Bienvenue à l‘Académie Cross, incarne un vampire ou un humain et viens vite nous rejoindre. Seras-tu la prochaine légende ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 5 Fév - 20:05

[PDV externe]

Alors que la nuit était tombée depuis quelques heures déjà, une forme encapuchonnée s'avançait sans hâte dans les allées de l'académie. Sous la lueur de la lune, pleine ce soir là, la silhouette ne parassait pourtant pas menaçante. Son pas n'était pas pressé, et seul le plan qu'elle tenait entre ses mains prouvait que sa présence n'était pas hasardeuse.
Après quelques pas plus lents que les précédents, la personne s'arrêta doucement. Son visage n'était pas encore distinguable, mais une boucle rouge tentait vainement de s'échapper de la capuche, se repliant sur le bord du tissu. Alors, une main blanche lâcha le plan pour tirer la capuche vers l'arrière, révélant en premier lieu une masse rebelle et désordonnée. La chevelure rouge plutôt courte était en bataille, mais les mèches indociles encadraient un visage plus fin. Deux orbes violettes se levèrent alors vers l'astre lumineux qui dominait le ciel avant que l'inconnue ne lâche un léger soupir.
Pas de doute, elle s'était perdue dans ces lieux qui lui semblaient immenses.
Fermant les yeux pour reposer sa vue un instant, la demoiselle laissa la légère brise du vent faire danser quelques mèches écarlates. Si elle n'avait pas hérité des deux couleurs de cheveux de ses géniteurs, Yona avait cependant les ondulations indisciplinées des Kuran, tout comme son paternel qu'elle n'avait jamais connu, Rido.

-Je n'aurai pas dû écouter ce Kaien...

Ce dernier lui avait en effet conseillé de découvrir les lieux par elle-même, bien que son inscription ne soit pas encore révélée au grand jour.
Un peu comme une mission de reconnaissance...
Sauf que c'était personnel et que malheureusement, la jeune femme ne recevrait l'aide de personne. De plus, ne pas savoir retrouver son chemin la dérangeait quelque peu. Comment éviter la présence du sang-pur qui était presque maitre de ce territoire si elle ne savait même pas se repérer dans ces jardins ?

-J'espère ne pas le croiser...

Sa feuille se froissa alors que sa main empoigna le papier plus fortement sans qu'elle ne se rende compte. En effet, elle sentait la présence puissante de Kaname Kuran, et cela ne lui disait rien qui vaille. Non pas que croiser un autre vampire ne l'effrait, mais si ce dernier la trouvait dans l'académie tout de suite, il pourrait penser à une menace... À moins que le Directeur ne l'ait mit au courant ?
Malgré la beauté de la verdure qui l'entourait, la perfection de l'alignement des plantes, l'adolescente aux cheveux rouge ne se sentait pas en sécurité. Elle avait fuit pendant trois années entières, poursuivie par des vampires plus puissants les uns que les autres qui ne la désiraient que pour son sang. La petite princesse des Hio était devenue du jour au lendemain une vulgaire fugitive ne vivant que grâce à l'aide de son protecteur et amant.
Izumi...
La pensée de ce dernier assombrit son regard améthyste, un voile de tristesse faisant disparaître toute lueur de ses yeux. Il était mort par sa faute, elle l'avait vengé en tuant ceux qui l'avait assassiné, mais son âme ne s'en trouvait pas apaisée pour autant. Ses larmes ne couleraient cependant pas, elles étaient asséchées depuis trop de temps déjà...

-Non...

Secouant la tête, la jeune femme chassa ces pensées de son esprit et chercha du regard le moindre signe qui pourrait l'aider à se repérer...

(Pardon pour la longueur et les descriptions pouvant être longues, pour une premier message je voulais bien faire mais j'allegerai certainement dans les prochains x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Sam 7 Fév - 23:15

Dans les ténèbres de la nuit déjà bien noire, Yagari, un hunter mais également professeur, marchait d'un pas lourd et nonchalant dans les jardins de l'école, à la recherche d'un peu de tranquillité dans cet endroit de fous.
Alors qu'il levait la tête vers le ciel étoilé, l'homme repensait à sa journée, foireuse comme d'habitude. Ces élèves étaient vraiment insupportables, détestables, et tout un tas d'autres mot en "ables".
Si jamais il en croisait un se promener dans les jardins à cette heure, surtout qu'il devait s'assurer qu'aucune fille de la Day Class ne se promène près des dortoirs de la Night, il comptait bien passer ses nerfs dessus comme il le fait à chaque fois qu'il est de mauvaise humeur et en ce moment même, il était de très, très, très mauvaise humeur. Sérieusement, Kaien était vraiment un pauvre fou pour ouvrir un endroit comme celui-ci. Penser que les humains et les vampires puissent cohabiter, quel idiot. S'il n'était pas son ami ça ferait déjà longtemps qu'il l'aurait frapper comme il se doit. En y repensant, l'homme se rappela qu'il lui avait collé une belle droite il n'y a pas si longtemps que ça en afficha un léger sourire en coin.

Tandis qu'il continuait d'avancer, il plongea sa main dans l'une des poches de son grand manteau en cuir marron clair et y tira un paquet de Winston d'où il ôta rapidement une cigarette puis il sortit une allumette d'une boîte dont il frotta le côté rouge sous la semelle de sa chaussure avant de s'empresser d'allumer son petit plaisir dont il avait tant besoin en ce moment même.
Ah la cigarette, le tabac, qu'est-ce qu'il ferait sans ça?
Il tira une bouffée de sa Winston et en profita pleinement, c'est vrai qu'il pouvait avoir l'air dépendant et toutes ces conneries là qu'on raconte mais c'était faux, il gérait sa consommation comme il le souhaitait, c'était pas comme si il avait toujours cinq paquets sur lui, nan.
Pendant qu'il poursuivait son chemin, il entendit une voix et accéléra le pas pour voir d'où cela venait et fut surpris de la vision qu'il obtint.
En effet, une sang-pure se baladait impunément ici et ce qui inquiéta encore plus le professeur était qu'il ne la connaissait pas. De quelle famille appartenait-elle? S'était-il trompé? Non, impossible son aura était bien celle d'un level A. Et pourquoi avait-elle ce fichu plan avec elle?
Yagari écarquilla son œil valide lorsqu'elle ôta sa capuche, c'était une belle femme, enfin, créature, comme tous ces sangs-purs de toute façon, ces bêtes n'ont d'humains que l'apparence après tout, c'est juste une façon comme une autre de cacher leur véritable nature aux yeux des hommes.
Il l'observa encore un peu, elle était de taille moyenne, du moins pour une femme, dans les mètre soixante pensa-t-il. Elle avait des cheveux courts de couleur rouge et si elle n'avait pas un visage féminin et qu'il n'eut entendu sa voix, il aurait pu la prendre pour un homme, un peu maigrichon et efféminé, certes mais qui s'en souciait?
Alors qu'il sortait de sa réflexion, qui ne lui avait d'ailleurs donnée aucune réponse quand à la présence de cette chose ici, l'hunter pris son fusil et le pointa vers elle en avançant.


- Puis-je savoir ce qu'un monstre comme toi fait à l'intérieur de l'académie Cross? Tu as dix secondes pour me répondre ou je fais exploser ta cervelle hors de ta jolie petite tête.

Bon, ça pouvait peut-être paraître brutal mais Yagari ne savait pas vraiment s'exprimer autrement, surtout lorsqu'il s'agissait de ces foutus vampires. Il lui arrivait d'être doux de temps à autres en présence de ses élèves, Zero, Ichiru et Kaito dont il adorait ébouriffer les cheveux, son côté bourru reprenait vite le dessus.

(Comme j'ai vu que tu comptais renommer le rp et supprimer les messages je me suis permise de le faire Kaname, j'espère que ça ne te gêne pas ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Fév - 11:56

Les yeux aussi levés vers les étoiles, ignorant qu'un danger proche en faisant autant à cet instant, la jeune femme laissa son esprit se perdre dans ces réflexions.
Prenait-elle la bonne décision ?
L'académie était le seul endroit à peu près paisible qui existait en ce monde, le seul lieu où elle n'aurait plus à agir comme un animal traqué. Cette constante fuite l'épuisait, physiquement et mentalement. Les années précédentes avaient été tenable seulement grâce à la présence d'Izumi, mais à présent que la balle d'un hunter corrompu avait transpercé son coeur, il ne restait de son amant que des cendres froides et éparpillées par le vent...
Fermant les yeux, la demoiselle offrit à nouveau son visage à la brise, celle-là même qui avait balayé les derniers restes de celui qui avait donné sa vie pour la sienne. Un picotement familier l'obligea à ouvrir ses paupières et à fixer son regard humide sur l'astre solitaire qu'était la lune. Elle aussi était seule désormais, dans ce ciel immense, mais la lumière du soleil l'éclairait encore d'une manière bienveillante.
Yona, elle, avait perdu sa lumière...

Mais un bruit régulier de pas éveilla ses sens, lui ordonnant de tourner la tête vers l'origine de ce son. Chose qu'elle fit, posant un regard à la fois surprit et paniqué sur le nouvel arrivant avant d'esquisser instinctivement un pas en arrière comprenant que l'aura que dégageait ce dernier n'était autre que celle d'un chasseur.
L'adrénaline qui était devenue comme une soeur pour la vampire au cours de ces derniers mois, la tirant seule de sa léthargie et de sa lassitude face à la vie, parcourut son corps. Son coeur s'accéléra alors que son corps se tendit, ses mains se saisissant par elles-mêmes de l'arc qui ne quittait jamais son dos et tendant la corde après l'avoir armé d'une flèche. L'atmosphère se faisait plus lourde, presque écrasante comme dû à l'écarlate qui rendait ses iris luminescentes.
Dans cette position, ne se sentant plus démunie, le cerveau de la traquée laissa enfin les réflexes faire place à la raison. Le rouge menaçant s'éteignit alors au fil des secondes, cette lueur sanglante se tarissant comme si la douleur et la lassitude reprenaient de droit leur trône dans les yeux améthyste de la concernée.

- Puis-je savoir ce qu'un monstre comme toi fait à l'intérieur de l'académie Cross? Tu as dix secondes pour me répondre ou je fais exploser ta cervelle hors de ta jolie petite tête.

Ne répondant pas immédiatement, l'interpellée se donna le temps d'étudier son interlocuteur.
Un temps très court...
Le chasseur était armé, pointait son fusil sur elle et n'hésiterait pas appuyer sur la gâchette, ses paroles, son ton et la lueur de son regard étaient des preuves suffisantes. Cependant, la surprise illumina une petite étincelle dans le violet pâle de la proie, quand cette dernière prit conscience des quelques cicatrices qui ornaient le visage de son agresseur, et surtout de son œil caché par l'épaisseur de cuir.
Les vampires ne l'avaient donc pas épargnés...
Et accessoirement, il était trop haineux envers l'espèce de la nuit pour se laisser dominer par l'un des leurs en échange de l'argent.
Aussi étrange cela soit-il, ce fut cette même haine qui rassura la vampiresse, entrainant ainsi la baisse de l'arc. Cette arme n'avait rien de magique ou d'arme anti-vampire, c'était seulement un moyen de distraire ses adversaires et de ne pas utiliser ses pouvoirs. Ils la répugnaient, depuis cette nuit où sa vie fut totalement détruite, sa propre nature de vampire la répugnait... Ou du moins, ce que ses congénères aux dents longues en faisait, se servant des sang-purs comme de vulgaires bêtes d'élevage, les poussant à se reproduire et élevant la progéniture pour lui soutirer son sang.

-Je suis une nouvelle élève...

Ces mots s'étaient comme échappés de ses lèvres, elle qui demeurait silencieuse jusque là.
Mais n'avait-il pas exigé une réponse ?
Quant à l'insulte du "monstre", Yona ne releva pas, ce dernier ayant malheureusement raison. Les vampires étaient des monstres égoïstes, plus bestiaux que les humains, cédant à des pulsions meurtrières pour s'entretuer et être avides de pouvoir. Son propre père, ce Rido Kuran, n'en était-il pas la preuve ?
Père ou plutôt géniteur...

-Yona Hio, je vais bientôt intégrer l'Académie, ma présence ici est expliquée par ma première visite des lieux. C'est le Directeur qui m'a donné ce plan, pensant certainement que je me sentirai plus à l'aise si je découvrais l'Académie par moi-même. Et ce papier aussi par conséquent.

Les mains libres, ayant replacé correctement ses armes, la jeune femme tira de sa poche une feuille froissée, la tendant dans un geste hésitant à cet homme qui pouvait l'éliminer de ce monde en ne bougeant qu'un doigt.
Si son attitude paraissait parfaitement calme, les légères secousses qui parcouraient son corps la trahissaient. Aussi sang-pur soit-elle, cet humain lui inspirait la crainte. Tout dans l'attitude de ce dernier lui prouvait que ce n'est certainement pas la pitié ou le doute qui le feront hésiter.
L'envie de mourir lui avait longuement envahit l'esprit suite à la mort d'Izumi, mais elle lui avait promu que justement si il partait de ce monde, ce ne serait pas en vain.

Enfin, osant lever les yeux pour affronter le regard dur du Hunter, la demoiselle prit à nouveau la parole. Sa voix n'avait rien de froid, elle était au contraire paisible, bien que dans les paroles qui suivirent, une certaine supplication pouvait s'entendre.

-Je ne peux pas mourir. Ou pour le moment je ne le dois pas... Dans quatre ans peut-être le pourrez-vous, mais j'ai une promesse à tenir et une vie à mettre à terme avant d'être libérée de mes regrets. Mourir ne fera qu'apaiser mon fardeau, vous qui n'aimez pas les vampires, ne donnez pas satisfaction à l'une des leurs...

Pathétique, peut-être bien, mais Yona était prête à essuyer les injures et les moqueries que le monde était susceptible de lui cracher au visage.
Sa vie, celle perdue d'Izumi et celle qu'il lui avait laissé était en jeu, tout dépendait de la décision de ce Chasseur. Mais aussi sa décision de la nouvelle vie de la vampiresse, de ce départ à zéro qu'elle voulait tant... Si Yagari décidait de l'éradiquer, alors c'était qu'elle avait prit la mauvaise décision et que sa place n'était donc pas ici...
Qu'allait-il faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Fév - 14:53

Yagari qui avançait vers la jeune femme sursauta en la voyant s'emparer d'un arc. Elle était donc hostile? Sinon pour quelle raison serait-elle armée? Et surtout pourquoi avoir besoin d'une arme puisqu'elle était sang-pure? Le regard du hunter s'endurci et son pas s'assura, de toute façon, il était très rapide au tir et cet arc ne lui faisait pas peur le moins du monde. Après avoir froidement posé sa question, il la vit baisser l'arme et la ranger, comme si quelque chose l'avait rassuré, qu'est-ce que ça pouvait être? Et si elle l'avait rangé parce que ça la gênait et comptait se servir de ses pouvoirs?
Plus sur ses gardes que jamais, l'homme tira une nouvelle bouffée de cigarette pour détendre quelque peu ses muscles. Il était stressé, ce qui était un peu logique tout de même, il ne connaissait pas cette femme ni ses intentions et ne pouvait pas faire feu pour deux raisons. Elle n'était pas sur la liste et n'avait, jusqu'à présent rien fait pour s'y trouver. En gros, s'il voulait lui tirer dessus, il devait attendre à ce qu'elle attaque et là, il n'aurait que très peu de temps pour riposter avant de se faire tuer, cette situation était donc extrêmement délicate.


-Je suis une nouvelle élève...

Le professeur resta silencieux et afficha une mine déconfite tout un lâchant un soupir de soulagement, ainsi donc cette fille était nouvelle?

-Yona Hio, je vais bientôt intégrer l'Académie, ma présence ici est expliquée par ma première visite des lieux. C'est le Directeur qui m'a donné ce plan, pensant certainement que je me sentirai plus à l'aise si je découvrais l'Académie par moi-même. Et ce papier aussi par conséquent.


Ah, ce Kaien et ses idées brillantes, c'était du sarcasme, bien entendu. Laisser une sang-pure se promener seule était des plus dangereux. Surtout avec ce Kaname, ce sale type était tellement complexe qu'il était impossible d'en connaître ses intentions, Yagari ne savait qu'une chose, qu'il n'était pas digne de la confiance que lui offrait Kurosu pour un sou et de la confiance de personne d'ailleurs, c'était évident qu'il manipulait tout le monde, qu'il prenait l'académie pour un terrain de jeu. Ce qui énervait Tôga plus que tout était qu'il se serve de Zero comme d'un pion et que l'on traite l'un de ses élèves adorés ainsi le rendait fou de rage. Ce Kaname... S'il venait à faire la moindre erreur, le moindre faux pas, Tôga s'empresserait de l'ajouter à sa liste et de lui trouer sa sale petite tête d’huître constipée avec quelques balles anti-vampires.
Penser à la mort de Kaname réussi à calmer l'hunter qui baissa à son tour son arme, surtout que la jeune femme commençait à trembler, il devait lui faire peur. Tuer Kuran, ah si seulement ce jour pouvait arriver... Enfin, d'un côté cela briserait le rêve utopique de ce pauvre fou de Kaien et Yagari ne voulait pas avoir à consoler cette lopette de l'espace.
Gardant un regard dur, il prit alors le papier que la jeune Yona lui tendait en hésitant. Il y jeta un rapide coup d’œil et releva rapidement les yeux, enfin l’œil, vers la vampire.


-Attends, Hio? T'es l’engeance de la princesse à la folle floraison? Hum... T'es sang-pure aussi... Rido Kuran? Oh non! Putain manquait plus que ça! Ces conneries vont encore foutre la merde! Et qui nettoie derrière? C'est Tôga!

Visiblement mis de mauvaise humeur parce qu'il venait d'entendre, Yagari passa sa main libre dans sa crinière épaisse, l'air complètement désespéré. Comme s'il n'avait pas eu assez d'emmerdes, il fallait que cette gonzesse se ramène.
La paix de cet endroit ne tenait vraiment qu'à un fil et ce dernier voyait un ciseau s'approcher de plus en plus, de manière inéluctable.
Pendant que cet idiot de Kaien jouait au directeur, Kaname était censé veiller sur les loups et Tôga tentait de s'assurer que tout se passe bien, mais ça, il n'en avait malheureusement jamais la certitude. Entre les élèves de la Day Class qui sortent la nuit, les vampires de la Night Class qui se permettent d'aller tuer les levels e qui traînent en ville, c'était pas leur boulot ça! Merde! Ces saloperies de créatures n'ont vraiment aucun respect pour ceux dont c'est le job, les hunters. Eux ont des responsabilités, par exemple ils doivent les éliminer le plus discrètement possible lorsque l'élimination se passe en ville, identifier la cible sans se faire repérer et l'exécuter le plus rapidement possible en l'attirant ou la suivant dans une zone isolée. Les hunters avaient beau passer pour des personnes irréfléchies et brutales, ce métier était empli de subtilités inconnues pour ceux qui n'en sont pas.
Soupirant à nouveau, l'hunter releva le regard vers elle en l'entendant prendre la parole.


-Je ne peux pas mourir. Ou pour le moment je ne le dois pas... Dans quatre ans peut-être le pourrez-vous, mais j'ai une promesse à tenir et une vie à mettre à terme avant d'être libérée de mes regrets. Mourir ne fera qu'apaiser mon fardeau, vous qui n'aimez pas les vampires, ne donnez pas satisfaction à l'une des leurs...

Il rêvait où elle le suppliait là? C'était du jamais vu, malgré son level A, elle était aussi craintive qu'une humaine. Non, il ne pouvait pas la comparer à une humaine, il ne devait pas. C'était une créature comme elle qui avait mordu sa fiancée et l'avait changée en level E. C'est à cause d'un monstre comme elle qu'il avait été forcé de la tuer.
Yagari tenta de vite chasser ces sombres pensées de son esprit, s'il n'avait jamais rien montré à personne, avait pris un air impassible devant les autres, prétendu à Kaien qu'il n'avait fait que son travail, la perte de la femme qu'il aimait l'avait détruit et avait laissé un vide immense en lui.
Tandis qu'il serrait le papier qu'il tenait dans sa main, son visage s'assombrit et sembla même contenir un peu de tristesse qu'il dissimulait tant bien que mal.
L'homme se rendit alors compte qu'il chiffonnait le papier de la jeune femme et le lui rendit avant de mettre sa main gauche sur son visage et de soupirer faiblement. Voyons, ça n'était pas le moment d'avoir l'air faible, surtout devant un être de cette foutue race. relevant un regard froid, Yagari rangea toutefois son arme dans son dos et referma la pression qui la retenait dans son espèce de fourreau.
Remettant son chapeau en place d'une main, il décida de lui répondre le moins froidement qu'il lui en était possible.


-Pourquoi je te tuerais? Tu n'es pas sur la liste. Tu n'as pas à avoir peur, ce crétin de Kaien n'a juste pas pris la peine de m'avertir de ta venue. Je suppose qu'il se doutait que je tomberais sur toi et espérait que je me charge de te faire visiter. L'enfoiré, il est pas si con que ça en fait.
Bref... Tôga Yagari, tu dois me connaître un peu non? Paraît que je suis le nouveau numéro un de la Guilde des hunters. Si ça peut te rassurer je suis ici en tant que professeur diplômé, j'enseigne l'éthique à la classe de jour ET de nuit. Je m'assure aussi à ce que cet endroit n'explose pas du jour au lendemain.


Après ce flot de parole, Yagari prit à nouveau une bouffée de sa cigarette et mit ensuite ses deux mains dans ses poches. Malgré ses mitaines il faisait quelque peu frisquet à cette heure tardive, heureusement, le tabac le réchauffait, vraiment, qu'est-ce qu'il ferait sans ça?
Il posa à nouveau son regard sur elle, peut-être qu'elle avait froid? Bah, comme si c'était son problème, il n'était pas sa nourrice, elle avait qu'à prendre des vêtements plus chauds, c'était de sa faute si jamais elle se les gelait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Fév - 16:34

La tension était présente dans l'air, dans les deux camps, s'était à n'en point douter. C'était assez ironique quand on savait qu'ils étaient des chasseurs à leur manière, l'un réellement et entrainé pour ça, et l'autre par sa nature qui pouvait la pousser à tuer des humains pour se nourrir.
Si le Hunter ne cessait de guetter si elle allait attaquer, la vampire, elle, s'attendait à entendre le bruit d'une balle fusant dans l'air avant de partir de ce monde. Son corps était tendu, son corps battait la chamade. Et voir une lueur de rage dans le regard de son tueur potentiel ne rassura guère la jeune femme, ignorant que cette colère ne lui était pas adressée et que le concerné n'était autre que le sang-pur des lieux. Sa respiration se fit un instant plus rapide, craignant que l'homme en face d'elle ne croyait pas ses paroles et ne tire tout de même.
Peut-être pas pour l'abattre immédiatement mais du moins la neutraliser...
Instinctivement, alors que ses prochains instants étaient plus flous que ne l'était un brouillard, la vampiresse passa une main sur son ventre, fermant les yeux en l'attente de la sentence.
Seulement, après un bref silence, l'attaque ne venant toujours pas, la rousse ouvrit à nouveau les paupières et fixa le Hunter avec méfiance, se demandant ce à quoi il pensait ou cherchant toute trace de jubilation dans son regard dur.
Le chasseur qui avait tué Izumi avait eut cette satisfaction meurtrière, avait été heureux de voir ce vampire protégeant sa proie finir en cendre sous les coups à répétition de ses balles. Une douce folie que la sang-pure s'attendait à voir dans l'œil unique de celui en face d'elle.

Mais, chose qui la prit totalement au dépourvut, ce dernier semblait s'être calme et abaissa même son âme. À cette instant où le canon ne la pointait plus, Yona laissa le soulagement gagner son corps qui se détendit sous la pression des instants précédents. Un soupir franchit même ses lèvres, ce qui en disait beaucoup sur ce qu'elle avait ressenti...
Mais peut-être était-ce une erreur ?
Relevant aussitôt les yeux vert le chasseur alors que ce dernier amorcait un mouvement, l'ancienne fugitive s'apprêta à faire marche arrière, mais ses craintes se retrouvèrent apaisées quand l'humain s'empara de la feuille pour l'étudier, prononçant alors même quelques mots.

-Attends, Hio? T'es l’engeance de la princesse à la folle floraison? Hum... T'es sang-pure aussi... Rido Kuran? Oh non! Putain manquait plus que ça! Ces conneries vont encore foutre la merde! Et qui nettoie derrière? C'est Tôga!

Ne s'attendant pas à entendre de telles paroles de la part du Hunter, la jeune femme afficha une expression étonnée et quelque peu perdue. Il y a encore quelques minutes il voulait la tuer et à présent elle apprenait qu'il connaissait plus ou moins sa mère !
Évidemment, les mots suivants n'étaient guère polis pour désigner deux sang-purs, mais de ce fait, la demoiselle s'en fichait pas mal. Malgré la situation, elle esquissa même un petit sourire sans vraiment s'en rendre compte et se risqua à prendre la parole.

-Je n'avais jamais envisagé mes géniteurs comme des "conneries" mais après réflexion, ça leur va plutôt bien...

Cependant, il lui fallait reconnaitre que cet homme était perspicace, il avait tôt fait de deviner son paternel alors qu'elle n'avait rien dit à ce sujet.

-Ils sont morts, Shizuka est morte il y a quatre ans et Rido a disparu il y a dix ans... Quant à moi, je ne suis pas ici pour semer la pagaille, alors si cela peut vous rassurer, je ne vais pas vous rajouter plus de travail que vous semblez n'en avoir déjà...

Visiblement, découvrir l'identité de la créature écarlate semblait avoir empiré l'humeur déjà mauvaise de cet humain.
Maintenant que le danger de mort était à présent écarté, Yona laissa à son esprit le droit de dévisager cet inconnu font l'odeur de cigarette la fit légèrement grimacer. Comment avait-elle fait pour ne pas en être incomodé durant les premiers temps de sa rencontre avec lui ? Certainement l'adrénaline, et cela ne faisait pas non plus parti des choses les plus importantes dont son cerveau avait dû se méfier. Mais la menace avait disparu et l'odeur du tabac la repoussa un peu, l'obligeant à reculer de quelques pas avant de placer une main sur son nez pour calmer cette flagrance qui violentait ses narines.

-Vous ne devriez pas fumer ça, cela risque fortement de vous apporter un cancer à trop forte dose.

Non pas que la santé de cet individu lui importe en particulier, mais c'était toujours mieux de prévenir, même si ses congénères devaient déjà lui répéter cette rangaine à longueur de temps. Si il y a avait bien une chose que Yona avait apprise des humains, c'étaient qu'ils faisaient peu attention aux risques qu'ils encouraient en prenant tout un tas de cochonneries, eux dont la vie était pourtant si fragile.
Izumi aurait certainement aimé la garder plus longtemps, sa vie, et ne la gâcherait pas ainsi...
Secouant la tête pour chasser la tête de son ancien amant de son esprit, sentant ses pensées se tourner irrémédiablement vers ce dernier, la vampire concentra toute son attention sur son interlocuteur un peu trop porté sur le tabac. Elle nota d'ailleurs que le regard de celui-là avait changé, comme teinté d'une sorte de... tristesse ? C'était fort probable, les Hunters perdait souvent des personnes proches en raison de leur métier à risque. Mais alors qu'elle hésitait à s'excuser, ce dernier lui lança un regard froid qui coupa toute envie à l'adolescente de parler, l'intéressée se muant alors dans le silence, laissant le chasseur prendre la parole.

-Pourquoi je te tuerais? Tu n'es pas sur la liste. Tu n'as pas à avoir peur, ce crétin de Kaien n'a juste pas pris la peine de m'avertir de ta venue. Je suppose qu'il se doutait que je tomberais sur toi et espérait que je me charge de te faire visiter. L'enfoiré, il est pas si con que ça en fait.
Bref... Tôga Yagari, tu dois me connaître un peu non? Paraît que je suis le nouveau numéro un de la Guilde des hunters. Si ça peut te rassurer je suis ici en tant que professeur diplômé, j'enseigne l'éthique à la classe de jour ET de nuit. Je m'assure aussi à ce que cet endroit n'explose pas du jour au lendemain.


Fronçant les sourcils face à ce ton qui était moins tranchant, la jeune femme ne répliqua pas tout de suite, semblant hésiter à répondre. Attendait-il seulement une réponse ?
Faisant quelques pas dans l'intention de reprendre sa marche, la rouquine finit cependant par se décider.

-Veuillez m'excuser si cela prend sur votre temps, je ne pensais pas que le directeur allait tout de même me faire suivre... Je me doute qu'il ne me fait pas confiance même si j'ai assuré que je ne serai aucunement une gêne pour son académie... Enfin, je suppose que ça doit vous paraitre ironique une vampire qui parle de confiance, je ne suis qu'un monstre... Je vais d'ailleurs me permettre de vous assister dans ces paroles, vous avez raison, mon espèce est avant tout composée de monstres et d'hypocrites. J'espère néanmoins que les projets de Kaien Cross sur la paix entre vampires et humains mèneront réellement à quelque chose...

Oui, sincèrement, elle l'espérait. Mais cela ne relevait-il pas de l'utopie ? Si cela était l'un de ses vœux les plus chers, que cette paix dure à jamais, la fille de Shizuka commençait à croire que jamais une telle chose ne sera possible.
La grande majorité des vampires et humains était encrée dans la haine et les réglements de compte, les vengeances s'accumulent et ce rêve risquait fortement d'être étouffé dans l'oeuf.
Enfin, se tournant vers Yagari, elle reprit :

-Je ne vous connais que de nom. Mais oui, c'est bien ce qu'affirment vos collègues en ce qui vous concerne, même si je devrai assimiler votre nom à la mort puisque vous êtes assez craint par ceux qui se sont fait mordre et qui n'ont pas encore sombré dans la folie... Mais je suppose que l'Association a envoyé son meilleur membre pour gérer les choses ? Même si ils l'ignorent, les humains peuvent avoir confiance en vous, si un danger se présente, vous n'hésiterez pas à appuyer sur la gâchette... C'est peut-être vain, mais espérons que le calme restera maitre de ces lieux...

Sauf que tous pouvaient s'attendre à ce qu'un débordement éclate un jour. Si cela ne viendra pas de l'intérieur, alors le danger sera extérieur et encore plus incontrôlable...

-Essayez juste de ne pas tuer les impétueux vampires qui réussiraient à mordre l'un des humains, ce ne sont encore que des adolescents, et si vous avez connu de jeunes gens qui ont grandi, alors vous devez savoir que les adolescents ont facilement le goût de l'interdit, humains comme vampires... Peut-être que c'est ce même sang neuf qui mènera nos espèces à coexister ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Fév - 17:39

Yagari fut étonné de voir la gamine sourire suite à sa réflexion, perplexe, il écouta alors sa réponse.

-Je n'avais jamais envisagé mes géniteurs comme des "conneries" mais après réflexion, ça leur va plutôt bien...
Ils sont morts, Shizuka est morte il y a quatre ans et Rido a disparu il y a dix ans... Quant à moi, je ne suis pas ici pour semer la pagaille, alors si cela peut vous rassurer, je ne vais pas vous rajouter plus de travail que vous semblez n'en avoir déjà...

Ses géniteurs comme des conneries? Elle avait du comprendre de travers mais c'était assez approprié, elle avait raison. Se surprenant alors à lâcher un rire moqueur, qui s'arrêta vite lorsqu'elle prononça la deuxième phrase, son visage devenant soudainement rigide, l'hunter lui répondit.

-Quand je parlais de "conneries" je pensais plus aux sangs-purs en général et aux ennuis que ta présence risque de déclencher. Tu es la cousine du Kuran en plus, fait chier.
Et pour ce qui est de Shizuka... J'ai moi-même fais ma petite enquête dessus lorsqu'elle a attaqué la famille de mes amis. Zero, l'un de mes élèves hunter est d'ailleurs ici, à ta place j'éviterais de croiser son chemin, il déteste les vampires encore plus que moi, c'est pour dire. Il avait un frère jumeau, Ichiru, il a été porté disparu ce jour-là, j'ai passé quatre années à le chercher, en vain.
Bref, vu que tu es sa fille, si tu tiens à ta peau évite-le, il a la gâchette facile.


Et sur ce conseil bien avisé, l'hunter tira une nouvelle taffe, affichant un sourire en coin en voyant la jeune femme reculer, ainsi elle n'aimait pas cette odeur? Il n'allait donc pas se gêner pour en fumer une autre dès que celle-ci serait finie. Malheureusement pour la vampire, dès que Yagari trouvait un moyen de faire chier un vampire, il l'utilisait au maximum jusqu'à épuisement de ce dernier et là, il venait de trouver une faiblesse intéressante.

-Vous ne devriez pas fumer ça, cela risque fortement de vous apporter un cancer à trop forte dose.

A ces mots, l'hunter s'étouffa sans même savoir comment et du se retourner pour s'appuyer à un arbre tant il toussait, n'écoutant pas le reste de ses paroles, peu importe quelle importance avaient ces dernières. Une fois soulagé, il se tourna vivement vers elle, un air excédé au visage, les poings serrés, visiblement fou de rage, il en avait même écrasé sa cigarette involontairement.

-OH PUTAIN DE NOM DE NOM !

S'il y avait une chose dont il ne fallait pas parler à Tôga, c'était bien sa consommation de tabac, il ne comptait plus les droites que Kaien s'étaient prises à force de revenir sur ce sujet qui l'excédait au plus haut point. Alors qu'il s'avançait vivement vers Yona, il l'attrapa par le col et la souleva sans ménagement. Yagari avait toujours eu le sang chaud et une tendance à s'emporter facilement, et pour le coup, la pauvre jeune femme avait fait une grosse bourde en parlant de cela. Son regard acide et réprobateur se plongea dans celui de Yona, ses yeux brillants d'un éclat de feu plein de furie.

-Ose prononcer encore un seul mot sur ce sujet et je m'arrange pour trouver une excuse et t'ajouter sur ma liste ! Compris?!

La reposant alors brutalement au sol, l'homme bourru semblait tenter de se calmer et prit alors un paquet de cigarette et une allumette, s'empressant d'allumer sa Winston. Inspirant grandement une partie de cette vapeur dangereuse mais exquise, frissonnant de tout son corps, il ferma les yeux et expira sa fumée néfaste avant de déposer à nouveau son regard sur l'élève, une expression plus neutre au visage. Cette fille était suicidaire, c'était pas possible autrement. Elle avait osé parler de... Rah!
Vite, des pensées, calmes... Une partie de pêche avec Zero... Des pensées calmes ! La putain de tête de merde de cette idiote enfoncée dans la cuvette des chiottes ! Non, ça c'était pas bon, pas du tout... Non, plutôt un bon verre de vin, voilà, ça c'était bien...
Ça le détendit totalement, dans une sérénité la plus absolue... Maintenant, il semblait au professeur de morale que plus rien en ce monde ne pouvait venir à bout de sa patience, toutefois bien limitée et le sortir de ses gonds...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Fév - 18:37

Le rire moqueur que cet homme lâcha quand elle évoqua que ses parents pouvaient être considérés comme des "conneries" confirma une fois de plus que ce dernier détestait vraiment les vampires. Et heureusement pour elle, cette haine n'était pas brûlante au point qu'il transgresse les règles de l'académie et tire à bout portant sur tous les vampires qui se trouvaient ici. Ou alors faisait-il des efforts pour se contenir et ne pas céder à la tentation de tuer le plus d'êtres de la nuit dans un excès de folie ?
Tout en était que si elle tenait un temps soit peu à la vie, la demoiselle se devrait de faire plus attention à ses réactions et paroles. Paroles dont quelques unes lui coûtèrent d'ailleurs chers, le chasseur perdant son calme aussi brusquement qu'une tempête se déclenchant sur le littoral. C'était arrivé sans que Yona ne puisse déceler la moindre trace de fureur dans l'oeil unique de son interlocuteur, la rage de ce dernier éclatant trop brusquement pour être prévisible, et même en étant vampire, l'adolescente n'avait rien vu venir.

-OH PUTAIN DE NOM DE NOM !

Alors que la rouquine haussa un sourcil étonné en entendant ce flot d'injure, ne comprenant pas immédiatement quelle était la raison de cet éclat soudain, le chasseur l'empoigna fermement et elle put alors voir toute sa furie dans cet oeil d'un étrange bleu.
En premier lieu, c'était la surprise qui avait put se lire dans ses iris violettes, ses yeux s'arrondissant sous l'étonnement. Mais bien vite la surprise s'effaça pour laisser place à la résignation, la jeune femme étant attentive mais inerte entre les mains de Yagari. Le corps de la future élève ne pesait presque rien, aussi bien de par sa nature vampire que parce qu'elle se nourrissait peu depuis la mort de celui qu'elle avait aimé, jusqu'à ce que la mort de ce dernier s'en suive. Vampire ou non, level E ou sang-pure, dans tous les cas, la rousse n'était pas de taille à tenir tête à un humain en colère. Un tel hunter de plus, jugé le plus puissant de ses congénères.
Répliquer pouvait l'effaroucher encore plus, bien qu'il était difficile de croire qu'il n'était pas au summum de sa rancoeur.
La rage était le moteur de bien des forces, et si elle était synonyme de perte de contrôle, le cerveau humain lâchait toute prise si bien que la force du corps se déployait et pouvait faire bien des catastrophes si l'individu n'avait pas de retenu.
C'est pour cette raison que, silencieuse, soutenant ce regard qui la fit cependant frisonner, l'arrachant ainsi à son immobilité docile, la fille de Shizuka ne prononça plus un mot, se forçant d'être impassible.

-Ose prononcer encore un seul mot sur ce sujet et je m'arrange pour trouver une excuse et t'ajouter sur ma liste ! Compris?!

Sa respiration c'était bloquée sous le geste de son agresseur, la créature de la nuit n'était donc plus qu'une frêle poupée pas plus épaisse qu'une brindille. Si Tôga voulait lui briser un bras, il le pourrait facilement, la jeune femme refusant catégoriquement de se servir de ses pouvoirs pour se dégager, refusant d'esquisser le moindre mouvement. Se débattre pouvait l'amener à un arrêt de mort immédiat, elle en était consciente.
Ainsi, quand il la relâcha soudainement, Yona chancela mais parvint à rester sur ses jambes et amorça aussitôt une marche arrière vacillante, cherchant instinctivement à s'éloigner de ces mains qui l'avaient empoigné si fermement. L'esprit de la demoiselle sembla se remettre à nouveau en route après cette pause nécessaire pour sa survit et une brève lueur enflammée traversa ses iris à son tour, avant de bien vite s'éteindre face au calme apparent de Yagari.
Si elle se tenait loin de lui, il n'y avait pas de danger. Du moins, tant qu'elle ne faisait pas d'autres gaffes...

-Et il y a d'autres sujets comme celui-là à éviter ? Que je ne risque pas encore de me retrouver entre vos mains au risque qu'une balle ne se loge dans ma tête si jamais je répliquerai pour me dégager de votre emprise ?

Si ses mots n'étaient pas crachés, ils demeuraient néanmoins amers. Les humains se plaisaient à dire que les vampires étaient des animaux, cédant si facilement à leur instinct, mais certains humains ne se gênaient pas pour perdre leur retenue.
Heureusement, la jeune femme garda ses pensées pour elle, soupçonnant d'effaroucher une nouvelle fois son interlocuteur si elle faisait part de ses impressions.
Consciente que ses paroles ironiques ne valaient peut-être pas mieux que la réaction du chasseur, Yona força son coeur à battre moins fort et à apaiser son instinct en ébullition. Sous sa colère retenue, ses canines qu'elle détestait tant s'étaient allongées de quelques millimètres, réveillant fugacement cette soif  qui lui tiraillait la gorge de plus en plus souvent en ce moment.
Fermant les yeux et prenant une bonne inspiration, chassant tout mauvais sentiment de monde mental, les bras ballant le long de son corps, la demoiselle s'abaissa ensuite pour ramasser la feuille qui lui avait échappé des mains et la ranger ensuite dans sa poche.

-Je vous présente mes excuses si mes paroles vous ont offensé, je ne pensais pas à mal. Simplement il y a tellement d'affiches, de publicité sur le sujet que cela m'étonne encore que certaines personnes ne font pas attention à ça... Disons que mon intention n'était pas de vous énerver.

Partir sur des mauvaises bases avec l'un des professeurs, attirer encore la haine n'était pas dans les plans de la vampire. Si elle était ici, ce n'était pas pour se mettre des hunters à dos ou créer des histoires.
Le regard dans le vague, la princesse déchue eut une pensée pour son amant et quelques mots à l'adresse de ce dernier lui échappèrent dans un souffle.

-Izumi, ce monde est si compliqué...

Reportant ensuite son attention sur le Hunter, de qui la rousse se tenait maintenant à l'écart, la jeune femme demanda :

-Ne vaudrait-il pas mieux que je continue ma visite seule ? Il est évident que ma présence ou m'escorter ne vous enchante guère et personnellement je ne tiens pas tellement à éveiller la colère des personnes de ce lieu. Si je suis ici, c'est pour fuir les conflits incessant de mon espèce, pour cesser d'être poursuivie par des hypocrites n'en ayant qu'après mon sang ou des personnes voulant me faire payer les actes de parents que je ne connais même pas. Je viens dans un objectif de paix, pas dans l'intention d'animer des rancoeurs et troubler les autres par des paroles inconvenues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Fév - 19:22

Maintenant qu'il était calme, Yagari s'en voulait d'avoir été si dur avec elle. Elle n'y était pour rien s'il n'appréciait pas ce sujet et au fond elle n'avait fait que lui dire la vérité et lui donner un conseil. Il devrait peut-être s'excuser... Non, c'était même évident qu'il devait le faire mais il ne pouvait juste pas tant sa haine pour les vampires était forte.

-Et il y a d'autres sujets comme celui-là à éviter ? Que je ne risque pas encore de me retrouver entre vos mains au risque qu'une balle ne se loge dans ma tête si jamais je répliquerai pour me dégager de votre emprise ?

-Ma blessure et ma fiancée, sujets qui sont liés...

Il avait lâché ça sans même y prendre gare, comme s'il avait eu besoin de le dire, qu'il ne pouvait faire autrement tant ce poids qui lui retournait les entrailles était dur à porter.
Le regard du hunter s'empli à nouveau de tristesse, ce qui l'agaça d'ailleurs, il détestait le fait d'être traversé par autant d'émotions, il n'en avait pas l'habitude et se demandait même comment c'était possible. Il la regarda ramasser sa feuille puis écouta ce qu'elle avait à dire.


-Je vous présente mes excuses si mes paroles vous ont offensé, je ne pensais pas à mal. Simplement il y a tellement d'affiches, de publicité sur le sujet que cela m'étonne encore que certaines personnes ne font pas attention à ça... Disons que mon intention n'était pas de vous énerver.

Pourquoi s'excusait-elle? Décidément c'était le monde à l'envers ici. C'était lui qui avait été brutal avec elle, pas l'inverse. Alors qu'il s’apprêtait à lui répondre, il l'entendit prononcer une phrase, à peine murmurée.

-Izumi, ce monde est si compliqué...

-Izumi? Qui est-ce, sans vouloir être indiscret.

Izumi... Elle l'avait prononcée d'une telle manière... Elle semblait tenir à cette personne, peu importe qui elle était et si elle s'adressait à elle ainsi c'était sûrement car elle n'était plus de ce monde... Pourquoi elle et pas une autre? Elle avait bien perdu ses deux parents, non? En y réfléchissant, la réponse parue évidente aux yeux du hunter, c'était la même raison pour laquelle il ignorait son existence, ses parents ne l'ont abandonnée. Bien que cela semblait cruel, c'était la réponse la plus probable. Ces salopards de sangs-purs, ils se croient au-dessus des autres au point d'abandonner leur propre gosse quand ça les arrange. Il haïssait vraiment ces créatures.
Maintenant qu'il était au courant de ça, le sentiment de dégoût qu'il avait envers elle se dirigeait à présent vers ses ignobles parents.


-Ne vaudrait-il pas mieux que je continue ma visite seule ? Il est évident que ma présence ou m'escorter ne vous enchante guère et personnellement je ne tiens pas tellement à éveiller la colère des personnes de ce lieu. Si je suis ici, c'est pour fuir les conflits incessant de mon espèce, pour cesser d'être poursuivie par des hypocrites n'en ayant qu'après mon sang ou des personnes voulant me faire payer les actes de parents que je ne connais même pas. Je viens dans un objectif de paix, pas dans l'intention d'animer des rancoeurs et troubler les autres par des paroles inconvenues...

-Non, c'est justement pour éviter les problèmes que je vais t'accompagner. Les fils et filles de ceux qui cherchaient à t'utiliser comme un objet sont peut-être ici tu sais. De plus, vu la facilité avec laquelle tu t'es perdue, surtout que ce plan est pas si mal, je préfère te conduire pour ne pas te retrouver dans ma chambre en allant me coucher ce soir. Bon, j'exagère peut-être mais tu m'as l'air d'une vraie professionnelle en la matière.

Riant légèrement, Yagari lui ébouriffa amicalement les cheveux comme il en avait l'habitude avec ses apprentis, non pas qu'il avait de la sympathie pour elle, il voulait juste la faire chier, c'était évident, hum...
Aspirant tranquillement une bouffée, il baissa à nouveau le regard vers elle et pris tranquillement la parole.


-Bon, tu veux aller où? Qu'est-ce que tu n'as pas encore visité? Dépêche toi de me répondre, j'entends mon lit qui m'appelle.

Son lit et sa bouteille de vin bien sûr. Depuis qu'il squattait la chambre d'ami de Kaien, Tôga devait veiller à planquer minutieusement ce genre d'affaires afin d'éviter de se les faire confisquer.
D'ailleurs, il se demandait où cette fille allait passer la nuit. Bah, Kurosu avait sûrement tout prévu, il n'aurait qu'à la ramener à lui et il se chargerait du reste, après tout Yagari n'allait tout de même pas s'occuper de tout, il n'en avait surtout aucunement l'envie.


Dernière édition par Tôga Yagari le Dim 8 Fév - 21:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Fév - 20:48

La jeune femme ne s'attendait pas à des excuses, cela ne pouvait guère se produire. Elle savait la haine des vampires trop forte dans le coeur de cet homme, l'avait lu dans son regard, et pas seulement parce que les chasser était son métier. Il devait y avoir autre chose, une raison plus personnelle...
Yona savait que l'on ne pouvait se débarrasser de la haine. Une fois que l'une de ses graines née dans notre coeur, elle continue de s'accroître, de grandir, se nourrissant des souvenirs comme d'un engrais et ressassant sans cesse les souvenirs à oublier pour éveiller la colère de son hôte et s'accroitre plus vite. Une fois que l'on est touché par la haine, cette dernière s'enroule lentement mais surement autour de tous nos membres, nous enchaînant inlassablement et cruellement à elle. Si bien que s'en dépaître était quasiment impossible...

-Ma blessure et ma fiancée, sujets qui sont liés...

Yona regarda son interlocuteur avec une expression étonnée en entendant ces mots. Elle avait posé cette question avec amertume, sous la colère, n'attendant pas de réponse particulière. Mais pourtant, il venait de la lui donner, cette réponse innatendue...
En premier lieu, la demoiselle le fixa avec une certaine méfiance, cherchant à déceler dans ce unique oeil bleu toute trace de mensonge pour attiser sa pitié ou alors de moquerie. Mais il n'y avait rien de cela, au contraire même. Nul autre sentiment n'y brillait que la douleur, puis un semblant d'agacement. Parce qu'il avait parlé ainsi ? Prononcé cette vérité devant un des êtres qu'il détestait au plus ? La rousse ferma ensuite à nouveau ses paupières, coupant ainsi la vision de cette douleur muette qui semblait brûler l'âme du hunter. Instinctivement, la vampire voulait s'éloigner de ce sentiment entêtant presque lié au regret, le connaissant pour le ressentir elle-même. Ainsi donc cette blessure était liée à sa fiancée. Si on y ajoutait cette haine noire pour les créatures de la nuit, pouvait-on en déduire que les vampires étaient à l'origine de tout cela ? Que cette fiancée était morte ?
Prenant une inspiration, la rouquine lutta contre ces questions qui venaient de germer dans son esprit et qui essayaient d'éclore sur ses lèvres. Mais le chasseur l'avait prévenu, c'était deux des trois sujets à ne pas évoquer en sa présence, ainsi donc, elle resta dans le silence. Peut-être que dans un désir égoïste elle voulait à tout prix de revoir ce regard blessé, cette douleur sous-jacente qui se cachait derrière un masque de neutralité absolue...

-Izumi? Qui est-ce, sans vouloir être indiscret.

Un instant, et par réflexe, la princesse déchue se mordit la lèvre. Pouvait-elle seulement répondre ou alors avait-elle le droit aussi de demander le silence à l'instar de son interlocuteur ? Avait-elle seulement envie d'en parler ? Mais quelque part, se complaire en silence, taisant l'existence de cet être qu'elle avait aimé, n'était-ce pas le condamner à l'oubli total et une mort définitive ? Il était décédé à sa place, pour qu'elle vive... Honorer sa mémoire était la moindre des choses à faire. Peut-être même que cela le ramènerait éphémèrement dans ce monde qu'il avait quitté trop tôt.
Avec une certaine hésitation, la demoiselle jeta un coup d'oeil furtif au hunter, se demandant si la "confiance" pouvait être placée, si il n'allait pas s'en servir contre elle pour la blesser et ainsi l'affaiblir. Non, lui-même avait parlé d'un sujet qui lui tenait réellement à coeur alors qu'elle était certainement du rang qu'il haïssait le plus.

-Le vampire que j'ai aimé. Il a été récemment tué par un hunter corrompu... C'est le seul qui m'a soutenu dans ma fuite, d'abord par honneur puis par amour. Il s'est prit la balle à ma place, pour que je vive et que je... Enfin, c'est la promesse que j'ai évoqué. Puisque qu'il est mort pour moi, je me dois de m'attacher à ses idéaux de paix et faire ce qu'il n'a pas pu...

Sa gorge se serrait, les mots étaient vacillants et les derniers lettres semblaient mourir sur ses lèvres, étouffées par cette tristesse que la jeune femme tentait de supporter. Cependant, si son regard se vida de toute lueur, laissant une couleur améthyste terne, les larmes ne vinrent pas.
Elles n'avaient plus coulées depuis des mois... Ainsi était le destin des vampires, vivre éternellement avec leur regret. Un jour peut-être, et chose que Yona lui souhaitait, cet hunter trouverait la paix dans les bras d'un sommeil paisible. Peut-être qu'un jour ses tourments se verront apaisés et qu'il rejoindra sa fiancée...

-Non, c'est justement pour éviter les problèmes que je vais t'accompagner. Les fils et filles de ceux qui cherchaient à t'utiliser comme un objet sont peut-être ici tu sais. De plus, vu la facilité avec laquelle tu t'es perdue, surtout que ce plan est pas si mal, je préfère te conduire pour ne pas te retrouver dans ma chambre en allant me coucher ce soir. Bon, j'exagère peut-être mais tu m'as l'air d'une vraie professionnelle en la matière.

Sortant temporairement de toute nostalgie, la rousse regarda Yagari avec une lueur amusée quand il déclara ne pas vouloir la retrouver dans sa chambre. Les lèvres closes de l'adolescente tressaillirent avant que cette dernière ne laissa échapper un rire franc qui se répandit facilement dans l'air, un rire qui ne s'était pas fait entendre depuis des mois.

-Non... Non... Commença t-elle à bout de souffle, tentant en vain de reprendre contenance avant d'abandonner et de laisser au temps la tâche de la calmer au fil des instants. Non, rassurez-vous, je ne suis pas très douée je l'avoue, mais même pas erreur je ne risque pas de me retrouver dans votre chambre et de troubler votre repos. Dans le pire des cas, je pourrai très bien me perdre dans la forêt qui entoure l'Académie, mais nullement dans le bâtiment des Day-Class ou autre endroit où ma présence risque de poser quelques problèmes.

Son sourire, reste de ce rire soudain, ne se fana pas quand le Hunter lui ébouriffa les cheveux dans une tentative de l'embêter. Cependant, par réflexe, elle fit semblant de bouder et gonfla les joues comme une enfant, lui donnant ainsi un semblant de satisfaction. Cependant, une lueur de sympathie et de reconnaissance s'était allumée dans le regard de la rouquine qui esquissa par la suite un petit sourire apaisé.

-Bon, tu veux aller où? Qu'est-ce que tu n'as pas encore visité? Dépêche toi de me répondre, j'entends mon lit qui m'appelle.

-Vous devez entretenir un lien très fort avec votre lit alors, je n'entend nullement ses appels désespérés ! Plaisanta la demoiselle avant d'ajouter avec un peu plus de sérieux : Simplement me montrer, de près ou de loin cela dépend de ce qui vous arrange, le dortoir de la Night Class. C'est le plus important, comme je dois officiellement rentrer dans quelques jours, mais je ne sais pas où sont les lieux... Après, promis, je vous laisserai en paix sans aucun risque de venir vous hanter avec le désespoir d'une jeune fille perdue en détresse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Fév - 21:59

Lorsque Tôga évoqua sa fiancée, il vit aussitôt l'expression de la jeune vampire changer, elle avait l'air de se méfier, pourquoi il l'ignorait. Peut-être doutait-elle de ses paroles... Bah ça ne l'étonnerait même pas vu tous les bobards qu'on a du lui raconter pour s'attirer sa sympathie. Ces vampires... Même si Kaien avait raison sur un point, et il en avait l'exemple sous les yeux, les vampires, bien que n'étant pas tous mauvais, on vite fait de se faire dévorer par les autres, plus sombres et cruels et de devenir à leur tour des monstres manipulateurs. Heureusement, cette jeune femme avait encore l'air du bon côté, de ceux qui veulent coexister, mais combien de temps faudra-t-il pour que sa pureté se fane et qu'elle ne soit plus qu'un pauvre pion? Ou qu'elle devienne cruelle et dangereuse, que dans un accès de folie digne des sangs-purs, elle perde l'esprit et ne massacre les élèves? Non, pour l'instant elle avait tout d'une fille ordinaire et c'était bien mieux ainsi. Après avoir posé sa question Yagari regarda ailleurs, lui montrant de cette manière qu'elle n'était pas obligé de répondre mais tourna à nouveau le regard vers elle lorsqu'il l'entendit prendre la parole.

-Le vampire que j'ai aimé. Il a été récemment tué par un hunter corrompu... C'est le seul qui m'a soutenu dans ma fuite, d'abord par honneur puis par amour. Il s'est prit la balle à ma place, pour que je vive et que je... Enfin, c'est la promesse que j'ai évoqué. Puisque qu'il est mort pour moi, je me dois de m'attacher à ses idéaux de paix et faire ce qu'il n'a pas pu...

-Alors on a tous les deux perdu quelqu'un de cher...

Ces mots venaient de franchir ses lèvres sans vraiment l'accord du hunter, trop tard, il l'avait dit malgré lui. Et encore, il n'avait pas perdu que sa fiancée, d'autres personnes qui lui étaient chers ont été tuées mais cette perte surpassait de loin toutes les autres en terme de douleur et de manque. Il vit alors une émotion de tristesse s'emparer du visage de l'élève, merde, c'était pas son but de la faire chialer. D'accord, Tôga pouvait avoir l'air d'être un profond connard quand il s'amusait à faire chialer les filles de la Day Class en leur racontant des conneries du genre "J'ai vu Kaname embrasser Aido", qu'il était aussi un bel enfoiré lorsqu'il donnait des punitions astronomiques à des élèves qui ne faisaient que chuchoter mais là, il n'avait aucunement l'intention de lui faire de la peine.
Ouf, aucune larme ne perla dans les yeux de Yona, là-dessus aussi ils se ressemblaient, ça faisait un moment que Yagari n'avait plus la force de pleurer, six ans plus précisément, depuis qu'il l'avait tuée contraint par son changement brutal en level E.
Car oui, il en avait pleuré, ce type a beau être une brute de la pire espèce, il a quand même des sentiments! Non mais!
Bref! Il devait lui remonter le moral et plus vite que cela! C'était son devoir en tant que professeur, surtout s'il ne voulait pas se faire engueuler par Kaien.
Il décida d'utiliser l'humour, bien que le sien était des plus particuliers afin de la faire changer d'humeur. Cela avait l'air de plutôt bien fonctionner, il parvint même à lui ôter un rire, rire qui n'était pas déplaisant à entendre, surtout après avoir faillit la faire pleurer. De cette boutade, elle en garda un sourire sincère qu'il préférait à sa mine déconfite qu'elle affichait quelques secondes plutôt.


-Non, rassurez-vous, je ne suis pas très douée je l'avoue, mais même pas erreur je ne risque pas de me retrouver dans votre chambre et de troubler votre repos. Dans le pire des cas, je pourrai très bien me perdre dans la forêt qui entoure l'Académie, mais nullement dans le bâtiment des Day-Class ou autre endroit où ma présence risque de poser quelques problèmes.

Bien que Tôga n'était pas très fort en ce qui concernait le relationnel, il semblait qu'il ne s'en sortait pas trop mal avec cette jeune femme et en oublia même le côté sang-pur tant elle semblait inoffensive. Il souriait gentiment quand il l'entendit ajouter :

-Vous devez entretenir un lien très fort avec votre lit alors, je n'entend nullement ses appels désespérés !

-C'est parce qu'il ne parle qu'à moi, c'est un lit très fidèle.

Ainsi cette demoiselle avait un sens de l'humour? La race vampirique n'était peut-être pas si perdue que ça alors, pensa l'hunter en affichant un sourire sympathique et protecteur qui s'élargissait peu à peu, s'il pouvait protéger cette fille des autres vampires, il n'hésiterait pas un instant, c'était hors de question qu'une vampire aussi pacifique se fasse bouffer par les autres sous prétexte qu'il aurait refusé d'agir. Et merde, en y pensant ça lui ferait un boulot de plus... Pff... M'enfin, il était plus à ça près...
Il lui ébouriffa alors les cheveux comme par réflexe et retint en rire en la voyant bouder comme une gamine, ces créatures pouvait-donc être mignonnes? Décidément même à son âge, le professeur en apprenait tous les jours.


-Simplement me montrer, de près ou de loin cela dépend de ce qui vous arrange, le dortoir de la Night Class. C'est le plus important, comme je dois officiellement rentrer dans quelques jours, mais je ne sais pas où sont les lieux... Après, promis, je vous laisserai en paix sans aucun risque de venir vous hanter avec le désespoir d'une jeune fille perdue en détresse !

-Bah, j'aime bien les jeunes filles perdues en détresse, quand je les aide ça rajoute des bons points sur mon dossier de professeur et quand mon carton est rempli, Kaien me donne une récompense.

Merde, ça pouvait paraître vachement alambiqué en fait comme phrase. Il s'en était pas rendu sur le compte mais vaut mieux pas qu'elle ai l'esprit trop mal placé... Boarf, elle y connait sûrement rien alors mieux vaut vite changer de sujet, passer à autre chose pour ne pas qu'elle ai le temps d'y réfléchir.

-Pour ce qui est de la Night Class, pas de soucis, c'est par là, suis moi. Au fait, le directeur t'as dis où tu passais la nuit? Il lui arrive de prendre un élève dans une de ses chambre d'amis si sa chambre n'est pas prête, même si je sais que tu dois dormir le jour, passer la nuit dehors ne sera sûrement pas agréable et je doute que la Night Class ai un cours en ce moment même, ce qui signifie qu'ils sont sans doutes éveillés dans leur pavillon et se promènent.

Tandis qu'il parlait, l'hunter la conduisit jusqu'au dortoir de la Night Class ; il passa sur le pont où était le gardien et lui indiqua que la jeune fille était une élève de la Night après quoi l'homme ouvrit les portes qui empêchait toute intrusion.

-Voici ton dortoir, le pont en face possède aussi un endroit comme celui-ci mais le gardien est souvent absent, je sais pas ce qu'il peut bien foutre... Bref, là-bas il y a le dortoir de la Day Class ainsi que la résidence du directeur, accessoirement l'endroit que je squatte car je n'ai aucune envie de crécher avec les autres professeurs de la Day Class dans leur foutu dortoir. Pour aller en cours traverse simplement le pont, fraies toi un chemin, ou suis le chemin prévu à cet effet si tu en es capable et tu verras le bâtiment principal, tu sais le gros trucs avec les classes et tout.

Bon, il était un peu moqueur sur les bords mais ça c'était une habitude, comme si c'était ancré dans ses gênes. Et puis, s'il voulait en savoir un peu plus sur elle, il fallait bien qu'il la teste, la provoque et voit ses réactions face aux diverses piques qu'il pourrait lui lancer.
Regardant alors autour de lui, l’œil unique du professeur se perdit dans l'eau du lac aussi bleue que ce dernier. La lune s'y reflétait délicatement ainsi que les quelques étoiles éparses qui semblaient vouloir l'accompagner, afin de peindre une oeuvre sur cette toile liquide. Vraiment, le paysage de l'académie était magnifique et parfait pour une homme comme lui qui aimait la nature. Malheureusement, il manquait une chose pour que cet endroit soit parfait, la solitude que l'hunter appréciait par-dessus tout et c'était bien impossible vu le nombre d'élèves qui y chahutaient chaque jour.
Ah, la nature et la solitude. En y repensant, sa maison au bord d'un lac, perchée dans la montagne lui manquait. Ce confort que l'on ressent quand l'on est chez soi, quand on peut se détendre, ne penser à rien d'autre qu'à ses activités comme chasser quelques animaux ou pêcher pour le dîner. En plus, il y avait une forêt à deux pas où il pouvait aisément trouver son repas ou du bois pour allumer la cheminée... Poussant un petit soupir nostalgique, se rendant compte que cette maison était un peu trop grande pour un homme seul et que bien qu'il apprécie la solitude, il était ravi lorsqu'il devait héberger les Kiryu. Ça lui faisait un peu de compagnie et lui permettait de s'occuper d'enfants, qu'il avait d'ailleurs faillit avoir, bien qu'il prétendait ne pas aimer les gosses.
Légèrement mélancolique, il tourna le regard vers l'élève et lui adressa un sourire sympathique, devait-il la ramener voir Kaien ou leur promenade nocturne allait s'arrêter là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Fév - 22:16

(Je vais devoir aller dormir mais je répondrai demain en rentrant des cours, vers 18h ^^ mais tes messages sont franchement magnifiques *.* j'espère de ne pas faire de messages trop nuls comparés à eux ! T.T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 8 Fév - 22:19

(Non, les tiens sont supers aussi et merci du compliment ^^
Bonne nuit et bon courage pour tes cours ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 9 Fév - 19:22

(Merci ! ^^)

Dans combien de temps céderait-elle à la folie ? C'était une bonne question... La folie guettait assurément la demoiselle, voulant s'emparer de cette âme pure qu'elle ne possédait pas encore dans ses cruelles mains.
Tous les sang-purs finissaient par basculer à leur manière.
Shizuka fut prise d'une folie de vengance, meutrière, réduisant une famille à néant, détruisant sans pitié le bonheur précaire de ces derniers. Rido, autrefois jadis proche de son frère et de sa soeur céda à sa soif de pouvoir, de son amour à sens unique, se mêlant aux profondeurs de la décadescence. L'avidité, la cupidité l'avait emporté sur le plus âgés des trois sang-purs Kuran... Sir Ori, lui, n'aspirait plus qu'à finir dans les bras de la mort, las de cette vie qui lui était désormais vide de sens, Sara Shirabuki était enchainée de plus profond de son être par l'hypocrisie, et Isaya Shoto dormait à présent depuis cinquante ans...
Mais tous ces derniers étaient vieux de plusieurs millénaires, Yona était encore un sang neuf dans ce vieux monde. Une des rares enfants vampiriques issus des sang-purs qui naissaient encore...
Oui, la folie finirait par la corrompre à un moment, mais ce n'était pas encore maintenant. Ce petit oiseau rouge n'aspirait pour l'instant qu'à la paix et un lieu où elle pourrait se reposer sans éclore dans le sang. Même si son comportement pouvait révéler une certaine maturité forcée, la demoiselle restait une adolescente dont la principal force était son envie de réaliser ses rêves, une volonté propre à la jeunesse.

-Alors on a tous les deux perdu quelqu'un de cher...

La rouquine hocha doucement la tête en entendant ces mots, la peine se lisant au fond de son regard violet mais surtout la compréhension. Ils étaient ainsi, tous les deux ayant perdus ce à quoi ils tenaient le plus, même si le sort de Yagari avait été pire encore que celui de Yona. Lui ne pouvait pas blâmer la personne ayant appuyé sur la gâchette, cette même personne n'étant que lui-même. Le poids de ses regrets devait être plus lourds à porter, la haine ne pouvant l'en décharger complètement...
Remarquant que le chasseur semblait mal à l'aise de voir la tristesse sur son visage, la rousse s'efforça de sourire péniblement avant que l'atmosphère ne se défense grâce six tentatives humoristique du hunter. Tentatives qui s'avéraient réussies car la demoiselle avait éclaté d'un rire sincère.

-C'est parce qu'il ne parle qu'à moi, c'est un lit très fidèle.

La demoiselle esquissa un nouveau sourire amusé à l'entente de ces mots. Peut-être n'était-il habituellement pas doué pour le relationnel, mais pourtant le professeur avait réussi à mettre Yona en confiance, si bien que la jeune femme avait abaissé toutes ses gardes. Et pourtant, elle était de nature prudente, se méfiant sans cesse de ses interlocuteurs, s'attendant à tout moment à ce qu'ils retournent leur veste pour la capturer ou la blesser comme beaucoup avaient déjà essayer. Mais ce chasseur dégageait une aura plutôt brute, franche, si bien que la vampiresse le voyait mal user de cet art hypocrite si propre aux créatures de la nuit.
Peut-être se trompait-elle, mais pour le moment, l'envie d'avoir une véritable conversation en temps qu'être vivant et non de monstre assoiffé de sang l'intéressait plus que de gâcher ses chances de goûter à un semblant de banalité. Le langage de Yagari était aussi ce qu'il y avait de plus simple, de frais. Il disait ce qu'il pensait, ne passait pas par des détours interminables pour se faire comprendre ou enjoliver ses phrases...

-Mais vous devriez vous méfier de votre oreiller, ce sont eux les plus bavards et les plus traitres ! On ne sait jamais où ils laissent trainer leurs plumes, ils peuvent facilement nous trahir pour trouver une autre tête moins lourde !

Yona ne s'essayait que très rarement à l'humour, ayant un sens de la rigolade très pitoyable selon Izumi qui se plaisait à charier cette petite princesse pourrie-gâtée qu'elle avait été à une époque lui qui semblait à présent lointaine. Mais en cet instant, la demoiselle était plus encline à se lâcher un peu qu'à garder cette précieuse retenue parfois énervante de l'aristocratie vampire où il fallait enrober ses paroles de velour et réfléchir à des dizaines et des dizaines de tournure de phrases avant d'ouvrir la bouche pour simplement dire "merci".
Quant aux pensées du Chasseur, l'adolescente ne se doutait de rien. Pour elle, ce sourire était le témoin que son interlocuteur ne chercherait plus à la transformer en cendre et que cette discussion ne devait pas lui être si ennuyante que cela. Mais si elle apprennait que Tôga s'était mit en tête de la protéger du monde extérieur, certainement que la nouvelle élève aurait protesté. Non seulement il avait déjà bien à faire, mais en plus, la dernière personne qui avait prit une telle décision envers elle avait fini par perdre la vie trop tôt.
Et Yona ne supportait pas de semer des morts sur son chemin, surtout si c'étaient des innocents...

-Bah, j'aime bien les jeunes filles perdues en détresse, quand je les aide ça rajoute des bons points sur mon dossier de professeur et quand mon carton est rempli, Kaien me donne une récompense.

-J'espère au moins que c'est une récompense qui en vaut la peine parce que sinon, toujours venir à la rescousse de demoiselle perdue ou se mettant dans des situations dangereuses doit se révéler bien lassant ! Et si c'est plus indiscret, qu'est-ce qui vous motive à ce point pour remettre les brebis égarées dans le bon chemin ? Des jours de congés bien mérité ?

À vrai dire, la demoiselle n'avait même pas pensée à prendre l'expression autrement que pour ce qu'elle était. Non pas que Yona soit une petite sainte Nitouche (au contraire, la vampire ne se privait pas pour lire des Yaois dans le dos de ses protecteurs quand ces derniers relâchaient la pression qu'ils lui imposaient), mais simplement sa "perversion naturelle" ne s'était point manifesté depuis le temps. Peut-être que cela reviendra un jour, qui sait ?


-Pour ce qui est de la Night Class, pas de soucis, c'est par là, suis moi. Au fait, le directeur t'as dis où tu passais la nuit? Il lui arrive de prendre un élève dans une de ses chambre d'amis si sa chambre n'est pas prête, même si je sais que tu dois dormir le jour, passer la nuit dehors ne sera sûrement pas agréable et je doute que la Night Class ai un cours en ce moment même, ce qui signifie qu'ils sont sans doutes éveillés dans leur pavillon et se promènent.

-Non, je il ne m'a encore assigné de chambre, même une chambre d'ami. Disons que pour le moment je tiens à ne pas que ma présence soit remarquée, le sang-pur qui se trouve ici pourrait croire que ma présence est négative. Je dors dans une chambre d'hôtel en vite, c'est plus discret et la présence des humains ne me gène pas, j'aime même observer leur monde. À vrai, j'apprécie ces vies qui sont plus passionnantes que celles des vampires, elles rayonnent d'une lueur que je ne peux pas croiser la nuit. Ce bonheur, c'est un magnifique tableau à observer, j'aime les sourires si facilement affichés quand ils s'adressent à des inconnus pour les accueillir dans leurs boutiques ou restaurants par exemple. Certains disent que c'est hypocrites, mais je ne trouve pas, il n'y a pas de réelles mauvaises intensions derrière ces regards sympathiques...

Sortant ensuite de sa réflexion, jugeant qu'elle avait trop parlé, se laissant aller au cours de ses pensées, la nocturne agita légèrement sa main comme pour intimer à Ya ari d'oublier tout ce qu'elle venait de dire.

-Enfin, je dors en généralement la nuit, ainsi je pouvais me déplacer sans trop de dangers durant la journée, les autres vampires ne sortant que peu car le soleil nous assome, nous devenons plus somnolant et plus lent en journée. Je sais que cela m'affaiblit, mais je préfère affronter le soleil que des vampires qui veulent ma peau...

Puis, suivant le Chasseur tout en parlant, l'intruse temporaire regarda avec attention le trajet qu'ils empruntaient, essayant de garder en mémoire des repères simples à retenir. Elle qui n'avait absolument aucune orientation peinerait encore longtemps avant de finalement savoir retrouver son chemin sans encombre dans cette énorme terrain.

-Voici ton dortoir, le pont en face possède aussi un endroit comme celui-ci mais le gardien est souvent absent, je sais pas ce qu'il peut bien foutre... Bref, là-bas il y a le dortoir de la Day Class ainsi que la résidence du directeur, accessoirement l'endroit que je squatte car je n'ai aucune envie de crécher avec les autres professeurs de la Day Class dans leur foutu dortoir. Pour aller en cours traverse simplement le pont, fraies toi un chemin, ou suis le chemin prévu à cet effet si tu en es capable et tu verras le bâtiment principal, tu sais le gros trucs avec les classes et tout.

Alors qu'elle écoutait les explications de Yagari, la rouquine ne pouvait s'empêcher de sourire avec un certain amusement, vu la façon dont le hunter lui présentait les choses. Si bien qu'elle n'eut aucun mal à garder en mémoire qu'un gardien surveillait les ponts mais que ce dernier était étrangement souvent absent.

-Si il disparait comme ça, ça ne doit pas poser de problème ?

Curieuse, la vampiresse eut en revanche plus de mal à bien cerner ce qui était côté architecture. Bon, cela ne devrait pas être si compliqué, au pire elle se perdrait encore une nouvelle fois, mais les explications du professeur, empreintes d'une certaine légèreté, lui paraissaient plus claires qu'un plan bien détaillé.

-Merci, je devrai pouvoir m'en sortir certainement ! Pour être franche, je ne sais pas si je trouverai mon chemin du premier coup, mais au moins j'ai plus appris que si c'était un guide formel ou un plan qui m'aurait montré la route !

Exprimant sa reconnaissance par un hochement de tête poli, la jeune femme regarda Yagari avec sincérité, sa façon à elle de lui témoigner sa gratitude et d'essayer de lui faire comprendre qu'elle ne s'en moquait pas. Seulement, le regard du chasseur se faisait plus vague, ce dernier semblait se perdre dans la contemplation du lac. À quoi pouvait-il bien penser pour que cette nostalgie gagne peu à peu son iris bleu ? Yona ne crut pas apercevoir de douleur cette fois, juste une mélancolie comme dû à quelque chose de regretté mais qui n'était pas allié à un sentiment violent.
Le silence s'installant peu à peu, la rousse le laissa prendre place. Ce n'était pas désagréable, cette fois le danger ne la menaçant pas. Pourtant, le calme impériale l'avait toujours effrayé, lui paraissant trop pesant, lourd, dissimulant quelque chose.
Durant ces dernières années, le silence n'avait été pour la jeune femme qu'un traitre cachotier, allié de l'ennemi pour la surprendre au détour d'une rue ou dans les forêts.
Mais à présent que la menace était écartée, le manque de bruit lui paraissait sous un autre jour, davantage apaisant que dans le passé...
Ne brisant pas cet instant par des paroles inutiles, ne voulant pas sortir le chasseur de réflexions qui lui étaient peut-être importantes, et craignant sans doute aussi de le mettre à nouveau en colère, la vampire leva les yeux vers le ciel avant de reporter son attention sur le Chasseur, ce dernier la fixant avec une gentillesse qui était presque devenue une inconnue pour l'adolescente écarlate.

-Ne voulez-vous pas à présent regagner vos appartements, vous devez en avoir besoin, si vous assurez en plus les cours de nuit... Ce n'est tout de même pas un peu exagéré de donner autant de travail à une même personne ? Vous devez être épuisé parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 9 Fév - 20:08

Après avoir prétendu avoir un lit fidèle, Tôga ne s'attendait pas vraiment à ce que la jeune femme réponde et fut même surpris de l'entendre s'essayer à l'humour, depuis quand les sangs-purs pouvaient rire? C'était pas encore un truc qui leur était interdit? Ils n'ont déjà pas le droit de pleurer en public, doivent rester impassibles et neutres presque constamment, rire leur est-il permit?

-Mais vous devriez vous méfier de votre oreiller, ce sont eux les plus bavards et les plus traitres ! On ne sait jamais où ils laissent trainer leurs plumes, ils peuvent facilement nous trahir pour trouver une autre tête moins lourde !


-Insinuerais-tu que j'ai la tête lourde? Et puis si elle est lourde c'est parce qu'elle est pleine.

Prenant un air volontairement vexé, Yagari se surpris lui-même à se savoir à jouer les gamins avec une sang-pure, qu'est-ce que cette fille avait de spécial? Bah, c'était le genre de question qu'il ne valait mieux ne pas se poser, surtout lorsque l'on sait que la réponse pourrait nous déplaire. C'était vrai que Tôga avait la tête pleine. Pleine d'expériences, de connaissances, de toutes ces choses qu'il avait acquises au fil de sa vie, de ses erreurs et réussites, chaque pas peut nous apprendre quelque chose, chaque chute est instructive du moment que l'on prend le temps et le courage de se relever.
Oh, il ignorait encore bien des choses et en découvrait en ce moment même, ça n'était d'ailleurs pas pour lui déplaire, en effet, malgré qu'il puisse passer pour une simple grosse brute il en avait sous le chapeau, la perspicacité et la réflexion lui étaient aussi utiles et efficaces que ses muscles, il aimait donc entraîner ces derniers en lisant et se musclant régulièrement.


-J'espère au moins que c'est une récompense qui en vaut la peine parce que sinon, toujours venir à la rescousse de demoiselle perdue ou se mettant dans des situations dangereuses doit se révéler bien lassant ! Et si c'est plus indiscret, qu'est-ce qui vous motive à ce point pour remettre les brebis égarées dans le bon chemin ? Des jours de congés bien mérité ?

-Tu crois vraiment que les hunters ont des vacances? Seuls les lèches-culs en ont, et, tu l'auras deviné, je n'en suis pas un. Je vais juste de temps en temps dans ma maison à la montagne me reposer, chasser et pêcher un peu. Pour ce qui est des demoiselles en détresses, je ne fais que mon travail, c'est tout.

Cette réponse qui ne se voulait pas brutale était on ne peut plus franche. L'homme détestait en effet ceux qui ciraient les bottes du président de la Guilde en espérant une redevance ou des congés. Quand l'on est hunter on est censés savoir qu'avoir une famille est une mauvaise idée. Même s'il est très important d'avoir une descendance pour que les hunters continuent d'exister, ça ne sert à rien d'en avoir une si on ne peut pas assumer les contraintes qu'il y a avec. Si la personne avec qui l'on est n'est pas hunter, il ne faut pas s'attendre à la voir très souvent, ni à ce qu'elle comprenne pourquoi l'on est aussi occupé. Parfois même, les vampires se vengent sur les proches, Yagari en avait fait les frais, mais il ne s'agissait pas du seul. La famille Kiryu était également un bon exemple parmi tant d'autres. Beaucoup trop d'autres. C'est ainsi que la plupart des chasseurs de vampires finissent orphelins et c'est aussi ainsi que la haine ne fait que s'accroître de génération en génération.

-Non, je il ne m'a pas encore assigné de chambre, même une chambre d'ami. Disons que pour le moment je tiens à ne pas que ma présence soit remarquée, le sang-pur qui se trouve ici pourrait croire que ma présence est négative. Je dors dans une chambre d'hôtel en ville, c'est plus discret et la présence des humains ne me gène pas, j'aime même observer leur monde. À vrai dire, j'apprécie ces vies qui sont plus passionnantes que celles des vampires, elles rayonnent d'une lueur que je ne peux pas croiser la nuit. Ce bonheur, c'est un magnifique tableau à observer, j'aime les sourires si facilement affichés quand ils s'adressent à des inconnus pour les accueillir dans leurs boutiques ou restaurants par exemple. Certains disent que c'est hypocrite, mais je ne trouve pas, il n'y a pas de réelles mauvaises intentions derrière ces regards sympathiques...
Enfin, je dors en généralement la nuit, ainsi je pouvais me déplacer sans trop de dangers durant la journée, les autres vampires ne sortant que peu car le soleil nous assomme, nous devenons plus somnolant et plus lent en journée. Je sais que cela m'affaiblit, mais je préfère affronter le soleil que des vampires qui veulent ma peau...


-Et donc tu compte traverser la ville seule à cette heure? Hors de questions. T'as deux choix, soit je t'accompagne et te chaperonne, soit tu dors chez Kaien, dans les deux cas je te chaperonne en fait mais je m'en fous un peu. Si des vampires veulent ta peau comme tu dis, être seule en ville à cette heure pourrait de porter beaucoup plus préjudice que tu ne sembles le croire. Vu que tu te promènes avec un arc, j'en conclues que tu ne sais pas ou ne veux pas te servir de tes pouvoirs, hors contre eux cet arc sera inutile.

Les paroles du hunter pouvait semblait dures et sèches, mais elles étaient tranchantes de vérité. Laisser une jeune femme de cet âge, Yagari la voyait sortant peut-être à peine de la majorité, voir moins même s'il savait qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, rentrer seule pourrait lui attirer des ennuis. Surtout s'il lui arrivait quelque chose d'autant plus qu'il serait l'un des premiers suspectés, le gardien les avait vus ensembles et elle empesterait le tabac et pas n'importe lequel, les Winstons ne se trouvaient pas si facilement par ici, non, vraiment, il ne pouvait pas la laisser seule à cette heure où les vampires sont plus éveiller que jamais.
Après lui avoir fait ses explications il l'entendit poser une question qu'il trouva immédiatement idiote mais à laquelle il répondit gentiment.


-Si il disparait comme ça, ça ne doit pas poser de problème ?

-Bien sûr que si surtout avec toutes les filles de la Day Class qui font le mur, si un jour je le choppe hors de son poste je lui botte le cul.

Il la regarda ensuite le remercier d'un coup de tête et d'un sourire sympathique qu'il lui rendit aussitôt et l'entendit alors s'adresser à nouveau à lui dans un flot de paroles qu'elle coupa un instant, le temps pour lui de se perdre dans ses pensées, les yeux rivés sur le lac, il tourna ensuite le regard vers elle en l'entendant reprendre.

-Merci, je devrai pouvoir m'en sortir certainement ! Pour être franche, je ne sais pas si je trouverai mon chemin du premier coup, mais au moins j'ai plus appris que si c'était un guide formel ou un plan qui m'aurait montré la route !
Ne voulez-vous pas à présent regagner vos appartements, vous devez en avoir besoin, si vous assurez en plus les cours de nuit... Ce n'est tout de même pas un peu exagéré de donner autant de travail à une même personne ? Vous devez être épuisé parfois...


-Bien sûr que oui je suis épuisé mais n'essaies pas de m'arnaquer, j'attends encore ta réponse pour la question que je t'ai posée, tu vas en ville ou chez Kaien? Dans les deux cas je t'accompagne, je me moque bien de ton avis là-dessus, s'il t'arrivais un truc j'aurais des emmerdes alors... Et ne me dis pas un truc du genre "Oh non! Je serais prudente!" car ça ne me fera pas changer d'avis.

Non mais elle pensait vraiment qu'il allait oublier ça? Ça n'était pas le genre du hunter, loin de là, pour qui est-ce qu'elle le prenait? Un poisson rouge? Elle avait plus qu'à l’appeler Maurice tant qu'elle y était!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 9 Fév - 21:41

La demoiselle n'avait jamais cette enfant calme et intelligemment posée que ses protecteurs avaient voulu avoir. Certes, ils avaient une sang-pure sous leur coupe, mais cette dernière était à l'image de sa chevelure écarlate et rebelle : toujours à se rebiffer au moindre petit coup de vent et à clamer sa liberté avec force. Oh, quand elle était petite, ses crises étaient nombreuses et souvent elle était privée de ce qu'elle désirait. Mais avec le temps, la petite avait sut devenir plus fine, s'exerçant dans l'air de la cachotterie et faisant ses coups en douce. Combien d'adultes avaient été mené en bâteau par cette petite furie rouge au visage d'ange et dont les grands yeux violets avaient exprimé la plus trompeuse des innocences ? Non, en définitif, Yona dans son enfance avait été une sale gosse...
Seulement, Izumi ne tombait plus dans le panneau et avait apprit à se méfier de cette gamine aux airs faussement innocents. De ce fait, se trouvant un adversaire de taille face à ces diverses frasques, la princesse se résolut à s'assagir, essayant de tromper toujours plus finement ce sale vampire qui ne cessait de lui coller aux basques. A cette époque, retenue dans sa cage dorée et maudissant ce fils d'aristocrates avides, comment aurait-elle put imaginer qu'il n'était pas ce bourreau sans coeur qu'il semblait être ?
En d'autres termes, les apparences étaient effectivement trompeuses, ce que Yona avait apprit avec le temps, allant de surprise en surprise suite à son évasion...

-Insinuerais-tu que j'ai la tête lourde? Et puis si elle est lourde c'est parce qu'elle est pleine.

-Je n'insinue rien du tout, ce n'est qu'une constatation en connaissance de cause ! Répliqua la demoiselle en prenant un air qu'elle voulait digne, bien qu'une la lueur amusée dans son regard effaçait toute trace de comportement hautain.

La demoiselle pencha un instant la tête sur le côté en voyant la moue vexée de son interlocuteur, se demandant si il avait réellement mal prit ses paroles ou non. Puis, cette expression ne se suivant pas d'une colère ou d'un regard froid, l'adolescente en conclut que le chasseur se prenait au jeu et un nouveau sourire éclot sur ses lèvres, presque complice. En ce moment même, les traits de Yona semblaient plus enfantins, cette rare joie d'autrefois illuminant à nouveau son visage, faisant apparaître ce côté gamin qui la rajeunissait plus que ses dix-sept ans officiels.
Quant à la vampire, cette dernière ne se demanda pas si c'était surprenant d'avoir une telle conversation avec un Hunter. Oui, peut-être qu'après réflexion cela lui paraîtrait étonnant, mais pour le moment elle était vraiment elle-même et se laissait aller, ne réfléchissant pas à la portée de ses gestes ou paroles. Certainement que le professeur devait la prendre pour une enfant bien innocente, et il avait sans aucun doute raison. Puisque son enfance fut brimée durant de longues années malgré ses faibles rébellions, la demoiselle se rattrapait peut-être quand l'occasion se présentait, pour le peu que le regret et la douleur ne s'apaise pour quelques temps, même si ces heures ou minutes de répit étaient courtes.
Tout en était que cet homme lui inspirait visiblement assez confiance pour que la détentrice de la tignasse effrontée se décide de se révéler telle qu'elle était. Les vampires diront qu'elle paraissait bien faible, injuriait cette éducation si propre et précieuse qu'on avait essayé de lui inculquer, qu'elle n'était qu'une gamine entêtée et insouciante en fin de compte... Les humains pourraient aussi penser cela, la jugeant bien naïve. Sans doute auraient-ils raison, mais là encore Yona s'en fichait, même si une remarque prononcée à voix haute pourrait altérer ce comportement.

-Tu crois vraiment que les hunters ont des vacances? Seuls les lèches-culs en ont, et, tu l'auras deviné, je n'en suis pas un. Je vais juste de temps en temps dans ma maison à la montagne me reposer, chasser et pêcher un peu. Pour ce qui est des demoiselles en détresses, je ne fais que mon travail, c'est tout.

Suite à ces mots, la vampire dévisagea le chasseur avec une certaine incompréhension mêlée à la surprise. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce type de réponse mais l'honnêteté brusque de Yagari n'était pas non plus désagréable, cela contrastait pleinement avec ces "lèches-culs" comme ce dernier disait. C'était même assez déroutant cependant pour la demoiselle, qui une fois l'étonnement passé, eut un petit sourire ironique sans que celui-là ne soit moqueur pour autant.

-Oui, je connais assez les hypocrites pour les reconnaître et savoir que vous n'en êtes pas un. A moins que vous ne soyez vraiment un bon manipulateur jouant la comédie à la perfection, dans ce cas je tomberai aussi dans le panneau... Mais je ne pense pas que ça soit le cas... La pêche ? J'en ai déjà entendu parler, c'est pourtant une activité qui n'est pas très répandue pourtant pour les humains citadins d'après ce que j'ai pus comprendre... C'est réellement reposant ?

Apprendre que Tôga pratiquait ce "sport" l'étonnait, cela contrastant avec le tempérament bouillant qu'il semblait posséder. Ainsi, les apparences ne laissaient jamais apercevoir toute la vérité sur le comportement d'une personne...
Yona ne connaissait pas vraiment le métier de hunter, ne savant d'eux que ce que la proie pouvait craindre. A savoir qu'ils étaient redoutables, sans pitié, presque déshumanisé aux yeux des vampires traqués qui étaient effrayés plus que tout par ces êtres possédant les capacités nécessaires pour les tuer. Mais en réalité, la tâche était beaucoup plus difficile qu'elle n'y paraissait et les traqueurs possédaient eux aussi une face avec des sentiments, une personnalité qui se devait d'être sans faille car la moindre erreur, la moindre seconde d'hésitation pouvait être fatale.

-Mes congénères éprouvent du dédain envers vous, mais vous me prouvez que les hunters valent bien plus que les créatures de la nuit. Les vampires sont issus des humains selon les légendes, les hunters seraient des descendants d'humains ayant dévoré un vampire ou du moins ayant assimilé sa puissance. Les histoires sur le sujet se confondent mais ont la même, alors pourquoi sommes-nous si différents aujourd'hui alors que nous possédons des racines communes ? Tout êtres vivants descendent des mêmes vies, mais pourtant animaux et humains ne se vouent pas une guerre millénaire... J'en viens à me demander comment les créatures de la nuit peuvent-elles être si corrompues et continuer à semer le malheur sur leurs routes...

Humains et vampires n'étaient pas si foncièrement différents, simplement cette haine qui opposait les deux races étaient tout aussi ancienne, remontant aux origines. Trop ancienne pour que les générations présentes puissent comprendre les enjeux et les raisons de toutes ces tueries passées. Yona le savait, la rancoeur était le principal moteur de cette guerre discrète que se menait encore les camps adverses.

-Et donc tu compte traverser la ville seule à cette heure? Hors de questions. T'as deux choix, soit je t'accompagne et te chaperonne, soit tu dors chez Kaien, dans les deux cas je te chaperonne en fait mais je m'en fous un peu. Si des vampires veulent ta peau comme tu dis, être seule en ville à cette heure pourrait de porter beaucoup plus préjudice que tu ne sembles le croire. Vu que tu te promènes avec un arc, j'en conclues que tu ne sais pas ou ne veux pas te servir de tes pouvoirs, hors contre eux cet arc sera inutile.

-Ma foi, si votre apparence ne ment pas sur un point, c'est que vous êtes une personne réellement butée. En conclut la vampiresse avec une moue faussement agacée. Mais en ce qui concerne mon arc, je préfère de loin m'en servir. Je suis consciente de son inutilité face à mes poursuivants, mais il me permet de distraire leur attention et de prendre la fuite, gagnant quelques précieuses secondes. Et vous êtes réellement perspicace, en effet j'utilise peu mes pouvoirs. La véritable raison est un mélange de vos deux suppositions. Je les maîtrise assez, mais cette puissance me dégoûte, je ne sais pas simplement blesser, je tue. Ennemis ou non, les individus possédant une conscience ne mérite pas la mort. Je suis certes une sang-pure mais pas une déesse, je ne dois pas prétendre avoir le droit de vie ou de mort sur ce qui m'entoure, je ne suis pas née pour semer la destruction et le malheur... Mais mes pouvoirs contredisent mes intentions, ils se révèlent trop intenses et dévastateurs alors puisque je ne peux pas m'en servir sans détruire, autant ne pas s'en servir. Et avoir une telle facilité peu éconduire les âmes, je ne veux pas finir ivre de pouvoir comme Rido, une fois une soif déclarée, on ne peut que difficilement l'épancher...

Yona s'était à nouveau lancée dans un long monologue peut-être totalement inutile, mais la jeune femme estimait que les explications étaient nécessaires. Elle voulait affirmer ses idées de paix jusqu'au bout, quitte à se brimer elle-même...

-Bien sûr que oui je suis épuisé mais n'essaies pas de m'arnaquer, j'attends encore ta réponse pour la question que je t'ai posée, tu vas en ville ou chez Kaien? Dans les deux cas je t'accompagne, je me moque bien de ton avis là-dessus, s'il t'arrivais un truc j'aurais des emmerdes alors... Et ne me dis pas un truc du genre "Oh non! Je serais prudente!" car ça ne me fera pas changer d'avis.

La vampire laissa échapper un petit soupir. Jamais elle ne pourrait faire entendre raison à cette tête de mule, c'était aussi clair que de l'eau de roche ! Fermant un instant les yeux pour réfléchir, la demoiselle finit par les ouvrir une fois sa décision prise. Le Hunter l'avait lui-même dit, par cette heure tardive, les vampires étaient tous en alerte et bien éveillés, pour son plus grand malheur. Aller en ville risquerait de les attirer, en plus si un chasseur si puissant était à ses côtés et la rouquine ne voulait pas avoir le poids d'une blessure de ce dernier sur les épaules.
Izumi était assez, et était mort en dépit de tout le sang qu'elle lui avait donné pour qu'il puisse être plus puissant que leurs adversaires...
Mais Yagari n'était pas son ancien amant, il avait combattu plus de vampires au cours de sa vie que les fugitifs. Certes, il était agguérit, mais elle ne prenait aucun risque. Ainsi, avec une certaine résignation, n'ayant pas vraiment le choix elle répondit :

-Je ne peux qu'admettre que vous ayez raison. Je ne vais pas vous faire courir en ville, et même si ça me dérange quelque peu d'abuser de l'hospitalité de Kaien Cross ou de vous faire courir certains risques, je pense rester ici pour la nuit...

Passant délicatement une main sur son arc, baissant les yeux puisqu'étant encore victime de quelques doutes, la rousse ajouta :

-Merci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Lun 9 Fév - 22:46

Yagari qui faisait mine d'être vexé, pris un air amusé en entendant la réplique de la jeune vampire :

-Je n'insinue rien du tout, ce n'est qu'une constatation en connaissance de cause !

Dire qu'il était en train de jouer avec une sang-pur, qui l'eut cru? Si un jour quelqu'un avait osé lui prédire ça il se serait prit immédiatement une balle dans la tête et sans préavis mais pourtant... Bah, il y pouvait rien, c'était un emmerdeur de première et cette fille était facile à taquiner, point barre. Tandis qu'il quittait sa moue boudeuse, il répondit à sa question concernant les vacances des hunters et sembla assez surpris de sa réponse.

-Oui, je connais assez les hypocrites pour les reconnaître et savoir que vous n'en êtes pas un. A moins que vous ne soyez vraiment un bon manipulateur jouant la comédie à la perfection, dans ce cas je tomberai aussi dans le panneau... Mais je ne pense pas que ça soit le cas... La pêche ? J'en ai déjà entendu parler, c'est pourtant une activité qui n'est pas très répandue pourtant pour les humains citadins d'après ce que j'ai pus comprendre... C'est réellement reposant ?

-La comédie c'est pas mon truc, je suis quelqu'un de franc et si le président de la Guide est une tête de con, je n'hésite pas à le lui dire. D'ailleurs je ne sais plus combien de fois je lui ai dis ça au juste... Ce type là est un manipulateur de première qui profite de son influence et de son petit pouvoir de roitelet. Il ne se rend même pas compte que le conseil des vampires le mène par le bout du nez, quel demeuré. Il croit m'avoir à sa botte mais je suis quelqu'un qui adore désobéir aux ordres qu'on lui donne, il est mal tombé. Pour ce qui est de la pêche... Tu m'as vraiment pris pour un citadin? Je préfère largement la nature, la montagne particulièrement. Je vis au bord d'un lac ce qui me permet de pêcher, c'est très relaxant et permet de se nourrir. Ça me permet aussi de nager dans de l'eau fraîche, c'est tonifiant tu sais. Je prends plus soin de ma santé que j'en ai l'air surtout quand il s'agit de me maintenir en forme, je profite juste de la vie à ma façon.

Ça pouvait facilement ressemblait à un discours à la noix mais l'hunter avait simplement dit l'essentiel, ce qui lui paraissait important. Le président de la Guilde était vraiment un pourri, jusqu'à la racine. S'il pensait que Yagari allait gentiment exécuter Zero il se fourrait le doigt dans l’œil. Œil que Tôga avait d'ailleurs sacrifié pour sauver son disciple, après tout, qu'est-ce qu'un œil à côté d'une vie? Il lui en restait un, c'était amplement suffisant pour tuer les vampires.

-Mes congénères éprouvent du dédain envers vous, mais vous me prouvez que les hunters valent bien plus que les créatures de la nuit. Les vampires sont issus des humains selon les légendes, les hunters seraient des descendants d'humains ayant dévoré un vampire ou du moins ayant assimilé sa puissance. Les histoires sur le sujet se confondent mais ont la même, alors pourquoi sommes-nous si différents aujourd'hui alors que nous possédons des racines communes ? Tout êtres vivants descendent des mêmes vies, mais pourtant animaux et humains ne se vouent pas une guerre millénaire... J'en viens à me demander comment les créatures de la nuit peuvent-elles être si corrompues et continuer à semer le malheur sur leurs routes...

Merde, cette fille partageait donc réellement les même idéaux que Kaien? A la différence que Kaien n'aime pas les hunters, il fait simplement une exception avec le borgne car il lui fait plus ou moins confiance, c'est tout. Elle c'est plutôt l'inverse. Il semblerait que les vampires l'aient tellement dégoûtée qu'elle en vient à se détester elle-même ou du moins, si ce n'est pas aussi fort, à penser que les hunters valent plus que les vampires. Yagari devait trouver quelque chose à dire, un truc pour lui expliquer qu'elle n'avait peut-être pas tout à fait tord mais que sa vision des choses à lui était différente.

-Je ne pense pas que l'un des deux camps valent moins que l'autre. Je déteste les vampires car un sang-pur  a mordu ma fiancée et l'a changée en level E. Bien sûr, je bossais trop, je ne m'en suis rendu compte que lorsqu'elle a attaqué mes élèves et je l'ai tuée. Ce que je veux dire, c'est que les seuls responsables sont la haine et ceux qui la propagent. Admettons que je me sois laissé aller trop loin à ce jeu. J'ai perdu un être cher, la vengeance m'anime. Je trouve un jeune sang-pur ou aristocrate sur mon chemin, je lui colle une balle dans la tête. Ses parents ou proches, pleins de rancœur vont tuer une famille d'hunter, et ainsi de suite...
C'est la haine et l'ignorance qui déclenchent les guerres.


Yagari avait beau y réfléchir, il ne trouvait pas meilleure explication. Ça n'était pas facile d'expliquer une chose aussi complexe, il espérait au moins qu'elle comprendrait la nuance entre les responsables et ceux qui prennent pour ces derniers. Bien qu'il vouait une haine inconsidérée à ces êtres, qu'il ne pouvait s'empêcher d'être agressif, surtout une façon de se protéger, il avait réussi à distinguer que cette fille n'était pas comme les autres et ne méritait donc pas cette animosité qui l'animait. Yagari avait toujours ses raisons lorsqu'il faisait quelque chose ou avait un comportement particulier. Il avait un œil assez observateur et était capable d'analyser quelqu'un assez rapidement bien qu'il ai tendance à toujours rester plus ou moins sur ses gardes. Alors qu'il s'assurait d'avoir donné la réponse la plus juste et qu'il l'ai mis en garde qu'il comptait l'escorter, il écoute attentivement sa réponse.

-Ma foi, si votre apparence ne ment pas sur un point, c'est que vous êtes une personne réellement butée.
Mais en ce qui concerne mon arc, je préfère de loin m'en servir. Je suis consciente de son inutilité face à mes poursuivants, mais il me permet de distraire leur attention et de prendre la fuite, gagnant quelques précieuses secondes. Et vous êtes réellement perspicace, en effet j'utilise peu mes pouvoirs. La véritable raison est un mélange de vos deux suppositions. Je les maîtrise assez, mais cette puissance me dégoûte, je ne sais pas simplement blesser, je tue. Ennemis ou non, les individus possédant une conscience ne mérite pas la mort. Je suis certes une sang-pure mais pas une déesse, je ne dois pas prétendre avoir le droit de vie ou de mort sur ce qui m'entoure, je ne suis pas née pour semer la destruction et le malheur... Mais mes pouvoirs contredisent mes intentions, ils se révèlent trop intenses et dévastateurs alors puisque je ne peux pas m'en servir sans détruire, autant ne pas s'en servir. Et avoir une telle facilité peu éconduire les âmes, je ne veux pas finir ivre de pouvoir comme Rido, une fois une soif déclarée, on ne peut que difficilement l'épancher...



Ouah, c'est qu'elle avait un taux de paroles à la seconde étonnant cette pipelette! Bon, Tôga devait faire le tri, analyser rapidement tout ce qu'elle venait de lui sortir pour lui donner une réponse correcte et sans la blesser bien sûr, lui et son manque de tact...

-Bien sûr que je suis têtu, mon prénom c'est pas Tôga en fait, c'est Tête de mule. Quant à ton avis sur tes pouvoirs, il s'agit de ton choix et ce n'est pas à moi d'en juger. Je suis également d'accord sur le fait qu'on ne peut décider qui doit vivre ou mourir mais ce qu'un hunter apprend dès le plus jeune âge c'est que c'est tuer ou être tué. Il n'y a pas de place pour les sentiments ou la pitié quand un level E assoiffés ou un vampire agressif se tient devant toi. Soit tu tires soit il te déchiquette. Si j'avais hésité au moment d'appuyer sur la gâchette, ma fiancée m'aurait tué, et même pour toi, je ne te le souhaite pas, un jour, tu n'auras pas d'autre choix que de prendre une vie.

Pour une réponse qui se voulait courte elle s'était rapidement allongée, bah, il ne pouvait pas la laisser dans l'insouciance et la naïveté dans laquelle elle semblait tenter de s'enfermer. C'était peut-être pour elle un moyen de se protéger mais ça pourrait également se révéler mortel. Voyant qu'elle déviait du sujet, il s'empressa alors de lui rappeler sa question et écouta ensuite ce qu'elle avait a y répondre.

-Je ne peux qu'admettre que vous ayez raison. Je ne vais pas vous faire courir en ville, et même si ça me dérange quelque peu d'abuser de l'hospitalité de Kaien Cross ou de vous faire courir certains risques, je pense rester ici pour la nuit...

-Faire courir des risques? Au lieu de t'inquiéter pour moi surveilles plutôt tes miches, d'ailleurs ceux oseraient tenter un truc devraient s'abstenir. Je suis des hommes qui n'ont quasi plus rien à perdre, les plus redoutables. Et ne t'en fais pas, j'ai toujours raison.

Affichant un sourire malicieux, l'hunter se mit en marche vers la résidence de Kaien. A cette heure il était sûrement dans le bâtiment principal de l'académie, enfermé dans son bureau à boire un thé et Tôga n'avait pas la clé pour entrer. Heureusement ça n'était pas un soucis pour lui. Tandis qu'il marchait, il entendit la jeune femme le remercier et se contenta de tourner la tête vers elle en souriant. Une fois arrivé devant chez Kaien, il tenta d'ouvrir la porte en appuyant sur la poignée. C'était fermé, la solution numéro deux s'imposait alors. N'ayant aucunement l'envie de se taper le chemin jusque Kurosu, Yagari contourna la bâtisse par la gauche et s'approcha d'une fenêtre. Il tenta de l'enfoncer plusieurs fois et comme celle-ci ne cédait pas, il ramassa une brique qui traînait et la lança sur cette dernière. Le verre résista une fois mais se brisa à la seconde, l'hunter passa ensuite sa main pour ouvrir cette dernière, grimpa à l'intérieur, écarta rapidement les bouts de verres du pied et tendit la main à la jeune sang-pure.

-Désolé du temps que ça a prit il a du renforcer ses fenêtres depuis la dernière fois, s'il a cru que ça allait m'arrêter il est bien naïf. Depuis le temps que je lui demande un double des clés, lui et son soit-disant "besoin d'intimité", comme si je l'avais jamais vu à poil, en mission on se lavait dans des rivières et des lacs, je vois pas pourquoi il aurait changé entre temps.

Kaien et sa pudeur, pff, comme si des hommes étaient faits différemment, à moins qu'il se prenne ou ne prenne Tôga pour une gonzesse, la première était bien sûr la plus crédible puisque môssieur Kaien s'était changé en lopette au fil du temps.
Il avait conscience que ce qu'il avait dit était un peu cru mais qui s'en souciait? Pas lui en tout cas et si cette vampiresse était choquée pour si peu elle baisserait grandement dans son estime. Etre trop prude ne sert à rien, juste à se gâcher la vie en mettant des limites inutiles et abstraites. Si Yagari devait se faire flageller à chaque fois qu'il sortait une grossièreté, un mot ou une expression vulgaire, ça ferait belle lurette que son dos serait en charpie. S’inquiétant malgré tout de la réaction de l'élève, il tourna son regard vers elle et se surprit même à se sentir légèrement anxieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 10 Fév - 16:53

(Je passe en coup de vent pour dire que ce soir je ne pourrai pas répondre, je vais a une pièce de théâtre avec mon lycée et je vais rentrer très tard ^^' mais je ferai une belle réponse comme il se doit demain ! >^<
Bonne soirée et désolée ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mar 10 Fév - 17:14

(Aucun soucis, ça me donnera le temps de faire mon tutoriel de colorisation, j'espère que la pièce sera intéressante ^^
Bonne soirée à toi aussi :3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 11 Fév - 20:55

(J'ai vu le tutoriel, tu expliques vraiment bien ! ^^)

En entendant que le président de la Guilde était à la solde du conseil des vampires, la demoiselle plissa légèrement les yeux en signe de méfiance. Non pas une méfiance envers Yagari, ce dernier lui ayant prouvé à plusieurs reprises que jamais un vampire ne pourrait le manipuler, mais plus pour le fait que cela apportait encore une certaine influence à ce groupe de sénateurs en qui elle ne pouvait avoir confiance.
Le Président de ce même groupe, le grand-père de Takuma, était de ceux qui la voulait sous leur coupe, elle, la fille de Rido. Le même qui, parallèlement, cherchait en vain d'avoir Kaname Kuran sous son emprise pour lui soutirer son sang.

-La comédie c'est pas mon truc, je suis quelqu'un de franc et si le président de la Guide est une tête de con, je n'hésite pas à le lui dire. D'ailleurs je ne sais plus combien de fois je lui ai dis ça au juste... Ce type là est un manipulateur de première qui profite de son influence et de son petit pouvoir de roitelet. Il ne se rend même pas compte que le conseil des vampires le mène par le bout du nez, quel demeuré. Il croit m'avoir à sa botte mais je suis quelqu'un qui adore désobéir aux ordres qu'on lui donne, il est mal tombé. Pour ce qui est de la pêche... Tu m'as vraiment pris pour un citadin? Je préfère largement la nature, la montagne particulièrement. Je vis au bord d'un lac ce qui me permet de pêcher, c'est très relaxant et permet de se nourrir. Ça me permet aussi de nager dans de l'eau fraîche, c'est tonifiant tu sais. Je prends plus soin de ma santé que j'en ai l'air surtout quand il s'agit de me maintenir en forme, je profite juste de la vie à ma façon.

-Ce Président est vraiment aveugle... Quoiqu'est put lui promettre le conseil, ils ne tiendront pas leur parole. Ces gens-là n'ont plus aucun honneur ni principe, ils baignent dans la décadence et la manipulation, ceux sont des âmes corrompues elles-même manipulées comme des marionettes par des sangs-purs. Ils sont aveuglés par cette soif de vengeance... Vous avez bien raison de vous en méfier.

Est-ce que par hasard le hunter qui avait tué Izumi avait été envoyé sous les ordres ce Président soumit à des êtres qui n'avaient que faire de lui ?
Une lueur de suspicion traversa le regard de la jeune femme avant que les paroles de Tôga ne parviennent à regagner son attention, la calmant au fil des mots. Ce n'étaient peut-être que des suppositions, il lui faudrait en savoir plus avant de se laisser aller à la colère. Quoique le mieux était de rester dans l'ignorance...
Il y avait quelque chose de protecteur dans l'insouciance, quelque chose qu'il était facile de briser par la raison. Quand on ne sait pas, on ne souffre pas, on est tenu à l'écart de tout et on fermait les yeux aux pires horreurs sans le savoir. Yona se souvenait de sa vie d'innocence, avant que la vérité ne vienne briser son monde, et parfois elle regrettait dans un élan d'égoïsme cette vie dans laquelle l'extérieur lui était interdit. Mais bien vite elle se reprenait, chassant ces pensées futiles d'une claque mentale. Si elle était là aujourd'hui, ce n'était pas pour se laisser aller à la mélancolie d'une vie oisive et remplie de mensonges.
Mais parfois, pour ceux qui souffrent trop et n'en peuvent plus, n'est-il pas préférable d'ignorer la vérité ?

-Disons que ce sont des plaisirs simples que beaucoup ont oublié ? Elles sont rares, ces personnes comme vous qui profitent de la nature sans rien attendre de cette dernière plus que de la tranquillité... Ça doit être agréable les montagnes... Ma question va vous paraître naïve mais je n'ai jamais eus l'occasion d'y aller, mais est-ce que des ours vivent encore dans les forêts montagneuses ou ce ne sont que des contes pour faire peur aux jeunes enfants ?

Le Chasseur réagit ensuite à ces autres paroles, lui faisant part de son opinion sur le sujet.

-Je ne pense pas que l'un des deux camps valent moins que l'autre. Je déteste les vampires car un sang-pur  a mordu ma fiancée et l'a changée en level E. Bien sûr, je bossais trop, je ne m'en suis rendu compte que lorsqu'elle a attaqué mes élèves et je l'ai tuée. Ce que je veux dire, c'est que les seuls responsables sont la haine et ceux qui la propagent. Admettons que je me sois laissé aller trop loin à ce jeu. J'ai perdu un être cher, la vengeance m'anime. Je trouve un jeune sang-pur ou aristocrate sur mon chemin, je lui colle une balle dans la tête. Ses parents ou proches, pleins de rancœur vont tuer une famille d'hunter, et ainsi de suite...
C'est la haine et l'ignorance qui déclenchent les guerres.


Une opinion qui expliquait bien des choses... Seulement, la surprise se lut dans le iris améthystes de la rouquine, cette dernière ne s'attendant pas à ce que ce soit le Hunter lui-même qui ait tué sa propre fiancée.
Le poids de cet homme était définitivement bien lourd...
Ayant peur d'arriver sur un sujet qui risquerait d'apporter à nouveau de la tristesse au professeur, la rousse se contenta d'hocher la tête d'un air entendu, sans nul autre parole. Quels mots pourraient-elles ajouter sans que cela n'envenime la conversation ? Ils avaient échangé leur avis, que rajoutait de plus ?

-Bien sûr que je suis têtu, mon prénom c'est pas Tôga en fait, c'est Tête de mule. Quant à ton avis sur tes pouvoirs, il s'agit de ton choix et ce n'est pas à moi d'en juger. Je suis également d'accord sur le fait qu'on ne peut décider qui doit vivre ou mourir mais ce qu'un hunter apprend dès le plus jeune âge c'est que c'est tuer ou être tué. Il n'y a pas de place pour les sentiments ou la pitié quand un level E assoiffés ou un vampire agressif se tient devant toi. Soit tu tires soit il te déchiquette. Si j'avais hésité au moment d'appuyer sur la gâchette, ma fiancée m'aurait tué, et même pour toi, je ne te le souhaite pas, un jour, tu n'auras pas d'autre choix que de prendre une vie.

-Tête de Mule... Ne me tentez pas, je pourrai très bien être capable de vous appeler comme ça pour le restant de votre vie, Progesseur Tête de Mule !

Yona avait prononcé ces mots avec un sourire en coin, plus amusé que réellement moqueur. Évidemment, la demoiselle plaisantait, jamais elle ne se permettrait d'humilier le chasseur devant les autres élèves. Déjà que ces derniers devaient lui mener la vie dure sous prétexte qu'il était humain et hunter en plus, ce n'était pas la peine de lui coller un surnom en plus aux basques !
Cependant, l'expression enjouée de l'adolescente se flétrit aux derniers mots de son interlocuteur. Il ne lui souhaitait pas de donner la mort... Pourtant, à plusieurs reprises elle avait dû faire ces choix dont il parlait encore quelques instants plus tôt.

-J'ai déjà dû prendre de telles décisions... Souvent, nous ne pouvions pas prendre la fuite, pas toujours, nos poursuivants étaient trop tenaces. Je comprends quand vous dîtes que c'est soit eux soit nous...

Levant les yeux vert la voûte céleste, la demoiselle contempla la lune une nouvelle fois, essayant de sentir un apaisement quelconque provenant de l'astre immaculé.

-Et quand la soif s'empare de nous, on perd totalement les pédales. La moindre artère est bonne à prendre, humaine ou vampire. Sauf que les morsures des sang-purs sont aussi vénimeuse que celle des serpents. Dans les deux cas la victime en souffre avant de mourir... Je ne voulais pas mordre, je m'écoeure moi-même, mais dans ces cas-là je ne peux plus répondre de rien. Et une fois l'erreur faîte, il faut prendre la décision d'abréger les souffrances de la victime en prenant sur soit ou être lâche et la condamner à une descente aux enfers. J'ai fait le premier choix, mais il pèse sur ma conscience et je me hais autant que peuvent le faire les humains... Enfin, il y a les blood-tablette maintenant, et avec ça je suis certaine de ne plus faire de victime...

Ne quittant pas le ciel étoilé des yeux, la vampire n'en guettait pas moins la réaction de Tôga. Elle venait d'avouer d'être aussi horrible que le monstre s'en étant prit à sa fiancée, ayant cédé à cette même soif insatiable qui mettait toutes les créatures de la nuit dans le même chapeau.
Aussi pacifiste se voulait-elle, Yona avait des erreurs. De celles qui ne vous quittent jamais et se rappeleront à vous à chaque instant. Mais elle ne se considérait pas comme victime, au contraire la rouquine se voyait comme bourreau sur ce sujet, et c'est justement cette colère contre elle-même qui l'empêchait de céder à nouveau à l'appel du sang.
Puis, se murant toujours dans son mutisme temporaire, la jeune femme regarda la geste de son interlocuteur avec incompréhension avant de comprendre ce qu'il allait faire dès qu'il eut la pierre en main.

-Je ne crois pas que..

Trop tard, le mal était fait, au bout du second essai, la vitre était brisée. Aussitôt, Yona se mordit la lèvre d'inquiétude, craignant que le Directeur ne se mette en colère. C'était vrai qu'imaginer cet homme pleurnichant et étrange avec son tablier de cuisine digne des mères de famille se mettre en colère était... étrange. Mais Kaien Cross était un ancien chasseur, l'un des plus redoutables sans doute avec Yagari, alors il y avait toujours un risque...

-Désolé du temps que ça a prit il a du renforcer ses fenêtres depuis la dernière fois, s'il a cru que ça allait m'arrêter il est bien naïf. Depuis le temps que je lui demande un double des clés, lui et son soit-disant "besoin d'intimité", comme si je l'avais jamais vu à poil, en mission on se lavait dans des rivières et des lacs, je vois pas pourquoi il aurait changé entre temps.

Aux paroles de Yagari, la demoiselle éclata de rire cependant, ne pouvant retenir cet excès de folie joyeuse après la tension et l'inquiétude qu'elle avait ressenti. Cependant, elle n'alla pas jusqu'à imaginer les deux hommes dans une telle situation, en tenue d'Adam et se lavant dans une rivière.

-Permettez-moi d'en douter mais j'ai un peu de mal à vous croire ! Le Kaien Cross que je connais est un homme gâteau qui a plusieurs tenté de m'asphyxier avec ses madeleines brûlantes, prétextant que je n'ai que la peau sur les os !

Des larmes de rire perlant aux coins de ses yeux, elle les essuya d'un coup de manche avant de saisir la main de Yagari, le remerciant rapidement avant de monter à son tour en remontant légèrement les jupes de sa tunique pour ne pas de prendre les pieds dans le tissus, Enfin, son regard se porta sur les débris de verre et la rousse esquissa alors une moue dubitative :

-Ca ne pas va vous coûter une partie de votre salaire ? Je peux toujours essayer de réparer ça si vous voulez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Mer 11 Fév - 22:11

(merci, la suite arrivera bientôt ^^)

Yagari était perdu dans ses pensées et en fut tiré par la réponse de la jeune vampire suite à ce qu'il venait de lui dire.

-Ce Président est vraiment aveugle... Quoi qu'est put lui promettre le conseil, ils ne tiendront pas leur parole. Ces gens-là n'ont plus aucun honneur ni principe, ils baignent dans la décadence et la manipulation, ceux sont des âmes corrompues elles-même manipulées comme des marionettes par des sangs-purs. Ils sont aveuglés par cette soif de vengeance... Vous avez bien raison de vous en méfier.

-Mon boulot m'a appris à me méfier de tout. Malheureusement quand on monte dans la hiérarchie on se sent en sécurité, ce sentiment est dangereux, c'est lorsque l'on se sent en sécurité que l'on est une proie facile. Il faut constamment rester sur ses gardes si l'on veut vivre.

Tôga n'avait eu aucun scrupule à dénoncé l'idiotie de son supérieur mais ce que lui disait Yona, il le savait déjà, les vampires sont des manipulateurs hors pair, mais les humains et donc hunters le sont tout autant. Le Sénat a beau posséder du pouvoir, il en voudra toujours plus. Avoir une main mise sur la Guilde leur permet de l'accroître ainsi que d'éliminer qui ils veulent, de garder en vie ceux qui les arrange. Yagari ne serait même pas étonné s'il avait tué des vampires innocents qui avaient été mis sur sa liste sur ordre du Sénat et non car ils ont commis un crime.
Malheureusement, il s'agissait là des risques du métiers et ces derniers sont beaucoup trop nombreux. Alors qu'il réfléchissait l'air sombre, il entendit la vampiresse répondre à la suite de sa phrase.


-Disons que ce sont des plaisirs simples que beaucoup ont oublié ? Elles sont rares, ces personnes comme vous qui profitent de la nature sans rien attendre de cette dernière plus que de la tranquillité... Ça doit être agréable les montagnes... Ma question va vous paraître naïve mais je n'ai jamais eus l'occasion d'y aller, mais est-ce que des ours vivent encore dans les forêts montagneuses ou ce ne sont que des contes pour faire peur aux jeunes enfants ?

-Tu n'auras qu'à venir un jour et tu auras ta réponse.

Woah, il venait de l'inviter à venir chez lui là? Qu'est-ce qu'il venait de lui passer par la tête? Rougissant sans trop savoir pourquoi, l'hunter abaissa son chapeau pour cacher son visage. Il l'avait invitée uniquement pour l'entraîner, évidemment, voilà la réponse qu'il cherchait, une jeune vampire comme ça n'ayant sûrement pas appris à se défendre auprès d'un maître d'arme, se trouvera fort démunie si elle se retrouve face à des ennemis trop puissants. Etant un excellent hunter, Yagari se chargerait donc de lui enseigner deux trois trucs, de lui faire couper du bois pour lui donner plus de force, et en même temps lui alléger la tâche, ce genre de choses.
Après qu'il lui ai expliqué son point de vue sur la valeur qu'on les vampires et les hunters, prétendant au passage s'appeler tête de mule, il grimaça en l'entendant répondre d'un ton moqueur.


-Tête de Mule... Ne me tentez pas, je pourrai très bien être capable de vous appeler comme ça pour le restant de votre vie, Professeur Tête de Mule !

-Grumpf.

Voilà, c'était ce qu'il avait de mieux à lui proposer comme réponse, c'était digne d'un loup solitaire comme lui.

-J'ai déjà dû prendre de telles décisions... Souvent, nous ne pouvions pas prendre la fuite, pas toujours, nos poursuivants étaient trop tenaces. Je comprends quand vous dîtes que c'est soit eux soit nous...
Et quand la soif s'empare de nous, on perd totalement les pédales. La moindre artère est bonne à prendre, humaine ou vampire. Sauf que les morsures des sang-purs sont aussi vénimeuse que celle des serpents. Dans les deux cas la victime en souffre avant de mourir... Je ne voulais pas mordre, je m'écoeure moi-même, mais dans ces cas-là je ne peux plus répondre de rien. Et une fois l'erreur faîte, il faut prendre la décision d'abréger les souffrances de la victime en prenant sur soit ou être lâche et la condamner à une descente aux enfers. J'ai fait le premier choix, mais il pèse sur ma conscience et je me hais autant que peuvent le faire les humains... Enfin, il y a les blood-tablette maintenant, et avec ça je suis certaine de ne plus faire de victime...


-Si ça peut te rassurer, je n'ai pas tendance à blâmer les vampires sur leur nature, on ne choisit pas où l'on naît, qui sont nos parents et encore moins quelle sera notre espèce.
J'ai plus tendance à les plaindre. Ouais, ça peut paraître étrange mais lorsque je surveille une réception et que je vois une jeune vampiresse âgée d'à peine six ans, se tenir droite comme une poupée tandis que ses congénères murmures des choses affreuses dans son dos ce n'est pas de la haine que je ressens mais de la compassion. Je me dis que cette jeune fillette inoffensive sera tôt ou tard changée en monstre de la pire espèce par sa famille ou son entourage et je me demande si je ne ferais pas mieux de la tuer tout de suite avant de la haie le jour où elle commettra un crime.


Le professeur d'éthique n'était pas certain d'arriver à se faire comprendre en parlant ainsi, il avait vraiment de mal à s'exprimer, d'ailleurs les trois-quarts du temps lorsqu'il se libérait de quelque chose c'était sous la colère. Il n'y avait qu'avec la colère qu'il arrivait à se faire comprendre, à dire clairement ce qu'il ressentait et ça avait toujours été ainsi.
Se saisissant soudainement d'une brique en constatant que la fenêtre ne voulait pas céder à ses coups d'épaule répétés, il la lança alors sur la parois de verre.


-Je ne crois pas que..

Trop tard! Yagari venait d'avoir raison de la vitre et entra rapidement tout en grommelant comme à son habitude, sa remarque fit d'ailleurs éclater de rire la jeune femme bien que ce ne fut pas l'intention de l'homme.

-Permettez-moi d'en douter mais j'ai un peu de mal à vous croire ! Le Kaien Cross que je connais est un homme gâteau qui a plusieurs tenté de m'asphyxier avec ses madeleines brûlantes, prétextant que je n'ai que la peau sur les os !

-Si tu le connaissais aussi bien que moi tu en rougirais!

Et merde, encore un truc ambiguë... Vraiment, c'était pas sa journée, vivement qu'il aille prendre une douche et se coucher!
Joignant les gestes à la pensée, il retira son chapeau et son manteau qu'il accrocha à un porte-manteau dans le salon et se passa rapidement une main dans les cheveux, un bon bain lui ferait vraiment du bien, surtout après cette soirée foireuse. Bon, foireuse mais pas nulle non plus. Il s'était juste foutu la honte à plusieurs reprises devant une sang-pure, rien de grave...


-Ca ne pas va vous coûter une partie de votre salaire ? Je peux toujours essayer de réparer ça si vous voulez...

-Oh pas besoin, il a l'habitude que je fasse ça quand je lui rend visite par surprise ou qu'il est absent. Il va juste geindre un peu, me dire que je suis un vilain pas beau et puis me demandera si son immonde tablier que lui a offert sa Yûki d'amour est joli. Pff, dès que je le vois avec ça j'ai envie de le lui arracher.

Yagari n'avait pas l'air en colère mais juste agacé. Comment un homme aussi classe et fort que Kaien avait pu devenir une telle lopette? Son ami avait décidément bien changé.

-Bon, je vais aller me laver moi, je te laisse faire ce que tu veux. Si tu as faim le frigo est remplit, si tu ne sais pas cuisiner je peux te préparer un truc vite fait avant d'y aller. Si tu t'ennuis il y a pleins de bouquins et si t'es crevée bah y'a des lits, voilà.

Voilà, le débriefing étant fait, Yagari écrasa le mégot de clope qui lui restait et le jeta par la fenêtre, ouvrant rapidement un placard, il fouilla au fond de ce dernier et en sortit une bière qu'il décapsula et commença à boire tranquillement. Il avait bien mérité ça non?

Hehe, il a pas trouvé ma planque... Tu cafte pas hein!

(comme il n'y a pas d'endroit pour la résidence du directeur on continue ici ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Sam 14 Fév - 20:59

-Mon boulot m'a appris à me méfier de tout. Malheureusement quand on monte dans la hiérarchie on se sent en sécurité, ce sentiment est dangereux, c'est lorsque l'on se sent en sécurité que l'on est une proie facile. Il faut constamment rester sur ses gardes si l'on veut vivre.

-Et ce même sentiment nous rend totalement dépendant des autres au point où quand un danger se présente on ne sait malheureusement pas comment réagir...

Le hunter savait déjà tout cela, c'était certain, mais la jeune femme n'avait put retenir ces mots qui s'étaient presque échappés sans qu'elle ne s'en rende compte. Simplement, la vampiresse avait connu ce sentiment rendant aveugle qu'est l'insouciance et ses conséquences désastreuses. Dans ce monde, il n'y avait malheureusement pas de place pour les naïfs et les purs pacifistes. Tous les chemins menaient à la guerre actuellement, la seule chose que l'on pouvait faire était d'essayer de les retarder ou au moins ne pas animer la flamme qui attire la haine. Cependant, fermer les yeux éternellement était impossible, tôt ou tard on rencontre le rocher sur une route pourtant sensée être lisse et la chute n'en est que plus douloureuse...

-Tu n'auras qu'à venir un jour et tu auras ta réponse.

Ne s'attendant guère à pareille proposition, la jeune femme lança un regard à la fois interrogateur et surprit à Yagari. De la part du Hunter, c'était plus que surprenant, surtout qu'elle était une créature de la nuit. Mais la demoiselle ne put voir si le chasseur était sérieux ou alors si il se moquait d'elle, le chapeau de ce dernier cachant en partie la visage de son propriétaire. Puis, après un silence hésitant, la rouquine prit le risque de répondre bien qu'étant encore incertaine de la réponse :

-Je ne disais pas cela pour me faire inviter... Toutefois, c'est généreux de votre part...

Quelque peu gênée par la honte, Yona prononçait ses mots sans aucune assurance, n'acceptant ni ne refusant puisque restant dans l'éternel doute qui s'était imposé en maitre dans son esprit. Oui, l'envie de voir ces magnifiques paysages naissait quelque part dans une partie de son mental, incitant l'imagination à lui faire part de quelques images rêveuses, mais jamais la rousse ne s'inviterait ainsi. Pour la simple et bonne raison que ce n'était pas dans son éducation mais aussi parce que depuis bien longtemps, la demoiselle s'était interdit de peser encore sur les épaules des gens, de se révéler être un poids pour eux...
Mais le "grumph" renfrogné de notre cher Tôga eut raison du bref malaise de la nocturne qui esquissa alors une nouvelle expression amusée et quelque peu complice.

-Allez, ne faîtes-pas cette tête, je n'étais pas sérieuse ! Je ne compte pas avoir des heures de colle dans mon dossier, ça ne ferait pas vraiment très sérieux...

Puis le sujet se fit à nouveau plus sérieux, ce qui se remarqua aux traits de la concernée qui troqua alors l'amusement contre une image attentive aux propos de son interlocuteur.


b]-Si ça peut te rassurer, je n'ai pas tendance à blâmer les vampires sur leur nature, on ne choisit pas où l'on naît, qui sont nos parents et encore moins quelle sera notre espèce.
J'ai plus tendance à les plaindre. Ouais, ça peut paraître étrange mais lorsque je surveille une réception et que je vois une jeune vampiresse âgée d'à peine six ans, se tenir droite comme une poupée tandis que ses congénères murmures des choses affreuses dans son dos ce n'est pas de la haine que je ressens mais de la compassion. Je me dis que cette jeune fillette inoffensive sera tôt ou tard changée en monstre de la pire espèce par sa famille ou son entourage et je me demande si je ne ferais pas mieux de la tuer tout de suite avant de la haie le jour où elle commettra un crime.
[/b]

-L'image que vous faîtes des enfants vampiriques est exactement celle-là. Pour dire vrai, les femelles vampires sont avant tout traitées pour mettre une descendance au monde. Là où les humains ont évolué en donnant la liberté aux femmes, dans la société de la nuit, nous sommes encore victimes de la vieille vision du monde. Une bonne fille est celle qui se montrera soumise, sera la plus belle et silencieuse possible. Shizuka était ainsi avant de sombrer dans la folie. Elle m'eut avec Rido simplement pour être libérée de ses obligations, chose que je peux comprendre pour avoir aussi vécu dans cette prison dorée. La grossesse vampirique n'est pas comme celle des humains, elle peut durer entre deux et cinq ans* et la mère sombre peu à peu dans la soif de sang. Ses instinct privilégient les besoins de son bébé, alors la génitrice se résume peu à peu à un état animal et perd ses esprits... Rares sont les mères capables d'aimer leur descendance après cela...

Malgré ses paroles qui semblaient dériver du sujet de base, Yona avait parfaitement comprit ce que voulait dire Yagari. Si le chasseur pouvait se montrer maladroit dans ses paroles quand il s'agissait d'expliquer ses propres impressions, l'adolescente n'en remarquait rien, elle-même peu capable de se faire comprendre avec exactitude par les autres. Discuter avec le hunter était presque plus facile qu'avec une personne "normale" ou "banale".

-Si tu le connaissais aussi bien que moi tu en rougirais!

Alors que la propriétaire de la chevelure écarlate se glissait à l'intérieur de la bâtisse avec une certaine prudence tout de même pour ne pas se couper ou accrocher ses vêtements aux quelques bouts de verre restant, elle ne put retenir un sourire en coin fleurir sur ses lèvres. La jeune femme n'avait cetête fois pas eut que des pensées chastes, mais n'en fit nullement par à son ours grogon d'interlocuteur.

-Je me demande bien comment il a put devenir ainsi alors que selon vos dires il était l'un des plus redoutables chasseurs que ce monde ait connu... Je suppose que c'est aussi un mystère pour vous ?

Puis le professeur lui répondit par la négative elle lui proposa de s'occuper des restes de fenêtre. Seulement, la demoiselle était aussi une têtue de base et ne se gêna pas pour se pencher vers la fenêtre, faisant un effort de concentration pour soulever mentalement les débris et les replacer pour reformer la vitre. Cela lui prit bien quelques instants, le temps de bien tout replacer correctement, avant qu'elle ne pose sa main sur le verre grossièrement reformé et le fit fondre à l'aide sa paume pour ressouder les bouts entre eux. Le résultat n'était pas parfait, les traces de la fonte subsistant, mais au moins l'air frais ne passerait plus.

-Si on peut éviter des gémissements plaintifs de sa part, autant le faire, non ?

Et alors que la vampire se frotta les mains par réflexe sur sa cape qu'elle enleva par la suite pour l'accrocher aux côtés du manteau de Yagari, elle suivit ce dernier jusqu'à le découvrir en train de prendre une bière.

-Bon, je vais aller me laver moi, je te laisse faire ce que tu veux. Si tu as faim le frigo est remplit, si tu ne sais pas cuisiner je peux te préparer un truc vite fait avant d'y aller. Si tu t'ennuis il y a pleins de bouquins et si t'es crevée bah y'a des lits, voilà. Hehe, il a pas trouvé ma planque... Tu cafte pas hein!

-Merci pour les renseignements, je verrai bien ce que je ferai en temps voulus, je pense que je vais déjà commencer par manger quelque chose... Et ne vous en faites pas, ce n'est pas moi qui vais jaser sur le dos des autres, chacun a ses petits secrets, ne faites-vous juste pas choper ! En conclut-elle avec un air complice.

Sur ces paroles, la nouvelle élève ne se gêna nullement pour regarder dans le réfrigérateur, jetant un coup d'œil à l'intérieur pour voir ce qui était susceptible d'attiser son appétit.

-Des oeufs sur le plat ou une omelette ça vous tente ? Je peux vous préparer un truc pendant que vous vous lavez, je vous dois au moins ça...

(D'accord ! ^^
Pardon pour le retard, j'ai eus quelques difficultés à passer ces derniers jours en raison des devoirs et de mon anniversaire aujourd'hui, mais j'ai quand même réussi à faire un message potable ! >^<

*Information tirée de Vampire Knight, le chapitre 93.5 : Life ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 15 Fév - 14:06

Alors qu'il venait de dénoncer l'idiotie de son supérieur et clamé le fait qu'il était toujours méfiant, Yagari attendit à nouveau la réponse de la jeune vampire.

-Et ce même sentiment nous rend totalement dépendant des autres au point où quand un danger se présente on ne sait malheureusement pas comment réagir...

-Exactement, heureusement je suis quelqu'un de débrouillard et solitaire.

Là-dessus, Tôga ne risquait pas grand-chose tant il appréciait sa solitude. Pouvoir se retrouver avec soi-même, aussi souvent et longtemps que cela lui chantait, c'était l'un des aspects qu'il aimait bien. Malgré tout, parfois la solitude devenait éprouvante et étouffante, il n'avait d'ailleurs pas encore trouvé d'autre remède que d'aller voir Kaien lorsque cela arrivait. Discuter avec son vieil ami, lui dire que c'était un crétin, que ses plats étaient franchement dégueulasses et faire le repas lui-même tout en l'entendant pleurnicher, c'était des choses qu'il appréciait bien que son ami badass et puissant lui manquait un peu.

-Je ne disais pas cela pour me faire inviter... Toutefois, c'est généreux de votre part...
Allez, ne faîtes-pas cette tête, je n'étais pas sérieuse ! Je ne compte pas avoir des heures de colle dans mon dossier, ça ne ferait pas vraiment très sérieux...


-Quelle tête? C'est ma tête de tous les jours. Et je ne comptais pas te laisser buller et squatter sans rien faire! Il y a du bois à couper, le ménage à faire, puisque je me suis absenté depuis un moment, il faudra faire des courses, que je nettoie mes armes, et j'en passe! Ne crois pas que ce sera des vacances tous frais payés!

En disant cela Yagari éclata d'un rire moqueur, vraiment, voir cette sang-pure lui servir de femme de ménage serait hilarant. Couper du bois en plus, il y avait tant de chances qu'elle ne sache même pas se servir d'une hache, alors fendre une bûche... Alors qu'il commençait à devoir se tenir les côtes il tenta de reprendre son sérieux et lui exposa sa vision des jeunes vampires.

-L'image que vous faîtes des enfants vampiriques est exactement celle-là. Pour dire vrai, les femelles vampires sont avant tout traitées pour mettre une descendance au monde. Là où les humains ont évolué en donnant la liberté aux femmes, dans la société de la nuit, nous sommes encore victimes de la vieille vision du monde. Une bonne fille est celle qui se montrera soumise, sera la plus belle et silencieuse possible. Shizuka était ainsi avant de sombrer dans la folie. Elle m'eut avec Rido simplement pour être libérée de ses obligations, chose que je peux comprendre pour avoir aussi vécu dans cette prison dorée. La grossesse vampirique n'est pas comme celle des humains, elle peut durer entre deux et cinq ans* et la mère sombre peu à peu dans la soif de sang. Ses instinct privilégient les besoins de son bébé, alors la génitrice se résume peu à peu à un état animal et perd ses esprits... Rares sont les mères capables d'aimer leur descendance après cela...

-Attends... Deux à cinq ans? Quand je pense que les humaines se plaignent! Aucune naissance ne se fait en neuf mois comme pour nous?

Le fait que sa mère ne l'ai eue uniquement par obligation en l'étonnait guère mais la suite l'avait surpris.
Ça alors, l'hunter venait d'en apprendre une bonne! Comment était-il possible qu'il ignore une chose pareille? Après réflexion la réponse était simple, à la Guilde on apprenait à tuer des vampires, la façon dont il naissait ou leur reproduction n'était guère importante, on pensait donc que tout était en tout point identique à nous si ce n'est leur pouvoir de régénération, les quelques pouvoirs qu'ont les levels B et A et leur amour inconditionnel pour le sang.
Alors qu'il venait de parler de Kaien d'une façon qui laissait tout un tas de sous-entendus non désirés s'installer, elle l'entendit lui poser une question.


-Je me demande bien comment il a put devenir ainsi alors que selon vos dires il était l'un des plus redoutables chasseurs que ce monde ait connu... Je suppose que c'est aussi un mystère pour vous ?

-Il est devenu ainsi après avoir rencontré une sang-pure du nom de Juri Kuran, cette femme l'a complètement changé, elle lui a donné de l'espoir. Tu sais, il a plus de deux cent ans, tous les hunters possèdent des gênes de vampires dus à celui dont nos ancêtres ont bu le sang, seulement il en possède en plus grande quantité ce qui fait qu'il ne vieilli pas. Il avait déjà cette apparence là lorsqu'il m'a rencontré, je n'étais qu'un gosse et il venait souvent se faire ausculter, prendre en photo pour vérifier que tout allait bien, qu'il ne développait aucune soif de sang. Il était bien plus morose que maintenant c'est certain. Le genre d'homme perdu dans ses pensées, au visage constamment fermé, je me demande si je l'apprécie plus maintenant qu'avant ou si c'est l'inverse.

Rah, il devrait vraiment songer à moins parler, seulement, sans savoir pourquoi il avait eu envie de lui dire tout cela, de tout lui expliquer dans les moindres détails afin que la réponse à la question de la jeune femme soit la plus claire possible. C'est alors qu'en tournant le regard vers elle, il la vit reformer la fenêtre. L'hunter était stupéfait, les sangs-purs l'impressionneront toujours, ces êtres bien que souvent cruels, sont réellement exceptionnels.

-Si on peut éviter des gémissements plaintifs de sa part, autant le faire, non ?

-Boarf, j'aime bien l'embêter, t'étais pas obligée de te donner ce mal.

Elle n'avait vraiment aucune raison de l'aider, elle n'avait qu'à le laisser se faire engueuler par Kaien, elle ne gagnait rien à faire cela ce qui plongea l'hunter dans l'incompréhension totale. C'était juste de la gentillesse?

-Merci pour les renseignements, je verrai bien ce que je ferai en temps voulus, je pense que je vais déjà commencer par manger quelque chose... Et ne vous en faites pas, ce n'est pas moi qui vais jaser sur le dos des autres, chacun a ses petits secrets, ne faites-vous juste pas choper !
Des œufs sur le plat ou une omelette ça vous tente ? Je peux vous préparer un truc pendant que vous vous lavez, je vous dois au moins ça...


-Fais ce que tu veux tant que ta cuisine ne m'empoisonne pas! Je risque déjà ma vie à chaque fois que je mange un plat de Kaien préparé "à sa façon"!lâcha l'hunter dans un léger rire sarcastique.

Il se dirigea alors dans la salle d'eau ou il se fit couler un bain avant de se déshabiller et de s'y plonger entièrement, le professeur de morale se lava tranquillement avant de s'allonger et d'allumer une cigarette, il faut dire qu'il garde toujours un paquet et une allumette proche de lui. Tandis qu'il fumait, le cerveau de l'homme bouillonnait, cs créatures étaient donc capables de gentillesse et autres sentiments positifs? C'était vraiment pas un truc qu'on lui apprenait à la Guilde.
Est-ce que cette sympathie de la part de la sang-pure cachait quelque chose? Un piège? Même s'il n'en avait pas envie, l'hunter se devait de rester méfiant envers elle. Non pas que ça lui fasse plaisir, mais s'il ne voulait pas qu'il lui arrive malheur il en était contraint. Sortant alors de l'eau encore tiède, l'homme soudainement stressé attrapa habilement une serviette qu'il serra fermement autour de sa taille et une autre qu'il posa sur ses épaules, il écrasa rapidement sa cigarette et se dirigea alors dans la cuisine afin de vérifier qu'elle ne tentait rien qui lui nuirait, il la regarda, debout dans l'embrasure de la porte tout en se séchant les cheveux.


(Ce n'est pas grave du tout pour le retard, ça ne me dérange pas et puis tu n'y peux rien si tu as des devoirs ^^
Ouah je ne le savais pas! tu m'as appris un truc! (malheureusement je n'ai que quelques un des mangas Sad ))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 15 Fév - 17:16

-Exactement, heureusement je suis quelqu'un de débrouillard et solitaire.

Ça, Yona n'en doutait absolument pas ! Yagari avait plusieurs fois prouvé par ses réactions et ses paroles, notamment celles envers ses collègues professeurs, que lier des liens avec les autres n'étaient pas vraiment sa tasse de thé. Et justement, le fait qu'il possède une propriété dans la montagne, loin de toute civilisation en était l'ultime preuve.
Cependant, si la demoiselle sourit, elle ne releva pas, jugeant qu'elle ne pourrait rien rajouter d'intéressant. C'était en somme comme une conclusion sur le sujet.

-Quelle tête? C'est ma tête de tous les jours. Et je ne comptais pas te laisser buller et squatter sans rien faire! Il y a du bois à couper, le ménage à faire, puisque je me suis absenté depuis un moment, il faudra faire des courses, que je nettoie mes armes, et j'en passe! Ne crois pas que ce sera des vacances tous frais payés!

-Et bien vous avez constamment un air renfrogné ! Au regret de vous l'apprendre, mais vous êtes comme Grincheux, le nain dans ce dessin animé humain... Blanche-Neige je crois ?

Le petit sourire moqueur qu'avait affiché la vampire avait tôt fait de disparaître en voyant que le chasseur s'esclaffa, s'imaginant certainement qu'elle ne devait pas savoir faire le ménage. Cette fois, ce fut à son tour de paraitre mécontente et d'esquisser une moue boudeuse alors qu'elle croisa les bras en signe de désaccord.

-Vous croyez que pour survivre je volais ? Les vampires sont déjà des monstres alors ça ne sert à rien de rajouter "voleur" sur leur CV... Je faisais le ménage souvent chez des humains en échange d'un peu d'argent pour me nourrir et vivre décemment ou alors en étant hébergée quelques temps... Les hôtes n'étaient pas toujours honnêtes ou sans arrière-pensée mais au moins cela m'a permit d'apprendre les bases de la vie normale !

Oui, en d'autres termes, sa fuite était vraiment peu glorieuse. Mais la rouquine avait jeté son honneur et sa fierté à la poubelle depuis belles lurettes, se contentant de préserver le minimum tout de même de prestence, même si voire une sang-pure récurer des toilettes était le summum de la bonne blague pour un hunter.

-Attends... Deux à cinq ans? Quand je pense que les humaines se plaignent! Aucune naissance ne se fait en neuf mois comme pour nous?

À l'entente de ces mots, la jeune femme soupira intérieurement. Non pas à cause de Yagari, ce dernier n'avait presque rien à voir avec cela, mais simplement, les hunters en savaient donc peu aussi sur la vie vampirique. Enfin, une pensée ironique lui traversa l'esprit. Qui était-elle pour parler alors que les quatorze premières années de sa vie n'avaient été qu'insousciance ?

-Cela dépend de plusieurs facteurs durant la grossesse. La puissance des parents, leur famille, le taux de sang humain dans leur veine, la quantité de sang que la future mère ingère, voire d'autres choses... Mais pour les sang-purs, la grossesse est des plus longues... Peut-être que les level D peuvent avoir des enfants en moins de neuf mois, mais en général c'est rare, le minimal restant deux ans. C'est pour cette raison que les enfants vampires sont souvent enfants uniques, la conception d'un vampire est elle aussi difficile... Aussi, chez certains sang-pur, il peut y avoir jusqu'à un siècle de différence entre l'aîné et le cadet si ce n'est pas plus. Expliqua t-elle calmement en fouillant dans sa mémoire pour retrouver ses cours d'SVT. -Les jumeaux vampires sont eux aussi très rares, encore plus un garçon et une fille issus d'une même grossesse. Mais concernant la gémellité, n'en est-il pas pareil chez les hunters ? Il parait qu'une rumeur court comme quoi les jumeaux se battent avant même d'être conscient pour aspirer l'énergie de l'autre...

Jadis curieuse, la petite Yona traînait souvent dans les livres de la bibliothèque familiale dont l'accès lui était presque interdite, ses geôliers ne voulant pas que toutes ces connaissances sur le monde extérieur lui donnent l'envie de s'enfuir et d'échapper à leur contrôle. Ne dit-on pas que l'ignorance est la meilleure arme de domination ?

-Il est devenu ainsi après avoir rencontré une sang-pure du nom de Juri Kuran, cette femme l'a complètement changé, elle lui a donné de l'espoir. Tu sais, il a plus de deux cent ans, tous les hunters possèdent des gênes de vampires dus à celui dont nos ancêtres ont bu le sang, seulement il en possède en plus grande quantité ce qui fait qu'il ne vieilli pas. Il avait déjà cette apparence là lorsqu'il m'a rencontré, je n'étais qu'un gosse et il venait souvent se faire ausculter, prendre en photo pour vérifier que tout allait bien, qu'il ne développait aucune soif de sang. Il était bien plus morose que maintenant c'est certain. Le genre d'homme perdu dans ses pensées, au visage constamment fermé, je me demande si je l'apprécie plus maintenant qu'avant ou si c'est l'inverse.

Yona glissa un regard étonné au professeur, l'étonnement se lisant au fond de ses iris améthystes, alors mêlé à une certaine incompréhension. Pourquoi lui dire tout cela alors que rien ne l'y obligeait ? C'était clairement donner des informations sur son vieil ami, à un. vampire qui plus est, une sang-pure. L'un des êtres les plus dangereux, bien que la rousse n'était pas ainsi, mais cela aurait put porter atteinte à Kaien. Mais Yagari n'était pas un inconscient ni une personne avec naïve, c'était tout le contraire, alors cela déboussolé quelque peu l'adolescente.

-Je connais Juri Kuran de nom, la soeur de Rido il me semble... Elle avait la réputation d'être une vampire pacifiste... Qu'elle ait réussi à partager à convaincre votre ami de l'urgence de la paix ne m'étonne guère mais il est vrai que la description que vous me faîtes de Kaien me su prend... Mais à cette époque, n'était-il pas l'équivalent d'un sang-pur chez les hunters ? Considéré avec respect mais éveillant la peur dans l'esprit de son entourage... Peut-être que cette vision de paix lui a paru être un nouveau départ ?

La demoiselle ne remarqua pas tellement l'air d'incompréhension qui s'installa dans l'oeil de Yagari quand ce dernier la vit reconstruire la fenêtre. Cependant, face aux mots que lui adressa le chasseur à ce sujet, la vampire esquissa un petit sourire. En réalité, Yona n'avait aucune arrière pensée, reconstruire la fenêtre lui était paru naturel, presque comme un réflexe.

-Fais ce que tu veux tant que ta cuisine ne m'empoisonne pas! Je risque déjà ma vie à chaque fois que je mange un plat de Kaien préparé "à sa façon"!

Sur ces mots, le chasseur se rendit dans la salle de bain, le rire de Yona l'accompagnant. La cuisine du directeur était donc si mauvaise ? Peut-être devrait-elle servir de cobaye un jour pour tester ? Après tout, ce n'était pas quelques aigreurs d'estomac qui allait lui faire peur ! Quoique... Cette soit-disant horreur serait capable de venir à bout du système digestif d'un vampire ?
Secouant la tête avec toujours un sourire amusé sur les lèvres, la rouquine prit quelques oeufs dans le frigo et du lait dans l'intention de faire une omelette. Cependant, ne trouvant pas tous les ustensiles du premier coup, la créature de la nuit fouilla un peu dans les placards jusqu'à dénicher un à un ce qu'elle cherchait. Enfin tout le matériel nécessaire devant elle, la vampires se commença à faire la cuisine, regrettant au passage d'avoir un briquet et non des allumettes. Elle préférait les petits bouts de bois, mais réussit après quelques tentatives erronées à allumer le gaz avec le briquet.

-Voilà !

Satisfaite et concentrée, la demoiselle se remit à la tâche, trop absorbée par ses pensées pour remarquer Yagari qui était pourtant présent depuis quelques instants.
Soudainement, elle prit conscience de ne pas être seule, et aussitôt elle se retourna, ses iris passant violemment au rouge alors que l'atmosphère s'alourdit. Mais les traits du hunter lui parurent familier et ses craintes s'envolèrent, la lumière écarlate de ses yeux s'éteignant au fil des seconded alors qu'elle poussa un soupir de soulagement.

-Pardon, j'ai eus peur que ce soit une autre personne que vous, je vous pensais encore dans la salle de bain...

Baissant les yeux pour s'essuyer les paumes sur sa robe, la demoiselle sentait son corps se détendre, abandonnant toute émotion vive. Reportant ensuite son attention sur la nourriture en train de cuire, elle demanda :

-Pâtes et omelettes ça ira ? C'est très basique mais je ne sais pas ce que vous aimez...

(Merci, mais j'essayerai quand même de ne pas être absente trop longtemps !
Si j'ai pus tous les lire c'est grâce à une amie qui les a tous et parce que j'ai lu les scans sur Internet ^^ surtout le dit chapitre en question qui est le tout dernier x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari
♠ Admin ♠
♠ Admin ♠
avatar

Messages : 451
Points d'expérience. : 219

Feuille de Personnage
Double-compte :

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Dim 15 Fév - 18:55

Alors qu'il riait aux éclats, l'hunter fut surpris d'entendre sa réponse.

-Et bien vous avez constamment un air renfrogné ! Au regret de vous l'apprendre, mais vous êtes comme Grincheux, le nain dans ce dessin animé humain... Blanche-Neige je crois ?
Vous croyez que pour survivre je volais ? Les vampires sont déjà des monstres alors ça ne sert à rien de rajouter "voleur" sur leur CV... Je faisais le ménage souvent chez des humains en échange d'un peu d'argent pour me nourrir et vivre décemment ou alors en étant hébergée quelques temps... Les hôtes n'étaient pas toujours honnêtes ou sans arrière-pensée mais au moins cela m'a permit d'apprendre les bases de la vie normale !


Donc pour commencer elle le compare à un nain dans un dessin animé pour gosse. Ok... Il ne relèvera rien là-dessus, c'était mieux ainsi. Après le fait qu'elle ne volait pas ne l'intéressait pas non plus, elle aurait très bien pu le faire il s'en serait moqué, voler pour survivre a beau être considéré comme un crime, ça n'était pas le cas aux yeux du hunter même s'il aurait tendance à préféré que la personne demande gentiment une pièce plutôt qu'elle ne lui pique son porte-feuille... Tandis que ses pensées l'éloignaient du sujet principal, l'homme l'entendit prononcer des mots qui le firent sursauter.

-Sans arrières-pensées? De quel type sans être indiscret?

Si par malheur il s'agissait bien de ce à quoi l'hunter songeait, il n'hésiterait pas à retrouver leur adresse et à leur apprendre le savoir vivre. Aucune femme, même homme ne mériterait un truc pareille même si c'est un sang-pur.

-Cela dépend de plusieurs facteurs durant la grossesse. La puissance des parents, leur famille, le taux de sang humain dans leur veine, la quantité de sang que la future mère ingère, voire d'autres choses... Mais pour les sang-purs, la grossesse est des plus longues... Peut-être que les level D peuvent avoir des enfants en moins de neuf mois, mais en général c'est rare, le minimal restant deux ans. C'est pour cette raison que les enfants vampires sont souvent enfants uniques, la conception d'un vampire est elle aussi difficile... Aussi, chez certains sang-pur, il peut y avoir jusqu'à un siècle de différence entre l'aîné et le cadet si ce n'est pas plus.
Les jumeaux vampires sont eux aussi très rares, encore plus un garçon et une fille issus d'une même grossesse. Mais concernant la gémellité, n'en est-il pas pareil chez les hunters ? Il parait qu'une rumeur court comme quoi les jumeaux se battent avant même d'être conscient pour aspirer l'énergie de l'autre...


-Tu as raison pour les jumeaux, je connaissais malgré tout deux jumeaux, les Kiryu, le plus grand avait absorbé pratiquement toute la force du second, les deux ont réussis à naître mais si Zero a tout pour devenir un puissant hunter, ce n'est pas le cas d'Ichiru qui a toujours été faible, la santé fragile puis il a disparu lorsque sa famille a été attaquée.
Comme autre cas il y a le directeur lui-même... Il a absorbé la vie de son frère, l'on pense que c'est suite à cela qu'il a eu la capacité d'avoir une longévité semblable à celle d'un vampire...


Le visage du hunter s'était considérablement assombrit, ces vérités parfois blessantes n'avaient pas été faciles à sortir mais il préférait amplement parler des autres plutôt que de lui. Voulant alors passer à autre chose, il s'autorisa une petite blague afin de tenter de décontracter l'ambiance.

-En tous cas maintenant j'éviterais de me reproduire avec une vampire! Déjà en temps normal une femme enceinte c'est chiant alors pendant deux ans...!

Oh ça il en avait vu des couples d'hunters ou juste des connaissances prêts à éclater à cause d'une grossesse! Les caprices, les changements physiques, hormonaux, tout ça n'était pas facile à surmonter pour un couple surtout s'il est récent! En prenant compte de ces aspects et en ajoutant ce que Yona venait de lui raconter, il devait reconnaître que les vampiresses étaient particulièrement courageuses et fortes si elles venaient à parvenir à survivre à une telle épreuve.

-Je connais Juri Kuran de nom, la soeur de Rido il me semble... Elle avait la réputation d'être une vampire pacifiste... Qu'elle ait réussi à partager à convaincre votre ami de l'urgence de la paix ne m'étonne guère mais il est vrai que la description que vous me faîtes de Kaien me surprend... Mais à cette époque, n'était-il pas l'équivalent d'un sang-pur chez les hunters ? Considéré avec respect mais éveillant la peur dans l'esprit de son entourage... Peut-être que cette vision de paix lui a paru être un nouveau départ ?

-J'ai exactement le même avis que toi là-dessus, enfin pour moi le principal c'est que maintenant il a l'air heureux dans son académie.

En sortant de la salle de bain l'hunter l'observa un moment tandis qu'il séchait son épaisse crinière noire. Il retint même un rire en voyant que pendant qu'il se lavait, elle n'avait eu le temps que de trouver ce dont elle avait besoin et d'allumer le gaz, il n'avait pourtant pas été si rapide que ça... Il la vit alors se tourner vers lui l'air alarmée puis se calmer peu à peu.

-Pardon, j'ai eus peur que ce soit une autre personne que vous, je vous pensais encore dans la salle de bain...
Pâtes et omelettes ça ira ? C'est très basique mais je ne sais pas ce que vous aimez...


-Tu m'as pris pour une limace? Et oui, ça me va, quant à ce que j'aime, le poulet rôti y a que ça de vrai!
Hum...Je vais préparer une sauce tomate, les pâtes sans accompagnement c'est pas top.


Sans lui laisser le temps de répondre quoi que ce soit à ce sujet, l'hunter attrapa des tomates et les coupa aisément avant de faire sa recette personnelle dans son coin. Il plaça ensuite sa préparation sur le gaz et la fit chauffer à feu doux tout en rajouter quelques herbes.

-Y a plus qu'à laisser chauffer, si elle se met à bouillir, baisse un peu plus le feu. Je vais mettre la table.

Prenant des assiettes, couverts et verres, le professeur mit rapidement la table sans se soucier des détails ou de l'apparence de cette dernière. Il n'allait tout de même pas préparer une table digne d'un dîner aux chandelles pour une vampire non? Et que penserait Kaien s'il venait à rentrer et à les trouver ensembles?
Alors qu'il avait la tête ailleurs, il améliorait la table sans même s'en rendre compte, mettant quelques bougies parfumées qu'il venait de piquer dans un placard puis alla dans sa chambre afin de s'habiller décemment. Il enfila alors un caleçon propre, un jean et une chemise blanche, des chaussettes, remit ses chaussures et le tour était joué.
Maintenant que ses cheveux étaient enfin secs, il les brossa rapidement malgré que ces derniers ne se laissaient pas faire et décida finalement de les laisser retomber à la place qu'ils occupaient habituellement, chaque mèche ayant choisies il y a bien longtemps quelle endroit elle squatterait.
Ayant alors terminé ce qu'il avait à faire, il alla prendre une bouteille de vin planquée sous une latte du plancher de sa chambre et la ramena dans la cuisine. Bien qu'il en ai plusieurs dans cette planque, il en avait prit une non-entamée histoire de rassurer la vampiresse d'un quelconque risque d'empoisonnement si elle venait à en boire. S'asseyant alors à table, il croisa les bras et posa une de ses jambes sur l'autre, pas comme le font les femmes ou les mecs efféminés qui n'ont rien entre les jambes, non! Ça c'était un croisement de jambe classe et virile, pas de doutes là-dessus!
Tournant alors son regard vers l'élève, il hésita à s'allumer une cigarette mais décida de s'abstenir, se bousiller les papilles juste avant de manger n'était pas respectueux et elle pourrait mal le prendre. Oh, depuis quand il se souciait de ça? Juste pour se contredire lui-même il devait en allumer une! Mais il n'en fit rien, se disant que c'était pour tester sa volonté face au tabac, oui cette excuse était bien meilleure, parfait!


(Ah d'accord, moi je les achète lorsque je les trouve d'occasion)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Hio
Vampire de sang pur
Vampire de sang pur
avatar

Messages : 197
Points d'expérience. : 127

MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   Jeu 19 Fév - 19:15

(Je tiens à présenter mes excuses pour le temps que je mets à répondre, mais je suis malade et je passe mon temps à dormir, le fait d'écrire sur mon téléphone me donnant mal à la tête ^^' j'essayerai de préparer mon message ce soir et le finaliser demain, mais je ne veux pas non plus faire de promesse en l'air donc je ne garantis rien ^^' encore désolée T.T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP libre] Une première visite de l'Académie pour une nouvelle vie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Libre — Première route
» C'était sa première visite en Haiti
» Première visite à Nandis
» Première visite
» Première visite (pv Leana)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: ACADÉMIE CROSS :: 
    Jardins
-
Sauter vers: