa personne et de ses idéaux, partageant ses idées et osant les cracher et les défendre contre Kaname.
La défaite de son neveu n'en serait que plus belle.
La promesse d'une victoire exquise sur l'actuel chef des Kuran calma ses ardeurs malsaines et il concéda une fausse capitulation sous les propos de la jeune femme. Elle était adorable d'ailleurs, ainsi attachée à des livres qui ne lui appartenait pas de droit. A les serrer ainsi, Ruka ressemblait à un petit animal farouche prêt à mordre et griffer pour garder la suprême autorité sur son territoire.

-C'est vrai qu'avec une pareille éclipse, les plus jeunes d'entre nous risquent d'avoir du mal à retenir leurs pulsions. Les humains sont sensibles aux cycles lunaires, comme le prouve les variantes de sommeil chez certains, mais nous... Une lune écarlate peut s'avérer fort dangereuse. Vous êtes bien imprudente de sortir seule lors d'une nuit telle que celle-ci. Vous laisser regagner votre chambre est dangereux. Puisque vous me devez une faveur, pourquoi ne pas me tenir compagnie en cette soirée ? Je me sens bien seule dans cette grande bibliothèque. Vous regagnerez votre chambre à l'aube, une fois les effets de cette lune dissipés.

Sa voix s'était faîte de velours, et son ton légèrement attristé comme si être seul le dérangeait vraiment. Continuant dans son rôle de femme qui se voulait fragile, Rido tourna la  tête vers la fenêtre à son tour d'un air mélancolique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ~Lune écarlate~   

Revenir en haut Aller en bas
 
~Lune écarlate~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les taches de la lune
» Comprendre la lune
» Un Haitien sur la Lune
» Chaleur estivale | Pv Nuage de Lune | - The End -
» Les Histoires de la Pleine Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: ACADÉMIE CROSS :: Bibliothèque-
Sauter vers: